suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/12/2017

J’ai marché sur les eaux à Peyriac-de-Mer

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

N'allez pas croire chères lectrices et chers lecteurs, en lisant le titre de cette note, qu'après avoir médité au monastère de Grandmont (voir ma note précédente), je suis devenu mystique et j'ai pu rééditer l'exploit de Jésus de marcher sur les eaux ! Si j'ai effectivement marché sur les eaux de l’étang de Peyriac-de-Mer, c'est en empruntant les passerelles sur pilotis qui traversent les anciens salins qui occupaient une partie de l’étang ! 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Peyriac-de-Mer était autrefois un comptoir maritime où sont passés les grecs, les carthaginois, les ibères et les romains. De fait, à l’époque antique l’ensemble des étangs du secteur constituaient un golfe ouvert sur la mer, lieu d’un intense trafic maritime lié au port de Narbonne, l’un des plus importants de la Méditerranée. Le nom de Peyriac vient probablement des collines pierreuses qui surplombent les salins (Peyre en occitan veut dire pierre)

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Le site des salins a été exploité jusqu’à la fin des années 1970 puis acheté par le Conservatoire du Littoral en 1981 afin d’éviter son urbanisation qui aurait conduit à la destruction d’un site unique sur la cote languedocienne.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Les différents bassins des salins dénommés « chauffoirs » étaient séparés par des langues de terre et un système de vannes régulait le niveau de l’eau à l’intérieur. On aperçoit au loin l’une des « baraquettes »  dans lesquelles les sauniers rangeaient leurs râteaux pour récolter le sel ainsi que les « banastes », grands paniers qu’ils portaient sur la tête pour le transporter. Le sel est, depuis l’aube de l’humanité, une denrée précieuse car il permet de conserver les aliments. Les soldats romains recevaient d’ailleurs une partie de leur solde – variable en fonction de leur mérite - sous forme de sel : le « salarium » (d’où vient le mot salaire). Comme quoi les « bonus » ne datent pas d’hier !  Philippe VI en a fait en 1342   l’objet d’un monopole royal. Les récoltes étaient depuis lors contrôlées par un douanier qui leur appliquait un impôt, la gabelle, supprimé à la révolution.. De là, sans doute, vient l’expression « la note est salée » que l’on applique à une dépense que l’on juge exorbitante !

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Derrière les collines qui entourent l’étang le Canigou pointe son nez  poudré de neige.  Du fait de la perspective il domine toute  la chaîne des Pyrénées - bien qu’il n’en soit pas le plus haut sommet – ce qui flatte son égo démesuré . 

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salinsA cette heure matinale, les mouettes en sont encore au petit-déjeuner et elles traquent  les poissons qui  ne s’attendent probablement pas à cette menace venue du ciel.

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Les langues de terre  qui séparent les différents bassins sont imprégnées d’eau salée et recouvertes de salicornes et de soude , plantes halophiles adaptées à ce type de sol, dont les couleurs rougeoyantes illuminent le paysage hivernal.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Les passerelles  permettent de pénétrer au cœur de cet univers aquatique, véritable havre de paix et  garde-manger  pour les oiseaux . Un héron en train de méditer – du moins en a-t-il l’air - ne s’inquiète guère de ma présence. Il attend le dernier moment pour s’envoler, le miroir des eaux magnifiant la grâce de son envol.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Grimpant sur le Mour, modeste colline de 58 mètres qui domine l’étang,  j’y trouve deux arbres qui s’y sont installés pour jouir de la vue. L’un d’eux est penché vers l’autre dans une attitude affectueuse : les arbres tombent-ils amoureux ? Pour ne pas les gêner et troubler leur tête à tête je leur tourne le dos et contemple le paysage.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

La vue que l’on a de l’étang de Doul, situé en contrebas justifie la grimpette . Cet étang «hyperhalin » est une petite Mer Morte dont il a la salinité (80g de sel par litre contre 36g en moyenne pour la Méditerranée). Cette haute salinité est due au très faible échange d’eau avec l’étang de Peyriac-de-Mer qui fait lui-même partie du vaste étang de Bages et Sigean.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Sa plage souvent ourlée d’écume délicieusement salée est très fréquentée l’été par les baigneurs car on peut y  faire la sieste dans ses eaux portantes.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Redescendant du Mour, suivons la rive de l’étang d’où l’on aperçoit le village de Bages derrière les nasses à anguilles qui sèchent au soleil. Quel étonnant poisson qui parcourt plusieurs milliers de kilomètres pour se reproduire dans la mer des Sargasses, sa progéniture effectuant ensuite le voyage inverse en quelques mois. Mais il est hélas en voie de disparition en raison de sa surpêche qui menace également beaucoup d’autres espèces.

  

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Des quotas ont heureusement été fixés et aujourd’hui les bateaux de pêche se languissent sur  la berge sous la surveillance des mouettes qui s’impatientent de les voir reprendre de l’activité.  Car ces volatiles rapides et futés prennent leur dîme quand les pécheurs remontent les filets.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Des pêcheurs ont fait en vain le voyage de Nice espérant trouver ici les poissons qui ont déserté les rivages de la Riviera où ne subsistent plus que quelques sirènes pendant la période du festival de cannes.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Les seuls pêcheurs heureux sont les flamants roses qui, il est vrai, ne sont pas difficiles et se contentent  de crevettes et de minuscules mollusques. 

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Ce sont des oiseaux qui sont aussi hautains et sexy que des mannequins de mode et  qui ont le niveau d’intelligence de certains présentateurs  de variétoche qui sévissent sur la T.N.T.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Ils sont de surcroît très froussards et s’enfuient dès qu’un bipède se montre à l’horizon, bien qu’aucun d’eux n’ait jamais mangé un flamant rose !  Qui oserait d’ailleurs manger une volaille qui doit avoir le goût de crevette ? 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Mais leur morphologie  rend leur envol difficile et c’est un spectacle divertissant de les  voir  se précipiter en titubant…

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

…avant de prendre péniblement leur envol !

  

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Mais une fois en l’air c’est une métamorphose et comme leurs congénères, les Albatros, ils deviennent alors « les rois de l’azur »

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Envolons nous alors avec eux et contemplons ce merveilleux paysage, camaïeu de gris, de verts et de bleus, où les collines se voilent de brume qui les nimbe de mystère et où l’étang se fait miroir pour dissimuler à nos regards la vie multiforme d’un univers aquatique où  nos ancêtres sont nés.

 

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Devant cette immensité liquide, l’homme prend conscience qu’il n’est qu’un fétu de paille que balaiera peut être un nouveau déluge s’il continue de maltraiter cette bonne vielle terre. Mais il n’y aura alors peut être pas d’autre Noé pour le sauver. A titre de précaution je dors sur un matelas pneumatique, on ne sait jamais !

 

peyriac,flamant rose,jésus,salins

Mais le soleil entame doucement son amerrissage et il est temps de retrouver le plancher des vaches, expression qui n’est pas au demeurant appropriée au cas présent vu qu’à Peyriac-de-Mer on n’y voit pas de vaches ! Cette formule qui s’écrivait à l’origine « plancher aux vaches » a été créée par les marins qui ne rencontraient jamais ce doux mammifère sur le plancher du pont de leur bateau et désignaient donc la terre ferme de cette façon car c’était pour eux le seul endroit où ils en voyaient ! Cela dit s’il n’y a pas de vaches à Peyriac-de-Mer les couchers de soleil pour parler trivialement y sont « vachement » beaux, comme vous pouvez le constater !

 

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album Canta la Vida est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne étant "Gaïa a le blues  "

(blogs de chansons illustrées par des photos)

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

 

04/12/2017

Méditations au prieuré de Saint Michel de Grandmont

 

DSC00962.JPG

Le charme de notre région ne réside pas seulement dans la diversité de ses paysages mais aussi dans la richesse des édifices historiques que l’on y trouve dans les endroits les plus reculés et les plus sauvages. Mais ne soyons pas angéliques : de pittoresques chemins vous conduisent aussi à des tas d’immondices, de gravats ou de vieux pneus, des carcasses d’engins divers, abandonnés par des « cancrelats » dans la nature .  Et ces « cancrelats » sont aussi bien des villes que des champs, l’exercice d’une activité agricole ou viticole ne conduisant pas toujours, hélas, au respect de l’environnement, bien au contraire.

Mais pour en revenir aux lieux enchanteurs, il en est un, situé  à quelques kilomètres de Lodève - pittoresque bourgade blottie au pied du plateau de l’Escandorgue - le long de la départementale 149E qui grimpe à  près de 500 mètres sur le plateau du Larzac et  traverse de magnifiques châtaigneraies. Il s’agit de l’élégant prieuré de St Michel de Grandmont qui domine la vallée de la Lergue.

  

DSC00951.JPG

Datant du 12ème siècle il est l'un des mieux conservés des 150 monastères édifiés par l’ordre de Grandmont, fondé en 1125 par Étienne de Muret et qui a participé au renouveau du monachisme aux XIème et XIIème siècles. Une élite spirituelle contestait à cette époque la vie monastique installée dans le confort matériel et recherchait la solitude pour la prière et la contemplation, à l'exemple des ermites des premiers temps de la chrétienté.

Jeûner, marcher pieds nus, vivre dans  un silence perpétuel et la pauvreté absolue étaient quelques uns des préceptes appliqués par l’ordre de Grandmont. J’avoue que j’aurais eu du mal à être des leurs car si j’adore marcher pieds nus, c’est sur le sable chaud et si je suis capable de jeûner c’est entre le déjeuner et le dîner. Quant aux exigences de silence et de pauvreté  je ne  remplis pas non plus les conditions, bien que pour  le dernier critère  je fasse d’année en année de gros progrès grâce à notre  très efficace administration des Impôts. 

 

DSC00942.JPG

Le cloître de style roman est d’une grande  sobriété et ne comporte aucune sculpture afin de ne pas distraire l’esprit des ermites qui venaient y méditer.  Il serait sans doute salutaire pour nous qui sommes en permanence soumis à un flot d’informations triviales et de messages frivoles de passer quelques jours en ces lieux pour faire une cure de désintoxication et méditer sur les  choses essentielles de l’existence. Comme par exemple de s’interroger pour savoir s’il est moralement condamnable de dévorer en une seule fois une tablette de chocolat noir ?

 

DSC00945.JPG

L’ église, également très sobre,  est le type même de l'église grandmontaine avec sa nef en berceau brisé et son chevet en cul-de-four que l’on voit sur la photo prise à l’extérieur. Son acoustique est remarquable et tous les ans des concerts  y sont donnés, dans le cadre du festival de Montpellier. Si vous y allez, mettez vous au cœur du chevet et chantez : vous serez étonné (ou effrayé selon votre talent)  par l’amplitude que prendra votre voix.

Mais les exigences très strictes de l’ordre vont au fil du temps décourager les candidats à la vie érémitique qui n'étaient plus que quatre à la fin du XVIème siècle. En 1772, l’Ordre fut supprimé et le monastère, son domaine et ses revenus attribués au Chapitre de la Cathédrale de Lodève puis  adjugés en 1791 comme « Bien National » à un négociant de Lodève pour être finalement partiellement transformé en chais. Que le vin ait coulé à flots en ce lieu où vivaient des ascètes est pour moi un merveilleux symbole : nul ne peut résister au charme des vins du pays d’Oc. Racheté en 1957 par la famille Bec, l’édifice a été réhabilité avec l'aide de la Caisse Nationale des Monuments Historiques et sert actuellement pour des rencontres culturelles .

 

DSC00969.JPG

On trouve aussi dans l’immense et magnifique parc du prieuré des mégalithes qui témoignent de l’intérêt porté à ce lieu par les hommes depuis la nuit des temps. Pour moi, le choix des bâtisseurs de mégalithes n’était pas anodin et tenait compte des forces telluriques. Et de fait quand j’y suis allé en octobre dernier il y avait dans l’air, me semblait-il,  une  vibration particulière qui stimulait mon énergie. Mais peut être était ce simplement la beauté de lieux qui agissait sur moi.

 

DSC00975.JPG

Il faut dire que la vue de ces pierres superposées de plusieurs tonnes me fait toujours une très forte impression. L’homme, cet être frêle à l’aune de la création, tire de son esprit, une force illimitée qu’il peut employer pour le bien comme pour le mal. Pour éviter le mal les meilleurs antidotes que je connaisse sont le savoir et la beauté, et c’est sans doute parce que tant de gens en sont privés qu’il y a autant de violence dans le monde.

  

 

DSC00957.JPG 

Le parc comporte plusieurs plans d’eau où les arbres peuvent se mirer. Quand l’automne vient ils dépriment d’apercevoir leur ramure dépouillée. Eole, qui a  prêté main forte à l’automne pour les dénuder, prend alors pitié d’eux et souffle sur les eaux pour  brouiller leur reflet.

 

 

DSC00983.JPG

Ce lieu où les chasseurs n’ont pas droit de cité est un havre de paix pour les animaux qui se laissent ainsi approcher, rencontres  précieuses qui sont de plus en plus rares dans les lieux non protégés de l’homme. Je saisis l’occasion pour pousser un cri d’alarme car je fais d’année en année le constat de la raréfaction progressive des oiseaux dans les jardins et les campagnes, signe incontestable du lent tricotage de la biodiversité  dont dépend pourtant notre survie.

 

 

DSC00979.JPG

Quelle douce émotion nous envahit alors de pouvoir longuement croiser le regard de ces êtres si doux et graciles.  L’appareillage technologique des sociétés modernes, dont je ne méprise pas pour autant les bénéfices, est incapable d’offrir à nos vies des instants d’une telle richesse.  Il est nécessaire  de temps en temps de débrancher tout !

 

 

DSC00986.JPG

Dans ce morceau de paradis, une beauté en appelle une autre et la nature, sensible au respect que mes amis et moi lui manifestions, nous a gratifiés ce soir là  d’un crépuscule wagnérien. Ne s'attend on pas, en effet, que des eaux noires de ce lac sorte soudain un vaisseau fantôme ?

 

 

DSC01008.JPG

J’appliquerai pour la fin de cette note la règle du silence qui prévalait autrefois au Prieuré, considérant que mes mots ne feraient qu‘édulcorer la somptueuse beauté du ciel ennuagé qui s’est alors offert à nos regards.

 

 

DSC01012.JPG

C’est ainsi que moi le mécréant,  je suis entré en méditation en ce lieu magique du prieuré de Saint Michel de Grandmont !

 

 

DSC01013.JPG

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album Canta la Vida est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne étant "Danse ! "

(blogs de chansons illustrées par des photos)

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Textes & Photos Ulysse

 

24/11/2017

Périple au milieu des ruffes et des volcans de Brenas

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Nous voilà partis, Jo, Claude, Jean-Claude et Bibi, tels les quatre mousquetaires, armés de nos couteaux suisses - utiles surtout pour le tire-bouchon - pour une grande virée autour du village de Brenas, situé au cœur du pays des ruffes. Ces sols sédimentaires, vieux de deux cent millions d’années et rougis par l’oxyde de fer, ont été remontés à la surface par la surrection des Pyrénées il y a environ quarante millions d’années. Nous commençons notre périple par une virée vers le nord du village dont le relief montueux a été recouvert par les coulées de lave basaltique issus d’épisodes volcaniques qui se sont produits entre six cent mille ans et deux millions d’années. Une peccadille à l’échelle de l’âge de notre bonne vieille Terre.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Vers l’Est, on aperçoit les eaux tranquilles du lac du Salagou qui baignent le pied de volcans éteints. Aujourd’hui le feu n’est que dans le feuillage automnal des arbres que le temps étonnamment clément peine à éteindre.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Nous nous dirigeons vers la zone des ruffes où l’infinie richesse des coloris des ramures révèle la grande diversité des essences qui prospèrent en ces sols pourtant peu fertiles. Seuls les arbres, ces êtres bien plus complexes qu'on ne le pense généralement*, sont capables de tirer profit des maigres éléments nutritifs qu’ils contiennent.

 * Je vous invite à lire sur ce sujet "Les 12 sagesses des arbres" de Vincent Karche

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Bientôt les ruffes s’offrent à notre regard, terres sombres au pied des collines ravinées par l’érosion.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Au milieu de ces ruffes, qui nous donnent le sentiment d’avoir débarqué sur la planète Mars, surgit le « neck » volcanique - dit de la Roque -  d’un ancien volcan .

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Aujourd’hui, on a peine à imaginer que ces lieux sereins ressemblaient dans un lointain passé à l’enfer. La poussée inexorable de la plaque continentale africaine contre celle de l’Europe pourrait à terme raviver ce phénomène. On se rassure toutefois en se disant qu’il y a peu de risque que cela se produise avant la fin de notre randonnée.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

La maigre pâture recouvrant le sol permettait autrefois l’élevage de quelques moutons. La statue de la Vierge Marie, que l’on aperçoit au sommet du « neck » de la Roque, a probablement été installée par un berger, dont on voit la masure en ruine, afin de le protéger des soubresauts de Gaïa. Il n’ y a que la foi qui sauve !

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Sereins et émerveillés par notre environnement féerique nous poursuivons notre chemin.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Bientôt se révèle derrière nous, au dessus de la colline de ruffes que nous avons longée, la tour en ruine du château de Malavieille perché sur le « neck » volcanique de la Roque Maure. Les anciens châtelains étaient plus braves que notre berger pour s’installer en un tel lieu. Ou peut être étaient ils inconscients !

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Nous nous rapprochons peu à peu du neck à la Vierge, estimant qu’il fera un excellent promontoire pour y installer notre camp de base pour le pique-nique.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Vu sous cet angle, ne trouvez vous pas qu’il a un petit air de « Mont St Michel » perdu en territoire languedocien.

 

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Notre pique-nique avalé devant un spectacle enchanteur et n’ayant perçu dans le sol aucune inquiétante secousse, bien que mécréants  nous confions nos âmes à la protection de Marie  (on ne sait jamais !) et nous nous octroyons quelques instants dans les bras de Morphée.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes 

Puis nous faisons le tour du neck dont l’aspect déchiqueté témoigne de la violence du séisme qui l’a fait naître.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

En redescendant vers le chemin, nous longeons ce que nous croyons un instant être un mur édifié par les anciens. Mais il s’agit d’une couche sédimentaire provenant de dépôts lagunaires anciens que la surrection des Pyrénées a mis à la verticale. Notre planète n’a pas une existence de tout repos, comme en témoigne d’ailleurs les séismes qui se produisent de nos jours ici et là.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Un arbre mort se prête à une pittoresque mise en scène et connaitra ainsi une nouvelle vie à travers mon blog.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Nous poursuivons notre périple, toujours environnés de ruffes qui confèrent une atmosphère exotique à notre randonnée.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Rares sont les arbres qui parviennent à s’ y implanter et celui–ci semble mener un combat perdu d’avance pour prolonger sa jeune existence.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes 

La zone de ruffes que nous venons de traverser ressemble à un immense poulpe échoué dans un cirque de verdure.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Après une courte montée, nous accédons à un sentier en balcon qui offre une vue fantastique sur les deux necks à la Vierge et de Roque Maure rapprochés l’un de l’autre par la magie de mon télé-objectif.

 

brenas,neck,volcan,malavieille,ruffes

Vu dans son ensemble, le paysage qui se dévoile à nous est l’un des plus beaux et étonnants de l’Hérault qu’il m’ait été donné d’admirer, magnifié par les couleurs automnales. Avis aux amateurs.

 

NB : Pour effectuer cette randonnée, garez vous sur la place de l’Eglise de Brenas où vous trouverez des panneaux indicatifs sur ces deux circuits (Nord et Sud) que l’on peut combiner en un seul(12km 4H30). Remercions la mairie pour cette installation. La montée au neck de la Roque est hors circuit.Il est utile d'avoir la carte IGN 2643 OT

 

Je m'absente une dizaine de jours et répondrai à vos commentaires à mon retour

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album Canta la Vida est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne étant "Qui se souviendra de nous? "

(blogs de chansons illustrées par des photos)

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 Texte & Photos Ulysse

 

 

 

 

18/11/2017

Vent debout sur le Caroux !

 

caroux,espinousse,mouflon

Celles et ceux qui suivent mes pérégrinations depuis quelques années savent que je ne suis pas du genre à craindre la pluie, la neige ou le blizzard ! Donc, bien que la météo nous ait annoncé une Tramontane à 100km/h et une température ressentie de -10°, avec mes copains Jo et Claude (Gibus ayant opté pour le statut de réfugié climatique en Guadeloupe !) nous avons maintenu notre projet d’arpenter le plateau du Caroux en vue de traquer - pacifiquement - le mouflon ! Au départ, l’aventure s’engage sous de bons augures ; nous grimpons dans une magnifique hêtraie parée d’or par l’automne et protégée du vent par les contreforts du Caroux.

 

caroux,espinousse,mouflon

Nous frayons notre chemin dans un épais tapis de feuilles, minuscules centrales photovoltaïques qui ont durant l’été permis l’utilisation de l’énergie solaire pour pomper dans le sol les éléments nutritifs nécessaires à la croissance des arbres. Si l’homme n’avait pas découvert le charbon et le pétrole – cadeaux empoisonnés de la nature - et avait, dès le début de son développement industriel, consacré son génie et ses moyens financiers à s’inspirer de la photosynthèse, on n’aurait pas une planète en surchauffe !

 

caroux,espinousse,mouflon

Nous voilà rendus sur le plateau et la photo ne peut révéler l’assaut fougueux de la Tramontane que nous subissons alors. L’orientation de la ramure des arbres vous donne néanmoins une idée de son influence en ces lieux où rien n’entrave sa course. Nous abandonnons notre espoir d’apercevoir un mouflon, ceux ci - moins fous que les humains - s’étant probablement réfugiés en des lieux plus sereins.

 

caroux,espinousse,mouflon

Nous profitons de l’abri temporaire qu’offre un promontoire rocheux pour admirer le paysage. Seul le fil clair des routes forestières trahit la présence de l’homme et la nature sauvage règne encore en maître. On jouit du même paysage que celui qu’ont pu contempler les hommes des siècles passés. On ne soupçonne pas les immenses dégâts que cause à l’environnement en d’autres lieux notre développement mortifère. Notre avenir est en jeu comme le proclament plus de 15000 scientifiques dans un manifeste publié par la revue Bioscience.

  

caroux,espinousse,mouflon

Vers l’Ouest un énorme édredon de nuages s’est échoué sur les sommets de la Montagne Noire. Il faut dire que ces boules cotonneuses pèsent plusieurs dizaines de milliers de tonnes, voire plusieurs dizaines de millions de tonnes pour les très gros cumulus. Malgré sa vigueur dame Tramontane a du mal à leur faire passer les cols !

 

 

caroux,espinousse,mouflon

Après l’effort, le réconfort, qui prend la forme d’un déjeuner dans le refuge de Font Sallesse, dont les murs – rénovés et blanchis il y a 2 ans par une classe de CM2 de la région - sont de nouveau recouverts d’ignobles graffitis laissés par des cancrelats qui s’imaginent que leur passage en ces lieux est digne de passer à la postérité. Pas étonnant qu’avec autant d’abrutis dans ses rangs l’humanité aille dans le mur ! Certes les abrutis qui se payent des yachts ou des jets privés font plus de dégâts à la planète que ceux qui font des graffitis, mais c'est la même mentalité ! 

 

 

caroux,espinousse,mouflon

Mais la beauté du paysage qui nous attend sur le chemin du retour, nimbé d’une brume bleutée qui gomme toute présence humaine, apaise notre irritation. Si les yankees, qui ont élu comme président un triste clown cupide et inculte, n’avaient pas exterminé les amérindiens, ceux ci nous auraient peut être mis sur le chemin d’un développement plus respectueux de la nature.

 

 

caroux,espinousse,mouflon

Le Caroux expose partout ses vieux os de 300 millions d’années, vieillard vénérable qui fut dans sa jeunesse aussi haut que l’Himalaya. Il les exposera probablement encore alors que l’humanité aura disparu.

 

 

caroux,espinousse,mouflon

Sur le dernier tronçon du parcours sur le plateau, nous sommes vent debout contre la Tramontane et nous sommes obligés de nous pencher vers l’avant pour ne pas basculer en arrière.

 

caroux,espinousse,mouflon

Ce vaillant arbuste (qu’aime aussi photographier mon ami Bernard, que je salue au passage) témoigne du climat venteux qui règne en ces lieux.

 

caroux,espinousse,mouflon

Nous nous apprêtons à redescendre dans la combe empruntée à l’aller et prenons le temps d’admirer la merveilleuse adaptation du monde végétal à son environnement. Là où l’érosion a accumulé un peu de terre arable et où le relief conduit l’eau de ruissellement, une hêtraie, qui aime les sols frais et humides, s’est installée. Mais si la sécheresse, qui sévit depuis quelques années, devait se perpétuer, ces arbres disparaîtraient bientôt de nos contrées. Ils laisseraient alors la place aux pins, bien moins propices au maintien d’une riche biodiversité, qui commencent à envahir le Caroux sans que l’O.N.F - qui a une vision purement mercantile de la gestion des forêts - ne réagisse.

 

caroux,espinousse,mouflon

Jetons un dernier coup d’œil à ce magnifique patchwork végétal qui recouvre les contreforts du Caroux et de l’Espinousse, avant de descendre vers la hêtraie traversée le matin.

 

caroux,espinousse,mouflon

La boucle est quasiment bouclée et nous retrouvons notre tapis de feuilles mortes dont la caresse et le bruissement sont autrement plus agréables que ceux de la Tramontane.

 

caroux,espinousse,mouflon

Jetons un dernier coup d’œil à la beauté de ces sous bois qui, mieux que les mots, vous convainc, s’il en est encore besoin, du bonheur que l’on prend à arpenter ce cher Caroux !

  

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album Canta la Vida est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne étant "Ça roule ma poule"

(blogs de chansons illustrées par des photos)

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse