suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/06/2018

Périple à travers les Causses (1ère partie)

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Me voici de nouveau parti avec une bande d’amis pour un périple de trois jours à travers le Causse Noir, bordé au sud-ouest par la Dourbie et au nord par la Jonte, et le Causse Méjean bordé au sud par cette dernière rivière et au nord par le Tarn. Nous faisons une première étape dans le village perché de St-Véran (à ne pas confondre avec son homonyme du Queyras) que domine l’ancien château du marquis de Montcalm, qui mourut à Québec en défendant la ville assiégée par les anglais. Mourir sous les coups d’un peuple qui a grillé la Pucelle d’Orléans sur un barbecue, quel triste sort !

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Le promontoire rocheux sur lequel ce château est perché comporte des falaises, formidables défenses naturelles contre un éventuel ennemi venant du plateau. Les hommes d’aujourd’hui soumettent la nature à ses seuls intérêts immédiats en hypothéquant leur avenir alors que les hommes du passé savaient intelligemment l’exploiter.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Si ce n’était la présence de quelques véhicules, on se croirait plongé dans un passé médiéval, les bâtiments ayant conservé leurs matériaux et leur allure d’origine.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Il n’y a ici aucune « scorie » moderne, comme on en voit hélas dans les villages de la plaine languedocienne défigurés par les parpaings (ou cairons) bruts. Les maires de mon département - l'Hérault - feraient bien de faire un tour en ce village pour s’initier à l’esthétique urbanistique. Mais à vrai dire ce serait parfaitement inutile car ils ne sont pas choqués par les horreurs qu’ils laissent construire. Partout ailleurs les gens semblent avoir à coeur d'embellir le lieu où ils vivent, chez moi c'est le contraire ! 

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Sachez donc qu’il existe en notre beau royaume au moins un village où les habitants ont le sens du beau !

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Il faut dire que la beauté du site et de la nature environnante ne peut qu’inciter les âmes bien nées à les respecter.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

A quelques kilomètres de là, nous découvrons une autre merveille : le moulin de Corps alimenté par une résurgence et situé dans un site enchanteur.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Ce moulin qui fut autrefois une minoterie puis moulin à huile a finit sa vie « active » comme centrale hydroélectrique. C’est aujourd’hui une propriété privée et on ne peut que saluer le propriétaire pour le travail d’entretien qu’il accomplit. Je n’en dirai pas autant de certains des habitants de mon village qui semblent apprécier de vivre dans une déchetterie !

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Nous fouettons nos montures pour galoper jusqu’au village de St André de Vézines au cœur du Causse Noir à proximité duquel se dresse l’étonnant chaos rocheux de Roques Saltes qui domine le plateau d’environ cinquante mètres.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Les prairies environnantes fournissent une herbe généreuse propice à l’élevage et les anciens y ont édifié une magnifique ferme caussenarde qui, au contraire de votre serviteur, n’a pas pris une ride ! La vie y était certainement rude mais ponctuée de moments de vrai bonheur à humer l’odeur des foins, à écouter le vrombissement des abeilles, les cris des busards ou le chant des alouettes, à se désaltérer le soir d’une chopine de piquette en se régalant d’un fricandeau et d’un quignon de pain avec du Pélardon et à contempler, la nuit, les étoiles.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Partons, sur les pas de Gibus, explorer ce chaos rocheux, amas de vieux chicots sculptés par l’érosion dans un socle sédimentaire laissé par une ancienne mer qui recouvrait la région il y a cent millions d’années.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

On croise l’un des antiques bergers que des siècles de garde ont fossilisé.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Grâce à la protection contre le vent qu’il assure et le ruissellement des eaux sur les rochers, ce chaos crée une zone propice au développement des arbres qui servent également de refuges aux oiseaux, favorisant la biodiversité.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Car en ces lieux le vent peut y être violent l’hiver et la canicule sévir en été. D’ailleurs on aperçoit juché sur l’un des rochers, l’un des anciens fermiers, pétrifié, les mains jointes, semblant implorer le ciel de faire tomber la pluie !

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau 

Il n’ y a pas de meilleure illustration de la force du vent qui souffle en ces lieux que cette arche qu’il a creusée, aidé par la pluie, dans l’un des rochers du chaos.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Nous quittons provisoirement le Causse Noir pour nous rendre au pied de l’Aigoual où la rivière Bonheur, qui dévale sur son flanc Ouest, a creusé sous terre un canyon de 700mètres pour ressortir sous la forme d’une belle cascade. L’endroit où elle s’engouffre dans le sol est nommé « la perte du Bonheur » endroit qu’à mon avis il vaut mieux ne pas fréquenter !

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

A sa sortie de terre, la rivière prend le nom de Bramabiau que lui ont donné les anciens qui trouvaient qu’elle « beuglait comme un bœuf » (brama biou en occitan) et qui ne savaient pas qu’il s’agissait de la résurgence de la rivière Bonheur.

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Nous revêtissons une petite laine pour pénétrer dans le boyau souterrain où règne en permanence une température de 10 ° idéale pour une cave à vin. Sauf qu’avec toute cette eau je n’aurais pas confiance  d’y mettre du vin !

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Pendant une heure nous allons ainsi cheminer sous terre, en remontant le cours de la rivière et découvrir le travail de sape colossal qu’elle a accompli au cours de sa très longue existence qui n’a en rien altérer sa fougue ! Pour ma part, bien que d’un naturel allant, je reconnais sentir le poids des ans !

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Ce canyon fut exploré pour la première fois en 1888 par E. Martel qui, accompagné de quelques courageux (voire inconscients !) camarades et muni seulement de cordes, en effectua la descente à partir de la Perte du Bonheur. Saluons leur audace pour se lancer dans une telle aventure ne sachant pas quels obstacles ils rencontreraient. C’est ainsi, au demeurant, que l’homo sapiens né dans une contrée tropicale africaine a finit par créer des igloos au Groenland !

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Quand on découvre les cascades qui ponctuent le cours souterrain de la rivière on mesure mieux la témérité de ses premiers explorateurs !

 

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Cela dit, il faut aussi aux visiteurs d’aujourd’hui une bonne dose de confiance et d’optimisme pour s’engouffrer dans ce lieu, car par endroits le plafond du canyon est constitué d’un agglomérat de roches soudés par les sédiments dont le guide vous assure qu’il n’y a aucun risque qu’il nous tombe sur la tête. Comme mes ancêtres gaulois je n’en suis pas si sûr !

 

A suivre….

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

causse noir,causse méjean,roques saltes,bramabiau

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Chanson idiote "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 


Texte & photos Ulysse

 

17/06/2018

Rencontre franco-belge au Salagou

  

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Alors que Donald maltraite ses alliés historiques et sème la pagaille dans les relations internationales, j’espère vous mettre un peu de baume au cœur en vous faisant le récit de notre traditionnelle rencontre annuelle franco-belge qui s’est tenue cette année sur les berges du lac du Salagou. Voilà deux pays qui ne se sont jamais fait la guerre, bien qu’ils se disputent âprement le titre de meilleur producteur de frites du monde, et sont donc un exemple de fraternité pour le monde entier.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

En ce matin de notre rencontre, le temps est couvert mais le soleil est dans nos cœurs et dans les flacons de nectars languedociens qui gisent au fond de nos sacs à dos. Le Salagou a l’allure d’un lac écossais et nous nous attendons à voir surgir à tout moment de ses eaux sombres le monstre du Loch Ness.

 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Vers l’Est, on aperçoit le rocher des Vierges et, en arrière plan, le Mont St Baudille qui arrêtent les nuées potentiellement orageuses qui recouvrent les Cévennes. Nous ne sommes pas inquiets car nous savons que les dieux de l’Olympe nous ont à la bonne et nous épargnerons d’être douchés, vu que nous rendons de nombreux hommages à l’un des leurs : le dieu Bacchus !

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur 

Il est étonnant de voir à cette période de l’année dans le Languedoc du sainfoin en fleurs alors qu’habituellement les prairies sont déjà brulées par le soleil. Il faut dire que, comme dans le reste de la France, nous n'avons pas manqué d'eau qui se retrouvera transformée par la magicienne Vitis Vinifera  dans les grappes de raisin qui iront ainsi généreusement remplir les tonneaux des vignerons ! A quelque chose malheur est bon ! 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Les bourdons et autres insectes butineurs s’en régalent, instillant une note d’espoir dans l’inquiétude que suscite l’état de notre planète, dont se moque éperdument l’anatidé à crête orange transatlantique !

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Le ciel daigne enfin s’éclaircir grâce à l’action d’Eole qui nous signale ainsi la bonne volonté des dieux à notre égard. Grâce à son intervention le lac du Salagou prend un air plus méditerranéen.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Seul au milieu du lac, un pêcheur à la ligne guette la touche qui viendra illuminer sa journée. Les pêcheurs, en ce monde tourmenté, sont les seuls à garder l’espoir d’un avenir meilleur !

 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Notre joyeuse et fraternelle bande chemine paisiblement sur la piste forestière qui domine le lac en se repaissant de la beauté du paysage. Les cœurs et les âmes nourris de beauté aident à préserver un monde fraternel.

 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Si la chaleur est dans nos cœurs, elle est aussi dans les entrailles de la Terre d’où jaillissent parfois des torrents de lave qui, en refroidissant, donnent ces orgues basaltiques.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Car notre région a connu, il y environ un million d’années, une intense activité volcanique dans la continuité de celle qui sévissait dans le Massif Central.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Aujourd’hui les seuls phénomènes éruptifs se produisent dans les canons de quelques stupides Tartarins qui confondent les panneaux de signalisation avec les sangliers. Mieux vaut encore cela que lorsqu’ils confondent les randonneurs avec le gibier ! Ils me font bien rire (jaune) ceux qui traitent la chasse de "noble" tradition ! Tous les gouvernements hélas caressent les chasseurs dans le sens du poil (c'est vrai qu'ils sont plutôt "bêtes") car ce sont aussi des électeurs !

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Mais revenons au spectacle serein et majestueux du lac, morceau de paradis tombé sur la Terre.

 

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Parlant du Paradis céleste, on trouve au demeurant sur la rive du lac l’une de ses « agences » fréquentés par les candidats potentiels, sous la forme de cette chapelle dite des Cians, nom qui correspond aux clochettes que l’on attachait au cou des moutons qui autrefois envahissaient les lieux. On peut supposer que c’est une armée de diablotins qui a planté à proximité de la chapelle ces figuiers de barbarie pour en gêner l’accès.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Les bergers qui autrefois gardaient les moutons n’avaient pour se protéger de l’ardeur du soleil et des colères du ciel que cette modeste mais robuste capitelle.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

C’est sans doute l’un d’entre eux qui, profitant de ses longues journées de garde, a sculpté sur ce bloc de basalte ce magnifique lézard.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Combien de poètes, musiciens, sculpteurs artistes en tout genre ont œuvré ainsi dans le plus total anonymat pour le seul bonheur d’exercer leur créativité et de réjouir quelques proches. Nous sommes tous des artistes dans l’âme : donnez libre cours à votre talent quel qu’il soit ! Même savoir déboucher une bouteille de nectar et le servir sans en perdre une goutte est un art et j’y excelle !

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Ce n’est pas par hasard que je vous parle de nectar, car voici venue l’heure du pique nique et nous trouvons une plagette idéalement ombragée pour nos agapes.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur 

Avant d’humecter nos gosiers de divins nectars, les plus courageux se délassent dans l’eau fraiche du Salagou.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Nos agapes terminées et après une incontournable sieste – vivement recommandée par le corps médical - nous reprenons paisiblement le chemin du retour, nous réjouissant à l’avance de la soirée fraternelle qui parachèvera cette belle journée.

 

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Nous avons une pensée pour Marc,

notre ami disparu grâce auquel ces réunions annuelles ont lieu

Nous vous disons à l'année prochaine !

 

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

salagou,frite,donald trump,tartarin,chasseur

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Chanson idiote "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 


Texte & photos Ulysse

 

 

 

 

09/06/2018

Etre ou ne pas être dans le sentier des hêtres !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Gibus et moi pensions  connaître tous les chemins du Caroux et puis en consultant un vieux grimoire nous avons trouvé mention d’anciennes pistes connues des seuls initiés. Elles traversent des terrains généralement très accidentés qui impliquent souvent d’y mettre les mains en plus des pieds ! Il faut, pour s’y aventurer, une solide expérience de la marche en montagne, ne pas craindre le vertige et avoir un excellent sens de l’orientation, car leur tracé n’est pas évident et leur signalisation limitée à quelques cairns ou quelques rares balises.

Nous nous engageons donc, en ce matin brumeux, sur l’une de ces pistes dénommée Bartouyre-Rieutord car elle permet, à partir du col de Bartouyre, de grimper sur le plateau où naît le Rieu Tort, modeste torrent qui se jette dans celui d’Héric.

Quand je dis « grimper » je déforme la réalité car cette piste un brin perverse a un profil de montagnes russes qui ne cesse de vous faire descendre une grande partie du dénivelé que vous venez d’ascendre (mais oui ce verbe existe !). La seule différence avec les montagnes russes c’est que  l’on ne vous offre pas la vodka à l’arrivée, ce qui est aussi bien, d’ailleurs, vu la suite du programme de la journée.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Alors que nous progressons cahin-caha, le vent se lève et chasse le brouillard et les nuages vers le haut des cimes, donnant naissance à un très timide arc-en-ciel qui nous sert de prétexte pour faire une pause, car sensibles nous sommes aux beautés du monde. A vrai dire, nous sommes aussi un brin essoufflés et cette halte est bienvenue !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Le secteur dans lequel nous progressons est hérissé d’aiguilles rocheuses vertigineuses où quelques arbustes ont eu l’audace de s’installer. Quand on constate un tel courage et une telle ténacité, comment peut-on donner ensuite un sens péjoratif au terme « végéter » ?

 

caroux,hêtre,reine,héric

En approchant du plateau, la piste traverse des zones d’éboulis où des hêtres vénérables nous tendent leurs branches et leurs troncs secourables pour nous permettre de progresser.  A y réfléchir, plutôt que le chien ou le cheval, l’arbre est le meilleur ami de l’homme. Car à l’aube de son histoire il a pu s’y réfugier pour échapper aux bêtes féroces, puis avec son bois il a inventé le feu, construit ses premières maisons, ses premières barricades et ses premiers bateaux. Dans son ombre il y a fait ses premières siestes et sur son écorce gravé le témoignage de ses amours. C’est sans doute la raison pour laquelle on traite affectueusement ses meilleurs amis de « vieille branche ».

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous arrivons au point où la piste traverse le Rieu Tort dont le maigre flux ne se prête pas hélas à la baignade. Pourtant nous aurions apprécié cette occasion de nous rafraîchir car la pente en ce lieu est plutôt rude  !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous parvenons enfin sur le plateau  et décidons de gravir le Roc du Caroux qui culmine à 1034 mètres, ce qui n’est finalement qu’une simple formalité vu que nous venons de gravir déjà plus de 800 mètres.

  

caroux,hêtre,reine,héric

Mais alors que nous progressons vers le sommet une voix nous interpelle « Holà ! Où allez vous comme ça ! ». Levant la tête nous découvrons le visage grimaçant d’une vieille qui nous glace les os et pourtant, comme vous le savez, nous ne sommes pas des mauviettes.

« Et bien ! Heu ! On s’apprête à grimper sur le roc du Caroux ! Pourquoi c’est interdit ! » répondons nous en chœur, le cœur battant la chamade (ah! les subtilités de la langue française !).

 « Ce n’est pas interdit, mais il faut tout d’abord répondre à une énigme"  nous rétorque la vieille, qui au passage se présente à nous comme étant Carouxane la femme du roi du Caroux (que nous rencontrerons un peu plus tard) . « La voici : Il n’y en a qu’un seul dans une minute, et il y en deux dans une heure. Mais il n’y en a aucun dans un jour. Qu’est-ce ?"

Gibus et moi restons perplexes de longues minutes n'ayant aucune idée de la réponse. "Alors vous séchez ? " nous dit Caroxane d'un air goguenard. " Ben heu! " fais je alors ne sachant quoi dire. "C'est exact c'est la lettre "e" " nous répond-t-elle se méprenant sur le sens de ma réponse. « Allez vous pouvez passer, mais prenez garde aux à-pics !». C'est la première fois de ma vie où l'ignorance se révèle payante ! Oh jeunes écoliers n'en prenez pas le prétexte pour ne pas faire vos devoirs !

 

caroux,hêtre,reine,héric

En quelques minutes nous atteignons le sommet d’où l’on aperçoit au loin le miroir doré de la Méditerranée (au fond à gauche sur la photo,  oui, c’est bien la mer que l’on voit !)

 

caroux,hêtre,reine,héric

Quant aux à-pics, la vieille n’a pas menti, ils sont impressionnants et nous incitent à regarder attentivement où nous mettons les pieds.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Mais nous ne sommes pas les seuls à être sensibles à la beauté du panorama qui s’offre à nous, car deux érables de Montpellier se sont juchés sur un mamelon voisin pour en jouir également. Les arbres sont décidément plus proches de l’homme qu’on ne le pense !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Après notre traditionnelle pause pique-nique/sieste nous nous dirigeons vers le ravin des hêtres dans lequel, selon notre grimoire, descend une piste qui permet de rejoindre le hameau d’ Héric.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous saluons au passage le vieux roi du Caroux, que nous avions rencontré lors d’une précédente expédition et qui est absorbé par la contemplation de la Méditerranée qui luit au loin. « Nous avons été heureux de faire la connaissance de votre femme » lui déclare-t-on ! « Vous êtes bien les premiers » nous répond-t-il sans même tourner la tête. Nous ne répliquons point et poursuivons notre chemin. Y aurait-il de l’eau dans le gaz au sein du couple royal ?  Faudrait être un lecteur  de  « Water-closer » - ce que Gibus et moi ne sommes pas  - pour savoir ce qu’il en est.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous arrivons au bord du ravin des Hêtres dominé par les flancs déchiquetés du plateau. Il doit s’y produire de temps en temps de belles avalanches de pierres ce qui refroidit quelque peu notre intention de nous y engager.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Mais il est trop tard pour faire demi tour. Nous cherchons le cairn qui signale le départ du chemin, celui ci dévalant ensuite à pleine pente jusqu’au hameau d’Heric.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Pleine pente est, de fait, nous le constatons très vite, l’expression appropriée. Heureusement qu’une fois de plus nos amis les arbres sont là et nous évitent de faire un roulé-boulé jusqu’au bas du ravin. Par moments une trouée s’ouvre dans leur frondaison qui nous permet de découvrir le relief environnant. 

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous atteignons enfin sans encombre le bas du ravin où nous retrouvons une confortable petite route piétonnière qui descend (ou qui monte, selon le sens dans lequel on la prend !) les fastueuses gorges creusées par l’Héric et  qui nous ramène en une heure de temps à notre point de départ.

 (Reprise d'archive)

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Accro de GAFA" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "J'ai fait un songe "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & photos Ulysse

10:06 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (60) | Tags : caroux, hêtre, reine, héric

02/06/2018

Balade à Uzès

  

uzès,duché,asperge,doudou

Pour la balade de ce jour, nous abandonnons nos parkas et godillots adaptés aux montagnes languedociennes pour jouer les touristes urbains . Nous prenons la direction la fort belle cité d’Uzès qui se targue d’avoir été le premier Duché de France par le rang,  le duc d'Uzès ayant été premier Pair de France. Je vous donnerai juste un aperçu des nombreux monuments historiques qu’elle comporte et qui ne sont pas pour moi son principal  centre d’intérêt. Je les trouve, en effet, un peu massifs et leur empilement,  à l’exemple de cet ensemble dit « du Duché » en face de vous, relève plus de la pâtisserie de grande surface que de l’architecture.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Un seul monument trouve grâce à mes yeux : la tour fenestrelle, dernier vestige d’un édifice roman du XIIème siècle aujourd’hui disparu. C’est l’unique exemple en France de clocher rond, inspiré sans doute des campaniles italiens. Cette tour est devenue le clocher de la cathédrale Saint Théodorit bâtie au XVIIème siècle et qui, elle, n’a aucun attrait particulier.

 

uzès,duché,asperge,doudou

A vrai dire, ce qui fait le charme d’Uzès c’est son lacis de ruelles moyennâgeuses bordées d’hôtels particuliers et de belles demeures bourgeoises. Car cette ville a connu très tôt la richesse grâce au textile et au négoce. Mais elle eut l’audace de se convertir au protestantisme ce qui lui valut d’être persécutée. La révocation de l’Edit de Nantes - monstrueuse erreur politique commise par le roi scélérat Louis XIV -  provoqua la fuite des hommes d’affaires et des industriels, ce qui accéléra son déclin et celui de la France. La ville rebondit au XVIIIème siècle en se spécialisant dans les bas de soie….mais on connaît la suite avec l’invention du collant et sa fabrication aujourd’hui, pour deux sous, dans les pays émergents.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Aujourd’hui la ville est devenue un lieu de résidence et de tourisme. Un endroit idéal de séjour pour visiter la région qui ne manque pas de sites  remarquables, le plus célèbre étant le Pont du Gard.

 

uzès,duché,asperge,doudou

L’un des autres attraits du centre historique est que les seules voitures que l’on y trouve sont à pédales !

 

uzès,duché,asperge,doudou

Par contre, cette ville, malgré ses beaux atours est atteinte du fléau qui affecte les villes françaises : la prolifération d’étrons canins ! Certains maîtres, plus civiques que d’autres, recourent toutefois à des méthodes originales pour tenter de convaincre leurs compagnons de ne pas s’oublier ainsi sur la voie publique sans que cela les traumatise !

 

uzès,duché,asperge,doudou

En baguenaudant dans ces ruelles on perd vite la notion du temps  et pourtant sa flèche est là qui avance immanquablement jusqu’au jour où elle nous transpercera ….En attendant, si on prenait l’apéro, ça va être le moment ! A ceux qui estimeraient que mon invitation est un peu matinale, je rappellerai que nos montres ont deux heures d’avance sur notre étoile.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Comme moi, vous apprécierez sans doute, en ces temps médiatisés à outrance où chacun cherche à avoir son quart d’heure de célébrité, cet humoristique hommage rendu à un modeste cordonnier.  Sans doute a-t-il rendu plus de services à l’humanité avec ses souliers que tel  général dont on va, sur d’autres murs, célébrer  la naissance ou le séjour et qui aura fait massacrer des milliers de ses semblables.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Si vous avez une maison à restaurer et que vous souhaitez appliquer les savoir-faire antiques c’est dans cette boutique – Les Forges d’Antan – qu’il faut vous adresser .

 

uzès,duché,asperge,doudou

On y travaille le bois et le fer comme autrefois et vous y trouverez tous les modèles de clous fabriqués depuis l’antiquité. Ainsi si vous envisagez une crucifixion je suis certain que vous y trouverez, si je puis dire, un clou à votre pied !  Je précise, à tout hasard, à mes lecteurs qui seraient intéressés que c’est de l’humour noir, car les crucifixions sont dorénavant interdites par la loi ! Par les temps qui courent, mieux vaut prévenir on ne sait jamais !

 

uzès,duché,asperge,doudou

On y trouve aussi toutes sortes de serrures pour ceux qui, malgré la voracité de notre Etat, auraient encore un peu de fortune ou quelques biens précieux à mettre sous clé.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Si vous avez besoin, pour vous consoler des catastrophes climatique et politique qui nous guettent, de redonner une nouvelle jeunesse à votre « doudou » - je parle de ceux en peluche et non pas des Antilles, encore qu’une « doudou » des Antilles ça peut aussi très bien vous consoler ! - , c’est dans cette boutique qu’il faut l’emmener !

 

uzès,duché,asperge,doudou

Mais je vous ai gardé le meilleur pour la fin : nous débouchons sur la  magnifique Place aux Herbes, joyau d’Uzès,  et sur laquelle se tient les mercredi et samedi matin  un grand marché essentiellement alimentaire. Avec ses étals couverts de pommes, ce marché a des allures de paradis et l’on guette, hélas vainement, une Eve qui voudrait bien en  croquer une avec nous .

 

uzès,duché,asperge,doudou

Nous sommes à la saison des asperges qui commencent à sortir la tête aux premiers jours du printemps et se font illico décapiter : comme quoi la curiosité est un vilain défaut ! Notons que ce quasi-sucide a inspiré des Méditations au grand gastronome du début du XIXème siècle Brillat-Savarin.

 

uzès,duché,asperge,doudou

Depuis des mois la pluie dans le Gard se fait attendre et pas une goutte d’eau ne jaillit de la fontaine : quoi de plus sinistre qu’une fontaine à sec (peut être un verre à sec ! ) .

 

uzès,duché,asperge,doudou

En début d’après midi la place retrouve sa tranquillité et l’on découvre l’harmonie des bâtiments qui l’entourent. Oui assurément Uzès mérite une visite….

 (reprise d'archive)

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Accro de GAFA" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "J'ai fait un songe "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

09:01 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (61) | Tags : uzès, duché, asperge, doudou