suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/01/2006

Une journée au cirque !

medium_img_3577.2.jpg
Je vous convie aujourd'hui à passer une journée au Cirque.....qui borde Mourèze, pittoresque village médiéval situé à 6Km à l'ouest de Clermont -l'Héraut (34).

Empruntez la ruelle qui monte vers la Chapelle romane et passez devant la buvette du Cirque qui, les jours de grosse chaleur, offre une halte rafraichissante à l'ombre d'un majestueux platane. A 200 m s'offre à vos pas un incroyable chaos de roches fruit de l'érosion de matériaux sédimentaires, appelées « dolomies » déposées au fond de la mer il y a près de 160 millions d'années. Parcourez alors le dédale de tours, de pitons, d'aiguilles de rochers aux formes bizarres sculptés par la pluie et le vent, fort propices à une partie de cache-cache...
medium_img_3492.4.jpgmedium_img_3488.3.jpg
D'autres splendeurs vous attendent si vous acceptez de prendre un peu de hauteur et de consommer un peu d'huile de mollet, en suivant le chemin fléché en bleu et vert qui monte travers les chênes verts, les buis et les bruyères. Ce parcours vous offre des vues panoramiques sur le cirque de Mourèze et le Pic de Vissou ....medium_img_3497.3.jpg
avant de vous conduire, par une belle grimpette, au sommet de la Montagne de Liausson (523m) d'où vous jouirez d'une vue fabuleuse sur les eaux turquoise et les ruffes rouge sang du Lac Salagou.
medium_img_3513.4.jpgmedium_img_3507.4.jpg

En partant vers l'Ouest suivez alors le sentier fléché de traits jaunes (et de flèches vertes moins nombreuse) qui vous amène au deuxième sommet de la Montagne de Liausson puis descend ensuite sur son versant nord.

Peu de temps après dans un virage une pancarte vous invite à emprunter un itinéraire en cul de sac qui conduit à des formations rocheuses pittoresques : la galerie du Mielblanc et les Orgues (1/2H AR). Le chemin est étroit et sinueux mais le lieu est très sauvage (les orgues sont à 300m à droite de l'embranchement après 10' de marche qui mène à la galerie du Mielblanc)
medium_img_3528.4.jpgmedium_img_3543.5.jpg

Une fois revenu sur le chemin principal, poursuivez la descente jusqu'à un carrefour (lieu dit Col des Portes) et prenez alors à gauche le chemin fléché en bleu qui vous ramène au village de Mourèze en vous faisant traverser une autre partie magnifique du cirques.

Vous pouvez enfin poser votre sac et votre séant sur les sièges de la buvette à l'ombre du Platane....à la belle saison bien évidemment !!

Cartes IGN :TOP 25 2643 OT Lodève/Bédarieux/Lac du salagou. Le temps de marche total est de 3H30-4H00 selon que vous faites ou non le chemin en cul de sac.

16:20 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (1)

26/01/2006

Ne sortez jamais sans votre lampe de poche !!

medium_img_3595.jpgPour sortir des sentiers battus de la littérature nombriliste et «houellebecquienne », je vous recommande la lecture « d'Histoires vraies en Languedoc-Roussillon » écrit par Hubert Delobette avec la complicitéde Paul-René Di Nitto tous deux journalites. (Le Papillon Rouge Editeur tel: 04 67 78 81 68 et Ml: papillonmedias@wanadoo.fr)

On est successivement pétri d'angoisse ou enchanté à l'évocation du drame minier dont se serait inspiré Zola pour Germinal, ou de l'épopée du Train Jaune des Pyrénées orientales ou encore, de la découverte de l'Ephèbe, cet ange de bronze repéché dans l'hérault un matin de septembre 1964, Enfin, on apprend pourquoi il est préférable de ne jamais sortir sans sa lampe de poche !!

Arrivé à ce stade, vous ne pourrez plus fermer le livre sans l'avoir fini, quoique vous ayez à faire. Vous serez fasciné par le sort de « l'aspirant aux bottes rouges » qui cloué dans son lit, va, grâce à ses écrits, se nouer d'amitié avec Paul Elouard, Louis Aragon Elsa Triolet , Jean Paulhan , Proust , André Gide Henri de Montfreid... prouvant que, par la force de son esprit, on peut surmonter bien des handicaps. Puis vous serez gagné par la fièvre du pétrole qui a un temps agité le Languedoc ainsi que par l'obession d'un prêtre qui voulait percer les montagnes.

Il se fait tard !! Fatigué ou pas, plus question de dormir : votre coeur battra pour Francèse De Cézelly qui assura au XVI ème siècle la défense de Leucate, et vous vous prendrez à rêver au mammouth de Durfort et aux éléphants d'Hannibal avant de frémir pour les aventures de l' « Arsene lupin » du Languedoc ou du « sanglier ». Enfin vous souffrirez avec les passagers de l'Exodus » avant de sombrer dans le sommeil en rêvant que gît dans votre grenier un tableau de Léonard de Vinci oublié !!

medium_img_3664.jpg

18:15 Publié dans Bonheurs | Lien permanent | Commentaires (0)

25/01/2006

La gourmandise est un péché mortel !


Voici une fable dont je déconseille la lecture aux âmes sensibles et aux anglo-saxons pour lesquels le lapin est un animal de compagnie!

Tu es arrivé au monde,
Aux premiers jours du printemps,
Sur un lit de paille blonde,
Que j'avais glanée aux champs.
Tu étais plein de promesses,
Tu devins mon favori,
Je t'ai couvert de tendresse,
Je t'ai gavé de radis.
Puis je t'ai, quel privilège !
Laissé libre en mon jardin,
Tu es tombé dans le piège !
Tu as pris de l'enbompoint.
Mais, fini le temps des rêves,
Tapissés de romarin,
Oui, le joli temps s'achève,
Des indigestions de thym.
Je t'ai apporté la note,
Paie comptant mon gros lapin.
Ta peau fourrera mes bottes.
Je te croquerai demain !

24/01/2006

Eloge de l'arbre !

medium_soleil_couchant_085.jpg

Je n'ai toujours pas vu le coeur d'un arbre (voir une de mes précédentes rubriques) mais j'ai lu, dans « Le Monde 2 » du 21 janvier, une interview passionnante du botaniste et biologiste Francis Hallé, grand ami des arbres. Mr Hallé inventeur du « radeau des arbres » qui lui a permis de vivre plusieurs semaines dans la canopée (cîme des arbres) nous révêle une part du mystère de ces êtres méconnus. Ainsi apprend on que certains arbres sont virtuellement immortels, que leur génôme est plus riche que celui de l'homme, que leurs cîmes contiennent des molécules dont seront fait les médicaments de demain, qu'ils défient les règles de l'architecture, qu'ils savent se défendre contre les prédateurs en secrétant des substances toxiques et en avertissant leurs congénères par l'émission de molécules portées par le vent....

Bref des propos passionnants qui donnent envie de lire son dernier livre « Playdoyer pour l'arbre » paru chez Actes Sud. Alors chers « Valentins », rangez vos canifs et ne tentez plus d'immortaliser vos amours sur l'écorce des arbres !!

22:01 Publié dans Bonheurs | Lien permanent | Commentaires (1)