suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/09/2006

Les adorateurs de Nemrod sont de retour !

medium_IMG_3909.JPG

C'est l'ouverture de la chasse et les chasseurs, qui ne constituent qu'une très faible minorité de la population, ont commencé à s'approprier le territoire; quelques accidents mortels se sont déjà produits dû à la négligence ou à l'inexpérience, ce qui rend dangereuse la fréquentation des chemins. Je n'ai pas d'opposition de principe à la chasse qui m'apparaît nécessaire pour réguler les populations de sangliers, de cerfs ou de mouflons, mais je trouve que cette activité n'est pas assez contrôlée et encadrée. On devrait limiter les jours de chasse à deux ou trois jours par semaine, dont un seul des deux jours du week end pour permettre aux personnes qui travaillent et aiment randonner de le faire en toute sécurité. De même des amendes très fortes devraient être appliqués à ceux qui ne respectent pas les règles concernant les zones de non chasse, qui tirent sur les espèces protégées ou à proximité des agglomérations ou encore qui abandonnent leurs doulles dans la nature. La chasse soulève également le problème de la pollution par le plomb des étangs où sont chassés les canards.

Pour ma part je préfère traquer les animaux avec mon appareil photo et je reprends une note que j'avais publiée il y a quelques mois vous invitant aujourd'hui à un cours de « lecture »  des traces laissées par les animaux dans la garrigue.

Lorsque l'on s'y promène de jour, ces étendues sauvages ont l'air quasiment désertes et pourtant si, au lieu d'admirer le paysage environnant, on regarde pour une fois ....le bout de ses chaussures, on découvre avec surprise que la garrigue est aussi fréquentée, quand vient la nuit, que l'autoroute A7 qui passe à coté.

Il faut choisir de préférence un jour qui suit une période pluvieuse afin que les pas de nos visiteurs nocturnes soient aisément reconnaissables.

Voici tout d'abord côte à côte, bien qu'il soit peu probable qu'elles aient voyagé de concert, la trace d'une biche (à droite) et celle d'une laie.medium_img_3953.jpg
Non loin de là, voici la trace de leurs compagnons, le sanglier et le cerf .
medium_img_3958.jpg
medium_img_3957.jpg

Plus rare, voici le pas d'une martre qui poursuivait sans doute un faisan ! L'absence de restes de plumes laisse espérer que ce volatile à pu s'échapper.

Notre ami l'écureuil a pris son déjeuner en cet endroit sans doute sous le regard plein de convoitise de Maître Renard qui n'en a peut être fait qu'une bouchée et qui après digestion l'a rendu à la forêt sous forme de « laissée »
medium_img_3959.6.jpg

Mais voici sans doute les traces du prédateur le plus redoutable de la forêt medium_img_3950.jpg il s'agit d'un « Tirsurtouskibouge »....dont il vaut mieux ne pas croiser le chemin ! Certes il a une préférence pour le faisan d'élevage, mais faute de trouver sa proie favorite il s'en prend à tout ce qui bouge, y compris parfois son propre pied ! Heureusement il n'erre dans la garrigue que quelques mois dans l'année, le reste du temps il reste terré dans sa tannière.

11:40 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

j'ai entendu dire qu'il arrivait que ces prédateurs se tiraient dessus parfois.

Écrit par : pierrot le zygo | 08/09/2006

Bravo pour cette note. Je n'aime guère la mentalité de ces gens.

Écrit par : marie | 08/09/2006

Récupère cette dernière pour le prochain chmilblogs, tu vois ça peut servir à quelque chose d'utile

Écrit par : ayral ginette | 08/09/2006

Superbes toutes ces empreintes, malheureusement l'heure des prédateurs à deux pattes va bientôt débuter pour faire leur carnage...

Bises

Françoise

Écrit par : francoisepaul | 09/09/2006

Bonsoir Ulysse,
Tu parles de la chasse dans ta région. En Alsace-Moselle, il y a un statut particulier concernant la chasse. Les collectivités locales louent un ou plusieurs lots de leur territoire aux chasseurs pour une durée de 9 ans moyennant un loyer annuel relativement élevé.
Du coup, les chasseurs se comportent en véritables seigneurs, ne déplaçant en 4X4 dans nos forêts. On pourrait se demander si parfois on n'assiste pas à un safari vu le nombre de véhicules utilisés. Le petit promeneur est prié d'évacuer les lieux.
Bon week-end,
Christian

Écrit par : christian | 09/09/2006

Les commentaires sont fermés.