suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/05/2006

L'infini à portée de main !

medium_img_8216.jpg

Regardez bien ce bout de bois et dites moi combien il a de bouts. Vous allez me répondre: deux, en prenant un air guoguenard et en vous posant des questions sur ma santé mentale vu l'évidence de la question. Vous avez apparemment raison mais réfléchissez bien, car votre réponse n'est pas vraiment satisfaisante. En effet, si je casse ce bout de bois en deux, j'aurai quatre bouts et si je le casse encore en deux, huit bouts et ainsi de suite jusqu'à l'infini, puisque chaque morceau ainsi obtenu pourra être théoriquement coupé en deux.

Ainsi ce bout de bois que vous avez devant les yeux contient un nombre infini de bouts...ce qui met l'infini à portée de votre main, n'est ce pas extraordinaire !

Commentaires

t'arrive toujours a joindre les debouts?

Écrit par : pierrot le zygo | 22/05/2006

la théorie est intéressante... ça me dit quelque chose... Mais je sais plus quoi!!
tu l'emportes pour marcher celui là?

Écrit par : Adey | 22/05/2006

Pierrot effectivement joindre les deux bouts c'est déjà pas évident mais joindre unez infinité de bouts alors là c'est quasi impossible !

Écrit par : ulysse | 22/05/2006

pour marcher j'en prends un incassable celà m'évite de philosopher en marchant ce qui est la meilleure façon de se casser la margoulette !

Écrit par : ulysse | 22/05/2006

Mais si tu prends le temps de mâcher ton bout de bois sufisamment longtemps tu n'auras plus qu'un bout en boule en bouche.

Écrit par : Zeck | 22/05/2006

Paradoxe de Zénon d'Elée :http://www.loribel.com/fun/paradoxes/fleche.html

Écrit par : Zeck | 22/05/2006

Et encore on n'est pas AU BOUT de nos peines.
mais des petits bouts mis bout à bout ça refait le baton

Écrit par : Jacques | 24/05/2006

Mais à la fin cela ne doit pas être évident de couper les bouts

Écrit par : waterplouf | 24/05/2006

Il y a une théorie similaire pour l'établissement de la longueur des côtes françaises (je crois que ça a trait aux fractales en maths). A savoir qu'une représentation d'un bout de côte par un segment à une certaine échelle peut être décomposé en plusieurs zig-zags à une échelle plus détaillée. Et ainsi de suite jusqu'à l'échelle 1:1. Et encore, on peut descendre et suivre les méandres de chaque rocher ; chaque caillou ; chaque gravier; grain de sable... ;-)

J'ai bien aimé les photos du vent soulevant les "jupes des vagues" à la Roquille au Cap, ces jours-là, autant ranger les cannes et prendre l'appareil photo, lol.

Écrit par : Jivé | 25/05/2006

Jivé ta réplique mérite de passer à la postérité :"Autant ranger les cannes et prendre l'appareil photo ! " je trouve ça génial !

Écrit par : ulysse | 26/05/2006

Les commentaires sont fermés.