suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/09/2006

Le monde est presque beau vu du Pic de Tantajo !

medium_IMG_3837.JPG

Savez vous reconnaître un chêne blanc d'un chêne vert, un érable commun d'un érable de Montpellier, un peuplier noir d'un aulne gluteux? Non ! Et bien vous avez la possibilité de remédier à cette honteuse lacune en vous rendant à Bédarieux (localisation) au Bord de l'Orb pour faire l'ascension du Pic de Tantajo (circuit détaillé en fichier joint)

Le chemin commence par longer l'Orb qui prend à cet endroit des airs d'Amazone, les moustiques et les piranhas en moins !
medium_IMG_3898.JPG

Puis l'on s'engage sur un sentier botanique fort bien aménagé par la commune de Bédarieux mais dont hélas certains poteaux d'information ont été vandalisés par des imbéciles de passage dont la cervelle ne doit pas peser plus lourd qu'une crotte de moineau.
medium_IMG_3789.JPGmedium_IMG_3786.JPG





Le chemin aboutit à la pittoresque Chapelle Saint Raphaël bâtie au bord de l'Orb et à coté de laquelle jaillit une source miraculeuse utilisée autrefois pour soigner les maladies des yeux. De l'autre coté de l'Orb on aperçoit l'imposant édifice du domaine de la Bastide qui dépendait de l'abbaye bénédictine de Villemagne l'Argentière située en amont sur les rives de La mare, affluent de l'Orb.
medium_IMG_3802.JPG

Revenu sur nos pas, on emprunte le chemin qui grimpe vers le Pic de Tantajo.Il sinue sous le couvert d'une dense forêt peuplée principalement de chataîgners exubérants et débordant de vitalité. On en voit ainsi qui s'enlacent avec passion et de jeunes et vigoureuses branches jaillissent de vieux troncs.
medium_IMG_3811.JPGmedium_IMG_3819.JPG





Un chataîgner vénérable tend au dessus du chemin une branche amicale comme s'il voulait prendre par l'épaule les randonneurs de passage.
medium_IMG_3823.JPG

Il est vrai que depuis un siècle l'homme vit en paix avec le peuple des arbres, mais il n'en a pas été toujours ainsi. Avant l'arrivée du gaz et de l'electricité dans les campagnes le charbon de bois servait de combustible et les hommes décimaient les forêts pour le produire. Seules subsistent aujourd'hui les anciens abris de pierre des « charbonniers »medium_IMG_3828.JPG


Puis le chemin prenant de la hauteur la forêt fait place à la garrigue et l'on commence à apercevoir les monts environnants.
medium_IMG_3848.JPG

Après avoir contourné le Roc Blanc on aperçoit enfin le Pic de Tantajo que l'on rejoint par un chemin qui joue au montagnes russes. Nous sommes enfin au sommet qui offre une vue imprenable sur la plaine de Bédarieux
medium_IMG_3850.JPG

Notre bonheur serait complet si le sommet n'était pas pollué par les mégots laissé là par des nicottineurs indélicats qui ont du emprunter avec leurs 4x4 la route qui mène aux relais hertzien et téléphonique coiffant le Pic pour venir admirer le panorama ! De vrais amoureux de la nature ces gens là ! medium_IMG_3854.JPG





Les magnifiques chataîgners qui bordent chemin du retour nous font vite oublier cette petite contrariété
medium_IMG_3867.JPG

et le message laconique mais expressif laissé par un promeneur (faché avec l'orthographe!) au terme de la descente un peu rude nous fait sourire.medium_IMG_3874.JPG





La rencontre inespérée avec une orchidée ornant de sa beauté un modeste fossé communal nous réconcilie totalement avec le monde..
medium_IMG_3897.JPG

15:40 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

Si on te dit que c'est très joli tu vas sûrement trouver ça lassant :-)) Pourtant c'est vrai.

Les arbres, quand je vois les kilos de pub dans ma boîte aux lettres, je me dis qu'on leur fait encore la guerre maintenant.

Écrit par : marie | 21/09/2006

je suis heureux Marie de partager le bonheur que je prends à faire ces balades....quant aux PUb je suis d'accord avec toi c'est du gachis car pour ce qui me concerne elles vont directement de ma boite aux lettres à la poubelle !

Écrit par : ulysse | 21/09/2006

Merci Ulysse pour cette agréable promenade! J'ai également une nette préférence pour la vie des arbres du haut Pic de Tantajo que du fond de ma boîte aux lettres...

Écrit par : alexandra | 21/09/2006

croix de bois croix de fer....

Écrit par : pierrot le zygo | 21/09/2006

j'ai beaucoup apprécié le message laconique après tout ce chemin!
Superbes balades!

Écrit par : objectif-plume | 21/09/2006

c'est pa la peineque j'en rajoute, tu sais ce que je pense

Écrit par : ginette | 21/09/2006

Encore une superbe ballade que tu nous offre, les photos sont magnifiques

Bises

Françoise

Écrit par : francoisepaul | 22/09/2006

Bonjour Ulysse,
Encore une superbe balade ! Pourquoi donc les gens se cassent-ils la tête pour se dépayser alors que l'on a tout sur place ? Certains, peut-être n'aimeraient-ils pas faire quelques efforts physiques ?
A bientôt,
Christian

Écrit par : christian | 22/09/2006

Bonjour,

Je suis désolé si cela enlève quelque chose à l'aspect poétique de votre balade, mais la fleur qui vous avez prise en photo n'est pas une Orchidée, mais une Impatience (famille des Balsaminacées). Toutes les espèces d'Orchidées françaises fleurissent assez tôt en saison (en plaine, c'est d'Avril à Juin). Donc en Septembre, vous pouvez être sûr que si vous voyez une fleur, c'est autre chose qu'une Orchidée.
En ce qui concerne les Impatiences, il y a une espèce autochtone dans la flore française: l'Impacience ne me touche pas, ainsi appelée car si quelqu'un touche le fruit à maturité, il s'ouvre brusquement projetant les graines. Cette impatience est jaune. Mais d'autres espèces ont été naturalisées en France et sont maintenant plus communes en campagne que l'unique espèce autochtone. Ces espèces ont le même système de dessimination des graines (c'est assez amusant).

Pour ceux qui aiment randonner, nous avons un site dédié à ce sujet:
http://www.netrando.fr (n'hésitez pas à en parler, à le citer, si notre travail vous plaît, ça fait toujours plaisir...)

Cordialement,
Pierre

Écrit par : Pierre Nayrolles | 23/09/2006

merci à Pierre Nayrolles pour votre précision concernant la fleur . A vrai dire j'ai procédé par analogie en consultant mes ouvrages sur la flore méditerranéenne et j'ai trouvé une orchidée ressemblant à cette impatience. Merci également pour l'adresse de votre site que je trouve fort bien fait.

Écrit par : ulysse | 23/09/2006

Les abris de pierres des charbonniers, ça ressemble un peu aux bories.

Écrit par : olaf | 24/09/2006

Les commentaires sont fermés.