suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/09/2007

Périple pyrénéen - dernier jour : retour au Pont d'Espagne

medium_DSC07462-1.JPG

Après avoir joué les bergers toute la nuit (voir l'étape précédente) nous enfilons une grosse laine pour affronter les frimas du matin et prendre le chemin nous ramenant à Pont d'Espagne, notre point de départ.

Derrière nous les premiers rayons du soleil rebondissent sur la dent du Vignemale pour se refléter dans le torrent qui s 'écoule du glacier.
medium_DSC07441.JPG

Nous jouissons en silence du spectacle sans cesse changeant des montagnes environnantes qui surgissent dans le jour naissant. La nature nous offre des joies inépuisables que rien ne peut remettre en cause, au contraire des possessions matérielles ou des êtres qui, lorsqu'ils ne sont plus, sont source de frustration ou de tristesse. La nature se donne à qui veut la recevoir et ne vous quitte jamais. Tout le monde peut se l'approprier sans qu'elle n'appartienne à personne. C'est de fait la seule vraie richesse.
medium_DSC07500-1.JPG

La descente vers le Pont d'Espagne révèle peu à peu des paysages qui s'élargissent pour atteindre l'infini. L'arbre au bord du chemin qui envahissait notre champ de vision, n'est plus bientôt derrière nous qu'une silhouette, puis qu'un point dans le panorama de vallées et de sommets qui nous environnent.
medium_DSC07485-1.JPG

Ainsi en est il de notre existence où certains évènements occupent à un moment donné tout le champ de notre conscience pour devenir au fil du temps une simple péripétie sans importance.
medium_DSC07482-1.JPG

Les montagnards ont souvent une âme d'artiste et les cairns qu'ils édifient le long des chemins pour guider le randonneur sont souvent des oeuvres d'art .

De même le glacier au cours de son glorieux passé a labouré le fond rocheux de la vallée et laissé un lacis de sculptures là où la roche était plus dure et lui a résisté.
medium_DSC07536-1.JPG

Au détour du chemin nous découvrons bientôt le lac de Gaube, immense miroir d'argent dans la semi obscurité de la vallée
medium_DSC07501-1.JPG

Les montagnes environnantes un brin narcissiques s'y mirent se croyant à jamais éternelles. Mais aussi impressionnante et formidable soient elles les montagnes ont des ennemis, le vent , le froid et la pluie qui les taraudent et désagrègent petit à petit leur corps de pierre.
medium_DSC07512-1.JPG

Face à nos vies éphémères elles semblent éternelles et pourtant elles disparaissent transformées en cailloux et grains de sable. mais aucun homme ne verra jamais mourir une montagne.!
medium_DSC07525-1.JPG

En attendant cette échéance fatale elles jouissent de leurs reflets qui changent sans cesse comme un kaléidoscope avec l'ascension puis le déclin du soleil dans le ciel.
medium_DSC07530-1.JPG

Et c'est la dernière image que nous gardons d'un magnifique périple dans les Pyrénénes où en conquérant des cîmes nous sommes partis à la rencontre de nous mêmes.

Texte & photos Ulysse

Commentaires

Beau, très beau voyage.
Aucun homme ne verra
mourir une montagne.
Beau, très beau voyage.

Écrit par : michel, à franquevaux. | 30/09/2007

sa sent le bonheur et la liberté, l'endroit vide d'hommes et de sa folie merci pour cet instant
a bientôt

Écrit par : David | 30/09/2007

Bonsoir Ulysse,
Un parcours bien merveilleux et un petit rappel en géographie pour moi ! Un petit régal !
Amitiés et bonne soirée,
Christian

Écrit par : christian | 30/09/2007

magnifique!

Écrit par : pierrot le zygo | 30/09/2007

trés beau périple ! des photos superbes !

Écrit par : norbert | 30/09/2007

Bonsoir Ulysse,

de biens belles photos, je connais bien la région, et en particulier le Pont d'Espagne, merci de nous les faire partager.

J'espère que tout va bien,

bonne soirée,

à bientôt

Écrit par : laurent | 30/09/2007

lu votre com chez norbert...ri ! venue voir, belles photos...et beaux textes aussi...
marchez vous toujours ?
A BIENTÖT

Écrit par : NYMPHEA | 01/10/2007

wow! tu as des photos qui me font rêver

Écrit par : objectif-p | 01/10/2007

Bien sur que je marche toujours Nymphéa, pour moi marcher c'est vivre ! merci de votre visite

Écrit par : ulysse | 01/10/2007

Que d'envies vous me mettez au bout des pieds ce matin.
Aucun homme ne verra mourir une montagne tant mieux sinon ou serai le spectacle et l'humilité.Nous sommes tout petit quand au détour d'un chemin nous sommes face a face a cette nature.
Encore un grand plaisir Merci

Salutations Jacques.

Écrit par : Le clochard céleste | 01/10/2007

Alors là Ulysse tu m'as vraiment touché. J'aime bien ton blog depuis longtemps et tes textes sont souvent superbes, mais là, ils sont vraiment magnifiques. Le lac de Gaube que je connais bien devient soudain plus grand, plus beau, comme porteur de vie et d'enseignements sur la vie. Merci de ce moment de pur bonheur.

Écrit par : la calmette | 01/10/2007

je ne suis pas amoureuse de la montagne
je suis plutôt mer
mais je dois dire que tes photos
sont superbes
et me donnerai , presque, presque des envies de hauteurs
je t'embrasse

Écrit par : jeanne_01 | 02/10/2007

J'ai fait une trop courte promenade sur les hauteurs de Font Romeu, autour des lacs de montagne, je me suis toujours dit que je retournerais là-bas et je n'ai pas encore pu le faire. J'espère pouvoir découvrir lors de randonnées le Vercors, la Haute Savoie. Merci Ulysse pour toutes ces photos et textes ! je voyage grâce à toi et oublie mes tamaloux (avec un x comme hiboux !)

Écrit par : merise | 02/10/2007

Les commentaires sont fermés.