suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/12/2007

L'écume des jours....

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08003.JPG


Semaine après semaine, mois après mois,
Passent nos jours insaisissables,
Comme autant de grains de sables,
Qui filent entre nos doigts.

Que reste-t-il alors de nos soucis,
De nos passions, de nos amours,
De nos colères, de nos envies,
Qui font l'écume de nos jours ?

Bonheurs et malheurs se suivent,
Le temps dans le vide les emporte,
Et quand nous passons la dernière porte,
Il n' y a rien qui nous survive.

Nos vies sont comme l'écume de la mer,
Qui ourlent un instant les grèves,
Et s'évanouit sur nos lèvres,
En nous laissant un goût amer.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07997-1.JPG


Texte & photos Ulysse

PS: j'invite celles et ceux qui apprécient ce blog à consulter mon autre blog "Piquesel" auquel ils peuvent accéder en cliquant sur la rubrique correspondante dans la colonne de droite juste en dessous de ma photo/

Commentaires

bien pessimiste aujourd'hui mon cher Ulysse, la photo toujours très belle semble démentir ton poème, certes, il ne restera rien de cette écume polluante,mais la beauté de tes images ne se démentira pas.

Écrit par : ginette | 20/12/2007

Bonjour Ulysse,

Il y a des jours ou je ressens ce sentiment, ma vie n'est qu'un tout petit grain de sable perdu, il ne s'est pas ce qu'il fait là dans ce monde chaotique..........il voudrait parfois retourné à la mer.



La beauté de l'écume relève du miracle. Une vaque s'écrase sur un rocher et se brise dans un chuintement sauvage en mille et une goutelettes, puis se retire, avec frustation, en écumant de rage, comme c'est beau !

D.H.LAWRENCE

Écrit par : Sylvie | 20/12/2007

Bonjour Ami,
Elle sont bien explicites vos 2 photos.
Pour illustrer le temps qui passe j'aime bien aussi
"L'éternité poursuit son cercle
Autour de ce cadran muet"
(La montre de Théophile Gautier)

Écrit par : senioretjournal | 20/12/2007

Superbe cette écume sur la grève ... Je me promènerais bien au bord de l'eau cet après-midi, il fait si bon dans le Sud ! bises

Écrit par : CATALANE | 20/12/2007

Alors ainsi on quitte les montagne..............tu abandonnes le carroux............lol pour nous emmener au bord de la mer pour nous présenter le flux et le reflux...........de la belle bleue qui en écume de plaisir...............j'ai une préférence pour la première photo que je trouve trés trés belle..................bonne journée. A+Isabelle.

Écrit par : Isabelle | 20/12/2007

bonjour Ulysse,

je lis les commentaires de "l'écume des jours" : pourquoi pessimiste ??
Je dirai "réaliste", ton poème me touche, Ulysse, il traite de l'existence, et du pourquoi..
Je ne suis pas très fort pour disserter, mais j'aime beaucoup ce texte.

bien amicalement.

Écrit par : laurent | 20/12/2007

Bonsoir Ulysse,
De belles images du bord de mer !
Amitiés en souhaitant à vous tous un Joyeux Noël !
Christian

Écrit par : christian | 20/12/2007

superbe !
c'est beau toute cette écume si blanche
si bien rendue comme en vrai
merci pour ce spectacle réjouisseur

Écrit par : L@urence | 20/12/2007

un trés beau texte comme d'habitude . que tu sois au Caroux où au bord du golfe du lion, la nature t'inspire ! bonne soirée Ulysse.

Écrit par : norbert | 20/12/2007

belle neige
tombée
de flocon serrés
prêts à se baigner
moussent pour rigoler

Écrit par : gene | 20/12/2007

bonjour Ulysse, superbes photos...
je vais aller voir ton autre blog avec plaisir....

Écrit par : miriel | 21/12/2007

Espérons que cette écume ne soit pas toujours amère au goût,elle est si belle au regard...bonne soirée
Passes de bonnes fêtes

Écrit par : lucile et lucien | 21/12/2007

Pas pessimiste mais nostalgique et réaliste tout en étant poète. Magnifique !

Joyeux Noël à toi et à toute ta famille.

Écrit par : Marie | 22/12/2007

JOYEUX NOËL Ulysse! et à l'année prochaine ?

Écrit par : lacalmette | 22/12/2007

Claque sur le caillou, un silence : Joyeux Noël !

Écrit par : michel, à franquevaux. | 23/12/2007

Le sablier du temps s'égrène inexorablement !

Écrit par : Tietie007 | 23/12/2007

Que lentement passent les heures
Comme passe un enterrement



Tu pleureras l'heure où tu pleures
Qui passera trop vitement
Comme passent toutes les heures .
Guillaume Apollinaire


J'ai vu une telle écume à Biarritz en mai, je n'avais jamais vu une si forte tempête qui jetait cette écume jaunâtre sur les rochers et au-delà , c'était impressionnant.

Ici l'écume est immaculée,tel du coton venu s'échouer, ces 2 photos sont superbes..

Écrit par : Michèle | 27/12/2007

Les commentaires sont fermés.