suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/04/2008

Du Saut du Loup au Roc de l'Aigle

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09066-1.JPG


Je trouve étonnant que l'homme, roi des prédateurs, qui n'a jamais admis que quiconque

puisse lui contester sa domination sur la nature et qui a , au cours de sa brève

existence, passé son temps à massacrer les lions, les tigres, les loups, les ours, les bisons, les

rapaces, les baleines, les thons, les requins et tant d'autres espèces, ait donné à des sites ou

des lieux le nom des ses infortunées victimes
.


Notamment, nombreux sont en France les noms tographiques faisant référence au Loup

à l'Aigle et à l'Ours Est ce l'effet d'un remords inconscient qui pousse ainsi l'homme à donner

le nom de ses victimes à des lieux remarquables ou est ce pour se dédouaner à bon compte de

ses forfaits en se disant « je te tue mais je t'honore ». Cette attitude me fait penser au vers

d'Aragon « ....aux cadavres jeté ce manteau de paroles, » extrait du superbe poème "Un jour, un

jour"
magnifiquement mis en chanson par jean Ferrat.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09001-1.JPG


Ces réflexions m'ont été inspirées par une magnifique randonnée que j'ai faite l'autre

jour à partir du petit village de Madières situé sur le cours de la Vis et qui passe près d'un

rocher dénommé « le Saut du Loup » surplombant en un lieu vertigineux un ruisseau du même

nom qui se jette dans La Vis. Ce même circuit longe ensuite un superbe site rocheux appelé Roc

de l'Aigle
!



Selon la légende le rocher du saut du Loup tiendrait son nom d'un loup qui, pourchassé

par un chasseur, se serait jeté dans le vide plutôt que de mourir sous les balles du sinistre

bipède
.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09006-1.JPG


C'est sans doute en souvenir de ce drame que les chemins de ce circuit tissent des fils

de sang au travers d'un plateau calcaire dont les pierres se désagrègent comme des morceaux

de sucre sous l'effet des intempéries.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09011-1.JPG




Dans ce monde minéral où l'eau s'évanouit dans les failles de la pierre on est étonné de

voir surgir les ruines d'une antique bergerie dont la beauté austère nous révèle la décadence

urbanistique de nos contemporains devenus des adorateurs du parpaing brut.



Ces anciens connaissaient la valeur de l'eau et avaient construit des citernes qui

permettaient de recueillir l'eau de la moindre pluie courant sur les toits de lauze.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09012.JPG



Cette ancienne bergerie n'est pas loin du Roc de l'Aigle malheureusement aujourd'hui fréquenté

par les seuls deltaplanes, l'homme cherchant à imiter le vol majestueux de ces magnifiques

oiseaux qu'il a exterminés (notons à ce sujet que récemment un aigle de Bonelli, espèce

menacée et protégée, a été retrouvé avec 34 plombs dans le corps dont 2 de gros calibres.

Les chasseurs responsables de ce forfait ont plus de plomb dans leurs cartouchières que dans

leur cervelle !)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09019-1.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09021-1.JPG


Sur ces hauts plateaux arides et quasiment stériles balayés par les vents, les arbres se

courbent et développent à l'horizontale leurs bouquets de branches tortueuses.
.


Les anémones qui se nichent à leur pied apportent une note de douceur et de fraicheur

à cet univers hostile;


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09024-1.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09027-1.JPG


Les versants exposés au nord qui plongent vers la vallée sont colonisés par d'immenses

pins qui font une course vers le ciel pour y trouver la lumière.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09038-1.JPG



Après la traversée d'impressionnants pierriers où l'on marche sur d'anciennes cîmes

aujourd'hui érodées, on arrive au bord de la Vis, dont les eaux limpides vous invitent

traitreusement à la baignade qui se révèle ...frigorifique, cette rivière sortant à quelques lieues

de là des entrailles de la terre.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09039-1.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09042-1.JPG



En tous lieux, en cette région, même en des endroits aujourd'hui sauvages, on trouve

des vestiges de l'esprit industrieux et du sens de la beauté de nos ancêtres qui, pendant des

dizaines de générations, ont dressé des murets, des capitelles et des ouvrages de pierre sans

ferraille et sans béton défiant les lois de la pesanteur, telle cette magnifique arche qui semble

avoir été édifiée pour le simple plaisir des yeux.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09060-1.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09059-1.JPG


Le circuit détaillé figure en fichier joint

Texte & Photos Ulysse

09:55 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : madières, loup, aigle, vis

Commentaires

superbe balade ou le genie de l'homme, avec ces architectures de pierres, cotoie la nature !
bonne journée
à bientôt

Écrit par : norbert | 07/04/2008

jéprouve toujours la même émotion au vu de tes photos et commentairesd et pendant ce temps, je suis la randonnée avec ces paysages que j'aime, comme si j'y étais , non rassures-toi je ne rabâche pas encore je sais te l'avoir déjà dit. Bises

Écrit par : ginette | 07/04/2008

Ma chère Ginette tu es loin de radoter car tu as plus de jeunesse dans ton regard et tes peintures que des bien des "jeunots" qui nous entourent

Écrit par : Ulysse | 07/04/2008

bonjour Ulysse,

encore une fois, tu m'enchantes avec ton récit en photos, je fais avec toi la randonnée, c'est vraiment agréable de suivre tes pas ;-)
merci de partager avec nous.

je te souhaite une agréable semaine,

bien amicalement

Écrit par : laurent | 07/04/2008

C'est un régal cher Ulysse de te lire et de regarder tes photos de rêve ( l'avant-dernière est pour moi enchanteresse )
Tout ce que tu dis de l'homme prédateur, je l'ai toujours ressenti jusqu'au dégoût ... et le ressens encore hélas quand j'entends les gens du Mercantour déplorer le retour du loup et en tuer en cachette quand ils le peuvent
Je suis fascinée par cet animal superbe quasiment exterminé et, pour te faire écho en citant un autre grand poète, je pense bien sûr à "La mort du loup " de Vigny qui
"...sans daigner savoir comment il a péri
refermant ses grands yeux , meurt sans jeter un cri..."
J'ai bien plus modestement rendu hommage au loup dans un de mes textes mis en ligne à la date du 03/10/07 et appelé "Le loup errant" catégorie : mes recueils publiés
Merci de tes passages et partages

Écrit par : colette | 07/04/2008

Merci Colette pour cet hommage au Loup injustement honni par les imbéciles. Je vais aller lire le texte que tu y as consacré.

Écrit par : Ulysse | 07/04/2008

merci, mais c'est demain...ou là, là, en fin il faut bien y passer.....de trés belles photos...magnifiques...bizzz à+

Écrit par : didime | 07/04/2008

C'est génial tes randonnées ! C'est comme si on y était ... Les photos sont superbes, les textes à la hauteur des photos ... L'homme est le plus grand des prédateurs et c'est le seul qui essaie de justifier ses méfaits pour se donner bonne conscience ... Bonne soirée Ulysse !

Écrit par : Bandolera | 07/04/2008

Bonjour l'Ami,

Quel bonheur de venir sur votre blog.
J’aime tellement cette région proche et sœur jumelle de mes Cévennes d'adoption.
Les animaux étaient proches de l'homme, et réciproquement. Ils représentaient aussi des coutumes, des mythes..........d'où la survivance des noms donnés aux lieux.
Je ne crois pas que nos lointains ancêtres regrettaient de tuer pour se nourrir.
La sensibilité, et non sensiblerie, est venue plus récemment, enfin c'est ce que je pense.
Douce et bonne journée
Bernadette

Écrit par : senioretjournal | 08/04/2008

Bernadette il y a des peuples qui ont tué des animaux uniquement pour se nourrir (tels que les peaux rouges) et celà est pleinement légitime mais il y en a d'autres, et nous en faisons partie, qui tuaient des animaux uniquement pour le plaisir et parce qu'ils leur faisaient concurrence en tant que prédateurs ...

Écrit par : Ulysse | 08/04/2008

Chouette balade qui me fait découvrir un chouette blog (via celui de Richard-Avant la lettre).
L'explication etymologique du "Saut du Loup" m'interpelle : il y a non loin de chez moi, un "saut du moine" ! L'aurait-il fait aussi ? Pour les mêmes raisons ?

Écrit par : David | 08/04/2008

Bienvenue David sur mon blog Peut être que le moine était pressé d'aller rejoindre son créateur ?

Écrit par : Ulysse | 08/04/2008

Bonjour
D'abord Merci pour vos balades,vos commentaires et vos poémes...vous nous permettez,à nous les "indigénes" du coin,de (re) découvrir un pays que,parfois,nous ne savons plus ni voir ni regarder
Pourriez vous un jour,en Mai par exemple,faire la rando:"Les jumeaux et le Ranc de Banes à Sumene "(Voir topo sur"randonnee.cevenole.free.fr)...je serais curieux de la voir avec votre regard et non le mien;
Merci et continuez de nous promener

Écrit par : Dominique Chataigne | 08/04/2008

Bonsoir Ulysse,
Quelle belle promenade ! De superbes images et un régal pour les yeux !
Amitiés et bonne soirée,
Christian

Écrit par : christian | 08/04/2008

Quelle belle manière de mettre en valeur cet endroit et de faire revivre ces animaux dans notre imagination.

Écrit par : Jean-Claude | 08/04/2008

Tes réflexions sont à l'image de tes photos : belles. Bonne journée Ulysse.

Écrit par : Bruno | 09/04/2008

je suis toujours impressionée par tes longues randonnées
par ces lieux que tu nous offres là
par tes mots
bises ***

Écrit par : jeanne_01 | 09/04/2008

Bienvenue sur mon blog Dominique et merci pour votre chaleureux commentaire . Je suis heureux que mes pérégrinations pédestres et épistolaires séduisent un "natif" mais le mérite en revient à cette magnifique contrée qu'est le pays d'OC Je note votre proposition de rando et je la programme pour ce printemps A bientôt

Écrit par : Ulysse | 09/04/2008

Laurent m'a donné l'adresse du blog et j'avoue que je ne suis pas déçu de son contenu. Bravo pour le travail de photos mais aussi le texte qui accompagne les photos, c'est très prenant.

Je dois aller en juillet à Sommières et j'espère bien y rencontrer des paysages fabuleux pendant mon séjour.

Bon courage
@lain

Écrit par : @lain | 09/04/2008

Je vois que tu t'es constitué une belle brochette d'admiratrices. Ca serait bien que tu en fasses un bouquin de tes balades, pour qu'on puisse ne pas se perdre en suivant tes traces.

Je t'avais remerciée pour le message de conseils que tu m'as envoyé, en te répondant mais le message a "bounced back". Je n'ai donc plus osé écrire. Un grand merci à toi par l'intermédiaire du blog, donc.

Écrit par : Marie | 09/04/2008

Bonjour, toujours des photos superbes... Mais, question : si le bel athlète qui figure sur les images est Ulysse, qui prend les photos ... ?
Le mot " victimes " me parait un peu fort pour parler des animaux... !! Depuis des millénaires, les hominidés ont fait ce qu'ils ont pu pour survivre, nous sommes leurs descendants, bien gras, bien nourris, bien dorlotés...

En 1945, les " experts " posaient la question : " le MONDE pourra-t-il nourrir l'Europe "... ( il faut dire que jusqu'en 1949, il y a eu des cartes de restrictions alimentaires en France ). Un énorme effort a été demandé aux paysans européeens pour alimenter nos estomacs affamés, et ils ont réussi les paysans, non seulement à nourrir les Français, mais une partie du monde...

Depuis une décennie, la mode est de descendre en flamme les paysans pollueurs, et des milliers font faillite chaque jour, et bizarrement, depuis quelques mois, on commence à ameuter le monde sur les risques de famine catastrophique qui menacent la planète... Bizarre quand même... ? Cela me parait facile de toujours condamner nos ancètres, mais ils se sont démerdés avec les moyens du bord, et nous nous devons faire pareil, et ceux qui viendront aprés aussi... On ne sait pas comment, mais ils en seront capables... !!

Ou alors, rêvons avec Jean Giono " Viens, suis-moi, j'ai ici ma vigne et mon vin; mes oliviers, et je vais surveiller l'huile moi-même au vieux moulin.... Tu as vu l'amour de mon chien ? Ca ne te fait pas réfléchir, ça... ? Viens, venez tous, il n'y aura de bonheur pour vous que le jpour ou les grands arbres créveront les rues, ou le poids des lianes fera crouler l'obélisque et courber la Tour Eiffel; ou, devant les guichets du Louvre, on n'entendra plus que leléger bruit des cosses mûres qui s'ouvrent et des graines sauvages qui tombent; le jour ou, des cavernes du métro, des sangliers éblouis sortiront en tremblant de la queue... " ( Jean GIONO "Solitude de la pitié " )

Bon dimanche et joyeuse mise au vert maurice

Écrit par : maudub | 12/04/2008

Merci Maurice pour votre commentaire passionné et passionnant ....prenons dans l'ordre vos interrogations et remarques : le bel atlète est un ami marathonien qui veut bien jouer les premiers plans dans mes photos (important pour la perspective !) sur le fait que l'on doive tuer des animaux pour se nourrir je suis d'accord et je participe d'ailleurs indirectement au massacre en me délectant de poulets, lapins, boeuf etc en revanche je trouve stupide et criminel de tuer des animaux pour le simple plaisir de les exterminer au titre qu'ils seraient "nuisibles" prenons garde qu'un jour des extra terrestres ne débarquent pas pour nous détruire nous considérant également comme des êtres nuisibles ! la pollution de certains agriculteurs elle est réelle du fait de la pression exercée sur eux par les lobbies chimiques qui leur fourguent des produits qui polluent les nappas phréatiques, tuent les insectes et stérilisent les sols. Heyureusement des agriculteurs remmettent en cause les pratiques passées et prouvent que l'on peut obtenir des récolters saines et abondantes en traitan ave parcimonie voire sans traiter du tout Quant au texte de Giono c'est une splendeur comme tous ce qu"il a écrit A bientôt

Écrit par : Ulysse | 14/04/2008

A Alain :si vous allez à Sommières je vous invite à consulter dans mes archives ma note du 11 avril 2006 qui présente cette ville aisi que celle de Sauves . je vous conseille aussi de faire la viste de l'oppidum de nages et solorgues à un dizaine de KM à l'est de sommières en suivant la balade balisée en jaune qui part du village et fait le tour de la colline où est bâti un magnifique oppidum gallo romain avec des vues somptueuses sur la plaine et les cévennes au nord

Écrit par : Ulysse | 14/04/2008

Bonjour Ulysse, trés intéressant dialogue entre gens de bonne volonté.... et ayant vu défiler depuis un demi-siècle, les théories les plus farfelues sur la nature et l'agriculture.... je suis moi-même un plouc, ayant passé mon enfance et ma jeunesse dans une famille, ou nous vivions presque en autarcie, mais c'est un boulot de bagnard et personne ne voudrait plus le faire aujourd'hui....
J'ai donc connu les " PAYSANS ", les "VRAIS ", les amoureux de la terre, les respectueux des cycles naturels et des saisons, les circonspects devant toutes nouvelles méthodes qui n'auraient pas prouvé sa valeur et sa pérennité, en bref, les héritiers de 10, 20, 30, 40 générations ou plus de paysans, et en particulier de ceux, qui, au Moyen-Age ( grande période de civilisation ) ont " FAIT " la France telle qu'elle est aujourd'hui et ont permis qu'elle devienne la première nation d'Europe au XVI me et XVII me siècle... ( mes proppres ancètres, dans les années 1550/ 1750 étaient tous " LABOUREURS ", propriétaires de leurs attelages...

Et j'ai vu dans les années 50/60, débarquer les jeunes cons des écoles d'agriculture, fiers de leurs diplomes et de leur science, poussés par les politiciens, et aussi certainement par les marchands d'engrais chimiques, montrer du doigt les " vieus cons de paysans rétrogrades" et les écarter de la bonne gestion de la terre, afin de faire du rendement et du "pognon... " Aujourd'hui, on en paye les conséquences....

Mais de ce fait, je suis aussi un peu circonspect devant les théories savantissimes des jeunes cons adeptes des différentes écoles d'écologie.... Plus il y a de savants et plus on sait comment marche la terre, et plus ça va mal.... ? Il me semble qu'il y a beaucoup trop de théoriciens et pas assez de gens courageux pour relever les manches et se mettre au boulot .... ? Il ya aussi une masse énorme de théoriciens qui se mettent au service de " l'ARGENT " ( c'est humain ) pour produire n'importe quoi du moment que ça rapporte du fric .... ? Personne ne sait de quoi sera fait demain, depuis que le monde est monde c'est comme ça, alors , quand on posséde " l'ESPERANCE " ancrée au fond de soi, on pense que nos successeurs seront assez intelligents et créatifs pour trouver les solutions adaptées à leur contexte... !!!

Pour nous , je crois qu'il n'y a qu'une solution : vivre le plus sobrement possible, en utilisant le plus, possible de produits naturels.... le reste dépend de la providence... Marie-Rouanet semble nous donner la bonne solution dans son livre " Luxueuse austérité " (
http://www.adbdp.asso.fr/association/je2002/rouanet.htm ). Claude Aubert dans " La fin des Illusions " a le même point de vue sur la nécessité de la sobriété (
http://www.satoriz.com/index_new.php?page=les-entretients&NUM_ARTICLE=259&NUM_RUBRIQUE=5 )


Bon dimanche Ulysse et continuez à nous envoyer des photos magnifiques sur une région magnifique...
maurice

Un peu de distractions : http://www.chez.com/dubost/Retour%20Becassine%204%20Web.htm

Écrit par : maudub | 19/04/2008

Bonjour Maurice

Tout d'abord merci pour votre visite et commentaire passionnant et passionné !

Les paysans ont fait la France on est tout à fait d'accord sur ce point et G Duby a écrit de superbes ouvrages sur ce sujet. Je suis aussi d'accord avec votre critique des technocrates qui pnt précipité le monde paysan dans une spirale d'investissement et d'endettement pour augmenter la productivité au delà du raisonnable. C'est ainsi que l'on se retrouve avec des terres stériles qui ne peuvent plus produire sans apport chimique. On revient aujourd'hui à une agriculture raisonné et on redécouvre le rôle des lombrisc et des micro-organismes dans le sol . De même on a poussé les pays en voie de développement à produire pour l'exportation (café, caco , bananes etc) et à abandonner leurs cultutres vivirières et c'est pourquoi ils crèvent de faim aujourd'hui

Sur la sobriété en matière de mode de vie je suis également 100% d'aacord avec vous ayant lu et souscrit dans ma jeunesse aux écrits d'Yvan Illich qui pronaît déjà une approche économe en matière de biens de consommation . Il ne s'agit pas bien sur de revenir à l'age de pierre mais de supprimer les gaspillages qui s'ils étaient étendus à l'ensemble de la population mondiale mèneraient la planète à sa perte.

Pour les liens que vous m'avez indiqués et dont je vous remercie le premier hélas ne fonctionne pas, le second aboutit à une page de produits bio mais en partie blanche et quant à Bécassine je connaissais ce drolatique diaporama

Je vous souhaite un bon week end
Au plaisir de vous lire

Bien à vous

Ulysse

Écrit par : Ulysse | 19/04/2008

Mea Culpa.... il faut que je mette mes liens à jour....

Pour Marie Rouanet ( qui habite pas loin de chez vous
- http://www.evene.fr/livres/livre/marie-rouanet-luxueuse-austerite-21917.php

et - http://www.crdp-montpellier.fr/cd48/culture/litterature/ecriture/rouanet.htm

Pour Claude Albert
- http://www.intelligenceverte.org/EsperanceVie.asp

Une merveille de montage graphique poètique ( cliquer sur le doigt pour ouvrir, puis sur la petite pendule, en haut à droite )
- http://www.perte-de-temps.com/

Et un truc perso plus prosaïque: www.tourfrance-201.fr

Bon dimanche Sibcères salutations maurice

Écrit par : maudub | 19/04/2008

Les commentaires sont fermés.