suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/05/2008

Il fut un temps.....

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09087.JPG


Il fut un temps où il n'y n'avait pas de frontière,

Un temps où il n'y avait pas de nation,

Où les continents, les fleuves, les mers,

Ne portaient pas de nom.

Alors l'homme était libre d'aller et venir,

Où son bon vouloir le menait,

Libre comme l'air de s'établir,

Où sa curiosité le poussait.

Pas de douane ni de passeport ,

Pas de barbelés ni de forts,

La terre était alors le bien commun,

La mère nourricière des humains.

Puis un jour de triste mémoire,

Quelqu'un inventa le territoire,

Quelqu'un dit « ici c'est chez moi ! »

Au nom de qui ? Au nom de quoi ?

Ce n'était qu'un acte de violence,

Qui a fondé la « civilisation »,

Nourrie du fiel de la violence,

Et de l'usurpation.

Depuis lors l'homme n'a eu de cesse,

De considérer comme ennemis,

Ses propres frères terrestres,

Nés outre Rhin, outre-mer, hors de chez lui.

Des millions ainsi sont morts,

Pour des lignes virtuelles,

Que de sinistres matamores,

Prétendent éternelles.

Dénonçons ces balivernes,

Que les marchands de canons,

Soigneusement entretiennent,

Pour soutenir leurs actions.

Abolissons les frontières,

Et brûlons nos étendards,

Il n'y a que les cons qui soient fiers,

D'être nés quelque part !


PS: rendons à César ce qui appartient à César et donc à Georges Brassens les deux derniers vers que l'une de ses plus belles chansons m'a inspirés


Texte & Photo Ulysse

Commentaires

c'est un superbe texte et un rêve magnifique .
bonne soirée Ulysse
à bientôt

Écrit par : norbert | 09/05/2008

Frères et sœurs humains unissons nos semelles pour effacer les frontières d'un même pas léger...
Cordialement à toi ALAIN.

Écrit par : bordeau alain | 09/05/2008

Parfois il m'arrive de me demander:"Mais qui a inventé les frontières? "Ce n'est pas Dieu, m'a expliqué une personne qui a lu les livres de toutes les religions....
Il y a quelques jours, j'ai rencontré un poète .Je lui ai posé la même question. Il s'est gratté la tête, puis il s'est mis à réfléchir....Après un instant , il m'a bien regardé et m'a dit:"Les frontières? Moi,je connais pas. Et même si jamais elles existaient, elles seraient idiotes. Et supposons qu'elles existent réellement. C'est dans la tête des hommes qu'elles existent. Moi je suis poète. Et dans ma tête,il n'y a pas de frontières."
-Je peux te suivre poète? Lui dis-je.
-Pourquoi veux tu me suivre?
-Pour aller là où il me semble.
-Impossible! me répondit-il.
-Pourquoi?
- Parce que t'es pas poète toi.
Il a mis ses chaussures usées, s'est dirigé vers une barque, et s'est mis à ramer...sans me regarder , sans me saluer. Quant à moi, je suis resté cloué (comme un idiot) sur cette plage déserte tout en le regardant disparaître vers le large comme un songe. Oui … ! il a sans doute raison ce poète « Les frontières sont idiotes ».


© Mohamed El jerroudi

Écrit par : ginette | 09/05/2008

bonjour Ulysse,

quel beau texte, de tolérance, merci!

je te souhaite un agréable week-end prolongé

bien amicalement

Écrit par : laurent | 10/05/2008

en ce jour
d'abolition de l'esclavage
abolition des frontières

Écrit par : jeanne_01 | 10/05/2008

"Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis? ton père, ta mère, ta sœur ou ton frère?
- Je n'ai ni père, ni mère, ni sœur, ni frère.
- Tes amis?
- Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.
- Ta patrie?
- J'ignore sous quelle latitude elle est située.
- La beauté?
- Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle.
- L'or?
- Je le hais comme vous haïssez Dieu.
- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages!"
Charles Beau de l'Air.

Écrit par : lutinbleu | 10/05/2008

encore une fois une belle page étayée de bien beaux commentaires
merci à toi, à vous tous qui n'avez pas de frontières !

Écrit par : colette | 11/05/2008

Je me lève et entonne ce chant avec toi, Ulysse ... Et je pense aussi aux frontières virtuelles de quartiers, des pigmentations de peau et de langues ...
J' ai toujours pensé que la Pentecôte est la contre image de la tour de Babel ...
Ton écrit a la blancheur des ailes de l' espoir ...

Écrit par : Kaïkan | 11/05/2008

Quelle belle prose Ulysse, merci de l'avoir partagée avec nous !

Écrit par : CATALANE | 11/05/2008

J'aime pas les frontières non plus, ni les propriétés. Mais bon, le rouge-gorge, il défend son territoire (et faut voir sa hargne :-)) et son nid; les animaux ont ce sens-là et nous en sommes...
Il y a cependant des alternatives super intéressantes. Ulysse et tous ses lecteurs, vous adorerez certainement ce qui se fait là : http://cravirol.club.fr/cravirola/pages/presentation.html. C'est dans l'Hérault, près de Minerve. Agriculture paysanne, engagement social et action culturelle. Forme inédite de propriété du foncier, constituée en société de capital (SAS). Collective et éthique, elle garantit une utilisation des terres respectueuse de valeurs écologiques et sociales.
C'est-y pas bien ça?

Écrit par : dominique | 11/05/2008

Quand l'homme me paraît fou, je regarde ce que fait l'animal et la notion de territoire est terrible chez certaines espèces ... Nous sommes juste des animaux qui avons oublié parfois, souvent, que l'on nous avait offert le don d'évoluer ... Bonne soirée Ulysse !

Écrit par : Bandolera | 11/05/2008

comme toujours Ulysse tes mots sont vivants et nous parlent!

Écrit par : Adey | 13/05/2008

salut Ulysse... j'avais écrit un long et studieux commentaire, que ce fichu ordinateur a du trouver trop long et me la "squizzé" sans vergogne!! en gros j'expliquais que si c'était beau de réver à la disparition des frontières, ce n'était pas très réaliste, car on a tous besoin d'appartenance et de sécurité... le tout est ensuite de savoir ouvrir sa porte aux autres.
bon c'était plus complet et plus savant mais là j'ai la flemme
en tout cas j'ai bien aimé ta note
amicalement
jack

Écrit par : la calmette | 13/05/2008

Chères commentatrices et chers commentateurs, on est d'accord : on ne supprimera pas les frontières crées par les hommes mais on peut comme le dit le poète cité par Ginette les supprimer dans notre tête et comme le dit Jack de La calmette s'ouvrir aux autres ...Merci à Lutin bleu de nous rappeler, avec un clin d'oeil humouristique, les magnifiques vers de "Beau de l'Air" .

Certes comme le soulignent Dominique et Bandolera les animaux défendent leur territoire pour des raisons alimentaires , mais ils se gardent bien d'envahir celui des autres et surtout ils n'en tirent aucun argument de supériorité

PS : Dominique le lien que tu as mis dans ton commentaire ne marche pas

Bonne journée à tous

Écrit par : ulysse | 13/05/2008

Bonjour,
Pour ce qui concerne l'ouverture aux autres, je réinsère mon p'tit lien:
http://cravirol.club.fr/cravirola/cravirol_index.html et j'espère qu'il sera opérationnel.

Écrit par : dominque | 13/05/2008

Merci Dominique le lien fonctionne et c'est fort intéressant

Écrit par : ulysse | 14/05/2008

Avec plaisir Ulysse.
Je crois que ce type de Communauté ouvre une des voies de l'avenir; elle nous montre qu'il y a une autre façon de vivre et de concevoir la nature, non comme une collection d'objets à consommer (y compris les propriétés terriennes), mais comme sujets dignes de respect.
J'espère qu'une autre éducation se dessine à partir de ces micro-sociétés : voilà un bon "déconditionnement"...

Écrit par : dominique | 14/05/2008

Dominique dans une prochaine note je reprendrai le lien avec ce site qui mérite d'être largement difusé

Écrit par : ulysse | 15/05/2008

Hummm, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Ulysse ... Certaines sociétés animales sont très hiérarchisées, des abeilles aux loups en passant par les fourmis ou les vaches ... Et pour avoir vu dernièrement deux faucons crécerelle fondre sur un faucon sacre, qui dans le cadre d'un exercice de fauconnerie mettait une aile sur leur territoire, je peux t'assurer que les animaux ne sont pas toujours tendres entre eux ... Je peux te parler aussi des fourmis qui ont su faire des pucerons de parfaits esclaves ou de cette chatte que j'ai vu mettre en pièces un chaton qui avait eu le malheur de s'aventurer sur ses terres ... Je te passe les détails ... Beau jeudi à toi ... ;-)

Écrit par : Bandolera | 15/05/2008

Je vois Bandolera que tu connais bien ton sujet mais ne peut on considérer que l'agressivité territoriale des animaux est déterminée par la nécessité de survivre car elle conditionne leur capacité à trouver de la nourriture. Mais dans aucun cas on n'a vu une espèce animale s'employer à en exterminer une autre, ce qui n'est pas le cas de l'homme .Belle fin de semaine

Écrit par : ulysse | 15/05/2008

C'est un vaste débat et le sujet mérité d'être creusé ... Tu n'as pas tort ... Je vais me mettre dans la peau d'une coccinelle asiatique et voir pourquoi elles sont si dangereuses pour nos populations autochtones ;-) Dès que j'aurai retrouvé figure humaine, je te ferai signe ... ;-)

Écrit par : Bandolera | 15/05/2008

Bandolera tu es incollable ! il est vrai que également que le frelon tueur d'abeilles ne fait pas de sentiment mais comme ultime parade on pourrait dire que le fondement de ces exterminations est purement instinctif et n'est pas de nature raciale, religieuse ou autre comme on le voit hélas chez l'homme

Écrit par : ulysse | 15/05/2008

Mais je vois que tu as aussi du répondant dans ce domaine ... ;-) Très belle soirée à toi !

Écrit par : Bandolera | 15/05/2008

coucou je m'incruste !
pouvez vous me renseigner et me dire
Pourquoi V.Van Gogh a peint les alysacamps?

Écrit par : l"incrusteuse | 23/05/2008

A l'incrusteuse : parce qu'il aimait cet endroit !

Écrit par : ulysse | 23/05/2008

Les commentaires sont fermés.