suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/05/2008

Réjouissez vous corps et âme au Mas St Antoine

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00299.JPG


Vous avez été très nombreux et nombreuses à me suivre sur les chemins de la garrigue

de Castelnau de Guers et, d'après vos commentaires, à aimer cet endroit.



Aussi je ne doute pas que vous aimerez les vins du Mas St Antoine qui sont l'expression

liquide de sa beauté et de sa diversité !



Ce caveau est né du désir de trois vignerons, Robert Jaeger, Dominique Portes et

Bernard Woimant, de réunir leur talent pour produire des vins exprimant pleinement les qualités

de ce magnifique terroir .



Ils se sont installés en 2002 dans une ancienne bergerie à l'entrée du village de

Castelnau(en venant de Pézenas) et ont effectué leur première vinification en 2003.



Leur gamme de vins embouteillés (ils commercialisent aussi des BIB) comporte deux

Picpoul, un Coteaux du Languedoc blanc, deux vins de pays d'Oc rouge, un rosé et un « Moût

de raisins partiellement fermentés issus de raisins passerillés » ce qui est équivalent à un vin dit

de « Vendanges Tardives » dont l'appellation est réservée aux vins alsaciens.



Les prix fort raisonnables en ces temps où certains producteurs languedociens

commencent à se prendre pour des clones de Rotschild s'échelonnent de 4,5 à 6€ sauf la

cuvée Zénobie qui vaut 14€ (en 50cl)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00300.JPG


Dès la première vinification en 2003 le caveau a glané les distinctions au Concours

Général Agricole de Paris et les étoiles dans le Guide Hachette. Son Picpoul (cuvée Font du

Loup ) 2007 a été classé meilleur Picpoul de Pinet par la Revue des Vins de France.



Le Picpoul de « base », cuvée Garrigous, a une bouche fraiche et (dangereusement !)

désaltérante et devrait parfaitement convenir aux plateaux de coquillages du Bassin de Thau

(quand ils sont consommables !)



Le Picpoul Font du Loup est un vin plus complexe, équilibré et harmonieux avec une

belle richesse aromatique finissant sur une note de pamplemousse typique des vrais Picpoul. Il

devrait fort bien accompagner des plats de poissons en sauce et des fromages de

chèvre.



Le Coteaux du Languedoc blanc, cuvée les Fontenelles, (assemblage de Roussane et

de Grenache Blanc) a beaucoup de fraicheur et une belle longueur . La cuvée 2006 est un peu

réservée au plan aromatique mais le millésime 2007, encore en barrique, est une pure merveille

où explosent les notes d'acacia et de tilleul)



Le Rosé de Cinsault vous fera succomber au péché de gourmandise et il est préférable

d'être au moins quatre à table si l'on veut le boire avec modération..;



L'assemblage de Merlot-Cabernet est un peu réservé et austère à mon goût mais il est

probable que deux ou trois années le rendront plus flatteur.



En revanche l'assemblage de Carignan-Grenache (cuvée St Nicolas) est un vrai délice

avec une fraicheur, une harmonie et une palette aromatique très agréables.



Quant à la cuvée « tardive » appelée Zénobie en l'hommage non pas de la Reine de

Palmyre mais de la belle maman de l'un des vignerons, c'est un délice qui vaut bien des

Sauternes, Barsac, Jurançon ou Ste Croix du Mont.. Il fera merveille sur un foie gras ou un

roquefort.



Compte tenu des tarifs pratiqués ces vins présentent un exceptionnel rapport qualité

prix, bienvenu en ces temps de pouvoir d'achat en berne. Ce sont des vins qui vous parlent du

terroir où ils sont nés et qui vous donnent de l'esprit. C'est à juste titre que leurs auteurs ont

donné à leurs étiquettes la formede la seule arche de pierre survivante de l'Ermitage St Antoine

qui se trouve sur l'une des collines avoisinantes


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09703.3.JPG


Outre la plaisir de déguster d'excellents vins, une visite au caveau vous permettra de

rencontrer des vignerons joviaux et plein d'humour, passionnés par leur métier et qui pourront,

si vous le souhaitez, vous en expliquer tous les mystères, depuis la taille des ceps jusqu'à la

macération carbonique.



Si vous êtes un petit groupe d'amis marcheurs, Robert Jaeger peut vous emmener sur

les chemins de la Garrigue et vous conter l'histoire de l'Ermitage St Antoine ou de l'Etendoir des

fées (voir mon reportage sur la Garrigue de Castelnau)



Pour conclure cette note je reprendrai ses propres paroles en vous rappellant qu'il y

toujours cinq bonnes raisons de boire du vin (avec modération) :



- le bon goût du (bon) vin
- l'arrivée d'un hôte
- la soif présente
- la soif à venir
- et n'importe quelle autre bonne raison !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00302.JPG


Les coordonnées du caveau sont les suivantes

Caveau Mas Saint Antoine
Descente de la Bergerie
34120 Castelnau de Guers Tel 06 62 82 08 31


Leurs vins sont également en vente au Caveau Agde 5, rue Louis Blanc 34300 Agde


Tel 04 67 94 84 87 et sont servis dans de nombreux restaurants de la Région


Texte & Photos Ulysse

13/05/2008

Un site paradisiaque.....

.......qui, par endroits, a des allures de cloaque !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC05447.2.JPG


Le 31 mars 2006 j'ai posté une note sur cette petite merveille géographique et

touristique qu'est le bassin de Thau, dans laquelle je déplorais les négligences et méfaits dont il

est victime de la part de ceux là même qui en vivent ou qui résident sur ses rives pas toujours

enchantées.



Depuis le déclassement du bassin de catégorie « A » en « B », qui a créé un véritable

électrochoc, les choses ont un peu évolué, les communes riveraines et les autorités

départementales et régionales se sont concertées pour tenter de sauver le bassin d'une mort

(biologique) certaine !



L'ancienne décharge ( et oui , il y avait autrefois une énorme décharge au bord de

l'étang !) du secteur de Maldormir a été réhabilitée, mais les masures, dont beaucoup sont en

situation illégale et polluent le sous sol (donc le bassin), sont encore là et pour longtemps. Des

zones de lagunage ont été créées du coté de Marseillan pour réduire la pollution des eaux de

ruissellement et des mesures devraient être prises pour réduire l'urbanisation dans les zones

sensibles. Des actions pédagogiques sont organisées à l'initiative du dynamique Alain Sacaze,

président de l'Organisation des Producteurs, à l'intention des conchyliculteurs - qui ne sont pas

les plus respectueux de ce bassin qui les fait pourtant vivre - et des étudiants engagés dans la

filière.



Espérons que ces initiatives parviendront à sauver, et pourquoi ne pas rêver, à rétablir

dans sa beauté originelle le bassin de Thau qui, vu de loin ou d'en haut, a des aspects

paradisiaques, mais qui en de trop nombreux endroits présente des allures d'un cloaque du fait

de la négligence, de la bêtise ou du « j'menfoutisme » de trop nombreux individus qui le prennent

(sans doute comme le reste de leur environnement) pour une poubelle !



Vous pensez que j'exagère ? Suivez mes pas et visitons d'abord le coté « jardin » avant

de chausser nos bottes pour aller regarder ce qui se passe du coté « cour »!



Nous voilà grimpés sur la butte du Domaine de Bellevue qui appartient désormais au

conservatoire du Littoral d'où l'on a vue splendide sur l'ensemble du bassin qui présente à cet

endroit (on le voit de loin!) des aspects de lagon polynésien.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09506-2.JPG


De cet endroit on domine les tables des ostréiculteurs qui sont l'un des emblèmes

paysagers du bassin


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/bouzigues_033.jpg


Parmi les villages installés sur les berges du bassin, le plus pittoresque est sans

conteste celui de Bouzigues dont les huitres sont réputées (quand elles sont consommables !)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/bouzigues_051.jpg


Quelques barques traditionnelles somnolent en rêvant du temps où les berges du bassin

n'étaient pas jonchées de vieux pneus, de sacs plastiques et d'objets divers (je n'exagère rien,

attendez de voir !)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/phare_005.jpg


Les flamants roses semblent apprécier l'endroit , mais celà n'a rien d'étonnant vu quils

passent leur existence la tête dans l'eau à chercher leur nourriture et se soucient comme d'une

guigne du paysage


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/thau_097.jpg


et leur envol est l'un des plus beaus spectacles que l'on puisse voir sur le bassin .

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/phare_026.jpg


Quand le vent se calme, l'eau se fait miroir et dédouble l'univers

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/soubes_002.jpg


Le phare des Onglous qui n'a jamais connu de tempête rêve de vacances en Bretagne

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/thau_087.jpg


Par endroits des roselières facétieuses chatouillent le ventre des nuages

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/thau_174.jpg


Par moments le bleu de la mer voisine submerge le paysage

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06762.JPG


et fait place quand le soleil se retire à un vaste incendie qui dévore les nuages du ciel avant d'enflammer les eaux de l'étang

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/IMG_5670.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/IMG_5704.JPG


Paradisiaque is not it ? Mais ces clichés sont trompeurs, suivez moi maintenant dans les coulisses pour voir l'envers du décor !

7b43bab4bda991b4e543f0a813156968.jpgCommençons par la baie de Ste Marie située à proximité de l'Ecole des Glénans; prière d'amener un rateau si vous voulez y étendre votre serviette !

Poursuivons par ce cliché pris sur le chemin qui va de l'école des Glénans au phare des Onglous : les chasseurs de canards tiennent apparamment à leur confort !0e88feebea70b5c5110c1a117082ddc2.jpg

a74af3a65224c2d97f0c7dd04a60471b.jpgUn peu plus loin, une opération "vide-grenier" est ouverte en permanence !

437b31a5420ceb27f9be0504e8e18d51.jpgLe Loch Ness a son serpent et le bassin de Thau ses pneus flottants dont voici un beau spécimen flottant entre deux eaux dans la crique de l'angle .

Et voici quelques vestiges antiques en face de la station d'ostréiculture du Mourre Blanc (pas comme neige !)81231282df1cb0908ad0b1dec6e0edef.jpg

e3e1242a7d963f6bf7554595493eae11.jpgPetit aperçu du rivage au niveau d'une exploitation de conchyliculture ! Ah l'inimitable goût de noisette des huitres du Bassin de Thau (dixit la pub!)

Faites votre "shopping" le long de la promenade cotière à la sortie de Marseillan : crème solaire, paquet de cigarette, canette de bière, sont à votre entière dispostion!dcbae34f039a0dd1b609a5fbcf248b8d.jpg


5abc81aecb66a543df998f75ae1481f0.jpgBelle collection aussi du coté du

secteur de Maldormir ...mais apparamment ce ne sont pas ces déchets qui les empêchent de

dormir !



Après avoir exterminé les canards, certains chasseurs s'entraînent sur des canettes

bière (une fois qu'ils les ont vidées bien sur !) dont les tessons et les débris jonchent leur zone

de tir dans la zone des salins du Quinzième
!7918ec1cb725cccf9b8cd0858fda3b8d.jpg

0eb96b622b39d4c11d30e0e72df87f1b.jpgDevant la beauté du site un admirateur en est tombé à la renverse et a oublié de ramener son fauteuil !

Et pour finir assistons au même coucher de soleil que tout à l'heure, pris au travers d'un

pneu qui traînait sur le rivage !
a737edd6f2471241c7b9d7d00ef5dfd2.jpg

Triste bilan, n'est ce pas, pour un site pourtant magnifique qui illustre à loisir les

dépliants touristiques de la région. Mais il ne faut pas désespérer de voir sa situation

s'améliorer. Les villages riverains (Mèze, Balaruc, Bouzigues, Marseillan) ont pris conscience du

problème et font de louables efforts pour protéger et embellir les rives de l'étang mais dans un

périmètre qui reste limité.



En outre, début avril l'Organisation des Producteurs à co-organisé au Lycée de la Mer

de Sète les journées de la Conchyliculture afin de sensibiliser les futurs professionnels aux

menaces qui pèsent sur le Bassin de Thau. A cette occasion Alain Lacaze le Président de l'OP a

déclaré dans une interview accordé au Midi Libre (dont je salue au passage la sensibilité aux

problèmes de l'environnement) "Il appartient à l'OP de communiquer aux jeunes de bonnes

habitudes à prendre.Et leur dire que pour sauver l'étang et la profession il faut être plus blanc

que blanc, puisque c'est nous qui vivons de ce milieu. Si nous balayons devant notre porte,

nous serons ensuite mieux placés pour rouspeter quand d'autres polluent
".



Ce message concerne aussi les riverains, les plaisanciers, les chasseurs et les

promeneurs qui fréquentent le Bassin et l'initiative devrait être prise par l'ensemble des

communes riveraines d'organiser des journées de rnettoyage des rives afin de rendre au Bassin

l'aspect paradisiaque qu'il a sur les photos "touristiques"



Texte & Photos Ulysse

11:35 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : Thau, Bouzigues, huitre

09/05/2008

Il fut un temps.....

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09087.JPG


Il fut un temps où il n'y n'avait pas de frontière,

Un temps où il n'y avait pas de nation,

Où les continents, les fleuves, les mers,

Ne portaient pas de nom.

Alors l'homme était libre d'aller et venir,

Où son bon vouloir le menait,

Libre comme l'air de s'établir,

Où sa curiosité le poussait.

Pas de douane ni de passeport ,

Pas de barbelés ni de forts,

La terre était alors le bien commun,

La mère nourricière des humains.

Puis un jour de triste mémoire,

Quelqu'un inventa le territoire,

Quelqu'un dit « ici c'est chez moi ! »

Au nom de qui ? Au nom de quoi ?

Ce n'était qu'un acte de violence,

Qui a fondé la « civilisation »,

Nourrie du fiel de la violence,

Et de l'usurpation.

Depuis lors l'homme n'a eu de cesse,

De considérer comme ennemis,

Ses propres frères terrestres,

Nés outre Rhin, outre-mer, hors de chez lui.

Des millions ainsi sont morts,

Pour des lignes virtuelles,

Que de sinistres matamores,

Prétendent éternelles.

Dénonçons ces balivernes,

Que les marchands de canons,

Soigneusement entretiennent,

Pour soutenir leurs actions.

Abolissons les frontières,

Et brûlons nos étendards,

Il n'y a que les cons qui soient fiers,

D'être nés quelque part !


PS: rendons à César ce qui appartient à César et donc à Georges Brassens les deux derniers vers que l'une de ses plus belles chansons m'a inspirés


Texte & Photo Ulysse

03/05/2008

A travers la garrigue de Castelnau de Guers...(fin)

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06089-1.JPG


(suite et fin de la précédente note)

Vous avez dormi comme une souche, la paille du gite était chaude et confortable et le

spectacle de la voie lactée au travers des trous de la toîture a avantageusement remplacé le JT

du 20heures. Certes, il n'y avait pas d'eau chaude, les toilettes étaient parcourues par les

araignées et les courants d'air et il ne restait plus une seule bouteille de Picpoul de Pinet dans

la cave. Mais vous êtes néanmoins enchanté(e) et prêt(e) à reprendre la visite de la garrigue

malgré le temps qui tourne à l'orage. Alors allons y !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08951.JPG


Prenons tout d'abord la direction du Tempot de Buard que domine un pioch de ruffe

rouge et dont le nom plutôt exotique m'a longtemps plongé dans un abîme de

perplexité.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08947.JPG


Mes recherches sur Internet et dans les dictionnaires occitan ne m'ont rien appris sur la

signification de Tempot, étant noté que Buard est probablement le patronyme de celui qui

possédait ou exploitait à l'origine ce lieu. C'est un lecteur de mon blog, Robert Jaeger, familier

des lieux puisqu'il y possède des vignes (je parlerai prochainement de ses vins) qui m'a donné la

clef de l'énigme. Je vous livre les précisions qu'il m'a apportées : "En patois un tempot

(prononcer le t final) est un récipient qui servait a recueillir les jus de raisons ou les vins bruts à

la sortie des pressoirs. C'est donc un récipient. Par extension cela peut-être une mare. Cette

mare existe juste derrière le Pioch pris en photo "


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08944.JPG


Le Pioch qui domine le Tempot de Buard est coiffé d'une strate de calcaire

sédimentaire déposé par la mer il y a 35 millions d'années. Sous l'effet de l'érosion cette strate

se morcelle en énormes morceaux de « sucre » que la pluie mettra également quelques millions

d'années à dissoudre
.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08959.JPG


Un magnifique amandier dresse sa toison blanche vers la mer de nuages menaçants qui

semblent vouloir submerger la terre


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08970.JPG


Derrière le Tempot de Buard les vignes s'étendent à perte de vue, promesse d'un fleuve

de Pic Poul qui ira un jour réjouir nos gosiers assoiffés, n'en déplaise aux pisse-vinaigre et aux

ayatollahs des ligues anti alcooliques qui confondent les buveurs de vins civilisés que nous

sommes avec les brutes alcooliques qui prennent les routes pour des pistes de

bowling.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08974.JPG


Nous avons fait à peine quelques kilomètres et nous débarquons soudain sur la lune, au

lieu dit joliment nommé de « l'étendoir des fées » qui offre un paysage minéral digne de la mer

de la Tranquillité où Amstrong posa le pied un jour de juillet 1969


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08975.2.JPG


On trouve à cet endroit d'énormes « molaires » fossiles dont on pourrait croire qu'elles

ont appartenu aux dinausores qui ont hanté les lieux il y a soixante millions d'années



Remontant vers le nord et grimpant sur les collines qui dominent l'Hérault on découvre

l'Ermitage de Saint Antoine du Lac qui aurait été construit par les Antonins dont l'ordre a été

rattaché à celui des Chevaliers de Malte. Les Antonins soignaient les gens atteints du mal des

ardents ou feu de « Saint-Antoine » dû à l'ergot de seigle.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09703.2.JPG


Il reste peu de chose de l'ermitage, mais le seul arc ogival qui subsiste et se dresse

vers le ciel confère au site une aura de spiritualité. Malheureusement au cours de l'été 2007 un

incendie a partiellement brûlé l'énorme pin séculaire qui ombrage les ruines.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09676.JPG


En revenant vers le coeur de la garrigue, on arrive en un lieu où un champ de blé en

herbe donne au paysage un air de Normandie....


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09546.JPG


Vous êtes conquis ou conquise, vous avez décidé d'élire domicile ici , je vous

comprends et je viendrai souvent vous rendre visite. J'amènerai bien sur les tielles et le

Picpoul !.



Texte & photos Ulysse