suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/04/2013

Haut les coeurs, haut ! Osez "El Canigo " !

JE VOUS INVITE A SUIVRE LE RECIT DE MON PERIPLE EN ANDALOUSIE SUR MON AUTRE BLOG

 
 
PENDANT CETTE PERIODE JE POSTERAI DES NOTES TIREES DE MES ARCHIVES SUR ELDORAD'OC


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/_DSC7015.2.JPG


Rêvez vous de gravir un jour le Canigou, ce sommet emblématique des Catalans qui le dénomment d'ailleurs « El Canigo » (avec un accent sur le O que les claviers d'ordinateurs ne permettent pas d'afficher) . Ce nom de Canigo au demeurant sied mieux à la noblesse de ce sommet des Pyrénées que le nom francisé dont l'homonyme désigne une infâme nourriture pour canidés dégénérés.


Le débat fait rage d'ailleurs entre experts quant à l'origine du nom. On trouve d'un coté les méthodistes de l'étymologie qui, s'appuyant sur la mention du "Mont Canisgonis" en 875 dans le répertoire des lieux habités du Rousillon, attribuent une origine latine au nom qui signifierait : sommet en forme de croc de chien (de fait il présente, sur son flanc sud, cette forme)  sommet conique enneigé, oeil de chien, montagne blanche..


Balivernes, clament les linguistes qui donnent à ce nom une origine pré-indo-européenne remontant à l'invasion de la région au IIIème millénaire avant JC par les peuples de la mer (Sardons, Bébryces, Kérettes) pour lesquels « Khaln » siginifiait montagne compacte aux couleurs sombres au sous sol riche en métaux (ce qui est le cas ) « Kani » correspondait à chien, dent de chien et « Gonia » récepteur d'ondes cosmiques ou lieu sacré.


Mais laissons ces chers experts à leur querelle car vous vous doutez bien que qu'El Canigo lui même se soucie comme d'une guigne de savoir qui l'a baptisé. D'ailleurs vous verrez que sur le sujet j'apporte un élément nouveau qui, je pense, mettra définitivement à un terme au débat sur l'origine de ce nom.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07988-1.2.JPG


Mais ce n'est pas tant son nom que sa présence elle même qui m'a obsédé durant des années pendant lesquelles il m'a nargué, dressant sa masse imposante au dessus de l'horizon quelque soit l'endroit où j'allais. J'ai ainsi aperçu son immense silhouette du haut du Caroux, du Tantajo, du Vissou, du Pic Saint Loup, et même du haut des colllines de la garrigue de Castelnau de Guers. A la frustration de le contempler ainsi sans pouvoir y mettre le pied, s'ajoutait la certitude que dans les deux jours le ciel allait nous tomber sur la tête, son apparition étant le signe annonciateur de l'arrivée d'une dépression.


Mais je m'étais juré de lui caresser un jour le dos à ce fier Canigo que le grand poète Catalan Vincent Verdaguer a surnommé « gégant ample d'espatlles » (le géant aux larges épaules) et dont Rudyard Kipling, lui même, qui séjourna à Vernet-les Bains en 1837 a dit de lui « je découvris dans le Canigou la montagne enchanteresse entre toutes et me soumis à son pouvoir !" Pendant longtemps les hommes ne se sont pas aventurés dans les hautes montagnes les croyant infestées de sorcières et de dragons. D'ailleurs le premier homme à avoir gravi El Canigo est Pere III, Grand roi d'Aragon, en 1285, qui prétend avoir rencontré et terrassé près du sommet un dragon qui lui aurait lancé des flammes. Pour célébrer cet événement un grand feu « La Trabada del Canigo » est allumé sur le sommet à chaque solstice d'été.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07035-1.2.JPG

Les catalans entretiennent un rapport affectif avec cette montagne qui est pour eux un pic (un vrai celui là, pas comme le pic de Nore !) totémique, un sommet protecteur, un immense cairn pour les montagnards et "un amer" pour les marins.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02964.JPG

Il faut le gravir fin juin, début juillet alors que les rodhodendrons et les genets sont encore en fleurs en passant par le refuge de Marialles, le Col Vert, le plateau du Cady, la cabane Arago et pour finir par la spectaculaire et sportive « cheminée » du Canigou (compter 8H AR). Il faut bien évidemment partir de bon matin car le Canigou a pour facheuse habitude de se coiffer d'un joli chapeau de nuages lorsque le soleil monte au zénith, effet de la condensation des masses d'air humide qui montent de la méditerranée dans laquelle ce mont se baigne presque les pieds.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02976.JPG

Les rayons du soleil dévalent alors les pentes créant un patchwork féérique d'ombres et de lumières où les silhouettes décharnées des arbres frappés par la foudre qui tombe souvent en cet endroit (El Canigo est un énorme tas de fer !) s'accrochent à la pente avant d'être impitoyablement ensevelis par les éboulis.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02970.JPG

Dans ce royaume minéral où le végétal rase le sol et adopte une forme tortueuse pour résister aux intempéries, le Lys des Pyrénées expose au randonneur chanceux sa magnifique corolle jaune d'or qui lui donne l'air d'une ballerine.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02988.JPG
Les genêts qui tapissent le vallon du Cady confèrent une touche de douceur au panorama d'une beauté austère.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03002.JPG

Mais la cîme d'El Canigo qui se découvre bientôt à nos yeux nous annonce l'approche d'un univers moins hospitalier.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03006.JPG

Le chemin suit bientôt un parcours chaotique dans un champ d'éboulis, les montagnes, comme les hommes, n'étant pas à l'abri des effets délètères du temps qui passe. La seule différence est que nous savons que nous allons mourir alors qu'El canigo, heureusement pour lui , ne sait pas qu'un jour il ressemblera au Mont Valérien.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03012.JPG

Nous voilà au pied de la célèbre cheminée qui permet d'accéder au sommet pour autant que l'on soit disposé à se transformer l'espace d'une petite demi-heure en homme ou femme araignée (de fait la dégrimpe est plus difficile que la montée, avis aux amateurs !)

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03030.JPG

Mais parvenus en haut nous sommes récompensés par un panorama à couper le souffle (enfin façon de parler sinon le sommet deviendrait vite un cimetierre!) qui porte par temps clair (c'est à dire 3 jours par an) jusqu'au massif des Ecrins dans les Alpes situé à 400km de là !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03024.JPG

Cerise sur le gateau, nous croisons sur le chemin du retour, en nous écartant quelque peu du sentier balisé, une harde d'Izards en si grand nombre qu'on croît un instant être victimes d'un mirage dû aux effluves de gentianes qui poussent sur les pentes du massif.. De fait, le gardien du refuge nous a appris après coup que les izards des pyrénées se réunissent une fois l'an en ce lieu pour se partager les zones de pâture !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03065.JPG

Un tel spectacle à lui seul justifie notre venue sur terre. J'invite ceux qui passent leur existence à aller de leur siège d'automobile à leur canapé en zappant frénétiquement pour vivre par procuration les bonheurs en pacotille des zombies de la téloche, à troquer , s'ils peuvent encore marcher, leur écran plat contre une paire de chaussures de rando et de faire l'ascension d'El Canigo. Ils en sortiront revigorés. Pour ceux qui ne peuvent plus marcher (cela m'arrivera aussi un jour !) je suis heureux de leur offrir ce petit aperçu.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03083.JPG

Nous accélérons le pas car les nuages s'amoncellent sur nos arrières et nous n'avons pas envie d'être transformés en éponges. Soudain nous apercevons gambadant au dessus du massif un énorme yéti-caniche et nous comprenons enfin pourquoi les anciens ont dénommé ce magnifique massif El Canigo . Je suppose que ce yeti ne se montre qu'à ceux qui comme moi croient à l'existence des Elfes, des Lutins, des Dragons et des Fées....autant dire à très peu de monde dans notre univers cartésien qui croient dur comme fer que deux et deux font quatre alors qu'ils font vingt deux !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03093.JPG


PS : je vous invite à jeter un oeil aux époustouflantes photos d'El Canigo prises par Bruno vu des Alpilles en cliquant  ICI et  vu de la Tour de César ( Nord Est d'Aix-en-Provence) en cliquant LA 

 



Texte & Photos Ulysse

Commentaires

Bonsoir Ulysse,
Une promenade de rêve avec vue sur la mer normalement !
Amitiés et bon dimanche,
Christian

Écrit par : christian | 23/08/2008

Bonsoir Claude...très très belle note que celle ci...et deux et deux font bien vingt deux...cordialement à toi... ALAIN.

Écrit par : bordeau alain | 23/08/2008

Ily a plus s'un siècle, Alfred Roland, tombé amoureux des voix des Hauts Pyrénéens et des Pyrénées, composa cette ode :
"Montagnes Pyrénées,
Vous êtes mes amours,
Campagnes fortunées,
Vous me plairez toujours,
Rien n'est plus beau que ma patrie,
Rien ne plaît tant à mon amie,
ö Montagnards,(bis)
Chantez en choeur ! (bis)
De mon pays,(bis)
La pais et le bonheur !
Là-haut (8 fois)
Laisse-là tes montanges,
Me dit un étranger, un étranger,
Viens donc dans nos campagnes,
Non ne sois plus berger, non plus berger !
Non, non jamais cette folie,
Je me plais tant dans cette vie !
J'ai ma ceinture, (bis)
Et mon béret, (bis)
Mes chants joyeux (bis)
Ma mie et mon chalêt !
Là-haut (8fois)

Il y a autre couplet, mais il m'échappe... Toujours est-il que nombre de villes pyrénéennes, thermales ou non ont depuis les Chanteurs Mongagnards de Bagnères de Bigorre dont je suis originaire, compagnie de chant crée au XIX° siècle par ce sous-préfet mélomane qu'était Alfred Roland, nombre de villes, disais-je, ont repris cette tradition des "Chanteurs Montagnards", il y a donc le groupe originel de Bagnères, ceux de Lourdes, les Chanteurs Pyrénéens, une troupe à Tarbes, une autre à Pau, et j'en oublie certainement... Toujours est-il que "Montanges Pyrrénées' est devenu l'hymne de cette région, de Perpignan à Biarritz et qu'il n'y a pas un Pyrénéen qui ne la connaisse ! Un amalgame de cette chanson a d'ailleurs souvent été fait avec le fameux "Halte là ! (Les Montagnards sont là!) dont le refrain est connu de toute la France, et dont l'auteur est toujours le même Alfred Roland...
Et comment ne pas être enchanter et chanter cette beauté ? Il m'est arrivé de pleurer devant les Chutes de Gavernie, moi, que Hugo chanta en son temps, à l'époque où les Pyrénées étaient une destination aussi exotique que Bangkok aujourd'hui ! Oui, j'ai pleuré, écrasée par tant de splendeur qu'aucun palais ne saurait égaler, j'ai pleuré devant tant de beauté inexprimable, saisie par une émotion puissante, aussi puissante que celle qui me saisit devant un beau tableau ou à l'écoute de la voix de Maria Callas...
Et ces montagnes que j'adore, j'ai dû les quitter, parce qu'il n'y avait pas de travail dans ma région, et j'ai dû m'exiler dans Paris, sa région et sa pollution ! Reverrais-je jamais ces belles cimes fières et déchirant l'horizon comme de cruelles mâchoires carnassières ? ici, on n'a que Mont Martre et Mont Parnasse ! Vous parlez de montagnes, vous ! Il y a aussi la Montagne Sainte Geneviève ! Rions ! Qualifier de "Montagnes" ces simples accidents de terrain est d'un orgueil démesuré ! Aussi rigolo que ce petit mont dons vous nous parlâtes il y a peu dans ce même blog et qui n'a de mont que la prétention et pas vraiment les moyens !!!
Continuez à nous faire rêver, ça nous change des singeries olympiques et politiciennes !
Amicalement,
Tinky :-)

Écrit par : Tinky | 24/08/2008

Très beau reportage, photos et commentaires parfaits.La vue des izards est stupéfiante,il ne fallait effectivement pâs louper cet instant. Cordialement.

Écrit par : legio | 24/08/2008

comme d'habitude un reportage photo plein de sensibilité d'amour pour cette nature qui nous entoure et que nous maltraitons tant - des photos magnifiques - je comprends que Tinky exilé en région parisienne soit attristé d'avoir dû quitter sa belle région mais quand il y a départ il y a souvent retour après un "purgatoire" - oui oublions le "show" de nos hommes politiques des JO et partons en rêve sur les pentes du Canigou ou peut être plus modestement autour de chez nous dans la garrigue sur les petits chemins (quoiqu'il faille faire attention hier au cours d'une ballade j'ai vu que la chasse au sanglier est ouverte et revoilà les "Rambo" avec 4/4 talkie-walkie on se croirait en pleine opération militaire !)
Ulysse je vous remercie pour votre proposition d'aide concernant la création d'un blog - j'ai déjà fait les premiers pas - mais ça se nourrit un blog ! - j'apprends le provençal et j'aimerais bien avec mes amis faire un blog bilingue - actuellement je vais aller passer quelques jours chez une amie, qui sait peut être je ramenerais des photos que nous pourrons partager - continuez - je sais qu'à mon retour je trouverais plein de belles images et de beaux commentaires - Amicalement - La Hulotte

Écrit par : hulotte | 24/08/2008

Je vais éviter les superlatifs car ils ne sont pas à la mesure de la satisfaction que je ressens avec vos reportages. Merci !
Bon dimanche...

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | 24/08/2008

une bien belle rando, quand ma fille aura l'endurance, nous reprendrons aussi les randonnées, quelles belles expériences de vie
bon dimanche

Écrit par : zabelle | 24/08/2008

Parcourir tes pages est un enchantement! Après t'avoir lu, on rêve de le voir cet El Canigo...il a-pour moi- les contours d'une vague déferlante...et plus près de moi, un air de famille avec la "Sainte Victoire" chère à Cezanne...plus tard on dira ..El Canigo, cher à Ulysse...le troubadour...Bon dimanche~~*~~

Écrit par : D'Ocean~ | 24/08/2008

Il se mérite, oui ! Mais quelle récompense ... Cette randonnée est magnifique ... Tu as vu un caniche dans ce nuage ? J'y avais vu un ours ;-)
Un jour, peut-être je marcherai sur ces chemins mais je ne suis pas entourée de randonneurs, il faut que je fasse une équipe avant !!!
Bonne soirée Ulysse !

Écrit par : Bandolera | 24/08/2008

Merci à toutes et tous de vos commentaires qui enrichissent ma note. Je suis heureux de voir que ce bon vieux El Canigo ait su vous séduire .Il faut dire que malgré son age canonique il a encore belle allure et nous enterrera tous !

PS Merci à Tinky pour cette émouvante ode d'Alfred Roland. Quant à l'hypothèse de l'ours, Bandolera, je suis désolé mais cet animal a bien une queue de caniche !

Écrit par : ulysse | 24/08/2008

toujours plus
sourire
superbe et je suis toujours impressionnée

Écrit par : jeanne_01 | 25/08/2008

c'est un barometre que je consulte souvent, et à certaine saison, ne se trompe pas.
bonne journée ULYSSE
bye

Écrit par : norbert | 25/08/2008

j'arrive chez moi, je saute chez ULYSSE en me disant qu'il était peut-être en vacances mais pour ULYSSE les vacances se situent aux sommet de la beauté et du courage, j'ai tout admiré et une fois de plus j'ai vibré au rythme de tes pas ( on dirait une chanson d'André" Claveau que tu ne connais sûrement pas.....

Écrit par : ginette | 25/08/2008

Es-tu sûr que ce soit une queue ... ? ;-)))
Bonne soirée Ulysse !

Écrit par : Bandolera | 25/08/2008

Pas de doute Bandolera le petit pompon que l'on aperçoit en bas du dos de l'animal est bien selon mon ami le professeur Alka Seltzer spécialiste des yetis une queue de yeti caniche

Écrit par : ulysse | 25/08/2008

Quel plaisir de découvrir à chaque fois de nouveaux paysages ...
Je souriais en lisant ta note car je prépare pour l' instant des illustrations de plantes pour un cours donné par un herboriste sur les plantes médicinales et notamment la gentiane ...
Quant à ce yéti caniche, il a des airs d' ours ma foi ...
Toujours un plaisir à te lire et voyager en image avec toi d' autant plus que ca ne dpoit pas toujours être facile à garder en tête le fait de prendre des photos lors de certaines étapes ...
Une belle preuve de générosité ... Merci à toi ...

Écrit par : Kaïkan | 25/08/2008

Ah ben tu vois ! Kaïkan pense un peu comme moi ... ;-))) Bon, je cède face au savoir de cet éminent Professeur ... Bonne soirée Ulysse !

Écrit par : Bandolera | 25/08/2008

bonsoir Ulysse,

le Canigou est un sommet que l'on reconnaît, et que l'on connaît bien par chez nous...

je te souhaite une agréable semaine

bien amicalement

Écrit par : laurent - administrateur du blog | 25/08/2008

Merci pour cette belle ascension et la poésie de votre narration…une région pour laquelle j’ai beaucoup d’affection… bien que je ne sois jamais allée jusqu’à caresser le dos de ce « géant ample d'espatlles »… et comme j’aime vos histoires de dragons, de lutins , d’elfes et de fées pour ceux qui tout comme moi ne savent pas compter… merci pour cet humour qui toujours caresse vos écrits.

Écrit par : Maria-D | 26/08/2008

Toute l'humilité de voir de haut!!!
Hello Ulysse !
Bise à La Dame !

Écrit par : Gene | 26/08/2008

Superbe reportage avec de superbes images.
Bravo.
cela donne envie.
A bientôt.
Christian;

Écrit par : Christian Beaudin | 26/08/2008

Toujours aussi époustouflants tes reportages............

Écrit par : marie | 27/08/2008

Quels beaux paysages "du bout du monde", admirablement mis en valeur! Je n'ai jamais vu autant d'izards... C'est une randonnée, à tous points de vue réussie, que tu nous fais partager là.
Chapeau bas! Ulysse!

Écrit par : Jean-Claude | 27/08/2008

Des photos très fortes et d'autres très fines
Merci Ulysse

Écrit par : colette | 27/08/2008

Tout y est.
hormis... c'est vrai, ce foutu accent qui en coiffe si bien le sommet; mais qui m'est avis - tout personnel !!! - aurait gagné à être circonflexe plutôt qu'aigu; quitte - et au risque - d'en faire hérisser le poil sur la tête de quelques linguistes distingués !!!
N'empêche et pour le reste : tout effectivement y est.
J'en reste coi d'admiration, moi qui y vit sous sa protection tutélaire une bonne partie de l'année.
Historique, géologique, géographique, photographique : vlà le Canigó dans toute sa splendeur.
Même cette harde d'isards qu'il n'est pas donnée à tout le monde de débusquer et que tu as eu - avec talent - l'honneur d'immortaliser.
Encore chapeau. Encore bravo. Et encore merci pour cet hommage empreint de pudeur et de sincérité. En espérant qu'il puisse inciter d'autres "arpenteurs" de ton "espèce" à en crapahuter les flancs avec autant de ces respects mutuels partagés...

Écrit par : Ji-el-Bê | 27/08/2008

Merci infiniment pour ton commentaire chaleureux Ji El Bê je suis heureux et fier d'avoir l'approbation d'un Catalan

Écrit par : ulysse | 29/08/2008

Que dire de plus? Les magnifiques photos parlent d'elles-mêmes.
Bonne journée

Écrit par : Fethi | 17/04/2013

Je prends cet aperçu, puisque pour moi, cela restera un aperçu, comme un merveilleux cadeau ! Merci Ulysse ! j'ai bien aimé le yéti !!! belle journée !

Écrit par : Colette | 17/04/2013

Superbe randonnée que nous avions faite cet été là !
On peut gravir tous les 3000 des pyrénées, mais aucun n'a la majesté du Canigou,
il reste un sommet à part, isolé des autres, mais grandiose !!

Écrit par : GIBUS | 17/04/2013

Merci pour cette belle promenade et photos...bonne journée. Amicalement

Écrit par : patriarch | 18/04/2013

Ton article n'a pas pris une ride..A cette époque, je ne connaissais point ton blog, ça me permet de découvrir tes anciens articles, toujours d'actualité...
Ta passion pour le Canigou n'a pas dérapé depuis 2008, tu as continué depuis 2008 d'en parler avec passion...
Gibus, nous aussi avons notre Canigou, en Auvergne, le Puy de Dôme..Oh, certes, il ne culmine pas à 3000 m, mais, il suffit à notre bonheur..J'habite à 60km de Clermont, mais, il me suffit de monter au village, à 500 m pour l'apercevoir....Quand il est dans la brume, c'est signe de beau temps, quand il émerge, bien net, la pluie n'est pas loin..

Écrit par : juliette | 18/04/2013

"Tes Pyrénées" sont superbes et je peux ainsi comparer avec "mes Alpes"
Je pense que c'est plus nature moins "bling-bling" Merci pour ce beau partage.

Écrit par : elisa-bonheurs | 19/04/2013

J'ai tout savouré mais je crois que je vais rester au pied moi à contempler ce coucher de soleil trop beau... bon zut c'est vrai que je vais rater les izzards... et le lys car il me plait ce lys d’exception ! Bon alors je mettrai une semaine s'il le faut mais je grimperai !!! belle journée

Écrit par : katara C.Néri | 19/04/2013

C'est toujours un enchantement de venir vous visiter, Ulysse! Photos et textes sont magnifiques.
Le parterre de fleurs est magique.
Un grand merci.
Bien amicalement

Écrit par : Denise | 19/04/2013

Fehti oui la beauté d'El Canigo nous laisse sans voix !

Colette même dans un petit aperçu El Canigo est grandiose !

Gibus tu as raison et nous y retournerons

Patriarch je pense qu'un timbre a dû lui être consacré non ?

Juju je te rappelle que Gibus et moi avons gravi le puy de Dôme il y a deux ans et nous avons apprécié la formidable vue qu'il offre sur la chaîne des puys !

Elisa je connais les deux massifs et effectivement ma préférence va aux Pyrénées moins abîmées par les stations de ski et plus sauvages

Katara emporte quelques provisions avec toi si tu pars une semaine car il n'y a pas de gite d'étape sur le parcours !

Denise oui il n' y a rien de plus beau que des alpages en fleurs

Bon WE à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 19/04/2013

La belle balade! Merci Ulysse
Je peux voir le Canigou depuis chez moi. Juste la pointe: un croc

Bonne soirée
A bientôt
Martine :)

Écrit par : Martine | 19/04/2013

Bonjour Ulysse

magnifique paysage mais l'escalade bravo pour le courage et la force et la récompense bien méritée

bon week-end Ulysse et merci pour tes belles photos et reportages

Écrit par : nays | 19/04/2013

Je vous laisse grimper, et je me demande comment vous êtes redescendus de cette falaise ! merci, grand merci pour de spectacle grandiose, pour prendre la peine d'emmener avec toi ton appareil photo et d'arrêter ton élan pour pour prendre ces superbes clichés, ces fleurs, ce nuage caniche.
Je vois toujours ces montagnes en photos, chez ceux qui ont la chance d'habiter tout près mais être "dedans", c'est un vrai bonheur.
Merci beaucoup
Bises amicales et bravo à vous deux
Anniclick

Écrit par : Anniclick | 19/04/2013

Tous les matins, sauf brouillard, brume ou nuages indécents je le vois ce Canigou. Merci pour la balade, mais hélas de mon champ je ne vois ni lez izards ni les Alpes... Peut être que si je changeais de lunettes LOL

Écrit par : Françoise | 19/04/2013

Cher Ulysse, vos photos sont époustouflantes et tellement bien expliquées, vous nous faites découvrir ces magnifiques lieux avec un tel enchantement, c'est merveilleux! Un gros merci, bise et bonne journée toute douce!

Écrit par : Maria-lina | 19/04/2013

J'ai des ancêtres Catalans, j'aime la beauté grandiose de ces paysages, quand je suis dans la nature là ou ailleurs je sens que je suis à ma place en adhésion avec moi-même, en ville je suis mal à l'aise...
" Tu reconnaîtras la vérité de ton chemin à ce qu'il te rend heureux". Aristote
Bises

Écrit par : Pâques | 19/04/2013

Magnifique cette rando en ta compagnie, et avec cette journée de grisaille et de pluie, cela me donne un peu de baume dans la tête.
Merci et belle fin de soirée.

Écrit par : Nokomis | 19/04/2013

Le Canigou il est visible de très loin c'est fascinant de découvrir les lieux lointains d'où on peut le voir 2 photos:
ici vu des Alpilles:
http://static.panoramio.com/photos/original/89038423.jpg
ici vu de la Tour de César(Nord Est d'Aix-en-Provence):
http://static.panoramio.com/photos/original/88466209.jpg

Écrit par : bruno | 19/04/2013

quels paysages
quelles escalades
toujours en admiration je suis !

Écrit par : jeanne | 20/04/2013

Martine pour le voir je dois monter sur la colline derrière chez moi et quand je le vois c'est signe qu'il va pleuvoir dans les deux jours !

Nays ce n'est pas tout à fait de l'escalade c'est de la grimpe sportive moins difficile que ça en a l'air...mais il est vrai que l'on est moins sécurisé que quand on fait de l'escalade

Annick on redescend comme on monte mais il est vrai que je préfère la montée à la descente

Françoise même sur les lieux on ne voit pas toujours les izards on a eu de la chance ce jour là

Maria-Lina mes photos ne font que rendre hommage à la beauté des lieux

Pâques merci pour cette belle parole d'Aristote que je ne connaissais pas

Nokomis une randonnée sous le soleil c'est effectivement mieux qu'un cocktail de vitamines

Bruno je suis toujours admiratif de tes clichés et je vais mettre les liens vers tes photos dans le texte

Jeanne je n'ai aucun mérite la montagne est l'une de mes passions

Bon WE à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 20/04/2013

J'ai encore pris beaucoup de plaisir à lire ton récit .. c'est comme si on était à côté de toi, rien ne t'échappe alors rien ne nous échappe non plus
avant meme que tu parles du Yéti et que j'ai vu ta photo , je me suis dit , Tiens des izards et un yéti .. lol

Écrit par : Framboise44 | 20/04/2013

Le Canigou, je l'ai souvent vu pendant les vacances de plusieurs années et il a souvent déversé son nuage passé midi sur les montagnes environnantes.Mais je ne l'ai jamais gravi.
Je me souviens d'être allée à Saint-Martin-Du-Canigou. C'est sans doute là que je l'ai le plus approché.
Très sensible au Yeti dont il me semble avoir senti le souffle, je restais plus près des myrtilles dont je faisais des confitures!
Aussi je vis à travers ton reportage, l'apprivoisement de ce géant dont j'avais compris qu'il occupait une place à part dans l'imaginaire et le quotidien des habitants alentour.
Très beau reportage vraiment, plein de sensibilité comme à l'habitude!

Écrit par : Maïté/Aliénor | 22/04/2013

Ulysse, c'est le soir de la St Jean qu'il faut le gravir le Canigou et y passer la nuit, et là, alors tu seras le Canigou. Je te l'accorde ce n'est pas très confortable, mais alors quel chaudron de bonheur !

Écrit par : bernard | 23/04/2013

Framboise vu la vitesse à laquelle on va rien ne peut nous échapper !

Maïté l'Abbaye de St martin du Canigou est une pure merveille cachée dans les replis de cette noble montagne

Bernard tu me donnes envie d'y retourner à la St Jean

Écrit par : Ulysse | 24/04/2013

Bonjour, de retour d'Espagne, j'ai pu voir les Pyrénées toutes blanches, un spectacle dont on ne se lasse pas. Je vais de ce pas jeter un oeil en Andalousie. Je me suis pour ma part arrêtée à Altéa. Merci pour ces belles photos.

Écrit par : Béal Arlette | 29/04/2013

Les commentaires sont fermés.