suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/08/2008

Après qui Tom court-il donc !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03675.JPG




Après Jerry, pardi !



http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC01814-1.JPG


Mais qui rencontre-t-il en chemin, qui veille au grain !

Ce bon vieux Fido ....

Pas de pot !



http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03677.JPG



Texte & Photos Ulysse

09:00 Publié dans Divagations | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : tom, jerry, nuages, ciel

19/08/2008

Les J.O je m'en fous, moi je vais sur le Caroux !......

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04276.JPG


L'autre matin, j'a été pris moralement en otage par des "journaleux" peu scrupuleux et racoleurs qui

ont titré à la une de leur infâme feuille de choux « Les français se passionnent pour les J.O ». Or si le hasard a

voulu que je naisse français, je me fous et contrefous des JO. Oui, j'ose avouer que je me moque comme de

mon premier biberon de lait (depuis je suis passé à d'autres breuvages !) de cette mascarade sportive où des

athlètes élevés en batterie et nourris aux hormones comme de vulgaires poulets veulent prouver au monde qu'ils

sont capables de pondre le plus bel oeuf.



D'ailleurs c'est en toute logique que cette tartuferie se passe cette fois-ci en Chine, pays spécialisé dans

l'élevage humain en batterie, et qui va, à ce que l'on dit, raffler la médaille d'or du poulailler le plus productif.

Quand on connait le sort fait aux Tibétains qui n'ont pas la passion de marcher à la baguette, on peut craindre

que cette immense basse-cour ne nous submerge un jour par une énorme omelette, version culinaire du péril

jaune!



Français donc (et pas toujours fier de l'être !), mais Jotiste non ! Au 3m dos canapé et au

lancer de canette de bières dans lesquels excellent certains de mes congénères, je préfère de beaucoup le

jeu de mollets sur les sentiers du pays d'Oc. Et même quand la météo incite à jouer les prolongations sous la

couette, je prends ma musette, ma gourde d'A.O.C (à mon age on évite l'eau qui a - c'est prouvé - un terrible

effet oxydatif) mon baton de pèlerin et je pars vers les haut-cantons faire le plein d'oxygène, un dopant gratuit

et sans effet secondaire.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04278.JPG


Ma dernière balade m'a ramené vers un site mythique que vous connaissez bien si vous suivez mes

pérégrinations : le Caroux . Mais cette fois ci, plutôt que de l'affronter de face, je suis allé arpenter les vallons

du Bardou et du Violay qui ravinent son flanc ouest avant de revenir par le plateau de l'Espinousse et le vallon de

la Bayssière, soit la bagatelle de 22km et environ 900m de dénivelé.




Nous sommes partis du Lac d'Ayrette avec un taux d'hygrométrie de l'air proche de celle de l'eau du

lac. Mais en randonneurs expérimentés nous savons que les hauts cantons n'usurpent pas leur nom et possèdent

un tempérament montagnard qui, certains jours, n'a rien à envier à ses plus prestigieux voisins : Massif Central

ou Pyrénées.




C'est donc emmitouflés dans nos imperméables que nous nous sommes mis en chemin, heureux de

pouvoir patauger dans les flaques d'eau, joie simple mais rare dans le sud. On s'y adonne d'ailleurs dès la prime

l'enfance, réflexe atavique sans doute légué par nos ancêtres poissons (ce qui explique pourquoi certains

d'entre nous se comportent comme des requins, d'autre des maquereaux quant au reste, dont je suis, nous ne

sommes que du menu fretin !)



http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04279.JPG


L'un des grands bonheurs des balades en pays d'Oc est d'emprunter des chemins séculaires qui

irriguent plaines, vallons, coteaux et montagnes. Ils ont vu défiler au fil du temps, souvent fourbus et ployant

sous des fardeaux, des humains accompagnés de leurs moutons, de leurs chèvres, de leurs vaches, de leurs

chevaux. Car cette région autrefois grouillait de vie comme en témoignent les terrasses et les ruines que l'on

croise en tous lieux.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04294.JPG


Outre la jouissance des flaques d'eau, la pluie offre parfois aux randonneurs le spectacle d'un

magnifique arc-en-ciel, dont on dit qu'à l'endroit où il touche le sol est caché un trésor. On perçoit dans ces

légendes l'esprit de lucre qui depuis toujours anime l 'humanité et qui fait que les puissants de ce monde

mesurent le temps qui passe sur le cadran d'une Rollex plutôt qu'en se fiant à la course du soleil ou aux couleurs

que la nature arbore en fonction des saisons.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04301.JPG


L'exode de nos contemporains vers les villes ont rendu ces espaces à leur sauvagerie originelle et les

elfes, les lutins et autres êtres légendaires s'y refugient et saluent au passage ceux dont l'âme innocente continue

à croire en eux. Car l'univers est une création de notre âme, de notre coeur et de notre regard et n'existe pas

sans eux.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04306.JPG


Les anciens choisissaient avec pertinence le lieu de leur résidence, telle cette masure avec sa fenêtre

qui ouvre sur le mont Fourcat dont la vue devait chaque jour insuffler force et courage à ceux et celles qui le

contemplaient;


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04325.JPG


Je parlais tout à l'heure de l'horloge végétale qui indique la marche des saisons. Ainsi en montagne le

printemps est-il la saison de l'or avec les genêts et les ajoncs, tandis que l'été est la saison de l'améthyste avec

les bruyères qui tapissent les flancs dénudés des montagnes.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04359-1.JPG


Après avoir testé la résilience de notre coeur sur les pentes du massif de l'Espinousse, nous arrivons au

bien nommé Point Sublime. Face à un tel panorama les mots (du moins les miens) sont infirmes et ne peuvent

rendre compte de l'émotion qui vous saisit alors. Je doute que les courses de poulets de batterie organisées

dans le cadre des JO puissent procurer un tel bonheur. Alors qu'un tel paysage vous agrandit et vous libère, la

télé met votre esprit en boite, dont il n'ose plus sortir par peur de prendre froid dans les courants d'air .


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04363.JPG


Après nous être nourris de ce panorama, nous nous mettons en roue libre pour traverser une vaste forêt

qui nous donne le sentiment d'être au Canada. Le pétrole peut bien monter à 300€ le baril, les hauts cantons

ont dans leurs plis et replis de quoi dépayser les plus blasés d'entre nous.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04373.JPG


On n'oublie jamais dans cette région que nous sommes en terre chétienne. Où que l'on aille, aussi haut

que l'on grimpe, il y a toujours une chapelle qui vous attend au creux d'un vallon, au détour d'un chemin ou sur

un promontoire. Loin de la pompe, de l'apparât et de l'hypocrisie papale, ces édifices sont empreints d'une

authentique spiritualité, leur forme, aussi simple soit-elle, symbolisant l'émergence de l'esprit humain au milieu

du monde naturel. Or sans esprit pour en prendre conscience, l'univers n'existerait point.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04374.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04403.JPG


Un tapis de bruyère illuminé par la lumière rasante du soir enchante notre descente jusqu'au hameau

perdu du Bardou où nous accueille la statue d'une vieille femme méditative dont le visage serein semble partager

nos beautés aperçues et nos bonheurs vécus au cours de cette journée.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04394.JPG


Rien ne vaut une journée comme celle-là et surtout pas les JO qui mobilisent les media, et nous

retournerons au Caroux quand celà nous chantera, car au contraire de nos gouvernants sans parole et sans

honneur, les Sark-ose-pas et Kouchtoi, ce n'est pas la Chine qui fixe notre agenda !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04364.JPG


Une description du circuit figure en fichier joint.


Texte & photo Ulysse

19:10 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : agenda, chine, caroux, JO

14/08/2008

Attention au....panneau indicateur ! (reprise d'archive)

medium_img_4119.jpg


Certains panneaux de signalisation me laissent perplexe quant au sens logique et au niveau de QI de

ceux qui les ont installés et je pense que ce sentiment est largement partagé.



Qui, en effet, n'a pas fait l'expérience d'un panneau indicateur placé là où ceux qu'il est censé

renseigner ne peuvent le voir



Le poteau en photo ci dessus en est un bel exemple : comment voulez vous que les chiens, qui

généralement déambulent la truffe au ras du macadam et les yeux fixés sur la prochaine crotte à renifler,

puissent lire ce panneau ! On ne peut qu'être indulgent à leur égard, si l'on en croise un en train de galoper sur

la plage et d'y laisser quelques traces de son passage que les bambins confondent ensuite avec les coquillages !



D'aucuns diront qu'il revient à leur maître de leur empêcher l'accès à la plage, mais c'est oublier que

bon nombre de chiens préfèrent sortir sans leur maître qui ont souvent du mal à les suivre. Et puis quant à ceux

qui sortent avec leur maître, ce dernier est bien trop occupé à leur crier « Médor viens ici » à Médor qui ne vient

jamais, pour avoir le temps de lire les panneaux ! Alors, ne soyons pas chien ....envers les chiens que diable et

écrivons leur ce genre de message à même les trottoirs et non pas à une hauteur qu'ils ne peuvent voir !



texte & Photo Ulysse

11/08/2008

Un bel été au Salagou...

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03683.JPG


Les vacanciers envahissent les plages,

Qui sont comme d'immense fourmilières,

Où chacun ne pense qu'à son bronzage,

Trophée d'été bien éphémère.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03986.JPG


Tandis que l'occident au soleil expose,

Ses brochettes rougeoyantes de Bidochons,

Les mouettes écoeurées par cette overdose,

De ventres grassouillets et de tétons,


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03750.JPG



Désertent les rives de leur mère nourricière,

La plume en berne, l'âme emplie de blues,

Pour gagner du Salagou les eaux bleu outremer,

Serties d'un écrin de ruffes rouges..


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03763.JPG


A défaut de maquereaux et de sardines,

Elles y trouvent le calme et la volupté,

D'une eau fraiche et d'une brise caline,

Aux senteurs de romarin et de serpolet.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03774.JPG


Les marins qui connaissent bien ces volatiles,

Savent que malgré leur cervelle d'oiseau,

Elles n'ont pas des humains le coté futile,

Et savent apprécier ce qui est beau.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03753.JPG



A elles donc ces volcans endormis,

Couverts de leur toison émeraude,

Surgissant vers un ciel bleu inouï,

Où quelques nuages ivoire rodent.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03694.JPG


Oui, à elles ces criques secrètes,

Aux eaux polynésiennes,

Où des demoiselles discrètes,

Viennent reposer leur ailes.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03746.JPG


Ainsi jouissant d'un paysage,

Mêlant Seychelles et Tombouctou,

Les mouettes passent loin du tapage,

Un bel été au Salagou.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03776.JPG


Texte & Photos Ulysse