suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2008

A travers la montagne de Rosis....(1ère partie)

DSC02636.JPG



Ca y est, elle a fini par crever la bulle immobilière et financière nourrie par la cupidité des spéculateurs

et l'incompétence des dirigeants de banque (la plupart énarques en France) qui se sont fait embobiner par les petits

génies de la finance qui leur promettaient d'immenses profits sans risque aves leurs produits dits « dérivés » et leurs

« fameux » modèles mathématiques présentés comme des « martingales » infaillibles. Pourtant, le terme « dérivés »

aurait du leur mettre la puce à l'oreille, car dans dérivés il y a dérive, et aujourd'hui, ils le sont à la dérive et nous avec !

C'est la panique sur les marchés et des monceaux de ferraris et de porsches vont bientôt être à vendre à des pris

défiant toute concurrence.



Mais rassurez vous je ne vais pas pour autant troquer mes godasses de rando pour une ferrari, je suis certes

ringard mais pas à ce point ! D'ailleurs, il faut raison garder et sans doute se réjouir de de qui nous arrive. Les pays dits

développés qui se sont gavés de confiture (avant de connaître la déconfiture!) vont être obligés de se mettre au régime,

ce qui sera bon pour la planète !. Mais, soyons lucides, même au régime nous continuerons de vivre au « Paradis »

par rapport à la grande majorité des terriens qui ne disposent ni d'eau potable ni de moyen de chauffage

ni du minimum vital en matière d'alimentation. Pendant que les journaux occidentaux consacrent leurs unes

aux « bobos » de l'occident, l'Ethiopie connaît une terrible famine qui décime ses habitants, mais personne

n'en parle !



Mais je ne vais pas vous raser plus longtemps avec mes ratiocinations verbeuses vu que qu'entre les radios,

les télés et les journaux vous ne pouvez guère échapper aux commentaires des experts qui sortent du bois en

disant tous « je l'avais prévu » et qui vous assomment de leurs analyses oiseuses sur le pourquoi du comment

qui ne changeront rien à la situation. Car les belles théories économiques échafaudées depuis Adam Smith n'ont

jamais été capables de prévoir l'évolution des économies et des marchés, sinon les économistes seraient

tous milliardaires .



De fait aujourd'hui dans ce monde globalisé et financiarisé à outrance, notre sort dépend exclusivement

du comportement des individus cupides, veules, cyniques et pétauchards qui sont à l'origine du développement

des marchés financiers. La seule solution c'est effectivement d'affréter plusieurs Airbus A380 et de tous les y

faire monter pour les faire ensuite sauter sans les parachutes dorés qu'ils se sont octroyés sur le dos

des salariés et petits actionnaires.


DSC02458.JPG


Bon je sais, on est loin de la montagne de Rosis, mais rassurez vous on en prend le chemin en suivant

ce sentier séculaire auquel les hommes du passé ont brodé un magnifique mur de pierres qui sera sans doute

encore débout quand toutes les institutions financières du monde auront été balayées.


DSC02498.JPG


Dans le monde instable qui est le nôtre soumis au diktat du changement et de la nouveauté, la randonnée

est pour moi une source d'apaisement et de sérénité. Les murs de pierre, les arbres séculaires, tel ce hêtre

imposant croisé en chemin, plongent dans le passé et redonnent au temps une continuité disparue du monde

moderne où le temps est en miettes à l'instar de nos existences.


DSC02510.JPG



L'altitude permet également d'élargir votre horizon et modifie la perspective que l'on a du monde.

L'espace et le ciel dont on est sevré dans les villes occupent votre champ de vision et donne de l'air à

vos idées qui se meuvent ainsi plus librement.


DSC02522.JPG


De vieux ponts nostalgiques du crissement des charrois d'antan vibrent de plaisir lorsqu'on leur

caresse le dos de nos semelles vagabondes


DSC02545-1.JPG


Et des masures squattées par les souris et les araignées offrent le trou noir de leurs ouvertures aux

promeneurs aventureux. Une appréhension me saisit toujours au moment d'en franchir le seuil : et si j'étais soudain

projeté dans le passé et ne pouvais plus revenir
?

DSC02554.JPG


Le règne végétal vient parfois au secours de vieux murs affaiblis et leur tend une branche secourable

pour les aider à rester debout


DSC02585.JPG



La montagne de Rosis recèle une curiosité géologique : le portail de Roquendouire qui est une trouée

dans une crête rocheuse dominant un col


DSC02587.JPG


On ne sait si la trouée elle même a été creusée par les éléments ou faite autrefois par l'homme pour

permettre le passage des charrois


DSC02597.JPG


Une fois passé le portail, on s'immerge dans un océan de genets où les générations successives des passants

ont tracé de multiples chemins qui, si l'on n'est pas vigilant, se transforment vite en labyrinthe.


DSC02612.JPG


Puis on émerge sur un plateau ponctué de cairns, providence des randonneurs, et qui à cette

saison (nous étions en août) est couvert d'un tapis de bruyères en fleurs.


DSC02616.JPG


Avouez que dans des endroits pareils on oublie les trous que les rats de la finance ont fait dans nos bas de laine !

A suivre....

PS: La montagne de Rosis domine le village de Saint Gervais sur Mare(34610) et peut être explorée en utilisant la carte IGN TOP 25 2543 OT

Texte & Photos Ulysse

Commentaires

Comme il est doux d'arpenter avec toi ces sommets verts et rose-violet !
D'oublier et ces maudits chasseurs et ces "rats de la finance"...

Une petite question : tes photos sur vieux murs ne sont-elles pas un peu saturées en luminosité ??
Cher Maître merci d'éclairer cette naïve curiosité d'une apprentie photographe

Écrit par : colette | 08/10/2008

Belle promenade et belles photos, mais je t'en supplie, pour les photos en sous-bois, utilise la balance des blancs pré-programmée et non l'automatique pour faire disparaitre cette affreuse dominante verte.

Écrit par : jacques | 08/10/2008

A Colette et Jacques : le problème des photos en sous bois est complexe car il y a un jeu d'ombres et de lumières naturelles qui "cassent" les photos. Aussi la seule solution n'est pas dnas le réglage de la balance des blancs qui ne résout pas le problème des ombres mon cher jacques mais la surexposition de 2 diaphragmes ! je pourrai ensuite retraiter la couleur avec un logiciel mais je préfère conserver cette luminosité un peu féérique que l'oeil bien plus complexe qu'une lentille photographiqe perçoit dans les sous bois. J'aime assez cette ambiance vieille carte postale que celà donne mais je comprends que l'on puisse ne pas apprécier

Écrit par : ulysse | 08/10/2008

Ah Ulysse, ces chemins, je les emprunte bien volontiers avec vous et ... comme je vis continuellement " fauchée " , j' avoue que les déboires de finance ne me touchent guère mais alors cette luminosité de sous bois,elle, elle éveille un je ne sais quoi de mon passé qui dépasse cette vie même ... Je m' en garde la sensation ... Elle sera des prochaines peintures après l' expo ... Du brou de noix, de la sanguine et ce vert électrique, il me ramène à ma méditation d' algues ...
Oh oui, je vous suis en ces terres offertes ...

Écrit par : Kaïkan | 08/10/2008

Cher Ulysse,

Je n'étais déjà pas riche matériellement, alors, passer de la soupe aux OGM à la soupe aux cailloux... Par contre, je le suis sans prétention d'imagination et de rêve, et ça, aucun financier au monde ne me le prendra. Alors, Ulysse, merci de nourrir mon esprit et mes rêves avec vos belles images. Et tant pis pour les maniaques de la luminosité et des contrastes, ce ton de vert vif, presque fluorescent me ravit, je le trouve apaisant et reposant, comme un écho d'un autre monde que nous pensions perdu mais vers lequel nous devrons revenir tôt ou tard, si nous ne voulons pas crever comme des rats... J'aime beaucoup la dimension onirique, presque médiumnique et hallucinatoire de ces photos, générée par ce vert incroyable ! On croirait le monde vu à travers la vision d'un chaman ou d'un voyant. C'est féerique et superbe ! Encore merci ! Au fait, pour les maniaques de la photo parfaite, sachez qu'une erreur de cuisine a été l'origine d'un dessert délicieux... La tarte Tatin, en effet, était au départ la suite d'une étourderie d'une dame Tatin qui avait oublié de mettre sa pâte à tarte dans le moule, y ayant déposé en premier la garniture... Ne voulant pas recommencer son eouvre, elle tenta l'inouï, posant par-dessus le moule la pâte en question, et fit cuire ainsi sa tarte à l'envers... Et cela à donné une délicieuse chose dont je me délecte à chaque fois ! Les photos d'Ulysse sont, à mes yeux, ce que la tarte Tatin est à mon palais, un merveilleux délice !
Et, comme le disaient sagement les Romains, des goûts et des couleurs, on ne discute pas... :-)
Amicalement, Tinky :-)

Écrit par : Tinky | 08/10/2008

A Tinky et KaïKan et Colette heureux les rêveurs et rêveuses qui savent voir le monde caché derrière la triviale apparence des choses...et merci de partager mes divagations !

Écrit par : ulysse | 08/10/2008

Un rêve, éblouit la nuit,
la mer sous les feuilles,
il est vert,comme la nuit.

Écrit par : michel, à franquevaux. | 08/10/2008

Bonjour Ulysse je prends un peu de temps pour venir te voir
merci pour cette balade cela fait du bien et surtout en moment
nous t'embrassons
David et sa petite famille

Écrit par : david | 08/10/2008

Et moi je vous dit...
Heureux qui comme Ulysse, a fait un beau voyage!

Merci pour ton blog, il me réjouis toujours et me fais rêver a mes prochaines vacances dans ton Languedoc préférer.

Marc

Écrit par : marc | 08/10/2008

bonjour Ulysse,

c'est clair que dans de tels lieux on déconnecte de la conjecture, et de la crise financière...
Tout est relatif...

Merci encore pour ces belles photos, j'ai fait la randonnée avec toi, il me tarde de lire la suite...

je te souhaite un bon jeudi, sous la grisaille,

bien amicalement!

Écrit par : laurent | 09/10/2008

Bonjour David et Marc merci pour vos commentaires je suis heureux de voir que mes balades vous apportent un peu de dépaysement Bon courage !

Écrit par : ulysse | 09/10/2008

Ulysse merci de m'avoir permis de faire cette balade. Je ne vis pas très loin de cette région. Je retiens les coordonnées IGN... Le vert ou pas des photos je m'en fous... au diable la technique... l'émotion est entière avec plus ou moins de vert !

Écrit par : Françoise | 09/10/2008

j'aime beaucoup ces photos de sous bois remplis de lumière. en ce qui concerne les rats de finance, je ne suis pas sur qu'ils mettent en vente leurs Ferrari. en effet, j'ai lu qu'il suffisait un un agent de la citi de Londre travaille une semaine en France, pour avoir droit aux indemnité maximum prévu par l'assedic !
pauvre France !!

Écrit par : norbert | 09/10/2008

Belle promenade et on apprend aussi quelques mots par dessus le marché ! ratiocination, je me suis empressée d'aller voir la définition, inculte que je suis ! abus de raisonnement, y-aurait-il une autre définition Ulysse si érudit ? Je ne me moque pas, hein Ulysse....

Écrit par : merise | 09/10/2008

Ah...merci Ulysse pour tant de beauté, de fraîcheur, de pureté par ces magnifiques vues! Le monde factice des bourses& autres trésors virtuels disparait...mais la Nature demeure , belle et rassurante.. Belle journée***~~

Écrit par : D'Ocean~ | 09/10/2008

oh Merise je ne suis pas un érudit mais seulement un amateur de mots que je préfère aux bonbons : les ratiocinations sont effectivement au sens péjoratif un abus de raisonnement , dans ce contexte je lui ai plutôt donné le sens de radotages ....

Écrit par : ulysse | 09/10/2008

Merci Ulysse pour ta contribution ... Je repasse un peu plus tard lire le billet du jour ;-)

Écrit par : Bandolera | 09/10/2008

Cette crise c'est un peu comme Tchnernobyl, pour l'instant nous ne ressentons rien, les effets viendrons après
La seule solution est de vivre chaque journée intensément et de respirer fort

merci pour ton com
hier ça n'allait pas trop .. et le sérieux... m'énervait ... même si le sérieux déraisonnable m'a fait sourire
bonne soirée

Écrit par : ANDREE | 09/10/2008

Merci et bravo Ulysse pour cette petite mise au point lumineuse ; Encore une belle promenade ..Merci.

Écrit par : Alice | 10/10/2008

Heureusement, il reste sur terre quelques petits paradis et quelques belles âmes pour les mettre en exergue ... Et au travers de cette bouffée d'oxygène virtuelle, n'oublions jamais que le vert est la couleur de l'espoir ... Bon week-end Ulysse !

Écrit par : Bandolera | 10/10/2008

Les commentaires sont fermés.