Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


26/12/2008

Il neige ! Soyons fous, osons le Caroux !

DSC09963.JPG


Bien que mon antre ne soit situé qu'à quelques lieues de la mer, j'ai le bonheur d'apercevoir dans le

lointain la ligne tantôt noire, tantôt bleutée des monts du Haut Languedoc, avec, en première ligne, la masse

imposante du Caroux



Dès que je mets le nez dehors, je jette un oeil (et l'autre aussi bien sur, n'étant pas borgne !) vers le

« ch'nord » afin de vérifier que ces chères montagnes, lieu privilégié de mes pérégrinations, sont toujours en place.

Sait-on jamais, un séisme nocturne pourrait les engloutir, ce qui serait pour moi une perte incommensurable dont

je ne me relèverais pas .


IMG_3163.JPG


Que vaudrait, en effet, de vivre sans leurs sentiers tortueux et odorants, sans leurs combes sauvages

abritant sangliers, chevreuils et mouflons, leurs forêts de pins, de hêtres, de chataigners ou de chênes pubescents

où rodent elfes, lutins, satyres et autres peuples merveilleux que nous snobons mais que nos anciens craignaient

et respectaient. Quelles couleurs aurait le monde sans leurs tapis mauves de bruyères ou leurs mers dorées de genets.

Qui ferait battre à tout rompre mon coeur assagi si ce n'est leurs pentes vertigineuses menant au ciel ?



Or, au matin du 16 décembre, quels ne furent pas ma surprise et mon bonheur d'apercevoir à l'horizon un

fil d'argent bordant la ligne montueuse : il avait neigé la nuit sur le Caroux ! Je levai les yeux au ciel et remerciai

en silence le père Noêl auquel j'avais écrit quelques jours avant pour lui demander un noël enneigé, ce qui pour

un « sudiste » est un présent d'une valeur inestimable ! Certes la livraison du père Noêl était en avance de quelques

jours, mais je comprenais bien son souci de réserver la nuit de Noêl aux enfants. L'essentiel était qu'il ait donné

suite à ma requête !


DSC00057.JPG

Sans perdre un iota de seconde, j'appelai mon ami et compagnon « es chemins » Gibus. « Le Caroux est

enneigé » lui dis je « on se le fait demain, je passe te prendre à 8 H 30, ça te va ? ». La forme interrogative à vrai

dire ne s'imposait pas ! C'est comme de demander à mon plombier s'il veut « un » pastis, le oui est toujours de mise

et dans ce cas je peux même vous dire que « UN  » prend un « S » !



A 10 H 01 le lendemain matin, nous étions donc au pied du Caroux à 200m d'altitude, encapuchonnés et

emmouflés comme des inuits, la température flirtant avec le zéro degré. Nos sacs ressemblaient ce matin là à une

hotte de père Noël, vu que nous y avions mis du petit bois pour faire un feu dans le refuge de Fontsalès où nous

avions projeté de pique-niquer. Nous sommes des hommes rustiques et tous terrains certes, mais soucieux d'un

minimum de confort quand il s'agit de prendre ses repas (Comme le dit un dicton Lyonnais « les jeunes vivent

d'amour et d'eau fraiche et les seniors de saint amour et de ventrèche ») .


DSC07600.JPG


Nous voilà donc partis en empruntant la piste goudronnée qui monte au hameau d'Héric et que nous

quittons bien vite pour emprunter un sentier muletier menant au col de Bertouyre à 700m d'altitude.



Pas après pas, mètre après mètre, je grimpe, courbé sous le poids du sac, les yeux rivés sur le bout de

mes chaussures, tandis que mon ami Gibus semble danser sur le sentier; cet homme là a du être mouflon dans

une autre vie tandis que moi j'étais fer à repasser !



Mais d'une seule traite nous arrivons au col où mes halètements font concurrence à la Tramontane.

Un abricot sec, un verre d'eau (et oui, il m'arrive d'en boire !) et nous voilà en route pour le refuge de Fontsalès

à 1055m d'altitude.


DSC07612.JPG


Vers la cote 850, nous trouvons les premières plaques de neige cristallisées, ressemblant à des

paquets de sucre en poudre répandues par des Elfes facétieux sur les pierres du chemin.



Cette neige tant espérée nous tend un redoutable piège car l'eau qui en suinte a gelé dans la nuit et

recouvert les pierres du chemin d'une fine pellicule de glace. Je me retrouve bientôt à quatre pattes dans une

position où je semble rendre hommage aux divinités du lieu. Mais loin d'être des prières les propos que je prononce

alors feraient plutôt rougir le capitaine Haddock !



Mes premières tentatives pour me relever restent vaines et j'ai l'impression d'être une tortue renversée

sur le dos, mais j'arrive à agripper un buisson bordant le chemin et à reprendre ma progression pour le moins

« chaloupée » vers le sommet.


DSC07614.JPG


Un arbuste audacieux, ignorant sans doute l'avis de ses aînés, s'est établi dans ces lieux inhospitaliers

et s'incline respectueusement sur notre passage, saluant le courage (que d'aucuns appelleraient inconscience!)

de ce duo de bipèdes sudistes que l'on voit plus volontiers en cette saison sur les terrains de pétanque.


DSC07618-1.JPG


Nous arrivons enfin sur le plateau du Caroux complètement enneigé qui surplombe du haut de ses

1050 mètres, la vallée du Jour, affluent de l'Orb, noyée dans un brouillard bleuté. La température étant en

dessous de zéro, nos ne nous éternisons pas et je vous laisse un espace libre pour que vous composiez

vous même vos commentaires sur la beauté du lieu (à vos souris donc !):

............................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................

......................................................................................................................

DSC07621.JPG



La vue du refuge nous fait presser le pas et nous nous y installons avec un bonheur qu'aucun 5 étoiles

sur Terre ne pourrait nous procurer. Nous sortons le bois de notre sac et allumons le feu.

DSC07623.JPG


Au menu du jour nous avons : vin chaud, potage aux 5 légumes (selon les recommandations de l'Agence Alimentaire)

terrine aveyronnaise aux chataîgnes, salade de pommes de terre, orange ou pomme, zézettes de Sète (c'est un gateau,

je vous rassure !) chocolat noir, café ou thé, le tout arrosé d'un Pic Saint Loup du Château de Valflaunès, dont ce blog a

déjà dit le plus grand bien (voir la rubrique Délices)


DSC07634.JPG


Nos batteries rechargées à bloc, nous sortons pour faire le tour du plateau du Caroux en cheminant

tout d'abord dans les bois qui entourent le refuge où des hêtres nous tendent désespérément les bras afin

qu'on les étreigne pour les réchauffer.


DSC07636.JPG


Déclinant leur invitation, nous sortons du bois pour affronter le blizzard et éprouver ce plaisir ineffable

et primitif de défier les éléments. C'est en quelque sorte un retour à l'aube de l'humanité où la confrontation

avec la nature constituait la trame de la vie humaine et forgeait le corps, le coeur et l'âme de nos lointains ancêtres.


DSC07638.JPG


Aujourd'hui dans nos pays développés, mis à part les plus déshérités d'entre nous, tout un appareillage

nous protège et nous éloigne de cet affrontement et nous rend fragile et dépendant. Les tempêtes de neige récentes

qui ont provoqué le chaos dans une partie de la France soulignent cette fragilité.


DSC07640.JPG


Nous faisons ainsi le tour du plateau sans apercevoir âme qui vive; même les mouflons qui prolifèrent en

ces lieux se terrent dans les combes. Le bruit de la neige qui crisse sous nos pas et le hullulement du vent créent

une ambiance fantasmagorique qui me font frissonner de bonheur
!

DSC07647.JPG


Puis nous regagnons le couvert du sous bois ayant brulé les calories de notre repas pantagruélique.

DSC07648.JPG


Nous nous apprêtons à redescendre vers la vallée quand nous croisons un monstre écailleux tapi sur

le bord du plateau qui nous interpelle en nous posant la charade suivante à laquelle nous devons impérativement

répondre si nous voulons passer : « Nous sommes des milliards et tous différents ! Qui sommes nous ? »



Enfantin mon cher répondit mon ami Gibus qui donne la bonne réponse et nous sauve ainsi de la congélation !

Et vous auriez vous trouvé ? (Merci de laisser votre réponse en commentaire)


DSC07650.JPG


Puis nous franchissons la brêche qui permet de redescendre vers le col de Bertouyre par le sentier toujours

aussi verglassé et qui nous fait regretter de ne pas avoir pris de patins à glace.


DSC07658.JPG


Nous regagnons les replis protecteurs des contreforts du Caroux alors que les nuages plongent vers la vallée

entraînés par l'air glacial qui se déverse le soir venu dans la vallée.


DSC07664.JPG


Nous franchissons enfin les eaux tranquilles du torrent d'Héric et rejoignons notre monture.


Quel bonheur que cette journée dans les monts du « ch'nord » ! La prochaine fois qu'il neigera sur le

Caroux, nous vous donnons rendez vous au refuge de Fontsalès, car, comme le dit l'adage, plus on est de fous....



Texte & Photos Ulysse

09:38 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : caroux, neige, fontsalès

Commentaires

Salut Ulyssse Merci pour tes souhaits ben dis donc je vois que pour 62 Ans tu as une pêche d'enfer c'est formidable que tu puisses faire des belles randonnées comme celles -ci Chapeau! Tu nous as fait de superbeS photos quel génial reporter tu fais. je te souhaite une agréable journée par chez toi Amitiés André

Écrit par : Bouchaud | 26/12/2008

Hier avec le froid je suis juste allée me balader le long du lez là bas près de l'hotel de région... Oserai-je? Oui j'ose! C'est plein de merdes de chien!!!! Il faut slalomer entre les crottes! C'est dégueulasse! Et je suis pas surprise parce que sur les trottoirs du quartier c'est pareil!
Bonjour le plaisir!
Et quand on a pas de voiture mais envie de se balader on fait ce que l'on peut et ben là... j'aurais vraiment mieux fait de faire le tour de l'appartement!
Sinon joyeux noël, j'espère que tu as été gaté!
Bisoussss

Écrit par : Adey | 26/12/2008

Le Caroux sous la neige est magnifique, merci pour ces photos. Je ne le vois jamais comme cela, a la fin du mois d'avril.Le refuge de Fontsalès est toujours accueillant après une bonne marche, mais avec ton menu, je suis prêt a y retourner plus souvent!
Bon Noël et surtout, une bonne année et une bonne santé.

Écrit par : marc | 26/12/2008

Plaisir à glisser avec toi ( et oui, plus on est de fous ...) et surtout une pleine résonnance en mon corps lorsque tu parles d'affronter les éléments ... Cet été - il s'agissait de pluie froide et inattendue - beaucoup se sont réfugiés sous des abris et moi, j' ai pris un réel plaisir à continuer à marcher, de plus en plus trempée, de plus en plus grelotante mais quelle communion ;-)) Bon, nous sommes de milliards et tous différents ... mais les fous, bien sûr ;-))
Bon Noël à toi, Ulysse ...

Écrit par : Kaïkan | 26/12/2008

bonjour Ulysse,

merci pour la balade, ça oxygène à fond!

Pour la neige, il neige au dessus de Bédarieux, et je ne serai pas surpris que ce matin sur Béziers c'était de la neige fondue.

bon après midi, et bonne fin de semaine,

bien amicalement

Écrit par : laurent | 26/12/2008

comme toujours un reel plaisir à lire ton blog
et là, j'aimerais savoir ou se situe le lieu de depart?
ns avons fait le parcours jusqu'au refuge de font-salesse au depart de douch
ou ns avons pu apprecier aussi la table d'orientation, et je vois que j'ai
a peu pres deux photos que tu as prises !!!
tjrs agreable ton discours lors tes randonnées...
et a chaque fois j'attends impatiemment ton prochain parcours et les photos
bon w_e

Écrit par : manon234200 | 26/12/2008

que c'est beau et magique mais je crois bien que le froid est sec et le vent glacé ... aujourd'hui chez nous ciel bleu et bise...
merci encore une fois de nous partager ce beau moment ... mon mari parle de vacances en montagne l'hiver prochain ... entendre la neige crisser sous les pas ... quelle joie
et bonnes fêtes ...
bises

Écrit par : Andrée | 26/12/2008

Claude tu es carrément caroux fou! fou!...à la seule lecture, je suis gelé!...parle moi de sable fin sous un soleil au zénith m'obligeant à chercher l'ombre apaisante...la photo n°7 est splendide...BRAVO!...
Félicitations pour cette note.
Cordialement...ALAIN.

Écrit par : bordeau alain | 26/12/2008

Bonsoir...
La neige... au caroux...
Nous avons eu la pluie... en novembre...
Très belles images...

Écrit par : Lecabour | 26/12/2008

Si les milliards tous différents entendent ton appel et la moitié y répondent ... es-tu sûr qu'il y a assez de place ? Je préfère m'en assurer parce que la route est longue de chez moi au Caroux ;-) C'est le monde à l'envers d'ailleurs ! Neige au sud, ciel bleu au nord ... Il ne manque plus que la mer !
Merci pour cette nouvelle balade, belle et vivifiante ... Même pas eu froid ;-)
Belle soirée Ulysse ...

Écrit par : Bandolera | 26/12/2008

que tes photos de "la dame allongée" sont magiques ! nous ici à Béziers c'est comme ça qu'on nomme le Caroux.peut être connait tu la légende de cette dame allongée ? si tu veut je peut te la raconter dans un prochain commentaire.

je te souhaite de passer de belles fetes de fin d'année
bonne soirée
bye

Écrit par : norbert | 26/12/2008

Te voilà donc en passe d'être nommé ch'ti d'honneur ? Beau reportage en effet mais il faut du courage à revendre pour entreprendre ce périple.

Écrit par : marie | 27/12/2008

Quelle balade tu nous a convié, c'est magnifique, tu es passé par des endroits superbes, de plus de l'escalade, un bon repas dans un gite, et le spectacle merveilleux, merci aussi pour ton texte superbe

bisous
Françoise

Écrit par : Francoise du Var | 27/12/2008

J'ai fait, en votre joyeuse compagnie, un bien beau chemin d'abord inquiète de te voir boire de l'eau ( pas étonnant après que tu chat-loupes et te retrouve à quatre pattes!)puis rassurée par le repas et vin sublime.
Pour être plus sérieuse, tes photos sont superbes et ton commentaire excellent...quant à la devinette, je ne donne pas ma langue au chat mais y répondrai par une certitude négative : tous différents bien sûr mais hélas pas tous aussi fous de nature et de paix que toi... et quelques autres !

Écrit par : colette | 27/12/2008

Pas de neige en Bretagne , un froid glacial et un soleil d'hiver , en guise de météo pour Noël , mais j'ai savouré votre promenade montagnarde avec gourmandise mot ,semble t- il ,de saison ;))
A+ et bonne journée

Écrit par : Alice | 27/12/2008

Si la neige te tente, il y en avait plein sur le Caroux et même jusque dans la vallée du Jaur et à Lisson hier. J'en ai fais des photos sur mon blog - tellement c'est rare:-)!

Merci pour cette belle promenade en images et commentaires - affronter les éléments avec la tramontane qui a soufflé assez souvent ces dernières semaines, cela fait partie de mon métier, mais tes balades sont autrement dépaysantes même pour moi, donc merci!

Et comme ce n'est pas loin: bonnes fêtes de fin d'année et encore plein de tes magnifiques promenades à nous raconter pour 2009!

Iris

Écrit par : Iris | 27/12/2008

Super tes photos.

Écrit par : roger | 27/12/2008

A toutes celles et tous ceux qui ont bien voulu suivre mes pas dans la neige je dis un grand merci et je souhaite une bonne fin d'année....au chaud !

Petite précision pour Manon : le point de départ se situe à Mons La Trivalle (à 5km à l'est d'Olargues ) à partir du parking aménagé pou se rendre aux gorges d'Héric (leu dit le Verdier Haut). Il faut se munir de la carte IGN TOP 25 Lamalou les Bains/l'Espinousse/Le caroux etsuivre le chemin qui monte a col de Bertouyre puis au refuge de Fontsalès

Quant à la charade la bonne réponse est .....les flocons de neige car depuis qu'il neige sur la terre il n'y a ps deux flocons identiques qui y soient tombés !!!

Écrit par : Ulysse | 28/12/2008

merci pour la jolie randonnée dans ce froid hivernal que vous nous avez offerte
bon vent pour 2009 .. et le plaisir de vous lire
très cordialement
christiane

Écrit par : christiane kirsch | 28/12/2008

Ulysse, encore une fois merci pour ce cadeau. L'être humain est comme ce petit flocon de neige. Il n'y en a pas deux identiques à l'extérieur comme à l'intérieur ! Pourtant nous sommes tous "faits" de la même matière. Comme un flocon chacun de nous finit par se fondre dans l'Univers.

Écrit par : Françoise | 28/12/2008

Ulysse, je prends toujous autant de plaisir à te lire et admirer les superbes photos qui agrémentent si bien le texte. J' adore ton humour et pousse de petits rires régulièrement pendant ma lecture. De parcourir grâce à toi mon ancien pays me donne beaucoup de joie, moi qui aime tant la montagne et qui suis maintenant si loin. Merci mille fois et bonne année 2009, pleine de belles sorties!

Écrit par : Chevrière en Norvège | 28/12/2008

Quel bonheur de pouvoir profiter de ces balades là dans un paysage pareil...
A défaut de pouvoir en profiter en vrai car je suis bien loin de tes jolies montagnes, j'espère bien en profiter ici en 2009 grâce à toi.
Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d'année.
Bises, Syl

Écrit par : Sylviane | 28/12/2008

Ulysse voyageur infatigable et courageux ! qui nous ramène toujours avec ses magnifiques photos ses commentaires pleins de rêves, d'êtres fabuleux connus de quelques "initiés" seulement - loin de notre époque matérialiste et marchande -
- Bonne Année à tous

Écrit par : La hulotte | 28/12/2008

toujours ces photos
ces lieux magiques
ces defis
au temps et aux lieux
***

Écrit par : jeanne_01 | 28/12/2008

magnifique! quel beau cadeau de noël! vous avez dû voir des elfes et des lutins j'en suis sûre... c'est féérique! merci pour cette belle joie de vivre et que 2009 vous offre encore et encore l'inspiration et l'énergie de nous faire découvrir ce beau pays.
tous mes voeux à vous et vos complices!
Catherine Bergerot-Jones

Écrit par : jones | 29/12/2008

Bienvenue Christiane Kirsch sur mon blog et merci pour votre commentaire

Écrit par : ulysse | 29/12/2008

par contre regardez le site :
www.martineschnoering.com/
Vosges passion

et vous serez découvrirez la passion de martine schnoering dans les Vosges ...
une excellente journée
très cordialement
christiane

Écrit par : christiane kirsch | 29/12/2008

Merci Christiane j'y suis allé faire un tour et c'est magnifique !

Écrit par : ulysse | 29/12/2008

Merci pour cette jolie ballade. Ca donne envie de te suivre...
Je suis de retour ... petite virée en pays praguois en famille pour Noël, et j'adore retrouver les histoires de mes blogueurs (ses) préférée(e)s ! bonnes fêtes à toi et très bonne année !

Écrit par : lacalmette | 30/12/2008

j'atterris sur cette page tout a fait par un hasard bienvenu en cherchant des clubs de randonnée pour seniors; j'ai fait le caroux dans les années 60 et j'ai 64 ans vous voyez le topo; le caroux c'est magique et je vous envie terriblement votre odyssée; salutations

Écrit par : andrieu | 06/05/2010

Bienvenue sur mon blog Andrieu ....le Caroux c'est effectivement magique !

Écrit par : ulysse | 08/05/2010

Écrire un commentaire