suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/06/2013

Un grand calamar m'a dit.....


FABLE ESTIVALE

(Reprise d'Archive)

DSC07795.JPG
Un jour que je me promenais sur le rivage du Grau d'Agde, j'aperçus échoué sur le sable un calamar géant en train d'agoniser. Tout d'abord effrayé je restais à une distance respectable et m'apprêtais à le contourner quand, à ma grande stupéfaction, il me hélà et me dit « Olla Ulysse, tu n'as rien à craindre de moi, je suis aussi inoffensif que les sardines que les hommes mettent en boite, approche toi j'ai quelques chose à te dire »

A moitié rassuré, j'hésitais quelques secondes, puis prenant mon courage à deux pieds je me dirigeais vers lui et m'arrêtais à quelques mètres. Ses tentacules s'agitèrent faiblement, faisant naître chez moi quelques frissons, puis il roula sur le coté et me contempla de son oeil fixe, hublot ouvert sur l'infini de ces gouffres amers d'où il venait.

DSC07782.JPG


« Quelle tempête t'a arraché aux abysses ! Elle a du être monstrueuse pour qu'en dépit de ta taille et de ta force tu n'aies pu lui résister ! » lui dis-je. « Aucune tempête ne m'a fait violence, Ulysse, aucune d'ailleurs ne le pourrait, là d'où je viens je suis maître en mon royaume et ne crains ni les courants, ni la houle, ni les requins, ni les orques qui sont parmi les plus redoutables prédateurs marins » me répondit-il.

« Alors quel événement extraordinaire t'a fait échoué sur cette plage ? » ai je poursuivi interloqué. « Je me suis échoué volontairement Ulysse à cause de l'homme qui est en train de faire des océans et des mers des déserts liquides où ne flotteront plus bientôt que des bouts de plastique. Sur tous les rivages des individus aveuglés et hypnotisés par le chant des Sirènes qui on pour nom Avidité et Cupidité pillent et polluent ce paradis liquide d'où sont issus vos ancêtres.

Ces inconscients ne se rendent pas compte que le jour où les océans seront devenus de vastes espaces stériles, les jours de l'homme seront comptés. Je me suis donc échoué pour protester contre ces actes de banditisme auxquels se livrent impunémént ces individus et sauver les océans d'une mort certaine, ainsi que votre espèce par la même occasion »


DSC07791.JPG


« Mais pourquoi te sacrifier pour sauver une espèce aussi peu recommandable que la notre ? » dis-je un brin perplexe « Parce qu'il y a fort longtemps j'ai rencontré un homme respectable, le capitaine Némo, qui naviguait à bord du Nautilus et qui a fuit le monde des hommes pour vivre sous les mers. Après quelques affrontements, nous avons appris à nous respecter et c'est en hommage à cette belle amitié que je suis venu protester et vous prévenir de ce qui vous attend»

Sur ces derniers mots, je vis son oeil se ternir puis se tentacules se raidir. Il venait d'expirer sous mes yeux. D'un pas accablé je suis rentré chez moi et je vous fais passer son message afin que vous même vous le colportiez et que ce magnifique et admirable calamar ne se soit pas sacrifié en vain.


mimosa 082.jpg

Si vous appréciez  Eldorad'Oc je vous invite à suivre mon périple en Andalousie sur mon autre blog :

 PIQUESEL

 

et à découvrir mon nouveau blog consacré à la photographie grand format 

 

 FOTORAMA


Texte & photos Ulysse

 

Commentaires

Hey !
Par les temps qui courent où l'imagination n'est pas vraiment au pouvoir, cela fait le plus grand bien de venir se rafraîchir sur ton livre de vraie poésie.
Un grand merci avec toute notre amitié
@+
Dad'

Écrit par : Rockin'Daddy | 06/03/2009

j'ai vu aussi ce calamard avant qu'il ne vienne vers chez toi
encore un peu vivant
pas encore mort
faudrait l'ecouter
et l'entendre...

Écrit par : jeanne_01 | 06/03/2009

Comme quelqun m'a dit :

Ecoutez l'histoire d'Idomeneo, roi de Crête: pour être sauvé d'un naufrage, Idomeneo a juré de sacrifier aux Dieux le premier homme qu'il renconterai, et ce premier fut son fils, Idamante, c'était le temps des "opere serie", le ténor jouait les pères nobles, l'amoureux fougueux et ardent était réservé au castrat, souvent qualifié de "primo uomo"...

Un écho du premier grand opera seria de Wolfgang Amadeus Mozart, il avait treize ou quatorze ans

http://www.youtube.com/watch?v=X93ZcRj8eL4

Peut être accomplissons-nous le voeu d'Idomeneo ?

Écrit par : michel, à franquevaux. | 06/03/2009

Heureusement qu'Ulysse était là pour recueillir le dernier voeu du calamar sacrifié pour la rédemption de la bêtise humaine. Le message est reçu.

Écrit par : Geneviève | 06/03/2009

Quelle histoire, accompagnée par de belles photos d' une nature assez bizarre.
Vous avez beaucoup de fantaisie, Ulysse.

Je vous souhaite une calme soirée,
Olivia-Eva

Écrit par : Olivia-Eva | 06/03/2009

bonsoir mon cher Ulysse,

merci pour nous faire passer le message, il est entendu et noté
tu comprends le langage des calmars toi?? (lol!)

je te souhaite une bonne soirée, et un bon week-end

bien amicalement

Écrit par : laurent | 06/03/2009

Quand on se trompe, il faut l'admettre: j'ai confondu "Idomeneo, re di Creta" et "Mitridate, re di Ponto", Mitridate (1771) Mozart avait 15 ans et pour Idomeneo (1781) dix ans de plus. Tous ces rois sont de la mer, en hommage à Ulysse, un extrait d"Il ritorno di Ulisse en su patria" de Claudio Monteverdi(1640) http://www.youtube.com/watch?v=sZtVoIsb2Dw

Écrit par : michel, à franquevaux. | 06/03/2009

les animaux et nous, une longue histoire où nous sommes intimement liés - et promis, je ferai encore davantage attention à notre planète
en me laissant ton com, tu fais resurgir des souvenirs ... Hermann Hesse, j'ai lu beaucoup de ces livres avant mon mariage.... sauf le jeu des perles des verres qui est une sommité, une belle idée je vais commencer leur relecture ... bises

Écrit par : andrée | 06/03/2009

ce calamar géant est certainement le 1er d'une longue serie. qu'allons nous laisser à nos enfants ? triste !
bon week end

Écrit par : norbert | 06/03/2009

calamar géant échoué sur la plage ? Ca me branche ! je bois tes paroles !

Écrit par : lacalmette | 06/03/2009

Ce calamar, c´est un de nos ancêtres, Ulysse.

Écrit par : Chantal | 07/03/2009

J'aime bien tous ces bois délavés par la mer, on en fait de belles choses en déco.....

bisous
françoise

Écrit par : Francoise du Var | 07/03/2009

J'aime ton imagination et les mots qui l'accompagnent, moi aussi j'espère que ce beau calamar ne se soit pas sacrifié en vain. Très belles photos, pour ma part j'ai de l'imagination mais je ne sais pas la formuler avec des mots alors je préfère venir te voir le week end et savourer tes textes. Bon week-end Ulysse. Irène

Écrit par : eneri | 07/03/2009

Bonjour Ulysse, tu viens comme a l'accoutumée de passer sur un nouveau blog de MidiLibre, il se trouve que depuis peu j'ai contracté un virus: la photo, encore néophyte mais avec de grand espoir de t'arriver bientôt a la hauteur, alors tu auras compris que je suis le créateur de ce blog pour mes amis photographe de Fabrègues " Déclics Fabrègues " qu'il faut bien mettre en valeur.

Cordialement, Mikaelig le Breizhad'OC

Écrit par : mikaelig | 07/03/2009

Salut Ullysse bien vue il a un œil très ressemblant Hii!! mais je dois dire qu'il est bien Sec Ho!! tu sais que de ce bois d'eau comme on dit beaucoup de créateurs en font de belle œuvres. Passe un bon W-K par chez toi Amitiés André

Écrit par : André | 07/03/2009

Merci infiniment pour ton com sur mon blog. Les gens me désespèrent. Heureusement qu'il en existe encore quelques-uns comme toi mêlant idéalisme et réalisme.

Écrit par : marie | 07/03/2009

Quel don de conteur vous avez cher Ulysse.... figurez vous que dès le début de votre conte je songeai à Jules Verne et à "Vingt mille lieues sous les mers"... et Némo était là tout près, présent dans le coeur de ce grand calamar... j'en suis heureuse et j'emporte le message avec moi pour le semer un peu plus loin...
Belle fin de journée à vous et merci

Écrit par : Maria-D | 08/03/2009

qure j'aimerai avoir ton talent d'écriture, une pause toujours pleine d'agréments

Écrit par : ginette | 08/03/2009

Je passe le message ..

Écrit par : Alice | 08/03/2009

Je n'ai pas eu la chance de voir ce prophète "calamar", par contre cet hiver j'ai vu la malédiction se jeter à mon regard : plastiques et autres détritus.

Écrit par : Bernard | 08/03/2009

Une belle histoire que cette rencontre, puisse t'elle nous faire réfléchir et mieux agir...

Écrit par : bénis soient les félés | 10/03/2009

Je fais la curieuse après avoir lu "midilibre" de ce jour et je suis vraiment trés heureuse d'avoir eû cette curiosité. C'est vraiment trés beau et poétique, heureusement il en existe encore des gens comme vous!MERCI! je vais aussi voir Planettakayaka souvent. bonne soirée à plus!

Écrit par : berodima | 12/03/2009

Si seulement tes mots pouvaient toucher quelques uns et que ton imagination puisse donner vie encore et encore à ce calamar pour que sa vie éphémère sur tes pages dévoile un message que bien des humains ne savent pas encore entendre...
Bises, Syl

Écrit par : Sylviane | 13/03/2009

Bien reçu message. Je fais suivre.
A bientôt
Christine

Écrit par : Christine | 14/03/2009

Bonjour Berodima merci pour votre passage et chaleureux commentaire Avez vous un blog ?

Écrit par : ulysse | 14/03/2009

Il y a peu je suis allée passer le journée "auc cabanes de Fleury" endroit encore préservé
et royaume des pêcheurs, sur la plage j'ai pensé à toi Ulysse, j'ai rencontré aussi un grand calamar. Miaouuu.....!

Écrit par : Mistigris | 11/04/2009

hello Mistigris les cabanes de Fleury je connais aussi , on y a une belle vue sur le Canigou qui n'effraie pas les matous , miaou miaou !

Écrit par : ulysse | 11/04/2009

Un gros merci pour cette belle histoire très touchante, vous écrivez si bien! Un message d'espoir, je passe le mot! Bise et bonne journée toute douce!!!

Écrit par : Maria-lina | 28/06/2013

Bravo Ulysse, je suis un adepte de ta manière de supplier, de te rouler parterre pour que l'humanité cesse ses conneries majuscules.
Bon Dredi à toi.

Écrit par : H-IL | 28/06/2013

il faut avoir de bonnes dents pour se le croquer et une bonne sauce pour le digérer...

Merci pour l'histoire. Bonne journée chez toi avec nos amitiés

Écrit par : patriarch | 28/06/2013

Belle rencontre branchée , preuve imagée à l'appui :)

Écrit par : Rose | 28/06/2013

Quel conteur tu fais !! la folie des hommes les conduira à leur perte.................peu nombreux sont ceux qui alertent sur les dangers de la pollution face à l'avidité des "grands" ..............et c'est bien triste !

Écrit par : Colette | 28/06/2013

Une façon de parler de la bêtise de l'homme, de sa stupidité de vouloir à tout prix et pour gagner trois sous, détruire la planète bleue si belle. Un si beau calamar, vraiment ! mais quel grand veinard de mourir sur une si jolie plage ! tes photos sont fort belles (oui je sais, tes efforts restent vains pour en faire de très moches) ...
C'est triste mais c'est la réalité hélas. Les êtres humains sont de sacrés idiots, vlan, c'est dit !
Gros bisous mais j'attends toujours une grande randonnée au bord des précipices, avec des plongeons dans les lacs glacés et qui se termine par le gloups d'un succulent nectar.
A bientôt !
Anniclick

Écrit par : Anniclick | 28/06/2013

Une belle histoire que je vais raconter à mes petits-enfants !
Certains adultes vivent égoïstement sans penser aux générations futures, quel dommage !
Souvent lors de mes balades, je vois des canettes, langes, bouteilles abandonnées ...
Sur terre et en mer c'est pareil !!!

Écrit par : Pâques | 28/06/2013

Merci Ulysse pour cette très belle histoire et les photos qui l'accompagnent.
Très beau message.

Écrit par : Denise | 28/06/2013

Bonjour Ulysse,
Il faut de l'imagination pour tirer ce récit de la rencontre avec un morceau d'arbre échoué :-)
Ce n'est hélas pas une fable mais un triste constat :-(
Bon weekend, Frans

Écrit par : Frans | 29/06/2013

merci de me raconter une histoire pendant que je sirote mon café matinal !!

Écrit par : maevina | 29/06/2013

Bonsoir Ulysse

c'est triste :o((( et si joliment écrit

eh oui l'homme la pire espèce de toutes a part quelques exceptions trop rares...

bon week-end Ulysse :o)

Écrit par : nays | 29/06/2013

Maria-Lina je n'ai fait que transcrire les propos du calamar

HIL je doute hélas que nos "conneries" cessent de sitôt

Patriarch c'est une belle mais triste histoire

Rose ton propos me fait sourire, merci

Colette il est vrai que l'humanité sur ce point joue à l'autruche !

Annick tu veux retourner en hiver et bien nous y retournerons !

Pâques hélas il y a peu d'endroits vierges de toute présence humaine

Denise c'est un message que certains ne veulent pas entendre

Frans oui le constat est triste et s'aggrave de jour en jour

Maevina désolé de ne pas en écrire une par jour !

Nays il faut sensibiliser les enfants à ces problèmes et peut être agiront-ils mieux que nous le faisons

Bon WE à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 29/06/2013

Comme il a raison ce calamar,petit à petit nous devenons comme des zombies( j'exclue evidemment les courageux comme toi Ulysse) car il en faut du courage pour résister à la pollution que nous subissons et que nous créons, tellement embrigadés,formatés etc qu'une fatigue générale s'installe peu à peu nous rendant presque indifférents; ne pas baisser les bras, même si nous n'en avons que deux pour ne pas disparaitre misérablement.

Écrit par : ginette | 29/06/2013

Joli conte, Ulysse !
Mais après plusieurs articles d'archives, tes lecteurs vont croire que tu as abandonné les randonnées. Qu'ils (qu'elles)se rassurent, hier encore nous arpentions le Larzac.
Mais trop pris en soirée par les libations estivales, impossible de saisir ta plume !!!

Écrit par : GIBUS | 30/06/2013

tu leur offres une nouvelle démesure

Écrit par : telos | 30/06/2013

Ginette toi non plus tu ne baisses pas les bras comme ton blog en témoigne

Gibus les Ti Punch que tu me sers sont trop bons !

Telos je ne comprends pas ton commentaire mais j'apprécie ta visite

Écrit par : ulysse | 30/06/2013

Très belles images et très beau récit ... Tu es un "Chef" BRAVO

Écrit par : elisa-bonheurs | 01/07/2013

Salut poète!

pauvre calamar, il a bien raison de désespérer de l'Homme. On fait passer le message Ulysse, mais sera-t-il entendu? Il y a des moments où j'ai envie de botter quelques postérieurs!

Sous le soleil revenu, bonne journée ;)
Martine

Écrit par : Martine | 02/07/2013

Et bé, le capitaine Nemo serait content de voir que son calamar fait profil bas...
En ce moment, je regarde à la télé, la mer Méditerrannée (tour de France)...Elle est d'un admirable bleu..Qui croirait que le fond ressemble à une poubelle !
Un sacré conteur tu es Ulysse..As-tu raconté de belles histoires à tes petits enfants qui ne vont certainement pas tarder à arriver chez toi ?

Écrit par : juliette | 02/07/2013

J'adore, comme se laisser aller à la dérive en rêvant devant un bout de bois flottant (enfin ne flottant plus) magnfique prose.

Écrit par : katara C.Néri | 03/07/2013

Elisa c'est le calamar qu'il faut féliciter pour son courage

Martine alors on sera deux à les botter ces postérieurs

Juliette j'essaie de montrer à mes enfants la beauté du monde afin qu'ils apprennent à le respecter

Katara les rêves c'est ce qui permet à l'homme d'avancer

Écrit par : ulysse | 03/07/2013

super ,j'en reste de bois flotté ,mercredissime

Écrit par : keyouest | 03/07/2013

Keywouest belle formule !

Écrit par : ulysse | 04/07/2013

Il ne reste plus à espérer devant ton talent de conteur que les grands enfants que nous sommes se souviennent du sacrifice du calamar géant. parce que... en ce qui concerne les petits enfants à qui tu pourrais raconter cette histoire, je n'ai aucun doute: eux sauraient ce qui leur reste à faire!
Le bois flotté rejoint ton imagination fertile et ta saine prise de conscience!
Il n'est qu'à voir les abords des mers, hors saison, après les tempêtes et juste avant que les touristes ne débarquent! de vraies poubelles!

Écrit par : Maïté/Aliénor | 06/07/2013

Maïté/Aliénor je suis assez pessimiste quand je constate que compte tenu de la crise économique qui nous frappe l'écologie n'est plus une priorité ! On sacrifie l'avenir donc celui de nos enfants et petits enfants au nom de notre confort actuel

Écrit par : ulysse | 07/07/2013

Les commentaires sont fermés.