suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/09/2013

Périple en Cerdagne- 2ème partie :le vallon des Bouillousses


Je vous invite à suivre sur mon blog PIQUESEL le récit de mon périple à
travers le parc naturel des Bardenas Reales en Espagne.

Pendant ce temps, vous retrouverez sur Eldorad'OC le récit d'un périple effectué en Cerdagne en 2009 et tiré de mes archives
 
 


DSC00211.JPG
Marris (y compris nos épouses n'en déplaise aux féministes, c'est là tout le "charme" de la langue française !) de ne pas avoir la veille piétiné la neige, nous décidons le lendemain de prendre la direction du Vallon des Bouillousses, réputé pour son enneigement. Mais soucieux de ne pas nous encombrer inutilement de raquettes qui pourraient ne pas servir, nous prenons le risque de partir chaussés de nos seuls godillots.



DSC00223.JPG

Vers 1650m nous rencontrons effectivement la neige, mais elle apparaît suffisamment tassée pour nous permettre de progresser sans trop de risque de nous y enfoncer. Cela dit malgré mon 45 fillette je suis dans mes petits souliers car
par endroits la couche supérieure cède et je me retrouve enfoncé dans la neige jusqu'à mi-cuisse. S'ensuivent alors des efforts désespérés pour sortir de ce chausse-trappe aussi redoutable que des sables mouvants. Heureusement les sapins tendent leurs branches secourables et me permettent de m'extirper de ce funeste piège. En hommage à ces valeureux montagnards, jamais plus jamais je ne dirai « ça sent le sapin » quand je croiserai un ami qui a mauvaise mine ! 


DSC00217.JPG

Sur les versants enneigés les chandelles sombres de ces bienfaiteurs contrastent avec la silhouette diaphane des bouleaux dont les bourgeons titillés par le soleil s'entrouvrent et les enveloppent d'un brouilard rosé.


DSC00234.JPG

Nous progressons en file indienne bercés par le crissement ouaté de nos pas dans la neige. Quel bonheur de marcher « pour rien » ou pour le seul plaisir de mettre un pied devant l'autre et de donner ainsi un sens à sa vie : le sens de la marche !

DSC00230.JPG

Nous arrivons en vue d'un refuge ce qui nous fait presser le pas, pur réflexe pavlovien stomacal, car nous ne sommes pas du genre montagnards ascétiques, le vin n'ayant jamais avec nous le temps de tourner au vinaigre (il fallait la trouver celle là hein !)

Soudain, alors que nous étions en train de célébrer notre (modeste) ascension tout en rendant hommage aux produits "liquides" du pays, un "de ces cons qui sont nés quelque part" célébrés par l'ami Georges, avec une allure et des manières de sanglier des Carpathes (ce sont les plus sauvages !) tente vainement de nous déloger du refuge au motif qu'il "était chez lui ici". L'olibrius qui ne fait pas honneur à sa Cerdagne natale a dû battre en retraite devant la fermeté des "branleurs de touristes" que nous sommes et qui vont "foutre le bordel dans les refuges". Habituellement la pratique de la montagne est une école de civilité et de solidarité, mais il faut croire qu'il y a des individus imperméables à la civilisation Si cet ostrogoth sait lire et qu'il tombe un jour sur cette note, qu'il sache que je lui offre en pensée l'équivalent de son poids, au choix, en foin ou en glands, aliments qui doivent convenir à sa nature porcine !


DSC00239-1.JPG



Rassasiés et revigorés, nous prenons le chemin du retour alors que le soleil tente une percée. La terre en profite pour réchauffer ses vieux os qui émergent lentement de leur glaciale couverture neigeuse hivernale.


DSC00251.JPG


La fonte des neiges alimente des myriades de ruisseaux dont certains domestiqués suivent docilement leur cours officiel ponctué de pontets qui permettent de les traverser. Mais il en va des ruisseaux comme des hommes, certains sont rebelles et vont où bon leur semble, courant parfois sous la neige et se révélant par endroits par un trou d'eau qui capte le soleil.

DSC00247.JPG

Il faut alors être vigilant et guetter le bruit de l'eau qui court sous la neige si l'on veut éviter de sombrer dans une « gouille » d'eau glacée ! Mais finalement le danger ne surgit pas des « gouilles » cachées sous la neige, mais d'une plaque de neige verglacée sur laquelle notre amie Marie, pourtant pleine de grâce, nous fait une impressionnante démonstration de vol plané, qui lui vaut hélas une cheville cassée. Comme quoi de porter le prénom de la mère du Christ ne vous protège pas des misères de ce monde. 

Marie termine en conséquence la randonnée sur le dos de son mari Gibus qui, outre sa capacité à fendre les montagnes avec son couteau suisse (voir ma note du 17 septembre 2008 ) est capable d'arpenter les montagnes avec un menhir dans son sac à dos !

DSC00273.JPG

Le ciel se dégage enfin au moment où nous regagnons la terre ferme révélant à nos yeux éblouis ( je sais la formule est un peu bateau, mais éblouis nos yeux vraiment étaient !) les cîmes enneigées des Angles et de Formiguères.

DSC00283.JPG

Un couple d'heures plus tard, le reliquat de nuages qui traînent encore dans les parages nous offrent, au moment où le soleil nous donne son congé, un spectacle  inoubliable.


A suivre....

et je vous invite une nouvelle fois à rendre visite
à mon blog PIQUESEL pour suivre  le récit de mon périple à
travers le parc naturel des Bardenas Reales en Espagne.

Et si vous aimez la photographie allez sur



Texte & Photos Ulysse

Commentaires

un bon moment passé à lire un article sentant la neige fraîche et le coucher de soleil splendide me fait penser à celui vu mercredi en quittant le bus.... des couchers aux couleurs indiennes ...
j'espère que la jolie Marie va mieux
et pour notre chère église, elle occasionne des discussions dans les familles ....
bonne semaine - j'oubliais Durga ma chatte grise est une tigresse en réduction .....

Écrit par : andrée | 23/03/2009

Bonjour Ulysse,
Après une rude journée, un moment de détente en lisant ton récit.
Une bien belle photo que cette dernière.
Prompt rétablissement à Marie.
A bientôt pour d'autres aventures.
Christine

Écrit par : Christine | 23/03/2009

quelle belle progression ( à tous les sens du terme) jusqu'au bouquet final !

Écrit par : colette | 23/03/2009

moi aussi, je suis éblouie par ces images,et je suis très proche de ces lieux de montagne que tu décris si bien

Écrit par : ginette | 23/03/2009

A Andrée, Christine, Colette et Ginette : vous êtes vraiment infatigables à me suivre si fidèlement sur les chemins et je vous en remercie. Marie va mieux et s'en tire avec un plâtre qui va la priver de sentier pendant deux mois ! Mais elle prend celà avec philosophie , il y a heureusement tant de bons livres à lire. Je vous en recommande d'ailleurs un étonnant et délicieux que je viens de lire " la théorie des nuages" de Stéphane Audeguy chez Folio N° 4537

Écrit par : ulysse | 23/03/2009

quelle merveille..........j'ai découvert ce blog,en recherchant des photos et commentaires sur les flamants roses,que j'ai découvert cet été,lors de mes vacances à Palavas. Ah!! ce que j'aime les envolées de bons mots qui jalonnent chaque récit ... j'éclate de rire et c'est excellent ,merci,merci et puisse-je être gourmande??OUI? alors je dis encore.......

Écrit par : Marie | 23/03/2009

Infatigables marcheurs et découvreurs de paysages!
Un repos forcé; le temps de ruminer quelques nouvelles escapades!

Que les images sont fraîches comme le printemps. Magnifique formation nuageuse (dont le nom m'échappe - moi aussi la mémoire en gruyère! - pour l'instant.

Écrit par : pierre | 23/03/2009

Brrr, me semblait que l'hiver finissait, je vais garder une petite laine pour le moment, jusqu'au prochain refuge... L'anecdote du loup solitaire me rappelle m'être fait traiter de "méditérrannéen" par un autochtone en visitant le monastère de St Ghuilem le Désert (accessible par la route, je suis petit joueur). Merci pour la promenade.

Écrit par : Patrick | 23/03/2009

Encore merci pour cette magnifique balade en Cerdagne (lorsque j'avais 18 ans-il y a un certain temps-j'ai travaillé un an à la gare de Font-Romeu et je garde un excellent souvenir du coin.
Quant à l'olibrius qui voulait vous chasser du refuge,c'est un con de naissance,sans additifs,donc un CON-BIO...vous avez eu de la chance,en montagne on en trouve encore quelques-uns.
Bon rétablissement à Marie.

Écrit par : Niddoche | 23/03/2009

La dernière photo est magique.Ai-je mal lu? Compares-tu une dame qui porte le même nom que moi à un menhir ? :-))))

Très drôle comme d'habitude.Le passage sur le refuge m'a fait penser à certains personnages du film très drôle aussi, St Jacques La Mecque.

Écrit par : Marie | 23/03/2009

Bonjour Ulysse, merci de partager ces très belles photos et pour cette belle narration de la montagne

Écrit par : Le curieux | 24/03/2009

Bonjour Ulysse, merci de partager ces très belles photos et pour cette belle narration de la montagne

Écrit par : Le curieux | 24/03/2009

Quelle balade en ta compagnie, c'est magnifique, une belle rando aux magnifiques paysages, pour les violettes, elles existent et sont d'ailleurs protégées

bisous$
Françoise

Écrit par : Francoise du Var | 24/03/2009

AU XIX ÈME SIÈCLE FAISAIENT FUREUR LES ROMANS FEUILLETONS. ILS ONT DISPARU.

HEUREUSEMENT, NOUS LES RETROUVONS AVEC ULYSSE CHAQUE SEMAINE, EMBELLIS DE SI BELLES PHOTOS.

COMMENT FAITES-VOUS ULYSSE POUR TOUJOURS ETRE LÀ AU BON MOMENT POUR FAIRE LA PHOTO ?

NOUS LES ATTENDONS AVEC IMPATIENCE.

Écrit par : Chantal | 24/03/2009

bonjour mon ami Ulysse,

ah! c'est vraiment magnifique, j'ai fait la marche avec toi, et me suis émerveillé!
ces photos sont vraiment superbes,
c'est un coin admirable, et il va falloir attendre pour lire la suite??

bonne suite à ta semaine,

bien amicalement

Écrit par : laurent | 24/03/2009

A Marie qui n'a pas de blog : bienvenue sur mon blog et merci pour votre chaleureux commentaire ...quant aux flamants roses j'en reparlerai bientôt ....

A Marie qui a un blog : en disant que Gibus était capable de randonner en montagne avec un menhir dans son sac à dos je n'ai pas voulu laisser entendre que Marie en avait le volume, j'ai souligné au contraire qu'elle était pleine de grâce ...comme en général toutes les Maries !

A Chantal : pour les photos tout est question de regard, comme j'ai à peu près 6 ans d'age mental tout me paraît merveilleux !

Écrit par : ulysse | 24/03/2009

je suis toujours impressionnée par tes randonnées
qui me semblent longues
difficiles
at quand tu parles d'age
je souris ...

Écrit par : jeanne_01 | 24/03/2009

Quelles balades ,belles randonnées,(et a tous -celles et ceux-)qui t'accompagnent ,bravo,c'est magistrale :infatigables marcheurs(euses),belles photos ,enfin je suis éblouie,car je continue de découvrir ,ta région ,en chaque saison ,!ton age ....te permet ,de me faire encore,voyager,a travers tes lignes .
bises

Écrit par : france | 24/03/2009

Ca fait maintenant quelques temps que je suis ton périple au travers de nos magnifiques contrées et je tenais à te dire : Merci de nous faire partager tes merveilleuses aventures !

je vois que ton blog regorge de commentaires plus élogieux les uns que les autres, et je dois reconnaitre qu'aprés avoir parcouru une bonne partie de tes récits, ils ne sont pas volés.

Continue de nous abreuver de tes magnifiques clichés et de tes tournures si bien trouvées !

Peut être à bientôt au détour d'un sentier...

Écrit par : Bahram | 25/03/2009

Bienvenu Bahram sur mon blog et merci pour ton chaleureux commentaire

Écrit par : ulysse | 25/03/2009

Magnifique cette randonnée dans le vallon des Bouillouses. Que de coups de pieds au « cul » qui se perdent, vouloir déloger de gentils et sympathiques randonneurs, et de surcroît entrain de se délecter d’un liquide divin. Bon rétablissement à Marie.

Écrit par : bernard | 25/03/2009

Encore une belle randonnée tellement bien racontée...
J'aime marcher dans la nature mais je n'ai jamais fait de "vraie" randonnée,sur un ou deux jours, ce site me donne envie d'essayer quand j'aurai moins de boulot(en octobre).
Bon rétablissement à Marie.

Écrit par : bénis soient les félés | 26/03/2009

Merci à toutes et à tous pour votre sympathique soutien à Marie à laquelle je transmettrai vos commentaires Quant au plaisir de la marche "Bénis soient les Félés" ça devient une drogue ....très douce ! Plus on marche et plus on a envie de marcher !

Écrit par : ulysse | 26/03/2009

Bravo, c'est comme si j'y étais !!!

Écrit par : chris | 26/03/2009

Bonjour Chris je suppose que tu es "Chris Macaronade" ?

Écrit par : ulysse | 26/03/2009

Vos photos sont très belles et donnent envie de grand air...

Écrit par : Maria-D | 26/03/2009

C'est toujours aussi beau Ulysse mais là le besoin de vacances me rend particulièrement envieuse!;-)
plein de bisous

Écrit par : Adey | 26/03/2009

oh! oh! des cons y en a partout mais le passage de l'histoire m'a bien fait rigoler!

Écrit par : saadou | 29/03/2009

Bonjour Ulysse, très belles photos et je suis moi-même éblouie par ta dernière photo. Irène

Écrit par : eneri | 29/03/2009

Bonjour,
tes photos sont très belles!
Quel objectif as-tu utilisé?
Martine

Écrit par : martine | 31/03/2009

Bienvenue Martine sur mon blog et merci pour le compliment J'ai un bridge SONY DSCR 10,3 millions de pixels avec un objectif Carl Zeiss 24-120mm ouverture 2,8-4,8. J'utilise aussi un doubleur de focale de la même marque

Écrit par : ulysse | 31/03/2009

Me voici de retour en arrière au milieu des commentaires 2009 pour te remercier d'avoir remis cet article en avant ! preuve qu'à part les nuages, tout n'est pas toujours rose dans vos aventureuses randonnées ! plouf dans la neige, aïe bobo cheville, hop là sur les dos du courageux mari ! (çà me fait penser qu'il faut vraiment que je m'en rachète un moi, çà peut toujours servir, la preuve ! lol !)
Je termine car j'ai hâte d'aller piquer du sel.
A tout d'suite et gros bisous d'amitié
Anniclick

Écrit par : Anniclick | 26/09/2013

Bonsoir Ulysse

haha j'ai bien rit avec le gentil monsieur qui vous a si bien accueilli
ah oui des mal lunés y en a partout
quel magnifique spectacle un rêve :o)
bonne fin de journée
bises

Écrit par : nays | 26/09/2013

Annick j'apprécie vraiment tes commentaires plein d'humour nous avons je pense la même philosophie de vie

Nays oui il était fort mal luné je pense même qu'il avait du dormir sous la pleine lune et prendre un coup de lune !

Écrit par : ulysse | 26/09/2013

cela fait tout drôle de voir de la neige ... je me tiens encore tout contre la fin d'été ... bonne soirée

Écrit par : durgalola | 26/09/2013

Oh là l'ami Ulysse;
Encore un article sorti de tes archives !!
Tes lectrices ne vont pas croire que nous n'avons pas arrêter de randonner pendant tout le printemps !!!!

Écrit par : GIBUS | 26/09/2013

test sans url

Écrit par : Gaya Nature | 26/09/2013

Ah cette belle neige, trois mois et nous en aurons beaucoup, c'est pas si loin hihihi... Un autre magnifique billet tellement intéressant. textes et photos superbe comme toujours! Merci, bise et bonne journée toute douce!

Écrit par : Maria-lina | 27/09/2013

Andrée la neige protège paradoxalement les plantes du gel

Gibus après nos péripéties de l'été il faut laisser nos lecteurs souffler un peu

Maria-Lina quand la neige tombe c'est que le printemps n'est plus loin!

Écrit par : ulysse | 28/09/2013

EN voyant toute cette neige , j'ai cru un instant être déjà en plein hiver, heureusement à la lecture du périple j'ai été rassuré, ce n'était que les restes de l'hiver dernier :-)
Je vais voir avec Pierre pour organiser une future rencontre.

Écrit par : bernard | 28/09/2013

Bonjour Ulysse, est-ce un endroit que je ne connais pas ou bien ce lieu a-t-il à voir avec la proximité du lac des BOUILLOUSES(mais avec un seul s).
Je n'ai connu ces balades qu'en été.

Écrit par : Maïté/Aliénor | 29/09/2013

Bernard ça sera avec plaisir

Maïté non c'est bien le vallon des Bouillousses, la lac des Bouillouses est près de Font Romeu

Écrit par : ulysse | 29/09/2013

Un mot me vient :
pureté.

Écrit par : Maria-D | 02/10/2013

Les commentaires sont fermés.