suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/04/2009

Passez quelques heures sereines à Elne !

DSC00744.JPG


Il est difficile aujourd'hui de garder sa sérénité alors que pleuvent, d'un coté, les nouvelles de bonus mirobolants

versés à ceux là même qui ont creusé avec leurs crocs de prédateurs avides l'ornière dans laquelle nos économies ont

versé et, de l'autre, des licenciements massifs de salariés qui sont devenus, comme le disent les économiste cyniques,

la « variable d'ajustement » de capitalistes dévoyés qui veulent à tout prix préserver leurs profits et leur train de vie

pharaoniques.


DSC00683.JPG


Mais il est des lieux propices à la méditation qui permettent, le temps d'un couple d'heures, de prendre du recul

par rapport aux aléas de la condition humaine. Des lieux hautement spirituels protégés de la vulgarité, de la médiocrité

et de l'esprit de lucre qui animent nos élites auto-proclamées dont les déclamations ressemblent au caquetage d'un

poulailler où les volailles rivalisent pour pondre le plus gros oeuf tout en se vautrant dans leurs fientes dorées.


Le cloître d'Elne est un tel lieu !


DSC00726.JPG


Fondée par les Ibères il y a probablement plus de 2500 ans et nommée alors Illibéris (nouvelle ville) cette ville

fut ensuite occupée par les Celtes puis, au troisième siècle avant J-C, passa sous le contrôle des romains qui venaient

d'envahir la région.


En 219 avant J-C, Hannibal, qui venait de franchir les Pyrénées pour aller conquérir Rome, s'arrêta aux portes de la ville

et s'adressa aux autorités pour négocier les conditions de son passage auprès des populations locales. Celles-ci

consultèrent les romains pour savoir quel prix ils étaient prêts à payer pour qu'elles s'opposent au passage d'Hannibal.

N'ayant pas obtenu ce qu'elles souhaitaient, elles décidèrent de laisser passer ce dernier.


DSC00688.JPG


Au fil des siècles Elne déclina jusqu'à ce que l'empereur Constantin, en 337 après J-C , lui redonne son lustre en

changeant son nom pour l'appeler Castrum d'Hélénae en l'honneur de l'impératrice, nom qui est devenu Elna puis Elne

au fil du temps.


DSC00692.JPG


En 550 le Pape ordonna la création d'un évêché à Elne qui subsista jusqu'à son transfert à Perpignan en 1608 puis à Narbonne en 1678. La cathédrale et le cloître témoignent de ce rôle passé.

En 1641 Elne qui était alors sur le territoire espagnol fut conquise par les français et le traité des Pyrénées de 1659, qui fixa définitivement la frontière entre les deux pays, entérina cette possession


DSC00739.JPG


La cathédrale édifiée au XIème siècle est de style roman et a des dimensions impressionnantes pour un édifice

de ce style et de cette époque. Elle mesure en effet 50m de long, 20m de large et 16 m de hauteur. L'une des deux tours

originelles a été détruite et reconstruite en briques pour des raisons d'économie.


Le cloître, qui est l'un des rares du département des Pyrénées Orientales a avoir conservé son intégrité, a été construit

du XIIème au XIVème siècle.


DSC00689.JPG


Les sculptures qui ornent les chapiteaux sont d'une grande beauté et diversité. On y voit des animaux fabuleux

tels ces griffons qui témoignent de la richesse de l'imaginaire au moyen age. C'était un age d'or où lutins, farfadets,

sirènes, licornes, loups-garous, dragons hantaient campagnes, forêts et océans. Notre monde matérialiste les a

remplacés par des épaves et déchets en tout genre bien plus menaçants que ce bestiaire moyenageux et qui

finiront un jour par nous étouffer !


DSC00694-1.JPG


Cette femme oiseau semble nous inviter à donner des ailes à nos pensées et à nos rêves pour fuir les

miasmes du monde environnant.


DSC00693.JPG


On y croise Marie et Joseph et leur suite fuyant en Egypte pour sauver Jésus du massacre décidé par Hérode,

gouverneur de Judée, de tous les premiers nés des familles hébraiques de sa province. Rappelons à cet égard que

les musulmans vénèrent Marie et considèrent Jésus comme un prophète. Ils lui dénient certes, d'être le fils de dieu,

mais leur foi est compatible avec celle des catholiques et seuls les intégristes de tout poil jettent de l'huile sur le feu

pour empêcher une fraternisation possible entre croyants. Car la véritable spiritualité ne passe pas par l'affirmation

de dogmes religieux souvent archaïques mais par le respect et la compassion portés à autrui comme en atteste

l'exemple magnifique de soeur Emmanuelle. Cela dit ne voyez pas dans mes propos un quelconque prosélytisme

car je suis agnostique.


DSC00700.JPG


L'atmosphère qui règne en ces lieux incline à la tolérance et à la sérénité. Les lions qui ornent certains

chapiteaux ressemblent d'ailleurs à des agneaux.


DSC00736.JPG


Je m' écarte pour laisser passer les rois mages en m'enivrant des odeurs de myrrhe et d'encens qui les

accompagnent.


DSC00719.JPG


Je m'inquiète un instant à la vue de redoutables guerriers et je me vois déjà mis en garde à vue pour avoir

persiflé sur les vacances présidentielles lors d'une précédente note. Mais je suis vite rassuré en voyant qu'ils ne sortent

que pour donner la chasse à un impressionnant dragon qui s'enfuit en volant au dessus de ma tête.


DSC00696.JPG


Un homme au visage empreint de bonté, bien qu'un malfrat lui ait cassé le nez, m' interpelle en me disant

« Aimez vous les uns les autres ». Interloqué je lui demande « Même ces goinfres de spéculateurs ? » « Même eux »

me rétorque-t-il « Car ils ne savent pas ce qu'ils font, ils prennent des vessies pour des lanternes et s'entourent de

signes extérieurs de richesses pour tenter de masquer l'anorexie de leur vie et de leur coeur». J'avoue que je n'avais

pas vu les choses sous cet angle, mais après réflexion il est certain que je n'envie pas la vie de roi ou de reine de

poulailler que mènent Vincente Gonorrhée, Bernie Arnak, Lily Bête-au-jardin, Dany Furonkle et consorts (à ne pas confondre

avec les harengs saurs excellents avec des pommes de terre à l'huile)


DSC00731.JPG


Le musée archéologique qui jouxte le cloître contient d'autres merveilles, telle cette magnifique tête gauloise qui

ressemble à Verlaine ! Comme quoi nos ancêtres n'étaient pas tous des infâmes buveurs de cervoise comme l'histoire

tend à les présenter.


DSC00733-1.JPG


Ce diablotin qui nous tire la langue, nous rappelle que l'impertinence est une vertu et qu'il ne faut jamais

aduler les puissants si l'on veut éviter qu'ils ne finissent par se prendre pour les maîtres du monde et perdent le

sens des réalités (suivez mon regard !)


DSC00750.JPG


Il suffit de traverser la rue pour découvrir d'autres chefs-d'oeuvre dans le musée consacré principalement au Peintre

local Etienne Terrus (1857 – 1922) ami des fauvistes et notamment de Matisse ainsi que du sculpteur Maillol.


DSC00746.JPG


Et c'est d'ailleurs par une superbe sculpture de nu féminin de Maillol que je souhaite terminer, en beauté, cette

note. Quand le corps féminin est ainsi magnifié et honoré, on comprend l'attitude des barbons de l'église qui ont mis si

longtemps a reconnaître que les femmes avaient une âme, puis qui, aujourd'hui encore, refusent qu'elles soient prêtres.

Car la femme c'est la promesse du paradis sur la terre et sa fréquentation nous détourne de chercher le paradis au ciel,

ce qui est mauvais pour les affaires et le pouvoir de l'Eglise !



Texte & photos Ulysse

Commentaires

Honte... oui honte à moi. J'habite à quelques kilomètres d'Elne... et je n'ai jamais pris la peine de m'y aller ! Promis, juré... je comble ce vide immense dès aujourd'hui. Le temps s'y prête. Mais toi, cher Ulysse, serais tu venu dernièrement rôder dans le secteur sans venir chanter une petite romance sous mes fenêtres ? ou déguster un de ces breuvages dont l'abus serait nocif à notre santé ! pffffffffff ! l'alcool purifie, désinfecte, conserve...
A votre santé, ta femme et toi, je dégusterai une "petite poire" après le déjeuner pour arroser mon café !

Écrit par : Françoise | 03/04/2009

Que c'est beau Ulysse tu nous submerges de magnifiques photos le cloitre est une pure merveille sans mot tellement il y en a Merci Ulysse. merci également pour cette superbe Œuvre d'Aristide Malliol il est mon sculpteur préféré il sait faire les femmes. bonne journée a toi Amitiés André

Écrit par : André | 03/04/2009

Pour ma part j’ai toujours plaisir à visiter un cloître, il s’en dégage toujours une beauté et une sérénité qui font oublier durant quelques instants les vicissitudes de la vie.
Sans la femme, que serions-nous pauvres pêcheurs ?

Écrit par : bernard | 03/04/2009

comme les hiéroglyphes les bas-reliefs des églises ou des cloîtres racontent tellement de choses et chacun agnostique ou pas y trouve "son miel" !
Oui, il fait bon, que ce soit sur une montagne, sur le chemin dans la campagne en harmonie avec la nature, ou dans un cloître ressentir la paix et la sérénité qui font tant défaut à notre époque ! s'arrêter un peu pour souffler fermer les "écouteurs" et les écoutilles afin de se retrouver ! et tout heureux après ce moment "méditation" boire avec les amis un bon verre de rosé après avoir admiré cette splendide sculpture dédiée à la femme -rien que du plaisir !

Écrit par : la hulotte | 03/04/2009

Ulysse,
Je ne pourrais mieux dire que ce que André a écrit. Un billet hors-classe. De la photographie de première classe.
J'ai aussi bien aimé votre fureur: "de capitalistes dévoyés qui veulent à tout prix préserver leurs profits et leur train de vie pharaoniques"
Quand à Maillol, lorsque j'étais gamin, son atelier abandonné se situait tout à côté de la maison d'une de mes amies, on pouvait y voir au travers des vitres brisées des plâtres de sculptures sur lesquelles il avait dû travailler.

Écrit par : jean-claude | 03/04/2009

bonjour mon cher Ulysse,

merci pour la balade, et ces belles photos,
tu me fais bien sourire, mais ce sont des sujets d'actualités tout à fait d'importance...

quel sera ton prochain sujet? il faut attendre?? ok !

je te souhaite une agréable fin de semaine,

bien amicalement

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 03/04/2009

avec toi,il faut prendre son temps pour lire regarder penser et peut être rêver, ce qui n'est pas pour plaire à ma chienne Djinnie attendant que je lui lance sa balle à grelot ....
Les sculptures du Moyen Age ont une forte beauté qui me ravit toujours.
C'est vrai que l'église refuse aux femmes l'accès à la prêtrise ... quand je vois ce que cela donne en politique, souvent les femmes au pouvoir sont au fond des hommes de pouvoir.

bon week end

Écrit par : andrée | 03/04/2009

tu as raison ils sont vraiment trop bêtes
tes photos et ton humour me ravissent toujours
en un endroit pareil, j'aimerais être... cloîtrée

Écrit par : colette | 03/04/2009

J'ai peur de me répéter mais,tout est bon dans ce blog.........les paysages,avec de superbes photos,les lieux si bien décrit que je n'ai qu'une idée,chausser mes chaussures de rando alors faute de ne pouvoir le faire je quitte mes escarpins pour chausser "mes charentaises"et je voyage quand même,le séant coincé dans mon fauteuil......mais surtout,je salue la verve trucculente de l'auteur !!!une question indiscréte... vous étes combien à écrire ... ce n'est pas possible qu'un seul homme ai autant d'idées et bonnes!! à toutes les phrases.... hi!!hi!!ni voyait aucune pensée "féministe",juste une petite pointe de jalousie
Pour éviter, le.. Marie avec ou sans blog... cher (vous permettez)Ulysse je vais opter pour le pseudo Marie16
Amicalement
Marie16

Écrit par : Marie | 03/04/2009

Superbe visite que vous nous proposez , j'aime également ces lieux chargés de tant d'histoires .Que je laisse volontairement au pluriel .
Bon week end

Écrit par : hélène | 03/04/2009

A Françoise : tu as raison il faut toujours garder une poire pour la soif !

A André : les sculpteurs sont des hommes heureux car ce sont les seuls à pouvoir enfanter des femmes !

A Bernard : snas la femme que serions nous ? mais nous ne serions pas !

A La hulotte : oui il aut savoir fermer les écoutilles, l'avantage avec l'age c'est qu'elles se ferment toute seule !

A Jean-Claude : as tu aperçu des fanômes de jolies femmes dans l'atelier de Maillol ?


A Hélène ; ce sont effectivement des lieux à histoires que racontent les chapitaux. Mais votre nom aussi est le symbole d'une belle et traique histoire, celle de la guerre de Troie !

A toutes et tous : Bon week-end !
A Colette : cloitré en un tel lieu ? pourquoi pas mais avec une cave et un garde manger bien garnis !

A Marie 16 : merci pour les compliments ...je suis bien le seul à écrire mais comme j'ai un coté féminin prononcé nous sommes de fait trois à écrire , une femme pour moi valant deux hommes !

A Laurent : pour le prochain article on ira au bord de l'eau (une fois n'est pas coutume !)

A Andrée : peut être que les femmes qui cherchent le pouvoir sont des hommes manqués ?

Écrit par : ulysse | 03/04/2009

Gagnant Banyuls, nous nous sommes longuement arrêté dans le silence du cloïtre d'Elne, il y a quelques années.
De magnifiques chapiteaux que nous n'avons retrouvé que plus loin , à Serabonna!
Par contre, je ne me souviens pas du Musée et de ... Verlaine (!). Existait-il?

Merci, cher Ulysse de cette visite et du commentaire original: tu ferais un sympathique guide!
Et je ne me moque pas.

Écrit par : pierre | 03/04/2009

Cronosphère attitrant la règle du géant, tu es; Ulysse : l'incarnation du Giffremitaine balayant les coursives du Lointain incursivant nos rêves et incantant les notes superfives de nos imaginaires aux breloques impulsives.
(...)
Allé-ê-lû-î-â.............
(...)

Écrit par : Jean-Luc | 04/04/2009

Merci pour cette découverte, c'est superbe, les bas reliefs sont grandioses et magnifiques et ce musée que de richesses, à découvrir en vrai

bises
françoise

Écrit par : Francoise du Var | 04/04/2009

je passe un peu vite
ça marche... merci pour les signes
les photos
tout quoi...

Écrit par : jeanne | 04/04/2009

Merci Ulysse, c'est toujours aussi beau, tout : photos, écrits, génial encore ! Je retrouve Elne où je suis allée dans une autre vie; es-tu allé à Banyuls sur le Chemin des Crêtes entre Collioure et cette si jolie ville, il y a là un jardin qui j'espère a été rénové, appartenant à Maillol, dans les années 80 c'était à l'abandon, mais il y avait l'âme de Maillol là-bas au milieu des vignes... Merci pour la jolie promenade, je reviendrai te lire et te voir. Miaouuu
Mistigris !!!

Écrit par : mistigris | 04/04/2009

Bienvenue Mistigris sur mon blog Je 'ai pas encore fait le chemin des crêtes entre Banyuls et Collioure mais c'est dans mes projets...parmi bien d'autres ! Quant à la villa de Maillol Jean Luc en parle aussi dans son commentaire...je vous dirai si elle a été restaurée

Écrit par : ulysse | 04/04/2009

tolérence et sérénité: quel bonheur de se balader chez toi!

Écrit par : saadou | 05/04/2009

Bonjour Ulysse Très belles photos du cloître, grande sérénité, de jolies reflexions à méditer...Bonne semaine Irène

Écrit par : eneri | 05/04/2009

que dire encore ? RIEN.....SI, somptueux avec un regard incisif,des phrases qui amènent à la méditation, à un regard sur le monde de la beauté que le veau d'or ne peut atteindre.

Écrit par : ginette | 05/04/2009

Je suis allée deux fois au cloître d'Elne, c'est un très beau cloître d'art Roman avec les bestiaire typique de cet art qui était une véritable bande dessinée pour le peuple qui ne savait ni lire ni écrire. Voilà ce qu'il va vous arriver si vous ne filez pas droit raconte ce bestiaire grimaçant...

Écrit par : merise | 05/04/2009

Les sculptures romanes, je les aime, car elles nous parlent toujours, leur langage traverse les siècles.

Écrit par : bénis soient les félés | 08/04/2009

Beaucoup de profondeur et de richesse dans votre blog, Ulysse . Quoi de plus normal que de vous remercier, quelle que soit la profondeur de mon chagrin ... Je reviendrai, désolée si j'ai perdu les mots . Je suis profondément touchée par votre soutien . Merci encore, de tout mon coeur . Toute mon amitié .
Liza

Écrit par : Liza Peninon | 10/04/2009

Bonjour Ulysse,
Merci pour cette visite guidée et pour ton récit.
Avec quelle facilité tu exprimes les choses, tu décris les lieux.
Il y a tant à admirer à Elne.
Belle soirée
Christine

Écrit par : Christine | 15/04/2009

Ulysse, encore merci pour un moment d' émerveillement et de bonheur en ta compagnie!

Écrit par : Chevrière en Norvège | 22/04/2009

Le diablotin a une histoire "romancée" :
« El Bisbat ou le Diable à l’évêché » écrit par Marie-Claire Baco-Baesa se présente en deux parties. La première se déroule à Elne de 1599 à 1602 et relate la quête métaphysique de l’évêque que tente le Diable… La seconde raconte l’installation d’un jeune couple venu du nord de la France, Jean et Virginie, qui transforme l’ancien évêché en Chambres d’hôtes…
le roman repose sur cette belle tête de diablotin..; bonne lecture

BB

Écrit par : Bordage | 26/02/2010

Merci Bordage pour votre visite et cette référence littéraire

Écrit par : ulysse | 26/02/2010

Les commentaires sont fermés.