suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/06/2009

Il faisait un temps de salamandre (fin)

 

 

 

DSC02363.JPG

Lorsque nous repartons, le brouillard est toujours présent, la chaleur de notre feu n'ayant pas

réussi à le dissiper. Un arbre griffe le ciel de ses branches pour tenter de déchirer la couverture

de nuages et libérer les rayons du soleil qu'il attend désespérément pour faire éclore sa

frondaison d'été. Sans feuillage aucun oiseau ne vient s'y réfugier et les longs mois de solitude

qu'il doit affronter l'hiver commencent à lui peser.

 

DSC02365.JPG

 

Soudain au détour du chemin nous apercevons un Septimanien (ancêtre des Héraultais) perdu

dans ses rêves. Nous sommes à la fois ravis et surpris car ils sont supposés avoir disparus

depuis 8000ans. Mais dans les forêts denses qui couvrent une partie de la montagne de Rosis

et qui sont aujourd'hui désertées subsistent de nombreux êtres légendaires que seuls les

randonneurs aventureux (d'aucuns diraient un peu barjo) qui ne craignent ni le froid ni la pluie

ont des chances de rencontrer.


Nous laissons le Septimanien, qui n'a pas remarqué notre présence, à ses rêves sans doute

peuplés de plantureuses septimaniennes en tenue d'Eve et de civets de sangliers (les rêves

de l'héraultais d'aujourd'hui-dont je suis- ne sont guère différents)

 

DSC02367.JPG

Un peu plus loin, une autre rencontre émouvante nous attend : une mouflonne et son petit broutent

l'herbe d'une clairière, bucolique spectacle qui attendrit nos coeurs endurcis . Grâce au brouillard

et à notre discrétion , ils ne nous ont pas décelés et poursuivent leur collation.

 

DSC02369.JPG

 

Mais soudain notre odeur leur parvient (malgré Sanex qui soi disant assure une protection

24H sur 24 ! Ah la publicité mensongère!) et les voilà qui se sauvent, triste manifestation

de la terreur que l'homme inspire au règne animal.


DSC02374-1.JPG

 

Nous approchons du portail de Roquendouire (curiosié géologique dont je vous ai maintes fois

parlé) sur lequel sont perchés des animaux fantasmagoriques qui profitent du brouillard pour

sortir de leurs caches dans lesquelles ils se terrent habituellement.

 

DSC02377-1.JPG

 

Le brouillard est si dense que nous ne trouvons pas le chemin du retour et nous devons graisser

la patte et rafraîchir le gosier du vieux et grincheux gardien du Portail pour qu'il veuille bien

nous l'indiquer.

 

DSC02380.JPG

En perdant de l'altitude, le brouillard s'estompe un peu et nous pressons le pas, la bruine qui

tombe commençant à nous transformer en éponges.

 

 

DSC02383.JPG

Nous retrouvons le couvert des chataigneraies où nous longeons d'antiques séchoirs à chataignes

appelés « clèdes » Ce nom vient de l'occitan « cleda » qui désigne la claie ou plancher à claire

voie sur lequel on déposait les châtaignes fraîches pour les sécher au moyen d'un feu sans flamme

que l'on entretenait au rez de chaussée.


Quand les « blanchettes » (chataignes fraîches) étaient déshydratées on les débarassaient de

leurs peaux et elles étaient conservées pour préparer pendant l'hiver la soupe de châtaignes,

la « bajhana »

 

DSC02387.JPG

Les chataigneraies de la montagne de Rosis ne sont plus exploitées et les Septimaniens, Ourgas,

Lutins, Elfes, et autres êtres légendaires se nourissent des châtaignes délaissées par les hommes.

Mais peut être qu'un jour les hommes y reviendront, quand, à force de pesticides herbicides et

autres saloperies vendues à prix d'or par les grands groupes chimiques, leurs champs seront

devenus stériles.

 

 

DSC02390.JPG

Il nous reste un dernier ruisseau à franchir pour rejoindre nos canassons à vapeur. Si le temps

avait été plus clément, il est certain que nous y aurons fait trempette, seul usage de l'eau

que j'apprécie !


FIN


Texte et photos Ulysse

Commentaires

Si le temps

avait été plus clément, il est certain que nous y aurons fait trempette, seul usage de l'eau

que j'apprécie !

Et dans le pastis?
Blague a part, sur le caroux nous avons aussi rencontre une mouflone et son petit, Steve a fait de magnifique photos.
Ulysse, tu a l'œil du photographe et l'âme du poète!

Écrit par : marc | 04/06/2009

Est-il indiscret de demander, combien de temps a durée cette balade,
et le nombre de kms parcourus ?
Ceci pour comprendre les difficultés traversées.
Voir les mouflons, les salamandres, ça se mérite
et en plus les prendre en photos !!
Il faut s'appeller "Ulysse"
Tout ça ferait un joli livre pour endormir les enfants (et les adultes) dans le calme et la sérénité.
Merci Ulysse.

Écrit par : colapat | 04/06/2009

Je reste un petit temps encore dans la zone de brouillard, j' aime l'univers dans lequel elle m'invite ...

Écrit par : Kaïkan | 05/06/2009

A Marc : n'ayant pas de gène méridional je ne suis pas du tout un fan du "pastis"....Salut à Steve et à toute l'équipe

A Colapat : la randonnée que nous avons faite représente 14km environ et 800m de dénivelé soit 4 à 5H30h de marche selon la capacité des marcheurs. Le bureau du tourisme de St Gervais sur Mare vend pour la modeste somme d'un euro des fiches circuits sur le secteur ....Quant à faire un livre un jour peut être ....Merci de votre passage

A Kaïkan : dans le brouillard nos rêves s'épanouissent ....

Écrit par : ulysse | 05/06/2009

Bonjour Ulysse,
merci pour ce récit toujours passionnant et pour ces belles photos.
Ce brouillard me fait penser au mois d'octobre pourtant nous devrions connaître de si belles et chaudes journées.Enfin, pour nos étudiants, il vaut mieux qu'il ne fasse pas trop beau.
J'ai une pensée toute particulière pour ces personnes qui utilisaient le séchoir à chataignes
et j'aurais aimé goûter cette soupe.
Je te souhaite un très agréable week-end.
au plaisir de te lire.
Christine

Écrit par : Christine | 05/06/2009

quelle belle brume
quelle ambiance
quelle magie
trop beau

Écrit par : jeanne_01 | 05/06/2009

A Christine et à Jeanne et à toutes celles et ceux qui vous suivront : merci d'avoir pris le risque de marcher avec moi dans le brouillard ! j'aurais aimé pouvoir vous offrir à la fin du périple une bonne soupe de chataignes auprès d'un feu de cheminée ....

Beau week end à tous

Écrit par : ulysse | 05/06/2009

Salut Ulysse Houlalala!!! sur tes premières photos sont glaciales, j'ai eu peur de voir tout a coup une sorcière Ihhhh!! oh!!! Celle du petit ruisseau me plait beaucoup merci Ulysse pour tes gentilles attentions sur le blog.en te souhaitant une mégas randonnée por ce W-K je te souhaite une agréable soirée Amitiés André

Écrit par : André | 05/06/2009

merci pour cette ballade extraordinaire
tilk

Écrit par : tilk | 05/06/2009

J'aime beaucoup ... quel talent est le votre pour capter la beauté de cette belle dame nature... j'aime ces photos de brouillard où le mystère est roi et invite aux rêves... aux contes d'autrefois...
J'ai failli pour ma note d'aujourd'hui vous demander une de vos photos et je n'ai point osé... sotte je suis n'est-ce pas ?

Écrit par : Maria-D | 05/06/2009

Cette randonnée dans le brouillard où surgissent des êtres fantasmagoriques est très bien racontée et on lit le récit d'un bout à l'autre sans s'ennuyer

Bonne soirée

Écrit par : Marithé | 05/06/2009

Cher Monsieur,
Que ne peut-on se flatter de trouver là une bien belle âme et de bonnes jambes mais nous pourrions douter de l'intégrité de vos remarques qui nous sembleraient sujet à questionnement si ce n'est à caution de prendre acte ou partie à suivre un homme qui se pose tant de questions !
Une d'elles : à quoi pense un lion en captivité ? Là nous en sommes surs vous ne pourriez avoir d'avis au vu de votre belle vie de nomade ? N'avez-vous souffert de manque de liberté ou de trop de celle-ci ?
Est-ce se baigner nu au millieu de vos promenades qui aurait réduit la taille? pardon la capacité de vos neurones pour se mettre en phase et répondre à vos interrogations certes intéressantes mais bien trop remplies de poncifs ?
Promeneur pressé trop dionysien, tournez en sept fois dans votre bouche votre langue rabelaisienne avant de nous faire croire à vos envies de partage bien égoiste.
Le centurion

Écrit par : l'escarmoucheur | 05/06/2009

A monsieur l'escarmoucheur :mes interrogations, dites vous, sont remplies de poncifs mais du moins n'ai je pas comme vous l'outrecuidance de juger du travail et des qualités d'autrui. Je suis surpris que vous ayez accepté de perdre du temps à me lire et à m'écrire mais je vous soupçonne d'appartenir à cette catégorie de personnes qui ne s'épanouissent que dans la critique négative de ce que font les autres étant vous même incapable de créer et donc de partager quoi que ce soit

Bien cordialement

Écrit par : ulysse | 06/06/2009

Alors comme ça on n'aime l'eau que lors d'un chaude balade d'Eté ? lol.
Pas de chance alors car niveau eau, j'ai bien l'impression que ce jour là, tu auras été servi.
Peu importe, sous la pluie, dans le brouillard... tes balades sont tellement jolies et ta façon de nous les faire partager tellement sympa, que nous sommes je crois tous prêts à te suivre.
Bises, Syl

Écrit par : Sylviane | 06/06/2009

Quel brouillard, mais tu arrives enfin à un endroit un peu plus clair, et magnifique, belles vues

bisous
Françoise

Écrit par : Francoise du Var | 06/06/2009

il faisait un temps . . . . . d'automne en mai !!! malgré ce, qu'elle belle balade !
et je dois avouer que j'ai pris le temps de lire ton texte, et aussi les commentaires ....
qu'elle tristesse de lire cet "escarmoucheur". si on n'est pas d'accord et bien on passe son chemin!! les blogs sont un espace de liberté ou chacun à le droit d'exprimer son opignion, mais pas de juger !
je tenais à te témoigner mon soutien
bonne journée et bon week end
a+

Écrit par : norbert | 06/06/2009

Je souhaite
à chacun d'être poncé,
chaque jour de sa vie,
par d'aussi belles pierres,
escarmouchons le centurion.

J'arrive de chez Maria-D.,
vos images y sont vraiment en belle situation,
heureuse fin de semaine, pensez vous au schlimblog ?

Écrit par : michel, à franquevaux | 06/06/2009

bonjour mon cher Ulysse,

que de brouillard.... et de belles rencontres... merci pour le récit

je te souhaite un agréable week end,

bien amicalement,

au plaisir

Écrit par : laurent | 06/06/2009

Bonjour Ulysse. Que de brouillard certes mais quelles belles photos, toutes magiques féeriques. Mon petit dessert du dimanche. Bon dimanche Irène

Écrit par : eneri | 07/06/2009

Bravo Ulysse, et un grand coup de patte toutes griffes sorties pour cet escarmoucheur
qui se permet de critiquer, mais de ton avis quand on n'est pas capable de faire aussi
bien sinon mieux qu'il reste dans son monde !

MIAOUUUUUUUUUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : mistigris | 08/06/2009

Les commentaires sont fermés.