suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2014

Périple en Auvergne - 3ème étape : de Picherande au Puy de sancy

 Chères lectrices, chers lecteurs,

Je vous avais annoncé une pause.... je me décide enfin à la faire, ce qui veut dire que jusqu'à la fin du mois de février je vais lâchement vous repasser mes archives ! En effet l'année 2014 s'annonce rude et si je veux aller jusqu'au bout je dois ménager ma monture. Nous allons donc de nouveau faire ensemble le tour des volcans d'Auvergne (périple réalisé au printemps 2009) mais il faut reconnaître que cette région mérite que l'on y revienne. Que ceux qui n'ont jamais pris deux rations de Saint Nectaire lèvent la main! Bon il est vrai que c'est moins sûr pour le Saint Pourçain, encore que j'en ai goûté de très bons! Et puis les nouveaux lecteurs n'y trouveront sans doute rien à redire, eux qui avaient manqué ce magnifique périple. Je me ferai pardonner cet abandon de poste en vous offrant à mon retour des aventures qui j'en suis sûr vous décoifferont. Vous pourrez alors emprunter sa coiffure au Marquis des Bourdils qui vous salue et vous dit à bientôt !


DSC03439.JPG


Le lendemain matin nous prenons la direction du Puy de Sancy (1885m) Le GR 30 déroule son fil noir, qui trahit la nature volcanique du sol, au travers d'un paysage d'une luxuriante beauté. Nous découvrons, une fois de plus, que nous avons à portée de pieds, des paysages qui n'ont rien à envier à ceux que l'on va chercher au bout de la Terre. Et nous n'avons pas à subir l'effet du « jet lag » comme disent les « jetsetteurs » dont le seul bonheur, au demeurant, est de revenir de quelque part où vous n'êtes pas allés.

Par contre l'Auvergne vous offre un décalage temporel en vous transportant en un univers où l'homme et la nature sont en complète et harmonieuse interaction. Gaîa laisse les hommes lui planter quelques épines de bois dans son échine pour marquer leurs territoires et parquer leurs troupeaux et l'homme en retours lui brode, pour la remercier, des tabliers de fleurs ou des écharpes de forêts.

DSC03441.JPG

La pente se fait progressivement plus rude et un honorable hêtre s'incline sur notre passage pour saluer notre courage à entreprendre l'ascension du seigneur des lieux.

 

 

DSC03444.JPG

Sortant du bois, nous avons le bonheur d'apercevoir sa cîme vierge de tout nuage, ce qui n'avait pas été le cas les jours précédents. Mais nous modérons notre enthousiasme car comme le dit un proverbe ulysso-auvergnat (pardon Juliette !) « Qui grimpe au puy de sancy, ne doit pas craindre la pluie !

 

DSC03452.JPG

Nous longeons l'austère mais magnifique cirque de la Fontaine Salée qui tient son nom de la richesse en sels minéraux des sources qui en coulent. Il a été creusé par les glaciers qui couvraient le massif il y a 10.000ans et qui l'ont raboté, ramenant au fil du temps son altitude de plus de 3.000m à 1886 m aujourdhui. Quelques blocs morainiques abandonnés sur les flancs des montagnes témoignent de leur passage.

 

DSC03457.JPG

L'herbe y est verte et tendre et si l'on ne connaissait le destin des vaches qui s'en régalent on pourrait presque envier leur sort. Il ne manque guère que le passage de trains à contempler au moment de leur rumination pour qu'elles mènent une vie rêvée.

 

DSC03465.JPG

Le souci légitime de protéger cet espace unique - en cours de classement en réserve naturelle – oblige le GR 30 a jouer les sentiers buissonniers et à contourner par le sud-est le massif du Sancy, offrant en contrepartie des vues splendides sur les différents puys qui le constituent.


 

DSC03471.JPG

Mais au fur et à mesure que nous avançons, les nuages font de même, ce qui fait que lorsque nous abordons enfin la pente terminale, un troupeau de cumulus patibulaires stationnent au dessus de nos têtes. Pour corser l'aventure, nous commençons à croiser des névés qui vous donnent une indication de la température extérieure. Notre température intérieure est encore acceptable, grâce au délicieux Chateaugay dégusté (et oui malgré les apparences, nous prenons le temps de déguster !) la veille au soir.

 

DSC03473.JPG

Soudain le GR 30 disparaît sous un gros névé qu'il nous faut escalader pour pouvoir poursuivre en vue du sommet. Nous sommes le 10 juin et, désolé Juliette, (elle se reconnaîtra) mais c'est encore l'hiver en certains coins de l'Auvergne ! (sans rancune, j'adore marcher sur les névés!)

 

 

DSC03484.JPG

Nous arrivons enfin au sommet, haletants comme des soufflets de forge, où nous croisons quelques congénères frais et dispos qui ont emprunté le téléphérique et le chemin en caillebotis dont est équipée la face nord du Massif pour y accéder. Cela gâche un peu notre plaisir, mais ne soyons pas trop puristes, il est louable que la beauté de la montagne soit rendue accessible à ceux qui n'ont pas l'habitude ou la possibilité physique de randonner. Et puis il y a suffisamment en Auvergne de puys vierges de tout appendice technique pour satisfaire à notre goût de la contemplation dans le recueillement et la solitude.



 

DSC03486.JPG

Des aiguilles de lave se dressent orgueilleusement au dessus de la vallée. Elles semblent figées pour l'éternité mais pourtant les experts n'excluent pas qu'un jour les volcans d'Auvergne sortent de leur torpeur. Pour le moment, soyez rassurés, malgré une longue et attentive scrutation, Gibus et moi n'en avons pas vu une osciller !

 

DSC03491.JPG

Le monde végétal en cet univers inhospitalier est réduit à une maigre couverture d'herbe qui pare l'ossature torturée du massif, dont la moindre fissure ou pliure se révèle sous cette toison élimée par la pluie, la neige et le vent. En ces lieux sauvages naissent les maigres et glacials ruisseaux de la Dorre et de la Dogne qui en se réunissant en aval donnent, étonnante descendance, la riante Dordogne.


 

DSC03506.JPG

En gagnant la station du Mont Dore notre chemin croise la plaie béante d'une coulée de lave rougeoyante (de la trachyte) sur laquelle dame nature tisse patiemment sa broderie de verdure. D'aucuns (les femmes seront plus indulgentes car plus romantiques) vont trouver que ma plume devient trop mielleuse, et qu'à trop parcourir les estives je m'avachis, mais bon que voulez vous l' Auvergne avec ses bovins, pardon, ses beaux vins, m'émeuh, ah que zut, m'émeut.

 

 

DSC03528.JPG

A ses pieds, protégée du vent, se dresse une fleur de pavot (mais que fait la police ?) qu'une droséphile auvergnatus a repéré et sur laquelle elle déambule un peu « groggy », occasion unique pour moi de prendre une mouche en photo. Bien qu'ayant pris la mouche, je reste d'un calme olympien (très drôle hein !) ce qui me permet de pixeliser un superbe lamier jaune qui offre ses lèvres sensuelles aux lépidoptères en goguette. Ainsi après avoir rêvé d'être « vache » me vient l'envie d'être bourdon...(non, non je vous assure je n'ai pas goûté au pavot...).



 

DSC03537.JPG

Mais les nuages qui nous avaient épargnés sur le sommet du Puy de Sancy ouvrent soudain les vannes, malgré les remontrances de Juliette qui leur rappellent que c'est bientôt l'été et qu'à cette saison normalement il fait beau en Auvergne (voir les commentaires de la première étape) .

 

 

DSC03546.JPG

Cette saucée nous incite à rejoindre « fissa » notre chambre d'hôte et nos compagnes impatientes (du moins le croit-on, les femmes sont très fortes dit-on pour simuler !) où nous nous désaltérons d'un jus de houblon concocté par les moines de l'abbaye de Leffe (ceux là méritent vraiment le paradis !), mais ce n'est qu'un début et vous ne saurez rien du reste car je tiens à garder votre estime et considération...

A suivre.....


Texte & Photos Ulysse

 

 


Commentaires

Salut Claude,

Particulièrement sensible à ton beau reportage toujours aussi plein d'humour au pays de mes orignes ancestrales.Il ne t' a pas échappé que l'ethymologie de mon patronime signifie simplement un jalon sur le puy qui se traduit en occitan en pech jalou .

A bientôt de se voir, nous arrivons à Setes 2 ° semaine d'aout.

amicalement vous 2,

jean-mi + ghis

Écrit par : PUYJALON JM | 29/06/2009

Salut jean Michel et Ghislaine

c'est très sympa de nous donner de vos nouvelles....je n'avais pas fait le rapprochement entre ton patronyme et les volcans d'Auvergne mais je comprends mieux la pêche " d'enfer" que tu as au cours de nos randonnées ...Pendant votre séjour à Sète ce serait sympa que l'on se retrouve avec les Gibus (nous avons les enfants et petits enfants à la maison jusqu'au 24 mais on peut se libérer)

Au plaisir de vous voir

Amitiés

Écrit par : ulysse | 29/06/2009

Bonsoir Ulysse and Co ...
j'ai l'impression de m'immiscer dans une conversation entre amis ...
juste un petit mot en passant
Ce reportage est un bienfait pour le moral.....merciiiiiiii

Écrit par : Colapat | 29/06/2009

Qu'est ce que cela fait du bien de vous suivre dans vos aventures...
Cette région est sublime et son conseil général devrait vous embaucher car vous donnez vraiement envie d'aller découvrir ces paysages et de vous emboiter le pas.
Bises et bonne semaine, Syl

Écrit par : Sylviane | 29/06/2009

encore merci de nous emmener avec toi !

bises a vous

Écrit par : pierrot le zygo | 29/06/2009

La promenade continue sympathiquement, c'est un lieu de prédilection pour les loups.
Vivement la suite.

Écrit par : AKELA | 29/06/2009

les pysages sont toujours frais
sans parler de la neige
merci à toi vagabon !!!

Écrit par : jeanne_01 | 30/06/2009

Quel délice de revenir sur nos pas et revoir ces paysages à couper le souffle
à travers un autre regard
d'autres mots
d'autres sensations... Pays où nous reviendrons
mais en prenant nous aussi notre temps car le traverser en une semaine, même si on est bien organisé
c'est un peu lourd!

Écrit par : Viviane | 30/06/2009

Bonjour ulysse,
Toujours ravie de lire tes récits et de les vivre avec toi mais encore plus proche de toi si tu apprécies une délicieuse Leffe qui fut jadis brassée dans mon village. N'empêche j'ai -pour ma part- un petit/grand faible pour les productions de l'Hérault et mon directeur m'a fait découvrir il y a peu un délicieux nectar provenant du côté de l'Etang de Montady. Belle soirée.
Christine

Écrit par : Christine | 30/06/2009

Bonjour Christine tu es infatigable et j'avoue que je suis heureux de te ravir ...mais quel est donc le nom de ce nectar provenant du site magique de Montady ?

Écrit par : ulysse | 30/06/2009

un périple magnifique vous avez bien de la chance....
amitié
tilk

Écrit par : tilk | 30/06/2009

De très beaux paysages d'Auvergne, et un reportage bien intéressant.
A propos des goyaviers(psidium littorale) cela n'a rien à voir avec les goyaves(psidium guayava), ce sont deux fruits totalement différents.
Si tu as cliqué sur le lien, en bas de mon article , tu as dû te rendre compte que mon goyavier donne des fruits qui arrivent à maturité.

Bonne soirée

Écrit par : Marithé | 30/06/2009

Toute cette nature verdoyante!
J'ai hâte d'y être, encore 15 jours,ton reportage me donne vraiment envie,"il fait si chaud dans notre Midi" comme dit la chanson...
Bisous ensoleillés.

Écrit par : jullia | 30/06/2009

Si j'avais su que mon ami Ulysse aimait a ce point une parcelle de mon pays, du coté de Leffe, je lui en aurais apporter!
Promis jurer, tu aura droit a l'assortiment complet des bières trappistes.....Dans quelques mois, malheureusement.
Merveilleux reportage, comme d'habitude avec toi, et un Gibus en forme sur les photos.
Comment se porte madame Gibus, depuis sont accident?
Bonne soirée, et amitié a vous tous.

Écrit par : marc | 30/06/2009

SUPERBE... je ne sais s'il fait toujours beau en Auvergne... ce que je sais c'est qu'il fait bon y séjourner ... s'y promener ... des lieux de silence et beauté...
merci pour ce beau partage

Écrit par : Maria-D | 30/06/2009

Quel plaisir de te lire et regarder ces photos, il va falloir que j'y retourne en Auvergne c'est trop beau....Merci Uméa ça c'est bien passé, maintenant il faut attendre et la promener pendant un mois en laisse.... elle ne va pas être très heureuse, pour le moment elle est sur 3 pattes

bises
françoise

Écrit par : Francoise du Var | 01/07/2009

Merci pour cette belle idée de rando et ce reportage magnifique.

Écrit par : Joël | 01/07/2009

Bienvenue Joël sur mon blog .Si vous faites ce périple vous allez vous régaler sportivement, "paysagèrement, culturellement et gastronomiquement ...Si vous souhaitez des précisions sur le parcours et les gîtes envoyez moi un mail

Écrit par : ulysse | 01/07/2009

Géniale la promenade comme toujours, tu nous enchante et quel plaisir de te suivre
dans ce périple, tu racontes si bien que l'on s'y croit volontiers.

Et avec cette chaleur ici, 38° encore, oui c çà le Midi ! Mais j'aimerai bien être
dans un de ces petits coins verdoyant et frais , en dégustant un bon petit vin
aussi. Allez Ulysse encore BRAVO et MERCI, miaouuuuuuuuu!!!!!!!!!!

Écrit par : mistigris | 01/07/2009

Hello Mistigris c'est sûr qu'avec ta fourrure tu ne dois pas avoir froid et de plus les chats n'aiment pas l'eau , heureusement il nous reste les autres liquides....belle soirée

Écrit par : ulysse | 01/07/2009

Remarquables les trois premières photos et celle du pavot et toutes les autres naturellement.

Vous pourriez organiser des randonnées, vous auriez un succès fou j´en suis certaine.

Écrit par : chantal | 01/07/2009

cette belle randonnée, si bien relatée me donne un peu le " bourdon " mais je te emercie de nous envoyer un peu d'air pur, en ce moment j'en ai vraiment besoin.
merci ULYSSE Plein de courage de joie et d'humour

Écrit par : ginette | 02/07/2009

Quelle générosité dans l'austérité! Une région (de plus) à découvrir !
Merci de nous faire partager ces magnifiques découvertes.

Écrit par : Rémy | 02/07/2009

Merci Remy de votre pasage, le plaisir est dans le partage...

Écrit par : ulysse | 02/07/2009

Une belle randonnée rafraichissante par ces journée de canicules gardoises.
L'auvergne "cha" donne envie....
Merci pour le clin d'oeil, avec beaucoup de retard, car en ce moment je bosse beaucoup...

Écrit par : bénis soient les félés | 03/07/2009

bonjour mon ami Ulysse,

quel dépaysement, ces paysages sont superbes... ce nevé qui vous apparaît ... trop beau !

merci! j'attends de lire la suite...

bon vendredi et bonne fin de semaine,

bien amicalement

Écrit par : laurent | 03/07/2009

que cette région est belle !!
la France aussi, mais la région des volcans d'Auvergne m'a toujours plu par son coté trés nature .
bonne soirée
à bientôt

Écrit par : norbert | 03/07/2009

Coucou Ulysse,

Je ne suis pas aussi assidue que tous les auteurs des commentaires...
Mais je passais par ici pour découvrir les nouvelles photos et textes que tu maries si bien.
Je voulais aussi en profiter pour te souhaiter un joyeux anniversaire :-)
A très bientôt

Mademoiselle "pouet pouet"

Écrit par : Mademoiselle Pouet pouet | 03/07/2009

Bonsoir Ulysse, tj aussi agreable de te lire et d admirer tes photos. Je suis passée très vite, mais si je ne me trompe pas tu caractérises la deuxième photo de fleur jaune d' "orchidée". Je ne penses pas que s'en soit une, plutôt une fleur de la famille des labiées, un lamier jaune peut-être. Les feuilles ressemblent à celles de l' ortie. Bon été!

Écrit par : Chevrière en Norvège | 03/07/2009

Bonjour Ulysse Paysages splendides, très beau reportage accompagné de si belles photos. Une admiration toute particulière pour la 1ère, la 2è et la 10è photo. Irène

Écrit par : eneri | 05/07/2009

Je continue avec admiration à te lire, d'autant plus que nous étions au pied du sancy début Mai, mais c'est tout ce que nous avons pu faire, enfermés dans la voiture, tellement il tombait des cordes, et le paysage était super bouché. Je suis donc ravie de voir tes belles photos. Bisous, à bientôt

Écrit par : chris macaronade | 05/07/2009

A mademoiselle Pouet Pouet merci pour ta visite et ton message N'hésite pas à nous faire signe si tu passes dans les parages Bises

A Chris merci de ta visite ...et au plaisir de randonner bientôt ensemble

A Chevrière en Norvège : heureux d'avoir de tes nouvelles et merci pour la précision je vais corriger l'erreur

Écrit par : ulysse | 11/07/2009

Magnifique endroit que je connais, mais j'avoue ne pas être grimpée sur ces cimes.
Merci pour cette magnifique balade pleine d'oxygène.
Bonne journée

Écrit par : Pascale☼Nokomis | 24/01/2014

Merci pour cette belle balade, même si elle date un peu !!

Écrit par : Framboise44 | 24/01/2014

Superbe! Ce que j'aime là-bas, comme dans la Loire, c'est l'herbe toujours bien verte et grasse, même en plein été. Une belle balade, merci!

Écrit par : Gaya Nature | 24/01/2014

c'est une très belle randonnée et l'Auvergne mérite que l'on s'y attarde ... très belle fin de janvier !

Écrit par : durgalola | 24/01/2014

De découverte en découverte, tout est tellement beau! Un gros merci pour ce beau partage si bien expliqué et imagé! Bisous tout doux et bonne journée dans la joie!

Écrit par : Maria-lina | 24/01/2014

Bonjour Ulysse, je suis émerveillée par vos magnifiques randonnées. Je ne connais pas la région mais d'après vos superbes photos, je peux m'imaginer un peu. J'aime vos écrits.
Belle soirée et mes amitiés!

Écrit par : Denise | 24/01/2014

rageants les caillebotis comme les 4/4 parfois en haut dans les pyrénées. j'aime beaucoup cette région.

Écrit par : telos | 24/01/2014

Bonsoir Ulysse

magnfiques merci pour la belle balade

bon WE
bises :)

Écrit par : nays | 24/01/2014

J'ai souris en découvrant ce chemin de planches en haut sur les sommets, j'imagine vos yeux ébahis et votre déception ! J'imagine aussi toutes les monts et montagnes ainsi pourvues et enlaidies par ces planches ! quel cauchemar n'est-ce-pas ? Mais bon, ouf ! ce n'est qu'un cauchemar.
Merci pour cet article que j'ai lu et vu avec grand plaisir.
J'espère que là-bas pour de vrai, tout se passe bien.
Bonne continuation et gros bisous d'amitié
AnnickAmiens

Écrit par : Anniclick | 24/01/2014

Que ces lieux sont extraordinaires. Impressionnante cette vue... quand on songe à ce qui couve dessous, à très très grande profondeur j'espère.
Merci pour cette magnifique balade cher Ulysse

A bientôt ;)
Martine

Écrit par : Martine | 25/01/2014

Ah, ah, vous n'avez pas eu droit aux invasions de moucherons au sommet du Sancy ?..Je n'avais jamais vu ça, des milliards de moucherons..Vous avez eu de la chance que l'hiver ne soit pas tout à fait terminé.
Quant aux trains que regardent passer les vaches, depuis 2009, il y a eu du changement, avec le panoramique du Puy de Dôme, j'adore ce train.
Voyez ce que j'avais mis sur la Montagne, début juillet, suite à un de leur article..L'hiver venait de se terminer et l'atmosphère était très humide, oui, d'habitude, l'été commence plus tôt.

La promenade d'une Auvergnate, accompagnée de son petit-fils et de son mari, tourne au calvaire à cause d'une invasion de moucherons.

"Lundi, notre petit-fils avait envie de monter au sommet du Sancy.. Il n'avait jamais pris le téléphérique. En sortant de la cabine, nous avons été attaqués, oui, je dis bien, attaqués par des myriades de moucherons – ouf, pas de moustiques - Qu'à cela ne tienne, nous nous sommes dit, ce n'était pas bien grave, ce n'était pas une vague de moucherons qui allaient nous impressionner. Nous avons commencé à attaquer les marches. Plus nous montions, plus ils étaient nombreux, impossible de regarder devant, d'admirer le paysage. (...) Après avoir monté à nouveau une dizaine de marches, j'ai dit à mon mari :
– "Continue avec le petit, moi, je redescends, pas envie d'un repas de moucherons

– Moi aussi, je veux redescendre, a dit mon petit-fils."

Nous avons donc rebroussé chemin et avons repris le téléphérique.

Question : Pourquoi, en bas, au départ, on ne nous a rien dit ? Nous ne serions pas montés (...) Comment profiter du paysage, quand vous passez votre temps à vous débattre avec ces millions, que dis-je ! les myriades de bestioles (...) Croisant des touristes mécontents, j'en ai entendu un dire : « Dans les Alpes, il n'y en a pas ». Il a fallu que je fasse le boulot du syndicat d'initiative.

– "Vous savez, d'habitude, il n'y en a pas non plus ici ou alors, très peu... Je suppose que ce n'est qu'une question de quelques jours".

Au syndicat d'initiative du Mont-Dore, on m'a ri au nez quand je leur ai téléphoné pour leur demander pourquoi ce petit ou gros désagrément n'avait pas été signalé. "Ne rigolez pas que j'ai dit à la dame, si vous aviez des milliers de moucherons qui entrent dans votre nez, vos oreilles, vos cheveux, vous verriez que ce serait moins marrant". Cela dit, raconter comme ça, ça peut être rigolo. (...)

Dommage pour notre petit fils qui n'aura pas pu admirer la superbe vue qu'on a à 1885 m d'altitude sur toute l'Auvergne, même qu'il paraît qu'on peut voir le Mt Blanc à certaines périodes de l'année.

Mon mari, depuis mardi, sa tête le démange, à croire qu'un nid de moucherons a élu domicile dans les rares cheveux qui lui restent. Il n'avait lundi, ni lunettes, ni casquette, qu'un crâne nu où les moucherons ont dû danser la bourrée auvergnate.

Écrit par : juliette | 25/01/2014

Quelle région magnifique.
Admiration chaque fois que j'emprunte l'autoroute qui la traverse... et pas le courage ou le temps de m'y balader.
Il faudra pourtant que je me décide à le faire avant qu'il ne soit trop tard... que j'ai 100 ans :-)

Écrit par : Françoise | 25/01/2014

Que du beau!

Écrit par : Béal Arlette | 13/02/2014

Les commentaires sont fermés.