suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/09/2009

Les rivières meurent aussi....

 

DSC01260.JPG

Les fleuves et les rivières sont les veines de la terre :  sans elles de vastes régions ne seraient que des déserts.  Leurs eaux salvatrices abreuvent  arbres et  plantes qui, à leur tour, abritent et nourrissent animaux, insectes et oiseaux dont la trame foisonnante a permis l’émergence et la survie de l’humanité. De grandes civilisations, telles l’Egypte des Pharaons et la Mésopotamie  ont été les filles de fleuves et certaines autres ont disparu (Maya, Anasazi) quand l’eau est venue à leur manquer. Les rivières permettent en outre à l’homme d’y jeter leurs rancunes et d’assurer ainsi la résolution pacifique des différends, mais cette pratique ancienne semble être hélas tombée en désuétude.

 Ces cours d’eau intrépides ou indolents, cristallins ou fangeux, domestiqués ou sauvages se jettent au bout de leur voyage dans les mers et les océans. Ils ne meurent pas pour autant, leurs eaux se mêlant aux eaux maritimes pour, sous l’action du soleil, entamer un nouveau voyage via les nuages qui, en déversant pluies et neiges sur la terre, réalimentent dans un cycle sans fin ces fleuves et rivières.

 Mais il est des rivières qui meurent au cours de leur long voyage vers la mer. J’en connais une fort belle, la Buèges,  dont je vais vous conter le destin tragique.

 Sa source limpide et généreuse sourd des entrailles de la terre au pied du Peyre Marine, l’un des sommets du massif de la Séranne, non loin du village de Pégairolles de Buèges.

 

DSC05263.JPG

La Buèges s’est creusé un lit confortable dans le sol calcaire de la vallée où elle se prélasse et passe, après quelques kilomètres, au pied du village de Saint Jean de Buèges dominé par  son château que surplombe le Roc de Trécastel

 

DSC05146.JPG

 

Elle s’engage alors dans un vallon sauvage, aujourd’hui abandonné par l’homme, mais  qui autrefois, quand le bon sens n’avait pas abandonné ce bipède arrogant, était couvert d’une mosaïque de vergers et de potagers enrichis par ses limons fertiles.

 

DSC05184.JPG

Aujourd’hui ses rives ont été colonisées par une armée pacifique d’aulnes, de saules et de peupliers dont le feuillage protège ses eaux des ardeurs du soleil.

 

DSC05248.JPG

Seul un  étroit chemin témoigne du passage épisodique de l’homme en cet endroit ou résident aujourd’hui des centaines de peuples clandestins  au nez et à la barbe des escadrons casqués de notre Coucou Suisse.

 

DSC05205.JPG

C’est, en effet, un lieu paradisiaque pour les mollusques en tous genres  qui y trouvent fraîcheur et tranquillité loin des chasseurs de « cagouilles »

 

 

DSC05153.JPG

Les cétoines y prospèrent également et se livrent sans crainte d’être dérangés à leurs  talents  d’équilibristes.

 

 

DSC05232.JPG

Même les cigales pourtant plus coutumières des zones un tantinet plus chaudes fréquentent les lieux…..

 

 

DSC05234.JPG

…parfois pour le plus grand bonheur d’une épeire qui y a tendu sa traîtresse et fatale toile. Ainsi ce monde en apparence idyllique est il, comme le nôtre,  plein de traquenards.

 

 

DSC05236.JPG

D’autres insectes un brin exhibitionnistes  se livrent avec ardeur au jeu de la « bête à deux dos »…..

 

 

DSC05244.JPG

…..tandis qu’un « gendarme » perché sur son observatoire surveille la vitesse des truites qui font la course dans la rivière.

 

 

DSC05278.JPG

 

 

DSC05195.JPG

Tout ici n’est que calme et volupté . La rivière apparaît immobile et offre un miroir où se reflètent les frondaisons  des arbres qui se courbent vers elles pour protéger des ardeurs du soleil ses eaux bienfaitrices

 

 

DSC05172.JPG

Seules quelques « araignées d’eau » troublent sa surface dans leur incessant ballet en quête de proies qu’elles déchiquètent de leurs redoutables mandibules.

 

 

DSC05222.JPG

Mais soudain on comprend mieux pourquoi la rivière s’immobilise : elle sent venir sa fin prochaine ; malgré la protection du tunnel de verdure qui la couvre le sol environnant desséché par le soleil l’aspire goulûment et interrompt son cours.

 

 

DSC05217.JPG

Les poissons pris au piège tournent en rond affolés dans les quelques flaques qui subsistent : ils mourront probablement dans les jours qui viennent, la nature reprenant sans état d’âme la vie qu’elle a généreusement donnée.

 

DSC05223.JPG

Après un dernier soubresaut la  rivière disparaît et révèle son lit asséché . Ainsi meurt la Buèges dans le secret d’un vallon sauvage de l’Hérault . Mais les rivières sont comme les chats, elles ont plusieurs vies. Avec les pluies de l’automne et de hiver elle reprendra son cours jusqu’à l’Hérault qui l’emmènera jusqu’à la mer .

Si vous avez aimé cette note, allez lire sur le blog de Christophe la désopilante aventure de cercueils ayant pour lieu Saint Jean de Buèges.

PS: définition du coucou suisse : 1) Type d'horloge suisse comportant un oiseau qui chaque heure sort de sa cage dorée et lance un tonitruant "coucou" 

 

 Textes & Photos Ulysse

Commentaires

Mon cher Ulysse Que c'est inquiétant de constater de pareilles choses Hélas Quand on voie ces quelques poissons entrain de survivre dans le peu d'eau qu'il reste un vrai spectacle de désolation ... Merci pour tes belles photos tu un fortiche Bonne semaine Amitiés André
J'ai oublier les cigales gratouillent toujours par chez nous iihh!!

Écrit par : André | 07/09/2009

Quel magnifique reportage, Ulysse. Je n'ai pas bien compris: est-ce que c'est comme ça tous les ans (l'assèchement de la rivière) ou bien est-ce dû au réchauffement climatique ?

Pourrais-tu me recommander un guide de balades que je pourrais faire toute seule ? On m'a dit qu'il y avait des GPS pour la rando maintenant.....

Écrit par : marie | 07/09/2009

Bonjour Ulysse,
L'adresse demandée est : UN FEMUR POUR JEAN-BAPTISTE - RUE DES PEUPLIERS - 12510 DRUELLE

http://assos1femurpourjeanbaptiste.over-blog.com/article-30201091.html

MERCI pour Jean-Baptiste et ses parents.

Écrit par : planet-taka-yaka | 07/09/2009

A Marie : je pense que le phénomène de l'assèchement est régulier mais cette année il est particulièrement précoce . Pour les guides je te recommande " Garrigues montpelliéraines chez Edisud " "Balades nature dans le parc naturel régional de Camargue Editions Dakota " le guide Hérault à pied de la Fédération française de randonnées" "le petit crapahut autour de Montpellier chez Libris " Tu trouveras ces guides et d'autres chez Sauramps à Montpellier Pour les GPS je sais qu'il en existe pour la randonnée mais je n'y connais rien préférant utiliser carte, altimètre et boussole

A Geneviève merci pour l'adresse

Écrit par : ulysse | 07/09/2009

Ah! que cette note ravive en nous de souvenirs!
Nous avons descendu et remonté le cours de cette charmante rivière.
Nous avons vu, à fleur de terre, sourdre cette eau précieuse que certains recueillaient avec je ne sais plus quel récipient à fond plat ...

Destin de toute rivière en pays calcaire. Elle chemine sous-terre. Sa seconde vie. Son ressourcement.

A Buèges, à l'ombre de ces platanes grandioses, une boisson fraîche, les boules s'entrechoquant, le cochonnet pointant ...
Une belle note.

Écrit par : jeandler | 07/09/2009

Superbes images.

Écrit par : amira | 07/09/2009

Captivant récit, je me suis sentie embarquée pour descendre le courant, je me voyais partie jusqu'à la mer... parfois il fait si chaud, si sec dehors, que les rivières préfèrent continuer leur chemin à l'abri des rayons, et peut-être des hommes qui sait, se faufilant sous terre pour ressortir à l'air libre un peu plus loin... mais c'est vrai que c'est inquiétant de voir déjà certaines modifications, arrêtées par le puissant déni de ceux qui ne pensent qu'à leur profit...
En attendant merci pour ces belles photos comme toujours, pour ce gentil voyage...
Bonne journée Ulysse !
@+ michelle

Écrit par : michelle | 07/09/2009

l'eau, source de vie, il nous faut la respecter et la préserver !!

bonne journée et bonne semaine Ulysse

Écrit par : norbert | 07/09/2009

bonjour ,
une "cagouille" ah ça c'est typiquement charentais ............j'ai de très bonnes recettes allé j'ai un peu de retard dans ma lecture mais zut il faut déjà retourner au taf !! je reviendrais ce soir
Cordialement
Marie16

Écrit par : Marie 16 | 07/09/2009

A Marie 16 : heureux d'avoir de vos nouvelles ...chez nous les escargots l'été vont rarement en vadrouille.bon courage pour le taf...

Écrit par : ulysse | 07/09/2009

A Amira : merci de votre visite mais le lien avec votre URL ne fonctionne pas Pouvez vous me donner l'adresse de votre blog ?

Écrit par : ulysse | 07/09/2009

Ressusciter... l'automne et la fonte des neiges... (quand il neige ce qui n'arrive plus tous les hivers...) cette eau miraculeuse tombée du ciel agira comme une transfusion de sang sur un malade. Ulysse tu préfères d'autres boissons, et je te comprends... mais l'eau n'est-elle la plus belle invention... de dame Nature ? Soignons là et protégeons là ! Combien de morts chaque jour dans le monde faute d'eau... potable !
Merci de ton commentaire sur mon blog qd j'ai abordé ce sujet.........

Écrit par : Françoise | 07/09/2009

Bleue, verte, transparente, caméléon, l'eau est source de source de vie. Profitez...

Écrit par : lutinbleu | 07/09/2009

si belles photos même celles des insectes que, malgré ma phobie, j'ai pu regarder
et comme toujours tes mots si JUSTES
merci pour ton passage ; rivières et fleuves ici au Québec te rendraient fou !

Écrit par : colette | 07/09/2009

Bonjour Ulysse, quel plaisir de partager cette promenade avec vous...

Écrit par : colapat | 07/09/2009

Bonjour Ulysse et bon retour parmi nous.
Est-ce le sort jeté sur votre cave qui vous a inspiré cette magnifique balade au bord de l'eau ?
Je vous assure que je ne suis pour rien dans le fait que la Buèges se transforme en oued méridional.
J'ai trop de respect pour l'eau source de vie !
Petit message à Colette du Québec, le lien vers votre blog ne fonctionne pas, il est inconnu chez Overblog....

Écrit par : Patacol | 07/09/2009

Bonsoir Ulysse, te voici de retour donc ! Quelle belle promenade au bord de cette
rivière, je m'y croyais, et alors les poissons j'aime çà !!miaouuuuu!!!!!!!!!!!
Comme toujours photos superbes cela donne envie d'y aller et les commentaires
toujours pertinents. Je note l'adresse du petit J.B., je connais aussi la SEP, alors
(ma fille) ! Bonne soirée et à bientôt pour l'Andorre????? MIAOUUUUUUUUUUUUUU!!!!!!!!

Écrit par : mistigris | 07/09/2009

Que dire de tout cela : simplement très BEAU... magnifiques photos sont les vôtres, cela devient commun de vous le dire ; et tout particulièrement celles d'insectes... la cétoine sous son ombelle de carotte sauvage et le graphosome italien équilibriste, je ne pense pas cher Ulysse qu'il soit "gendarme" mais plutôt "punaise arlequin" il me semble : http://fr.wikipedia.org/wiki/Punaise_arlequin ... http://fr.wikipedia.org/wiki/Gendarme_(insecte)
ceci dit qu'importe vos photos sont superbes

Écrit par : Maria-D | 07/09/2009

Bonjour Ulysse,
La Buèges, un de mes coins préférés dans l'hérault.
Il faudra que je fasse une note "cartes postales anciennes" sur cet endroit.

Cette rivière est aussi étonnante en amont, avec son eau turquoise et sa résurgence, un lieu superbe également, qu'en aval comme tu l'as parcourue, avec ses vasques qui se sont constituées au fil des ans, devrais-je dire des siècles, par dépôt de calcaire.

Et puis la perte de la Buèges, le pont roman, etc...
Tiens, ca me donne envie d'y aller.

Christophe

Écrit par : cpa34 | 07/09/2009

les photos sont belles, et le texte aussi ... être heureux peut être simple quand on suit des chemins verts et languedociens ... bonne soirée

Écrit par : andrée | 07/09/2009

Un bien bon moment passé en lisant ce dernier message, Ulysse.

Que de patience pour capter les insectes, je suis toujours émerveillée par le photographe.

Écrit par : chantal | 07/09/2009

A André : celà fait longtemps hélas que les cigales ne "gratouillent" plus chez nous ! mais le "coucou suisse" est de retour !

A Pierre : sous les platanes de Buèges il est une terrasse où le temps s'est arrêté et ceux qui y sont assis gardent leur jeunesse !

A Françoise : oui l'eau est un bien trop précieux pour qu'on en boive...gardons là pour se laver les mains et faire rempart à la grippe (j'ai bien appris ma leçon !)

A Patacol et Colapat : je suis ravi d'avoir répondu à votre attente et je boirai un flacon à votre santé !

A Mistigris : mais comment faire pour attraper un poisson sans se mouiller les pattes ? Pour l'Andorre , patience , il y a quelques notes en stock à passer avant !


A maria D : merci pour le compliment et votre lecture attentive: vous avez mille fois raison il s'agit bien d'un graphosome italien mais pour les besoins d'un commentaire humouristique je lui ai attribué une autre identité

A Cpa34 : j'attends avec impatience votre note sur cet endroit

A Andrée :être heureux n'est pas un état de fait mais une création .... le bonheur est une pente qu'il faut gravir alors que la morosité ou l'ennui vous tire en arrière

A Chantal : pour les insectes il faut certes de la patience mais surtout une vigilance de tous les instants : me balader dans la nature m'a appris à voir

Écrit par : ulysse | 07/09/2009

molto bene... ho capito... grazie

Écrit par : Maria-D | 08/09/2009

questo mi piace molto allora è un carabiniere italiano...;-)

Écrit par : Maria-D | 08/09/2009

A Maria : je ne connais pas l'italien mais je devine que vous suggérez que le graphosome ressemble à un carabinier italien...ce qui ne manque pas d'humour !

Écrit par : ulysse | 08/09/2009

Ce qui serait bien, c'est que tu ailles photographier cette jolie rivière près ce ce joli village de l'Hérault cet hiver..que nous voyions si les pluies d'orages l'ont rendue plus vive..

Cet été, j'ai vu beaucoup de rivières asséchées..

Hier, je me promenais en Auvergne du côté de St Nectaire et du lac Chambon...L'herbe y était bien verte..Par contre, il est vrai que la rivière allier a son cours bien bas...Mais, dès qu'il pleuvra des cordes cet automne sur les Cévennes, nous allons encore déguster...De l'eau, c'est bien, mais point trop n'en faut pour ceux qui habitent à côté..

Écrit par : juliette03 | 08/09/2009

Je n'aime pas trop les insectes....à part la jolie libellule..Mais, où sont les jolis papillons..On en voit de moins en moins..

Écrit par : juju | 08/09/2009

Quelle délicieuse manière de présenter un lieu,
un conte à la fois écologique, philosophique, naturaliste.
Belle réussite des photos aussi, d'une eau limpide et claire.

Chez nous cette année, il n'y eut de gendarmes que sur les routes ;o)....

Écrit par : Viviane | 08/09/2009

bonjour mon cher ami Ulysse,

je ne connais pas cette partie de l'Hérault, mais après la lecture de ton article j'ai vraiment envie d'aller voir par moi-même ;-)
alors comme ça tu rencontres des gendarmes pendant tes randonnées? (sourire)

bon après midi et bonne suite à ta semaine

bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent | 08/09/2009

A Juliette : l'herbe est toujours verte en Auvergne et heureusement car c'est, pour nous sudistes, notre château d'eau.....Vous semez la pluie et c'est nous qui la récoltons ! le monde n'est qu'injustice !

A Viviane :merci pour votre compliment que j'apprécie à sa juste valeur car votre plume a, je trouve, plus de légèreté et de richesses que la mienne

A Laurent : attends le retour des pluies d'automne pour aller te promener en cet endroit et tu seras ravi..

Écrit par : ulysse | 08/09/2009

Comme toujours, je suis émerveillée par tes récits et les images je savoure !

Écrit par : ginette | 08/09/2009

Oui, Ulysse dans un premier temps je vous disais : très bien j'ai compris merci (votre allusion au gendarme)
Puis dans un deuxième temps, je rajoutais : ceci me plait beaucoup... alors c'est un carabinier italien... (gendarme se disant carabiniere)

Belle soirée

Écrit par : Maria-D | 08/09/2009

De très belles photos, sans heureusement, celle de l'araignée, à moins que mes yeux aient refusé de la voir....cette rivière asséchée, quelle tristesse, vivement la pluie, la fonte des neiges.
Bonne soirée et à bientôt

Écrit par : Coqueline | 08/09/2009

Tout a été dit,rien que du bonheur et de magnifiques commentaires et images.....Comme toujours!
Merci pour ton oeil, qu'il reste franc et alerte.
Je connais le faux-plat Suisse, le coucou vient du même amis?

Écrit par : marc | 08/09/2009

Bonsoir Ulysse,
Merci pour ce beau reportage et ces merveilleuses photos.
Comment cette rivière (photo 3) peut-elle devenir ce lit asséché (dernière photo)?
Et tous ces poissons que j'aimerais pourtant sauver.
Et cette nature si belle à observer.
Et ce petit bonhomme bien décidé, déjà habitué à marcher dans tous ces lieux.
Belle soirée Ulysse. A bientôt pour d'autres récits.
Christine

Écrit par : Christine | 08/09/2009

des photos pleines de fraicheur !
a bientot

Écrit par : laé | 10/09/2009

Houps j'a fait une mauvaise manip. Ca doit être à cause du Corbières.
Donc, je suis toute d'accord avec toi.
Sur tout.
Voilà.
Bonjour à Monique !!!
Et... une chtite balade à la recherche d'autres insectographies un de ces 4 ?
Chui pour !!!

Écrit par : gene | 10/09/2009

(...Bé non... j'avais pas fait de mauvaise manip...)

Écrit par : Gene | 10/09/2009

A Maria D : merci pour ces précisions et la langue italienne est si belle qu'elle donne du charme à un "carabiniere" alors que le mot "gendarme" est plutôt rébarbatif

A Coqueline : vous avez raison l'araignée b'est pas sur la photo elle était assoupie (ou apeurée?) dans un coin de sa toile !

A Marc : merci pour ta visite et pour le compliment J'espère que tout va bien pour ta fratrie L'allusion au coucou suisse fait référence à un personnage politique qui arbore une superbe rollex et qui nous fait coucou régulièrement au fenestron .....

A Christine : rassure toi avec les pluies de l'automne la rivière revivra , du moins je l'espère car la sécheresse qui sévit ici commence à être sévère ! Il ne fait pas bon être poisson dans le sud !

A Iaé : heureux que mes photos te rafraîchissent ! Si elles pouvaient inciter les gens à moins utiliser leur climatiseur !

Hello Gène : heureux d'avoir de tes nouvelles Je retiens l'idée d'une sortie entre blogueurs mais je crois que ce sera pour le printemps prochain car mon agenda automnal est déjà bien rempli...

Écrit par : ulysse | 10/09/2009

Bonjour Ulysse,

comme convenu, voilà ma petite note historique sur ce lieu.
Et quoi de plus naturel, pour cette rivière qui se meurt, qu'une hitoire de cercueil ...

http://cpa34.midiblogs.com/archive/2009/11/15/saint-jean-de-bueges-histoire-de-cercueils.html

Amicalement,

Christophe

Écrit par : cpa34 | 16/11/2009

Les commentaires sont fermés.