Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


11/05/2014

A la conquête du Carlit !

 REPRISE D'ARCHIVE

DSC04487.JPG

Pendant une grande part de notre existence terrestre (je le précise pour ceux qui croient au ciel !) le matin, un réveil sonne  pour nous rappeler que dans l’heure qui suit  nous avons rendez vous avec notre pingre d’employeur, pour qui nous n’en faisons jamais assez et jamais assez vite, ou avec Paul Emploi pour lequel nous n’avons jamais le bon profil : c’est une expérience traumatisante qui ponctue l’essentiel de nos vies dans nos sociétés dite « développées » (on peut se demander d’ailleurs à quoi s’applique cet adjectif si ce n’est aux profits de ceux qui tirent les ficelles). Je suis heureusement délivré de cette fatalité et pour moi le réveil ne sonne point mais chante les prémisses d’une superbe journée généralement passée sur les sentiers.

Ainsi ce matin mon ami Gibus et moi avons pour objectif de gravir le Carlit qui domine le secteur de Font Romeu de ses 2921m. Ayant folâtré la veille sur les deux Peric, aguicheuses mamelles de Gaïa notre terre mère, notre nuit fut riche en rêves enchanteurs et nous nous sommes réveillés épanouis et dispos dans les bras frais et laiteux de l’aube, 

 

DSC04497.JPG

Notre itinéraire longe au départ une kyrielle de lacs qui rechignent à se débarrasser de leurs écharpes de brouillard, frêles protections contre l’air glacial matinal.

Ces innombrables lacs sont une véritable usine à nuages qui plus lourds que l’air  vont s’échouer dans le fond des vallées dont elles prolongent la nuit, alors que le soleil commence à caresser les sommets.

 

DSC04505.JPG

Nous sommes bientôt au pied du Carlit à environ 2200m d’altitude, il nous reste 721m à grimper et les conditions s’annoncent idéales si ce n’est le va et vient incessant des hélicoptère de l’armée qui continuent à propager leurs pollutions sonores et leurs résidus de kérosène dans cet endroit idyllique, pourtant considéré comme une zone naturelle protégée. Décidément celle que l’on appelle la « grande muette »  ne se prive pas de bafouer le droit des citoyens à la tranquillité. Une lettre envoyée au préfet sur ce point pour m'étonner de cette violation est restée sans réponse.

 

DSC04509.JPG

 Pas à pas nous prenons de l’altitude et les lacs que nous avons longés deviennent des morceaux de ciel plaqués sur le fond des vallées.

 

DSC04513.JPG

Le sentier se fait plus sportif et aborde une zone de pierriers où des cairns édifiés par des mains amicales et solidaires  et qui défient les lois de la pesanteur nous guident dans un dédale de rochers.

 

DSC04532.JPG


Nous abordons la partie la plus délicate car il nous faut franchir une paroi rocheuse sur laquelle nous devons nous transformer en crabes ou en araignée pour progresser. C’est ainsi que l’on comprend que chaque être sur cette terre aussi antipathique ou répugnante soit, pour nous,  son apparence, doit être respecté car chacun est un exemple de la merveilleuse capacité d’adaptation de la vie aux différents milieux. Trop souvent nos critères de beauté et de laideur sont guidés par l’arrogance ou l’ignorance. La belle leçon donnée à cet égard par le magnifique film E .T. est de nous montrer que des enfants sans préjugés peuvent manifester de la sympathie à des êtres que des adultes jugent effrayants.

 

 

DSC04518.JPG

Nous voilà au sommet ! Oubliés le souffle court, les mollets et les cuisses « grinçantes »,  la sueur  brûlante dans les yeux, le cœur qui s’emballe et semble vouloir jaillir de la poitrine ! Quelle jouissance ineffable et indicible !

Cette jouissance vient d’abord de s’être vaincu soi même et d’avoir fait taire la petite voix qui vous sussure quand ça devient « difficile »« tu vas faire quoi là haut ? c’est aussi beau d’en bas ! Tu te crèves pour rien, même si tu vas pas au sommet personne n’en saura rien et de toute façon tout le monde s’en fout» C’est cette petite voix qui fait qu’au fur et à mesure que l’on avance dans la vie, on renonce à ses ambitions et à ses rêves ! Et puis ce n’est pas vrai que c’est aussi beau d’en bas ! La haut, on embrasse un vaste bout de terre et cette communion vous grandit, étire votre âme et votre esprit et dissout les mesquineries qui nous assaillent quand on vit à ras de terre.BOn,  je m'arrête là car je deviens grandiloquent !

 

 

DSC04529.JPG

Et c'est , de surcroît, un grand bonheur de voir le dos des nuages, ces nuages dont on ne voit sur terre que le ventre et qui parfois sur nous s’oublient !

 

DSC04549.JPG

Mais il nous faut redescendre pour rejoindre nos compagnes qui nous attendent au col pour des agapes montagnardes. Le spectacle des lacs rassasie de beauté nos esprits mais nos estomacs ont leurs exigences aussi .

 

DSC04581.JPG

Une passerelle de bois qui tangue et danse au dessus du torrent qui jaillit d’un lac nous mène en un lieu paradisiaque  où nous posons nos sacs et étalons nos carcasses sur un lit d’herbes tendres brodé de rhododendrons.

 

DSC04572.JPG

En un tel lieu, on se dit que la beauté du monde n’est pas gratuite ou fortuite, elle est l’œuvre d’une « énergie » avec laquelle notre esprit entre en résonance . La beauté nourrit et élève l’esprit et il faut plaindre ceux de nos congénères qui en sont privés parce qu'ils vivent dans des lieux infâmes.

 

DSC04576.JPG

En prime nous jouissons du spectacle d’Izards qui gambadent sur le névé d’en face. Insouciants et heureux animaux protégés de  la passion destructrice des chasseurs. Pour moi celui qui prend plaisir à tuer est un homme spirituellement mort, et c’est d’ailleurs pour cela qu’il tue ne supportant pas la beauté et la vie !

 

DSC04610.JPG

Nous levons le camp pour lentement redescendre vers le plateau des Bouillousses. Les lacs se succèdent qui aspirent goulûment le bleu du ciel. Nous y piquons une tête et constatons que le « bleu  montagnard » au contraire du « bleu méditerranéen » est une couleur froide, mais en tant qu’adeptes des bains du 31 décembre il en faut plus pour nous dissuader.

 

DSC04617.JPG

Et c’est le retour au lac des Bouillousses que le jour quitte lentement sur la pointe des pieds plongeant ses berges dans l’obscurité.Comme dit le poète « C’est l’heure exquise où il faut prendre garde à la douceur des choses » car hypnotisés par tant de beauté  nous risquerions d'y rester jusqu'à la nuit et de geler sur place à la contempler.

Fort heureusement l’attrait d’une 1664 bien fraîche qui nous attend au bar de l’auberge du Carlit nous tire de notre rêverie. Nous avons une âme, mais un gosier aussi !

 

 

PS: Je vous invite également à aller à écouter ma dernière composition "Ainsi va le monde... sur  mon blog musical OLD NUT .

 

Texte & Photos Ulysse

 

Commentaires

comme je te le disait dans ta précédente note, nous devons faire l'ascension du Carlit l'été prochain.
je note qu'il y a un passage difficile avant l'arrivé.
c'est une rando qu'il vaut mieux bien préparer.
merci pour toutes ces infos.

bonne journée
a+

Écrit par : norbert | 15/09/2009

Je suis époustouflée de tant de beautés et de votre endurance de montagnard. Bravo !

Écrit par : planet-taka-yaka | 15/09/2009

Que ces paysages sont beaux !...Je rêvais...Subitement la sonnerie du téléphone m'a ramené durement sur terre...Pourtant, ma tête était bien dans les nuages...C'était L'HOMME, LE PATRON.... quelqu'un qui n'a pas souvent la tête dans les nuages...Voilà comment un beau rêve s'interrompt : comme la vilaine sonnerie du réveil..
- Je ne rentre pas..Je viens de recevoir des tonnes de marchandises..Jamais eu autant de boulot...Essaie de monter tôt.

Franchement, je n'en ai point envie..Une petite voix me susurre :
- reste avec nous, continue à rêver...Cette petite voix me sussurre souvent de vilaines pensées....Je trouve que je l'écoute un peu trop cette petite voix..

Ma soeur et mon bof sont aussi des drogués de la montagne..Je crois que vous, les randonneurs êtes animés de la même envie : monter toujours plus haut, toucher les nuages, atteindre le paradis..

Hélas, je ne connaîtrai pas cette extase....C'est pour ça que regarder ces photos de montagne me font tout oublier..Oublier surtout cette vie sur terre si triste, si angoissante..L'approche de l'hiver me fout le bourdon...Je n'arrive même plus à écrire un article dit "d'humour"...Je n'ai que des pensées négatives..

Je vous envie les mordus de la montagne...Faut dire aussi qu'il faut être en bonne condition physique...Vous avez trouvé un bon compromis avec vos compagnes...J'espère que ce n'est pas de l'esclavage pour elles, que vous ne vous servez pas d'elles comme de sherpas...

Tiens, j'arrête...Mon esprit divague...Mais, je n'ai pas envie d'aller au boulot..Dire qu'il y en a qui m'envierait (sauf les employés de France Telécom)...Mais, travailler avec mon patron est pire que travailler à France Telecom...Non, j'exagère..J'en veux à France Telecom qui a le culot de me mettre des prestations que je n'ai pas demandé et qui pousse ses employés au suicide..D'ailleurs, je pense que ça se passe comme ça dans beaucoup de grosses boites..L'être humain pour les grands patrons du CAC40 n'est qu'une merde, corvéable à merci..Comment les punir et leur empoisonner la vie à ces gros décideurs qui ont la tête dans les nuages, mais, des nuages bien, bien noirs, pas de bons gros nuages sympaths, blancs, joufflus ?....Eux vivent dans le monde du fric, un monde bien noir...Rien à voir avec ces beaux paysages reposants, où l'être humain se sent bien...
Bon, ça suffit comme ça Juliette ! Il est temps de partir..Mais, franchement, je n'en ai point envie...Je n'ai qu'une envie, écrire, me balader, vous accompagner dans vos rêveries..

Écrit par : juju | 15/09/2009

Bravo Claude et un grand merci pour ta générosité d'échange...j'aime beaucoup la deuxième photo, très belle profondeur de champ...avec toute ma considération et estime...amitiés. ALAIN.

Écrit par : bordeau alain | 15/09/2009

Ben mon colon, pour un ptit gars de presque 91 ans, tu grimpes drôlement bien ! Super cette note et ces photos magnifiques, et punaise que c'est beau !

Écrit par : lacalmette | 15/09/2009

A Norbert : pour l'ascension du Carlit il faut effectivement bien se préparer. Le passage sur la barre rocheuse est délicat mais si on n'a pas le vertige il n'est pas vraiment dangereux et puis en arrivant au sommet on est récompensé par une vue somptueuse !

A Geneviève : l'endurance je la pratique pour la montagne comme pour les nectars que nous offre la vigne et c'est sans doute le secret de ma forme ! J'ai lu avec grand intérêt dans le Midi libre de ce jour qu'un papet de 95 ans buvait une bouteille de vin rouge par jour et à quatre heures il faisait "sosol" c'est à dire qu'il se régalait d'un bol de vin coupé d'un peu d'eau dans lequel il mettait 5 sucres et de la mie de pain. C'était parait il le "dopage" des coureurs cyclistes dans les années 50 ! Et pour lutter contre la grippe, plutôt que le vaccin , prenez un verre de bon vin ! Et crotte aux prohibitionnistes !

A Juju : et bien Juju tu as raison de rêver car ce sont les rêves qui nous font progresser....où en serais-t-on si un homme de cro-magnon un jour devant l'incendie créé par un orage ne s'était dit j'aimerais bien domestiquer les flammes pour ne plus me geler les fesses quand pendant les longues nuits d'hiver je rends hommage à ma compagne ! Léonard de Vinci aussi était considéré comme un doux rêveur....

Quant au sort de nos compagnes je te rassure, elles sont pleinement volontaires et sont plutôt contentes de ne pas nous avoir toujours sur le dos ...

A Alain : tu as raison la raison d'être de mon blog c'est le bonheur de l'échange . merci de ta visite

A Jack (la calmette) bon j'ai un peu menti sur mon age.....je ne les aurai que l'année prochaine !

Écrit par : ulysse | 15/09/2009

Salut Ulysse Oh!! le réveil a bien du sonner pendant quelques années Hein! Avant de partir par avec ton ami Gibus gravir le Carlit Ihhh!!! Tes aventures sont toujours intéressantes avec un soupçon d'humour qui me plait. mais tes photos me plaisent beaucoup aussi elles nous font découvrir tes passions pour les grands espaces qui t'enchantent et nous emerveilllent Merci Uysse Amitiés André

Écrit par : André | 15/09/2009

cher Ulysse, il n'y a pas que le Carlit qui est conquis nous tout aussi.

Écrit par : ginette | 15/09/2009

Comme tu as de la chance de plus avoir à entendre le réveil sonner pour aller servir le dirigeant d'un portefeuille d'actions ! Désormais à toi d'avoir du courage mais seulement pour grimper là haut... et sans doute bien plus de satisfactions à admirer un tel spectacle comme seule la nature sait nous en réserver. Tes billets me font rêver.
Bonne soirée, Syl

Écrit par : Sylviane | 15/09/2009

Je plane à 2921 m....
Et comme Narcisse je me noie dans le bleu des lacs bordés de rhododendrons (contrairement à Sim je les adore, surtout ceux de haute montagne)
Merci Ulysse

Écrit par : Patacol | 15/09/2009

C'est magnifique et prenant,
il n'y a que sur le blog que je pourrai vous suivre.
J'EN PROFITE PLEINEMENT...comme si j'y étais et en plein forme.

Écrit par : colapat | 15/09/2009

Comme tu racontes bien, et comme sont magnifiques les photos, je m'y crois de nouveau, c'est si loin, mais tu nous fais rêver encore et encore, et çà c'est génial !
J'y reviens souvent sur ton blog, quel grand bol d'air (montagnard) ! car j'ai celui
de la campagne, mais les Pyrénnées je ne m'en lasse pas !
MERCI ULYSSE ! c'est SUPER et SUPERBE ! MIA..........OU................!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : mistigris | 15/09/2009

Cher Ulysse,
avec beaucoup d'"esprit d'escalier",
la lecture des commentaires de votre note précédente,
me ramène au mystère de la chaussette abandonnée au balcon d'une ville,
dont j'ai oublié le nom et le lieu,(comme au début de Don Quichotte).

Si cette chaussette est unique c'est que là,
demeure votre Pénélope qui chaque nuit tricote un pied,
l'étend au matin pour indiquer son attente,
reprend celui de la veille, le détricote et recommence,
jusqu'à votre retour, jusqu'à votre retour.

Écrit par : michel, à franquevaux. | 16/09/2009

Vos photos sont absolument merveilleuses.

Vous êtes vraiment en pleine forme pour escalader ces montagnes.

Écrit par : Chantal | 16/09/2009

Amen





Et merci a vous, bravo Ulysse et Gibus!

Écrit par : marc | 16/09/2009

toujours de l'humour, de la tendresse, et un rien de simplicité (la 1664 .. pas une coupe de champagne ...) et de très belles photos.
la beauté est bien douce et se montre partout pour celui qui ouvre bien ses yeux ....
toujours un très bon instant présent à vivre sur ce blog
bonne soirée

Écrit par : andrée | 16/09/2009

Superbe article et superbes photos. Grâce à vous, j'ai l'impression d'avoir conquis le Carlit aussi...

Écrit par : Juntos | 18/09/2009

Bienvenue Juntos sur mon blog merci pour votre commentaire

Écrit par : ulysse | 18/09/2009

Tes photos , Ulysse, réaniment la nostalgie des courses dans les écrins, ou celle des randonnées à la vallée des merveilles, même paysage, même sentiment d'imensité que l'on finit par dominer,cete victoire sur l'épreuve, la difficulté et sur soi-même.
Bravo
Akela

Écrit par : AKELA | 18/09/2009

Note artistique: 9.9
Note technique: 9.9
Bon, il reste de la marge...

Écrit par : lutinbleu | 19/09/2009

Nous y étions cet été. Bivouac au lac, 6 °. réveillés par les vaches intéressés par les restes de notre soupe... Balade sur le névé aussi.. et vue de marmottes...
pFFFc'était les vacances

Écrit par : Gene | 29/09/2009

A Akela : oui la haute montagne nous aide à ne pas nous laisser gagner par la facilité

A Lutin Bleu : je n'ai jamais eu d'aussi bonnes notes quand j'étais à l'école ! il y a un début à tout !

A Gène : ta soupe devait être sacrément bonne !

Écrit par : ulysse | 29/09/2009

Il me semble qu'on se croise souvent ces derniers temps, on a fait le Carlit avec des amis quelques semaines auparavant !

Qu'il est agréable de lire ces quelques lignes en ayant vécu la même chose !

Je suis persuadé que nos chemins finiront par se croiser, et ce jour là, je me ferai un plaisir d'offrir l'apéro.

Merci pour ces aventures dont tu nous fait si bien profiter et à bientôt !

Écrit par : Bahram | 18/11/2009

A Bahram merci pour votre visite et commentaire en espérant un jour vous rencontrer ...

Écrit par : ulysse | 18/11/2009

Toujours du beau par ici !! j'aime beaucoup ta vision de la chasse ! pour avoir "obéi" aussi, je ne cesse d'apprécier de pouvoir vivre sans montre au poignet ! belle fin de journée !

Écrit par : Colette | 11/05/2014

Colette oui vivre sans montre c'est un privilège!

Écrit par : Ulysse | 12/05/2014

j'aime ta grandiloquence ! c'est comme un roman . as tu pensé écrire aussi un jour ?

Écrit par : ghislaine | 13/05/2014

Que c'est beau, Ulysse. J'adore l'enfilade des lacs, c'est féerique. La nature nous rend serein.
Merci pour ton récit et tes magnifiques photos.
Belle fin de journée!

Écrit par : Denise | 14/05/2014

Avec ces archives, jaillissent en moi de magnifiques souvenirs, merci Ulysse

Écrit par : bernard | 14/05/2014

Le panorama est splendide!!! Sur que c'est mieux de la haut. J'adore être au dessus des nuages. :-))

Bises Ulysse

Écrit par : Gaya Nature | 16/05/2014

Et en plus ... Tu chantes bien !!!
Des paysages splendides, toute la beauté du monde, oui moi aussi je pense que la beauté nourrit et élève l'esprit.
Et je n'ai jamais renoncé à mes rêves, mon deuxième recueil de poésies est publié et je suis heureuse comme lors de mon premier rendez-vous avec mon mari ( il y a longtemps, nous avions 16 et 18 ans) :-)
Bon week-end !

Écrit par : Pâques | 16/05/2014

Quelques souvenirs par là-bas. Merci de les rafraîchir de bien agréable manière.

Écrit par : Maïté/Aliénor | 17/05/2014

Écrire un commentaire