suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/10/2009

Périple en Andorre- Dernière partie : Les lacs de Tristaina

 

 

 

DSC07111.JPG

Des quatre éléments  identifiés par les philosophes grecs : terre, air, feu et eau, celui qui sans conteste m’apparaît le plus  étonnant est l’eau. C’est au demeurant l’élément dominant de notre planète et le principal constituant de nos organismes. Elle me semble en outre supérieure aux autres éléments puisque  elle vole dans l’air sous forme de nuages, elle rend la terre fertile et éteint le feu. De surcroît elle modifie son apparence selon qu’elle est pluie, neige, glace ou vapeur d’eau.

 Et ce matin alors que nous partons pour faire le circuit des lacs de Tristaina, et éventuellement faire l’ascension du pic du même nom (2874m) réputé très difficile, l’eau nous offre le spectacle éblouissant d’une multitude de ruisselets  sinuant paresseusement au fond du vallon que nous longeons  pour rejoindre les lacs.

 

DSC07114.JPG

Quand on a gardé son âme d’enfant la nature vous livre ses secrets et ses merveilles . Pour ma part  je n’ai aucun problème vu que j’ai 8 ans d’age mental , mais heureusement plus de 18ans d’age « gosier-tal », ce qui m’autorise à consommer des breuvages bacchusiens, car mon admiration pour l’eau se limite à ses usages externes.

 Ainsi ce matin, les yeux encore éblouis par ces eaux miroitantes, j’aperçois dormant allongé sur la crête d’en face le visage d’un géant . Sans doute s’agit il du « Beau au mont dormant » dont parle une légende Andorrane et qui ne se réveille qu’une fois par mois lorsque la lumière de la lune rousse vient effleurer ses lèvres (d’où sans doute la réputation de sensualité que l’on attribue aux rousses)

 

 

DSC07126.JPG

Mais nous voici au bord du premier lac. Il est encore un peu tôt pour s’y baigner car l’air froid qui descend des cîmes n’a pas encore eu le temps d’être réchauffé par le soleil, ni l’eau du lac  à fortiori !

 

 

DSC07129.JPG

 

Nous prenons un peu d’altitude et découvrons le second lac de Tristaina, plateau d’argent suspendu au dessus du vide. On nous apprend dès l’enfance à attribuer une couleur fixe aux objets : l’orange est orange,  la tomate est rouge, les feuilles au printemps sont vertes , le ciel est bleu etc..

 Mais comme nous l’ont montré les impressionnistes les objets peuvent avoir une myriade de couleurs selon les jeux d’ombre et de lumière auxquels ils sont exposés. C’est ainsi que les lacs de montagne peuvent être blanc, gris, bleu, violet, vert, émeraude,argent, or , rose selon l’heure du jour et l’état du ciel. La sagesse populaire dit aussi que la nuit tous les chats, même les blancs, sont gris ! Qui a osé ricané en disant que la nuit Ulysse était aussi toujours gris ?  Attention je vous ai à l’œil avec ma webcam !

 

 

DSC07137.JPG

Parfaite et merveilleuse illustration de mes propos précédents le troisième lac de Tristaina aux eaux outremer teintées par endroits d’émeraude se révèle enfin  à nos yeux

 

 

DSC07146.JPG

 

 

DSC07155.JPG

Au fur et à mesure que nous grimpons, la vue sur les lacs s’élargit et ceux qui après avoir contemplé ce panorama  s’interrogeraient encore sur  l’utilité de «  marcher pour rien » en montagne sont à mon avis  à classer parmi ceux auxquels le sinistre Lelay pensait quand il disait qu’il offrait aux annonceurs de TF Hun « du temps de cerveau disponible ! »

Les plus observateurs de mes lecteurs et lectrices auront sans doute repéré une scène troublante concernant le lac  figurant à droite de la photo.

 

 

DSC07154.JPG

On voit en effet dans la partie inférieure droite du lac, la montagne poser une main affectueuse autour du cou d’un visage d’homme. De fait une légende prétend qu’une jeune femme Tristaina (d’où le nom des lacs) s’est noyée à cet endroit et que son amant inconsolable s’est aussitôt jeté dans les flots.

Mais la montagne est tombée amoureuse du jeune homme et le tient depuis ce temps dans ses bras l’empêchant de se noyer .  Selon la légende quiconque tenterait de le libérer serait enseveli aussitôt sous une avalanche de rochers. Courageux mais pas téméraires nous n’avons pas essayé ! (je sais je vous déçois un peu Mesdames mais je ne peux pas avoir toutes las qualités !)

 

 

photos marie 137.jpg

Nous arrivons près de la pancarte indiquant le sentier pour accéder au sommet du Pic de Tristaina qualifié de « molt difficile » (« molt » auquel correspond chez nous le terme ancien « moult » voulant dire très) et de fait selon nos renseignements pris la veille, il y a eu deux accidents mortels récents sur cet itinéraire.

Nous posons nos sacs et tergiversons pour savoir si nous tentons malgré tout l’ascension, quand soudain le « destin » décide pour nous …ou peut être est ce la montagne qui admirative de nos  exploits des jours précédents a voulu nous épargner un sort funeste !

 

 

DSC07163.JPG

En effet une énorme masse nuageuse déborde soudain de la crête et dévale la montagne...

 

DSC07165.JPG

La masse de nuages s’écrase au sol et commence à dévaler vers nous  comme la mer à marée montante au Mont Saint Michel.

 

 

DSC07167.JPG

Ce « tsunami » nuageux met fin à nos tergiversations et nous remettons prestement sur le dos nos équipements avec une seule idée en tête : redescendre le plus vite possible ! Nous pensons avec effroi à la difficile situation dans laquelle nous aurions été si ce phénomène météorologique avait été plus tardif et nous avait surpris au cours de l'ascension du Pic ! Une leçon  à tirer pour les apprentis montagnards : même par grand beau temps ne jamais partir sans sa boussole, son mobile, sa polaire, son coupe vent, son coupe-faim et bien sur son anti-gel !

 

DSC07171.JPG

Mais la masse nuageuse nous engloutit et nous pressons le pas afin de ne pas perdre notre chemin. Nous n’avons pas envie de jouer aux marmottes et de se terrer dans un creux du terrain en attendant que ce tsunami passe. Nous avons certes un peu de « soleil liquide » venant du pays d’oc dans nos sacs mais pas assez pour  maintenir longtemps nos corps  à une température vitale.  Car le cœur du nuage étant à 8°, ce ne sont pas les 13° du breuvage en question qui nous sauvera d’une hypothermie certaine.

 

DSC07177.JPG

Heureusement l’air tiède qui monte de la vallée stoppe pour un moment la vague nuageuse et nous pouvons faire une halte et reprendre notre souffle auprès du premier lac de Tristaina qui a de nouveau changé de couleur.  Preuve est faite que les objets n’ont pas de couleur propre. Celle-ci résulte de l’interaction de leur structure et de la lumière qui les touche. Mais ne sommes nous pas nous même multiple, notre « être » variant selon le milieu dans lequel ils se trouve ?

 

 

photos marie 142.jpg

Narguant les nuages arrêtés dans leur élan par la brise  ascendante, nous plongeons une tête dans le lac dont les eaux étonnamment tièdes (au moins 17°) témoignent du réchauffement climatique en cours. Au train où vont les choses, les générations futures connaîtront elles encore ce bonheur de jouer les grenouilles (en l'occurrence les crapauds!)  dans les lacs de montagne ?

 

DSC07184.JPG

Mais la masse de nuages accumulés finit par l’emporter sur la brise (certains gros nuages d’orage peuvent peser des millions de tonnes !) et à engloutir le pourtour du lac . Nous levons précipitamment le camp pour rejoindre  nos pénates.

 

P1100760.JPG

Sur le chemin du retour, nous surprenons soudain deux êtres étranges qui, profitant du brouillard ambiant, s’apprêtaient à s’embrasser. D’après une légende andorrane, il s’agirait de deux amants que la fée Armoise a transformé en pierres après que le jeune homme ait refusé ses avances.  Après avoir vu un  tel spectacle comment oser dire de quelqu’un d'insensible qu’il a un cœur de pierre ?

 

photos marie 146.jpg

 

 


Ayant retrouvé la sécurité de nos pénates, vous avez droit à une photo de notre groupe dont les mines réjouies témoignent des effets  bénéfiques de la randonnée…… ainsi que de la sangria sur le moral !

 

 

DSC07215.JPG

Le lendemain matin, au moment du départ, l’ensemble des nuages qui couvraient les monts sont tombés au fond de la vallée comme si la montagne voulait nous dissuader de retourner dans les miasmes du monde urbanisé.

Restez ! Jouissez de mes torrents ! Caracolez sur mes sommets ! Dévalez mes pentes ! Enivrez vous de mon air limpide ! semble-t-elle nous dire. Mais bon, nous n’avons pas la capacité qu’ont nos gouvernants  de financer leurs dépenses en creusant un peu plus l’abyssal  déficit public et il nous faut rentrer ! Mais c’est promis, si Nicolas ne casse pas notre tirelire on reviendra !

Merci de tout cœur chers lectrices et lecteurs de nous avoir accompagner ; lors de notre prochaine rencontre nous ne manquerons pas boire à votre santé (ça fera une occasion de plus !)

PS : pour un séjour en Andorre nous vous recommandons vivement de séjourner aux portes du parc Naturel de Sorteny à l’hotel Bringué (***) situé dans le village d’El Serrat fort calme et qui offre un excellent rapport qualité prix (salle de gym/piscine/sauna)

 

A la prochaine.....


Texte & Photos Ulysse (sauf celles signées J.M-P et Marie.B que je remercie pour leur copyright)

 

 

 

Commentaires

Déjà c'est fini ?? Mais que c'est superbe ! ces lacs cela donne envie d'y aller et d'y "tremper" les pattes juste un peu, brrrrrrrrr!!
Quelle belle équipe d'amis, cela fait bien plaisir, et félicitations à tous, et à Toi Ulysse
tu racontes si bien, on s'y croit de suite ! Merci, mais je sais qu'il viendra d'autres
^promenades, aussi belles, bonne soirée, à la tienne,! miaouuuuuuuuuuuu!!!!!!!!!!!

Écrit par : mistigris | 06/10/2009

A Mistigris : merci pour ta fidélité et tes compliments As tu noté mon message qui te disait que Françoise était intéressée par ta recette de moules Si tu es d'accord pour lui donner laisse lui ton mail sur son blog "le grand déblocage"

Écrit par : ulysse | 06/10/2009

Ulysse, tu nous fais rêver...
Des eaux si pures, des paysages fantastiques.
Une rude balade, sans aucun doute, mais quelle récompense!
Je découvre là un Andorre insoup^çonné, loin des carrefours balisés.
Merci de cette belle relation.

Écrit par : jeandler | 06/10/2009

Merci de nous faire revivre cette magnifique semaine que nous avons vécue, riche en découvertes, cuturelles, amicales, matagnardes (et c'est un alpin qui écrit...) et comme cerise sur le gaâteau... gastronomiques (ah les petits déjeuners...)
Rémy

Écrit par : Rémy | 06/10/2009

Merci pour ces belles histoires et pour la photo de famille (bien sympa ces randonneurs) ...
je ne connais l'andorre que par la réputation de ces magasins HT si je ne me trompe pas ... mais vaut largement le déplacement pour ses paysages.
mon mari va voir Niko jeudi ... tu veux qu'il lui fasse passer ton meilleur souvenir ?...
bonne soirée

Écrit par : andrée | 06/10/2009

A Pierre (jeandler) : la beauté est dans les yeux de ceux qui la contemplent et ton regard n'en manque pas comme en témoigne ton blog

A Remy : merci de ton passage Oui cette semaine fut un beau moment d'amitié. Bises à Suzanne

A Andrée : on a tous des idées "reçues " qui ne résistent guère quand on fait preuve d'un peu de curiosité. Je serais heureux que ton mari fasse passer mon souvenir (pas forcément le meilleur !) à Nicolas ...

Écrit par : ulysse | 06/10/2009

Brrr!! la masse nuageuse qui tombe m'a impressionnée fortement.
Ce genre d'excursion n'est pas du tout à ma portée
J'aimerai connaître la différence entre ce que j'éprouve en lisant le blog
et ce que vous éprouvez tous dans vos ascensions...
La brochette de gens heureux autour de la table est très très sympa.

Écrit par : colapat | 07/10/2009

bonjour Ulysse,
je n'ai pas vu le com mais je vais y aller voir, quand à donner la recette...!!
Mais pourquoi tout le monde veux cette recette ??? c'est une sauce comme une autre...
enfin, presque..! et puis le tour de main de Jano en plus !

Alors? ben rien de que l'huile d'olive, du vin blanc sec du bon, d'ici dans notre
pays d'Oc ! des oignons, ail, ...?, des herbes et des épices de ma composition, le
tout "arrangé à ma façon" bien sûr, et après la cuisson c'est Jano, sur une grande
plaque faite exprès pour 20 kilos de moules, entièrement démontable donc transportable
,
pour aller chez les enfants, les amis, avec bien entendu des moules de Bouzigues, bien
grasses, des fois directement de mer ou de l'étang, et la convivialité veux qu'on les
déguste autour de la plaque, avec un bon "Ribiera 2007", ou d'une autre année, d'un
vigneron du village Régis Pichon, tu connais ???
Il te plairait car le vin il en parle trés trés bien et les dégustations....miaouuuuuuuuuuu!!

Bonne journée Ulysse ! et à tous ceux qui te lisent, miaouuuuuuuuuuuuu............!!!!!!!!!

Écrit par : mistigris | 07/10/2009

très jolie balade ! on retrouve bien la beauté et l'ambiance si changeante de nos belles Pyrénées

Écrit par : alouette | 07/10/2009

bonjour mon cher ami Ulysse,

ah c'est fini??

"cami molt dificil" entre l'espagnol, le catalan et l'andorran : pas très difficile à comprendre ;-)

quel est le prochain périple de prévu?

au plaisir de te lire,

bon après midi (on attend la pluie, qui a fait défaut jusqu'à présent)

bien amicalement

Écrit par : laurent | 07/10/2009

Ulysse je n'ai plus de mots pour te dire le bonheur de pouvoir t'accompagner dans tes randonnées ! Heu, t'accompagner en rêve seulement... et tu as ce don rare de nous
transporter dans ton monde si réel et pourtant magique... Ulysse, je crois te l'avoir déjà dit... tu es un magicien.
Mistigris merci pour la recette...Pas besoin d'en dire plus, j'ai compris... pour la plaque heu... c'est une autre histoire... Nous ne sommes jamais si nombreux ! C'est vrai... dans chaque recette il y a toujours le tour de main, le petit secret "intransmissible"....
Un doux ron ron en remerciement !

Écrit par : Françoise | 07/10/2009

A Colapat : avec un peu d'entraînement et de bon vin d'Oc je suis sur que tu pourrais nous suivre....

A Mistigris : Merci j'en profite pour piquer la recette au passage ....et moi j'ai déjà la plaque !

A Alouette : bienvenue sur mon blog et merci pour le compliment

A Laurent : le prochain périple c'est deux jours de canal du midi à vélo pour demain et après demain mais les prévisions météo ne sont pas fameuses...on risque de finir autour d'un cassoulet à Castelnaudary !

A Françoise : ah si j'étais vraiment un magicien je transformerai l'eau de source en vin ! mais merci du compliment même s'il n'est pas tout à fait mérité !

Écrit par : ulysse | 07/10/2009

Comment ne pas rêver en venant lire et regarder tes billets ?
Devant la beauté du monde que tu as le bonheur de voir de près au travers de tes randonnées, je ne peux que rester là, admirative.
Merci pour ce partage et pour le rêve de balade que tu me fais faire à chaque passage.
Bises, Syl

Écrit par : Sylviane | 07/10/2009

A Sylviane : de fait je vis mes rêves...merci de les partager

Bon week end à tous: je pars faire du vélo le long du canal du Midi ....si le temps le permet sinon ce sera abbayes et cassoulets !

Écrit par : ulysse | 07/10/2009

je viens de découvrir le blog!!!j'en reste époustouflée par tant de beauté en images ainsi qu'en écriture!!!!On regarde, on lit, on ne se lasse pas...;et on recommence pour être sur de n'avoir rien oublié.....J'ai aussi connu les grandes randonnées, mais....genoux et dos exigent de la surveillance!!!!Meci de nous faire rever à distance!! à bientôt

Écrit par : Toy | 08/10/2009

Je ne me rappelle pas si je t'ai remercié pour ce beau voyage...
J'adore ces nuages au fond des vallées...Et, tel dieu, dominer cette mer de nuages..On doit se prendre pour le maître du monde...Ca m'est rarement donné d'en voir, sauf quand nous prenons le col de la République à St Etienne pour rejoindre le versant sud de la vallée..Es-tu déjà allé au col de la République ?..D'un côté, tu te trouves au Nord et de l'autre, tu te retrouves dans le sud..Ca m'épate à chaque fois..2 climats différents en quelques km...
Notre France est bien belle...

ps : j'ai vu que tu as mis le lien de mon blog chez colapat je crois..Je ne sais pas trop ce qu'elle a pensé de mon com..Je vais aller voir...Parfois, je me lâche que c'en est indécent...

A bientôt pour de nouvelles aventures...Des randonnées en raquettes peut-être!!!!!

Écrit par : juju | 08/10/2009

Alors ça c'est fabuleux à plus d'un titre
- Quelqu'un qui a aussi huit ans dans sa tête
- une déclinaison aussi somptueuse d'endroits tous plus magiques les uns que les autres tant dans leur forme que couleurs
- une petite pique en passant à P. le Lay
- l'adresse où se loger pour une escapade que tout cet article nous invite à faire et que je vais nous programmer..
Merci!

Écrit par : Viviane | 09/10/2009

Un seul mot, bonheur!
Merci a toi et tes amis, c'est magique et magnifique.

Écrit par : marc | 09/10/2009

Rien de plus revigorant avant de commencer une nouvelle semaine, que te plonger son regard dans les eaux de ces lacs. Tes photos m'ont une fois de plus livré le ballon d'oxygène nécessaire à une semaine de labeur ;-) Et je vois que ta bonne étoile ne t'a pas abandonné, c'est bon signe !!! Bonne fin de soirée Ulysse !

Écrit par : Bandolera | 11/10/2009

bien beaux "tes" lacs et courageux les crapauds ( appelés ouaouarons au Québec )
heureuse de revoir tes articles toniques !

Écrit par : colette | 12/10/2009

bonjour mon cher ami Ulysse,

week end radieux, pour mi octobre,

je te souhaite une très bonne semaine,

bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent | 12/10/2009

Je réagis avec retard à vos chaleureux commentaires car j'ai été privé d'internet pendant deux jours.

je souhaite donc la bienvenue sur mon blog à Toy à laquelle je suis heureux de prêter (virtuellement) mes genoux

Non Juju je ne connais pas le col de la République mais nous avons aussi un col chez nous le col des treize vents qui marque la limite du climat méditerranéen.

A Viviane: heureux d'avoir inspiré un projet de voyage...si vous le faites vous ne le regretterez pas et si vous avez besoin de renseignements n'hésitez pas

A Bandolera : j'apprécie ton passage car je sais que tu es fort occupée et c'est avec plaisir que je t'offre ces bouffées d'oxygène

A Marc : rendez vous en 2010 pour partager de tels moments

A Colette : très drôle ce mot québecquois de "ouaouaron" Nos cousins de la belle province ont vraiment un langage imagé !

A Laurent: bonne semaine à toi également et à tous ceux qui viennent vagabonder sur mon blog

Écrit par : ulysse | 12/10/2009

A Marc : rendez vous en 2010 pour partager de tels moments

Écrit par : links of london charms | 25/02/2011

Les commentaires sont fermés.