suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/10/2009

Changement de décor : je vous emmène à Cahors

 

DSC07557.JPG


Durant toute ma scolarité, je me suis ennuyé pendant les cours d’histoire, sauf en classe de seconde où ma prof arborait de superbes décolletés que masquait, hélas, les jours d’hiver, une large écharpe blanche (à chacun ses madeleines !)

Ces litanies de batailles, de massacres, de souverains despotes et sanguinaires m’horrifiaient et me faisaient douter de l’intelligence de l’homme. Seuls les récits des expéditions des explorateurs : Magellan, Vasco de Gama, Christophe Colomb, Tintin et Milou et Corto Maltese trouvaient grâce à mes yeux.

Si l’on analyse les choses lucidement, on constate d’ailleurs qu’à quelques exceptions près, telles qu’Alexandre le Grand, Hadrien, Gandhi, Obama et Angela Merkel, les hommes (ou les femmes) de qualité ne recherchent pas le pouvoir suprême, qui n’intéresse généralement que les médiocres, qui y cherche une compensation à leur médiocrité. L’histoire de France récente en est hélas une parfaite illustration.

C’est en voyageant que j’ai pris goût à l’histoire, celle écrite par les hommes et les femmes « ordinaires » qui nous ont laissé en héritage cités, chapelles, châteaux, abbayes, ponts, mais aussi moulins, capitelles, murets, vignobles, toutes œuvres révélant et magnifiant les mille facettes du génie humain quand il sert les intérêts de la collectivité.


Et, en la matière Cahors est un beau livre d’histoire. Crée par les Cadourques (tribu gauloise) au 1er siècle avant notre ère, autour d’une source qui alimente encore la ville, elle prit son essor à l’époque romaine où elle devint Cadurca, qui au fil du temps a donné Caurs puis Cahors.

DSC07558.JPG

Paresseusement blottie dans un méandre du Lot, elle est aujourd’hui un peu à l’étroit et déborde sur l’autre rive où les maisons se tiennent en rang serré, épaule contre épaule, adossées aux falaises des collines au milieu desquelles le Lot a creusé son lit.

Cahors a donné son nom à une autre rivière de couleur sang alimentée par le cépage Cot et qui prend ensuite le chemin des barriques, des bouteilles puis des verres pour finir – tout est bien qui finit bien - dans nos gosiers !


DSC07561.JPG


Cette belle cité, aujourd’hui un brin assoupie, fut au XIIIème siècle l’une des plus grandes villes de France suite à l’arrivée de marchands et de banquiers Lombards, qui en firent l’une des grandes places bancaires d’Europe. La fièvre de l’or s’est alors emparée des « cahorsins » (synonyme à l’époque d’usurier) et cette frénésie fut stigmatisée par l’écrivain florentin Dante (1261-1321) qui précipita Cahors comme Sodome dans l’enfer de sa Divine comédie.

En cela Dante était visionnaire vu l’enfer dans lequel les banquiers ont plongé aujourd’hui une partie de l’humanité. Mais loin de faire amende honorable , voilà qu’ils recommencent à se « baffrer » ! Le veau d’or aura hélas encore et pour longtemps ses adorateurs.

Lors de la guerre de cent ans, Cahors fut obligée de se donner aux anglais - bien que leur ayant victorieusement résisté - suite à la signature par le roi de France Jean II du traité de Brétigny (1360) cédant le sud ouest de la France à Edouard III roi d’Angleterre. Ruinée par les « perfides albionais » Cahors ne revint dans le giron de la France que sous le règne d’Henri IV.

Mais la ville va longtemps vivoter et ce n’est qu’au XIXème siècle qu’elle retrouva un semblant de prospérité.


DSC07617.JPG

Cahors peut s’enorgueillir de posséder l’une des plus imposantes cathédrales romanes de France. Edifiée au XIIème siècle et dédiée à St Etienne, son allure de forteresse répondait à un souci de protection des habitants mais visait aussi à assurer le prestige de l’église catholique. Il est vrai que quand le comportement des membres d’une institution lui fait perdre tout crédit , il ne lui reste que les armes de la contrainte et de la puissance pour s'imposer. Hier on effrayait les âmes en les menaçant de l’enfer, aujourd’hui on manipules les esprits en utilisant les télés et les journaux.

DSC07582.JPG

Un sculpteur facétieux a placé à mi-hauteur sur le coté de la cathédrale loin de la vue des notables de l'église qui n'empruntent que le grand portail, la tête d’un « drôle » tirant la langue, sans doute à l’intention des bigots et bigotes qui s’en vont prier dieu pour leur salut mais ferme les yeux sur les malheurs de leurs congénères.

DSC07598.JPG


 Le cloître plus tardif (1509), de style renaissance, présente un mariage harmonieux du monde végétal et minéral magnifiés par le génie de l’homme. Les lignes géométriques des pelouses combinées aux arcatures ouvrant sur la pénombre des galeries créent un espace propice à la méditation : où allons nous dîner ce soir ?

DSC07622.JPG

A l’angle d’une rue trône un monument dédié au poète Clément Marot (1496 -1544), enfant du pays, qui célébra en quelques vers la présence dans le Quercy de l’ombrageux Lot et de la généreuse Dordogne, qui au vu des traits humains que leur a prêtés un sculpteur auraient bien aimé s'unir. Vous aurez deviné sans peine dans quelle rivière je préfèrerais me baigner !

DSC07656.JPG


Et puis nous arrivons au pied du joyau de Cahors, le pont de Valentré, magnifique bague de pierre passée au doigt du Lot . Véritable chef d’œuvre de l’art militaire du moyen age, avec ses tours à mâchicoulis s’élevant à 40m au dessus de l’eau, ses parapets crénelés et ses avants- becs rompant la succession des arches, ce pont séduit par son élégance et son harmonie.

DSC07667.JPG


A l’origine les tours extrêmes étaient fermées de portes et de herses et la tour centrale servait de poste d’observation. Il formait ainsi une sorte de forteresse commandant le passage du fleuve qui impressionna tant les anglais pendant la guerre de cent ans -peuple pourtant guère impressionnable qui affronta sans sourciller les V2 du sinistre moustachu - qu’il ne fut jamais attaqué.

DSC07668.JPG



La perfection et l’élégance des lignes de cet ouvrage subjuguent le Lot lui même qui s’écoule paisiblement sous ses arches

DSC07673.JPG


Vu les prouesses technique que représente la construction d’un tel ouvrage, la légende prétend que l’architecte avait passé un pacte avec le diable pour qu’il l’aide à construire le pont. Ce qui en quelque sorte revient à considérer Dieu comme un incapable, mais il faut dire que vu l'état du monde on peut légitimement se poser des questions sur ses capacités.

Toujours est-il qu'en échange de son âme, l'architecte aurait demander à Lucifer de porter de l’eau aux ouvriers, mais en lui remettant à son insu un seau troué (pas finaud non plus le diable !). Pour se venger Belzébuth aurait fait chaque jour tomber une pierre placée en haut de l’angle nord est de la tour centrale. Lors de la rénovation du pont au XIX ème siècle par Viollet – le - Duc on plaça à cet endroit une pierre représentant ce sinistre personnage.

 

DSC07678.JPG



La visite de Cahors s’achève . A vous de prendre le relais et d’aller flâner dans cette charmante ville du Quercy qui comporte bien d’autres merveilles au sein de ses ruelles moyenâgeuses, notamment de riches demeures qui sont comme un livre d’histoire et d’architecture en plein air .

Bonne balade !

Texte & photos Ulysse

18:04 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : cahors, lot, henri iv, dante

Commentaires

Superbe promenade, alors tu es donc "prof d'histoire-Géo-d'architecture;;etc"...
Quelle jolie ville, et les commentaires toujours placés au bon endroit, au bon moment, t'es pas aussi prof de français??? Bon, à quand la suite de la promenade, tu vas bien nous les montrer ces jolies maisons??? Bravo encore Ulysse, miaouuuuuuuuuuuu!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 21/10/2009

Eh oui moi aussi comme Mistigris
J'adore prendre ici des leçons d'histoire géo et même plus
Ulysse vous devriez passer de village en village faire vos comptes-rendus
Je crois que petit à petit (du bouche à oreille)vous attireriez les foules
.....
Et croyez bien que je vais y revenir (sur le blog) comme ont dit "en boucle"

Écrit par : Colapat | 21/10/2009

Merci Mistigris et Colapat de votre fidélité et votre ardeur à me lire...ma plume parfois une peu fatiguée s'en trouve ragaillardie....

Si Juliette passe par ici je voudrais lui dire que j'ai trouvé très émouvant son hommage à Mamounette et regrette qu'elle ait décidé de fermer son blog....

Écrit par : ulysse | 21/10/2009

Cahors, ce sera un but de vacances, ça c'est sûr
Tes photos sont belles et le texte toujours aussi bon ... je devrais te dire que c'est moyen pour que tu t'améliores ou simplement que tu ressentes la piqure d'un moustique ...; mais cela te ferait rire venant de ma part ...
je voulais juste te dire que si les bigots nous font rire, .... la pratique est nécessaire et la constance aussi, c'est comme cela qu'on avance ... dommage qu'on ait retenu uniquement les bigots ou les conneries de l'Eglise alors que le message du Christ est toujours aussi fort ...
d'ailleurs, je crois que tu pratiques avec ferveur par tes communions régulières avec le pain et le vin ....
Je souhaiterais utiliser dans un futur mandala, le com que tu as déposé chez moi. M'autorises-tu ?
bonne soirée

Écrit par : andrée | 21/10/2009

Eh! T'as oublié un autre trésor de Cahors: ses vins!

Amitiés.

Écrit par : Victor | 21/10/2009

A Andrée : merci pour ton commentaire...je suis tout à fait d'accord avec toi pour reconnaître la grande valeur du message de jésus Christ C'est ce que les institutions se sont cru autorisées à faire en son nom (croisades, inquisition , guerre fratricide) qui est condamnable

Par ailleurs je suis honoré que tu songes à utiliser mon dernier com pour un mandala.

A Victor : tu m'as lu trop rapidement cher ami car je parle du fleuve alimenté par le cépage Cot qui finit dans nos gosiers....

Écrit par : ulysse | 21/10/2009

Cahors est plein de charme mais je te soupçonne de ne pas y être allé juste pour les randos lol... Il est vrai que la ville n'est pas réputée que pour ses parcours historiques lol.
Bises et à bientôt,
Syl

Écrit par : Sylviane | 22/10/2009

J'aime bien feuilleter aussi ces pages "en plein air" et chez...Ulysse

Écrit par : colette | 22/10/2009

Salut Ulysse j'ai eu l'occasion de m'y arrêter deux fois en tournée, je le découvre beaucoup mieux avec toi. Tu es le roi en matiere de découvertes quel plaisir de te suivre dans tes voyages et randonnées . tes photos sont comme d'hab formidables j'ai un faible pour celle de cette porte d'entrée renaissance une vrai merveille, j'aime beaucoup ta symbole d'amour que peuvent ce prêter deux beaux départements sur le couple Lot et Dordogne, ce sculpteur est un génie. encore merci Bonne journée Ulysse Amitiés André

Écrit par : André | 22/10/2009

Très bien faite cette visite et avec le soleil en prime.
J'ai un doute, ce n'est pas Cahors l'histoire de la tour du pendu qui n'a jamais eu de pendu ?
Amitiés Kinia

Écrit par : kinia | 22/10/2009

bonjour mon ami Ulysse,

mais non, tu n'es pas ringard! Et tu n'as pas l'air ringard non plus!

merci pour la visite, article très intéressant, c'est une ville que je connais pas,

bon après midi, sous la pluie,

bien amicalement


@+

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 22/10/2009

A Sylviane : le hasard fait bien les choses surtout en France car partout où je vais il se trouve du bon vin...et ça aide à marcher !

A Colette : ne tournons pas les pages trop vite...la vie est déjà si courte !

A André : ravi que ma porte te ravisse , toi le grand expert "es" portes antiques !

A Kinia : bienvenue sur mon blog Effectivement il y a une porte des pendus à Cahors intégrée aux fortifications de la ville haute et où il n'y a jamais eu de pendu . Cette dénomination lui vient du fait qu'elle est sur les hauteurs et domine le Lot ...de fait c'est elle qui est pendue !

Écrit par : ulysse | 22/10/2009

Tiens ! je m'aperçois que je ne connais pas Cahors, à coup sûr tu donnes envie d'en faire sa visite tranquillement, en s'arrêtant au coin d'une rue, devant un paysage, une maison enfin tout ce qui parle au coeur et à l'âme ! un bien grand mot, oh non ! nous sommes tous pétris de la même pâte quelque chose en nous, croyants ou non nous relie nous sommes tous des humains les uns ont perdu de vue l'essentiel, les autres essaient comme ils le peuvent, et ta manière est magnifique de communiquer la "substantifique moelle " à l'homme! chacun en retirera ce qu'il peut -
Il est un livre que j'ai lu cet été c'est le Christ philosophe !!!Frédéric Lenoir - étudié à la manière d'un philosophe ce livre montre l'universalité du message du Christ lorsqu'il n'est pas pollué par la religion qui bien souvent divise au lieu de relier - Merci pour ton reportage

Écrit par : la hulotte | 22/10/2009

Ulysse ! J'ai la chance de connaître Cahors. J'y suis allée plusieurs fois les jours de marché.
Tous ce petits frometons... les produits dits du "terroir" et qui le sont vraiment... enfin je veux y croire. Bien sûr le bon vieux Cahors... parce que celui là, il est comme moi :-) Plus il est vieux plus est bon.... ben quoi on n'a pas le droit de se moquer de soi ?

Écrit par : Françoise | 22/10/2009

magnifique pont et encore une fois, le genie de l'homme passe les siècles sans encombre
bonne soirée
à bientôt

Écrit par : norbert | 22/10/2009

J' aime beaucoup le : "Où allons-nous dîner ce soir ? " en pleine visite.

Une ville que j' ai visité très jeune mais, qui m' a laissé "Un je ne sais quoi" qui m' invite à y retourner.

Écrit par : chantal | 23/10/2009

moi, j'ai deux questions à vous poser Ulysse !!!!!!!Avec cet état d'esprit pour la beauté, et la vision de tant de belles choses que vous savez si bien nous raconter...je voulais simplement savoir, si vous êtes aussi artiste peintre, car le pinceau devrait aussi bien se ballader sur la toile, que vos écrits sur l'ordi.....et puis je me demandai si les habitants de Cahors étaient les "Cadurciens".....à bientôt

Écrit par : Toy | 23/10/2009

A La hulotte merci pour la référence au livre de Frédéric Lenoir Bien que n'ahérant à aucune religion je suis intéressé parles textes "spirituels" N'as tu pas repris ton blog et si oui peux tu m'en redonner l'URL

Françoise : mais tu as raison de dire qu'avec l'age on se bonifie....c'est aussi mon cas !

A Norbert : le génie de l'homme certes mais hélas sa stupidité aussi ....

A Chantal : parfois on se voudrait plus "spirituel" qu'on ne l'est mais la force des instincs revient au galop ! les moines qui vivaient ici ne devaient pas non plus être sans faiblesses ....ainsi est l'homme (et dans une moindre mesure la femme souvent plus maîtresse d'elle même !)

A Toy : merci pour la visite et le compliment mais je ne suis pas peintre bien qu'aimant beaucoup la peinture Pour ce qui concerne les habitants de Cahors on les appelait du temps de Dante les Cahorsins mais aujourd'hui on les appelle bien les cadurciens ...

Écrit par : ulysse | 23/10/2009

Moi j'adore l'Histoire !
Mais pas celle des dates et des batailles, la petite histoire dans l'Histoire, et surtout le Moyen Age dont il nous reste tant de belles choses à découvrir dans nos villes et nos villages.
Merci Ulysse pour cette belle balade à Cahors, je suis fascinée par ce pont sur le Lot, et vos commentaires...arrosés ;-)

Écrit par : Patacol | 24/10/2009

Ce qui est merveilleux,Ulysse, c'est que de chez nous,nous découvrons grâce à tes superbes photos tant de jolis coins de ton pays et comme tu sais si bien décrire et raconter les lieux visités non seulement nous apprenons,nous nous cultivons et nous avons envie nous aussi de nous rendre dans tous ces endroits mais tu nous invites aussi à réfléchir,à réagir. J'apprécie également tes découvertes des produits du terroir. A bientôt pour de nouvelles aventures.

Écrit par : Christine | 24/10/2009

A Patacol : il est vrai qu'en France nous sommes particulièrement gâtés en matière d'héritage il n'y a pas de lieu qui ne parle des siècles passés...Quant au moyen age que certains considèrent comme une période "archaïque" c'était effectivement une période d'une grande richesse culturelle et économique avec de nombreux échanges internationaux par le biais des foires. Georges duby a écrit de très beaux ouvrages sur cette période.

Et pour qui veut avoir un panorama synthétique et passionnant des grandes civilisations, il faut lire "Grammaire des civilisations " de Fernand Braudel Ce bouquin se lit come un roman !

A Christine : merci pour ton commentaire et ta fidélité Pour la prochaine note nous descendrons la Dordogne , prépare ton gilet de sauvetage !

Écrit par : ulysse | 24/10/2009

Quand je pense que l'année dernière, je suis passée avec mon fils cadet à Cahors, mais que nous n'avons fait que contourner cette jolie ville par la zone industrielle..Il était tard..Nous allions à Villefranche-de-Rouergue ( à visiter absolument, une des + anciennes et + grande bastide de France)...Mon fils voulait acheter du vin de Cahors, un de ses vins préférés..
Nous nous sommes dits : "nous nous y arrêterons en remontant"..Manque de pot, nous sommes remontés par l'A75, une autoroute gratuite à partir de Clermont-Ferrand (mis à part le pont de Millau)..Faudrait être maso pour payer une autoroute..Nous prenons l'autre autoroute, Clermont-Ferrand-Bordeaux quand il y a trop de camions sur l'A75 en semaine...

Mes 2 fils ne se sont pas revus depuis...Jamais en même temps chez leur vieille mère..Même pas à Noel..L'un vient à Noel, l'autre au Jour de l'An...


J'adore cette région..Le triangle, Lot-Dordogne-Aveyron...Est-ce-un triangle d'ailleurs !

J'ai vraiment envie de le voir ce fameux pont Valentré...et boire du vin de Cahors..qui ne vaut pas un bon bourgogne, mais, quand même...C'est un petit vin pas cher qui se laisse boire sans façon, accompagné du fameux fromage du coin, comment s'appelle-t-il d'ailleurs ?...

Écrit par : juliette | 24/10/2009

Ulysse,
Je suis prête: mon gilet de sauvetage, mes palmes, le tuba.On peut découvrir la Dordogne.
A bientôt.
Christine

Écrit par : Christine | 24/10/2009

A Juliette : je me permets amicalement de te contredire car certains vins de Cahors valent largement de nombreux vins de Bourgogne qui produit autant de piquettes vendus dans les rayonnages de super marché que de grands vins qu'ils réservent aux acheteurs huppés ! les bourguignons sont des snobs qui acceptent rarement la visite de clients particuliers sauf s'ils ont une particule ou un gros compte en banque !


A Christine : le tuba et les palmes ne seront pas nécessaires mais mieux vaut prévoir un peu d'alka seltzer !

Écrit par : ulysse | 24/10/2009

Une ville que je ne connais et pourtant, si proche de chez nous finalement. La douceur des pierres et des lignes qui leur sont imposées donne envie de la rejoindre.
je suis comme vous, l'histoire de france dont je viens de terminer la lecture d'un énorme ouvrage me laisse incrédule: tant de violences à travers les siècles et... pourquoi?

Écrit par : Viviane | 25/10/2009

bonjour mon cher ami Ulysse,

je te souhaite une agréable semaine,

ainsi qu'à ta famille,

bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 26/10/2009

Cahors si joli où je fis une petite halte il y a deux et sont si beau Pont de Valentré... belle région vraiment... merci pour la visite

Écrit par : Maria-D | 26/10/2009

Je vais rester pendue à tes photos et commentaire. Allez par ici la suite de la visite (lol)
Bises Knia

Écrit par : kinia | 26/10/2009

Bienvenue sur mon blog Knia et merci pour le commentaire

Écrit par : ulysse | 26/10/2009

Je suis toujours en retard d'une excursion!
Voici le Lot, là verrons le fameux pont (gothique?) qui me semble maintenant interdit à la circulation. Plus de péage, donc.

Écrit par : jeandler | 31/10/2009

Les commentaires sont fermés.