suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/01/2012

Neige, blizzard et deux fous sur le Caroux ! (1ère partie)

 ACTUALISATION D'ARCHIVE

Etant indisponible jusqu'au début du mois de  février j'ai programmé quelques "archives" pour vous faire patienter. Merci de votre visite

DSC01151.JPG

La randonnée est pour moi un élément indispensable au maintien non seulement d’une bonne condition physique mais aussi mentale. Rompre un ou plusieurs jours avec le babillage médiatique pour aller à la rencontre de la nature et des éléments : soleil, pluie, vent, neige qui ne trichent pas, ne mentent pas , vous mettent face à vous même et vous poussent parfois dans vos derniers retranchements, est un exercice salutaire.

Elle permet de prendre du champ par rapport à cette "oligarchie d'incapables" qui  pensent que tous les français sont nés à Vire ! C’est sans doute pour ces tristes sires un critère d’identité nationale !

Non seulement sommes nous considérés comme des minables mais nous sommes aussi constamment sous surveillance. Car dorénavant avec les GPS installés sur les voitures et les portables , Big Brother peut nous localiser à tout instant et savoir si nous étions dans telle rue chaude de Neuilly sur Seine (un lieu particulièrement mal famé) ou dans une manifestation contre le port des talonnettes (un élément vestimentaire au moins aussi dangereux pour l’ordre public que la burka)

Aussi par mesure de sécurité éteignez le plus possible vos portables et allez là où les demoiselles à la voix sucrée des GPS n’oseront jamais vous accompagner : sur le Caroux ! Et cela même s’il y fait un temps à ne pas mettre un mouflon dehors . Au moins vous serez sûr d’être seul  et que l’on ne viendra pas vous y chercher !

 

DSC01159.JPG

Et c'est pourquoi, alors qu’il a neigé la veille sur les sommets et qu’une tramontane à 100km /heure est annoncée pour la journée, nous nous mettons en route, Gibus et moi, à partir du village de la Colombières pour une cure de « désintoxication » sur le Caroux.

Nous empruntons le chemin qui longe le ruisseau d’Albine, ponctué de superbes cascades et qui mène aux baraques du Caylus puis au roc du Boutou situé au bord du plateau sommital (800m de dénivelé) .

 

DSC01165.JPG

Il neigeote et le soleil, qui  généralement manifeste dans le sud un égo démesuré, joue une partie de bras de fer avec les nuages afin de na pas être renvoyé dans les coulisses. Leur affrontement crée de belles étincelles qui magnifient le paysage.

 

DSC01169.JPG

Celles et ceux qui ont bâti et vécu autrefois dans les baraques de Caylus où nous arrivons imposent le respect. Ils avaient le sens du devoir vis à vis de ceux qui les avaient précédé et de ceux qui les suivraient. Ils savaient qu’ils n’étaient qu’un maillon dans une chaîne humaine et travaillaient et bâtissaient non seulement pour eux mêmes mais aussi pour l’éternité. Ce sentiment leur permettait de supporter une existence souvent rude, mais qui n’était pas exempte de joies et de fraternité.

 

DSC01181.JPG

Le débit de l’Albine ayant considérablement grossi nous devons crapahuter sur ses rives escarpées pour trouver un endroit où le traverser sans trop de risque, les rochers étant rendus glissants par une pellicule de neige verglacée. Un peu d’adrénaline dans le sang est un élixir de jouvence qui enlève 20 ans à nos vieilles jambes ! (mais hélas pas au reste de notre anatomie  !)


DSC01183.JPG

Ayant traversé sans encombre l’Albine, il nous reste à grimper le ravin des Drayes pour accéder au plateau sommital envahi par les nuées, ce qui nous réjouit, car nous sommes sûrs de ne pas rencontrer âme qui vive là haut. Enfin, il y a peut être des « âmes » (sait on jamais !) mais pas les corps qui vont généralement avec…

 

DSC01195.JPG

En approchant du sommet la couche de neige se fait plus épaisse et recouvre de véritables chausse-trappes qui mettent en péril notre équilibre. Une fois ou deux je me retrouve affalé dans la neige alors que Gibus semble la survoler, révélant la supériorité en montagne des gènes suisses sur les gènes gaulois (mais dans une cave ceux des gaulois sont supérieurs, cocorico !)

  

DSC01205.JPG

Parvenus sur le plateau nous ramassons des branches mortes de pins pour nous faire un feu dans le refuge de Fontsalès. Mais la neige ayant recouvert les chemins nous errons une bonne demi heure nos branches à la main autour du refuge avant de le trouver. Cet étrange ballet – qui nous a bien fait rire – a dû paraître étrange à la DST si jamais une caméra de l’un de leurs satellites nous a observé. Je ne serais pas étonné qu’on soit bientôt mis en garde à vue pour comportement suspect, vue les phobies sécuritaires de ceux qui prétendent nous gouverner.

 

DSC01212.JPG
Nous finissons par trouver le refuge de Fontsalès qui est pour nous un bâtiment plus précieux que le Taj Mahal ou le palais de Topkapi, vu qu’on nous laisserait pas certainement boire du vin chaud et saucissonner au sein de ces deux monuments.


DSC01209.JPG

Par la magie d’une allumette nous faisons naître un feu sans lequel l’homme aurait été une espèce condamnée . Quand je contemple un feu, j’ai les yeux de Naoh , l’oulhram qui est parti à sa conquête et dont l’histoire est contée dans le roman « La guerre du feu » de J-H Rosny qui a illuminé, c’est le cas de le dire, mon enfance .

 

DSC01223.JPG

Pendant notre pause la tramontane s’est levée et a nettoyé le ciel . Nous entreprenons alors la traversée du plateau en direction du Hameau la Fage et des gorges de la Colombières. Au départ le chemin sinue au milieu dune sapinière qui nous protège du vent et arbore une parure digne de ses consoeurs du grand nord. Qui croirait que l’on puisse voir un tel spectacle dans l’Héraut, considéré par beaucoup comme le pays des plages et des camps de naturistes !


DSC01226.JPG

Le soleil jette des confettis de lumière qui illumine le couvert de la sapinière et lui donne un aspect féérique.


DSC01232.JPG

Puis nous abordons une zone de feuillus dont la tunique neigeuse apporte un brin de fantaisie à leur morne existence hivernale


DSC01231.JPG

Sur ces chemins recouverts d’une neige inviolée nous posons le pied là où aucun autre homme ne l’a posé. Quelle jouissance cette sensation nous procure dans ce monde où tout semble pollué, déprécié, usé….. Mais nous faisons bien de savourer ces instants de jouissance car nous ne savons pas encore ce qui nous attend au sortir du couvert des arbres….pauvres fous partis seuls inconscients par un jour de blizzard sur le Caroux !

A suivre.....

Texte & Photos Ulysse

A ceux qui envisagent l'achat d'un appareil photo je déconseille l'achat d'un appareil SONY qui comme le souligne ce site sont de fabrication légère, ce que je confirme car mon SONYAlpha 55 a eu une panne fatale alors qu'il était encore sous garantie que la société a refusé d'appliquer prétextant un mauvais usage de l'appareil. 

 

Remonter

 

Commentaires

Merci je viens de suivre votre chemin , tout en lisant et admirant les photos !
Comme vous avez raison ! Et je réalise que j'ai préféré me promener ici plutôt que de brancher la télé dont je ne suis pas fan , qui rabâche en boucle les mêmes "sornettes" .
Bonne soirée , dans ces lieux la respiration doit bien fonctionner , pas comme dans tant de régions où l'air pollué nous étouffe !

Écrit par : Michèle | 11/01/2012

bonsoir Ulysse . je viens de regarder tes belles images et lire ta prose . je suis en parfaite harmonie avec tes écrits . quel régal un gîte avec un feu vraiment béni . vos balades sont fantastiques . bravo a vous deux . bonne soirée

Écrit par : jean-pierre | 11/01/2012

bonsoir Ulysse - comme je te comprends - c'est un plaisir inégalé - dépollution du corps et dépollution de l'esprit - j'ai eu une vieille maison à Caylus dans le Tarn et Garonne - ce n'est pas le même Caylus que toi -
magnifiques tes images - profites-en bien -
bises et amitiés

Écrit par : miette | 11/01/2012

A l'instar de Michèle, je viens de faire une très belle ballade grâce à ton récit. Quelles belles et bonnes respirations "archivées" tu nous sers là !

Coincoins oxygénés

Écrit par : elcanardo | 11/01/2012

Vraiment belle la neige et la lumière sur le plateau après le passage de la tramontane :)
Bonne fin de semaine @+

Écrit par : Urban | 11/01/2012

Je ne connaissais l'Espinouse que l'été, jamais je n'aurai eu le courage de l'affronter l'hiver !!

Écrit par : maevina | 11/01/2012

Superbe randonnée,et bravo pour votre courage!!!
bonne nuit.

Écrit par : christina | 11/01/2012

superbes photos qui donnent la petitesse de l'homme dans la nature et le bonheur qu'il y trouve quand il sait s'y faire humble

Écrit par : telos | 12/01/2012

Bonjour Ulysse,
Ce sont des paysages magnifiques! Merci de nous emmener en randonnée.
Pour le GPS et et portable, pas de problème: Je n'ai pas le premier et le deuxième n'est allumé que pour les messages d'urgence en cas de déplacement. Non mais! :-)
Amitiés,
Frans

Écrit par : Frans | 12/01/2012

brrreeee passer de ma douceur de l'Escandorgue au blizzard du Caroux tu nous fais entrer de plein pied en hiver ! Je crois que je vais faire des provisions, mettre l'ordinateur au salon et rester à lire tes péripéties confortablement installée près de la cheminée. Bon voyage Ulysse, prend le temps car tu sais que c'est le chemin le plus important non le but.

Écrit par : Hélène O | 12/01/2012

j'aime bien aussi me couper de la société et randonner où les chemins me guident vers des trésors,généralement je ne suis pas fatiguée lorsque je marche longuement mais plutôt reposée...

Écrit par : l'Angevine | 12/01/2012

Tu dois faire des envieux, dont moi-même..... Belle journée. Amicalement.

Écrit par : patriarch | 12/01/2012

tu as bien fait de plonger dans tes archives et de nous faire profiter de cette belle ballade

Écrit par : gazou | 12/01/2012

Une bouffée d'air pur ! Nécessaire pour recharger les accus ! C'est allumer la flamme au foyer de votre âme et ça réchauffe à n'en pas douter !

Écrit par : monique | 12/01/2012

tout t'attendons avec impatience ,belle soirée

Écrit par : fulgenth | 12/01/2012

le feu me fait aussi cet effet là
et tes photos me transportent toujours

où sans doute je n'irai jamais
merci pour le partage

Écrit par : jeanne | 12/01/2012

alors qu'as-tu choisi pour remplacer le Sony ?
toute cette belle neige pour l'instant pas vue cette année. Bonne soirée

Écrit par : andrée | 12/01/2012

Dans ces cas là, que peut-on dire ? Que c'est magique et de toute beauté ! Je sais de quoi je parle ! Je te rassure, durant ton absence les sentiers resteront sentiers.

Écrit par : bernard | 12/01/2012

Mais, quand donc y-a-t-il eu autant de neige sur le Caroux ? Pas cette année en tout cas..L'année dernière peut-être ou au temps de la guerre du feu...Entre-parenthèse, j'avais beaucoup aimé ce film..D'ailleurs, une petite question...Comment faites-vous pour allumer aussi facilement un feu ?..Mon mari doit jeter de l'essence s'il veut voir une brindille s'enflammer..Me fait d'ailleurs peur ce nigaud avec son essence..
Bonnes vacances...Car, c'est en vacances je suppose que tu es parti, à la recherche d'autres beaux reportages pour tes fidèles lecteurs..

Écrit par : juliette | 12/01/2012

Si tu es toujours en liberté, je voudrais te dire que j'adore une fois de plus ton reportage !!! et j'ai beaucoup apprécié ton passage sur la folie sécuritaire de ceux qui nous gouvernent (d'ou mon entrée en matière) !

Écrit par : jacques robert | 13/01/2012

Bonsoir
me voici de retour sur la toile, je te remercie de ton passage chez moi durant mon absence.
J'adore ta photo du "feu dans la cheminée" et les paysages de neige sont superbes !
Une bien belle rando.
Bonne soirée, bisous

Écrit par : chantal | 13/01/2012

Ah oui, il est magnifique ton âtre et son environnement fait penser à des temps majestueux, graves, périlleux et magiques. Bravo pour cette re-édition qui fait chaud et neige ;o))

Écrit par : Viviane | 13/01/2012

Ah oui, il est magnifique ton âtre et son environnement fait penser à des temps majestueux, graves, périlleux et magiques. Bravo pour cette re-édition qui fait chaud et neige ;o))

Écrit par : Viviane | 13/01/2012

Très joli, il ne manque que la musique d'interlude (puisque c'est une rediffusion)
Bonnes vacances (j'espère que ce sont des vacances)
A bientôt

Écrit par : Arécol | 14/01/2012

Merci pour cette superbe promenade.
Bon dimanche.
A bientôt.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 14/01/2012

Que la montagne est belle! Merci encore pour ces photos.

Écrit par : Béal Arlette | 15/01/2012

Quelle belle bouffée d'oxygène tu nous offres là ... J'ai passé la journée à bouder le soleil pour travailler et je me rattrape bien chez toi ce soir, merci à toi pour ce beau coin de ciel bleu et cette page d'humour ! Reviens nous vite ;-)

Écrit par : Bandolera | 15/01/2012

Bonjour Ulysse,

Une sortie , bien que virtuelle, très rafraichissante. Comme d'habitude l'humour prend sa part belle. Anecdotes, remarques savoureuses et clichés magnifiques font de chacune de mes visites chez vous un régal. Merci Ulysse
Bonnes balades et à bientôt
Amicalement
Martine

Écrit par : Martine | 17/01/2012

J'adore vous suivre, bien au chaud dans mon fauteuil... ;)

Écrit par : Pastelle | 18/01/2012

Merci à toutes et à tous pour votre visite et grand merci à ceux qui m'ont laissé des commentaires que j'ai pris grand plaisir à lire. Je vais maintenant m'atteler à la rédaction de mon reportage sur mon périple dans l'île de Karukera que vous découvrirez prochainement sur mon autre blog "Escapades" (anciennement Piquesel). En attendant je continuerai à plonger dans les archives d'Eldorad'Oc en espérant que vous ne m'en voudrez pas trop de cette pause.

Bonne semaine à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 06/02/2012

Les commentaires sont fermés.