suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/01/2012

Neige, blizzard et deux fous sur le Caroux (fin)

  ACTUALISATION D'ARCHIVE

Etant indisponible jusqu'au début du mois de  février j'ai programmé quelques "archives" pour vous faire patienter. Merci de votre visite

 
DSC01247.JPG

(Suite de la note précédente)

Sortant du couvert des arbres nous abordons la traversée du plateau central du Caroux occupé en partie par la tourbière de la Lande que l'on traverse sur des pilotis de bois glissants comme une savonnette. Nous nous dirigeons vers le hameau de la Fage situé sur le flanc « Est » du Caroux, bousculés par la Tramontane qui s’est levée et souffle à près de 100km/heure.

Nous dépassons un arbrisseau qui s’est témérairement installé sur le plateau, aussi fou que nous le sommes, sauf que nous avons l’avantage sur lui de ne pas être condamnés à rester plantés en ce lieu qui, aujourd’hui, prend des airs de Sibérie.

 

DSC01249.JPG

Oui, fous nous sommes, mais de cette douce folie qui habite les enfants qui courent dehors débraillés pour faire des batailles de boule de neige ou pataugent les pieds gelés dans les flaques d’eau en niquant leurs chaussures, comme l'a si bien chanté  l'ami Renaud.


DSC01260.JPG

Par endroits le chemin disparaît sous la neige et seuls les cairns qui émergent ici et là nous confirment que nous avançons dans la bonne direction

 

DSC01250.JPG

Mais soudain la tramontane, sans doute vexée de notre indifférence à son égard, redouble de violence et nous environne dans un blizzard de cristaux de neige qui nous aveugle et nous cingle le visage. Le Caroux se met alors à ressembler à une mer gelée et démontée. Il nous faut impérativement marcher car s'arrêter c'est prendre le risque d'être transformés en quelques minutes en bonhommes de neige ! Le corps à corps avec les intempéries nous procure un bonheur intense en faisant vibrer la corde de vie qui nous traverse et diffuse à travers notre corps des ondes de plaisir.

 


DSC01253.JPG

Plus la tramontane se déchaîne et plus notre plaisir redouble ! La saveur de la vie est magnifiée quand vous êtes ainsi soumis à des conditions extrêmes mais que votre existence n’est pas vraiment en péril.

 

DSC01255.JPG

Nous approchons du bord du plateau et allons quitter à regret ce monde inhospitalier mais d’une beauté austère et vivifiante. La contemplation d’un monde vierge, sauvage, exempt de toute autre présence humaine permet de ressentir le lien intime qui nous relie à l’univers. Dans le blizzard de neige nous étions deux « flocons » pensant …

 

 

DSC01265.JPG

Le chemin bascule vers les gorges de Colombières où nous sommes protégés de la Tramontane. Faisant une halte pour nous désaltérer- car le vent et le froid déshydratent - je découvre que pendant la traversée du plateau ma gourde a gelé ! C’est  « une première »  depuis des années que nous randonnons dans l’Hérault et qui me fait regretter de ne pas avoir emmener une flasque de pastis !

 

 

DSC01268.JPG

On aperçoit bientôt le fil argenté du ruisseau d’Arles qui coule au fond des gorges. Bien qu’adeptes, comme vous le savez, des bains « nordiques » nous ne sommes pas tentés cette fois ci d’y mettre ne serait- ce que la moitié du quart d’un petit doigt de pied .

 

 

DSC01287.JPG

Les rives rocheuses qui le surplombent sont décorées comme des sapins de noêl et témoignent de la température ambiante !

 

 

DSC01286.JPG

L’eau habituellement insaisissable est ainsi condamnée par le froid à l’arrêt, mais que la chaleur revienne et elle reprendra son cours ! Après la mort qui nous saisit, nos vies reprennent elles aussi ailleurs leur cours ?

 

DSC01275.JPG

Des brindilles s’habillent de glace et parent Gaïa, notre terre,  de somptueuses boucles d’oreilles. Gaïa est coquette  mais hélas , homo sapiens, son amant est un rustre qui ne prête guère attention à elle !

 

 

DSC01284.JPG

Nous plongeons un peu plus avant dans les gorges de Colombières dont les falaises déchiquetées témoignent d’une histoire tourmentée. C’est toujours une source d’étonnement de voir de si petits ruisseaux éventrer ainsi les roches parmi les plus dures qui soient !

 

 

DSC01281.JPG

Le chemin taillé par les hommes traverse de nombreux éboulis rocheux…on peut dire que les gaulois nos ancêtres ont fait un travail de 'romains !

 

 

DSC01288.JPG

Plus avant le chemin  surplombe le torrent en d’étroits passages qui lui donne un air de « chemin des incas ». Mais c’est sans encombre que nous revenons à notre point de départ, revigorés par cette journée qui ferait le bonheur d’un « Inuit ».

Texte & Photos Ulysse

A ceux qui envisagent l'achat d'un appareil photo je déconseille l'achat d'un appareil SONY qui comme le souligne ce site sont de fabrication légère, ce que je confirme car mon SONYAlpha 55 a eu une panne fatale alors qu'il était encore sous garantie que la société a refusé d'appliquer prétextant un mauvais usage de l'appareil. 

 

Remonter

 

Commentaires

J'ai l'impression que la Tramontane est comme la Burle en Ardèche !!!
C'est géant, ces rando où on a l'impression d'être seul au monde et soumis aux éléments !!
Bonne continuation. Biz

Écrit par : chantal | 17/01/2012

Vous êtes fous ! Mais que c'est beau... ♥

Écrit par : Pastelle | 18/01/2012

Ca parait incroyable de voir de tels paysages enneigés non loin de la mer en fait, c'est vraiment beau mais je vous laisse vous balader à ma place et je me contente de regarder les photos !

Écrit par : maevina | 18/01/2012

Bonjour Ulysse,
C'est une magnifique randonnée comme j'aime les faire dans nos fagnes Ardennaises! Bien que moins hautes elles procurent le même bonheur de se sentir seul au monde pendant un instant.
Cet hiver, point de neige alors que l'année passée les chemins ont été fermés car totalement effacés par les congères.
Amitiés,
Frans

Écrit par : Frans | 18/01/2012

Impressionnantes photos de froidure !

Écrit par : amira | 18/01/2012

Que de glace pour mettre dans vos verres !...Mais, vu le froid, je pense que c'est surtout de chaud dont vous aviez besoin...Je suppose que ce n'est pas une balade de cette année, car, mis à part un ou 2 jours en dessous de zéro, le temps est plutôt clément jusqu'ici..Mais, il paraît qu'un mois de janvier doux annonce un février comme en 1956..Qui a connu l'hiver 56 ? Moi, je ne m'en rappelle pas, mais, mon mari me dit que lui, si..Que l'eau gelait dans le pot de chambre, qu'il fallait mettre 3 paires de chaussettes, qu'un homme ne pouvait p, uriner dehors sous peine de voir jojo transformer en glaçon..

Écrit par : juliette | 18/01/2012

Même en rediff c'est un plaisir !

Écrit par : la calmette | 19/01/2012

Voilà une rando très "blizzardesque", je sens le froid m'attaquer le bout des orteils :-) Un régal !

Écrit par : bernard | 19/01/2012

Loin de la douceur de ma presqu'île, mais si beau! Merci

Écrit par : Béal Arlette | 20/01/2012

Belle balade qui se termine dans la neige ... éternelle ;-)

à bientôt Ulysse

Écrit par : Maria-D | 20/01/2012

on se croirait dans le grand grand nord
presque
j'en ai presque froidure !!!

Écrit par : jeanne | 24/01/2012

J'y suis ... Sur une mer agitée par la tramontane, petites vagues acérées, courtes et puissantes ...
Si ce n'était les couleurs qui sont celles du vent d'est, votre photo m'a permis d'embarquer, hallucinant !
Même si je ne commente pas chaque note, sachez que chaque fois, une photo provoque, je ne sais comment dire, un détournement, un voyage.
Alors, merci

Écrit par : mikèt | 29/01/2012

Bonjour Ulysse,

Ben aujourd'hui, la tramontane est déchaînée et glaciale.La Sibérie!!! Ses hurlements accompagnent parfaitement votre compte-rendu. Que de belles photos! Ce paysage est extraordinaire. Merci pour ce partage

A bientôt ;)
Martine

Écrit par : Martine | 03/02/2012

Merci à toutes et à tous pour votre visite et grand merci à ceux qui m'ont laissé des commentaires que j'ai pris grand plaisir à lire. Je vais maintenant m'atteler à la rédaction de mon reportage sur mon périple dans l'île de Karukera que vous découvrirez prochainement sur mon autre blog "Escapades" (anciennement Piquesel). En attendant je continuerai à plonger dans les archives d'Eldorad'Oc en espérant que vous ne m'en voudrez pas trop de cette pause.

Bonne semaine à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 06/02/2012

Les commentaires sont fermés.