suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/01/2012

Il a neigé dru sur le Plo des Brus (1ère partie)

  ACTUALISATION D'ARCHIVE

Etant indisponible jusqu'au début du mois de  février j'ai programmé quelques "archives" pour vous faire patienter. Merci de votre visite

 
DSC01445.JPG

Parcourir les chemins du haut-languedoc c’est revisiter son histoire. Il ne s’y trouve guère de lieu qui, par sa végétation, l’aménagement de l’espace ou les ruines que l’on y trouve, ne parle des siècles passés.

Nous voilà donc partis, Gibus et moi, pour un haut lieu à la fois géographique et historique de notre région : le plo des Brus, perché à plus de 1000 mètres dans le massif de l’Espinousse. En lisant ce nom, les esprits retors pourraient s’imaginer (aurais je l’esprit retors ?) que sur ce plateau (plo) haut perché, autrefois les brus en délicatesse avec leurs belles mamans (ce sont des choses qui arrivent, n’est ce pas !) venaient s’y échanger des recettes de soupe à la cigüe et autres « délices » pour mettre fin à leur problème, d’où le nom donné à ce lieu.

Que nenni ! l’origine en est beaucoup plus passionnante et viendrait de l’existence d’un camp romain qui aurait été commandé par Brutus, l’un des lieutenants de César (et plus tard l’un de ses assassins)  avec la mission de réduire les Ruthènes et les Avernes, soulevés par Vercingétorix.

Car ce plo situé sur le chemin menant de Béziers à Cahors occupait une position stratégique et présentait sur la majeure partie de son périmètre des défenses naturelles inexpugnables. Des restes de fortifications, des traces de roues de chars  gravées dans les dalles du sol et d’innombrables fragments de porteries attestent de cette présence romaine (Source « Mon Blason de Jules Anton Ed.  les Amis des Cévennes).

 

DSC01451.JPG

Nous partons donc du vieux moulin de Nougayrol situé au bord de la Mare (affluent de l’Orb) quelques kilomètres après Andabre et grimpons vers la chapelle de St Eutrope, notre  première étape. Derrière nous s’élève la montagne de Marcou (1087m) coiffée de neige qui donne une note de fantaisie à son allure habituellement austère.

 

DSC01463.JPG

La plateforme rocheuse sur laquelle est installée la chapelle nous permet de reprendre notre souffle. La croix qui la coiffe est comme un  défi de l’esprit au monde minéral et inhospitalier qui l’entoure .

 

DSC01473.JPG

Mais nous avons nous aussi un défi à relever qui est de franchir  sans encombre la formidable barre rocheuse qui protège le plo des brus, malgré la neige qui recouvre ses pentes

 

DSC01478.JPG

A peine sommes nous en route sur une vague trace encombrée de rocs, que nous apercevons un vénérable mouflon qui doit se trouver très heureux, en nous voyant tanguer sur le sentier, d’avoir quatre pattes plutôt que deux ! Malgré les cornes qu’il nous faudrait porter, sûr que l’on aimerait nous aussi à ce moment être mouflons !

 

DSC01485.JPG

Il rejoint nonchalamment sa harde qui se réchauffe la couenne au soleil, sans doute heureuse de retrouver un temps plus clément après les tempêtes des derniers jours.

 

DSC01497.JPG

La pente se fait plus raide et la neige plus profonde, ce qui ne facilite pas notre progression. Mais la tramontane est en congé et le froid reste supportable, ce qui nous permet de nous concentrer sur le sentier.

 

DSC01502.JPG

A l ‘approche de la dernière barre rocheuse les choses se corsent car la couche de neige rend les roches sous jacentes glissantes et, oh stupeur ! Gibus, qui habituellement semble flotter sur les chemins, patine un peu dans la semoule ….Quant à moi je progresse à quatre pattes  sur un air de tango, deux pas en avant, un pas en arrière !

 

DSC01506.JPG

Mais de nos efforts nous sommes largement récompensés par la vue que l’on a une fois parvenus sur le plo.  On comprend que les romains aient choisi d’installer leur camp à cet endroit qui offre une vue à 360° (voire plus) sur le paysage environnant.

 

DSC01508.JPG

Vu d’ici, l’orgueilleux Marcou n’est plus qu’un pauvre tas de caillou, lointain cousin du Mont valérien (il faudra que je me méfie la prochaine fois que j’irai lui gratter le dos, si jamais on lui rapporte mes propos !). Comme quoi tout est affaire de perspective : tel problème dont on se faisait une montagne nous fait sourire après l'avoir surmonté !

 

DSC01520.JPG

Nous nous arrachons à grand peine à cette vue ensorcelante pour descendre vers le hameau de Caissenols le Haut, où nous avons prévu de pique-niquer.

 

DSC01516.JPG

Alors que nous suivons les traces d’un mouflon, je vérifie la véracité d’un dicton languedocien qui dit que si l’on met ses pas dans ceux de cet ongulé , on peut lire dans ses pensées. Je n’ose le dire, mais ayant agi de la sorte, je vis apparaître le postérieur d’une mouflonne ! Comme quoi les mouflons et les hommes ont des valeurs communes !

 

DSC01528.JPG

Nous croisons un hippopotame des neiges, descendant d’une espèce qui occupait les lieux il y deux cents millions d’années alors que le climat était tropical. La faculté d’adaptation du monde vivant est étonnante. Qui pourrait imaginer que nos avortons politiques actuels sont des descendants de Vercingétorix et de Charlemagne?

 

DSC01529.JPG

Etre ou ne pas être, voilà une question que ne se pose pas ce formidable hêtre qui a lui seul constitue une forêt. Les arbres sont dans le monde vivant les êtres qui ont la vie intérieure la plus riche et la plus intense, du fait de leur immobilité qui les conduit  à passer leur existence à méditer en faisant fi des éléments. D’ailleurs, faites l’essai un jour d’enlacer un bel arbre pendant plusieurs minutes et vous en serez revigoré.

La tempête Klaus de janvier 2009 l’a malheureusement sérieusement blessé mais pas terrassé et je lui souhaite  de voir passer de nombreuses générations de randonneurs.

A suivre....

Texte & photos Ulysse

A ceux qui envisagent l'achat d'un appareil photo je déconseille l'achat d'un appareil SONY qui comme le souligne ce site sont de fabrication légère, ce que je confirme car mon SONYAlpha 55 a eu une panne fatale alors qu'il était encore sous garantie que la société a refusé d'appliquer prétextant un mauvais usage de l'appareil. 

 

Remonter

 

Commentaires

merci encore pour cette balade que je ne ferai jamais!!! même si je meurs d'envie de rencontrer un mouflon !!!!

Écrit par : maevina | 24/01/2012

Très amusantes les pensées du mouflon...
Pour le moment je suis comme l'arbre, je médite immobile, car les soirées d'hiver sont longues:-)

Écrit par : Pâques | 24/01/2012

belle et sauvage contrée, on ne peut qu'aimer !!!! Bonne route !

Écrit par : patriarch | 25/01/2012

Bonjour Ulysse,
Tu me donne de plus en plus envie de découvrir cette belle région!
Bon retour sur la blogosphère début Février.
Frans

Écrit par : Frans | 25/01/2012

Oh, des mouflons !!! je n'en voit plus dans le Vercors... à bientôt.

Écrit par : chantal | 25/01/2012

Je me disais aussi que j'avais déjà vu cela, coquin va ! mais tu nous manques c'est vrai, tu te dores au soleil alors ??? Bonnes vacances, et rapportes-nous de beaux reportages, Merci, MIAOUUU!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 26/01/2012

C'est toujours aussi beau ici... Quel plaisir de découvrir ces photos bien au chaud dans son fauteuil ! ;)

Écrit par : Pastelle | 27/01/2012

toujours d'aussi belles photos..on a envie de faire l'effort et de te suivre.

Écrit par : telos | 28/01/2012

Ulysse au pays des merveilles...
Toujours un enchantement de se balader sur ton blog.
Par les temps qui courent, super rafraîchissement naturel.
Bonne continuation,
Très amicalement.
Les MémoiRes de Puisserguier

Écrit par : serge | 28/01/2012

J'arrive du blog de Pat le Biker...
Je passe du soleil des petits villages perchés au dessus de Nice aux paysages montagneux de ta région...Quel dépaysement !..L'un circule à moto, l'autre, simplement avec ses mollets..Non, je n'en dirai pas plus, car, j'ai vu que Gibus, pour une fois, a pataugé dans la semoule..

Alors, il parait qu'on peut trouver des herbes sur la montagne de l'Espinousse ?..Pourrais-tu m'envoyer quelques plantes à la ciguë ?...J'en aurai besoin de quelques grammes pour ma soupe..Non, pas pour ma belle-mère..La pauvre est suffisamment mal en point, sans que j'en rajoute...

Les chamois ont l'air toujours étonné de croiser des humains sans fusil..

Bonnes vacances...

Écrit par : juliette | 28/01/2012

Merci à toutes et à tous pour votre visite et grand merci à ceux qui m'ont laissé des commentaires que j'ai pris grand plaisir à lire. Je vais maintenant m'atteler à la rédaction de mon reportage sur mon périple dans l'île de Karukera que vous découvrirez prochainement sur mon autre blog "Escapades" (anciennement Piquesel). En attendant je continuerai à plonger dans les archives d'Eldorad'Oc en espérant que vous ne m'en voudrez pas trop de cette pause.

Bonne semaine à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 06/02/2012

Fabuleux paysages! Merci pour la balade Ulysse

Bonne pause
Martine

Écrit par : Martine | 06/02/2012

Quelle iamge on se régale, quell reportage, parfait complet superbe merci.
Belle soirée
Nicou

Écrit par : Nicou | 18/02/2012

Les commentaires sont fermés.