suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/03/2010

De notre âme hissons le foc pour nous rendre à Belloc (fin)

 

DSC02168.JPG
Cheminer dans la neige implique une vigilance de tous les instants si l’on ne veut pas se perdre et finir sa – déjà- trop brève existence transformé en esquimau Gervais . Les routes et chemins tracés par les hommes sont en effet gommés des paysages qu’ils traversent. Seule une légère dépression les trahit si la couche de neige n’est pas trop épaisse, sinon il faut deviner ou déduire leur présence en se fondant sur la topographie et en appliquant la règle du moindre effort.

Il faut se souvenir, en effet, que ces chemins qui ont été tracés par les anciens étaient utilisés pour y faire passer les troupeaux, les chariots, les armées ou se rendre tout simplement d’un village à l’autre et qu’il fallait donc ménager la peine des voyageurs et optimiser la ligne de pente.

 

 

DSC02169.JPG

Mais les chemins enneigés font parfois à ceux qui les pratiquent avec assiduité et les respectent un clin d’œil amical en leur donnant à voir une balise secourable.

 

 

DSC02170.JPG

Et c’est ainsi qu’aidés par la providence et notre flair d’experts « es camino » nous arrivons en vue de l’austère mais harmonieuse chapelle Ste Marie de Belloc, sise à 1686 m d’altitude sur un plateau dominant la Cerdagne et dont le nom vient du latin « bellus loco » qui veut dire beau lieu. Et magnifique, ce lieu l’est assurément quand le soleil est de la partie et que l’on découvre à l’horizon la majestueuse chaîne des Pyrénées.

 

 

DSC02175.JPG

Celui qui accède à la chapelle met ses pas dans ceux des pélerins innombrables qui depuis le XIIIème siècle y sont venus chercher un réconfort ou naviguer au milieu des étoiles. Car, que l’on soit croyant ou non les chapelles et églises sont des aéronefs qui vous extirpent un moment de la terre pour vous emmener au ciel.

 

 

DSC02178.JPG

Un arbre a cherché à s’y réfugier mais n’a pu y entrer du fait de son abondante ramure. Il se tient près de la porte profitant de la maigre chaleur que dispense les pèlerins de passage.

 

 

DSC02186.JPG

Des milliers de mains ont saisi ce loquet, fébriles, tremblantes ou au contraire apaisées, détendues. Quelles supplications, quelles prières , quels remerciement ou blasphèmes se sont alors élevés vers le ciel tant est forte la propension de l’homme à chercher une cause à ses malheurs ou à sa bonne fortune. Ainsi on n'a pas à se morigéner pour les bêtises que l'on a faites ni à rougir de la fortune que l'on a accumulé. Même les joueurs de foot qui se signent sur les terrains s’imaginent que dieu les aide à marquer des buts . Quelle piètre idée se fait l’homme de son "créateur" en l’imaginant en supporter du P.S.G ou de la Juventus  !

 

 

DSC02184.JPG

Mais à mon avis les voies du ciel sont impénétrables.  Et si les portes de la vie nous sont grandes ouvertes, nous sommes condamnés à marcher dans le brouillard jusqu’à ce que nos atomes se dissolvent à nouveau dans l’espace.

 

DSC02207.JPG

Nous quittons ce lieu l’âme imprégnée de sa beauté. Une douce mélancolie s’en dégage du fait de l’absence de cloches qui ont sans doute suivi l’exode rural des ouailles de la paroisse.

 

 

DSC02226.JPG

Un bouquet de jeunes bouleaux se dresse dans cet environnement de brouillard et de neige, magnifique camaïeu de gris et de blancs. La nature est harmonie et c’est pourquoi sa contemplation nous apaise et nous enrichit.

 

 

DSC02233.JPG

Quand le brouillard envahit la montagne le monde s’évanouit, tout devient alors possible et le muret de pierres que nous suivons comme le fil d’Ariane nous mène peut être au delà de l’horizon au bord du vide sidéral  !

 

 

DSC02255.JPG

Mais cette graminée qui surgit du néant nous rappelle que le monde est toujours là, provisoirement escamoté, fragile mais vaillante promesse du retour du printemps et de ses prodigalités.

 

 

DSC02239.JPG

D’ailleurs nous croisons Arès, dieu du printemps, et Demeter, déesse des récoltes, assis sereinement sur le muret et qui nous nous annoncent qu’après un repos qu’ils jugent bien mérité (les récoltes 2009 ont été abondantes) ils vont reprendre prochainement leur service.

 

 

DSC02244.JPG

Ces propos nous réconfortent et c’est d’un cœur léger que nous poursuivons notre périple d’autant plus séduits par la parure hivernale environnante que nous la savons éphémère.

 

 

DSC02249.JPG

Nous sommes soudain alertés par le couinement d’une pauvre souris des neiges qui, voulant traverser un torrent, est tombée dans l’eau et est en train de se noyer. Nous la sortons de ce mauvais pas et, le soir tombant, nous décidons qu’il est temps de retourner dans la vallée si nous nous ne voulons pas risquer de connaître son infortune.

 

 

052.JPG

Le soir même, pure coïncidence, Gibus fête l’arrivée dans son calendrier personnel d’un nouveau printemps. Vous comprenez en le voyant que tous nos périples n’ont pour but que de nous permettre d’avaler de gros gâteaux bien crémeux sans craindre de devoir renouveler notre garde-robe !

 

 

DSC02275.JPG

 

 

Le lendemain matin réjouis et revigorés par notre séjour montagnard nous enfourchons nos montures pour rejoindre nos pénates méditerranéennes.


Texte & Photos Ulysse (sauf avant dernière Marie B.)

Commentaires

Bonjour Ulysse ! Joli périple qui nous fait découvrir une chapelle bien abandonnée au
milieu de ce blanc...mais vous aviez tout prévu, il était arrosé à quoi le gâteau ?
Pas un "château la Pompe"? MDR ! J'aime bien ces arbres, échappés de la Quichottineraie...?
La souris tu aurais pu me la rapporter quand même ! Non je ne les mange pas, le les regarde
juste passer..MIAOUUUUUUUUUU!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 22/03/2010

Bon anniversaire Gibus !

Écrit par : Françoise | 22/03/2010

Bonjour Ulysse,

cheminer dans la neige, il y a très longtemps que je ne l'ai plus fait.
Bon anniversaire à votre ami Gibus et merci pour la belle promenade.

Amitiés
Olivia

Écrit par : Olivia Eva | 22/03/2010

magnifiques photos
celle de la porte me plait
imaginer toutes ces mains...

Écrit par : jeanne | 22/03/2010

Qui est ce sharpei qui attends une part de gâteau ?

Écrit par : Mikèt | 22/03/2010

Au pays des merveilles où vous nous emmenez, nous rencontrons le rêve et la beauté

"La nature est harmonie et c’est pourquoi sa contemplation nous apaise et nous enrichit."

tout est dit...sauf bon anniversaire à Gibus, les amis des amis sont des amis

Écrit par : monique | 22/03/2010

bonjour mon cher ami Ulysse,

merci pour la promenade ...

je te souhaite une agréable semaine, avec le printemps revenu (sourire)

bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 22/03/2010

La 10ème photo est très impressionnante.

Avez-vous mis vos mains sous les naseaux des chevaux,afin qu'ils les lèchent pour consommer le gout du sel ?

Écrit par : Colapat | 22/03/2010

Hello Mistigris avec le gâteau nous avons bu une délicieuse blanquette de Limoux qui vaut un bon champagne pour moitié moins cher ! Quant à la souris elle a filé sans demander son compte !

Françoise, Olivia et Monique je transmettrai vos souhaits à Gibus

Oui Jeanne c'est émouvant de poser sa main sur ce loquet sur lequel se sont posées tant de mains...

Mikèt effectivement il y a bien un sharpei ...de coton qui attend sa part de gâteau !

Monique si la nature était plus présente dans les banlieues"à problèmes" sans doute contribuerait elle à pacifier les esprits et les relations...

Laurent le printemps est aussi vite reparti qu'il était venu !

belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 22/03/2010

Oh là ! j'ai oublié : Bon Anniversaire Gibus

Écrit par : Colapat | 22/03/2010

aujourd'hui le soleil est là tout doux tout chaud et j'ai vu mon premier papillon, ressemblant à un papillon de jour ... un instant joyeux
merci pour cet article qui sent l'hiver et l'arrêt du temps ... quoique le gâteau d'anniversaire - un très bon anniversaire à Gibus
bonne soirée

Écrit par : andrée | 22/03/2010

si les voies du ciel sont impénétrables, la tienne est joliment enneigée et ponctuée de beaux moments
mais à présent comme tu disais chez moi, cap vers le printemps !

Écrit par : colette | 23/03/2010

En effet la Blanquette de Limoux est parfois aussi trés bonne surtout faite pas un petit producteur, mais mes origines me ramène tjrs au Champagne, là aussi direct petit vigneron !
Avec retard milles excuses : BON ANNIVERSAIRE GIBUS ! c'est la >Blanquette...MIAOUUUUUUUU!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 23/03/2010

Colapat le cheval n'était guère rassuré et il ne m'a pas léché ! je transmettrai tes souhaits à Gibus

Andrée nous avons aussi joui d'une température de 20° et nous avons fait une superbe rando que je raconterai bientôt Je transmets tes souhaits à Gibus

Colette oui mettons le cap sur le printemps mais bon j'ai encore des stocks de neige et de la belle poudreuse ....dans mes photos !

Mistigris tout est bon à boire quandc'est bien fait ! je transmets tes voeux à Gibus

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 23/03/2010

A tous les amis lecteurs et lectrices;
Un grand merci pour vos voeux d'anniversaire qui me vont droit au coeur.
Si nous avons opté pour la Blanquette de Limoux, c'est qu'elle fait partie des produits régionaux de notre lieu de séjour, et qui selon les dires des producteurs de Limoux, est antérieure au breuvage de Dom Pérignon ( excellent lui aussi !!)
Mais qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse !!! (ivresse des cîmes, bien entendu !, vous connaissez notre presque sobriété, à Ulysse et moi-même !!!!!!

Écrit par : Gibus | 23/03/2010

On a parlé du "cas" Ulysse avec le sorcier des lutins-qui-marchent-à-l'endroit. Son diagnostic est definitif: Comment fait-il pour marcher tout le temps à l'endroit comme ça? Un controle anti-morosité s'impose.

Écrit par : lutinbleu | 23/03/2010

Naviguer au milieu des étoiles... comme c'est beau Ulysse ! Un endroit ou cette chapelle semble se reposer sereinement et ouvrir son coeur aux passants ! Un texte écrit toujours avec talent et un réel plaisir à le parcourir !
En retard, mais le dicton dit : vaut mieux tard que jamais alors bon anniversaire à Gibus !
Un bisou et pour toi aussi afin de te remercier pour tes gentils commentaires que tu déposes sur mon blog !
A bientôt ! Bonne soirée

Écrit par : josie | 24/03/2010

Je croyais avoir mis un com...Mais non...Un peu tard pour souhaiter un bon anniversaire à Gibus..quoique, il reste 11 mois et 15 jours...Je comprends pourquoi vous marchez autant..C'est pour évacuer les calories avalées...
J'ai un truc efficace pour maigrir...Je taille les haies de mes voisins..ou je mange des chocolats...

J'ai bien aimé le passage de l'arbre qui essaie d'entrer dans la chapelle.Ton humour nous fera mourir de rire..
Tu as vu, la chance continue à me poursuivre...Je me suis esquintée le dos...Oh, pas suffisamment pour finir dans un fauteuil, mais, purée, ça fait mal...

Écrit par : juju | 24/03/2010

Quels paysages de rêve... Je ne sais quelle photo m'enchante le plus, sans doute celles de cet arbre blanchi devant l'impénétrable pierre, ou bien cette porte ouverte à l'inconnu, ou bien ces deux déesses de roches se découpant sur la neige. Quel regard!
Je veux bien être transformée en esquimau gervais dans la bouche de mon aimé ;o))

Écrit par : Viviane | 25/03/2010

Lutin bleu pour marcher à l'endroit il faut mettre ses chaussures à l'envers !

Josie je transmettrai tes souhaits à Gibus, quant à naviguer au milieu des étoiles , prenons quand même garde à ne pas nous cogner la tête !

Juju quelle idée d'aller tailler les haies de tes voisins ! la prochaine fois si on te sollicite je te conseille plutôt de te tailler ! Quant au chocolat j'en suis un gros consommateur et c'est donc pour cela que j'ai gardé ma taille de vingt ans (à quelques cm près !)

Viviane joli programme mais un esquimau gervais ça ne vit pas longtemps !

belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 25/03/2010

Bravo, Ulysse, pour ce post philosophicophotographique très réussi. Avec un zeste de christiano non pas ronaldo mais nostalgique :-)

Écrit par : marie | 25/03/2010

Sympathique le retour et de retrouver le printemps sous forme de profiterolles. Joyeux anniversaire à Gibus!
Superbes les bouleaux dans la neige et la porte - j'imagine - de la chapelle.

Écrit par : jeandler | 25/03/2010

Je suis toujours émerveillée par vos visages de pierre... qui nous disent que la nature est vivante et j'oserais dire plus humaine que l'Homme...

merci pour tous ces regards posés sur la beauté du monde... quel poète vous êtes !

Écrit par : Maria-D | 26/03/2010

je saisis la balle au rebond pour te saluer Marie...

Pierre c'est effectivement la porte de la chapelle et chose étonnante en notre époque où rodent les vandales elle n'était pas fermée à clé, ce qui ajoutait beaucoup à son charme

Maria je ne suis qu'un modeste scribe de la beauté du monde et vos notes en témoignent aussi

Belle journée à tous

Écrit par : ulysse | 26/03/2010

Tes photos sont toujours extraordinaires, j´aime beaucoup celle des bouleaux (je crois, en fait ces arbres)

Bon week-end

Écrit par : Alba | 26/03/2010

Oui ce sont bien des bouleaux Alba , merci de ton passage

Écrit par : ulysse | 26/03/2010

Vous avez certes eu de la neige à Dorres, mais quoi de plus normal pour un début Mars lorsqu'on se retrouve à plus de 1300 mètres d'altitude?...
Par contre ce qui l'est beaucoup moins, c'est que lorsque nous sommes descendus sur le littoral languedocien le week-end qui a suivi votre escarpade pyrénéenne, nous sommes repartis le 08.03 avec la neige à Marseillan-Plage, ~5cm à Sète, ~35cm à Nîmes, + de 40 à Montélimar, et... 0cm avec grand soleil à Prangins (CH)!...
Allez, on vous en veut pas du tout, ce fut une expérience inédite de faire une bonne partie de l'A9 et de l'A7 sous une bonne couche de neige.

Écrit par : Rémy Bournoud | 12/05/2010

Eh oui, Rémy; ce fût exceptionnel et rarissime de voir la neige sur le littoral. C'est probablement la raison pour laquelle Suzanne avait laissé les vitres de la voiture ouvertes afin d'en remonter un gros tas pour alimenter les pistes de skis suisses !
A une prochaine .... sous le soleil
Gibus

Écrit par : Gibus | 14/05/2010

Les commentaires sont fermés.