suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2010

Bien fol qui se baigne en hiver dans le lac de Vezoles !

 

DSC02868.JPG

La randonnée est une activité de plein air ouverte à tous. Elle ne nécessite aucun talent particulier sinon de savoir encore se servir de ses jambes et n’implique pas de dépenses somptuaires, encore qu’il ne faille pas mégotter sur la qualité des chaussures et des vêtements que l’on porte, ni des vins que l’on emporte en pic-nique .

Pratiquée de façon progressive et raisonnable, elle ne présente que des bénéfices pour votre santé et ne vous expose qu’à des risques modérés : prendre une bonne saucée, attraper (au début) quelques ampoules et quelques courbatures ou quelques coups de soleil, ou bien vous perdre et être obligé de traverser pierriers,  ronciers et terrains fangeux et revenir chez vous crotté et balafré comme un bagnard évadé de Cayenne (n’est ce pas Gibus !).

Dans des cas exceptionnels toutefois, le « ciel » risque de vous tomber sur la tête  à l’instar de cet arbre balayé par la chute d’un rocher. Mais il ne faut pas que cet accident rarissime vous dissuade de vous lancer sur les sentiers, car les beautés qui vous attendent vous récompensent au « miltuple » des efforts accomplis et des risques encourus.

 

 

DSC02878.JPG

Nous vous invitons donc aujourd’hui à nous suivre sur l’un des plus beaux parcours de la région  qui remonte les gorges du torrent de Vezoles et permet d’accéder au lac du même nom, perché à  1000m d’altitude dans les monts du Sommail.

 

 

DSC02884.JPG

Il est vrai que ce sentier est un peu "technique" pour les débutants mais avec un peu d’entraînement et en évitant les jours de pluie ou de gel on a de bonnes chances d’arriver sain et sauf au sommet .

 

 

 

DSC02900.JPG

Le plus grand danger qui vous guette sur ce parcours est le lion du Sommail perché sur son monticule. Mais comme il est d’un age vénérable et se déplace avec difficulté, si vous n’allez pas le narguer de trop près il vous laissera tranquille.

 

 

DSC02909.JPG

Même les gens du nord, habitants d'un plat pays, qui n’ont que de vieux terrils pour montagne et sont plus coutumiers des faux cols de leurs bocks de bière que des vrais cols montagnards, empruntent ce chemin, ce qui ne peut que vous encourager à suivre leur valeureux exemple ! (salut Marc ! )

 

 

DSC02911.JPG

Parvenus sur le plateau sommital (et il n’y a pas de raison que vous n’y arrivez pas, sauf chute de pierre bien évidemment !) nous sommes remboursés -sans franchise - de nos efforts (c’est mieux que la sécu !) .

Le regard porte alors jusqu’aux sommets enneigés de la chaîne des Pyrénées qui barre l’horizon. Face à un tel panorama notre existence jusque là ratatinée, ratiocinée, gangrenée par les soucis triviaux et les verbiages cancaniers et vains du monde urbain s’oxygène, se dilate, et est gagnée par la douce euphorie que suscite la beauté.

 

 

DSC02919.JPG

 

 

Mais aujourd’hui, un spectacle plus beau encore nous attend : le lac de Vézoles est aux trois quarts gelé et recouvert par endroits de neige.

 

 

DSC02921.JPG

La toile bleutée de la glace est déchirée par des flèches d’eau libre reflétant la neige couvrant les rives, blanc lumignon plongé dans les eaux noires du lac.

 

 

DSC02923.JPG

Les épicéas qui bordent par endroits les rives du lac et habituellement s’enorgueillissent de leurs majestueux reflets souffrent de ne plus voir que leurs pointes dans une déchirure de la glace.

 

 

DSC02926.JPG

Ils ne semblent pas non plus très heureux d’avoir les pieds dans la neige, car ils se sont établis dans le sud pour y trouver la chaleur et ne plus avoir à affronter les frimas de leur contrée d’origine.

 

 

DSC02935.JPG

Apercevant une petite zone d’eau libre au bord du lac, l’idée  soudain nous traverse l’esprit de nous baigner. C’est en quelque sorte un défi lancé à l’hiver qui s’éternise de façon inhabituelle dans notre région.  Une fois dans l’eau, celle-ci commence à se transformer en glace selon le phénomène bien connu de surfusion dont ont été victimes les chevaux du lac Ladoga

Mais fort heureusement les rayons du soleil se mettent soudain et à notre grande surprise à chauffer plus fort, ce qui nous permet de nous libérer de l’emprise de la glace. Le vent colporte alors des murmures bizarres qui nous intriguent.

Nous allongeant sur de larges pierres de la rive pour nous faire sécher, un bref assoupissement nous saisit pendant lequel Gibus fait un rêve étrange qui nous donne la clé de ce curieux événement (voir le fichier joint )

 

 

DSC02949.JPG

Rhabillés de pied en cap, nous croisons de vieux fayards qui se tordent de rire et nous demandent si nous n’avons rien perdu dans l’eau « Parce que » nous disent-ils « quand vous êtes sortis du bain il vous manquait quelque chose !

Rougissant devant cette allusion ironique à « notre pistolet à bébés » escamoté par l’eau glacée, nous ne pouvons à notre tour qu’éclater de rire pour tenter de sauver la face !

« Nous n’avons aucune crainte » leur rétorque-t-on « ce que l’hiver a gelé, le printemps le fera revivre.  Nous croyons alors entendre dans le vent des ries féminins, mais regardant de tous cotés nous ne voyons personne !

 

 

DSC02951.JPG

Nous poursuivons alors notre périple autour du lac dont la partie la moins profonde est recouverte d’un voile argenté.

 

 

DSC02954.JPG

Nous avons conscience de vivre là des moments uniques, inhabituels et que, peut être, nous ne connaîtrons plus jamais. Inattendues et innombrables sont les merveilles qui vous sont offertes quand on met un pied devant l’autre et que l’on part à la découverte du monde !

 

 

DSC02957.JPG

Nous savons que le soleil va bientôt gommer ce paysage unique et éphémère. Aussi, nous le savourons à pleines pupilles et ralentissons notre pas habituellement martial pour ne pas en perdre une miette !

Nous sommes très heureux de pouvoir partager ces moments avec vous !


Texte & photos Ulysse (sauf le conte joint 'A Vezoles les saisons s'affolent" écrit par Gibus)


17:37 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : vezoles, lion, langlade, ladoga

Commentaires

Et bien, rien ne peu refroidir vos ardeurs printanières, Gibus en Poète et Ulysse en Conteur.
Merci pour les gens du nord, et du grand nord un peu plus loin.
Le saut de Vezoles et le lac, belle rando souvenir avec les milles marches.
Bonsoir et merci.

Écrit par : marc | 31/03/2010

Moi je suis vraiment d'accord avec toi pour les chaussures et le bon Vin mais pas pour marcher beaucoup iiiih!!! Bonne soirée Ulysse mes Amitiés ndré

Écrit par : André | 31/03/2010

ça à l'air bon d'être givré ! BRAVO !

Écrit par : PLANET TAKA YAKA | 31/03/2010

l'avait gardé la montre au moins ?

Écrit par : pierrot le zygo | 31/03/2010

Bonsoir Ulysse,

il faut du courage pour se baigner dans un lac glacial !
Les photos avec tous ces tons de bleu sont une merveille.

Écrit par : Olivia Eva | 31/03/2010

Pardonnez ma grossièreté mais voilà je ne peux me retenir :
Putaing, que c'est beau tout ça Ulysse !!!!

Écrit par : Françoise | 31/03/2010

bonsoir mon cher ami Ulysse,

un superbe paysage que ce lac gelé et recouvert par endroits de neige!
que de souvenirs à raconter après cette baignade! Sauvé par les rayons du soleil, sourire!
tu as bien raison de dire en ouverture que la randonnée ne nécessite pas un grand équipement,
moi qui aime marcher, je me serai fait un plaisir de vous accompagner (on va attendre les beaux jours (...)

je te souhaite une agréable soirée,
bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 31/03/2010

Vous êtes des compères extraordinaires ! Encore un récit imagé où l'on ressent l'émotion que dame nature vous inspire et, quel régal de vous suivre au travers de tes mots Ulysse !
A glagla, téméraires en plus et courageux ! Je ne sais pas si j'aurai pu y tremper un orteil dans ce lac ? Quoique... l'euphorie du moment qui sait ?
Bises et bonne soirée !

Écrit par : josie | 31/03/2010

ah, ah, les compères le lac n'atendait que vous pour s'ouvrir au printempsz, il le fallait bien, comment aurions nous pu profiter de toutes ces beautés hivernales.
poètes de la nature je vous salue bien bas car en sortant de l'onde vous avez - malgré tout - fait soupirer les muses.

Écrit par : ginette | 31/03/2010

Oh là là que de cadeaux à vous lire aujourd'hui ! Une promenade magnifique et tonique, des photos comme si l'on y était, une audace peu frileuse, des textes savoureux, et un formidable conte de Sir Gibus par-dessus le marché !
Eh, vous nous gâtez chers randonneurs, merci infiniment pour ce bon moment passé en votre compagnie, ce fut un plaisir !
Ulysse j'ai découvert un site, par l'intermédiaire d'une amie d'amis, etc, magie d'internet... et j'ai de suite pensé à vous, je crois que vous avez là un compère, en d'autres contrées... je me suis dit que cela vous plairait sûrement, voici le lien :
http://www.alainherrault.com/actualite.html
Bonne journée Ulysse, une bise à vous, et une à Gibus !
@+ michelle

Écrit par : michelle | 01/04/2010

ILS SONT FOUS !!!!
Mais qu'est-ce que c'est BEAU

Écrit par : Colapat | 01/04/2010

Est-ce que Gibus est un conteur ? Voilà une fort belle histoire à dire ...

Vous ëtes deux fous ! Mais comme dit Cocteau : " la sagesse est d'être fou lorsque les circonstances en valent la peine " .

Je vais tout doucement éteindre mon ordinateur et me retirer sur la pointe des pieds. Merci Ulysse. A bientôt. Prenez soin de vous, la vie est belle !

Écrit par : Mikèt | 01/04/2010

Il est vrai que les gens de l'Extrême Nord sont imbattables pour les descentes de "cols de bocks mousseux" mais ils apprécient tout autant les flacons de jus divins languedociens dont l'évaporation est particulièrement rapide dans la région du Caroux....vous en savez quelquechose...haha !!!
Salut Claude !!!! Quel enchantement de retrouver vos dons d'inégalable narrateur et d'exceptionnel photographe !!! Je lis avec plaisir que Gibus s'y est mis avec brio ! Après des mois de privation pénible de vos compte-rendus à cause de la crise et de changements informatiques, c'est le bonheur total de retrouver vos magnifiques exploits !!!
J'espère que depuis lors vos "pistolets à bébés" sont réssuscités bien que Gibus puissent toujours se servir de son gyroscope greffé pour ses idylles fougueuses avec Dame Nature !!!
Que de souvenirs et d'émotions à revoir vos derniers parcours enneigés !!!! Un grand merci et plus que quelques semaines de patience pour rejoindre notre second "chez-nous" du Sud ! Salutations amicales du Nord ! Eric.

Écrit par : Eric | 01/04/2010

EH bien nous en avons pour "notre argent"...! >BRAVO à vous deux, merci Gibus pour ce joli conte,vous formez une belle équipe tous les deux ! Bon Week-end pascal !
MIAOUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 01/04/2010

Et dire que j'ai manqué ce spectacle, quelle beauté ! Merci à Gibus pour ce conte extraordinaire. Je le savais bien, tout ce massif est rempli de légendes.

Écrit par : bernard | 01/04/2010

je ne regrette pas d'avoir été sur le fichier joint ; une belle histoire de famille... et c'est amusant de venir chez vous, les gens du Sud et d'y voir des histoires de froidure, de neige
encore merci pour ce bon moment

Écrit par : andrée | 01/04/2010

Gibus et moi même vous remercions infiniment pour vos chaleureux commentaires...Fous nous sommes certes mais vous l'êtes un peu aussi pour nous suivre avec autant d'assiduité en entre fous ne peut naître qu'une amicale fraternité. Un brin de folie, c'est ce qui manque sans doute à notre monde d'aujourd'hui si frileux et qui a la prétention de nous protéger des risques ..en oubliant que nous allons tous mourir ! Alors rions, dansons, chantons , marchons, courons, buvons aimons tant que nous le pouvons ...

Salut Marc je me doutais bien que tu avais traîné tes semelles sur les mille marches ! j'espère qu'on les traînera bientôt ensemble

André l'essentiel est que tu sois d'accord pour le bon vin !

Geneviève quand on est givré on n'a jamais froid !

Pierrot on n'a pas de montre , on se fie au soleil, et quand il n'y a pas de soleil , on se fie à notre gosier, plus il a soif et plus il est tard !

Olivia : du courage non , l'amour de la vie suffit !

Françoise putaing que tu me fais plaisir

Laurent effectivement la rando c'est moins couteux que de regarder la télé parce que pour cette dernière il faut s'acheter un canapè !

Josie le mot est dit "euphorie" car c'est ce que nous éprouvions devant tant de beauté

Ginette c'est moi qui te salue bien bas toi dont les toiles sont autant de voyages

Michelle merci pour ce site extraordinaire mais qui n'a qu'un défaut c'est que l'on ne peut y laisser aucun commentaire !

Colapat fous oui mais pas dangereux !

Mikèt Gibus devant la beauté du site est devenu conteur ce qui ajoute une corde à son arc d'allumeur de feu, de renifleur de chemin et de marathonien et merci pour la belle citation de Cocteau

Eric merci pour ce long commentaire j'espère que vos soucis professionnels sont derrière vous et que s'ouvre la perspective prochaine d'arpenter les chemins. C'est un fait que les bouteilles de vin s'évaporent vite dans notre région c'est pour cela que l'on se dépêche de les boire une fois qu'elles sont ouvertes!

Mistigris tout ceci vous est offert gracieusement et tout le plaisir est pour nous !

Bernard je comprends ta frustration car il n'est pas dit qu'un tel spectacle se reproduise !

Andrée le sud n'a pas fini de t'étonner....


Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 01/04/2010

ah ulysse

que cette nature que tu nous portes là
est belle
cette solitude
ce silence que j'imagine
merci de nous donner à voir
à entendre
se baigner ... !!!!!!!!!!!!!!!!
ça me semble folie
j'aime
merci

Écrit par : jeanne | 02/04/2010

Merci à tous pour vos compliments sur mon petit conte amusant !
On ne peut que devenir un peu poête lorsque l'on randonne régulièrement avec
"Ulysse au pays des merveilles"; car lui seul sait trouver dans les bois, défilés rocheux ou névés les formes humaines ou animales qui lui inspirent mille poésies.
Gibus

Écrit par : Gibus | 02/04/2010

Si, on peut y laisser un petit mot, je l'ai fait, sur "Signer le livre d'or", et les commentaires sont modérés... mais apparemment pas de commentaires au coup par coup comme "par chez nous"... Peut-être parce que c'est un site, et pas un blog ? sais pas trop... m'enfin ça vaut le coup d'oeil.
Un peu de repos maintenant Ulysse ? et merci encore Gibus !
Amitié, à tout bientôt !
@+ michelle

Écrit par : michelle | 02/04/2010

bonjour mon cher ami Ulysse,

je te souhaite un excellent dimanche,

bonne fête de Pâques!

bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent - administrateur du blog | 04/04/2010

erreur sur mon nom, désolé :

il faut bien lire : laurent - mon journal de bord

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 04/04/2010

Ouh la... les rochers c'est un peu trop technique pour mes gambettes de sclérosée en plaques (sourire) mais je peux attendre avec le goûter au bord du lac ...

Écrit par : Viviane | 04/04/2010

Le regret d'avoir passé le cap
Reste le plaisir de la relation et des images qui donnent à respirer et rêver.

Écrit par : jeandler | 05/04/2010

Les commentaires sont fermés.