suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/09/2016

Mes douze secrets du bonheur !

 

DSC01742.JPG

De même que la nuit n’existe pas sans le jour, l’ombre sans la lumière, la douceur sans la rudesse, le bien sans le mal, le cornichon sans le vinaigre et le chausse pied sans la chaussure, le bonheur a pour compères l’ennui, l’abattement, le désespoir et la douleur. Certes il ne se réduit pas, comme le chante Jean Ferrat (les poètes sont immortels) à un quinquet de taverne, mais il n’est pas non plus un soleil illuminant la condition humaine.

Les mieux lotis -dont je suis- sur cette planète, qui prend de plus en plus les allures d’une galère, parviennent à glaner ici et là quelques instants de félicité. Et chacun a ses secrets pour les trouver. Je vous livre les miens qui constituent en quelque sorte ma petite philosophie du bonheur !

Premier secret :

C’est le week-end, une matinée de liberté s’ouvre à vous, il fait beau. Choisissez une place,  avec une fontaine,  si possible piétonnière et légèrement ombragée. Installez y une table et quelques chaises pour que des amis puissent se joindre à vous. Conversez, badinez, devisez, refaites le monde en évitant toutefois les sujets qui pourraient gâcher votre journée (le régime de retraite des parlementaires, les bonus des traders qui repartent de plus belle, etc…).

Quand 11H30 sonnent, débouchez une bouteille (pour commencer !) de rosé Saint Hypolite de la cave coopérative de Fontès (évitez le pastis qui gâte le palais) et dégustez la avec des Lucques (variété d'olives) à la languedocienne (bannissez les cacahuètes et les noix de cajou à cause des émissions de CO2 liées à leur acheminement).

Savourez les goulées de rosé qui descendent derrière votre glotte, le rayon de soleil qui caresse votre visage, le glougloutis de la fontaine qui chatouille vos oreilles et le joli sourire de la jeune femme qui passe, que vous pensez être pour vous (et seul compte ce que vous pensez !) mais qui est, en fait, pour le jeune homme qui vient à sa rencontre : vous voilà heureux !

 

DSC01726.JPG

Deuxième secret :

Habillez vous de façon décontractée (les tâches et les faux plis n’ont aucune importance, sauf si votre épouse vous accompagne !) endossez un sac à dos contenant un généreux pic-nique liquide (voir quelques références dans la rubrique délices de ce blog) et solide ainsi que la carte IGN Topo 25 du secteur que vous voulez arpenter. Oubliez votre portable pour ne pas être tenté de le consulter pendant vote balade, mais pensez à prendre un chapeau indispensable pour vous couvrir les yeux à l’heure de la sieste. Choisissez de bons chemins ombragés assez confortables pour pouvoir baguenauder le nez en l’air sans risquer de vous retrouver le cul par terre : vous voilà heureux !

 

 

DSC08994.JPG

Troisième secret :

Toujours en tenue décontractée grimpez sur la plus haute colline des environs et attendez que passe un flamant rose. Quand il approche du sommet interpellez le en disant «  scrouech ! scrouech ! »  ce qui veut dire en langage flamant « viens là, j’ai d’excellentes crevettes » . En général les flamants roses ne résistent pas à une telle proposition et il se dirigera donc vers vous. Quand il est à proximité, sautez sur son dos et grattez lui le croupion (les flamants adorent ça !) Il vous fera faire un tour dans les airs qui vous ravira : vous voilà heureux !

 

 

DSC09592.JPG

Quatrième secret:

Quand arrive l’automne, remettez votre tenue décontractée en enfilant toutefois par dessus un gilet pare-balles et un gilet fluo de sécurité (à cause des chasseurs) et allez baguenauder dans la somptueuse garrigue de Castelnau-de-Guers. Admirez les camaïeus sang et or qui parent les vignes et qui font croire qu’un morceau de soleil a fondu et s’est répandu sur la terre. Cueillez un grain ici et là (pas plus, au delà ce serait de la grivèlerie) et savourez le jus sucré, promesse de divins nectars : vous voilà heureux !

 

 

DSC00882.JPG

Cinquième secret:

D’une façon générale évitez de vous mêlez des affaires d’autrui sauf si l’on vous sollicite de façon pressante. Et dans ce cas n’écoutez pas qu’un seul son de cloche et tentez d’être objectif et impartial.

Sachez également qu’on ne gagne jamais rien à donner des conseils : car quelque soit l’issue du dilemne en cause (affaires, amour etc…) on vous en voudra ! Si le conseil était pertinent on vous fuira car on vous sera redevable et s’il ne l’était pas, on vous en attribuera l’échec. Au demeurant on a déjà beaucoup de mal à distinguer ce qui est bon pour soi, et une décision qui paraissait raisonnable peut se révéler être une catastrophe. Ainsi un jour ai je voulu mettre de l’eau dans mon vin pour ménager mon foie, mais cette eau était contaminée et je suis tombé malade !

Donc, autant que possible restez à l’écart des disputes, querelles, différends, choix cornéliens et autres débats métaphysiques et surtout ne mettez jamais d’eau dans votre vin : vous pourrez ainsi garder votre sérénité.

 

  

DSC02301.JPG

Sixième secret:

Dès que l’occasion se présente piquez un petit roupillon, même si vous êtes au travail. Le corps médical, dont l’intérêt est pourtant que vous soyez le plus souvent malade, reconnaît que c’est bon pour la santé. Et contrairement à ce que vous pourriez penser (ou plutôt ce que pourrait penser votre patron) ce n’est pas du tout néfaste à votre productivité. Bien au contraire la solution de problèmes que l’on pensait insolubles vient souvent en dormant et même si elle vient avant, prétendez que vous avez besoin d’un petit somme pour avoir les idées claires ! Si de surcroît vous pouvez faire la sieste en écoutant Melody Gardot chanter « Worrisome Heart » : vous êtes au Nirvana !

 

DSC02330.JPG

Septième secret :

Soyez chaleureux et n’hésitez pas à rompre la glace le premier quand on vous convie à des manifestations, cocktails, cérémonies, vernissages et autres pince-fesses (expression à interpréter hélas au sens figuré, car cette pratique est dorénavant sanctionnée pénalement). Certes vous courrez le risque de tomber sur un raseur (les femmes ne sont jamais ennuyeuses – oh! le vil flatteur !) qui vous expliquera les mille et une manières d’éradiquer les taupes et les limaces de votre potager (même si vous n’avez pas de potager) mais vous aurez aussi peut être la chance de faire la connaissance de gens charmants, étonnants, passionnants (comme moi et Gibus par exemple) qui illumineront votre soirée. De surcroît, si vous les invitez ensuite chez vous, vous ferez des économies d’électricité : au prix du kilowatt, c’est le bonheur assuré !

 

 

DSC05036.JPG

Huitième secret :

Soyez fermes dans vos pensées et convictions mais évitez les affirmations péremptoires et restez nuancé . Ne dîtes pas « Notre tsarounet Hollandus n’est qu’un moulin à paroles qui ne brasse que de l’air » mais plus objectivement «Rappelez moi quels sont les engagements de sa campagne qu’il a réalisés ? »

Ne faites pas comme  Mégalo Sarko et sachez reconnaître vos erreurs. N’apportez pas non plus d’eau au moulin de la médisance, ce qui ne vous interdit pas de prétendre que BHL est à la philosophie ce que Guy des Cars est à la littérature et qu’il vaut mieux être conseillé par son concierge que par Alain Minc. Et surtout, ne servez jamais à autrui un vin que vous n’aimeriez pas que l’on vous serve : vous pourrez ainsi vous contempler sans honte chaque matin dans la glace : vous serez un homme (ou une femme) heureux !

 

 

 

DSC05057.JPG

Neuvième secret :

Même dans les situations les plus délicates ne perdez jamais espoir et ne vous laissez pas abattre. Même si vous lâchez prise, tout n’est pas perdu, des projets peuvent germer et une nouvelle vie s’ouvrir à vous. Mais ne tirez pas de plans sur la comète, n’oubliez jamais que le bonheur est dans le pré !

 

 

DSC02319.JPG

Dixième secret :

Vous voilà à la retraite et après une première journée d’euphorie vous avez le « blues » . Vous vous sentez, mis au rebut, inutile. Vous pensez comme ce bon vieux Stéphane que la chair est triste, hélas, et que vous avez lu tous les livres….(enfin presque tous). Dès 11 heures du matin et 6 heures du soir vous rodez dans les cuisines pour vous enquérir du menu et vous vous faites chassez sans ménagement par la gardienne des lieux .

Mais ne vous laissez pas abattre : certes vous êtes décati, vos abattis sont rouillés, votre cuirasse flétrie, votre toison clairsemée et tous vos organes sont impitoyablement soumis à loi de la gravité. Mais les caveaux de dégustation du pays d’Oc sont généralement ouverts 6 jours sur 7, les amandiers, oliviers , chênes verts et platanes abondent dans la campagne au pied desquels il fait bon faire la sieste. Chaque village a sa place où l’on pratique la pétanque (qui n’est pas un jeu mais un sport) ou son bistrot où l’on joue à la belote ou au loto et puis vous ne manquerez plus un seul épisode de ces  impérissables chefs- d'oeuvre que sont "les feux de l'amour" et "plus belle la vie" : le bonheur est vôtre  !

 

 

 

DSC09007.JPG

Onzième secret :

Vous êtes au soir de votre vie et vous en faites le bilan. Petitesses, mesquineries, tromperies et méchancetés s’y mêlent à l’amour, la douceur et à la générosité. Espoir et désespoir se tiennent la main, orgueil et humilité sont face à face. Certitudes et doutes se querellent . Il faut tout prendre, ne rien cacher, ne rien refuser. C’est le « ça » de notre vie comme le dit Alexandro Jodorowsky dans « Le doigt et la lune » dont je vous recommande la lecture (c’est Andrée qui me l’a fait découvrir) .

La leçon du temps qui passe est de nous faire comprendre que la satisfaction de notre seul « ego » est une impasse et que les chemins ne s’ouvrent que si l’on va vers les autres : alors on peut mener une fin de vie apaisée.

 

 

DSC09466.JPG

Douzième secret:

Cette fois c’est la fin, vous n’avez plus que quelques instants à vivre. Il ne vous reste à boire, sur cette bonne vieille terre, qu’un ou deux, voire trois, tout au plus, « canons » de vin de pays d’Oc et après cela vous goûterez au vin des vignes du seigneur ! (l’enfer est pour les buveurs d’eau)

Que la joie illumine alors votre visage, pour que ceux qui restent gardent de vous un heureux souvenir et boivent ensuite à votre mémoire et à votre salut !

Voilà quels sont mes douze secrets du bonheur, mais vous avez sans doute les vôtres et n'hésitez pas à me les confier dans un commentaire.

*****

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir mes autres blogs:

Piquesel : "bloc-note photos" où les photos sont accompagnées de commentaires humoristiques ou poétiques.

Old Nut (Wix) où vous pouvez écouter librement toutes mes chansons

Canta-la-Vida où j'illustre certaines chansons en photos.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur les noms figurant en haut de la colonne de droite.

 

 

 

Texte & photos Ulysse

 

 

 

Commentaires

Un de mes bonheurs est de vous lire Ulysse (et c'est pas de la flagornerie)
Pour les autres...top secret !
Je sais reconnaitre le bonheur... quant à en profiter tous les jours... là est MA difficulté !

Écrit par : Patacol | 19/04/2010

Bonjour Ulysse ..
Les petits bonheurs il faut en profiter mais surtout les partager ... ce que tu fait avec tes photos , un petit faible pour la premiére ( la petite place avec sa fontaine ) et aprés celle avec le petit bout-chou dans l'allée d'arbres .
Merci pour tes messages qui font plaisir....
Bisous et douce journée . Thérése .

Écrit par : thérése | 19/04/2010

bonjour mon cher ami Ulysse,

merci de ton commentaire pendant mon absence,
des petits bonheurs, avec tes conseil, illuminent notre vie
je retiens celui d'être chaleureux : ça marche!

je te souhaite une agréable semaine,
bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent - administrateur du blog | 19/04/2010

Bonjour, belle leçon de sérénité !
- j'essaie d'appliquer quelques uns ce ces préceptes, pas toujours facile mais si enrichissant lorsqu'on se laisse porter par la vie et que, tout compte fait, loin des artifices qui veulent nous être imposés, se retrouver soi-même, reconnaître ses vrais amis... les potentiels... la joie de la retraite pour certains, bannir l'ennui grand ennemi, le trop, le pas assez !! ouvrir les yeux enfin et profiter au maximun de ce qui nous est régulièrement offert avec ou sans argent, savoir reconnaître, apprécier, le beau et le bon !

Écrit par : la hulotte | 19/04/2010

je te remercie, Ulysse, pour tes secrets confiés, voir les évènements les remettre à leur place..ne pas se laisser déborder et choisir toujours la belle couleur des choses...
peut-être tes secrets qu'au fond nous connaissons tous mais que nous ignorons arrivent au bon moment.
quoiqu'il en soit encore merci et beaucoup de bisous

Écrit par : ginette | 19/04/2010

merci ulysse
merci pour tes secrets
je vais essayer d'en suivre quelques uns

Écrit par : jeanne | 19/04/2010

Ultime secret, et non des moindres, ne manquer sous aucun prétexte, d'admirer chaque nouvelle publication que nous offre Ulysse sur son blog !
Bonheur garanti 300%

Écrit par : Françoise | 19/04/2010

Eldorad'Oc.....ce blog est à voir, à lire
Comme j'aimerai que ce soit un livre !
Je le feuillèterai : le matin, à midi, le soir.
Même en le gardant fermé, il m'enchenterai si je l'avais.
Pour l'instant c'est le blog qui m'enchante

Écrit par : Colapat | 19/04/2010

Merci pour vos chaleureux commentaires chères visiteuses et visiteurs... j'aurais du ajouter un treizième secret qui est celui de votre fidélité à me suivre qui rend ma plume légère et apporte un rayon de soleil à mes journées

Patacol j'ai parlé de moments de félicité car il est difficile dans le monde où l'on vit de garder sa sérénité tous les jours...

Thérèse vous êtes aussi comme les autres blogueurs dans le partage et c'est ce qui rend ce media chaleureux

Laurent l'amitié ne s'interrompt pas pendant les absences

La Hulotte oui il y a bien des bonheurs qui ne coûtent pas un sou

Ginette tu as raison l'essentiel est de ne pas se laisser déborder, envahir par la frénésie qui nous environne et garder son cap

Jeanne je suis sûr que tu n'as pas besoin de mes secrets pour connaître la sérénité

Françoise je ne garantis rien ...mais ton propos est fort gentil

Colapat j'ai fait plusieurs démarches auprès d'éditeurs mais vu la crise du livre ils ne sont pas intéressés Je travaille sur un projet de livre électronique mais c'est très long je te tiendrai au courant

Belle soirée à tous

Écrit par : ulysse | 19/04/2010

Ulysse, merci pour ce merveilleux bonheur appelé Melody Gardot, j'ai été dans les étoiles !

Écrit par : Bernard | 19/04/2010

Il est vraiment tard, je n'ai pas le temps de te dire mes 12 secrets pour être heureuse...car, il est temps pour moi d'aller dormir...en rêvant à tes doux secrets Ulysse..
Mon 1er secret serait que demain, tout le monde s'envoie en l'air....au propre comme au figuré...je pense aux avions, cela va de soi...

Écrit par : juju | 20/04/2010

Je ne savais pas que les flamands roses remplaceraient les avions....J'aurais plutôt pensé à un albatros...

Écrit par : juju | 20/04/2010

Je retrouve dans ton délicieux article bien de mes secrets de bonheur ( hormis celui de la sieste que je n'ai jamais su faire...)
Je te joins ma liste de petites joies, ce qui fait que ma vie est toujours pleine
et y ajoute les lucques ( notre régal du dimanche, sur le marché un provencal vient nous vendre ses olives, nous faisons une razzia ;o))
Voici maintenant mon inventaire des petites joies qui rendent heureux:

L’odeur de l’herbe après la pluie
Le souvenir de l'odeur de la terre après l'orage en Afrique
Le sapin et ses boutons verts plus pâles en cette saison
La neige qui tombe c’est une joie enfantine
Les roucoulements de ma chatte avec ses petits
Un animal que notre présence n'effraie pas
Le chant de la chouette la nuit ou celui des grues en migration
Les cris de mes deux corneilles quand je vais les nourrir
Leurs battements d’ailes heureux
Les mésanges sur ma fenêtre en cette saison
Découvrir ou apprendre chaque jour un petit quelque chose
Les pompons des oliviers à perte de vue sur l'océan de collines quand nous arrivons en Andalousie
Cheminer dans l'Alhambra de Grenade et les jardins du Generalife et être enveloppée de l'air et ses parfums
Les petits bouquets de fleurs des champs
Rester des heures à écouter l'eau d'un ruisseau en montagne
Plus de lumière dans la maison, panne d'électricité, les petites peurs enfantines qui renaissent
Les changements subtils de nuances d'une poire mûrissant d'un jour à l'autre
Les glous-glous de la confiture dont les bulles explosent, j'ai le sentiment d'être au-dessus d'un volcan
M'asseoir au sommet d'une montagne ou d'une colline après quelques heures de marche et contempler en retardant la gorgée d'eau fraîche que le corps réclame
Le silence qui accompagne la dégustation de mes plats
Lorsque le sifflement suraigu qui vit nuit et jour dans ma tête s'arrête et que je peux quelques secondes apprécier un vrai silence
Les odeurs qui montent de mes casseroles quand je me mets en cuisine
L’idée que je me fais de la joie de Michel quand il verra ce que je lui ai préparé en grand secret
Regarder Michel prendre des photos et l’écouter avec admiration me dire en latin des noms que je ne retiendrai pas
Le bruit des pas de ceux que j’aime dans l’escalier qui monte du garage
N’attendre personne voir arriver surprise Bruno, Marie et Maxime
N’attendre personne voir arriver surprise Sarah avec toute sa joie de vivre qui déplace les murs
N’attendre personne voir arriver surprise Mathilde et sa bande de copains pour un barbecue comme ce soir et un foot juste après
N’attendre personne et voir arriver des amis improviser un repas de prince avec trois fois rien et qu'ils soient contents de tout
Regarder sans le toucher le livre que j’ai reçu il y a une semaine et qui m’espère sur la table de nuit
Sentir que ce matin je marche à peu près droit et que les tessons de bouteille sous les pieds se sont émoussés
Regarder Maxime jouer dans l’eau de son bain et me souvenir de mes petits à son âge
Partir en ballade quelques jours dans la montagne avec tous nos amis pour chercher des fleurs sauvages ou pas ou des pierres paysage
Passer des heures à attendre un couple de hérons qui vient nourrir son petit
et pour deux minutes de ce majestueux spectacle avoir pu respirer l’odeur de la forêt, caresser les champs de blé en herbe du regard et de la paume
Me régaler de mures sauvages l’été avant d’en faire des confitures
Pareil pour les pommes cueillies dans un verger abandonné
Arriver sur notre terrain à champignons et en voir à foison
Le temps des premières cerises... jusqu'à la fin des cerises
Une voix grave et belle au téléphone
Un ou une inconnu (e ) qui me sourit
Avoir pu aider un mourant à se soulager d'un poids d'angoisse
Le souvenir de mon Grand-Père et sa photo dans mon sac
Planter dans mon jardin
Les prunes encore acides juste devant ma classe
Accepter mes erreurs
Fleurir toute la maison
Ranger à fond la maison et que cela sente le propre partout jusque dans les armoires
Le parfum du linge quand je suis en train de le repasser ou l'étendre
Un moment précis du soir quand le soleil est encore là et le ciel bleu cobalt
Revoir un ancien élève qui me montre ce qu’il a travaillé tout seul
Sentir que ce que je leur ai enseigné leur est bagage pour toute leur existence
Apprendre de mes élèves
Apprendre d'eux bien plus que je ne leur ai appris
Pardonner toujours à ceux qui m'ont blessée
Poser sur la table une motte de terre glaise et me préparer à des heures d’absence quiète

Me dire que je suis en vie

Liste non exhaustive
A suivre...

Écrit par : Viviane | 20/04/2010

Et bien Viviane tu dois connaître de nombreux moments de bonheur....il y a de nombreux secrets que je partage et d'autres que je n'ai pas encore eu le bonheur de connaître :l'Alhambra de Grenandemais qui est dans mes projets et la motte de terre glaise , je pense que je ferai un piètre sculpteur ! Merci pour cette enrichissante contribution

Écrit par : ulysse | 20/04/2010

Ce petit bout d'homme sur le chemin ... un vrai bonheur ...

Écrit par : Maria-D | 20/04/2010

un article qui se marie bien avec celui passé par ma prof de yoga ... merci pour mettre mon nom (c'est très sympa et cela me fait plaisir... et un petit bonheur de plus pour aujourd'hui) .. il y a juste un truc à dire sur la libido à 60 ans (n'exagère pas ... elle n'est pas tout feu tout flamme et quelquefois tout raté comme à 20 ans, mais si ta dulcinée est toujours avec toi, ce n'est pas que pour tes jolis mots et tes belles photos ....mais parce qu'elle se sent bien avec toi)
ton texte est super et quelquefois j'oublie les photos, il y en a quelques unes de très très belles .. et ta région est superbe ...
sinon les moments de bonheur sont comme dans le ciel mêlés avec les nuages ... et vouloir s'apesantir sur les contrariétés, c'est se jouer un mauvais tour à soi-même ...;
j'ai bien fait un peu la gueule quand vendredi, le médecin m'a dit :béquilles (en fait je n'en prends qu'une) pour votre entorse, foulure à la cheville et radio ... et maladie des griffes du chat ... (ça te donne un état fiévreux et de fatigue, j'ai cru prendre 10 ans en un jour...

mais bon, je me suis calmée ... et je fais la sieste ... et lis davantage .. et laisse les gens m'aider (mari, fille, collègue...)

je te souhaite une très bonne semaine ...

Écrit par : andrée | 20/04/2010

Andrée ce qu'il y a de bon quand on est handicapée c'est le temps que l'on a enfin pour lire tous ces livres qu'on avait mis de coté.....celà dit je te souhaite un prompt rétablissement !

Maria ce petit bout d'homme a déjà une sacré foulée !

Écrit par : ulysse | 21/04/2010

Superbe note. Vos photographies pleines de lumière et de liberté, vos textes, une douce philosophie rigolote pleine d'optimisme.

Écrit par : amira | 21/04/2010

Bienvenue Amira sur mon blog et merci pour votre commentaire. Le lien vers votre site ne fonctionne pas !

Écrit par : ulysse | 21/04/2010

Un petit moment de bonheur aujourd'hui..Rencontrer une blogueuse, Michèle la prof à la tchatte hyper décapante..Fallait voir les serveurs "filer" droit quand elle les apostrophait..gentiment...
Un autre petit bonheur, boire un petit blanc de St Pourcain et un Croze Hermitage, toujours en compagnie de Michèle et de son charmant mari...
Viviane doit être une femme comblée, vu les nombreux petits bonheurs qui parsèment sa vie...Il fut une époque, où moi-aussi, le chant d'un oiseau le matin me mettait de bon humeur et me faisait sauter du lit...Si, ce matin, la rencontre avec Michèle m'a fait sauter du lit, bien que je me sois couchée à 3h du mat....

Écrit par : juju | 22/04/2010

Juju le Croze hermitage est une valeur sure mais un bon petit st Pourçain ce n'est pas mal non plus avec des chataîgnes grillées

Écrit par : ulysse | 22/04/2010

Tu les publies quand ces "secrets" qui pour nous, lecteurs privilégiés, ne le sont plus mais qui serviraient à beaucoup ici bas ?

Un secret perso à rajouter ? Avec plaisir : quand on arrive enfin à cette fameuse retraite (qui en français ressemble trop à une défaite militaire, disons donc le bien plus adapté mot de "jubilacion") jubilons donc de ne plus avoir de contraintes tout en restant actifs comme tu sembles l'être mais ... sûrement pas hyper actifs : erreur des débutants que je commis pendant mes 2 1ères années de "jubilacion", frustrée que j'avais été toute ma vie professionnelle de ne pas avoir le temps de faire ce que j'aimais, me collant donc tant d'activités que je n'en pouvais plus !
Ne nous contraignons plus désormais qu'à nos réelles priorités de bonheur... qu'en penses-tu, ami ?

Écrit par : colette | 23/04/2010

Je te rassure amie Colette je sais me ménager et je suis un grand adepte de la sieste !

Écrit par : ulysse | 23/04/2010

Je ne sais pas ce qui est le plus percutant , tes douze secrets ou la qualité des coms des blogonautes qui ont écrit ci dessus ?????
Chapeau à tous, chapeau à toi.

Écrit par : AKELA | 23/04/2010

Mon ami Ulysse;
De retour de mon séjour de 2 semaines en Hte-savoie, je prend connaissance de tes secrets qui conduisent au bonheur.
Je crois que je l'avais déjà trouvé, mais un ami m'avait aidé en me donnant ce conseil :
la vérité est au fond d'un verre de vin !
Aussi j'en ai vidé passablement,(et même de nombreux en ta compagnie), mais si je l'ai trouvé, je ne le dit pas et je continue à le chercher ... il y a encore tellement de verres à vider !!!
Gibus

Écrit par : Gibus | 02/05/2010

Mon cher Gibus tu es à la fois habile et sage...prétendons donc n'avoir encore point trouvé le bonheur et continuons à la chercher au fond de nos verres en célébrant notre amitié !

Écrit par : ulysse | 02/05/2010

Quel plaisir de lire cet article qui correspond bien à ma philosophie de vie notamment depuis que je suis à la retraite : profiter intensément de l'instant présent, se faire plaisir, regarder, voir, écouter, ressentir et se ressentir, aimer, partager, communiquer et ne plus s'épuiser vainement comme avant à vouloir sauver le monde. Je note le livre le doigt et la lune. Pour te remercier je te recommande si tu ne l'as pas lu "le jour où j'ai appris à vivre de Gounelle. Beau dimanche

Écrit par : Martine 85 | 11/09/2016

Jamais parlé politique, pognon et religion
Préférer le vin d'ici que l'eau de là
Belle journée endimanchée Ulysse

Écrit par : H-IL | 11/09/2016

Et tout démarre sur la charmante petite place de Villeneuvette ( qui est passée moultes fois sous mon pinceau) et se poursuit dans l'authentique vie au grand air où amitié, partage et saines agapes sont de rigueur. Là, Claude, nous sommes, en tout amitié, tous deux très copains; je me sens des tiens. Amitiés. Chinou

Écrit par : Chinou | 11/09/2016

Cher Ulysse,
Je ne suis pas d'accord avec votre description(comme un pamphlet) de la retraite:je n'ai jamais été seul,isolé,perdu,.....ou alors j'ai pas bien saisi la motivation liée au texte.
Bonne Journée tout de même.

Écrit par : Philippe Guitard | 11/09/2016

Merci pour ce partage. On a beaucoup à en apprendre. La position de la sieste me pla$it bien. Les fontaines, elles nous manque. Bon dimanche.

Écrit par : tmor | 11/09/2016

Les secrets du bonheur ... ah, quel beau texte ! Chacun les siens évidemment selon le déroulement et surtout, le lieu de notre vie, que l'on ne choisit pas toujours.
Les secrets du bonheur, c'est avant tout d'habiter au Pays d'Oc et d'avoir Ulysse comme copain ! tu es bien d'accord n'est-ce-pas ? car le début de ton texte donne vraiment envie, à te lire tous les gens des Hauts de France vont faire leurs valises et s'installer chez toi !!! (t'as qu'à pas écrire aussi bien, na ! :)
La vie avec ses hauts et ses bas. Ses rencontres super géniales et d'autres qui nous blessent ...
Le bonheur à notre âge est surtout de vivre à fond et le mieux possible chaque minute qui passe.
Je note le livre dans ton onzième secret ...
Bon dimanche et profite bien de la chance d'habiter une région formidable que tu m'as fait découvrir. J'ai décidé d'y habiter à ma prochain vie.
Gros bisous

Écrit par : AnnickAmiens | 11/09/2016

Martine je pense que toutes celles et ceux qui lisent mon blog partagent les mêmes valeurs. J'ai lu le livre de Gounelle ainsi Que l'homme qui voulait être heureux

Hil on est deux à préférer le vin d'ici !

Chinou tes pinceaux caressent aussi bien les bonheurs de la vie que le font mes mots

Philippe il faut prendre mon texte au second degré car pour ce qui me concerne c'est de l'humour bien entendu Mais il n'empêche que certains sont désemparés le jour où ils arrivent à la retraite

Tmor dormir les pattes en l'air c'est bon pour le coeur !

Annick le bonheur c'est aussi de partager mes passions et mes petits bonheurs avec de belles personnes comme toi

Bon dimanche à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 11/09/2016

Vous voilà à la retraite ....Vous vous sentez, mis au rebut, inutile...
mais non les grands parents ont du travail...peut-être au ralenti car plus payé à l'heure

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 11/09/2016

Merci - quelle leçon de sagesse - j'essaie au maximum d'appliquer ces recettes ça marche.... pas toujours toujours mais, dans l'ensemble la vie est belle!!

Écrit par : denyse | 11/09/2016

Merci de nous livrer tes secrets .... c'est plein de sagesse
Je viens de découvrir ta chanson "Ainsi va le monde" que j'ai beaucoup aimé, surtout en version rapide, j'ai vainement essayé de te laisser un commentaire...Pas moyen !
Merci pour tout

Écrit par : gazou | 12/09/2016

À la "bonne heure" Ulysse bravo mais si vous livrez tous vos secrets le monde entier connaîtra le bonheur et alors là !! qu'est-ce qu'ils vont bien pouvoir nous raconter à la télé pour occuper nos vieux jours, il ne nous restera qu'à aller se balader, regarder danser les nuages dans le ciel, écouter le chant des oiseaux,le bruit du vent et de l'eau etc... sans pour autant perdre de vue les secrets d'Ulysse bien sur... parce que attention tout le monde connaît le p'tit bonheur de Felix Leclerc... alors le secret du bonheur c'est peut-être tout simplement aujourd'hui d'être en vie. Amitié et merci Ulysse.

Écrit par : monique | 12/09/2016

j'aime beaucoup les 2 premières photos et le vieux moulin.. tes articles sont un havre de paix.je n'ai pas le temps de lire le texte, je pars en rando dans la forêt vosgiennes. bonne journée

Écrit par : photodilettante | 13/09/2016

Brigitte être grand parent c'est un boulot gratifiant !

Denyse oui on fait du mieux que l'on peut !

Gazou je suppose que mes secrets sont aussi les tiens

Monique je sais que mes secrets vous les connaissiez et pratiquiez déjà ....et ceux qui les pratiquent ne se laissent guère enfumer par la téloche ! Merci pour la référence à Felix Leclerc dont les chansons ont illuminé mon adolescence

Photodilettante une rando est une bonne excuse pour ne pas me lire , j'en ferais autant !

Écrit par : ulysse | 13/09/2016

A bon entendeur, salut et bon vent! Heu! Bon vin !

Écrit par : bernard | 14/09/2016

Merci de nous livrer tes secrets avec les photos à des quates !
Ils correspondent assez aux miens ...
Profitons des belles choses de la vie !
Me voila de retour !
Avec la pluie et le vent, pour n'avoir pas de regret que la pause soit terminée ...
C'est donc reparti pour la routine mais surtout le plaisir de retrouver tout le monde.
Mille mercis pour votre fidélité, ça me met du baume au coeur ♥ ♥ ♥
Bon jeudi !
Bisoux, ulysse et pardon pour le C/C.

Écrit par : dom | 15/09/2016

Bernard à ta santé !

Dom nous avons les mêmes valeurs !

Écrit par : ulysse | 16/09/2016

Et les belles-mères,on en fait quoi pour pouvoir partager ce week-end prometteur selon vos dires et suggestions sur la placette ombragée avec un petit rosé de derrière les fagots.

Écrit par : Philippe Guitard | 16/09/2016

Excellente cette note, textes et photos, j'adore !

Écrit par : Pastelle | 16/09/2016

Philippe n'oublions pas que nos belles mamans ont donné naissance à nos chères épouses et doivent donc être de la fête !

Pastelle le compliment est d'autant plus apprécié qu'il vient d'une artiste !

Écrit par : Ulysse | 16/09/2016

Ulysse, je suis tellement occupée en ce moment que je n'avais pas répondu a cette belle déclaration .
Viviane est une belle personne et je valide , moi qui trouve le bonheur en contemplant des carrés d'orties !!! cela me conforte ! Le bonheur est simple ..Moi j' aime mieux des bons œufs frais au plat avec du bacon qu'une queue de langouste ....et vous ? le simple ....hum!
Merci Ulysse
Pat

Écrit par : pat | 17/09/2016

Cher ami Ulysse, merci de partager tes secrets.

Écrit par : eric | 22/09/2016

Pat j'avoue que j'aime la langouste mais aussi un oeuf sur le plat avec du bacon !!!

Eric c'est un bonheur de partager ses secrets avec des amis

Écrit par : ulysse | 22/09/2016

Écrire un commentaire