suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/06/2010

Des amis du plat pays amoureux des Hauts-Cantons….

 

DSC05134.JPG

En créant mon blog je ne pensais pas qu’il donnerait naissance à une belle amitié avec des gens du plat pays belge, petit royaume qui se chauffe à la chaleur humaine et ensoleille pluies et brouillards, qui souvent l’assiègent, avec les effluves dorées de la bière .

Tout a commencé quand Marc, résidant en Wallonie, a croisé sur internet le chemin de mon blog. Amoureux du massif du Caroux qu’il sillonne une semaine par an depuis dix sept ans avec des membres de sa fratrie et ses amis, Jean Marie, Eric, Raymond et leurs épouses, il est devenu l’un de mes lecteurs assidus.

Esbaudi et ravi par cet amour porté par de lointains « estrangers » des plaines nordiques à la montagne que je chéris entre toutes, j’ai alors proposé à Marc de faire une randonnée en commun lors de sa prochaine visite. Tope là ! m’a-t-il aussitôt répondu et c’est ainsi que la semaine passée nous nous sommes retrouvés pour une virée sur les chemins de la Montagne de Rosis, située au nord du massif du Caroux.

Ceux qui connaissent ce massif savent qu’on ne peut résister à l’appel de sa voix rocailleuse et chantante qui s’élève de mille bouches perchées haut sur ses falaises rocheuses ou tapies dans ses bois profonds. Cette voix unique et envoûtante qui est parvenue il y a dix sept ans jusqu’à l’oreille de Marc et de ses compères au cœur de la Belgique !


 

DSC05124.JPG

Il était tout naturel que Gibus, qui connaît le Caroux encore mieux que les agents du fisc connaissent mes poches (et dieu sait pourtant que ces gens sont des experts !), soit de la partie. En professionnel aguerri de la montagne il veille à notre sécurité lors de passages un peu technique, comme cette traversée de gué apparemment anodine, mais qui recèle quelques pièges sous la forme de pierres branlantes et glissantes. Les naïfs découvrent ainsi le caractère vicieux de l’eau qui explique ma méfiance à l’égard de ce breuvage.

 

 

DSC05141.JPG

Randonner en montagne c’est ouvrir en grand les portes et fenêtres de sa vie pour y laisser entrer le soleil, la pluie, la neige, le vent, les orages qui, dans les temps anciens, ont forgé le cœur et l’âme de l’homme. C’est, ainsi, perpétuer cette énergie qui a permis à ce fragile bipède de partir à la conquête de la planète et d’y bâtir des empires.

 

 

DSC05127.JPG

Randonner c’est aussi préserver en soi le sens du merveilleux qui a nourri les premières rêveries de l’homme et de sa compagne quand dans les cieux ils voyaient flotter la lune. Et c’est un fait qu’au cours de mes pérégrinations j’ai pu souvent constater que les êtres des contes et légendes, que les citadins désenchantés prennent pour des fariboles, existent vraiment

D’ailleurs, Marie, l’épouse de Gibus, qui a l’œil plus vif que mon gosier devant un verre de rosé bien frais, aperçoit soudain un « sangliéton » être mi-sanglier, mi-mouton en train de se gaver d’herbes tendres au milieu d’un clairière. Voyant qu’il a affaire à d’innocents promeneurs (certains comme moi, « innocent » tout court !) cet être fabuleux poursuit son festin sans s’inquiéter outre mesure.

 

 

DSC05146.JPG
Un peu plus loin nous passons près d’un hêtre astucieux dont l’une des branches forme un nœud coulant avec lequel, je le soupçonne de capturer quelques rayons du soleil quand arrivent les derniers jours d’automne, qui le réchauffent tout l’hiver jusqu’à la venue du printemps.

 

 

DSC05151.JPG

Nous entendons soudain le tiquètement d’un pic-vert sur le fût d’un châtaigner en quête de quelques insectes xylophages à manger. Je me mets alors à déclamer des alexandrins car je sais que les pic-verts sont friands de vers de douze pieds (ce sont les plus nourrissants) et le voilà qui, peu farouche, se pose à nos pieds et se met à picorer mes vers tombés à terre…

 

 

DSC05160.JPG

Après un glorieux picnic au hameau fantôme de Caissenols, nous franchissons le portail de Roquendouire pour gravir la serre de la Mare qui culmine à 810 mètres. Nos amis belges sont un peu déçus car les ginestières (champs de genets) n’affichent pas encore la belle couleur de bière blonde qu’elles prennent quand elles sont en fleurs.

 

 

DSC05152.JPG

Un rapace qui se joue des vents et de l’altitude ricane de nous voir suer, souffler, ahaner dans la pente. Mais pas rancuniers pour deux sous, nous admirons sa grâce et son expertise qui rendent jaloux les imbéciles qui les prennent parfois pour cible,

 

 

DSC05165.JPG

Gibus veille à ce que personne ne reste en rade voulant éviter tout incident diplomatique avec un pays qui par mesure de rétorsion pourrait nous priver de ses exportations de frites . Mais nos amis belges se montrent à la hauteur et c’est ensemble que nous franchissons la crête.

 

 

DSC05174.JPG

Comme les cairns où s’entassent des pierres libres à l’improbable équilibre et qui défient les lois de la pesanteur, les amitiés se tricotent avec des mots et des sourires et la passion commune des grands espaces, de la marche et du bon vin.

 

 

DSC05175.JPG

Humbles conquérants de l’inutile, nous savourons en silence la plaisir de partager ensemble le spectacle de la nature environnante.

 

 

DSC05176.JPG

L’univers ouvre au dessus de nous sa gueule bleue où virevoltent, pendant que nous marchons, nos méditations et nos rêveries.

 

 

DSC05187.JPG

Au cours d’une pause près d’un abri séculaire de berger, Marie de nature un brin mystique (comme votre serviteur qui honorent les vignes du Seigneur)) entre en contact avec les dieux de l’Olympe afin qu’ils nous prévoient un demi bien frais à l’arrivée

 

 

062.JPG

Notre chemin franchissant le Casselouvre nous en profitons pour nous y baigner, seul usage que nous apprécions de ce liquide que les anglais - peuple intelligent contrairement aux apparences - dénomment « water » et qu’ils réservent à juste titre au « closet »

 

 

DSC05192.JPG

Le retour se fait par l’un de ces chemins que j’affectionne , bordé d’un muret de pierres, dont la longueur cumulé à travers le pays d’oc dépasse largement celle de la muraille de Chine. Mais alors que la muraille de Chine enferme un peuple soumis à une clique de dictateurs, ces murs là guident des hommes libres.

 

 

DSC05198.JPG

Revenus au point de départ, nous constatons avec bonheur que les dieux de l’Olympe sont au rendez vous avec des Stellas Artois bien fraîches (bravo Marie), exquise délicatesse de leur part sachant que c’est la bière préférée de nos amis belges. Comme quoi les grecs n’ont peut être plus d’argent, mais ils ont encore du savoir vivre.

Cerise sur le gâteau, ou comme disent plutôt nos amis belges « moutarde sur les frites » Vulcain nous a même allumé un grand feu pour y faire cuire nos grillades.

 

 

DSC05202.JPG

C’est ainsi qu’après avoir marché et contemplé ensemble la beauté des haut-cantons, nous partageons le pain, le vin, les rires et les saucisses, délicieux ciments d’une belle amitié. L’année prochaine c’est promis, nous recommencerons !

 

 

DSC05200.JPG

Texte & photos Ulysse

 

17:59 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : rosis, frite, olympe, chine

Commentaires

Bravo pour les belles photos et l'amitié franco-belge de randonneurs.
Le Caroux deviendra international un jour, grace à votre blog et tous ces animaux mystérieux comme le sangliéton ou le pic-vers.

Amicalement
Olivia

Écrit par : olivia | 08/06/2010

bonsoir mon ami Ulysse,

de belles amitiés se créent grâce au blog, n'est ce pas?

ça me fait penser à la randonnée que nous avions faite ensemble, et aussi au pique-nique le long de l'Orb, sur le site de Réals ...

bonne soirée,
bien amicalement

Laurent

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 08/06/2010

De rencontre en rencontre le blogueur-marcheur tisse la toile de ses amitiés, ceci au même rythme dont il découvre des bêtes de légendes.

Écrit par : Bernard | 08/06/2010

Une amitié confortée, concrétisée, vécue en vrai de vrai
Une journée formidable... franco-belge ou belgo-française
comme l'on voudra

Écrit par : jeandler | 08/06/2010

Bravo, une belle note tout en amitié et "savoir bien vivre"... et j'aime énormément votre bestiaire et vos rochers sculptés... quel beau regard vous posez sur les gens et les choses... merci

Écrit par : Maria-D | 08/06/2010

Je ne savais pas que les pic-verts étaient poètes et se nourrissaient d'alexandrins, non pardon , de vers à douze pieds..ni que les hêtres savaient faire des noeuds coulants, la photo est là pour nous le dire...beaucoup de plaisir à suivre votre randonnée !

Écrit par : gazou | 09/06/2010

4 lettres, cela semble bien dérisoire, pour exprimer la gratitude d'avoir partagé une journée aussi exceptionnelle, mais "merci" du fonds d'un coeur du Nord pour les attentions de chaque instant, de la poignée de mains et la joie de se retrouver....à la beauté du paysage en passant par le rosé de Gibus....jusqu'à la tisane de Marie..! Plus que jamais, cher Claude, l'émotion est au rendez-vous à la lecture de ton compte-rendu si poétique et au style inimitable ! Parfois, Internet fait très bien les choses, puisque la curiosité de Marc pour tout ce qui concerne la région du Caroux nous a permis de vous rencontrer....et d'avoir l'impression de vous connaître tous depuis toujours....d'avoir beaucoup de choses en commun.... L'argent n'achète pas le bonheur, il suffit se laisser ressourcer par la force de la nature dans un endroit magique en compagnie d'amis et ce n'est pas seulement l'altitude qui fait qu'on touche presque le paradis !!! Encore merci à tous, amitiés à toi, Monique, Marie et Gibus....dommage de devoir patienter un an....mais en attendant...je rêverai.... en lisant les reportages de vos périples !
Eric

Écrit par : Eric | 09/06/2010

jamais fatiguée de te suivre
je trouve l'eau excellente
et la fumée du brasier ne me gène pas
seul le plaisir de te lire !!!

Écrit par : jeanne | 09/06/2010

coquin de sort ! va falloir qu'on y viennent nous aussi sur ce massif ! Promis, on va étudier ça.

Écrit par : La Calmette | 09/06/2010

Départ : 25/05/2010 9:19:53
Temps : 05:08:20 4' (Que de marche)
Distance : 16,114 km
Vit(moy,max) : 3,14 , 6,09 km/h
Alt(max,min) : 756 m , 335 m
Cumul : (+) 331 m (-) 222 m

Mais se ne sont que de bêtes chiffres, ils ne pourrons jamais remplacer un mot,une phrase ou même un signe de la main!
Eric a résumer de manière magistrale, cette magnifique journée, mon seul mot sera: Merci.

Écrit par : marc | 09/06/2010

" les amitiés se tricotent avec des mots et des sourires et la passion commune des grands espaces, de la marche et du bon vin." Eh bien voilà tout est dit mais je ne savais pas que les pic-verts étaient de si fins gourmets!!! on en apprend tous les jours!! Bravo et merci à vous tous, textes, photos et bonne humeur.

Écrit par : monique | 09/06/2010

J'espère qu'un jour, nous n'entrerons pas en guerre avec la Belgique, car, c'en sera fini des amitiés francos-belges..
J'adore les belges, leur humour et leur amitié indéfectible...J'en connais une qui tient un bar à bière à Bruxelles et qui reçoit tous les ans une quarantaine de copines dont pas mal de françaises...
Franchement, les blogs génèrent de belles rencontres...
J'ai bien aimé le sangliéton..Moi-aussi, maintenant, quand je vois un moroeau de bois, un rocher, maintenant, je regarde s'il n'a pas apparence humaine....
L'humour poétique est toujours au rendez-vous chez toi..Quand on a quelques soucis, ça fait du bien de se poser un moment chez toi....

Écrit par : juju | 09/06/2010

Salut Ulysse Quel fantastique bielle Bravo!
Un petit mot a tous pour vous remercier de vos visites malgré mon absence sur les sites. Je vais un peu mieux Bonne journée Amitiés André.

Écrit par : André | 10/06/2010

un contagieux appétit de vie,
de visions superbes,
de victuailles odorantes et de ...vin !

Écrit par : colette | 10/06/2010

Je suis heureux de vous croiser chères lectrices et lecteurs sur les sentiers fraternels des hauts-cantons de mon pays

Olivia la renommée des hauts cantons s'étend au delà de notre planète et je suis sûr que les petits hommes verts rêvent du massif du Caroux

Laurent oui notre journée au bord de l'Orb est aussi un beau souvenir. Il faudrait qu'un jour nous recommencions !

Bernard des bêtes de légende tu dois aussi en avoir une belle collection

Pierre les hommes sont prêts à s'aimer ce sont leurs dirigeants qui généralement les dressent les uns contre les autres

Maria quand on croit aux farfadets, lutins et autres elfes on les voit !

Gazou les pic-verts (on devrait écrire pic-vers !) faute d'alexandrins ne détestent pas les hexamètres...

Eric et Marc je suis très touché par vos messages et vous demande de transmettre nos amitiés collectives (Marie, Monique, Gibus et moi) à votre fratrie

Jeanne je vois avec bonheur que ce feu de l'amitié a réchauffé beaucoup de monde

Monique merci d'ajouter une maille au tricot de l'amitié

Juju tu peux passer quand tu veux et rester le temps que tu veux, ici on est entre amis .

André je suis heureux que tu ailles mieux, les fontaines que tu nous déniches arriveraient presque à me faire aimer l'eau !

Colette comme l'on dit l'appétit vient en marchant , alors marchons !

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 10/06/2010

Mistigris je ne te lis plus , où es tu , que fais tu ?

Écrit par : ulysse | 10/06/2010

Ce n'est pas vraiment le pays d'Oc.... mais comme il est beau ce plat pays !
...."Avec de l'Italie qui descendrait l'Escaut
Avec Frida la Blonde quand elle devient Margot
Quand les fils de novembre nous reviennent en mai
Quand la plaine est fumante et tremble sous juillet
Quand le vent est au rire, quand le vent est au blé
Quand le vent est au sud, écoutez-le chanter
Le plat pays qui est le mien."

Écrit par : Françoise | 10/06/2010

"Humbles conquérants de l'inutile"
Je ne crois pas ça du tout, Ulysse
vos photos,
vos récits,
vos rencontres
Distillent à la lectrice que je suis
- beauté
-connaissance
- amitié

Écrit par : Colapat | 10/06/2010

bonjour à toute cette petite troupe bloguienne ... et celui aussi de Mistigris qui m'écrit qu'elle n'arrive plus à aller sur ton blog et te transmets ses miaulements amicaux.
c'est vrai que ce coin de France est très beau et que peut être un jour, j'y viendrai aussi - très bonne fin de semaine

Écrit par : andrée | 10/06/2010

Ha !! Ha ! je constate que cela donne de bonne occasion pour faire de gargantuesque tablées Hiiiii!!!! que tes photos sont chouettes! Passe un bon W-E amitiés André

Écrit par : André | 11/06/2010

Que la vie est belle au Caroux!

Écrit par : Jean-Claude | 13/06/2010

Aujourd'hui, les belges votent et je crois que c'est aussi la fête des pères tout là-haut...
Un sondage a été fait..Les français, en grande majorité, sont prêts à accueillir tous les belges qui veulent parler notre belle langue...la vraie, pas la langue de bois..Je veux bien devenir la marraine d'un wallon....J'en connais un qui habite Mouscron, qui adore la France..

Écrit par : juju | 13/06/2010

Avez vous visiter notre blog?
l'esprit en est un peu le même..
mais sans plagiat, bien sûr!
nous aussi nous parcourons l'Hérault avec bonheur dans une ambiance géniale..
au plaisir de vous rencontrer un jour.

la modératrice du blog des Traines Savates.

Écrit par : zabeth | 14/06/2010

Les commentaires sont fermés.