suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/08/2010

Je vous emmène en balade au Pic de la Coquillade !

 

DSC07427.JPG

Bonjour, vous vous souvenez de moi ? Je m’appelle Louna et au mois d’avril je vous ai emmené faire le tour du lac Salagou et du Caroux. Aujourd’hui je vous invite à partir en balade avec mon frère Léo et ma famille pour gravir le Pic de la Coquillade qui domine Hérépian, où se trouve l’une des dernières fabriques de cloches de France, avec l’Elysée aurait rajouté mon papy.

Dès le départ les anciens ont du mal à suivre, sauf bien sur mon papy qui est toujours devant comme le petit cheval blanc de Tonton Georges. Je soupçonne toutefois nos géniteurs de se réserver car ils savent qu’il y a plus de 500 mètres à grimper. Mais, pour mon frère et moi qui avons gravi le Caroux c’est une bagatelle !

 

 

DSC07433.JPG

Nous passons devant une superbe bâtisse où j’aimerais bien habiter. Mais je n’ai que quelques euros dans ma tirelire et comme je suis dépensière il me faudrait un siècle ou deux pour pouvoir me l’offrir . Mais pour me consoler je me dis qu’il doit y avoir un sacré ménage à faire et le ménage c’est pas mon truc !

 

 

DSC07438.JPG

Parvenue en forêt, je croise un animal étrange qui me fixe de ses yeux ronds. « Holà la belle où vas tu d’un si bon pas ? » me dit il . « Je vais au sommet du Pic de la Coquillade, car l’on y a, paraît-il, une vue superbe sur le Caroux ! « Oh ! peux tu m’y emmener je rêve depuis toujours de voir le Caroux, mais je suis hélas condamné à l’immobilité dans les sous bois » « Tu es bien trop lourd pour moi mais demande à mon Papy, peut être voudra-t-il te porter « . Mais hélas mon papy qui porte une partie de sa cave sur son dos pour le pique-nique ignore sa supplication. Moi qui ne tiens pas en place, je me félicite d’appartenir à l’espèce humaine et non pas à celle des arbres.

 

 

DSC07443.JPG

Je franchis le sommet du premier raidillon juste derrière mon papy, suivie par mon frère Léo qui a pourtant de bien plus grandes jambes que moi. C’est normal que mon papy soit toujours en tête vu les mollets qu’il a, mais cela dit je ne lui envie pas car ils sont poilus et pour une jeune fille ce ne serait pas très esthétique. Cela dit ça n’a pas empêché Bernadette de devenir la première dame de France !

 

 

DSC07458.JPG

Parvenue près du sommet, j’attends le reste de la troupe sauf mon papy bien évidemment qui est parti repérer un endroit de pique-nique , moment sacré de toute randonnée. Il est vrai que la grimpette m’a creusé l’appétit et mon estomac commence à protester.

 

 

DSC07456.JPG

La vue sur le Caroux du sommet du Pic de la Coquillade est vraiment magnifique et nous récompense de nos efforts. Cela dit, je constate que nous sommes dans le sud où les gens sont un brin vantard . Ici on appelle Pic ce qu’un savoyard ou un pyrénéen appellerait monticule. Je pense aussi un instant à cet animal étrange que j’ai croisé dans les sous bois et suis triste qu’il ne puisse pas voir un tel spectacle .

 

 

DSC07464.JPG

Mais mon papy tarde à repérer une endroit pour pique-niquer. Il faut reconnaître que les critères de choix des membres féminins de l’expédition ne sont pas simples à remplir : la température étant de 32° à l’abri, nous voulons de l’ombre, une bise rafraîchissante, des grosses pierres pour s’asseoir et de la mousse pour faire la sieste, ce qui sur le Pic de la Coquillade n’est pas évident à trouver !

La recherche du Saint Graal s’éternisant (5 minutes sont une éternité pour une fillette de 10 ans !) je craque car mon estomac crie réellement famine !. Je suis très fâchée contre mon papy et menace de ne pas ranger ma chambre pendant toutes les vacances s’il ne sort pas immédiatement le pique-nique. A vrai dire ce n’est pas vraiment une menace vu que je n’avais pas l’intention de la ranger !

 

 

DSC07469.JPG

Mais le lieu idyllique est enfin trouvé et après m’être restaurée je retrouve mon sourire et pardonne à mon ancêtre. C’est ce que l’on appelle la reconnaissance du ventre !

 

 

DSC07471.JPG

Nous entamons la descente et je laisse Léo prendre la tête pour ménager sa fierté car les garçons sont susceptibles et il faut bien de temps en temps leur faire croire qu’ils sont les plus forts.

 

 

DSC07474.JPG

Même à la descente Léo et moi sommes obligés de faire une pause pour attendre les anciens. Je contemple admirative le jeu d’ombres et de lumière créé par les rayons du soleil dans les frondaisons. Je me dis que la téloche est à la vie et au monde ce que les fraises tagada sont aux fraises des bois. Mais qui à part mon papy sait encore où trouver de délicieuses fraises des bois ?

 

 

DSC07480.JPG

Nous arrivons en vue de la chapelle de Saint Michel édifiée sur un éperon rocheux où subsistent les ruines des remparts et du château de Mourcairol datant du IXème siècle. Les ruines de monuments antiques me font comprendre que mon papy n’est finalement pas si vieux que ça !


DSC07490.JPG

De nombreux ermites on vécu dans ces lieux jusqu’au XIXème siècle. Je reconnais que le l’endroit est splendide mais je n’ai pas la vocation d’ermite, j’avoue que j’aime trop bavarder !

 


 

DSC07498.JPG

La chaîne qui permet de sonner la cloche est à portée de main et c’est vraiment trop tentant. Comme j'ai un sourire enjôleur les adultes qui m’entourent tolèrent volontiers mes facéties. D’ailleurs c’est un conseil que je vous donne, souriez et il vous sera beaucoup pardonné !

 

 

DSC07496.JPG

Me voilà donc à carillonner et à faire s’envoler dans le ciel bleuté des tintements de cloche qui attirent soudain une nuée d’anges au dessus de la chapelle. Bon c’est vrai, que j’ai beaucoup d’imagination, mais si on ne rêve pas à 10 ans on est mur pour devenir banquier et passer à coté de la vrai vie !

 

 

.

DSC07482.JPG

Une fois dépassée la chapelle , on ne peut pas se tromper…

 

 

DSC07483.JPG

...car une immense flèche a été  tracée sur les monts qui nous font face, probablement par le syndicat d’initiative,et qui nous indique la direction à suivre….

 

 

DSC07509.JPG

Et nous voilà donc de retour sans encombre à l’entrée du village des Aires d’où nous sommes partis. J’espère que vous avez apprécié cette belle balade en ma compagnie passant par le Pic de la Coquillade.

 

PS : cette balade est décrite ( N°36) dans le Topo guide l'Hérault à pied de la Fédération française de randonnée. Je conseille de la faire dans le sens opposé à celui décrit, ce qui permet de grimper à l'ombre et de descendre en ayant de belles vues.


Texte Louna Photos Ulysse

 

Commentaires

Affameur ! mais que fait la police !

Écrit par : La Calmette | 13/08/2010

Vous avez une façon très agréable d'illustrer vos photos. Vous ête un papy hors pair! Mais dites-moi donc comment savez -vous que Bernadette a du poil aux jambes ? Papy coquin ?

Écrit par : Pervenche | 13/08/2010

Bravo Luna... Euh non, Louna!
Mais j'aime bien Luna, c'est toute la rêverie de ton récit.
Le papy caviste, ancien banquier, il faut de tout pour faire un monde.
Je suis prêt a lui confier, non mes économies plutôt maigres, mais toutes les joies et bonheurs de pouvoir vous lire, et voir grâce a ses photos magnifique!
Balade déjà faite dans les deux sens, magnifique région, c'est pas la peine de demander pourquoi.

Écrit par : marc | 13/08/2010

Bravo Louna, "ton energie cachée" nous entraine à chaque randonnée partagée avec toi.

Écrit par : Marie | 14/08/2010

Comme toujours, magnifique
Louna qui pleure Louna qui rit......tu es adorable Louna
Il y a quelques années je suis allée voir la fabrique de cloches,avec mon mari qui était de Graissessac.
Ulysse avez-vous vu ces sculptures de têtes sur un mur de roches, c'est un mineur de Graissessac qui a fait tout ça.

Écrit par : ColàPat | 14/08/2010

Bonjour les ami(e)s de mon papy

Jack je tiens à te rassurer ....je connais les cachettes de mon papy pour les bonbons et le chocolat !

Pervenche, mon papy me dit qu'il a lu ça il y a fort longtemps dans un journal satirique...quant à être un papy hors pair je mettrai un bémol car il est parfois sévère avec moi mais c'est vrai qu'il m'arrive d'être un peu dure d'oreille quand il me demande de ranger ma chambre!

Marc c'est vrai que je suis souvent dans la lune ! comme ça dans les randonnées je n'ai pas à grimper mais à descendre

Marie je vais te confier le secret de mon énergie cachée : quatre tranches de pain d'épice beurrées au petit déjeuner

Colapat mon papy sait aussi bien faire la cloche ! Par contre il ne sait pas où sont les sculptures dont tu parles 9a m'intéresse aussi peux tu nous indiquer l'endroit ?

Bises à toutes et à tous

Écrit par : Louna | 14/08/2010

Le papy a de bien belles descendances qui marchent fidèlement sur ses pas ... bravo... c'est très beau

Écrit par : Maria-D | 14/08/2010

bonsoir Louna & Ulysse,

pas trop présent sur le blog ces jours - ci,
merci pour le passage et la note d'humour,

bonne soirée et bon dimanche,

bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent | 14/08/2010

Je suis admirative de cette passion contagieuse de la rando qui cheville les générations. Bravo !
Les paroles de Louna écrite par son Papy sont délicieuses et fraîches comme la jeunesse.

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | 14/08/2010

je n'ai pas lu tes textes (oh la vilaine !!) juste regarder tes photos - que de plaisir d'être avec ses petits enfants
moi, ma fille déménageait aujourd'hui , le dernier oiseau qui s'envole ...
alors bien occupée et ... j'espère qu'elle sera heureuse dans son appart pas trop loin de la maison (20 km)
bonnes vacances

Écrit par : andrée | 14/08/2010

C'est fou la quantité de balades par chez toi
Dis moi, c'est ton papy qui collectionne ces merveilleux animaux de bois et les sème la nuit sur ses parcours (sourire)?
rencontrer tant de bêtes en arbre, ce n'est plus du hasard c'est de la magie...

Écrit par : Viviane | 15/08/2010

merci Louna
quelle promenade
et je découvre ton prénom
j'aime
bises à vous tous

Écrit par : jeanne | 15/08/2010

Bravo! Les jeunes, la petite chapelle est une vrai merveille merci pour cette belle ballade. Bonne soirée Ulysse Amitiés André

Écrit par : André | 15/08/2010

Que d'envies vous faites naître, je retiens le Pic de la Coquillade, mais au fait pourquoi coquillade ?

Écrit par : monique | 15/08/2010

Bonjour à toutes et à tous merci pour vos commentaires :

Maria pour l'instant je marche sur les pas de mon papy mais bientôt je le dépasserai...

Laurent tu es toujours le bienvenu sur ce blog

Geneviève je crois que mon papy et moi avons le même âge....... mental !

Andrée les enfants s'envolent mais reviennent régulièrement au nid s'il a été douillet !

Viviane je crois que mon papy est effectivement un peu magicien

Jeanne c'est aussi un joli prénom

André mon papy se doutait que la chapelle te plairait , toi qui en es un grand collectionneur !

Monique selon mon papy le nom du Pic pourrait venir du fait qu'il domine le village d'Autillac dont l'alouette huppée est l'animal totémique. Or en occitan, l'alouette huppée se nomme "lo cauquilhat",

Bises à toutes et à tous

Écrit par : Louna | 16/08/2010

La petite louna ressemble à son grand-père et comme lui, sait bien raconter les histoires

Écrit par : gazou | 16/08/2010

bonne soirée et bonne semaine mon ami Ulysse,

Laurent

Écrit par : laurent | 16/08/2010

Je aimé cette ballade en votre compagnie et il est vrai que les mots d'enfants disent sans détour, et la joie et les bouderies ...
Et puis, petit clin d'oeil à Louna, tu sais moi non plus je ne suis pas une as du rangement ... Je déteste ça et rassure à toi, à voilà 50 ans, ça m'a permis de mettre ce temps à profit de moultes choses plus intéressantes ...
Heureuse de revenir en ces pages Ulysse ;-))

Écrit par : Kaïkan | 17/08/2010

Merci Ulysse, cette explication sur "la coquillade" me semble tout à fait plausible en effet et me convient au regard de ce merveilleux petit oiseau ayant sans doute élu domicile dans ces lieux. Nos anciens avaient l'art de baptiser les lieux de noms trouvant toujours un lien avec la réalité.

Écrit par : monique | 17/08/2010

TATA MOMO VIENT D ADMIRER LA COQUILLADE
jE SUIS STUPEFAITE AVEC YANNE DES IMAGES ET DES TEXTES
QUEL BONHEUR, CONTINUEZ VOS BALADES ET BRAVO MON NEVEU CHERI ET BISOUS

Écrit par : YANNE/MOMO | 06/09/2010

Merci Momo et yanne de votre visite et de votre chaleureux message Bises à la famille

Écrit par : ulysse | 06/09/2010

Les commentaires sont fermés.