suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2011

Rêverie au bord de l'étang de Maguelonne

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Corps à corps entre la mer et  la terre,

Lagune, tu accueilles ma solitude,

Et dissous mes confortables certitudes,

Dans tes mouvantes frontières.

 

La passerelle sur laquelle je m’engage,

Rend mon retour incertain,

Mais pourquoi se soucier de demain,

Puisque la mort est au bout du voyage !

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Des murs séparant les anciennes salines,

Ne subsistent que les pieux de châtaigniers

Qui forment une broderie argentée,

Ourlant une nappe d’eau opaline.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Ils servent d’opportuns perchoirs,

Aux mouettes constamment à l’affût,

De poissons insouciants du péril imprévu,

Tapi dans un monde qu’ils ne peuvent voir.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

L’eau ici nous enseigne que les couleurs,

Ne sont que virtuelles et éphémères,

Passant du gris au bleu outremer

Comme nos vies, selon l’heure.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

 

L’antique station de pompage,

Contemple nostalgique et désoeuvrée,

La mer généreuse dont les eaux salées,

Couvrait autrefois d’or blanc le paysage.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Une élégante et impudique avocette,

Me montre sans gène aucune  ses dessous,

Affairée à traquer dans le sable mou,

Un festin de mollusques et de crevettes.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Mais ma présence très vite l’indispose ,

Elle s’envole alors  d’un seul coup d’aile,

Sa grâce et sa beauté rayonnent dans  le ciel,

Et je me laisse aller à la douceur des choses. *

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Des hordes de folle-avoine promènent,

Leur diaphane toison d’or sur les talus.

Quand l’homme de la terre aura disparu,

Reviendra alors le temps de l’Eden.

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Mais en ces lieux de paisible apparence ,

La mort rode à tout instant,

Un moucheron l’apprend à ses dépends,

Happé en plein vol : brève existence !

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

La nature n’a pas de sentiment, tout l’indiffère,

Nous prenons pour de la cruauté,

Ce qui n’est que l’incessant ballet,

De la vie et de la mort : déroutant mystère !

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Un troupeau de moutons célestes

Animent soudain le paysage,

Comme eux nous ne sommes que de passage,

Jouissons des  jours qui nous restent.

 

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

Ce ciel et ce nuage sont irréels,

Les choses auxquelles nous croyons,

Ne sont elles que des illusions,

Ballets d’atomes venus du ciel ?

 

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

 

Peu à peu le jour régresse,

Et doucement le monde sombre,

Dans un cotonneux manteau d’ombre,

Avons nous tenu nos promesses ?

 

 

salins,lagune,avocette,maguelonne

 

 

Captant les derniers rayons du soleil,

La lagune se couvre d’argent,

Sa beauté est au firmament,

Comment la mort nous cueillera-t-elle ?

 

* Vers inspiré par un poème de  Paul-Jean Toulet "En Arles"


PS: Je vous invite à aller consulter sur le blog de Michelle l'émouvante vidéo tournée par José Carlos Meirelles sur la protection des tribus isolées 


Texte & Photos Ulysse

 

 

 

 

Commentaires

Je suis la première à mettre un commentaire sur cette nouvelle et poétique note !
Merci encore pour cette belle évasion.

Écrit par : planet taka-yaka | 28/02/2011

Texte un peu triste ? mais ôh combien sont superbes les photos qui accompagnent !
MERCI Ulysse ! Bonne semaine MIAOUUUUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 28/02/2011

Pour une fois tu nous parles de la mort... c'est aussi tendre et beau que lorsque tu nous racontes son contraire !
Merci Ulysse pour ces images et ces mots empreints d'un immense amour de la vie.

Écrit par : françoise | 28/02/2011

Réflexion profonde, juste et austère!
Mais la vie et la mort sont notre lot a tous, création du tout-puissant, s'il existe.
Je préfère quand même la vision de ma petite amie Louna, elle regarde encore loin devant elle, et de son papy dans son caveau a vins! Inutile de les conserver trop longtemps, ils tourneraient à vinaigre, alors a ta santé cher Ulysse!

Écrit par : marc | 28/02/2011

Chanson d'automne

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte

Paul Verlaine

Moi qui ne suis pas "poésie" vos vers m'ont rappelés ceux de Verlaine, sûrement appris par inadvertance dans mes années studieuses...
Mais ce bon vieux Paul ne savait pas prendre d'aussi belles photos que vous pour tempérer ses pensées sur la grande faucheuse
Merci Ulysse de nous faire apprécier les bons moments de la vie. Ce sont de ceux-là qu'il faudra se souvenir à l'aube du grand saut !

Écrit par : Pat | 01/03/2011

J'aime quand tu mélanges ainsi Vie et Mort, elles sont indissociables et sans l'autre comme l'une nous semblerait fade... Et puis ces paysages d'eaux calmes cousues de piquets, comme en Bretagne. Ce graphisme qui projette un peu de l'humain dans les desseins ( dessins) de la nature a quelque chose de rassurant, toujours.

Écrit par : Viviane | 01/03/2011

Quelles belles photos et quelle belle méditation pleine de sérénité
Oui, laissons-nous aller à la douceur des choses !

Écrit par : gazou | 01/03/2011

Wouhaaaaaaaaaa!!! Que de beauté!!!! Et les photos et les textes sont sublimes!!! Bravo pour ce partage et merci !!! unrégal pour les yeux et pour le coeur!! Bisous

Écrit par : gootchai | 01/03/2011

bonjour mon ami Ulysse,

je confirme, la région est fort belle!
tes détails dans les photos en attestent!

j'espère que tu vas bien,

je te souhaite une agréable suite à ta semaine,

bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 01/03/2011

Geneviève l'évasion se trouve souvent à deux pas de chez nous...

Mistigris je trouve ma note plutôt mélancolique que triste ....

Françoise effectivement penser à sa mort nous fait mieux aimer la vie

Marc les gens oublient parfois que la mort est notre lot à tous et ils gaspillent leur temps à des choses qui n'en valent pas la peine ....Quant à mon vin je te rassure je ne le laisserai pas tourner en vinaigre !

Pat par ses vers Verlaine a su capter la beauté et la richesse de la vie mieux que mes photographies

Viviane oui la vie et la mort sont indissociables et c'est ma fin inévitable qui nourrit ma faim de vivre !

Gazou je crois que le monde serait meilleur si plus de gens se laissaient aller à la douceur des choses...

Gootchai je suis heureux d'avoir régalé vos yeux et votre coeur.

Laurent oui notre région est belle , on ne le dira jamais assez

Belle fin de semaine à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 01/03/2011

Merci Ulysse pour ce texte superbe, que les photos illustrent à merveille. La vie va vers la mort, inéluctablement, et la mort fait partie de la vie. J'ai depuis longtemps fait la paix avec ce sujet, suffisamment pour ne plus en avoir peur, et surtout pour n'avoir plus peur d'en parler... J'aime beaucoup la phrase Woody Allen qui dit que l'homme dès sa naissance comprend qu'il va mourir et qu'il passe sa vie à l'oublier...
Et merci aussi pour le lien vers mon blog, c'est curieux, lorsque j'ai évoqué ce sujet, je devinais que cela vous toucherait particulièrement. C'est que l'on apprend un peu à se connaître, sur nos blogs au fil des textes et de nos petits mots échangés...
Bonne soirée cher Ulysse, amitié,
@+ michelle

Écrit par : michelle | 01/03/2011

ces terre d'eau et de sel
d'oiseaux et d'insectes
sont des reservoirs de merveilles

Écrit par : jeanne | 01/03/2011

Tout être et toute chose n'est que lueur éphémère. L'éternité, n'est-elle pas l'instant que l'on passe à rêver devant tant de beauté ?

Écrit par : bernard | 01/03/2011

Je suis presque déçue..Je croyais que ces vers étaient de toi...La preuve que tu as un sacré talent, car, j'ai crû reconnaître "ta patte"....
J'ai relu...Tu as bien écrit quelques lignes ? Sinon, comme dirait tes petits enfants "c'est trop bien, papy !"..Je parle des photos qui collent à chaque strophe....
Michelle a aussi beaucoup de talent...
Moi, j'en veux à ma mère de m'avoir fait naître, car pas née, pas morte....D'accord, je n'aurai jamais eu le plaisir de voir tes belles photos et tout ce que la nature nous donne....enfin, ce qui reste de beau et n'est pas encore détruit par la main de l'homme...

Écrit par : juju | 02/03/2011

de superbes photos, cela ne finira t il jamais ? bien sûr que non, la beauté n'est pas veine et ce qui nous semble de la cruauté .. n'est rien auprès de celle des hommes.
un très beau texte
et la mort, porte vers l'ailleurs dont nous ne percevons d'ici que sa dureté et son mystère.
bonne soirée

Écrit par : andrée | 02/03/2011

Images paisibles
Paroles sereines
Ambiance douce
Face aux réalités
Parfois cruelles
De notre monde
Rester lucide.
la vie, la mort
Allies inséparables.

"Parle tout bas si c'est d'amour" (Toulet) De telles images ne peuvent être saisies que par amour de la nature, c'est donc tout bas que je lis vos vers si beaux.

Écrit par : monique | 02/03/2011

Michelle les "pirouettes" philosophiques de Woody Allen que vous citez et semblez apprécié sont toujours pleines de vérité. J'ai aussi une grande affinité avec ce que vous écrivez dans votre blog.

Jeanne je viens aussi chez toi faire le plein de merveilles

Bernard tu as raison la beauté nous transporte hors du temps

Juju tu as lu un peu vite car l'astérisque ne concerne qu'un seul vers qui renvoie au poème de Paul Jean Toulet (il faut cliquer sur le titre du poème)Pour le reste tout est bien de ma "patte" !

Andrée la beauté de ce monde est inépuisable et j'espère passer le reste de ma vie à la célébrer

Monique je vous entend chuchoter mes vers et cela me réjouit

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 02/03/2011

Bonsoir Ulysse,

Un très beau et émouvant poème,sur la vie,agrémenté de très bezlles photos.
Notre nature est si belle,si on a envie de bien la regarder.
Avec toute mon amitié Ulysse.Aimée

Écrit par : Aimée | 03/03/2011

J'aime tes questions, ta sagesse, tu exprimes si bien ce que je ressens
en regardant ces photos magnifiques ...
Amicalement
Marcelle

Écrit par : Pâques | 04/03/2011

Ne pas ajouter mes mots, mais me tenir à l'orée des vôtres :

" La passerelle sur laquelle je m'engage,
Rend mon retour incertain,
Mais pourquoi se soucier de demain,
Puisque la mort est au bout du voyage ! "
Ulysse

Merci.

Écrit par : Mikèt | 05/03/2011

Aimée oui la nature est belle et sa contemplation nous enrichit

Marcelle les questions que je me pose sont celles que se pose tout être humain

Miket j'apprécie votre présence à l'orée de mes mots

Beau dimanche à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 05/03/2011

un bien beau reportage photos
doublé d'un texte poétique
j'aime bcp...

Écrit par : Chantal_Tootsie | 05/03/2011

Bonsoir Ulysse,

Quelle merveilleuse balade je viens de faire. Douce évasion à contempler les libellules, l'avocette fouillant le murmure de l'eau... Oui, la mort , inévitable, doit faire aimer la vie. On a tendance à oublier que tout peut s'"arrêter dans la seconde qui suit.
Cet article est une suite de petits bonheurs. merci Ulysse.

Belle soirée :)
Martine

Écrit par : Martine | 06/03/2011

Bonjour Ulysse et merci pour ce moment, comme à ton habitue tu nous ravis avec ta façon bien à toi de jouer des mots....
bien à toi et aux tiens.

David

Écrit par : David | 06/03/2011

Nous avons cheminé (à pieds s'entend) entre mer et étang vers Maguelone,
l'antique cathédrale.
encore un souvenir vivace
que tes images ravivent ce soir encore.

Écrit par : jeandler | 06/03/2011

Merci Chantal, Martine, David et Pierre d'avoir cheminé à mes cotés, fait vôtres "mes mots" et apprécié les beautés de ce lieu singulier

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 07/03/2011

Bonjour Ulysse,
Je vois que tu te balades toujours autant et que tu prends toujours de belles photos, c'est super.¨Pour ma part le printemps approche et je ne vais pas tarder à reprendre mes balades nautiques.
Toute mes amitiés

Écrit par : waterplouf | 09/03/2011

Je suis heureux Waterplouf d'avoir de tes nouvelles et de savoir que tu continues à jouer les poissons !

Écrit par : Ulysse | 09/03/2011

L'eau offre décidément des paysages riches d'émotions. Je connais les lieux et mon premier livre aurait pu être réalisé là au lieu des Salins de Hyères avec le même bonheur et les mêmes sensibilités. Merci encore une fois pour ces belles photos et ces beaux textes. www.arlettebeal.wordpress.com

Écrit par : Arlette Béal | 11/03/2011

Merci Arlette de votre visite je n'ai pas encore eu le temps de me procurer votre ouvrage mais je vais le faire

Écrit par : Ulysse | 12/03/2011

Les commentaires sont fermés.