suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/03/2011

Z’avez pas la pêche ? Grimpez sur le Pic de Naudech !

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

Le prix de l'essence et des carambars a augmenté, le syndicat des cloches a annoncé des réductions dans le lâcher d'oeufs et de cocottes en chocolat pour Pâques en raison de l'augmentation du prix du cacao, B.H.L. le Bellâtre Habillé par Lanvin est le nouveau porte parole de la diplomatie française et le coq au vin  gratin dauphinois d'hier soir vous est resté sur l'estomac; conséquence : vous avez le moral dans les chaussettes ! Et bien plongez vos pieds dans des chaussures de randonnée et partez pour le Pic Naudech. Le choc répété de vos talons sur le sol caillouteux des sentiers fera peu à peu remonter votre moral au niveau de vos muscles zygomatiques, ce qui aura pour effet de les activer. Vous verrez alors la vie en fuschia qui est mieux que de la voir en rose, car la rose a des épines !


 

ronsard,caroux,vialès,naudech

Le départ pour l’ascension du Naudech se fait du pittoresque  hameau de Malviès au dessus d’Olargues. On emprunte un chemin qui sinue en sous-bois dans un vallon abrité des vents où règne un micro climat propice à l’exubérance du monde végétal.

 En ces lieux hospitaliers, lichens, mousses, lianes et arbres se partagent harmonieusement le terrain, chacun trouvant sa place pour le plus grand profit de tous. C’est l’immense avantage qu’ont les végétaux sur l’homme de ne pas  avoir d’Ego ! C’est heureux qu’il en soit ainsi car vous imaginez une guerre entre petits pois et haricots verts ou entre carottes et pommes de terre  dans votre potager !

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

 

 La présence d’un cours d’eau et la densité de la végétation favorable à la présence du gibier ont attiré les hommes depuis des temps immémoriaux. En témoignent ces arcs gravés il y a des millénaires sur une paroi rocheuse au bord du chemin par des chasseurs qui y  voyaient peut être un moyen d’accroître leurs chances d’attraper leurs proies. Les amoureux qui aujourd’hui dessinent des cœurs sur les arbres ou les murs avec leur nom de leur bien aimée  n’espèrent-ils pas ainsi assurer le succès de leur amour ?

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

 

Dans la première partie du parcours le chemin grimpe mollement. Les cimes nous narguent au dessus du feuillage  et semblent nous mettre au défi d’y accéder. Mais le randonneur expérimenté ne se laisse pas impressionner et sait qu’il viendra à bout de la difficulté.  La randonnée nous révèle ainsi l’énergie latente qui est  en nous et que nous ne soupçonnons pas si nous ne nous lançons pas de défi.

A cet égard Henri Guillaumet qui s’est écrasé dans les Andes au cours d’un vol de l’aéropostale le 13 juin 1930  nous a donné l’un des plus beaux exemples d’énergie et de courage en marchant plusieurs jours dans des conditions épouvantables vêtu de son seul blouson d’aviateur pour rejoindre un village. A Saint Exupéry venu a son secours il a déclaré « Ce que j’ai fait, aucune bête ne l’aurait fait ! » Sans (heureusement) atteindre ces extrêmes la randonnée est une école de courage et de ténacité.

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

 

Nous voici au hameau de La Salle dont l’un des édifices surprend par sa taille. Ceux qui l’ont édifié méritent notre estime car ils disposaient d’outils rudimentaires que leur génie savait transcender. Quel art dans le choix et l’ajustement des pierres et l’audace des lignes !


 

ronsard,caroux,vialès,naudech

Un raidillon à gravir, le souffle qui se fait court et le cœur qui bat la chamade et nous voilà au sommet du Naudech d’où l’on découvre l’Orb qui d’un cingle magnifique enserre le pioch sur lequel est perché le village de Vieussan.

Les fleuves et les rivières sont des maîtres en matière de persévérance et d’efficience car, quels que soient les obstacles qu’ils rencontrent, ils trouvent toujours un chemin selon la loi de moindre résistance.

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

 

Du sommet nous jouissons également d’une vue somptueuse sur le massif du Caroux délimité à gauche par les Gorges d’Héric et à droite par celles de La Colombière. Ce massif est familier à mes fidèles lecteurs et lectrices -que je salue au passage – car nous l’avons maintes fois arpenté ensemble .

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

 

Il est vrai que cette gigantesque masse de gneiss et de granite au relief tourmenté est le fleuron du parc régional du Haut-Languedoc et heureux sont ceux qui peuvent arpenter des paysages d’une telle beauté.

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

 

Après un revigorant pique-nique et une sieste réparatrice (fortement recommandée par le corps médical) il est temps de redescendre en prenant son temps et en jouissant des odorantes exhalaisons nées de l’imperceptible respiration des pins qui nous environnent.

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

A l’échelle d’une vie d’homme les montagnes apparaissent immuables et pourtant des forces sont en permanence  à l’œuvre – la pluie, le vent, le gel, le soleil – qui les taraudent, les fissurent et finissent par les anéantir.

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

 

Les strates de schistes s’effritent en une myriade de morceaux qui ressemblent à des copeaux de bois. Toute matière est ainsi périssable. Roses ou chardons nous vivrons ce que vivent les roses ou les chardons et ce ne sont pas les crèmes anti-rides qui changeront le cours des choses.

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

Il faut se faire une raison, un jour nous ne serons plus que des ombres dans la mémoire de ceux qui nous auront connus.  Alors suivons le conseil de ce cher Pierre de Ronsard à sa muse Hélène :

 

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,

Assise auprès du feu, dévidant et filant,

Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant :

« Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle ! »

Lors, vous n’aurez servante oyant telle nouvelle,

Déjà sous le labeur à demi sommeillant,

Qui au bruit de Ronsard ne s’aille réveillant,

Bénissant votre nom de louange immortelle.

Je serais sous la terre, et, fantôme sans os,

Par les ombres myrteux je prendrai mon repos ;

Vous serez au foyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et votre fier dédain.

 Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain :

 Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

En attendant l'inexorable échéance, cueillons donc les roses de la vie (même si elles comportent quelques épines). Il nous reste tant de merveilles à découvrir, de livres à lire, de poèmes à réciter, d’émotions à éprouver, d'amour, d'affection et d'amitié à donner. La splendeur du monde nous est ainsi offerte sans autre  restriction que celles de notre désir et de notre volonté.

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

 

Les chaînes de Montagne du Haut-Languedoc qui s’entrecroisent forment comme un mer agitée sur laquelle émerge le mât-clocher de l’église d’Olargues, symbole de l’orgueil dérisoire des hommes qui s’imaginent pouvoir obtenir les faveurs des dieux du ciel.

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

 

Mais si les dieux du ciel restent généralement sourds à nos prières, certaines déesses sont plus complaisantes à notre égard. Ainsi peut-on dans les anfractuosités de rochers humides cueillir à profusion des « nombrils de vénus » qui agrémentent délicieusement une salade ou des tapas

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

Fière d’avoir résisté vaillamment tout l’hiver une feuille de hêtre jouit avec ardeur du soleil printanier car elle sait qu’elle devra bientôt faire place à de nouvelles venues.

 

 

ronsard,caroux,vialès,naudech

Nous voilà de retour à  Malviès où une maison entrouvre ses volets bleus comme  une invitation à rester en ce lieu idyllique pour y contempler l’arrivée du printemps.

Mais il nous reste tant de lieux à parcourir dans ce pays d’Oc que nous déclinons son aimable invitation. Mais qui sait, peut être qu’un jour  nous  irons nous y réfugier.

PS: Dans ma note "Monts et merveilles de Lauroux à Labeil " je vous ai alerté sur les risques que posent pour l'environnement les projets d'exploitation du gaz de schiste en France. Si vous êtes sensible à ce problème je vous invite à aller signer la pétition organisée par Pascal Terrasse député et président du Conseil Général  de l'Ardèche en vue d'une initiative parlementaire :

cliquez ici 

Texte & Photos Ulysse

 

Commentaires

Que pourrai-je te dire, que tes balades m´enchantent.
En voyant ces paysages depuis ces sommets, tout cela me tente, c´est enivrant car je connais cette ivresse qui nous inonde à ce moment là.
Belle prochaine randonnée.

Écrit par : alba | 23/03/2011

oui nos paysages sont magnifiques
et tu sais en rendre le calme et la beauté

Écrit par : jeanne | 24/03/2011

Et un jour, pas un de nous n'y échappera, nous re-deviendrons poussière... dans je ne sais quel aspirateur ou dans les franges d'un balai... oui, en attendant suivant les sages conseils de Ronsard, cueillons les beaux moments qui s'offrent à nous...

Écrit par : françoise | 24/03/2011

Quelle pêche vous avez Ulysse, vraiment quel bonheur de vous suivre dans vos promenades, votre optimisme est contagieux.
J'aime beaucoup votre photo de la paroi gravée de scènes de chasse, puis-je vous l'emprunter.
Les strates de schistes sont magnifiques et sont inspirants, j'ai travaillé ces lignes en peinture après des promenades dans les Alpes... et pour finir, vos deux avant-dernières photos sont de véritables poésies.
Et que dire de vos talents de conteur... un régal

merci

Écrit par : Maria-D | 24/03/2011

toujours de belles promenades par chez toi, j'aime beaucoup ces paysages.
et toujours de l'humour, et qu'en pensez vous Monsieur le conteur de ces élections ?
et pour les violettes, en principe celles qui sentent sont d'un violet particulièrement foncées et que nenni, pas une par ici ... bonne soirée

Écrit par : andrée | 24/03/2011

Après avoir lu une histoire à mon petit fils, pour qu'il s'endorme serein....
....je viens de lire la dernière note d'eldorad'oc
nous seront deux (Pablo et moi) endormis heureux.

Écrit par : Colapat | 24/03/2011

"En attendant l'inexorable échéance, cueillons donc les roses de la vie (même si elles comportent quelques épines). Il nous reste tant de merveilles à découvrir, de livres à lire, de poèmes à réciter, d’émotions à éprouver, d'amour, d'affection et d'amitié à donner. La splendeur du monde nous est ainsi offerte sans autre restriction que celles de notre désir et de notre volonté."
Oh combien elle est juste cette petite phrase, et comme elle sonne bien, même avec les épines les roses sont belles et le monde n' a pas fini de nous émerveiller, enfin... je m'entends dans le bon sens du terme, je n'ai pas dit n'en a pas fini de nous étonner ! ça c'est une autre histoire.

Écrit par : monique | 24/03/2011

J'avais oublié, j'ai bien aimé cette petite dorure à la feuille d'or, c'est le grand luxe !

Écrit par : monique | 24/03/2011

Magnifique région que ce Languedoc (Région qui fut un temps la plus grande région vinicole de France...mais elle en reprend le chemin) Bon, magnifique randonnée mais je suppose qu'il vaut mieux l'éviter en juin, juillet, août (ou alors la faire aux aurores)

Écrit par : robert | 25/03/2011

Coucou!!!! Comme d'habitude c'est magiqeu ton article!! J'adore ta façon de raconter comment se remonter le moral en chaussant ces bottines!! pas + tard qu'hier j'écoutais le bruit de mes pas sur le sol et je me disais que c'était que du bonheur la rando!! Merci pour cette superbe rando en votre compagnie ! Un véritable régal!! Bisousssssssssss

Écrit par : gootchai | 25/03/2011

Et bien chers lectrices et lecteurs je constate que vous avez la pêche et ça me donne la banane !

Alba : on est d'accord v l'ivresse des cimes est à nulle autre pareille !

Jeanne le calme est une denrée précieuse de nos jours !

Françoise certains voient dans le ciel un Vichnou, un Jéhovah ou un Allah , toi tu y vois un "grand aspirateur" j'aime assez l'idée !

Maria c'est avec plaisir que je vous autorise à utiliser la photo des gravures

Andrée pour ce qui concerne les violettes merci du renseignement , pour les élections le taux élevé d'abstention est pour moi le signe de la perte de crédibilité des responsables politiques qui profite aux marchands d'illusions !

Colapat je suis heureux de contribuer à un sommeil serein !

Monique oui le monde et l'homme (en tant qu'espèce) n'a pas fini de nous étonner pour le pire et le meilleur !

Robert mieux vaut éviter effectivement les grosses chaleurs de l'été même si une partie de la montée se fait à l'ombre

Gootchai vous randonnez en bottines : quel raffinement mais c'est à l'image de votre blog !

Beau week end à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 25/03/2011

rien de tel que de merveilleuses balades comme cell-là pour sortir de ces moments de néantisation qui nous guettent tous parfois

Écrit par : gazou | 25/03/2011

bonsoir mon ami Ulysse,

merci pour la balade, ça va déjà mieux! le point de vue d'en haut est super!!

j'espère que tu vas bien,
je te souhaite une bonne soirée et une agréable fin de semaine,

amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 25/03/2011

Superbe itinéraire, mon ami Ulysse,
il faudra que tu me le fasses découvrir.
A la belle saison nous pourrons même finir dans l'Orbe
et peut être pêcher une sirène !!!

Écrit par : Gibus | 25/03/2011

une petite fille bretonne m'a montré une recette de Grand Mère avec une feuille de Nombril de Vénus ... on la casse délicatement et on obtient en tirant une fine pellicule blanche que l'on applique sur une écorchure .. cicatrisation garantie...

Écrit par : Chantal_Tootsie | 25/03/2011

Carpe diem, oui bien sûr

En faisant comme toi (ou presque...vertige oblige !) en contemplant l'ineffable beauté du monde dans l'infini des montagnes ou la fragilité solaire d'une dernière feuille

Merci guide de très haute altitude !

Écrit par : colette | 26/03/2011

bonsoir Ulysse, je passe...admirative de la façon dont tu décris notre belle région, dans ses moindres sentiers, inconnus ou connus, quel ambassadeur tu fais ! mieux que les S.I. !
Bonne soirée, MIAOUUUUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 26/03/2011

Gazou le néant on en vient et on y retournera, en attendant cueillons les roses de la vie !

Laurent quand on voit les choses d'en haut ça efface les défauts !

Gibus ne rêve pas trop je n'ai pas vu de Sirène dans l'Orb !

Chantal merci pour cette précision sur les vertus du "nombril de Vénus" !

Colette tes mots aussi nous emportent sur les cîmes

Mistigris je ne suis que le modeste scribe de la beauté de notre région


Beau dimanche à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 27/03/2011

Je te lis souvent tard le soir, Ulysse, c'est pour ça que je croyais avoir déposé un com..Je reviens chez toi cet après-midi, et je ne vois pas mon com..Je réalise alors que je ne t'en avais point mis, vu l'heure tardive où je vais lire les potes blogueurs...
Tes articles sont toujours aussi agréables et tes réflexions sur le pourquoi nous sommes sur terre, collent toujours bien aux photos....pour en baver la plupart du temps, mon cher Ulysse..Accessoirement, des gens comme toi, reçoivent la grâce....Dieu leur donne le don, non pas d'ubiquité, mais celui de pouvoir approcher le ciel...D'accord, parfois, un bon petit verre de Gaillac ou de Bordeaux aide bien..
Hier soir, j'étais chez un caviste...Je lui demande un bon petit vin...Il me sort un bordeaux à....100 euros la bouteille...J'ai eu un haut le coeur et lui ai dit : "vous n'auriez pas un peu moins cher" ?...Comment a-t-il pû croire que j'étais riche !..Sur ma bonne mine ?.... Il me sort alors un vin à 50 euros la bouteille...."encore trop cher, vous n'avez pas un petit vin du terroir bon et pas cher ?"..Il me sort "un Croze Hermitage de chez Chapoutier", un peu léger, mais 17 euros la bouteille, ça me suffit....J'ai regardé dans le rayon et n'ai pas vu moins cher.....On peut voir la vie en rose même avec un petit vin....Je sais bien qu'il faut faire travailler le petit commerce, mais, faut pas pousser..

Bon, je vais aller voter.....Mais, pour qui ? J'ai le choix entre un mec député socialo qui ne m'a jamais serré la main et que je trouve trop branquignolesque et un mec du fn.....Le fn (sans majuscule pour ne pas être repérée), chez nous, jamais vu ça...Voilà que l'allier, de l'extrême gauche a des envies de passer à l'extrême droite....Où va le monde, mon pôv monsieur !...Droit dans le mur.....des lamentations!!!!Je n'en sais rien.....En tout cas, les carottes de mon mari ne risquent pas de se battre avec les poireaux...Trop chétifs, les uns et les autres...Aussi gros que mon mari....Bonne journée...

Écrit par : juju | 27/03/2011

pas de conseil à juju, elle est assez futée...pour toi encore une fois un affectueux merci

Écrit par : ginette | 27/03/2011

Bonsoir Ulysse
Quel extraordinaire reportage avec des clichés fabuleux pour finir sur un somptueux poême de Ronsard nmerci beaucoup pour ce sympa partage
J''ai beaucoup aimé
Merci mon ami d'être passé chez moi
Je te souhaite une bonne soirée
Gros bisous
Méline

Écrit par : mel-and-tof | 27/03/2011

Hello Juju j'ai la chance d'habiter une région extraordinaire qui offre des merveilles à chaque détour des chemins, et je crois que c'est le secret de ce que tu appelles "ma grâce".Pour ce qui concerne ton caviste c'est un snob qui ferait mieux de changer de métier ! Quant à la progression de la "marinade" ça me donne la gueule de bois !

Ginette tes tableaux sont des fenêtres où j'aime m'accouder....

Méline je transmettrai à Ronsard tes compliments

Belle semaine à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 28/03/2011

Bonjour ami Ulysse,
Quel plaisir que de visualiser les sentiers qui conduisent au Pic de Naudech, merci. Après quelques semaines bien chargées en boulot et nervosité, c'est un enchantement sans pareil que de suivre cette merveilleuse rando. Peu intérressé par les crèmes anti-rides, j'aurais par contre tendance à suivre les conseils de "Claude le grand sage" et à partager entre amis un bon vin de Saint-Chinian ou Faugères (acheté au petit producteur local de Cep par exemple et non à un caviste prétentieux). C'est ce que nous avons fait dimanche après une magnifique randonnée printanière sous le soleil (17,7 degrés dans le Nord en Mars, exceptionnel !). Et tes oreilles, cher Ulysse, ont du siffler car nous avons évoquer le Caroux et un certain dimanche que nous attendons avec impatience !!!!
A bientôt et amitiés de tous, Eric.

Écrit par : Eric | 28/03/2011

Comme Gibus nous avons hâte que tu nous amène crapahuter dans ces belles contrées. Comme toujours, photos trés réussies. Pour ma part, j'attendrai un peu pour la baignade !!!
Bonne idée d'avoir inclus la pétition contre l'exploitation du gaz de chiste. A bientôt.

Écrit par : chris | 28/03/2011

Hello Eric je constate que malgré le stress et les trépidations de la vie active tu ne perds pas de vue les choses essentielles de la vie . Nous aussi avec Gibus, marie et Monique attendons ce diamche de mai avec impatience en croisant les doigts pour qu'il soit ensoleillé !

Chris dès que nos emplois du temps le permettront on ira !

Écrit par : Ulysse | 28/03/2011

Faut oser B.H.L/Ronsard... trop drole.

Écrit par : lutinbleu | 28/03/2011

Ulysse, de l'autre côté du pic de Naudech, il y a Berlou et son vin réputé, quand on le boit ce ne sont pas des épines à la manière de la rose qui humectent les papilles.

Écrit par : bernard | 28/03/2011

J'(ai encore appris plein de choses en emboitant ton pas généreux et allègre!
Tiens, par exemple, les nombrils de Vénus: jamais vus! et si délicats.
Une belle promenade en histoire et images, qui fait survoler des lieux enchanteurs. Tes pieds ont donc des ailes ;o) comme ceux d'Hermes!

Écrit par : Viviane | 29/03/2011

je suis déjà allée faire cette balade , mais je devrai y retourner pour y chercher les pierres gravées que j'ai complètement "zappées" les fois précédentes!!

Écrit par : Claude Frazier ! | 29/03/2011

Lutin Bleu Ayons de l'audace toujours de l'audace !

Bernard le vin de Berlou je connais et j'apprécie !

Viviane mes pieds n'ont pas d'ailes mais je chausse du 46 ça compense !

Claude les pierres sont sur la droite du chemin 5 ou 10 minutes après avoir traversé le Rautely

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 29/03/2011

Bonjour
Je découvre par le plus grand des hasard ce site qui est une vrai merveille .
Je fait de la randonnée et j'adore les massifs du Caroux, comment puis je avoir le détail et l'itinéraire de ces belles randos que tu nous propose, car certaines je ne les connais pas encore
et j'aimerai les faire prochainement.
Merci et continue a nous donner envie de marcher dans cette belle nature

Écrit par : Combes | 14/04/2011

Désolée, je ne commente plus....je n'ai pas la pêche.
Cependant je viens toujours prendre un peu d'oxygène chez Eldorad'Oc.

Écrit par : Oncle Vania | 14/04/2011

Combes bienvenue sur mon blog et merci pour ton chaleureux commentaire. Pour les circuits sur le Caroux et l'Espinousse je te recommande d'aller sur le site suivant :

http://www.geologica-rando.com/1-caroux-espinouse/

Oncle Vania j'espère que l'oxygène que je vous apporte vous remettra rapidement sur pieds, c'est mon voeu le plus cher

Écrit par : Ulysse | 14/04/2011

Bonjour Ulysse
Un petit coucou avant de partir ,par ce grans soleil chercher un coin à photos
je te souhaite une bonne journéeBonjour
Un petit coucou avant de partir ,par ce grans soleil chercher un coin à photos
je te souhaite une bonne journée
Gros bisous
Méline

Gros bisous
Méline

Écrit par : mel-and-tof | 16/04/2011

Bonjour Ulysse!
A Vieussan nous avons le pic de Naudech à l'horizon ouest. A peu près vers les équinoxes le soleil se couche sur le sommet, puis en automne il descend la pente vers le sud, et plus il descend, plus les jours raccourcissent... Il finit par s'arrêter dans le col vers Mézeilles et quand il remonte, c'est bon signe : le printemps reviendra quand il sera à nouveau au sommet! Tout le printemps il redescend la pente vers le nord : quand il est en bas, au col de Courbou, c'est l'été!
D'où vient le nom de Naudech? Il semble que cela vienne des bornes qui délimitaient la châtellenie de Cessenon, bornes que l'on appelait detz ou detch, "doigt" en occitan. Il devait y en avoir une sur le sommet, donc - le doigt le plus haut - "el naut detch" en occitan, ce qui a donné Naudech.
José

Écrit par : José | 24/06/2012

José je suis heureux d'avoir de vos nouvelles et je vous remercie pour ces précisions stellaires et toponymiques

Bien cordialement

Écrit par : ulysse | 24/06/2012

Les commentaires sont fermés.