suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/04/2011

Il pleut, il pleut bergère…..à Formiguères !

 

DSC06261.JPG

Il pleut, il pleut bergère à Formiguères mais ne rentre pas pour autant tes blancs moutons !

 Quand je parle de moutons il s’agit, en fait, de notre petit groupe de six chevrettes et autant de vieux boucs qui avions prévu de passer quelques jours à faire de la randonnée en raquettes autour de Formiguères. Le ciel, ou plutôt les nuages qui y flottent c’est le cas de le dire, en ont décidé autrement. Déjà en approchant de notre objectif nous avions constaté que la neige cantonnée aux sommets régressait à vue d’œil sous la pluie battante.

  

DSC06052.JPG

Il fallait se faire une raison,  notre projet, au sens propre comme au sens figuré, tombait à l’eau !  Mais nous ne sommes pas du genre à nous laisser abattre comme ce vieux soleil catalan qui se laisse moucher par quelques nuages acariâtres, ce qui est au demeurant conforme à sa nature, car les catalans sont des gens fiers et « ombrageux ».

  

094.JPG

 A peine arrivés à destination, nous revêtons l’équipement adéquat, adjectif particulièrement pertinent en la circonstance vu qu’il se trouve avoir le même radical que l’environnement aquatique dans lequel nous   allons devoir  évoluer.

Nous voilà donc partis au fil de l’eau si je puis dire, l’humeur nullement affectée par le taux d’hygrométrie ambiant, certains membres de la troupe poussant même la facétie jusqu’à porter des lunettes de soleil !

 

100.JPG

 Ce genre de sortie est un excellent test quant à l’étanchéité des vêtements anti-pluie. A cette aune, la cape de l’armée suisse arborée par Rémi (là aussi le verbe est bien choisi car elle a l’aspect d’une forêt automnale !) est sans rivale . Cela dit, à celles et ceux qui ne sont pas familiers des capes, je donne ci-après un précieux conseil. Vu qu’elles arrivent à mi-jambes, elles font dégringoler la pluie dans l’entrebâillement de vos chaussures ce qui fait que vous avez très vite l’impression de marcher avec des éponges aux pieds. Un remède s’impose donc : porter des guêtres !

 

102.JPG

 La différence notable d’une randonnée pluvieuse par rapport à une randonnée ensoleillée est ….…le silence qui règne dans le groupe….(enfin, si je n’étais pas galant je préciserais, parmi les éléments féminins du groupe). Il est vrai que, d’une part, les capuches empêchent le libre mouvement des maxillaires et que, d’autre part,  vu la fraîcheur des températures  on économise son énergie dont les conversations sont très consommatrices !

 A ce propos, savez vous que deux heures de conversation à bâtons rompus consomment autant qu’une demi-heure de jogging. C’est la raison pour laquelle on entend les groupes de randonneuses à trois kilomètres à la ronde, car cela leur permet de maximiser l’effet de l’effort physique sur leur ligne (j’ai comme l’impression que je vais perdre quelques lectrices !). Pour me faire pardonner j'ajouterai que si les hommes restent silencieux en randonnée c'est qu'ils n'ont généralement pas grand chose à dire, mis à part : "A quelle heure et qu'est ce qu'on mange, et pour certains dont je suis, qu'est ce que l'on boit ? "   

DSC06059.JPG

 Si la pluie nous rend silencieux, elle n’éteint pas pour autant notre curiosité intellectuelle et nous nous dirigeons vers la chapelle dédiée à la vierge de Villeneuve; sainte patronne du Capcir. Mais comme dans de nombreux édifices religieux Dieu s’est enfermé à double tour . Soit qu’il est fâché avec ses créatures (ce que je suis prêt à comprendre !) soit qu’il veut siroter tranquillement le vin de messe oublié par les prêtres qui ne montent plus guère en ces lieux (et je lui accorde aussi dans ce cas mon indulgence !)

 

DSC06070.JPG

 Un arbre majestueux et isolé offre à nos regards sa magnifique architecture végétale dont je me demande si elle est déjà présente sous forme de schéma dans la graine dont il est issu ou si elle est  le fruit de la confrontation hasardeuse du vent, du soleil et de l’énergie de la sève qui l'irrigue. Quelle que soit la réponse, il n’y a pas plus d’arbres que d’humains (même les vrais jumeaux) ni de flocons de neige qui soient identiques et c’est là un des grands mystères de l’univers.

 

DSC06047.JPG

 Ce sapin qui chatouillait les cimes a été foudroyé par la tempête Klaus qui a balayé le sud ouest de la France en janvier 2009. Ainsi à tout moment l’Ankou peut nous moissonner et c’est pourquoi il ne faut pas être pusillanime et remettre à demain l’ouverture du flacon que l’on peut déboucher le jour même.

 

 

104.JPG

 A l’image de cette rivière, il faut se ménager, se la couler douce, ne pas monter sur ses grands chevaux, ne pas chercher midi à quatorze heures ou la petit bête,  ne pas couper les cheveux en quatre ou se les arracher ou encore se faire des cheveux blancs. «  Cool Raoul », « à l’aise Blaise » « relax Max », « carpe diem » ou bien la devise nationale suisse « y’ a pas le feu au lac »  doivent être nos mantras si nous voulons profiter pleinement de l’existence  et rendre la vie agréable à notre entourage.

 

 

DSC06078.JPG

La pluie donne au monde une beauté mélancolique. Les maisons de ce village de semblent se serrer plus étroitement les unes contre les autres pour ne pas dissiper leur chaleur intérieure. On imagine leurs habitants le nez collé à la fenêtre et, selon leur tempérament, soit maugréant contre le temps, soit remerciant silencieusement le ciel de leur donner l’occasion d’aller se réfugier sous la couette et de boire  un  vin chaud !

 

 DSC06075.JPG

L’église du lieu comporte un clocher dit « des demoiselles » ainsi nommé en raison de demoiselles  certainement un peu cloches qui y sont grimpées un jour pour échapper aux avances de leurs prétendants et qui prises de vertige n’ont jamais pu en redescendre.

 

133.JPG

Les demoiselles-cloches sonnant midi, soudain nos estomacs se réveillent et nous incitent à pousser la porte de la première auberge venue pour y  célébrer dignement l’heureux mariage du couscous et du nectar local. Vous verrez qu’avec la progression de la « marinade » qui commence  à envahir l’horizon on bannira bientôt ce joyau de la  gastronomie maghrébine de nos cuisines et on nous mettra tous au régime « Vichy ». Défendons donc à coup de fourchettes la diversité culturelle qui fait la richesse de notre pays !

 

DSC06252.JPG

 Après ces délicieuses agapes, nous reprenons nos pérégrinations dans les bois espérant y dissiper les calories absorbées et contemplant avec envie les arbres sveltes et élancés qui nous dominent. La malédiction de l’être humain est qu’il doit modérer son appétit s’il veut se porter comme un charme .

 

138.JPG

Vers seize heures le soleil parvient enfin à transpercer la couche de nuages ce qui nous  permet de célébrer « tea time » en sa compagnie. Pour celles et ceux qui suivent la mode , je sens que les guêtres rouges et le chapeau cosaque vont s'imposer ce printemps !

 

DSC06265.JPG

 Mais les nuages reviennent vite à la charge et la température chutant jusqu’au tréfonds du thermomètre, de la neige fondue  se met à tomber . Déterminés à  vaincre le mal par le mal nous rentrons à l’hôtel et nous nous réfugions….dans le jacuzzi de plein air !  Vous pensez bien qu'après une telle journée un bon vin chaud était ensuite de circonstance ! 

Le lendemain, la pluie tombant toujours en abondance , nous sommes allés nous mettre à l'abri dans une grotte mais j'en ferai le récit un peu plus tard....

 

Texte  Ulysse - Photos Ulysse et MG Buffler

Commentaires

bonjour mon ami Ulysse,

un vrai plaisir que de vous voir dans ce jacuzzi!
Merci pour le partage, je connais cette région, j'ai travaillé au village vacances de Matemale...

je te souhaite un bon lundi et une agréable semaine,
amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 04/04/2011

Les capes me rappellent mon "Tour du Mt Blanc" et effectivement le coup de la gouttière à chaussures où comment récolter facilement l'eau douce !! Depuis lors Gore-tex est venu à la rescousse. A part "à l'aise Blaise" on utilise les mêmes expressions en Belgique (Ah l'Europe!! Bientôt on ne pourra plus se moquer du voisin...)
Une rando dans la pluie on finit toujours par en garder un bon souvenir, car le repas du soir n'en est que plus merveilleux, au coin du feu...avec un verre au liquide salvateurement chambré...

Écrit par : robert | 05/04/2011

On se réjouissait de vous voir sur les raquettes....mais, comme moi, le récit va en faire rire plus d'un....grâce à tes explications, je comprends mieux que certaines amies qui nous accompagnent chaque semaine en ballade.... gardent la ligne....sans faire de jogging !!!!
C'est vrai que les conversations des hommes de notre groupe sont limitées....et rejoignent souvent les sentiers du Caroux....ou les vignes....
Merci pour ton humour et la nature est toujours belle même sous la pluie !
Bonne semaine !

Écrit par : Eric | 05/04/2011

Mon ami Ulysse;
La légende des Demoiselles du clocher est charmante, c'est certainement l'ancienne bonne du Curé qui te l'a contée, pour préserver la morale des filles du village !!
Or la version que m'a citée une arrière petite-fille est beaucoup plus réaliste; écoute-la !

L'histoire se passe un siècle plus tôt, époque où les filles dès l'âge du berceau ne pense qu'au mariage. En grandissant, voyant les soucis de leurs aînées, l'angoisse grandi chez les adolescentes, car en ces temps là, la honte frappe celles qui à 25 ans coiffent le chapeau de Sainte-Catherine.
Nos trois jeunes héroïnes, voulant forcer le destin, décidèrent ensemble d'un dessein pour appâter trois beaux gaillards en se jouant de leur naïveté.
Un jour où les trois garçons élus labouraient une parcelle de terre en contrebas de la chapelle, les espiègles demoiselles, vêtues d'une robe légère, d'un chapeau de paille décoré et un bouquet de fleurs dans les mains, se rendent toutes trois au cimetière. Pendant que l'une guette les garçons depuis le haut du mur, les deux autres déposent leurs fleurs sur les tombes familiales. Au signal de la guetteuse, lorsque les trois laboureurs sont suffisamment près, les filles s'engouffrent en courant dans le clocher, gravissent l'escalier et se retrouvent essoufflées, perchées à côté des trois cloches. De leur perchoir, elles crient "au secours" en direction des garçons.
Très surpris, cherchant a situer les cris, les trois gars lèvent soudain les yeux, lorsqu'une rafale de vent souffle sous les robes, dévoilant les jambes jusqu'aux hanches. Croyant à l'apparition de trois anges, ils restent béats, figés sur place. De nouveaux cris les ramènent sur terre, et n'écoutant que leur courage, se précipitent dans le clocher.
Arrivés au sommet, les trois filles tremblantes, leur expliquent qu'une petite souris sortie d'un trou du mur au bas du clocher les a tellement effrayées qu'elles se sont enfuient au sommet du clocher mais n'osent plus en redescendre. Riant, les trois garçons se chargèrent chacun d'une demoiselles dans les bras avant de redescendre rapidement.
De retour au bas du clocher, les filles dont la tête tournait, par la rapide descente de l'escalier en colimaçon ou par la chaleur virile dégagée par les princes charmants, pour les remercier déposèrent doucement leurs lèvres sur les joues des garçons rougissants et leur proposent un rendez-vous pour le samedi soir suivant, près d'une grange dont le foin parfumé de fleurs séchées les attend.
Le dimanche matin, à l'heure de la messe, des trois demoiselles qui se retrouvèrent plus aucune n'était pucelle !!

Écrit par : Gibus | 05/04/2011

Laurent j'espère qu'à Matemale tu as eu meilleur temps !

Robert un verre c'est un peu juste !

Eric je suis heureux de constater que la pluie ne t'a pas découragé et que tu nous as fidèlement suivie A bientôt l'ami !

Gibus crois tu vraiment que ces valeureux gaillards ont attendu le samedi suivant ?

Écrit par : Ulysse | 05/04/2011

J'aime beaucoup Gibus en sherlock holmes des neiges !
Pour la cape de pluie, j'ajouterai que même efficace, on est toujours trempé, de pluie ou de transpiration.

Écrit par : bernard | 05/04/2011

Tu sais Ulysse, on commençait par être jaloux de tes reportages sous le ciel bleu....D'accord, nous avions, nous gentes dames bavardes, l'occasion d'admirer les beaux mollets de sire Gibus qui devait être un des 3 jeunes hommes qui a descendu une des demoiselles sur ses épaules (mais, il n'ose pas l'avouer), grâce à ses mollets vigoureux..
Vraiment top la cape du monsieur suisse....et pis, quelle carrure aussi...La dame fait toute petite à côté....
Tu parles du régime de Vichy..C'est que tu y as goûté ou que tu aurais envie d'y goûter ?..Je ne comprends vraiment pas pourquoi, sans arrêt, partout, dans les médias, dans les conversations privées, on entend dire "régime de Vichy", Vichy par ci, Vichy par là", "C'est Vichy" par le sieur Coffe aussi... Péjoratif on ne peut mieux....Pourquoi "régime" ? Nous avons de très bons restos...Les vichyssois, à ne pas confondre avec vichystes, adorent la bonne bouffe....Un jour ou l'autre, tous les vichyssois vont prendre les armes et vont faire une descente dans le nord ou dans le sud et tirer les oreilles de ceux qui oseront prononcer le nom de Vichy d'une façon péjorative....Y'a pas que le régime de vichy, y'a les pastilles de Vichy, y'a le carreau Vichy, y'a les carottes à la Vichy, y'a l'eau de Vichy, y'a les produits de beauté Vichy..Que du bon, du beau...Ce n'est pas parce qu'un vieux sénile, qui, en son temps, ne l'oublions pas, était adoré, adulé de la grande partie de la population, le sauveur de 14-18, a décidé d'en faire la capitale française...Faut dire que les vichyssois ont une intelligence au-dessus de la moyenne et avaient le central téléphonique le plus performant de France..ajouté à ses 180 ou 200 hôtels (dont il ne reste qu'une petite quarantaine, voir moins....Ouais...Au fait, il y a une assocation "secrète" qui oeuvre à la réhabilitation de Pétain..Ils ont même acheté l'appartement où il a vécu...juste en face de la stèle en hommage aux juifs..Tout un symbole...
ps : ne l'aurais-tu pas fait un peu exprès Ulysse, sachant que je passerai lire ton blog très dépaysant et plein d'humour ?...Non ! Ah bon ! Hi, hi.

Écrit par : juju | 06/04/2011

Miam, miam, une potée..Ca ressemble à une bonne potée auvergnate...Et, le jacuzzi en plein air...La pluie a ses compensations, y'a pas à dire..

Écrit par : juju | 06/04/2011

c'est réjouissant ces promenades
ces escalades
ces ripailles
ces rires

merci de les partager !!!!

Écrit par : jeanne | 06/04/2011

les vêtements de pluie éclairent la pluie de leurs couleurs éclatantes ...

Écrit par : Chantal_Tootsie | 06/04/2011

Coucou!! Comme d'habitude, c'est un régal de venir dans ton univers!! J'adore ton humour et tes pphotos sont tellement belles et c'est vrai que la pluie leurs donne un air mélancolique que j'aime et ton récit est fabuleux!!! Merci pour ce partage!!! bisousssssssssssssssssss

Écrit par : gootchai | 06/04/2011

Bonjour mes amis
Je suis heureuse de vous retrouver
Excusez ce copier coller c’est afin de vous prévenir de mon retour et j’ai reçu tant de coms merci merci !!!
Je reviendrai petit à petit vous voir individuellement pour commenter vos photos et textes
Je vous remercie beaucoup de vos passages et coms en mon absence
Je vous souhaite une bonne journée
Gros bisous
Méline

Écrit par : mel-and-tof | 06/04/2011

Bernard tu as raison on ne rit pas sous cape , on est trempé !

Juju je m'attendais à ta réaction que j'ai sciemment provoqué comme je t'avais titillé avec le temps auvergnat quand j'ai fait le tour des volcans d'Auvergne. je suis d'accord il est injuste d'ostraciser Vichy parce qu'un vieux général sénile avait choisi d'y installer son régime. Il y a bien d'autres villes en France où des gens peu recommandables ont sévi. Moi qui habite le sud je ne suis pas fier de voir la Marinade y faire de bons scores ! Et puis quand j'ai un peu abusé des divins nectars de notre région je suis heureux de boire un verre de vichy Mais chut ne le dis à personne !

Jeanne pour les ripailles je suis désolé mais il ne restait pas grand chose à vous mettre sous la dent !

Chantal comme quoi une pluie lumineuse, ça existe !

Gotchai pour les photos il y en a quelques unes de prises par mes amis ! Rendons à César ce qui appartient à césar !

Méline je suis heureux de voir que tu peux reprendre tes pérégrinations, mais va doucement y a pas le feu au lac !

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 06/04/2011

Votre projet tombait à l'eau, mais comme vous avez bien su relever le défi... bravo

Votre deuxième photo est magnifique ce coeur de nacre flottant dans ce lac vermeil.

la paroi avec "scènes de chasse" sera en ligne demain... merci

Écrit par : Maria-d | 06/04/2011

La récompense était à la hauteur de votre courage. Bravo !

Écrit par : planet taka-yaka | 07/04/2011

Bonsoir très cher Ulysse
Une équipe de choc sous la pluie ,des rebelles qui n'ont peur de rien et qui finissent devant une bonne bouffe !!!
Magnifique reportage de cette rando et des photos superbes
Bonne soirée avec de gros bisous
Méline

Écrit par : mel-and-tof | 07/04/2011

Quelle magnifique photo de groupe ! super-équipés, souriants, colorés, un vrai tableau ! et dans la nature grisaillante vous êtes encore plus beaux, et la rendez plus belle !
Un bon repas, un bon bain, on sent le plaisir et les rires, et vos photos comme de coutume sont splendides chez Ulysse, mes préférées sont celles des arbres qui se découpent dans le ciel argenté, pour la majesté, le clocher, pour la simplicité, et le cours d'eau serpentin, pour l'ambiance.
Merci encore mille fois Ulysse pour le voyage par procuration ! et merci pour votre belle humeur, quelles que soient les circonstances !
Continuons d'être ainsi des amoureux de la vie !
Je vous embrasse, tiens !
@+ michelle

Écrit par : michelle | 09/04/2011

Maria vous êtes remonté à la source du langage, c'est un beau périple !

Geneviève tout est récompense à ceux qui aiment la vie, même la pluie !

Mélise en France chaque chemin conduit à une table !

Michelle le vie est parfois injuste mais quand elle ne l'est pas quel bonheur !

Beau dimanche à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 09/04/2011

Allons Ulysse ce ne sont pas quelques gouttes d'eau qui arrêtent les buveurs de "nectar" hein ??? :-))

Écrit par : françoise | 10/04/2011

Bonsoir CHER uLYSSE
cES GROTTES SONT IMPPRESSIONN ANTES ?ELLES ME FONT PENSER 0 CELLES QUE J4AI VUES AUX u;s;A 0 cHATTANOOGADANS LE tENNESSEE "RUBY fALLS"qui étaient aussi magnifiques
Bravo pour ce beau reportage
je te souhaite une excellente soirée
Gros bisous
Méline

Écrit par : mel-and-tof | 11/04/2011

Les commentaires sont fermés.