suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2011

Derrière la carte postale paradisiaque, le cloaque !

 

DSC06865.JPG

Le 30 décembre 2008 j’avais posté un article ironique sur la merveille gastronomique qu’est l’huître de Thau, dont la capitale est Bouzigues. Le clocher de ce pittoresque village domine fièrement ses maisons colorées qui semblent flotter sur les eaux ultramarines de l’étang. Il pourrait bientôt sonner le tocsin pour annoncer la mort des huîtres qui l’ont rendu célèbre. Les naissains meurent, en effet, contaminés par le virus OsHV-1 dont le développement , d’après les experts,  serait favorisé par la dégradation de la qualité de l’eau et l’exploitation trop intensive.

 Quand on suit le bord de l’étang à partir du village en direction de Balaruc-le-Vieux, on n’est guère surpris par ce phénomène, car l’envers de cette carte postale qui nous fait rêver est un cloaque qui semble, au demeurant, laisser indifférent ceux qui y vivent comme ceux qui en ont la gestion.

 

 

DSC06791.JPG

 Et pourtant ici tout a été donné à l’homme pour en faire un paradis : Le climat est doux et les eaux riches et tempérées de l’étang étaient, à l’origine, favorables au développement des poissons et des coquillages.

 Une armada de petits pêcheurs et ostréiculteurs vivaient de cette manne, qui aujourd’hui, sous l’effet de la pollution et de la surexploitation, est en voie de disparition.

 

 

DSC06792.JPG

Le port de pêche devient peu à peu un musée où les barques anciennes ne voguent plus que sur les toiles des peintres du dimanche dont les pinceaux immortalisent un monde et un mode de vie en voie de disparition.

 

DSC06802.JPG

 Les pêcheurs à la ligne, désabusés, posent leurs cannes à terre et se perdent dans des rêveries en contemplant un horizon qui fut autrefois marin et qui est aujourd’hui dévoré par l’urbanisation galopante.

 

DSC06818.JPG

La nature, dans un  baroud d’honneur, essaie de faire illusion et dresse la toison rose de ses tamaris en fleurs pour pimenter la douce monotonie bleutée du ciel et de l’étang.

 

DSC06826.JPG

Mais les nombreux déchets qui jonchent les rives nous rappellent la présence délétère de l’homme .  Nous avons ainsi le choix entre la vue sur le village de Balaruc-le-Vieux avec roue équipée de son pneu ...

 

DSC06816.JPG

…ou bien avec bidons en plastique….

 

DSC06833.JPG

Ou encore avec vieux canapé rouillé sur lequel on ne peut même pas s’asseoir !

 

 

DSC06834.JPG

…ou bien, luxe suprême, avec contenu intégral d'une poubelle ….

 

DSC06830.JPG

…poubelle, que l’on retrouve d’ailleurs un peu plus loin. Ne manquent pour gâcher définitivement le paysage que la "bobine" des cancrelats qui ont abandonné ces déchets !

 

DSC06828.JPG

Admirons au passage ce bucolique petit rû qui se jette dans la Crique de l’Angle non loin de laquelle sont installés des parcs à huîtres....

 

DSC06829.JPG

 

....dont voici d'ailleurs l' embouchure !  On se demande, en voyant ces détritus, si celui qui a rédigé les prospectus vantant le goût de noisette des huîtres de Bouzigues en a vraiment mangé ! Ou alors il avait sacrément abusé du Picpoul qui est, au demeurant, un excellent antiseptique gastro-intestinal!

 

DSC06827.JPG

 Pour couronner le tout,  les gestionnaires locaux ont eu l’idée – fort louable au demeurant - de créer une piste cyclable reliant Bouzigues à Balaruc-le-Vieux . Sauf qu’au lieu de faire en sorte qu’elle s’intègre parfaitement au paysage, ils ont eu la lumineuse idée de la peindre en jaune canari . Imaginez un peu que l’on peigne les chemins de randonnée en vert pomme ou rouge cerise, ça serait d’un chic !

Il aurait été préférable de consacrer le budget « peinture «  au nettoyage des rives de l’étang que la piste longe, mais ces déchets apparemment ne dérangent personne !

  

DSC06863.JPG

 

De fait, ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de la manière dont on traite l’environnement en France avec la coupable indifférence des pouvoirs publics. On peut se demander ce qu’il est advenu de la révolution écologique promise par notre tsarounet Nicolaïev lors du lancement du « Grenelle de l’environnement ». Comme l’a écrit le chroniqueur Nicolas Delesalle, du point de vue mathématique, le président n’a pas menti si l’on considère qu’une révolution est un tour sur soi-même avec une arrivée au point de départ. Mais pour le reste, il a bien vite remis les pendules à l’heure en déclarant au salon de l’agriculture en 2010 que « l’environnement ça commence à bien faire ! »

 

Et c’est comme ça que notre pays reste le pays d’Europe le plus nucléarisé et où les énergies renouvelables sont le moins développées alors que le potentiel solaire et éolien est considérable, celui qui a la plus forte densité d’autoroutes  et le plus faible taux de fret ferroviaire, qui utilise le plus de pesticides et dont le taux d’incinération des déchets est le plus élevé.

Et si l’on continue sur notre lancée, cet arbre préfigure l’aspect de nos campagnes d’ici une cinquantaine d’années.

 

DSC06874.JPG

De même que ce quai inactif préfigure l’état de nos ports de pêche et de nos exploitations conchylicoles  demain.

 

 

DSC06849.JPG

Pourtant ces beautés qui nous entourent me sont aussi nécessaires que l’air que je respire  et j’avoue ne pas comprendre que l’on puisse leur être indifférent ou leur porter atteinte.

D’ailleurs, devant le spectacle désolant des rives de l’étang cet arbre, au moment où je passais,  voulait se noyer et je l’ai rattrapé par les branches de justesse !

 

DSC06845.JPG

Même les flamants roses qui n’ont pourtant qu’une cervelle d’oiseau se rendent compte de notre ignominie et s’envolent haut dans le ciel pour ne plus voir nos méfaits !

Notre pays se croit hautement civilisé et pourtant nous sommes loin du compte. Je conclurai par ce témoignage d'Yves Simon, auteur-compositeur et écrivain de talent qui écrit régulièrement une chronique dans un grand quotidien. De retour du japon, il racontait avoir vu dans la région où s'est produit le tsunami suivi de la catastrophe nucléaire de Fukushima, une jeune femme face à l'océan prier les mains jointes et demandant "Pardon à l'eau et à la mer , nous vous avons fait tant de mal ".

Nous aussi pourrions non seulement demander pardon mais  également changer notre comportement à l'égard de la nature si nous voulons éviter de futures catastrophes.

PS : Je vous invite à aller écouter Jean Ferrat  qui chante une chanson de circonstance sur ce lien que m'a communiqué Maria qui tient le superbe blog poétique " Mémoire du silence" et que je remercie chaleureusement

 Texte @ Photos Ulysse

Commentaires

Bravo et merci pour votre coup de g.....! C'est vrai que nous en avons des pardons à demander et des actions à poursuivre et à entreprendre...!!

Écrit par : Anima | 29/04/2011

OUI je suis bien d'accord avec toi, et malheureusement c'est pareil dans les terres,
toi qui voyage tu le sais, cela fait du bien d'avoir quelqu'un comme toi qui dit les
choses vraies, et pas n'importe quoi ! Hélas peu écoutent, BRAVO Ulysse, Bonne soirée,
Merci d'être passé dans mon jardin, MIAOUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 29/04/2011

Disant espérer sinon préférer l'autre rive
n'avais-je pas raison ?
Nous devrons faire notre deuil des huitres et autres coquillages, des poissons et des crabes.
Et quand il ne nous restera plus rien, rien de rien, pas même un verre de Picpoul, il ne nous restera plus qu'à nous mettre à genoux, face à la mer, et battre notre culpe.

Écrit par : jeandler | 29/04/2011

les bord de l'étang de thau , ses coquillages,sa beauté tout se dégrade, tout est pollué, la vie si douce chez nous dans ce coin de méditerranée devient différente et dure à supporter : travaux,circulation,surpopulation l'été, immobilier déroutant,si Georges Brassens pouvait encore écrire...et prêter sa plume il pleurerait son pin parasol et ne voudrait plus être enterré sur la plage de Sète...ou ce qu'il en reste, tout est artificiel, même les palmiers implantés à grand frais ont du mal à se développer, l'étang, ce si bel étang est devenu le revers d'une médaille en plaqué.

Écrit par : ginette | 29/04/2011

Que c'est dur de montrer le côté obscur des Terriens quand on est habituer à mettre en valeur les beautés de Gaïa...
Est-ce que votre appareil photos est comme le mien Ulysse ?
Il se refuse à "immortaliser" les horreurs croisées en chemin ? Et votre ordinateur n'a-t'il pas eu des convulsions quand vous l'avez forcé à mettre en ligne de si tristes images ?
Mais même ces images-là vous arrivez à les rendre "belles"

Pour espérer un quelconque changement, il faudrait une prise de conscience gé-né-ra-le et nous somme malheureusement bien loin du compte. Surtout quand on lit la réaction du soit-disant 1er d'entre nous : "l'environnement ça commence à bien faire"
Et dire que c'est un futur papa qui parle...Remarquez si le chérubin à venir est comme son géniteur il n'a guère de souci à se faire sur son avenir environnemental... on lui aseptisera tout devant ses pas, ses yeux et ses oreilles et il ne verra que le côté lissé de la société : un garçonnet sur un vélo à roulettes derrière son papa faisant son jogging sur une jolie piste (re)cyclable jaune canari à damiers vert pomme (les pommes et les canaris ça fait très nature !)
Bon week end tout de même, dans une nature qui se met en frais pour accueillir le joli mois de mai et des personnes comme vous Ulysse

Amitiés du Pied de la Tour
Pat

Écrit par : Pat | 30/04/2011

bonjour mon ami Ulysse,

je partage ton coup de "gueule",

des photos sont plus parlantes que des mots,
après on ne pourra dire "on ne savait pas"!

je te souhaite une agréable fin de semaine,

amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent - mon journal de bord | 30/04/2011

Un bel article que j'aurais aimé signer, à la juste colère... Chez nous aussi la mer, les rivières, les abords des voies ferrées et même les forêts sont jonchés de pourritures humaines. Cela ne donne pas envie de fréquenter cette branche du vivant..

Écrit par : Viviane | 30/04/2011

J'aime le ton de ton article si mesuré et si juste
cela semble simple pourtant de respecter la nature et de ramasser ses déchets
Merci pour ce bel article

Écrit par : gazou | 30/04/2011

Bonjour Claude,
Beau coup de gueule, Bravo !
Plusieurs choses à rajouter : nous venons de passer avec mon épouse 12 jours a crapahuter sur les sentiers de l'Ile de la Réunion. Combien de fois n'avons nous pas pesté face aux détritus et déchets laissés délibérément à côté des nombreux kiosques jalonnant l'Ile, pris d'assaut le dimanche par des familles entières venues pic-niquer et passer la journée ! Le summum de l'ignominie est atteint lorsque les déchets sont trouvés sur les sentiers de randonnée : papier mouchoir, bouteilles vides, emballages gâteaux, boites de pâté et rillettes (vides !), emballage plastique de tranches de jambon, j'en passe et des meilleurs... Il y a de nombreux randonneurs qui n'ont rien à faire sur les sentiers et qui feraient mieux de rester chez eux !
Allez, je continue sur la catastrophe de Fukushima. J'ai voulu profiter de la coïncidence avec la semaine du développement durable pour essayer de réveiller les consciences sur ma commune.
Ci-dessous le mail adressé à la "chef de projet Agenda 21 et développement durable" :

Bonjour Madame XXXXXXX,

J'ai bien reçu votre mail sur la semaine du développement durable à Saint Médard.
Cependant, je m'interroge et reste dubitatif.
S'agit-il de nous donner bonne conscience par le biais de petites actions locales (certes louables) mais qui occultent un danger bien plus important ?

Qu'elle est la portée de cet évènement face à la catastrophe nucléaire du Japon qui est en train de contaminer la planète entière ?

Il y a à mon sens un réel décalage entre les ateliers et animations prévus dans le cadre de cette semaine du développement durable. Les cocktails et gourmandises à déguster au côté des élus me semblent totalement déplacés dans la situation d'urgence actuelle liée au désastre japonais.
Je ne vois pas comment on peut parler de développement durable sur une commune en occultant le danger qui nous menace tous et que beaucoup minimisent et refusent d'admettre.
Le nuage de Tchernobyl s'étant arrêté à la frontière a un goût réellement amer !

Qu'elle est la position de la municipalité vis-à-vis de cet évènement ?
Nos élus locaux ont un poids évident sur le plan politique afin d'exiger des comptes sur la situation réelle de la contamination de l'air. Ces chiffres sont obtenus par l'argent public, le mien mais aussi le vôtre et ceux de nos concitoyens. Qu'elle action la municipalité va t'elle engager afin de participer activement à la levée de cet embargo sur les résultats de la contamination de l'air ?

Pourquoi ne pas programmer en dernier ressort une conférence avec Stéphane Lhomme, spécialiste de la question nucléaire à l"'Observatoire du nucléaire" et peu adepte de la langue de bois.
http://observ.nucleaire.free.fr/

Je conviens qu'il n'est pas facile de bouleverser un programme bien établi mais la gravité de la situation ne le justifie t'elle pas ?

Les médias, les hommes politiques, les responsables du nucléaire, l'OMS, tout le monde ment une nouvelle fois sur la portée et les conséquences de ce tragique évènement.

Vous trouverez ci-dessous copie d'un mail reçu que je vous invite à lire tranquillement et qui devrait appuyer mes propos.

En vous remerciant pour tout l'intérêt que vous porterez à ma requête et en restant à votre disposition si nécessaire, je vous prie de recevoir, Madame, mes meilleures salutations.

Comme vous pouvez vous en douter, ce mail a été superbement ignoré, de même que le mail suivant dont je vous fais grâce et dans lequel je faisais part de mon amertume devant l'immobilisme de notre commune et la politique de l'autruche dans laquelle se complaisent nos élus. La place est tellement bonne, surtout ne faisons pas de vagues ! ...
Bien amicalement
Olivier

Écrit par : Olivier33 | 30/04/2011

Le cloaque en effet,le mot n'est pas trop fort ! Mais pourquoi ? pourquoi ? Tant d'inconscience, tant d'indifférence, et des actions à si petite échelle qu'elles ressemblent plus à quelques petits coups médiatiques pour faire croire, se donner bonne conscience et vouloir faire taire sans y parvenir heureusement ceux qui, comme vous, comme moi, comme beaucoup je le pense osent dénoncer et dire leur écœurement devant un tel constat et qui tremblent à l'idée du monde dans lequel leurs enfants et petits enfants vont vivre. Dire et agir, c'est urgent pour ne pas dire trop tard, ce qui signifierait baisser les bras. Le plus évident étant déjà d'éduquer les enfants qui ont sous les yeux de bien mauvais exemples. Comme je voudrais que ce spectacle ne soit qu'un cauchemar.

Écrit par : monique | 30/04/2011

j'habite au bord
presque de l'étang de berre
le plus grand d'europe je crois
il s'ouvre sur la mer
et O desolation
il est dans le même état que celui dont tu parles
les pêcheurs disparaissent
et ne ramènent que de la petite friture
qui à sont tour disparaitra
il n'y a presque plus de sardines en méditerranée
ily a quelques années
une dizaine
je me souviens qu'à une sortie en chalut
il en avait remonté 5 tonnes
peche intensive avec radard et le banc entier était prisonnier
ils ont coupé la branches sur laquelle ils pensaient se reposer
on se souhaite quand même une belle journée ??

Écrit par : jeanne | 01/05/2011

Merci cher(e)s lecteurs et lectrices pour vos commentaires. Vos propos me prouvent que nous sommes encore nombreux à éprouver les bonheurs simples que nous procure la nature qu'il est important de préserver.

Bienvenue sur mon blog Anima, il y a heureusement aussi de ci ce là d'heureuses initiatives et j'en parlerai dans ma prochaine note

Mistigris j'ai vu comme tu le dis hélas le même spectacle au milieu de vignes et des champs...

Pierre avant de passer sur l'autre rive j'espère pouvoir encore boire quelques verres de picpoul ou d'autres nectars

Ginette l'urbanisation rampante fait disparaître l'équivalent d'un département en espaces naturels tous les dix ans !

Pat j'ai hélas un stock de photos de ce genre et mon appareil photo les prend sans broncher (il est solide !) Il y a un énorme travail de pédagogie à mener mais il faudrait aussi sanctionner les fautifs ce que l'on fait rarement

Laurent tout le monde voit y compris les pouvoirs publics qui ne réagissent pas !

Viviane le mal est répandu partout hélas...

Gazou il est difficile de rester modéré face à de tels comportements


Olivier j'ai fait le même constat que vous sur les sentiers paradisiaques des Antilles et il paraît que les sommets de l'Everest et du Mont Blanc sont jonchés de détritus.Le thème du développement durable est devenue la tarte à la crème des pouvoirs publics comme les "produits verts" des industriels On prend des mesures cosmétiques pour nous endormir et on continue de polluer à outrance !

Monique il faut être de plus en plus nombreux à dénoncer cet état de chose en espérant que peu à peu des mesures soient effectivement prises

Jeanne les pêcheurs d'aujourd'hui ne laissent plus aucune chance aux poissons et pire encore raclent et dévastent le fond de la mer !

Belle journée à vous quand même..

Écrit par : Ulysse | 01/05/2011

BRAVO ULYSSE !!!
S'il y avait un prix Nobel de la connerie humaine, la France serait probablement lauréate chaque année.

Écrit par : Gibus | 01/05/2011

Triste triste bien sûr cher Ulysse, et tant de choses un peu partout sont faites contre la planète et ses habitants. Voilà plus de quarante que je suis une militante écologiste, et j'ai vu peu à peu les prédictions d'hier, moquées et tournées en ridicule à l'époque, finir par se réaliser, bien au-delà de tout ce qu'on aurait pu imagniner !
Le plus grave est que l'on nous trompe, que l'on nous manipule, que l'on nous ment, que l'on nous tait, et qu'on méprise la nature et ses habitants juste pour l'illusoire puissance que confèrent le pouvoir et l'argent...
Ainsi que je l'écrivais à une autre amie bloggeuse, je sais l'homme capable du meilleur comme du pire, mais je suis toujours effarée quand je le vois commettre le pire.
Et pourtant. Je persévère, et garde espoir.
Merci Ulysse de montrer qu'effectivement nous sommes "quelques uns", et c'est tant mieux, car l'histoire a montré qu'ensemble nous pouvons faire de grandes et belles choses...
Je vous embrasse, et vous aussi, toutes et tous, amis d'Ulysse !
@+ michelle

Écrit par : michelle | 01/05/2011

Bravo Ulysse ! Mais il faut savoir que Marseillan se mobilise.L'association :
Marseillan Actes Citoyens ,organise des journées de ramassage d'ordures sauvages.
Au début Avril la mairie a sollicité toutes les associations de la commune et beaucoup de membres se sont mobilisés pour une collecte géante à travers tous les quartiers.
Ok....à 80% de participants non Héraultais ....5% d'Heraultais de retour au pays....
mais la démarche est positive et mes amis présents m'ont dit avoir récolté environ 5 tonnes
de ces gros encombrants sur les bords de ce bel étang .Merci à tous ceux qui essayent de redonner un peu de dignité à notre environnement.
Tu vois tout espoir n'est pas perdu....et à la prochaine sortie propreté de notre commune essayons d'en faire partie , car la crasse attire la crasse et un endroit propre inspirera peut être la propreté !!!! Amitiés .Marie B.

Écrit par : Marie B. | 01/05/2011

Eh oui, en 1968, j'avais 12 ans, j'ai fondé le premier club de protection de la nature au Lycée Feuchères à Nîmes( devenu collége l'année suivante)Entre autres distractions notre groupe de gamins allait nettoyer des coins de garrigues.Surprise! l'année d'après les ordures avaient fleuri aux mêmes endroits. Je garde malgré tout, grave maladie pour mes 11 ans, désillusions écologiques à 12 un souvenir ému de cette époque où pour une paire d'année les élèves ont vécu leur temps libre en parfaite autonomie et intelligence sur l'établissement. Mon petit club disposait d'un 2 pièces pour préparer ses expos, ses films, ses sorties... nous avions reçu un prix à l'échelle de la Nation (mot à la mode de nos jours) et du matériel vidéo(mot non utilisé alors) des livres et même des coussins agréables à nos "méditations" d'adolescents...Le mot surveillance était un mot en désuétude. Bref nous respirions la liberté, l'autonomie mais aussi la responsabilité et le travail. Pourquoi a-t-on jugé en haut lieu que notre"Révolution" était malsaine. Tout cela est pratiquement mort-né mais l'on ne peut pas dire que nos établissements scolaire fonctionnent mieux aujourd'hui. Pour revenir aux déchets, malgré la "leçon" écologique de la génération spontanée des ordures, tout au long de ma carrière d'enseignante, j'ai tenté d'apprendre aux enfants à réfléchir, être autonomes et respectueux des autres, de leur environnement...Nous sommes nombreux à avoir fait cela et je suis sûre que beaucoup ont compris notre message. Mais, il reste toujours une frange d'irréductibles gaulois et autres origines pour déguelasser, ouais, je me lâche, ce que les autres essaient de conserver, voir d'améliorer. Et malheureusement cela se remarque...beaucoup, beaucoup. Comme toujours dans la vie, il ne faut pas baisser les bras!www.arlettebeal.wordpress.com. A bientôt et fais nous réfléchir et rêver. Merci

Écrit par : Arlette Béal | 02/05/2011

Quelle tristesse! On devrait prendre soin de chaque parcelle de terre qui nous est accordée, mais au lieu de cela nous (car il s'agit bien de nous et non pas seulement des politiques et d'un système malheureusement très corrompu dans lequel nous vivons), manquons cruellement d'éducation, de politesse, de respect.

Écrit par : michele | 02/05/2011

Je regarde et je ne vois pas mon com..Je dois rêver à chaque fois que je réponds à ton article, mais c'est tout..
Donc, au risque de me répèter (des fois que mon com soit là et que je ne le vois pas), j'attrape à chaque fois de l'urticaire quand je vois dans quel état se trouvent les berges, les chemins...
On essaie d'éduquer nos enfants, mais, encore faudrait-il que les parents donnent l'exemple..
A une époque, j'étais aussi une très mauvaise élève...Je jetais mes mégots de cigarettes partout...Depuis que je ne fume plus, quand je vois tous les mégots par terre, ça me fait brr..
Nous sommes allés au lac Chambon avec mon mari il y a 15 jours..La municipalité a installé des boites sur les plages, des boites à mégots..Mais, il fallait s'approcher bien près pour voir ce que c'était (j'ai crû que c'était des distributeurs de préservatifs)..Combien vont s'en servir ? Combien emmènent leurs chiens dans les petits endroits prévu pour eux ? A Vichy, il y en a partout, mais, je n'y vois jamais de chien....

Pauvre planète..On parle des sardines..Mais, les anchois, en allant à Collioures, seuls 2 ou 3 petits bateaux de pêche....Paraît que les anchois viennent du nord, d'Espagne...Et voilà t-il pas que les algues reviennent sur les plages bretonnes..Si on pouvait sonder le fond des océans, je suppose qu'on y trouverait des dizaines de km de détritus..
Bon, j'arrête...Trop à dire...
ps : pourquoi ce grand blanc dans la page ? J'ai crû que je n'arriverai jamais à trouver le bas de la page pour poster...

Écrit par : juju | 02/05/2011

Je dis "au risque de me répéter"...Et ben, je l'ai fait..Heureusement que je n'ai cliqué que 2 fois...Mon article ne voulait pas s'envoyer en l'air..Voyons voir si celui passe une foué..

Écrit par : juju | 02/05/2011

Cher Ulysse

La France n'a pas l'exclusivité de ce type de comportement. Chez nous en Belgique c'est pareil, il suffit de voir les rampes et sorties d'autoroutes jonchées de déchets jetés par les fenêtres des automobilistes. Quand j'étais à l'école primaire (dans les années 50) on nous faisait déjà la morale en nous disant de ne pas jeter nos papiers de friandises par terre. 60 ans plus tard rien n'a changé. Combien d'années faut-il à l'humanité pour évoluer un peu ?
Je ne suis pas optimiste. Ce qui me rend le plus perplexe c'est de me dire que ceux qui détiennent le pouvoir de changer les choses ont des enfants et des petits-enfants et qu'ils ne semblent pas se soucier de l'avenir de leur planète. Ce qui me force à conclure qu'ils sont dans un système dont ils ne peuvent se dépètrer (que ce soit politique ou industriel)et je ne pense pas qu'un Nicolas Hulot, même s'il était élu, puisse vraiment changer quelque chose.

Écrit par : robert | 03/05/2011

BONSOIR, il y a aussi de la mélancolie dans l'article, on peut aimer la beauté et voir l'incongru, l'incroyablement incivilisé .. de nos congénères. Notre regard doit aussi témoigner .. et c'est ce que tu fais.
ton article conforte et indique le chemin à suivre : moins consommer, mieux éduquer .. ; ce n'est pas devenir des vieux troublions, c'est chercher un chemin différent de celui de nos amis boursiers.
continue tes articles, toujours aussi intéressants. bonne soirée

Écrit par : andrée | 03/05/2011

Coucou Ulysse!!! Suis tout fait en accord avec toi!! L'homme abime notre belle planète et je pense que c'est un peu partout en Europe!!!Je trouve que tu écris admirablement bien et tu nous racontes cela avec énormément de talent!!!Tes photos sont vraiment à la hauteur! j'aime beaucoup cette phrase qui demande pardon à la mer c'est super! bisoussssssssssss

Écrit par : gootchai | 03/05/2011

Eh ! oui, quand comprendrons-nous ?

et pourtant ça ne date pas d'aujourd'hui :

http://www.deezer.com/listen-7187556

http://www.youtube.com/watch?v=sF9kHH8HbH4

Écrit par : Maria-D | 03/05/2011

Je constate avec plaisir que la protection de l'environnement est un sujet cher à mes lectrices et lecteurs. Je reviens d'un court séjour en Provence où il me semble que le souci de l'environnement est plus développé que dans notre région Mais ne désespérons pas et croyons en la pédagogie vis à vis de les nouvelles générations car pour la nôtre je crains malheureusement qu'une partie s'en soucie autant que de leur première chemise...

Gibus je crois malheureusement que quelques autres peuples seraient de redoutables concurrents

Michelle ne perdons pas espoir car de nombreuses choses sont faites qui vont dans le bons sens (j'en montrerai un exemple dans ma prochaine note) mais elles sont masquées par l'incivilité d'une minorité d'imbéciles

Marie je dis bravo à Marseillan Actes Citoyens...mais leur bilan est effrayant : 5 tonnes de déchets ramassés, ça illustre l'ampleur du problème ! Quand tu auras le programme des prochaines journées nous irons nous joindre à eux .

Bravo Arlette , tu as été une pionnière en matière de protection de l'environnement.Si l'éducation nationale avait relayé et généralisé ton initiative on aurait gagné du temps dans la prise de conscience des gens. Il y a et il y aura toujours des irréductibles mais comme tu le dis il ne faut pas pour autant baisser les bras

Michele au nom de la liberté individuelle certains s'autorisent à ne rien respecter

Juju faute avouée est pardonnée , c'est vrai que les mégots dont les filtres ont une durée de vie de 2 ans sont une plaie pour les rues et les plages ...je pense que la solution serait de les consigner à 5 centimes chaque comme ça les gens seraient incités à les rapporter aux buralistes ! Quant aux anchois , sardines et autres poissons il disparaissent doucement malgré la négation des pêcheurs qui ont causé leur propre perte et demandent maintenant qu'on les aide à s'en sortir ! un comble !

Robert les hommes politiques dans leurs limousines à verres fumés qui roulent à 150 km/h escortés de motards n'ont pas le temps de voir l'état du bord des routes. Ils sont de plus influencés par les pétroliers et les nucléaristes qui les enfument et leur font le chantage à l'emploi ou à la pénurie d'énergie !

Andrée il suffirait effectivement que chacun de nous fasse un effort pour moins gaspiller d'énergie et prendre soin de notre environnement pour améliorer les choses. Faisons un rêve !

Gootchai il ne nous faut pas seulement dénoncer mais aussi veiller à ce que nos actes soient conformes à ce que l'on dit

Maria beaucoup commencent à comprendre mais hélas il y a encore trop de réfractaires....Merci pour les liens, je reprends dans ma note le lien vers la chanson de Jean Ferrat


Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 04/05/2011

Salut, Ulysse. On est toujours admiratif de tes textes et photos. Aujourd'hui, tu remets une couche de ton talent pour que notre Terre tourne mieux. Il n'est pas trop tard? Super coup de gueule.

Écrit par : lutinbleu | 05/05/2011

Lutin bleu chacun doit tenter d'apporter son petit caillou pour que la terre tourne mieux et ton blog est aussi un petit caillou...

Écrit par : Ulysse | 06/05/2011

chers amis,aujourd'hui une benne de 15 m3 a été nécessaire pour évacuer tous les dechets qui etaient présents en bordure d'étang...150 enfants et adultes de Bouzigues ont rendu nature propre....bien à vous

Écrit par : bouzigues ecogestes | 01/04/2012

Bravo! et merci à tous! Peu de gens sont capables de se mobiliser comme ça pour ramasser des ordures.

Écrit par : if6 | 01/04/2012

Bravo à Bouzigues Ecogestes Le 7 avril Marseillan organise aussi une journée de ramassage à laquelle je me rendrai

Écrit par : ulysse | 01/04/2012

Les commentaires sont fermés.