suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/08/2015

Le Caroux par la piste des charbonniers (Reprise d'archive)

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Chacun dans la vie a son « Graal » : un but difficilement accessible qu’il aimerait accomplir. Pour certains c’est gravir l’Everest, le Mont Blanc,  la Dune du Pyla,  les marches du perron de l’Elysée, pour d’autres c’est faire un marathon, traverser la Manche à la nage ou la piscine de Pénélope Cruz ou de Julia Roberts. Pour moi, amoureux du Caroux, c’était de le gravir par la voie la plus difficile (hors parcours d’escalade que je ne pratique pas) : c’est à dire la piste dite "des charbonniers."

Je fais donc part de mon projet l’autre jour à mon ami Gibus qui l’a emprunté deux fois et en a gardé un souvenir mémorable. Il accepte de la  gravir une dernière fois, tout en me mettant en garde contre la difficulté de l’entreprise. C’est en effet un parcours équipé par endroits de chaînes et dont certains passages impliquent d’utiliser une corde. On l’appelle ainsi, me précise-t-il, non pas parce qu’elle menait à des lieux de production de charbon de bois (ce qui serait impossible vu les lieux) mais parce qu’il faut avoir une foi de charbonnier pour l’affronter !

Personnellement convaincu que « le ciel » est indifférent à notre sort et qu’il vaut mieux compter sur quelqu’un que l’on connaît bien (soi même) et sur Gibus plutôt que sur quelqu’un que l’on ne connaît pas (dieu, vichnou , allah , zeuss ou toute autre divinité ) j’indique à mon ami que je maintiens mon projet . Nous nous engageons donc un beau matin (condition indispensable)  dans les gorges d’Heric d’où part la piste.

 

charbonniers,graal,heric,caroux

A vrai dire, ce n’est même pas un piste mais une vague trace qui traverse dans sa première partie une zone d’éboulis dans lesquels des cairns permettent de garder le cap. L’objectif est d’atteindre le plateau sommital derrière les sommets que l’on aperçoit au dessus de nous en contre-jour.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Passés ces éboulis, on atteint la base d’une paroi équipée de chaînes que Gibus en montagnard expérimenté et prudent examine avant que nous nous y engagions.  Etant aussi souple qu’un fauteuil Louis XVI je sens en moi une petite poussée d’adrénaline. « Mon vieux » (c’est malheureusement chaque jour un peu plus vrai) me dis-je  « le vin est tiré il faut le boire » sauf que ce vin là  ressemble plutôt à du vinaigre !

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Gibus me fait une magnifique démonstration dont l’aisance me donne confiance. Mais désireux de conserver votre estime, vous n’aurez pas droit à ma photo car je n’ai absolument pas le même style !

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Au terme d’un passage délicat dans un goulet resserré nous parvenons sur un premier palier où nous faisons une pause. En contemplant le chemin parcouru, je comprends que quelque soient les difficultés à venir il me serait personnellement difficile de faire demi tour.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Heureusement le tronçon suivant se révèle un peu moins difficile et nous offre un répit qui me permet de récupérer quelques forces.

 

 

charbonniers,graal,heric,carouxMais le répit est de courte durée car  une nouvelle paroi se dresse  bientôt devant nous qui me met, au sens propre comme au sens figuré, au pied du mur ! C’est dans ce genre de situation que l’on apprend ce que l’on a vraiment dans le ventre (outre le petit déjeuner du matin ). Et j’avoue sans fausse modestie que, le style mis à part,  je ne me suis pas déçu, car j'ai franchi l'obstacle sans trop de difficulté. Et puis  c’est toujours avec plaisir que s’offre  une occasion de lever un « toast » à notre exploit avec mon ami Gibus (mais bon, on n’en est pas encore malheureusement à l’heure de l’apéritif).

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

On arrive en vue d’une deuxième plateforme qui nous permet de reprendre notre souffle (ce qui est absolument nécessaire parce que qu’il faut être  « gonflés à bloc » pour emprunter cet itinéraire).

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Nous apercevons environ 700mètres en contrebas le fil blanc du torrent Heric qui sinue au fond des gorges d’où nous sommes partis. Concentrés sur notre ascension nous n’avons pas vu le temps passer et sommes surpris d’être déjà si haut.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

D’ailleurs, les pics de pierre qui émergent à  notre niveau nous indiquent que nous sommes près du but .

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Il nous reste un dernier passage délicat à franchir,mais, dopés par les difficultés déjà vaincues, nous survolons ce dernier obstacle (Bon, soyons honnête, dans mon cas le terme « survol » est j’en conviens un peu exagéré et c’est pour ça que vous avez droit à la photo de Gibus).

charbonniers,graal,heric,caroux

Enfin, nous touchons au but !  La joie et la fierté m’envahissent. Il faut dire qu’à mon age où l’on passe son temps à chercher ses lunettes et le titre du film que l’on a vu à la télé la veille au soir, les motifs de fierté se font rares ! Alors quand on en tient un, on en profite !

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Et puis la vue dont on jouit du plateau nous récompense des efforts accomplis et des pincements intestinaux ressentis ! 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Soudain, ébahis nous entendons une voix de stentor qui nous dit « bravo les gars, ça faisait longtemps que quelqu’un n’était pas grimpé par là » Nous nous retournons et apercevons le Génie du Caroux (chaque montagne a son Génie) qui nous fait un large sourire puis retourne à son immobilité, soucieux de ne pas abandonner la surveillance du domaine dont il est chargé.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Le laissant à sa noble mission, nous traversons la plateau couvert de bruyères en fleurs à la recherche d’un endroit ombragé pour pique-niquer et célébrer dignement (une première fois)  l’événement.

 

 

charbonniers,graal,heric,caroux

Puis nous redescendons dans les gorges par le chemin traditionnel bordé de superbes vasques dont les eaux rafraîchissantes nous permettent de refaire le plein d’énergie pour achever notre périple. Deux belles blondes (Heine & Ken ) nous attendent dans notre voiture avec lesquelles nous célébrons dignement (une seconde fois) notre exploit (parce que nous le valons bien !).

 Heureux homme nous sommes qui avons trouvé notre Graal !

 ********

Et comme en France tout finit par des chansons je vous invite à aller écouter celles que j'ai composées et qui sont diffusées sous mon nom d'artiste OLD NUT sur

DEEZER 

 (cliquez sur le mot Deezer pour y accéder)

(Vous pouvez aussi les écouter sur I Tunes /Old Nut)

Texte & Photos Ulysse et Gibus

Commentaires

Même pas peur !! un chat çà grimpe partout ! Mais quel courage quand même, dis Ulysse pourquoi zet pas redescendus par le même chemin ....???????????,
Magnifiques vues, et j'aime bien le plateau plein de bruyères en fleurs, c'est vraiment beau.
Ah oui je viens de comprendre pour la descente vous aviez oubliés les parachutes !
Bon week-end, MIAOUUUUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : MISTIGRIS | 14/07/2011

Bel exploit et quel bonheur ressenti, j'ai presque eu l'impression d'avoir la trouille pour vous à la vitesse à laquelle j'ai lu ce magnifique reportage comme pressée de vous savoir là haut en sécurité au milieu des bruyères. Merci pour ce beau parcours plus vite lu et vu que parcouru, c'est sûr. Chapeau !!!

Écrit par : monique | 14/07/2011

Chapeau Ulysse, à Gibus aussi, mais lui, il semble avoir fait une grimpette les doigts dans le nez. J'aime ce tapis de bruyères déposé par le génie du Caroux pour vous récompenser.
En combien de temps, une telle expédition ?
Sourire
Vos deux blondes... ne sont-elles pas votre motivation intime ?
Je plaisante. Chapeau.
Douce soirée. Gros bisous

Écrit par : siratus | 14/07/2011

Ulysse un seul mot : BRAVO !

Écrit par : françoise | 14/07/2011

Bonsoir Ulysse,

Fichtre! Quel chemin de chèvre pour atteindre ce magnifique point de vue. J'admire ta performance. Il y a encore dix ans en arrière, j'aurais bien tenter l'aventure. Mais plus maintenant. Je la vis par procuration. :) Les paysages sont d'une beauté à couper le souffle. Les bruyères ont l'air d'être cultivées comme les champs de lavandes.Saisissant! Et l'eau pour terminer a l'air merveilleuse.
Merci pour ce partage agréablement pimenté de ton humour.
Belle soirée à toi Ulysse :)
Martine

Écrit par : Martine | 14/07/2011

Quel périple, mon ami Ulysse !! mais le plus dur c'était les jours précédents !!!
Ma douce Marie qui connaissait la difficulté et la dangerosité de cette grimpée,
n'arrêtait pas de me dire : mais enfin qu'est-ce vous voulez vous prouver ?
-- çà n'est plus de votre âge !! -- vous n'avez plus 20 ans !!! ....etc, etc
Le jour de notre grimpée, Monique et Marie, nos deux épouses, se réunirent pour partager
leur angoisse dans l'attente de notre retour.
Et le soir venu, ma tendre moitié, soulagée de m'avoir récupéré sain et sauf, vient
câlinement m'enlacer, alors que moi, épuisé par cette rude ascension, je m'étais déjà
puissamment endormi !!!
--et oui, je n'ai plus 20 ans !!!!!!!!!!

Écrit par : Gibus | 14/07/2011

Bravo, un parcours sans faute, un reportage sublime comme l'exploit réaliser.
Inconnue pour nous, cette voie des charbonniers sera peut-être pour l’année prochaine, mais pas pour tous!
Bravo Ulysse et Gibus!
Heureux les hommes dont les femmes osent laisser leurs hommes se rapprocher des étoiles.

Écrit par : marc | 14/07/2011

Belle grimpette avec de beaux pas d'escalade ! Bravo car au vu des photos, du dénivelé sérieux et des difficultés c'était du sérieux. J'aime... et j'aimerais la faire celle-là; un beau challenge réussi en tout cas !

Écrit par : robert | 14/07/2011

Je ne pensais pas que le 14 juillet, jour férié où l'on s'octroie généralement une grasse matinée, vous seriez aussi nombreux à nous accompagner ! Bravo à mes lectrices te lecteurs d'avoir eu ce courage !

Mistigris je peux t'assurer que nous n'avons pas vu un chat sur ce parcours !

Monique merci d'avoir tremblée pour nous, je suis touché de votre sollicitude.

Siratus je pense que dans tes plongées tu dois ressentir au bord des abysses les mêmes vertiges..... de plaisir !

Françoise en réponse à ton mot, quatre mots : je ne le referai pas !

Martine c'était effectivement un vrai chemin de mouflon bien que l'on en ait pas vu un qui s'y soit risqué !

Gibus toi fatigué ! je ne le crois pas !

Marc je ne suis pas sûr de vouloir t'accompagner sur cette voie l'année prochaine. A trop tenter le diable ....!

Robert ce fut un beau challenge que je n'accomplirai pas deux fois !

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 14/07/2011

Les lutins ne sont pas des Génies, mais ils vous disent avec l'écho co co co....qui convient: Bravo les gars.

Écrit par : lutinbleu | 14/07/2011

Ulysse, vous êtes l'homme araignée !!!
Toujours vos profils de roches m'émerveillent, quelle belle sculptrice est dame nature.
Votre dernière photo est un coin du paradis, une eau de jouvence.

bel été à vous

Écrit par : Maria-D | 15/07/2011

Waouh, quelle balade ! Mais, que voulez-vous vous prouver ? Un jour, Ulysse, nous viendrons désespérément ici pour lire ton dernier exploit et nous ne verrons rien venir, ou alors, nous lirons l'article suivant : "Ici gît Ulysse et son ami Gibus, qui voulaient attraper le Saint-Graal pour leurs potes de la blogosphère"....
Attention à ne pas tenter le diable..Un jour, il vous attrapera et vous emmenera en enfer où là, point de petite Heine et de petite ken pour vous accueillir....

Bon, cela étant, notre palpitant en a pris un coup à vous suivre dans votre folie..Tu diras à vos charmantes épouses que nous les comprenons..Ce n'est pas mon mari qui me ferait des peurs pareilles...Il n'est même pas fichu de changer une ampoule à ma voiture...Mon mari, mis à part se suspendre à ses ceintres, il ne me fait plus guère vibrer par ses exploits...Mon regard ne brille plus...Par contre, l'épouse de Gibus, faut croire qu'elle est restée toute ébaubie devant les muscles de son cher et tendre, vu l'accueil qui lui a été réservé le soir..J'ai compris pourquoi vous faites encore ça à vos âges...Pour éblouir vos belles....Quand un homme ne fait plus rêver sa belle, il est bon pour la boite en sapin...

Écrit par : juju | 15/07/2011

Des motifs de fierté, on peut en avoir jusqu'à la fin de ses jours, ce ne sont pas les mêmes mais ils sont tout aussi légitimes
Et quant au style peu importe, l'essentiel est de l'avoir grimpé, ce Graal ! Bravo !

Écrit par : gazou | 15/07/2011

quel superbe panorama
mais ça doit pas être faciel comme promenade
bonne soirée

Écrit par : Yvon | 15/07/2011

Ben et moi qui était tout fière de mon ascension du Gran Ran... colline emblématique de mon petit village !
Une promenade de santé à côté de votre Caroux, Ulysse ! Tout juste bon pour des retraités cacochymes dont je ne suis pas encore prête à faire partie puisque not' bon président a la bienveillance de retarder de plus en plus cet âge fatal ! Et c'est pas vos exploits à votre âge soit-disant canonique (surtout canon !) qui vont le faire changer d'avis ;-D
Et franchement malgré toute ma "bonne volonté" je ne pourrais pas suivre Gibus dans ses "galipettes" : j'en resterais, comme le bon génie du Caroux, pétrifiée et béate... d'admiration devant son style et, il me faut bien l'avouer, sa plastique
tiens Beate c'est joli comme prénom pour une belle blonde ;-DDD

Écrit par : Pat | 16/07/2011

Tout au long de cette lecture, je me suis dit "ils sont fous!"
Comment vont-ils faire pour descendre ?
Mais qu'est-ce que ce doit être agréable d'être fous ainsi !
Et de ne jamais se lasser.
Bonne route et...à la prochaine (note)

Écrit par : Colapat | 16/07/2011

Lutin bleu j'ai bien reçu ton écho co co et je t'en remercie

Maria ce pays de pierres enchantées et d'eaux limpides est un pays de jouvence

Juju c'est gentil de t'inquiéter mais après ce périple nous allons passé quelques semaines plus tranquilles, donc ce blog n'est pas à la veille de fermer . Cela dit dès la fin août nous reprendrons le chemin des cimes sans lesquelles l'existence apparaîtrait un peu fade !

Gazou tu as raison à chacun son Graal, il y a mille et une manières de jouir de l'existence

Yvon il ne s'agit pas vraiment d'une promenade !

Pat à chacun sa mesure et ses exploits. Pour moi il n' y a pas d'échelle de valeur, il suffit que chacun trouve dans ce qu'il fait son bonheur !

Colapat cette folie là est permise par l'amitié car nous nous connaissons bien Gibus et moi et savons que l'on peut compter l'un sur l'autre.

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 16/07/2011

T'es le plus beau Ulysse ! J'arrive plus à t'écrire des com, je ne fais que me répéter... mais j'ai cependant toujours autant de plaisir à te lire. Alors de temps en temps je te fais un petit coucou. C'est vraiment super.

Écrit par : lacalmette | 16/07/2011

Jack merci de ta fidélité même si elle est silencieuse

Écrit par : Ulysse | 17/07/2011

Première visite sur votre blog.
C'est beau, mais je ne suis pas sure de revenir : j'aime pas avoir le vertige à 9 h du mat !
Heureusement, j'adore les bruyères en terrain plat.

Écrit par : nicole 86 | 18/07/2011

Bonjour,
Je me suis régalé en voyant les images de cette belle région. Je suis trop vieux pour refaire ce genre de randonnée, mais les souvenirs agréables sont toujours présent dans ma mémoire...

Écrit par : lamigeo | 18/07/2011

Nicole 86 bienvenue sur mon blog et pour les bruyères revenez me voir il y en aura au programme de cet été

Lamigeo bienvenue également sur mon blog . Je crois que c'est la dernière rando que je fais de ce genre, il y a un temps pour tout !

Écrit par : Ulysse | 18/07/2011

Salut Ulysse

Ah le Caroux, c'est toujours top!! Je te remercie pour ton com' sur La Grolle. Ca peut paraître petit, mais qu'est -ce que ça fait du bien de constater que les autres rament aussi sur ce type de parcours (cela dit ton pote serait pas croisé avec un mouflon parce qu'il avait l'air de balader, le garçon...)!!!!

J'espère qu'entre gens d'Oc fans du Caroux on aura l'occasion d'échanger à nouveau sur nos petits périples.

A bientôt

http://lagrolleducaroux.wordpress.com

Écrit par : Khumbu | 18/07/2011

Si je te disais que j'ai l'estomac et le reste en vrac à regarder les photos? Et imaginer le parcours? Voilà bien le type de graal qui n'est définitivement pas fait pour mes petons et je ne t'en admire que davantage... Chapeau! je pense que quand on a fait cela au moins une fois dans sa vie, on est heureux pour le reste de ses jours de ce dépassement de soi ( chose que j'ai ressenti lors d'une autre ascension moins raide cependant, celle qui mène au sommet des aiguilles d'Ansabère). Bravo!

Écrit par : Viviane | 19/07/2011

Khumbu bienvenue sur mon blog , votre visite m'a permis de découvrir le votre qui montre que vous êtes tout aussi passionné que nous du Caroux ! C'est avec plaisir que nous échangerons sur nos périples respectifs et qui sait peut être qu'un jour nous rencontrerons nous sur les sentiers. Mon ami Gibus est un vrai pro de la montagne qui a vécu longtemps en haute-savoie et c'est grâce à lui que je peux faire ce type de parcours.

Viviane a chacun son Graal. Je ne connais pas le sommet des Aiguilles d'Ansabère mais pour moi tout sommet procure l'extase en ouvrant l'horizon à l'infini

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 19/07/2011

J'ai moi aussi des souvenirs mémorables de cette piste (!). Bravo !
Une question, la corde que porte Gibus, aviez-vous l'intention de vous pendre ?

Écrit par : bernard | 22/07/2011

Bernard heureusement que Gibus avait prévu une corde car elle nous a bien servi ! As tu fait cette piste seul ? Auquel cas chapeau !

Écrit par : Ulysse | 23/07/2011

Je ne suis pas le génie de ces lieux mais je dis BRAVO! Epoustouflant !
Pourquoi faire simple quand on peut faire plus compliqué (et difficile) ? L'arrivée sur le plateau (des vaches) parmi les bruyères est un dénouement surprenant qui nous permet à nous aussi de reprendre souffle. Quelle équipée !

Écrit par : jeandler | 25/07/2011

passionné de randos dans le caroux ,je tiens a vous féliciter pour avoir fait le 'ravin' ayant parcouru le caroux de long en large de puis plusieurs années , je serai heureux de partager avec vous mes connaissances et mes expériences et pourquoi pas une sortie entre fana de ces lieus
amicalement LAURENT

Écrit par : laurent martrat | 12/02/2012

Chapeau ! j'applaudis fort
quand je vois par où vous êtes passés faut quand même avoir un certain entrainement même si tu dis le contraire ! c'est du haut niveau
j'apprécie plus la partie bruyère et eau claire
bon week end

Écrit par : framboise à Pornic | 29/08/2015

Un mot, un seul, écrit à l'encre des montagnes "BRAVO" !

Et je viens de changer d'avis sur ...les fauteuils Louis XVI ....!!!

Biiiiiiiiiiiises : sabine

Écrit par : sabine la pèlerine | 29/08/2015

Tidiou la grimpette
Mais beau récits et belles image
BonDim Gibus

Écrit par : H-IL | 30/08/2015

Sacré ascension ! Bravo.

Écrit par : tmor | 30/08/2015

ce sont de très belles photos qui méritent d'être admirées à nouveau. Bon dimanche

Écrit par : durgalola | 30/08/2015

Plateau couvert de bruyère ! pour combien de temps encore ??????

Écrit par : bernard | 30/08/2015

Tu fais bien de publier des reprises car cela abreuve ma soif de grands espaces, de nature. Claude, tes récits sont "authentiques" ce qui décuple mon plaisir lorsque je t'emboîte le pas sur les photos de ce massif qui est devenu trop difficile pour moi.

Écrit par : Chinou | 31/08/2015

ça donne envie...peut-être dans une autre vie

Écrit par : durdan | 31/08/2015

Bonjour Ulysse, bravo à toi et à ton ami Gibus pour cette terrible grimpette! Vous êtes formidables. Les photos en témoignent et merci pour ton récit.
Bien amicalement.

Écrit par : Denise | 01/09/2015

Bonjour Ulysse,
Si le début semble prometteur, la suite me paraît tout de même pas à la portée de tout le monde!
Je passe mon tour là :-)
Bonne semaine,
Frans

Écrit par : Frans | 02/09/2015

Dis-donc, ce que j'ai remarqué en premier, c'est que certes, tu es bien, mais que Gibus est un Adonis bronzé ! (rires). Tu vois, à quoi on s'attache, nous les femmes, au lieu de vous féliciter pour cet immense exploit ?
Sans rire, c'est vraiment un exploit que je ne pourrais vraiment pas faire, alors bravo et merci aussi pour les belles photos.
Salut et à bientôt.

Écrit par : clara65 | 03/09/2015

Bonjour Claude, je te trouve bien silencieux sur ton propre blog. Je suppose que, au vu de la météo, tu es en train d'arpenter tes sommets préférés pour mieux nous faire partager pendant les longues journées d'hiver. Pour moi la reprise des randos (les vrais, pas les rando croquis)est prévue dans une quinzaine. J'ai hâte. A très bientôt. Chinou

Écrit par : Chinou | 05/09/2015

Je voulais voir ton article sur "The sound of silence", mais il n'y a rien ... :-/
Bon dimanche
♥ Bisoux ♥

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

Écrit par : dom | 20/09/2015

Les commentaires sont fermés.