suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/07/2011

Périple à dos d'âne en Aveyron !

 

crouzets,sylvanès,âne

 Après nos exploits dans la grotte de Labeil que nous vous avons contés la semaine passée,  nous avons eu droit : Emilie, Carla, Tom et moi, Romain, à une rando à dos d’ânes en Aveyron. On a bien aimé la grotte, c’est vrai, mais les ânes c’est plus cool : ça vous porte ! Vous vous rendez compte une rando où on ne marche pas : Que du bonheur !

Nous voilà donc rendus à la ferme des Crouzets en Aveyron où Emilie et moi se voyons confier Roméo un âne de Provence . La première chose à faire avant de le bâter est de bien brosser ses poils afin que le bât ne le blesse pas.  Je peux vous dire que ça prend plus de temps qu’à mon papy de se coiffer vu que sa tête ressemble à une boule de pétanque.

  

crouzets,sylvanès,âne

Carla et Tom héritent de Persil un âne aux longs poils originaire du Haut Poitou. Mon papy prétend qu’on l’a nommé ainsi car il est assez timide et comme les timides rougissent généralement comme une tomate, le persil ça se marrie bien avec. Mais là je crois qu’il  galèje ! Comment voulez vous que l’on fasse confiance aux adultes quand ils racontent des histoires pareilles !

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Sophie la « maman » des ânes, enfin celle qui s’en occupe, les fait manger, les soigne quand ils sont malades, comme un vraie maman, quoi ! (Les papas font le reste, c’est à dire pas grand chose!) Sophie, donc,  nous réunit avant le départ pour nous donner les consignes :

 Règle N°1 ne pas laisser les ânes brouter l’herbe du bord des chemins sous peine de passer la nuit à la belle étoile.

 Règle N°2 se tenir en arrière dans les descentes pour éviter de se retrouver avec l’âne sur le dos

 Règle N°3 au contraire d’un cheval un âne qui résiste  se pousse et ne se tire jamais !

 Règle N°4 si l’âne vous échappe lors d’une pause ne pas courir après car ils adorent jouer à « chat » et courent plus vite que vous.  Si l’on ne leur prête pas attention ils finissent toujours par revenir vers vous.. Malgré ma courte expérience, j'ai remarqué que c'est pareil avec les filles : si vous leur courez après elles se sauvent mais si vous ne faites pas attention à elles, elles viennent vers vous !

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Et voilà c’est parti. ! il faut avouer que c’est une sensation délicieuse de voir pour une fois des adultes marcher à grands pas  en ahanant  (le verbe est de circonstance) pour rester au niveau des ânes. Car d’habitude c’est nous qui devons galoper comme des dératés pour les suivre ! Douce est notre revanche.

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Carla la plus grande d’entre nous doit laisser la place à son frère Tom, Persil ne pouvant les porter tous les deux à la fois. Ca fait réfléchir sur l’utilité de grandir.  D’un autre côté se priver de pâtes, de pommes de terre, de bonbons, de glâce et de Nutella pour pouvoir continuer à monter sur un âne est un choix cornélien !

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Bon quand je dis que les adultes suivent en ahanant j’exagère un peu pour ce qui concerne Gibus . Je suis sûr qu’il pourrait porter l’âne sur son dos avec Tom dessus et avancer aussi vite !

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Je vais vous faire un confidence : ce qui me plait le plus dans une rando à dos d’âne c’est que je suis assis devant ma sœur et que c’est moi qui commande.  Ça me donne vraiment envie d’en commander un au père Noël.

 

 

crouzets,sylvanès,âne

On suit un chemin en balcon d’où l’on aperçoit la magnifique chapelle orthodoxe dont mon papy vous a conté l’histoire sur son blog en novembre 2006 et auprès de laquelle nous allons passer au cours de notre randonnée.

 

crouzets,sylvanès,âne

En avançant Roméo ne peut pas manquer d’apercevoir son ombre d’où ressortent en particulier ses longues oreilles. On dit que dans le monde animal  seuls les singes, les éléphants, et les poulpes sont capables de se reconnaître mais certainement pas les ânes. J’espère donc qu’il ne s’imagine pas que ce sont mes oreilles  ! Bon je sais que mes parents me demandent souvent d’arrêter de faire l’âne, mais c’est pas pour autant que mes appendices auriculaires ressemblent aux leurs, rassurez moi !

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Nous voilà à l’heure de la pause. Nous en profitons avec Tom pour échanger sur notre expérience d’ânier ou de bourriquier si vous préférez, encore que nos ânes soient loin d’être des bourriques et se montrent au contraire très dociles. Mais c’est aussi sans doute parce que nous  sommes d’excellents maîtres.

 

crouzets,sylvanès,âne

Pendant ce temps nous confions à Emilie et Carla (avec, reconnaissons le, l’appui parental)  le soin de faire paître Persil et Roméo. Tâche dont elles s’exécutent avec un enthousiasme manifeste ( là je suis ironique, vous l’avez compris !).  Combien délicieuse est cette journée pour Tom et moi enfin débarrassés de l’injuste tutelle de nos aînées. Nous buvons, comme dit mon papy quand il est content  du « petit lait » (à vrai dire je ne sais pas pourquoi il dit ça, vu qu’ il ne boit jamais de lait).

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Bon, il est temps de repartir et il va falloir que je remonte sur Roméo ce qui ne va pas être facile. Pas question que je demande à ma sœur qui serait trop heureuse de m’envoyer aux pelotes (pelotes de quoi, je ne sais pas, les adultes ont vraiment  des expressions bizarres).  Bon , papa a vu que j’étais en difficulté et, par solidarité masculine, vient m’aider. Les mamans c’est doux mais les papas c’est quand même pratiques !

 

crouzets,sylvanès,âne

 Nous arrivons à la chapelle orthodoxe qui a été démontée en Russie pour être remontée ici . Moi qui ai eu un jeu de construction au dernier Noêl, je peux vous dire que c’est du beau travail . Mais ils ont bien fait de ne pas appeler mon papy à la rescousse pour le remontage car ils se seraient retrouvés avec un café-bar à la place de la chapelle.

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Parler de café-bar me donne soif ! On fait donc  une halte à la source située près de la chapelle  mais que dédaignent Persil et Roméo. Ces deux là ne semblent pas plus apprécier l’eau que Papy et son ami Gibus.

 

 crouzets,sylvanès,âne

Il y a des moments dans la vie où il faut savoir  reconnaître ses limites !  Et il faut avouer que Tom et moi sommes confrontés  à un gros problème quand  Roméo et Persil sont « invités »  à descendre l’escalier  d’accès à la chapelle qui fait la jonction avec notre chemin de retour. Nos deux amis, jusqu’ici dociles, refusent obstinément de descendre les marches !

 crouzets,sylvanès,âne

 Gibus et mon papa prennent alors les choses en main tandis que mon papy se défile sous prétexte d’immortaliser la scène avec son appareil photo.  A vrai dire, il leur faut un certain temps, pour les convaincre de franchir l’obstacle, oubliant au passage d’appliquer la règle N°3 (un âne se pousse mais ne se tire pas !). Ce qui à la fois console notre ego un peu meurtri et écorne l’admiration que nous avions pour eux.  But nobody’s perfect ! (Et oui nous apprenons l’anglais dès la maternelle ).

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Nous reprenons enfin  le fil tranquille de notre balade ce qui nous permet de nous laisser aller à nos rêveries.  Je me dis que ça serait bien d’aller à l’école ainsi et de ne plus être obligé de porter son cartable et de pouvoir emmener à la fin de la journée  ma petite amie  Charlotte (je l’aime bien parce que c’est aussi un nom de gâteau)  faire un tour  au Mickey-Bar manger une  glace à la fraise avec des frites.

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Tom lui est impressionné par les oreilles de Persil et il se dit sans doute qu’il va falloir dès l’entrée au CP qu’il potasse ses devoirs s’il ne veut pas que les siennes deviennent comme celles là ! Moi si jamais ça m’arrive je me laisserai pousser les cheveux pour ne pas qu’on les voit.

 

crouzets,sylvanès,âne

 J’ai rejoint mon ami Tom sur Persil  pour permette à Carla de monter sur Roméo.  Mais voilà que l’on doit traverser une zone boueuse et Roméo renacle n’aimant pas apparemment mouiller ses sabots. Ma sœur qui est du genre « princesse au petit pois » semble aussi embêtée que lui pour franchir l’obstacle. C’est pas Emilie que mes parents auraient dû l’appeler mais Juliette car elle va très bien avec Roméo.

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Bon, c’est vrai  je ne suis pas très sympa avec ma sœur, alors que depuis qu’elle a vu que je conduisais Roméo comme un chef, elle est tout sourire à mon égard !  Faut vraiment que je me fasse offrir un âne par le père Noël !

 

 

crouzets,sylvanès,âne

Vous avez compris que nous avons passé une super journée sur le dos de  Roméo et de Persil. Le problème est  qu’il va falloir attendre un an pour recommencer et que d’ici là ce sont nos grandes sœurs que l’on va avoir sur le dos !

 

Texte Ulysse & Photos Ulysse, MarieB. et Sébastien


09:03 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : crouzets, sylvanès, âne

Commentaires

Bonjour Ulysse,
Très jolie balade, combien de temps a duré cette promenade à dos d'âne ?
Le notre "Touco" se la coule douce, pour l'instant.
Il va falloir qu'on songe à ce qu'il contribue à son entretien en nous agrémentant nos futures balades.

Écrit par : Colapat | 27/07/2011

Et des photos craquantes comme une bonne carotte.

Écrit par : lutinbleu | 27/07/2011

Des vacances bucoliques pour des enfants, rien de tel, au lieu de les perdre sur les plages bondées de la Côte...Encore des souvenirs engrangés pour leurs vieux jours....Ah, ils en ont de la chance d'avoir des papys tels que vous, Gibus et toi !

J'adore les ânes...Vraiment !...Même si je me moque gentiment d'eux sur mon blog et si je traite mon mari d'âne à longueur d'articles...

Nous avions un âne...Queue-queue, nous l'avions surnommé..Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n'avait pas de queue...Que de bons souvenirs avec cet âne !..C'est bien simple, je ne sais pas ce qu'on a fait de lui, une fois que je me suis mariée...Un jour, il a "disparu"...Quand j'ai questionné ma mère, elle a répondu évasivement..M'est avis qu'il y a "un secret" là-dessous...Elle a encore dû en faire une pour qu'elle ne veuille pas que je le sache..Peut-être en a-t-elle fait du bifteck d'âne...mais, plus simplement, elle a dû s'en débarrasser et l'envoyer à l'abattoir...Elle me connaît..Elle sait que j'aurai encore fait des histoires er râler....Mais, il est vrai qu'il s'échappait souvent, surtout au moment de la chasse quand des chasseurs au QI de petit pois laissaient la barrière ouverte (à moins que ce n'était fait sciemment)....Notre mère nous disait : tant que vous ne l'aurez pas retrouvé, pas la peine de rentrer manger"...A l'époque, le petit village de mon enfance était vivant...Il y avait toujours quelqu'un qui l'avait vu..Va donc essayer maintenant de demander un renseignement quand tu passes dans un petit village !..C'est le désert..Même le bistrotier ne voit plus grand-monde...
Que de belles promenades nous avons fait avec Queue-queue ! Je me rappelle qu'on l'attelait à la carriole et que nous allions chez ma grand-mère à 10km de là...

J'ai vu que vous vous êtes baladés dans le sud aveyron...L'Aveyron est un des départements les plus étendus de France..Quelle différence entre le sud aveyron et le Nord aveyron !..Ma fille y est en ce moment...Peut-être que, finalement, nous-aussi, nous irons en août squatter l'appartement de notre fils...

ps : ça m'a fait bien rire la photo de Gibus sur l'escalier avec l'âne...Tu disais plus haut qu'il aurait pû porter et l'âne et le petit...Que ne l'a-t-il pas fait pour nous montrer la force de ses mollets..

Écrit par : juliette03 | 27/07/2011

Superbe journée pour nos petits, ils ont certainement plus appris sur la nature lors de cette ludique randonnée avec les ânes que certains jours avec leurs institutrices.

PS : pour Juliette; si je ne porte pas l'âne et Tom pour la descente de l'escalier, c'est pour éviter que mon ami Ulysse qui me charge de bouteilles et fagots de bois en hiver, me charge de monter une barrique jusqu'au refuge !!! il faut rester modeste !!!

Écrit par : Gibus | 27/07/2011

et de mémoire d'âne il y a fort à parier que Roméo et Persil n'oublieront pas leurs adorables compagnons d'un
jour.
Que d'amour et de tendresse dans les images et les mots.
Merci à vous tous d'avoir partagé cette balade !

Écrit par : françoise | 27/07/2011

Colapat la balade fait 12 kilomètres et nous a pris environ 4 heures de marche effective . Mais il faut compter la journée avec le pique-nique , le goûter et les arrêts "techniques" La ferme des Crouzets a des circuits plus courts

Lutin Bleu tu as toujours le mot adéquat !

Juju je crains effectivement que ton âne queue-queue a du finir son existence sous forme de saucisson ! C'est un sort dramatique car il n' y a pas plus docile et affectueux qu'un âne !

Gibus une barrique pour deux serait excessif mais un petit tonneau pourquoi pas ?

Écrit par : Ulysse | 27/07/2011

Bonsoir Ulysse
Une balade drolement sympa avec les ânes ,j'ai beucoup aimé le tête de l'enfant vue entre les deux oreilles de l'âne , ce site est superbe comme tous ceux que tu nous montres ,j'adore
C'est du bonheur pour les enfants et merci de nous partager de telles balades ,j'ai l'impression de la faire aussi
Je te souhaite une bonne soirée avec de gros bisous
Méline

Écrit par : mel-and-tof | 27/07/2011

Bonsoir Ulysse, comme ils ont dû être heureux les enfants de cette belle journée !
Superbes aussi les deux montures.. en effet la photo du petit au milieu des 2 oreilles est géniale ! Bravo au photographe, ce sont des moments magiques à garder précieusement, et l'Aveyron est une magnifique région aussi. Bonne soirée, MIAOUUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 27/07/2011

tout est beau, le ciel, la nature, les enfants et les animaux ...
dur dur de retrouver le froid ici ... je n'ai qu'une envie repartir ...
bonne soirée et merci pour ce bon moment

Écrit par : andrée | 27/07/2011

Magnifique balade où les enfants et les ânes étaient en parfaite harmonie avec la nature. Ces souvenirs de vacances devraient avoir beaucoup de succés pendant les récrés de la prochaine rentrée scolaire.
Bonnes vacances à tous.

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | 28/07/2011

Je me souvenais d'un article similaire, mais pas de cette merveilleuse église!

Écrit par : Viviane | 28/07/2011

qui était le plus heureux?
les enfants ou les adultes
Les deux je suppose
Mais quand même comparer les filles à des ânes, ce n'est pas très galant....

Écrit par : gazou | 28/07/2011

Coucou!!!Superbe reportage sur la rando avec les ânes!!! tu es vraiment un conteur hors pair!J'adore te lire et tes photos sont superbes!!!Bisoussssssssss

Écrit par : gootchai | 28/07/2011

Bonjour Ulysse
En regardant un peu plus ,j'ai remarqué une autre photo qui est sublime ;c'est celle juste avant l'éGlise ,la petite fille qui est ptès de l4âne
Je te souhaite une bonne journée avec de gros bisous
Méline

Écrit par : mel-and-tof | 28/07/2011

Méline et Mistigris la photo de l'enfant entre les oreilles d'âne a été prise par une amie je lui transmettrai to vos compliments

Andrée patience le ciel bleu j'en suis sûr va revenir même dans le nord !

Geneviève j'aurais aimé enfant connaître de telles aventures !

Viviane tu as une bonne mémoire. Nous avons fait une balade à ânes l'été dernier dans une autre région.

Gazou il n'y a rein d'infamant à comparer les filles à des ânes car ces animaux sont les plus affectueux et les plus intelligents que je connaisse....bon les filles sont encore plus intelligentes, quant aux hommes je n'en suis pas sûr !

Gootchai le conteur c'est Romain, je lui transmettrai donc ton compliment !

Écrit par : Ulysse | 28/07/2011

Cette fois, la ballade est tout ce qu'il y a de reposant malgré les quatorze kilomètres, excepté pour les ânes... Au pique-nique, je pense qu'ils ont eu droit à leur picotin et quelque chardon piqué en chemin...

Images bien sympathiques de tous ces enfants heureux. De beaux souvenirs engrangés pour eux.

Bonnes et douces vacances, cher ulysse. Je prends toujours plaisir à venir baguenauder comme tu dis si joliment en ces lieux qui maintes fois me rappellent nos propres ballades. Comme cette église orthodoxe visitée il y a quelques années, l'abbaye de Sylvacane pas très loin d'icelle.

Écrit par : jeandler | 28/07/2011

Bonsoir Ulysse,

Quelle belle balade. Soleil, douceur de vivre, adorables bouilles de ces enfants heureux comme des rois! Ce qu'il est beau cet âne, si sympathique!
Ulysse le conteur! Ulysse le poète et ses galéjades. Quelle merveilleuse récréation que de venir découvrir ta prose. Merci
Belle soirée à toi Ulysse

A bientôt ;)
Martine

Écrit par : Martine | 28/07/2011

Bonjour Ulysse,
Quant j'ai vu le titre, j'ai bondi en pensant : "Ils n'ont quant même pas fait avec Gibus une rando à dos d'âne comme les touristes visitant les îles Grecques, le Vin ne leur est pas monté à la tête à ce point ?! ".
Ouf, en ouvrant la note, il ne s'agissait que des enfants, j'ai été tout de suite rassuré !
De notre côté, point d'âne pour porter nos bagages cette année mais une virée en Aveyron également avec un chariot western et un cheval de selle pour notre fille. Du grand bonheur, surtout que nous avons pu faire suivre un cubi de boisson divine, n'étant pas limité en place comme avec un âne...
Patience, nous mettons les photos en ordre et préparons la mise à jour du blog ...
Amicalement
Olivier
PS : attention à ne pas oublier cette année les chamallows à griller !...

Écrit par : Olivier33 | 28/07/2011

" Prière pour aller au paradis avec les ânes

Lorsqu'il faudra aller vers vous, Ô mon Dieu faites
que ce soit par un jour où la campagne en fête
poudroiera. Je désire ainsi que je fis ici-bas,
choisir un chemin pour aller, comme il me plaira,
au Paradis, où sont en plein jour les étoiles.
Je prendrai mon bâton et sur la grand route
j'irai, et je dirai aux ânes, mes amis :
Je suis Francis Jammes et je vais au Paradis,
car il n'y a pas d'enfer au pays du Bon Dieu.
Je leur dirai : Venez, doux amis du ciel bleu,
pauvres bêtes chéries qui, d'un brusque mouvement d'oreilles
chassez les mouches plates, les coups et les abeilles...
Que je vous apparaisse au milieu de ces bêtes
que j'aime tant parce qu'elles baissent la tête
doucement, et s'arrêtent en joignant leurs petits pieds
d'une façon bien douce et qui vous fait pitié.
J'arriverai suivi de leurs milliers d'oreilles,
suivi de ceux qui portaient au flanc des corbeilles,
de ceux traînant des voitures de saltimbanques
ou des voitures de plumeaux et de fer blanc,
de ceux qui ont au dos des bidons bosselés,
des ânesses pleines comme des outres, aux pas cassés,
de ceux à qui l'on met de petits pantalons,
à cause des plaies bleues et suintantes que font
les mouches entêtées qui s'y groupent en ronds.
Mon Dieu, qu'avec ces ânes je vous vienne.
Faites que dans la paix, des anges nous conduisent
vers des ruisseaux touffus où tremblent des cerises
lisses comme la chair qui rit des jeunes filles,
et faites que, penché dans ce séjour des âmes,
sur vos divines eaux, je sois pareil aux ânes
qui mireront leur humble et douce pauvreté
à la limpidité de l'amour éternel "

Francis Jammes

Écrit par : Maria-D | 29/07/2011

Pierre merci de quitter tes rêveries estivales pour cheminer un instant avec nous. Nous avons effectivement longé l'Abbaye de Sylvanès et d'ailleurs nous avons même pique-niqués sur une pelouse située en face et nous avons pu jouir d'un festival de musique car il y avait des répétitions pour le concert du soir :un pur régal que même les ânes ont semblé apprécier !

Martine les ânes sont pour moi une source d'inspiration, à chaque âge sa muse !

Olivier j'attends ton récit en chariot avec impatience

Maria merci pour ce délicieux poème de Francis Jammes auteur également de "J'aime l'âne si doux
marchant le long des houx.
Il a peur des abeilles
et bouge ses oreilles.
Il va près des fossés
d'un petit pas cassé.
Il réfléchit toujours
ses yeux sont de velours.
Il reste à l'étable
fatigué, misérable.
Il a tant travaillé
que ça vous fait pitié.
L'âne n'a pas eu d'orge
car le maître est trop pauvre.
Il a sucé la corde
puis a dormi dans l'ombre.
Il est l'âne si doux
marchant le long des houx....

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 29/07/2011

il vaut mieux venir lire des blogs tels que le tien que de regarder les infos ! plaisir des yeux,et
de la fraîcheur ,de la douceur ,de la rêverie , de l'humour, la vraie vie quoi ,ou ce qu'elle devrait être pour tous les petits enfants.. et les grands
quand à la maxime "fuis moi ,je te suis ...suis moi ,je te fuis " elle est vrai pour les ânes ,les femmes ...et les hommes :-)))cher Ulysse !

bonne journée et surtout ne pas oublier l'anniversaire de Juliette!

Écrit par : colette | 30/07/2011

Colette merci pour le compliment. En ce monde mis en faillite par nos soi-disant "experts" il est rafraîchissant de fréquenter les ânes ! Quant à la règle 'fuis moi, je te suis....suis moi , elle s'applique bien sûr aux hommes aussi.

PS merci de me faire penser à l'anniversaire de Juliette

Belle journée

Écrit par : Ulysse | 30/07/2011

Cher Ulysse pour les ânes :

Nous avons tous deux bien travaillé
Mon âne Mon âne
Descendons vers l'âtre et vers le pré
Tête basse et chargés
Derrière moi, sur le sentier
Mon âne Mon âne
J'entends tes clochettes mais non ton pied
Car tu as le pied léger
Moi, sur mon seuil et toi sur le pré
Mon âne Mon âne
Nous oublions tous deux de manger
Nous sommes trop fatigués
Je regarde la nuit tomber
Mon âne Mon âne
Sans qu'on s'en doute, elle est arrivée
Car la nuit a le pied léger
C'est l'heure où la fille va passer
Mon âne Mon âne
J'entends son souffle, mais non son pied
Car l'amour a le pied léger
C'est l'autre qui va l'emmener
Nous ne la verrons plus passer
Mais restons là, tous deux fatigués
Mon âne Mon âne
Dans un moment, tous deux délivrés
Car la mort a le pied léger

Colette (1954).

Et pour la grande Russie,
l'immense Nicolaï Gedda et la petite cloche dans le soir:

http://www.youtube.com/watch?v=s5Kk1LUqly0

Écrit par : michel, à franquevaux. | 30/07/2011

quelles belles vacances
ce tricotage de souvenirs
je pense aux enfants
à ces airs heureux
plus tard plus tard
ils se souviendront
de ce temps que vous avez ouvert
pour eux
amicalement

Écrit par : jeanne | 30/07/2011

Oh quelle bien jolie promenade ! c'est plein de tendresse ça Ulysse ! j'ai le sourire en vous écrivant !
Mille mercis pour ces moments privilégiés que vous nous offrez, si simplement et si généreusement...
Vous êtes un ange.
Je vous embrasse
@+ michelle

Écrit par : michelle | 30/07/2011

Michel merci pour ces références poétiques et musicales toujours bienvenues

Jeanne ces souvenirs sont tricotés avec du ciel bleu azur

Michelle avec les enfants la tendresse est toujours là

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 31/07/2011

Je suis heureux de venir sur ce blog. Chaque fois c'est un régal pour moi. Les randonnées ne me sont plus accessible à cause de mon genoux fatigué, alors je viens ici voyager en image.Bravo pour les cadrages des photos. J'ai bien aimé la photo du petit Tom entre les oreilles de l'âne.

Écrit par : Lamigeo | 01/08/2011

Merci Lamigéo , un jour viendra où mes genoux seront aussi fatigués et j'irai me promener sur le site d'autres blogonautes...en attendant je découvre chez vous l'épopée surprenante de la motocyclette !

Écrit par : Ulysse | 02/08/2011

Merci pour cette belle balade avec les enfants et les ânes ,sympa la photo avec l'enfant entre les oreilles de l'âne .
Bisous et douce journée.
Thérése.

Écrit par : Thérése | 03/08/2011

Quelle jolie balade!
De beaux souvenirs pour toute la famille, j'adore partager avec mes petits-enfants, promenades,jardinage, lecture, etc...
Le bonheur est si simple :-)

Écrit par : Pâques | 06/08/2011

Une bien belle idée cete promenade pour les enfants.

Tu as toujours de très bonnes idéees, Ulysse

Quel bonheur pour tes petits.

Belle semaine

Écrit par : alba | 08/08/2011

J'aime,et oui j'aime beaucoup cette petite histoire. Elle correspond bien à ma vision de l'enfance. Les petits enfants sont absents et il me tarde de les revoir. C'est particulièrement pour Amélie, Benoît et Lucas que j'écris en ce moment l'album de titre temporaire "Arnault" où le héros est un épouvantail de mon verger et sa copine. Les autres sont soit encore trop petit, soit déjà trop grand. Quoique... A voir quelques extraits sur www.arlettebeal.wordpress.com. A bientôt et merci.

Écrit par : Béal Arlette | 09/08/2011

Thérèse, Pâques, Alba Arlette c'est un bonheur pour les enfants que nous sommes restés d'offrir ces moments à nos petits enfants...

Écrit par : Ulysse | 11/08/2011

Les commentaires sont fermés.