suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/08/2011

La petite fille qui murmurait à l’oreille des chevaux…

bourdils,cheval,aigle,bougie

Hello, c’est nous, Léo et Louna, nous vous invitons à passer une journée et une nuit en notre compagnie au refuge des Bourdils réservé par notre Papy et son ami Gibus pour nous initier aux joies de la vie en montagne. Cela promet d’être pittoresque car c’est un endroit où il n’y a ni eau courante ni électricité et les toilettes sont à 100 mètres dans les bois ! Pour des petits parisiens comme nous, c’est le retour au moyen âge !!! 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Cela dit le refuge est situé dans un lieu magnifique, à 1000 mètres d’altitude, en plein massif de l’Espinousse. Cela nous change du bois de Vincennes !


bourdils,cheval,aigle,bougie

Après avoir déposé nos sacs dans le refuge, nous partons faire une première  randonnée vers le Montahut.  Je guide le groupe avec  l’aide de Gibus pour développer mon sens de l’orientation. Il serait temps car à la rentrée je vais devoir aller seule au collège et mes parents ont peur de ne pas me voir revenir !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Les montagnes  du Languedoc sont quand même plus authentiques et plus belles que celles qu’on voit sur les affiches du métro parisien qui nous vantent les mérites de Courchevel ou de Megève qui sont devenues des annexes des Champs Elysées !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Ces lieux sont tellement sauvages que l’on y voit des aigles qui restent posés sereinement sur leurs aires  sans s’inquiéter de notre présence !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Nous voilà au sommet du Montahut. Aucune autre montagne ne le dépasse à l’horizon et nous avons le sentiment de marcher sur le toit du monde.  Quelle expérience enivrante !  Ce n’est pas étonnant que Papy et Gibus passent la moitié de leur vie sur les cimes.

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Redescendant du Montahut je trouve un cœur perdu, étant un peu jeune pour m’engager, je laisse ses coordonnées GPS au cas où quelqu’un serait intéressé : : 48°51'28.99" N et 2°17'39.44 E !

  

bourdils,cheval,aigle,bougie

La jeunesse fait rêver les adultes qui en ont la nostalgie mais je peux vous dire que c’est un handicap sur certains des chemins qu’empruntent Gibus et Papy. Il faut souvent que je m’accroche pour ne pas les perdre de vue !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Nous voilà enfin en terrain découvert et mon frère Léo met un point d’honneur à suivre le rythme de Papy et de Gibus. Mon papy ferait bien de se méfier car dans quelques années c’est lui qui sera derrière !


bourdils,cheval,aigle,bougie

Nous croisons un troupeau de chevaux à demi sauvages. Je m’approche d’eux avec douceur et un peu impressionnée (ce qui n’est pas courant chez moi) je les contemple quelques instants en silence…(avec les humains même inconnus,  je suis d’un naturel beaucoup plus volubile !)

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Puis je fais part à un bel étalon noir de mon admiration. Etonnée je l’entends me répondre et me confier qu’il est le petit fils de Jappeloup de Luze qui s’illustra à l’épreuve de saut d’obstacles aux  jeux olympiques de 1988.  Je découvre ainsi que je peux parler aux chevaux mais je ne suis pas sûre que dans le monde qui m’attend ça soit un atout professionnel !

  bourdils,cheval,aigle,bougie

L’étalon me laisse alors lui caresser le museau et me dit que ma main est la plus fraîche et la plus douce de toutes celles qui l’ont caressé. Mais ma maman m’ayant prévenu que tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute, je me demande s’il ne cherche pas ainsi à m’inciter à lui cueillir une bonne botte d’herbes !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Un superbe Alezan un peu jaloux s’approche alors de moi et réclame aussi sa part de caresses.  Magnanime j’acquiesce à sa requête. On dit que le cheval est la plus belle conquête de l’homme, mais moi petite fille j’ai fait la conquête de deux chevaux ! Comme l’a écrit Aragon et chanté son ami Jean Ferrat la femme est vraiment l’avenir de l’homme !

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougieRevenus au refuge, vient le moment redouté de la toilette. Comme il faut aller chercher l’eau à la source et qu’elle est aussi froide que celle qui sort d’un frigidaire je me contente de faire une toilette de chat.

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 En attendant l'heure du dîner, les adultes nous initient à un drôle de jeu qu'ils appellent la "pétanque" dont le but est de se rapprocher le plus possible d'une petite boule - appelée le "cochonnet" (qui n'a rien d'un cochonnet, mais parfois je renonce à comprendre le monde des adultes) - avec des grosses boules. Quand je pense qu'ils n'arrêtent pas de me tarabuster pour que je ne joue pas avec des jeux électroniques qu'ils jugent idiots, je trouve ça un peu fort de chocolat !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Cela dit, il faut avouer qu'on se laisse vite prendre par ce jeu. On tire, on pointe, on manque souvent sa cible. On s'esclaffe, on rugit, on rit, on peste , bref on s'amuse commes des petits fous. En définitive ce sont les consoles de jeux électroniques qui sont ringardes !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 L'heure du dîner étant enfin arrivée, à la grande stupeur de nos parents Léo et moi  nous précipitons pour mettre  la table (qui est la pire corvée à la maison) et surtout préparer les bougies qui seront, la nuit venue, notre seul éclairage.  La fascination de l’homme pour le feu qui vient du fond des âges survit intacte dans le cœur de chaque enfant.

 

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Puis Gibus aidé de Léo commencent à préparer la fondue savoyarde.  On a beau être revenus cent ans en arrière, ce n’est pas pour autant que les femmes sont condamnées à faire la cuisine ! C’est d’ailleurs aussi bien car Gibus est vraiment le roi de la fondue !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Pendant que les hommes débouchent les bouteilles de vin de Seyssel, (ce qui vu le nombre demande un certain  temps !) , je prends la relève sur les fourneaux.

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 Vient alors l’heure magique du repas pris à la clarté  mouvante des chandelles. L’univers se réduit à une bulle de lumière orange    nos voix sont plus présentes que nos visages conférant à nos propos une densité inhabituelle et créant une ambiance de mystère. La fée électricité ne serait-elle pas finalement une sorcière qui nous aurait jeté un sort avec ses télés et ses jeux électroniques qui nous hypnotisent et nous font perdre le sens du dialogue et de la fraternité ?

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

Les « anciens »  (je m’excuse auprès d’eux mais je n’ai pas trouvé d’autre adjectif)  évoquent alors la fragilité de notre monde moderne qu’une immense panne électrique ou des séismes terribles rendraient impotent et le risque qu’un jour nous ayons à revenir à des conditions de vie plus simples et frugales. Moi je ne suis pas contre si dans ce monde là il y a toujours des bonbons !

 

bourdils,cheval,aigle,bougie

 

 

Un peu fatiguée par cette longue journée et les discussions philosophiques des « anciens » je commence à m’endormir sur l’épaule de ma Mamy.


bourdils,cheval,aigle,bougie

 Je donne ainsi le signal de l’extinction des bougies. Ce qui est sympathique dans ce mode de vie à l’ancienne c’est que les grands n’ont plus de privilège, ils se couchent à la même heure que les petits !

 

 PS : Le titre de cette note est inspiré du magnifique film de Robert Redford « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux »

 

Texte et photos Ulysse


 

10:16 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : bourdils, cheval, aigle, bougie

Commentaires

Je viens de vivre la même chose avec deux de mes petits enfants et leur maman dans une vieille demeure restée intact dans un petit village de Haute Loire, à défaut de chevaux trop occupés avec leurs poulains, nous avons approché les vaches de toutes les couleurs, une s'est agenouillée devant nous ! (je n'avais jamais vu une vache en prière !) enfin pour vous dire que ces images et vos commentaires me vont droit au coeur c'est un vrai bonheur d'apprécier les choses les plus simples du monde à l'écart de toute agitation de notre XXIème siècle où nous avons l'impression de ne plus pouvoir faire marche arrière au risque de perdre les vraies valeurs auxquelles vos superbes petits enfants semblent sensibles eux aussi. Très belle séquence, j'espère que la fondue était bonne.

Écrit par : monique | 24/08/2011

Une vie de rêve. Comme j'aimerais être ta petite fille cher Ulysse, alors que, hélas, je suis ton aînée !
mais qui sait ce que nous réserve une prochaine vie :-)))

Écrit par : françoise | 24/08/2011

Voilà une bien belle randonnée joliment contée ! ces chevaux doivent être habitués à voir des randonneurs, ils auraient sans doute aimé un tout petit quignon de pain...? Mais avec le
tapis de bruyères autour c'est splendide ! Bien belles nos montagnes du Haut Languedoc !
Zavé pas trouvé des cèpes ??? MIAOUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 24/08/2011

Ulysse, j'ai noté les coordonnées du coeur de Louna. Au cours de ce séjour au refuge des Bourdils, n'auriez-vous pas fait la rencontre de randonneurs venant d'Autignac ? Ce sont des amis.

Écrit par : bernard | 24/08/2011

C'est un moment magnifique, il restera pour longtemps dans le cœur de Louna et de son papy!
Bonnes soirée a vous, amis du Languedoc.

Écrit par : marc | 24/08/2011

Bonsoir Ulysse,

Quel conteur ! Cette balade avec tes petits enfants ( qui sont beaux comme tout) est un régal. La féérie de paysages, l'humour, les chevaux, la soirée à la lumière des bougies... Merci pour ce merveilleux moment à te lire
Passe une belle soirée Ulysse :)
Martine

Écrit par : Martine | 24/08/2011

tu nous fais partager de si bons moments intenses et simples, cela sent bon l'amitié.
J'ai essayé de voir où habitait Louna, donc c'est au pied de la tour eiffel... je passerai lui faire coucou en décembre, lorsque nous irons mon mari et moi.
bonne soirée

Écrit par : andrée | 24/08/2011

Toujours autant de plaisir à la lecture de vos notes poétiques accompagnées des photos qui vont vraiment bien ensemble.
Et oui, les années passent : l’entrée au collège est un premier signe d’indépendance qui ma foi se passe plutôt bien, même si les parents ont toujours un peu d’appréhension !
Il semble bien probable en regardant Léo que la relève soit bien assurée et ce qui est certain qu’avec l’aide de l’Ami Gibus et de vos épouses, vous avez réussi à transmettre certaines valeurs à vos petits-enfants. Et cela, c’est déjà quelque chose …
Et pour finir, quant je vois encore ces paysages de l’Espinousse, je me dis une nouvelle fois qu’il va falloir se décider à revenir y traîner nos godillots, histoire de terminer notre rando écourtée de l’été 2010 pour cause de canicule ! …
Par contre, carton jaune : où sont les chamallows grillés ???
Amicalement
Olivier

Écrit par : Olivier33 | 24/08/2011

Chers Monique; Françoise, Mistigris, Bernard, Marc Martine , Andrée, Olivier je constate avec plaisir que nous sommes encore nombreux à savourer les plaisirs simples de l'existence. Je suis heureux aussi de voir que j'ai réussi à passer le virus à mes enfants et petits enfants. Si nous faisons tous de même on contribuera à construire un monde meilleur.

PS Effectivement Bernard nous avons rencontré trois personnes charmantes qui ont souhaité visiter le refuge. Salue les de ma part..

Andrée bien vu pour la Tour Eiffel !


Belle soirée à toutes et à tous
Olivier dans mon petit village on ne trouve pas de chamallows !

Écrit par : Ulysse | 24/08/2011

quelles belles vacances
que de beaux souvenirs
pour dans plus tard
et quelle tendresse dans tes photos

tricotons tricotons des souvenirs
pour dans plus tard

Écrit par : jeanne | 25/08/2011

papi,j'espère en faire bien d'autres avec toi, mamy, maman, papa... mais l'eau chaude ne sera pas de refus!!! ah et tu penseras aux chamallow. Tu devrais en trouver au supermarché qui va ouvrir, tu sais, juste à côté de chez toi... bisous depuis Paris -hélas tout a une fin, même les vacances.

Écrit par : louna | 25/08/2011

Vous avez forgé toi Ulysse et Gibus de futurs montagnards qui sauront transmettre à leur tour l'amour de la nature à leurs propres enfants...Et pis, ils n'ont pas l'air de "rechigner" ni à marcher, ni à mettre la table..C'est tellement plus agréable de mettre la table à la lueur d'une bougie, quand on sait qu'à Paris, il fait jour, même en pleine nuit..
Louna, as-tu admiré les étoiles ou étais-tu trop fatiguée ?..Je me souviens, petite fille de ton âge, quand je me relevais la nuit l'été et m'asseyais sur les marches de l'escalier.dans mon petit village du Morvan où seules les étoiles brillaient..Je regardais la lune en rêvant, me demandant si quelqu'un y habitait et je rêvais au moment où je serai grande...J'avais hâte de grandir..Je n'avais pas comme toi des grands-parents randonneurs, mais paysans..Je n'ai pas connu mes grands-pères..Je suppose qu'ils avaient bû un peu trop de "piquette" en faisant les foins...C'est dommage, quoiqu'il paraît qu'il y en avait un "pas commode"...Sûrement pas aussi gentil que ton grand-père...
C'est un de mes meilleurs souvenirs d'enfance que j'ai gardé, ces nuits à la belle étoile..La prochaine fois que tu iras en randonnée avec ton grand-père Louna, pense à t'asseoir sur les marches du refuge et admire les étoiles....J'entendais les chouettes hululer, les grillons chanter, striduler, crisser !!!, les chiens s'interpeller de ferme en ferme(pas de cigale dans le Morvan)..J'avais délicieusement peur...Peut-être est-ce ça que je recherche quand je suis sur les routes la nuit et que je traverse les bois..Mon enfance..

Merci Ulysse pour ce moment partagé..Tiens, je vais te mettre en lien en mettant une photo de nos vacances et dire à mes lecteurs de venir lire tes 2 derniers articles..J'aime trop les elfes dansant sous la lune...Nouos, c'est surtout en voiture que nous nous sommes déplacés...La seule fois où nous avons voulu vraiment randonner, nous avons failli nous perdre dans les bois...Et oui, vouloir prendre des raccourcis quand on a ni carte, ni connaissance du lieu où se trouvait notre voiture, ni le nom du bois et ben, on voit que n'est pas Ulysse et Gibus qui veut...Je suis sûr que tes petits enfants sauraient 100 fois mieux se débrouiller que moi..

Écrit par : juju | 25/08/2011

heureux papy !!

Écrit par : ginette | 25/08/2011

Jeanne ces tricots là ne craignent pas les mites !

Louna chérie bien sûr que nous en ferons d'autres des balades comme celle là, mais tu sais que l'eau chaude ce n'est pas bon pour toi qui a déjà tendance à surchauffer ! Pour les chamallows d'accord mais à condition que tu manges aussi de la ratatouillle !

Juju nous avons bien sûr admiré les étoiles...... ne serait ce qu'en allant au cabinet qui était à 100 mètres dans le bois

Ginette tu l'as dit !

Écrit par : Ulysse | 25/08/2011

Léo et Louna, encore quelques nuitées en refuge et vous connaîtrez tous mes secrets pour l'élaboration d'une succulente fondue savoyarde !!

Écrit par : Gibus | 25/08/2011

Quel bonheur Ulysse de vous voir tous réunis, tu sais rassembler, éduquer, savourer...

Tu as bien raison

A bientôt

Écrit par : alba | 25/08/2011

Au delà de la magnifique randonnée et de la soirée conviviale de type ancestral (on avait peut-être pas l'électricité dans les temps anciens, mais on avait le pain, le fromage et le vin...) magnifique partage et complicité entre jeunes et "moins jeunes" dans une tranche de vie authentique.

Écrit par : robert | 25/08/2011

Très beau ... une magnifique excursion

et j'aime tout particulièrement la beauté des photos prises à la lumière du feu ou de la bougie... elles ont la beauté et la spiritualité des tableaux de Georges de La Tour

http://philippe.gambette.free.fr/Photos/MuseeBesancon/Georges%20de%20La%20Tour%20-%20Saint%20Joseph%20charpentier.jpg

Écrit par : Maria-D | 26/08/2011

Que sera le monde pour ces enfants. Grâce à leurs grands- parents, ils sauront que tant que l'on sait que l'assiette sera pleine au repas suivant et qu'on n'aura pas froid, avec l'aide de l'amitié et de la poésie, on peut vivre une vraie vie. Cette connaissance là est nécessaire et suffisante comme disait mon prof de math pour faire face aux difficultés qui attendent nos jeunes...comme elles nous ont suffit. Une fois de plus...l'éducation...est l'avenir de l'Homme. Et merci pour votre petit mot sur www.arlettebeal.wordpress.com. Je précise que je ne crois pas avoir de sang corse, mais j'aime que tout le monde vive en paix et je suis curieuse de la culture des autres. Alors, je n'ai rien contre l'occupation de la ville de Nice par les corses et c'est vrai que géologiquement la Corse est un morceau de la Provence. Certains diront que la Provence n'est pas française. Tout cela est bien compliqué.

Écrit par : Béal Arlette | 26/08/2011

Je me souviens des performances de Jappeloup....
Ces notes sont un puits d'informations permanent.
Vous formez un sacré groupe, qui suscite toute mon admiration.
La joie et le plaisir de partager.

Écrit par : Colapat | 26/08/2011

Quelle jolie fête de famille et quelle belle balade! Ils ont grandi ces jeunes ;o)) et je trouve bien courageuse cette jeune fille qui s'approche ainsi de si grosses bestioles libres en pleine nature ( je parle des chevaux, pas des humains ;o))
Et puis sur la fin, une atmosphère de tableau renaissance. Bravo!

Écrit par : Viviane | 26/08/2011

Comme chaque fois, j'ai passé un moment agréable à lire cette page pleine de poésie. Belles images à la lueur tremblante des bougies. J'ai toujours eu peur d'approcher les chevaux, je pense que je devrai tenter l'expérience.

Écrit par : Lamigeo | 26/08/2011

que de bons moments !
savoir parler aux chevaux, c'est merveilleux quand même

Écrit par : gazou | 26/08/2011

Gibus ce n'est pas le tout de connaître la recette, il faut aussi acquérir le tour de main !

Alba oui ce sont des moments dans une vie qu'il faut savourer !

Robert c'est effectivement un grand bonheur de pouvoir réunir trois générations sous un même toît pour une telle soirée

Maria effectivement on aurait pu se croire dans un tableau de ce grand Maître du clair obscur

Arlette je pense qu'il est de notre devoir d'apprendre à nos descendants la frugalité car le monde va devoir partager ses richesses limitées avec de plus en plus de terriens dont les aspirations à plus de bien être sont légitimes

Colapat il y a un joli puits aussi au pied de la tour !

Viviane le cheval est un être généralement affectueux, il faut simplement lui manifester du respect

Lamigéo pour approcher les chevaux une règle : toujours arriver par l'avant car c'est un animal craintif qui peut avoir une réaction brutale s'il croit qu'un danger le menace par l'arrière

Gazou c'est effectivement un don rare !

Merci pour vos visites et commentaires

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 26/08/2011

Coucou Ulysse!!! J'aipris (comme d'hab )un réel plaisir à te lire et à regarder tes superbes photos!! Je pense que tu es un conteur né car la façon dont tu nous raconte cela et bien on s'y croirait!!! Merci à toi pour cette superbe rando!!! Bisousssssssssssssss

Écrit par : gootchai | 26/08/2011

Superbe reportage très émouvant. Les photos avec le cheval noir sont magnifiques.

Écrit par : amira | 26/08/2011

je profite d'un moment de calme au bureau pour passer sur ton blog

bonne fin de semaine mon ami Ulysse!

Écrit par : laurent | 27/08/2011

Comme on aimerait etre avec vous, en merveilleuse famille, en simple et subtile compagnie.

Écrit par : lutinbleu | 27/08/2011

Gootchai je suis heureux que mes mots et mes images vous dépaysent

Amira cette rencontre entre ma petite fille et le cheval était magique

Laurent je te souhaite bon courage moi qui n'ai plus à travailler

Lutin Bleu mais je te vois partout dans la montagne

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 28/08/2011

je viens de te lire et ' a travers ces "ados" je reconnais les fragilités,de ce monde dépourvu de sensibilité,bravo pour , le message et merci,
j'ai également jouer a la pétanque cet été et ,et souvenir souvenir ,ce fût un championnat,bises a bientôt

Écrit par : france | 29/08/2011

J'ai du mal à croire que cette délicieuse jeune fille ait un coeur de pierre si lourd à porter...:-)

Écrit par : LaCalmette | 31/08/2011

une voisine vient de m'annoncer la naissance cet été d'une petite Louna chez son frère (ce prénom est ravissant) et tes photos .. sont splendides. tu pourrais faire un superbe livre de Noël pour ta famille. entre les textes et les images, ils apprécieraient.
bonne soirée

Écrit par : andrée | 04/09/2011

que ces photos sont belles - beaux paysages - pleins de paix et sérénité -
j'aime énormément la douce lumière des bougies qui donne une chaude ambiance
j'aime la petite qui s'endort sur l'épaule de sa mamie -

Écrit par : sutter | 14/09/2011

Les commentaires sont fermés.