suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/10/2011

Périple pyrénéen : Fin - L’ascension du Pic de Montcalm (3077m) et du Pic d’Estats (3143m)

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Après notre pause au bord du lac de Montcalm (voir la note précédente) nous attaquons l’ascension du Pic éponyme. La masse imposante du Pic du Port de Sullo (3073m), qui se dresse derrière nous, pèse sur nos épaules alors que la pente est rude. Notre souffle se fait court et notre cœur se met à battre la chamade. Vous ricanez en pensant que c’est une déplorable excuse. Mais je peux vous assurer que si une ombre humaine ne pèse rien, celle d’une énorme montagne a un certain poids sinon un poids certain, qui s’ajoute à celui de notre sac à dos !

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Mais finalement la magie de la marche à pied opère : si la volonté permet de soulever des montagnes, cette pratique désuète qui consiste à mettre un pas devant l’autre et de recommencer  vous permet de les gravir. Pour ceux qui en doutent, essayez et vous verrez,  ça marche à tous les coups.  Bon c’est vrai, dans l’intervalle on sue, on souffle, on se demande ce que l’on est venu  faire dans cette galère  et puis, une fois au sommet, on oublie ces désagréments devant le spectacle somptueux qui nous est offert.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

A vrai dire, non pas somptueux est le spectacle que l’on a du sommet du Montcalm, mais fabuleux, grandiose, inouï et vraiment « gratos », sans obligation d’achat de fromage de brebis ou autre . La montagne ne nous demande rien, elle s’offre à nous sans retenue, sans restriction et sans pudeur. Nous faisons corps avec elle et nos atomes se fondent avec les siens comme aux premiers moments de l’univers, lorsque notre substance faisait partie des étoiles naissantes.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

 En face de nous se dresse le Pic dEstats, notre prochain objectif , qui au demeurant n’est pas du même acabit. Autant ce gros pépère de Montcalm porte bien son nom en ayant la délicatesse de faire le dos rond pour que l’on puisse facilement le gravir. Autant le Pic d’Estats , rendu sans doute un brin arrogant par son titre de plus haut sommet catalan,  a l’allure d’un hérisson .

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Pour accéder à son sommet il faut en effet traverser un chaos rocheux qui demande une vigilance certaine.  Les plus agiles, comme Gibus, franchissent l’obstacle sur deux pattes, d’autres moins doués, comme Bibi, à quatre pattes, mais tous nous arrivons au sommet .

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Le sommet est, en outre, plutôt étroit,  mais il est fort heureusement équipé d’une croix qui permet de s’accrocher en cas de grand vent. A défaut d’avoir remis l’humanité sur le droit chemin, le martyr du christ permet au moins à quelques randonneurs de ne pas tomber dans le vide. Petite consolation !

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

En face de nous se dresse le Pic de Montcalm au sommet duquel nous étions tout à l’heure. On devine le chemin d’accès, simple égratignure qui orne son flanc gauche. Ici la nature impose le respect à l’homme qui si souvent, en d’autres lieux, la maltraite et la viole, rasant ses forêts pour fabriquer de l’huile de palme ou du PQ et  la couvrant d’hideuses zones commerciales  où l’on vend du rêve en plastoc !

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

 Regardant  du coté espagnol, nous apercevons deux lacs aux eaux aussi bleues que celles que l’on peut trouver du coté français. Comme quoi l’affirmation de Blaise Pascal qui a dit « Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà » n’est pas d’application universelle puisque les lois physiques sont les mêmes des deux cotés de la frontière.  Ainsi même les plus grands esprits ont leur limite comme le  prouve la  récente remise en cause de l’affirmation d’Einstein sur la vitesse de la lumière qu’il pensait infranchissable.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats C’est au demeurant grâce à l’universalité des lois physiques que les nuages franchissent les frontières sans problème, à l’exception unique dans les annales historiques du nuage de Tchernobyl qui, impressionné par la détermination de nos experts et de nos hommes politiques, a préféré rebrousser chemin et filer vers l’Italie. Nous pouvons être légitimement fiers de nos experts (Qui a pouffé de rire ? jaune bien entendu !)

 Au sujet des nuages, je me demande d’ailleurs si le vent qui les pousse  bruisse comme il le fait dans les feuillages ? Seuls les oiseaux pourraient nous le dire mais nul homme n’a parlé aux oiseaux depuis Saint françois d’Assise !

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Craignant, devant une telle beauté, d’être atteint par le syndrome de Stendhal et (surtout !) la faim se faisant sentir nous nous empressons de redescendre au bord du lac de Montcalm pour y picniquer. L’ami Gibus qui a pris de l’avance se prépare à y piquer une tête en vue de prélever quelques glaçons pour le pastis.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Nous octroyant deux tournées de pastis pour fêter les deux sommets que nous avons gravis, les glaçons viennent à manquer. Aussi je me dévoue à mon tour pour aller en chercher.  Pour les méditerranéens le pastis c’est sacré !

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Puis nous reprenons notre descente, allant de cairn en cairn, chacun d’eux étant une œuvre d’art - défiant parfois  les lois de l’équilibre - réalisée par des artistes inconnus.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Face à cette nature grandiose nous éprouvons un sentiment d’extrême vulnérabilité mêlé d’une légitime fierté de venir ainsi la défier. Mais il faut se garder de dire que l’on a « vaincu » un sommet, comme on l’entend parfois.  On gravit les montagnes, ou plutôt elles se laissent gravir, on ne les vainc jamais. Elles peuvent un jour nous prendre notre vie, alors que nous n’avons aucun pouvoir sur elles.

 

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

De nombreux montagnards craignent plus les descentes que les montées et pour cause. Quand on trébuche en montant on ne récolte le plus souvent que quelques égratignures sur les genoux ou le nez. A la descente la gravité vous entraîne dans le vide  et les conséquences peuvent en être plus dramatiques. C’est vrai aussi  en politique où ceux parvenus au sommet - qui ont rarement le courage des montagnards - ne veulent plus en redescendre (t'as la "pétoche", hein Nicolas ! mais tu verras c'est bien aussi d'être père au foyer !)

 

coeur,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Mais nous arrivons tous sains et saufs en vue du refuge alors que quelques nuages font le plein d’eau dans le lac tout proche, signe annonciateur d’un changement défavorable du temps. Il était temps !

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Patrick, gérant du refuge, nous offre l’apéro pour fêter nos ascensions.  La montagne a forgé cet homme chaleureux et  attentionné que je salue au passage ainsi que sa sympathique équipe.

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Après le dîner, Patrick  et le cuisinier du refuge sortent l’un sa guitare et l’autre son violon pour accompagner nos « miaulements » sur un répertoire de chansons françaises des cinquante dernières années (et oui nous avons l’âge de les connaître !) Ce soir là les isards ont du se demander quels étranges animaux avaient envahi le refuge !

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Le lendemain matin nous surprenons le soleil au saut de son lit de nuages car il nous faut redescendre vers la plaine avant que la pluie annoncée n’arrive sur les sommets.

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

 Des isards, sans doute intrigués par nos miaulement de la soirée précédente, assistent à notre départ, précautionneusement installés sur les cimes.

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Nous marchons en silence encore « habités » par la beauté des sommets que nous avons gravis. On se dit que malgré l’admiration qu’elle nous inspire la montagne n’a pour l’homme qu’indifférence et  que l’on pourrait mourir ici sans qu’une pierre ne lève le petit doigt pour nous assister. Et puis soudain, un impressionnant battement sourd se fait entendre. Nous stoppons notre descente et explorons des yeux les environs pour déterminer l’endroit d’où vient ce son étrange et déroutant…

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

La stupeur  nous saisit alors car nous découvrons en face de nous la montagne qui nous ouvre son cœur, source de ce battement qui se répercute de vallon en vallon.

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

C’est une déclaration d’amour qu’elle semble ainsi vouloir nous faire, à nous, ses humbles arpenteurs qui avons si souvent fait ses louanges. Nous tombons dans les bras les uns des autres émus par cette manifestation d’amour et nous nous promettons de fêter dignement  l’événement une fois arrivés dans la plaine. Gaïa notre planète, mère des montagnes,  en sera d’autant plus heureuse que c’est elle qui produit les nectars qui serviront à célébrer cet heureux événement.  Nous appliquerons au demeurant la devise des vrais montagnards « Ne laisse jamais passer l’occasion de faire la fête car ta vie passera comme neige au soleil »

 

 

sarkozy,refuge de pinet,montcalm pic d'estats

Et c’est donc dans la joie que notre périple se termine, heureux montagnards auxquels la montagne a ouvert son cœur !

 A la prochaine.....

PS : Pour ceux qui seraient tentés par ces magnifiques ascensions, renseignez vous auprès de Patrick Cortade gérant du refuge de l'Etang de Pinet 

Texte & Photos Ulysse (sauf les 11ème et dernière) 

 

Commentaires

Bravo et encore merci Ulysse, de nous faire partager de si belle manière vos randonnées de bonheurs et de beautés !!

Écrit par : Anima | 07/10/2011

Ulysse je ne me lasse pas de t'accompagner dans tes randonnées... Merci de me permettre d'y participer assise devant le Mac. Parois je suis essoufflée, glacée quand je plonge dans le lac, prise de vertige pendant la descente... j'en ai des courbatures :-)))
J'aime tout, les photos, tes paroles, le sourire de tes amis.
Merci pour ce chaleureux partage qui me va droit au coeur.

Écrit par : françoise | 07/10/2011

Comme toujours, le texte est à la hauteur des images, l'humour en plus! Si nous savons maintenant ce qu'est le coeur d'une montagne, je n'ai aucune idée de ce que peut être le rire d'une montagne. Mais Claude va peut-être trouver un de ces jours la réponse, on a si longtemps cru que seul l'humain était capable de se fendre la poire. Merci et à bientôt.

Écrit par : Béal Arlette | 07/10/2011

cela me rappelle des souvenirs j'avais fait l'Estats et le Montcalm en 1990:le refuge était en construction,on avait tout fait en 1 jour depuis le bas mais à l'époque nous étions jeune et large d'épaules ,comme le dit B.Lavilliers dans la chanson "on the road again",depuis la mort nous à frôlé et on repart encore plus lourd sur la route ,on pourra quand même avoir un peu de liberté (si absente de la société) dans ces montagnes

Écrit par : bruno | 07/10/2011

Je suis venue ce matin, mais pas eû le temps de tout lire, alors me revoici ! Quelle ascension ! vous êtes de vrais montagnards, j'admire, mais au moins nous pouvons aller loin voir les endroits connus de vous seuls, faut y aller quand même, j'aime bien la photo de la descente....; faut pas que "les freins lâchent", Vous allez vous reposer un peu maintenant ?
Merci pour ces jolis clichés, c'est superbe ! Bonne soirée, MIAOUU!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : MISTIGRIS | 07/10/2011

HO! la la la ! mais c'est magnifique (air connu).
Ces somptueux et grandiose paysage doivent être gravé dans vos mémoires. Merci de nous faire participer par la magie de ce reportage.

Écrit par : Lamigeo | 07/10/2011

Je ne pensais pas que vous seriez aussi nombreux à nous suivre et ça me fait plaisir...

Anima vous ne devez pas avoir eu de mal à nous suivre car votre nom est une source d'énergie...

Françoise je suis désolé pour les courbatures, j'irai un peu moins vite la prochaine fois

Arlette le rire des montagnes je l'entends dans les torrents...

Bruno je vous tire mon chapeau de l'avoir fait d'en bas (plus de 2000 mètres de dénivelé positif et négatif) mais il est vrai que la jeunesse ne compte pas alors que nous les vieux on s'économise ! (J'aime aussi Bernard Lavilliers)

Mistigris tu vas finir par aimer la montagne et la neige si tu continues à me suivre

Lamigeo ces souvenirs là effectivement ne s'effacent pas

Bon week end à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 07/10/2011

on est petit devant la montagne, si on ne respecte pas cette vue, elle sait le rappeler. Le fameux nuage!! cette année là nous allions en vacances en Yougoslavie, je demande à mon oncle ( docteur en physique et ingénieur de recherches atomiques) s'il y avait danger de contamination en allant vers ces contrées, sa réponse: aucun danger, le nuage c'est une invention de journalistes!!!! oui, à son neveu et nous y sommes allés

Écrit par : jujulen51 | 07/10/2011

Les couleurs de la roche rouge sont sublimes.. et j'aime particulièrement vos photos n°2-3-9 et13
L'on se croirait par certains côtés dans l'atlas marocain.
C'est vraiment très beau.

Écrit par : Maria-D | 07/10/2011

Non seulement la nature est sublime mais en plus généreuse comme vous savez nous le montrer, généreuse comme vous d'ailleurs qui par le biais de vos images et des mots nous faites participer, merci pour toutes ces belles références savantes et la grande sagesse qui vous habite et finit par nous atteindre et tout ça dans la joie et la bonne humeur, pour moi il n'y a que le bain glacé qui aurait risqué de me geler jusqu'à la plus microscopique cellule de mon corps. Quelle belle équipe vous faites vous qui savez prendre le bonheur à la pelle (et oui je sais à la sueur de vos fronts également au prix de l'effort et de la volonté, c'est normal aucun bonheur ne semble gratuit sur cette terre… quoique !!!!!

Écrit par : monique | 07/10/2011

Un petit retour sur les images avant d'aller dormir et je n'ai pas résisté, votre aurore emplit mon écran de lumière !

Écrit par : monique | 07/10/2011

La montagne est source de joie et de beauté.

Écrit par : A. | 08/10/2011

Vos reportages sont toujours aussi saisissants, beaux en textes et couleurs.
Le poids des mots, le choc des photos n'est plus une exclusivité grâce à Claude !
Merci.

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | 08/10/2011

Ca y est ! Nous sommes arrivés au sommet en même temps que vous...Je ne m'en croyais pas capable...J'en ai bavé.....de mon fauteuil..J'ai transpiré pour vous...Mais, quelle photo souvenir !..Ton blog est un merveilleux livre de souvenirs pour tes petits enfants qui se rappelleront de leur grand-père avec attendrissement....
Quand c'est en plus raconter avec humour, on a l'impression que c'est très facile d'escalader des sommets de 3000 m, aussi facile que de monter sur un escabeau...
ps : une petite question ? Au sommet de l'Estat, je ne vois que des hommes et, en bas, au refuge, je vois aussi vos épouses....N'étaient-elles pas avec vous au Pic d'Estats ou les aviez-vous laisser dans le refuge pour faire la popotte ?...Merci en tout cas à tes amis d'accepter de poser auprès de toi pour l'éternité et d'être sous le feu de nos regards envieux....oui un peu envieux quand même de voir que de jeunes retraités bien tournés de leur personne - ça, c'est le regard de la pro qui parle..Nous aimerions bien avoir un peu plus de clients bien faits de leur personne..Ca nous ferait faire des économies, côté retouches -..

ps : tu dis que tu vois le coeur de la montagne..Moi, je vois autre chose...La phrase "la montagne a accouché d'une souris" prend ici tout son sens..

Écrit par : juju | 08/10/2011

Du courage, de l'humour et même quelquefois de l'inconscience....c'est très beau et nous ne te remercierons jamais assez pour ces moments de partage, maintenant nous attendons l'himalaya ??? à moins que j'ai zappé, alors remets moi sur le droit chemin, bien que tes cemions soient rarement droits , plutot escarpés pour notre bonheur.

Écrit par : ginette | 08/10/2011

Magnifique ces sommets. On les croirait sculptés par le feu. Le feu d'anciens glaciers ?
Bises. Eric

Écrit par : Eric | 08/10/2011

Comme d'hab hein c'est tout simplement génial! j'adore et ta photo du lever de soleil est tout simplement sublime!! Je suis fan de tes récits et de tes photos!! je sais je me répèe mais que veux tu dire devant un tel spectacle et devant un texte aussi bien ficelé???Bisoussssssssssss

Écrit par : gootchai | 08/10/2011

Jujulen la période actuelle nous prouve qu'in ne faut pas faire confiance aux experts pas plus aujourd'hui qu'hier !

Maria vous avez raison de trouver une ressemblance avec l'Atlas marocain. Gibus qui a fait le Toubkal pense de même

Monique il faut parfois piocher dur pour obtenir du bonheur à la pelle, mais quand j'en trouve je suis heureux de le partager avec des personnes comme vous . Je suis aussi heureux que "mon aurore" vous éclaire.

A : c'est une source inépuisable et tout le monde peut venir s'y désaltérer

Geneviève c'est la beauté de la nature qui fait la beauté de mes photos Mais merci pour le compliment

Juju nos épouses se sont arrêtées au bord du lac et ont tricoté des pull-over pour l'hiver en nous attendant. Quant aux retouches il est certain que comme nous passons notre vie en short ou en survêtement nous ne ferions pas ta fortune ! Pour la souris, même si ça y ressemble je t'assure que tu te trompes , nous avons vraiment entendu battre le coeur de la montagne !

Ginette l'Hymalaya je ne le ferai jamais car c'est devenu les champs Elysées de la montagne comme le Mont Blanc d'ailleurs où les gens font la queue pour aller au sommet !

Eric un jour peut être irons nous avec les enfants, mais ne tardons pas trop car je vieillis Bises

Beau dimanche à toutes et à tous et merci d'être passé ici pour partager ce périple

Écrit par : Ulysse | 08/10/2011

Gootchai ton message est arrivé pendant que j'écrivais le mien aussi je viens y répondre pour te remercier de tes mots chaleureux et te souhaiter un bon dimanche

Écrit par : Ulysse | 08/10/2011

Depuis longtemps déjà mes rêves montagnards m'incitent à délaisser les alpages pour les estives pyrénéennes ; plus loin elles m'ont tenu à l'écart mais...quand je vois tes photos et que je lis tes narrations j'ai un serrement de coeur : comment résister maintenant ? Ma femme (Gootchai), nos deux borders et moi sommes irrésistiblement attirés par le caractère plus sauvage et arride de ces montagnes. Mais les écueils sont là, notamment les parcs naturels qui interdisent l'accès aux chiens (les nôtres sont toujours tenus en laisse)

Écrit par : robert | 08/10/2011

C'est toujours un plaisir de te suivre en tes promenades
et, au moins, je ne perds pas le souffle
mais, les faire en vrai, ce serait quand même mieux

Écrit par : gazou | 09/10/2011

Robert j'ai arpenté les deux massifs et même si les Alpes comportent aussi de beaux coins comme le massif des Ecrins je préfère les Pyrénées car elles sont plus sauvages et mieux préservées. Par contre je ne pense pas que les chiens tenus en laisse y soient interdits en tous lieux.

Gazou un joue peut être les feras tu ces ascensions . Qui sait !

beau dimanche à celles et ceux qui passent par ici

Écrit par : Ulysse | 09/10/2011

Einstein avait prononcé une phrase que j'ai fortement apprécié ;
--- il y a deux choses qui sont infinies :
l'univers et la bêtise humaine,
quoi que l'univers, je n'en suis pas certain !!!

Pour la bêtise humaine, j'en ai eu un exemplaire; un montagnard de passage lors de ma baignade en tenue d'Adam dans le lac glacé !

Écrit par : Gibus | 09/10/2011

bravo pour votre petit groupe amical qui tient contre vents et marées ... et le coeur superbe de la montagne !! pour la science et les maths, c'est comme nous, ce n'est pas défini pour tous les temps, les choses évoluent .. amicalement

Écrit par : andrée | 10/10/2011

Bonjour, Ulysse,
J'ai encore parcouru avec délices cette magnifique randonnée et je te remercie de nous prendre dans ton sac à dos !
C'est raconté avec humour, sensibilité et le français est superbe. Encore merci pour cette lecture
chaleureuse.
Amicalement
Denise

Écrit par : Denise Doderisse | 11/10/2011

Bravo ! à toute l'équipe et merci de m'avoir pris dans votre sac à dos ou sous votre chapeau ;-))))

Écrit par : Hélène O | 11/10/2011

Gibus la bêtise n'est pas que de cambrai !

Andrée oui les choses évoluent et nous avec

Denise et Hélène j'espère que vous n'avez pas été trop secouées dans le sac à dos ! Une confidence : dans la poche intérieure de devant il y a généralement une tablette de chocolat !

Écrit par : Ulysse | 11/10/2011

Une superbe randonnéee avant la fin de ce merveilleux automne.

Je prends toujours plaisirs à venir voir tes escapades

Écrit par : alba | 11/10/2011

Je n'avais pas encore eu le temps de lire cette dernière note, la préparation de notre manif Stop-Nucléaire de samedi à Bordeaux nous prend pas mal de temps!
Mais c'est toujours avec plaisir que nous découvrons la suite des pérégrinations de votre petite équipe d'aventuriers-amoureux des choses simples de la Vie !...
Amicalement
Olivier

Écrit par : Olivier33 | 11/10/2011

vous êtes magnifiques
la montagne oui mais vous ...

Écrit par : jeanne | 12/10/2011

Un plaisir sans cesse renouvelé Ulysse... L'admiration aussi devant votre énergie bouillonnante et tenace! juste un mot: pour des qui soudain soulèvent des montagnes, oui, il suffit de regarder les rais de blancheur nuageuse qui accompagnent le promeneur de la deuxième photo, il allait à la vitesse du son ;o)) Bravo et merci encore pour ces beaux paysages et ces récits pleins de chaleur et de vitalité;

Écrit par : Viviane | 12/10/2011

Merci Ulysse pour ce merveilleux voyage dans les montagnes, à ta lecture je me sens pousser des ailes.

Écrit par : bernard | 12/10/2011

De la fraîcheur, de l'air pur ...
ramenés de cette ascension
pour un grand plaisir à vous suivre.
On ne soufre pas à vous lire mais quand même un peu tant le récit est du vécu vrai
comme en direct...

Écrit par : jeandler | 12/10/2011

Chantal l'automne est radieux chez nous et j'espère qu'il en est de même à Madrid

Olivier je te souhaite d'avoir une foule immense à ta manifestation et que le soleil se montre généreux

Jeanne la montagne est notre cure de jouvence

Viviane tu as l'oeil je n'avais pas vu la photo sous ce jour mais c'est frappant !

Bernard nous avons fait récemment le pic d'Anjau par le chemin des crêtes : un parcours un peu sportif que je te recommande

Pierre l'oxygène respiré sur les cimes nous stimule encore

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 12/10/2011

clair que pour un méditerranéen le pastis c'est sacré!! grand sourire

me voilà revenu de Paris, la tête pleine de souvenirs et la carte mémoire pleine de photos!

je te souhaite un bon jeudi mon ami Ulysse,

amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent | 13/10/2011

Merci !! Comme quoi on est sur la même longeur d'onde!!! lol!!

Écrit par : gootchai | 13/10/2011

Bonjour le bonheur!

Écrit par : lutinbleu | 14/10/2011

Bonsoir Ulysse,

Je tente de rattraper mon retard de lecture. Même à l'envers, quelle balade! Que la montagne est belle... merci pour le partage des ces photos magnifiques, un texte superbe. Je pourrais dire que venir ici est la récompense de la journée. Quelle souffle d'évasion...
J'aime particulièrement les couleurs du roc, l'ombre des izards, vos visages heureux à tous. On sourit aussi . Merci Ulysse
Bonne soirée
Martine

Écrit par : Martine | 31/10/2011

Martine la montagne est la porte du ciel c'est pour cela que nos visages sont si épanouis ....Merci pour ton chaleureux commentaire

Écrit par : Ulysse | 31/10/2011

merci pour cet article

Écrit par : truffe | 10/04/2015

Truffe je constate acec plaisir que vous êtes un lecteur assidu de mon blog Merci

Écrit par : ulysse | 10/04/2015

Les commentaires sont fermés.