suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/11/2011

Divagations pédestres et épistolaires autour de Fozières….

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Pendant ma scolarité, de l’histoire je n’ai aimé que l’antiquité…. et les décolletés vertigineux de ma prof’ de seconde. Egyptiens, Grecs, Romains m’ont fasciné avec leurs dieux jouissifs  ou étranges, leurs scribes et leurs philosophes ainsi que leurs fabuleuses épopées ou légendes dont l’attrait  dépasse de dix coudées les aventures de Corto Maltèse ou de Tintin. D’ailleurs, cette passion n’est pas étrangère à mon pseudonyme Ulysse. Passée cette fascinante période, l’histoire de France, avec sa litanie de roitelets vaniteux, débiles ou sanguinaires (à l’exception notable de ce bon vieux Henri IV) m’a profondément ennuyée. Quant à la période contemporaine ce n’est qu’une histoire de tyrans et de voyous.

Mais aujourd’hui, mon sentiment a changé quand je vois l’histoire de France s’inscrire magnifiquement dans le paysage, comme ce château qui se dresse au sommet du  village de Fozières qui n’a guère plus de 250 âmes et quelques chats et chiens.  La curiosité me vient alors de savoir comment un tel château a pu naître dans un si modeste village et quelle en a été l’histoire.

De fait, ce château est  une ancienne demeure seigneuriale bâtie au XIIème siècle par la famille de Fozières qui a donné son nom au village.  Elle a été modifiée au XVIIème et est aujourd’hui inscrite au registre des monuments historiques. Les documents publics ne comportent, hélas, aucune péripétie notable concernant cet édifice  ou ceux qui l’ont édifié.   Ces derniers ont sans doute faite leur la devise bien connue des yanomamis, peuple d’Amazonie éminemment pacifique :  «Kikuyu tan tan gikopo lakoya » que l’on peut traduite par « Qui ne cherche de noises à personne, mène une vie tranquille ».

 

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Ledit  château, dont l’histoire m’intrigue donc - et pour lequel, chers lecteurs et lectrices, je suis preneur de toute information - est au cœur d’un splendide environnement, qui est sans doute la raison même de son édification en cet endroit isolé .

Car au XIIème siècle, faute d’avoir  la chance de pouvoir se divertir en regardant  à la téloche «Question pour un croupion »  « Bêtement dimanche » «  Combien ça croûte » « Plus bêêêle la vie »  ou en surfant sur « face de bouc »  ou « touiteur »,  les seigneurs passaient leur temps – quand ils ne rendaient pas hommage à leur femme et concubines  - à regarder par la fenêtre et ils faisaient alors en sorte de jouir d’un beau paysage.

 

 

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Pour pouvoir bâtir de telles demeures les seigneurs tondaient la laine sur le dos  de « leurs cerfs ».  Aujourd’hui lesdits « cerfs » étant devenus des citoyens libres, égaux et fraternels (c’est du moins ce qui est écrit sur le fronton des mairies) seuls les moutons laissent leur laine sur les barbelés qui entourent leurs enclos.

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Si les hommes protègent aujourd’hui leurs propriétés au moyen de l’invention diabolique de  Joseph Farewell Glidden qui mit fin à l’ère des cow-boys, les arbres ont eux aussi plus d’un tour dans leur écorce pour se protéger des prédateurs.

Ainsi ces jeunes ormes rencontrés au bord de notre chemin recouvrent-ils leurs branches de liège pour éviter que les chèvres ou moutons ne les broutent !

 

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Fort heureusement, bien que les barbelés  étendent de plus en plus leur empire dans notre région, il reste de nombreux chemins ouverts à notre curiosité et celui que nous descendons ravit nos cœurs et nos prunelles : feuillage automnal des érables, senteurs enivrantes d’une pinède, perspective montueuse, ciel romantique qu’aurait aimé Gaspard David Friedrich. Que désirer de plus !


sénat,fozières,face de bouc,soumont

Si nous étions des amis de Sylvebarbe nous pourrions demander à ce vénérable chêne multiséculaire qu’il nous conte l’histoire du château de Fozières et de ses seigneurs. Sans doute aurait-il quelques anecdotes croustillantes à nous conter de troussages printaniers de soubrettes ou d’écuyers (les princesses, comtesses, baronnes n’étaient pas en reste et ce n’est que justice !)  sous son ombreuse et complaisante ramure.

 

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Il faut dire qu’il en est passé des charrues et des carrosses le long de ce chemin au cours des siècles passés. Leurs roues ferrées ont fini par laisser leur empreinte dans le plateau de grès qu’il traverse en approchant du village  de Soumont.

 

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Alors que leurs ancêtres mourraient souvent d’épuisement sous le harnais, les chevaux d’aujourd’hui mènent une vie de sénateur (le job le mieux payé et le moins fatigant du royaume dont le sieur Mélanchon, qui prône l'abolition des privilèges est, ne l'oublions pas, un digne représentant).  La nostalgie pourtant imprègne leurs grands yeux, nostalgie d’un temps où ils accompagnaient l’homme dans ses voyages alors qu’aujourd’hui  de nauséabonds  chevaux-vapeur confinés sous un capot leur ont succédés.

 

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Nous arrivons au splendide village de Soumont rassemblé autour de son église bâtie au XIIème siècle et qui prospéra grâce à ses carrières de baryte, de grès, d’ardoise et de schiste ainsi qu’à ses châtaigneraies et ses genestières destinées à la production de toiles réputées.

 

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Du haut du village on a une vue imprenable sur les collines environnantes au cœur desquelles est niché le lac du Salagou

 

sénat,fozières,face de bouc,soumont

La brume vespérale nimbe le paysage d’un voile bleuté qui gomme les aspérités des montagnes et diffuse une atmosphère de sérénité. Me reviennent alors en mémoire ces vers du grand Victor extraits de « la légende des siècles » que je vous invite à relire :

Ruth songeait et Booz dormait ; l’herbe était noire ;


Les grelots des troupeaux palpitaient vaguement ;


Une immense bonté tombait du firmament ;


C’était l’heure tranquille où les lions vont boire.



Bon il est vrai que je n’ai encore jamais vu de lions boire dans le lac du Salagou, mais on ne sait jamais avec le réchauffement climatique en cours !


sénat,fozières,face de bouc,soumont

S’il n’y a pas encore de lions dans la région, il y a toutefois des rhinocéros qui se planquent dans les arbres pour éviter qu’on leur pique leur corne supposée avoir des vertus aphrodisiaques (selon ma propre expérience la corne de bouc est plus efficace).


 

sénat,fozières,face de bouc,soumont

Nous voilà de retour à Fozières, passant au pied de l’église qui, au contraire du château sans histoire, a défrayé la chronique. En effet, ses cloches se sont mystérieusement arrêtées en pleine volée au petit matin du 1er novembre 1958 (à la sonnerie de six heures plus précisément) et sont depuis restées figées. La légende raconte que ce mystérieux phénomène serait dû aux imprécations d’un mauvais coucheur qui réveillé par la sonnerie de cloches aurait vociféré à sa fenêtre « Si le diable les arrête je lui donne mon âme ». L’homme en question serait mort le matin même et depuis les cloches sont restées immobiles et personne n’a osé y toucher.

 

PS: Vous savez que les problèmes de l'environnement me tiennent à coeur. A ce sujet une grave pollution aux hydrocarbures affecte de façon permanente le port de Sète. Un collectif s'est créé pour intervenir auprès des autorités afin qu'elles remédient à cet etat de fait.  Je vous invite à soutenir leur action en signant leur pétition  ICI

 

Texte @ Photos Ulysse

(reproduction interdite sans autorisation de l’auteur)

  

Commentaires

bonsoir Ulysse, joli endroit pourtant pas loin mais je n'y suis jamais alléefaut dire qu'ici
on pense "cogema" pour ces environs...! bien beau ce chêne, quand à ton rinho il attendait que tu l'aides à redescendre ??? ces vignes sont magnifiques aussi, MIAOUUUUU!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 27/11/2011

c'est pas loin des grandes Causses ! Pour le chateau , je sais qu'Arnaud Latreilhe de Fozières, l'actuel propriétaire et Bernard Derrieu font des conférences sur l'historique du château de Fozières !! merci pour ton récit et tes photos, très agréables !

Écrit par : maevina | 27/11/2011

bonsoir Ulysse . encore un point commun , l' histoire ancienne la seule qui m'ai fasciné . tes balades sont superbes et je les vis avec toi . et comme elles sont illustrées de photos de qualité le plaisir est double . je te souhaite une belle soirée

Écrit par : jean-pierre | 27/11/2011

Je connais bien le coin que j'ai parcouru à pied mais aussi en 4x4 familial.

Ne tirez pas sur l'ambulance préférée des écolos qui permet au bon peuple d'avaler les vignettes et taxes diverses et les futures zones ZAPA (où je pourrais aller car il est aux normes contrairement à bien des vieilles voitures de pauvres gens), car bien que très gros, il consomme moins au siège quand nous partons en voyage en famille que l'avion de Cécile Duflot ou que les 16 l/100 du camping-car de François de Rugy (député Vert, membre du bureau politique) et même qu'une Smart conduite par une seule personne...

Outre un frigo et une tente de toit, j'ai aussi un compteur Geiger-Müller à bord de mon 4x4 (je suis curieux de nature et surtout très méfiant depuis un certain Tchernobyl).

Ce compteur crépite à l'intérieur du véhicule (radiations donc de fortes énergie) dès que nous prenons les chemins de terre au milieu des vignes en descendant vers la vallée au départ de Soumont (et donc en allant vers la COGEMA).

A noter que dans le site proprement dit, sur le tumulus qui renfermerait les camions pollués, la radioactivité que j'ai pu mesurer est bien inférieure à celle du coin.

Sur ce chemin, il ne s'agit pas de poussières venant du site car cette zone radioactive est en dehors des axes sous les vents dominants de l'ancienne mine.

Il s'agit donc bien d'une radioactivité naturelle du terrain sous les vignes.

;-)

Écrit par : André | 27/11/2011

Je te l´ai déjà dit je crois, mais j´ai plaisir à te le redire : "Tu es un magnifique conteur, Ulysee".
Bonne soirée

Écrit par : alba | 27/11/2011

Un reportage qui a l'air très complet mais que je n'ai pas eu le temps de lire. De très belles photos l'accompagnent !
Bonne soirée
Monelle

Écrit par : Monelle | 27/11/2011

Belle balade,merci pour le partage!

Écrit par : christina | 27/11/2011

Elles sont belles tes balades , paysages sereins et arbres majestueux ;)
Bonne soirée !

Écrit par : Urban | 27/11/2011

une fois de plus, outre les photos qui sont toujours originales, je me suis " régalée " du texte, tout ce qui est superficiel et qui nous empoisonne peu à peu tu en a fait un grand feu de joie, j'aime ton humour malicieux et caustique et je me suis replongée grâce à toi dans ce château, ses cerfs et sa seigneurie qui, le plus souvent n'avaient que la guerre et l'amour gaudriole pour se distraire, maintenant c'est nous ( enfin les plus nombreux) qui bêlons à qui mieux mieux en attendant de nous faire dévorer....j'apprends donc que Mélanchon st sénateur il n'y pas de petits profits en politique que des gros.
bonne continuation Ulysse tu n'arrête pas de me charmer et de me faire sourire

Écrit par : ginette | 27/11/2011

Encore une très belle promenade , photos splendides , où le verbe est humour et savoir .
Des souvenirs pour moi qui du Salagou à la baryte je pouvais sauter le pas , une époque riche en épisodes pour cette période de ma vie !
Des choses à oublier , d'autres à revivre avec plaisir .
Merci Ulysse aussi d'évoquer le grand Victor Hugo qui avec son œuvre inépuisable peut être de partout même à Salagou :)

Écrit par : Michèle | 27/11/2011

Après avoir lu avec plaisir ce reportage, curieux de nature, j'ai cherché sur la toile d'éventuels renseignements sur le château de Fozières. Seul le moteur de recherche Ixquick m'a fourni les quelques maigres détails que je rapporte ici.
Il semblerait que c'est vers l'an 988 que les premiers châteaux épiscopaux apparaissent dans la région: Soubès, Fozières, Gibret, Aubaygues.
Possession de la famille de Fozières vers l’an 1000, le château est entré, au 15e siècle, dans l’histoire des Latreilhe (à qui appartinrent aussi les châteaux du Cros, de Sorbs, de Pégairolles). La tour médiévale domine le village de ses 30 m de hauteur.
Voila c'est peu de choses, mais ça me fait plaisir de participer.

Écrit par : Lamigeo | 27/11/2011

La seule chose que je pourrais ajouter sur la famille de Foziere ce serait, sans penser me tromper, qu'elle a evite l'episode de l'echafaud comme quelques autres d'ailleurs...
On a plaisir a vous lire, a sourire et a decouvrir...

Écrit par : Therese | 28/11/2011

Pauvres cloches condamnées à l'immobilité depuis des années..notre clocher aussi est resté silencieux quelque temps jusqu'à ce que le maire décide de faire installer un système automatique...et cela a été l'occasion de faire la fête près du clocher...

Écrit par : gazou | 28/11/2011

Mistigris malgré la Cogema je ne suis pas fluorescent depuis ma balade dans ce joli coin....

Maevina merci pour la précision je sais maintenant que le château est resté dans la famille Fozières

Jean Pierre les dieux grecs étaient de sacrés gaillards et leurs déesses de super nanas !

André je ne tirerai pas sur l'ambulance, les 4X4 ont leur utilité sauf quand on frime sur les trottoirs des villes ou pour aller chercher les enfants à l'école

Chantal la région est pour beaucoup dans mon petit talent

Monelle si les photos te plaisent c'est déjà ça !

Christina partager prolonge le plaisir que je prends à mes balades

Urban il faut effectivement respecter les arbres qui nous donnent notre oxygène quotidien !

Ginette je suis heureux de te compter parmi mes fidèles toi qui a une si grande générosité

Michèle la nature nous permet de prendre du recul par rapport aux mauvais moments qui accompagnent toute existence et la poésie aussi , notamment celle du grand Victor

Lamigéo merci infiniment pour vos recherches

Therèse ah ! l'échafaud triste période de l'histoire de France

Gazou se taper le cloche près d'un clocher , ça paraît logique !

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 28/11/2011

bonjour mon ami Ulysse,

avec cette brume, ce voile bleu est vraiment très beau!

je te souhaite une agréable semaine,

bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent | 28/11/2011

Ces arbres qui plongent leurs racines dans le ciel, quelle splendeur...

Écrit par : Viviane | 28/11/2011

Nous n'avons plus que de pâles immitateurs des Dieux grecs et de leurs Nanas...
Vive Offenbach qui nous fera encore rire de leurs turpitudes.

Des paysages magnifiques, hors du temps, hors du monde, semble-t-il.
Une chêne que j'irais bien caresser.

Je te souhaite, cher Ulysse, bien d'autres divagations (et pas seulement dans les vignes) aussi plaisantes que celle-ci. Toujours, aussi bien en été qu'en hiver, autant de plaisir à te lire.

Écrit par : jeandler | 28/11/2011

Le plus grand prédateur est bien l'homme.... Belle soirée. Amicalement

Écrit par : patriarch | 28/11/2011

encore un heureux mariage entre les mots les photos et le bonheur ... et l'humour.
Pour les quelques fils de mouton sur le barbelé, j'aurai plutôt penché pour quelques arachnéens sous vêtements de fée.
bonne soirée

Écrit par : andrée | 28/11/2011

L'itinéraire de cette rando débute à côté du superbe château de Fozière, mais notre pause déjeuner ne se fera pas dans un des salons bourgeois de cette demeure. Nous avons trouvé plus beau décors en pleine nature, sous un bouquet de chênes, pour trinquer et manger entre amis, puis le repas achevé, nous étendre dans l'herbe sèche avec nos douces compagnes !

Écrit par : Gibus | 28/11/2011

Diantre Gibus ! vous avez trouver de l'herbe sèche en ce moment ? Vos compagnes devaient être bien douce pour que vous l'ayez trouvé ainsi...Toujours bravo à ce sacré Ulysse pour sa poésie et ses photos superbes. Je mets un peu moins de photos et texte sur La Calmette, mais nous continuons toujours nos joyeuses randos hebdomadaires

Écrit par : la calmette | 28/11/2011

Incroyable tout ce que j'apprends en vous lisant et en admirant vos photos, c'est vraiment vraiment super encore merci Ulysse pour un tel partage, et cette façon à la fois poétique et réaliste et... souvent humoristique de nous raconter vos escapades.Vous dites prolonger le plaisir que vous prenez à vos ballades, je n'en doute pas ce qui n'empêche pas qu'il y a derrière tout ça un superbe travail , bravo.

Écrit par : monique | 28/11/2011

Si je faisais encore de l'aquarelle ton paysage bleuté m'aurait bien inspiré, magnifiques paysages belle journée

Écrit par : katara | 29/11/2011

Que de belles rencontres cher Ulysse, minérales, végétales, animales et humaines... merci beaucoup pour toute la beauté que vous savez regarder, capter, sublimer, offrir et partager... quel beau et bon vivant vous êtes... et comme il est bon de venir marcher à vos côtés en silence et bonté... merci

Écrit par : Maria-D | 29/11/2011

Laurent le bleu apaise et il faut en faire une cure de temps en temps

Viviane ton image est belle et juste car l'on dit que les racines d'un arbre ressemblent à sa ramure....

Pierre je me doutais que ce chêne te plairait , il est aussi beau que celui du Coulet

Patriach hélas oui l'homme est le roi des prédateurs mais quand il aura tout saccagé comment vivra-t-il ?

Andrée sans doute que les fées récupèrent cette laine pour s'en faire des capes

Gibus il faut préciser que nous avons dormi pour éviter que le CSA n'interdise mon blog au moins de 16 ans ....

Jack c'était avant l'épisode pluvieux mais cela n'enlève rien à la douceur de nos compagnes. Heureux de te compter parmi les randonneurs !

Monique merci pour le compliment. Mes lectrices et lecteurs, par leurs chaleureux commentaires, sont un aiguillon qui m'incite à ne pas céder à la facilité.

Katara mais voilà une superbe occasion de vous remettre à l'aquarelle...je peux vous envoyer la photo si vous le souhaitez

Maria à vous lire et à contempler vos oeuvres je pense que nous avons les mêmes exigences concernant l'existence

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 29/11/2011

J'ai passé 24 heures mon cher Ulysse à chercher quelque chose sur le château de Fozières..Rien, y'a rien...sauf que l'un des Fozières a ou est infirmier..Un autre a été député lors des Etats Généraux..Sinon, le vide total..Même pas un petit scandale ou une petite légende..Dommage..Ils auraient pû au moins penser à mettre un fantôme dans leur château..C'est ce qu'a fait un châtelain de mon coin..Le fantôme de la dame blanche...
Cela étant, on chemine agréablement dans ces petits coins bien sympaths...
J'ai adoré aussi l'Antiquité..Ulysse, ton ancêtre, j'ai adoré ses voyages..Quelle patience a eu sa femme de l'attendre en tricotant...Je n'aime point trop tricoter..Dommage pour mon homme...
Et pis, j'étais fascinée par le jeune Toutankhamon...Je dessinais (mal) son masque sans arrêt..Pourquoi ai-je eu cette fascination ? Je ne sais..C'est comme avec Indiana Jones, j'adore ces films ou règne le mystère, où on réinvente le passé..
Remarque, je te dirai que nos générations futures vont se régaler des années 2011-2012...Nous avons droit à tout, aux pires turpitudes, aux pires trahisons, aux pires scandales..Mais, heureusement, il y a une jolie petite princesse pour adoucir ces drames épiques...Qui l'eût crû ! Aucun scénariste, aucun écrivain machiavélique n'aurait imaginé des scénarios pareils...

Tu es un vrai conteur Ulysse qui mélange admirablement les genres...et, tout ça avec humour...Que demander de plus !..Continue à nous ravir...

Écrit par : juju | 29/11/2011

Ulysse, encore aujourd’hui certains chevaux ne mènent pas une vie de sénateur. Il faut aller les voir en été au bord des plages, ces malheureux canassons montés par des touristes tout au long de la journée, et souvent sous un soleil de plomb. Ceux de Fozières ont vraiment de la chance, peut-être sont-ils des privilégiés ?

Écrit par : bernard | 29/11/2011

Tu maîtrises parfaitement l'art de nous emmener en balade tant par tes images que par tes mots ... tant dans l'espace que dans le temps !

Écrit par : jacques robert | 30/11/2011

il m'arrive trés souvent d'aller courrir vers Fozières, Le Lodévois est trés beau !

Écrit par : pierrot le zygo | 30/11/2011

juju merci pour tes recherches . Toutankhamon m'a passionné aussi mais j'ai un petit faible pour Néfertiti et Cléopâtre ....quant à Indiana Jones ses aventures sont de la roupie de sansonnet par rapport à celles de Gibus et moi....(ouh là là mes chevilles !) Celà dit je vais essayer de continuer à te ravir ....dont l'autre sens est "d'enlever" ! Que dirait ton cher et tendre !

Bernard il est vrai que l'endroit où paissent les chevaux de Fozières est un peu le club med' des chevaux !

Jacques les vieilles pierres sont une belle machine à remonter le temps !

Pierrot nous avons vu de la poussière s'élever au loin sur un chemin , c'était donc toi !

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 30/11/2011

article intéressant et de qualité.j'aime la lumière sur ce dôme arrondi et la montagne bleue

Écrit par : telos | 30/11/2011

Merci pour cette belle page d'Histoire superbement illustrée.
Bonne fin de semaine.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 30/11/2011

J'éprouve toujours autant de plaisir à te lire Ulysse. Ma cheville est encore affaiblie par un manque de calcium, aussi je te suis en regardant tes photographies.

J'en ai profité aussi pour signer la pétition concernant la pollution à Sète.

Je te souhaite une excellente soirée.

Écrit par : Marie du Nord | 30/11/2011

Je n'avais jamais imaginé, moi, Maître es Sciences,ancien rat de l'Institut de Botanique de Montpellier que le genêt d'Espagne avait été cultivé et utilisé dans la création textile. Mes cours à Montpellier et ma culture à la JP Chabrol m'avaient convaicu que le genêt en Cévennes était le signe de la perte de qualité des terrains, abandon des terres agricoles, incendies, érosion...JP Chabrol, y voyait une catastrophe et moi, je me disais que cela valait mieux qu'un terre nue. Heureusement Ulysse a remis ma pendule à l'heure. Je ne sais si JP est toujours en vie, mais s'il découvre cela, nul doute qu'il sera très étonné. J'ai toujours trouvé magnifiques les genêts en fleurs et grâce à cette mise au point, je ne me sentirai plus coupable. Merci encore

Écrit par : Béal Arlette | 01/12/2011

en mot et
en photos (ah la belle bleue )
tu me traînes sur tes pas
et j'escarquille les yeux
car jamais je ne pourrai suivre
mais tu me donnes
l'envie d'aller là
à quatre roues
merci pour ces lieux de chez nous
que tu fais vivre

Écrit par : jeanne | 02/12/2011

Telos ce dôme arrondi est en quelque sorte pour nous humains un sein maternel

Yvon les peuples qui ne se rappellent pas de leur histoire n'ont pas d'avenir

Marie merci d'avoir signé la pétition et je te souhaite un prompt rétablissement

Arlette i les anciens savaient tirer profit de toutes les richesses de la nature ce que nous avons allègrement oublié

Jeanne merci de me suivre en pensées

Belle journée

Écrit par : Ulysse | 02/12/2011

Bonjour Ulysse,

Je découvre bien tard ce magnifique article. Suis de nouveau en plein boom pour la dernière expo de l'année.

L'Histoire. contrairement à toi, j'ai adoré ça, et je continue. Mais seulement jusqu'à Louis XIV. Ensuite, seulement quelques périodes ou évènements. Quant à la contemporaine, bof.
Merveilleux paysages, humour et anecdotes croustillantes. Chacune de mes lectures ici m'enchante. Merci Ulysse

Bon weekend
Martine

Écrit par : Martine | 03/12/2011

Martine les femmes sont généralement plus intéressées par l'histoire que les hommes et c'est parce que ce sont elles contrairement aux apparences, qui la font !

Écrit par : Ulysse | 03/12/2011

Bonjour Ulysse,
J'aime bien ces compte-rendus de promenades! Ils sont très originaux et contiennent pas mal d'humour :) Je parle de "promenades" mais en fait ce sont de véritables périples. J'ignorais que vous étiez revenu sur terre et que vous avez entre-temps appris le français de notre époque :D
Carpe diem!

Écrit par : Eric | 05/12/2011

Bienvenue Eric sur mon blog . En remontant votre piste j'ai aussi découvert un bel univers chez vous !

Écrit par : Ulysse | 05/12/2011

Un beau blog servit par des photos splendides...

Écrit par : Olivier | 16/12/2011

Les commentaires sont fermés.