suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/01/2012

Allons pas à pas au Pas de l’Escalette

lergue,larzac,ermite,escalette

Cette première randonnée de l’année 2012 va nous conduire à l’assaut du Pas de l’Escalette, un col situé à 641 mètres, porte d’accès au causse du Larzac. Le chemin longe au départ la Lergue qui prend sa source à plus de 700 mètres sur le plateau avant de dévaler en une série de magnifiques cascades les 400 mètres de dénivelé qui l’amènent aux portes du village de Pégairolles de l’Escalette, point de départ de notre balade

Le soleil hivernal peine à éclairer le vallon encaissé dans lequel la Lergue se prélasse après sa folle chevauchée. Si les mains chaudes d’Aton avaient caressé ses eaux limpides, il est probable que Gibus et moi – qui avons respecté la tradition du bain du 31 décembre – aurions rejoins les  truites « fario » qui la fréquentent. Ces « belles » n’y auraient sans doute vu aucun inconvénient, bien au contraire, car grâce aux Frères Jacques et à l’ami Franz nous savons qu’elles sont de bonne composition!

 

lergue,larzac,ermite,escalette

De nombreux torrents, que la chute des feuilles révèle à nos regards, alimentent la Lergue. Seul le feuillage marcescent d’un chêne pédonculé a résisté à l’hiver qui, a vrai dire, ne s’est pas montré très zélé jusqu’à présent dans nos contrées.

lergue,larzac,ermite,escalette

Certains de ces torrents, rebelles à toute domestication, ne se privent pas de couper le sentier, créant ainsi quelques obstacles qui mettent à l’épreuve notre sens de l’équilibre. Les libations du 1er janvier étant déjà loin nous réussissons toutefois à garder nos pieds au sec !

lergue,larzac,ermite,escalette

Ce que la rivière descend en cascadant, nous le montons …en cahotant ! Fort heureusement, de bonnes âmes ont installé quelques cordes aux endroits les plus pentus que l’humidité ambiante transforme en toboggans. Ayons une pensée reconnaissante pour ces bénévoles anonymes qui tendent ainsi non pas une main mais une corde secourable à leurs prochains. Ces gestes confèrent au monde une image moins brutale que ce que les media ont tendance à nous montrer. Les hommes et femmes de bonne volonté sont plus nombreux que l’on pense.

lergue,larzac,ermite,escalette

Nos efforts sont enfin récompensés et nous arrivons en vue des falaises qui dominent le Pas de l’Escalette. A leur pied, on devine l’entaille faite par l’antique et dangereuse N9, aujourd’hui désaffectée, qui permettait aux nordistes de dévaler à leur risques et périls vers les rivages ensoleillées de la Méditerranée. Une autoroute l’a remplacée qui accède au col par un tunnel .

lergue,larzac,ermite,escalette

Le causse du Larzac est constitué de roches calcaires sédimentaires déposées par une ancienne mer qui occupait les lieux entre 200 et 70 millions d’années. La surrection de Pyrénées, il y a 40 millions d’années, a projeté ces sédiments à plus de 800 mètres d’altitude. Seuls des représentants du monde végétal se risquent à escalader ces falaises friables comme des morceaux de sucre.

lergue,larzac,ermite,escalette

En ces lieux chahutés par d’anciens séismes et taraudés par la pluie et le vent le chaos est de mise ! Nulle part ailleurs le monde minéral ne révèle une telle fragilité, c’est sans doute ce qui fait naître en nous, êtres mortels, un si fort sentiment d’empathie pour ces paysages déliquescents.

lergue,larzac,ermite,escalette

Par endroits les œuvres créées par les intempéries défient les lois de la gravité, telle cette mappemonde posée en haut d’un mamelon.

lergue,larzac,ermite,escalette 

Nous la contemplons fascinés, nous attendant à ce qu’une bourrasque de vent lui fasse soudain dévaler la pente. Notre attente de ce jour restera vaine, ce qui est sans doute aussi bien pour nos abattis ! Mais qui sait si elle sera encore là quand nous reviendrons.

lergue,larzac,ermite,escalette

Nous perdons plusieurs fois notre chemin – qui a plutôt l’aspect d’une vague sente – dans cet entrelacs de canyons et de dépressions creusés dans le plateau. Nous tombons sur des impasses au pied de falaises infranchissables qui nous obligent à traverser d’inextricables taillis. Un conseil : ne venez pas en ces lieux si vous n’êtes pas un randonneur ou une randonneuse aguerri(e) et que vous craignez de passer une nuit dehors !

lergue,larzac,ermite,escalette

Fort heureusement nous croisons l’ermite du Pas de l’Escalette qui, moyennant un brin de conversation - la solitude lui pèse un peu - nous remet sur le droit chemin.

 

lergue,larzac,ermite,escalette

Nous pénétrons alors dans un vaste cirque où nous croyons apercevoir des temples indous, ce qui nous fait un instant douter d’avoir véritablement retrouver le bon chemin.

lergue,larzac,ermite,escalette

Mais ce n’est qu’un dromadaire fossilisé, datant de l’époque où les caravaniers venaient chercher le sel sur les bords de l’ancêtre de la Méditerranée. J’entends marmonner ! Comment !  Vous exprimez des doutes ! Le canular vous paraît un peu « gros » ! Certes,  mais c’est pour vous préparer à ce que vous allez entendre dans les semaines à venir avec la période électorale qui s’annonce !

lergue,larzac,ermite,escalette

Après quelques derniers méandres dans ce fabuleux cirque dolomitique, le chemin, au contraire de celui emprunté le matin, bascule en pente douce vers la vallée pour rejoindre Pégairolles de l’Escalette.

lergue,larzac,ermite,escalette

Nous nous mettons alors "en roue libre", entraînés par le mouvement alerte et régulier de nos pieds. Quand les pieds ainsi nous guident, nos pensées, bercées par le balancement régulier de nos corps et la respiration ample qui s’ensuit, ont une sérénité et une profondeur inégalées. Descartes aurait dû dire non pas « cogito ergo sum » mais « ambulo ergo sum » car jamais le sentiment d’existence n’est aussi intense que quand on marche ! Marchons donc pour se sentir vivre !


Texte @ Photos Ulysse

PS : Pour celles et ceux intéressés par cette randonnée sportive elle est décrite sur l'excellent site des Randonnées Cévenoles.

A ceux qui envisagent l'achat d'un appareil photo je déconseille l'achat d'un appareil SONY qui comme le souligne ce site sont de fabrication légère, ce que je confirme car mon SONYAlpha 55 a eu une panne fatale alors qu'il était encore sous garantie que la société a refusé d'appliquer prétextant un mauvais usage de l'appareil. 

Remonter

Commentaires

Toujours autant de plaisir à te lire comme à voir tes photos. Une randonnée pour "habitués" dans laquelle je n'oserais m'aventurer moi qui ai toujours peur de me perdre, hi hi...

Écrit par : tanette2 | 06/01/2012

Pour une première de l'année, ce ne fut pas une balade de reprise, mais une rando d'exploration digne de Crocodile Dundee. Bon entrainement avant d'aller sillonner les pistes dans les forêts tropicales de Guadeloupe !!

Écrit par : Gibus | 06/01/2012

Merci pour cette première ballade en image de 2012 avec comme chaque fois de belles images soulignées d'un texte accrocheur et agréable à lire. Meilleurs voeux 2012 et longue vie à ce blog.

Écrit par : Lamigeo | 06/01/2012

On se croirait au printemps! J'aime beaucoup moi aussi me ballader au milieu de la végétation entremêlée de roches et rochers.

Écrit par : Patou | 06/01/2012

Lieu connu !
Re / découverte autrement ..absolument magnifique en dehors de la circulation habituelle ; toujours de très belles photos bien commentées :)
Bonne fin de semaine (la 1ère de 2012).
Amitiés.
Effectivement "on" pourrait croire que le printemps est là :)

Écrit par : Michèle | 06/01/2012

depuis que je rêvais d'aller voir dans ces rochers comment c'était (je passe sur l'A75 d'habitude), mais j'ai connu avant l'autoroute quand même ! alors vous avez pris le chemin des douaniers -ou des contrebandiers ! ben vi avant ils y passaient par Pégairolles :escalette tu le sais que cela veux dire échelle ! tu vois un peu comment c'était donc...il y a bien longtemps ! Merci pour les belles photos, MIAOUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mistigris | 06/01/2012

J' ai passé toute mon enfance juste à coté, mais n' ai jamais vu le lieu de si près. C'était passionnnant à regarder et sûr je vais y faire un tour la prochaine fois que je suis au pays. Je me rappelle fort bien des dangers de la route qui s'éffondrait régulièrement. Aujourd' hui j' habite dans un lieu où la nature est encore plus sauvage. Bienvenue dans le grand Nord Ulysse, si ton bateau te mène par ici, et bonne année 2012!

Écrit par : Pascale | 06/01/2012

Oh, si j'avais sû que tu parlais du pas de l'Escalette et du Larzac, j'"aurais fait voir ton article à mon fils de l'Aveyron..Mais, il vient de partir avec sa cadurcienne...
Le tunnel du Pas de l'Escalette, nous y avons ramassé un PV l'année dernière..Combien savent qu'il faut rouler à 80km/h dans le tunnel ?..Pas mon mari qui n'a vu aucun panneau..Monsieur s'est même permis de me dire que j'aurai dû le voir à sa place..
Cette autoroute A75 avec ses magnifiques paysages hors du temps, vaut vraiment le détour, pied, à cheval, en voiture..Gratuite en plus, sauf pour franchir le Pont de Millau...
Bien belle balade en tout cas..Faut en vouloir après les fêtes....
ps : sacrebleu, il me revient un truc....Je n'étais pas en forme ces jours-ci..J'avais aussi mon fils..Je n'ai donc pas répondu à mes lecteurs qui ont laissé un gentil message...J'ai été fort surprise d'avoir eu la visite d'un (plutôt une) de tes amis...Je vais aller lui répondre..Je suis confuse...

Écrit par : juliette | 06/01/2012

splendides images Ulysse - merci pour le partage -
quant à la corde placée par de bonnes âmes,c'est très symbolique
l'entr'aide !!!!! -
tu as raison - les hommes et les femmes de bonne volonté existent
et il y en a beaucoup, beaucoup.
mais ça ne fait pas recette, si on en parle
nous devenons des voyeurs en ce qui concerne les catastrophes en tous genres
pourtant, être au couran des beaux gestes dans le monde, ça réconforterait et nous serions sans nul doute, moins pessimistes sur l'avenir -
amitiés et bises

Écrit par : miette | 06/01/2012

Et bien je constate, avec plaisir, chères lectrices et chers lecteurs , que malgré les agapes des fêtes vous avez gardé la forme et nous suivez allègrement

Tanette il est bon parfois de se perdre c'est ainsi que l'on fait les plus belles découvertes

Gibus peut être n'en reviendrons nous pas ! le rhum est si bon là bas !

Lamigeo longue vie oui, tant que je peux marcher !

Patou méfions nous de l'hiver, il n'a pas dit son dernier mot !

Michèle je suis heureux de raviver tes souvenirs

Mistigris je suis aussi passé par l'ancienne N9 c'était impressionnant, comme tu le dis c'était une véritable "échelle"

Pascale je suis heureux d'avoir de tes nouvelles et te souhaite une excellente année 2012 j'ai perdu les coordonnées de ton blog , Peux tu me les redonner ?

Juju auparavant la limite était à 70km heure et tous ceux qui passaient par là s'y sont fait prendre y compris Bibi C'est le radar le plus "juteux" (dans ton cas "jujuteux") de France

Miette oui le monde irait mieux si les journaux télévisés consacraient la moitié de leur temps à parler des gens qui font de belles choses

belle fin de semaine à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 06/01/2012

crapahuter n'est pas pour moi ...un coup à me couper toute respiration...
les sentiers en pente douce me plaisent d'avantage ...
on se sent si bien en pleine nature sous une température et soleil cléments

Écrit par : Tootsie | 06/01/2012

emmenez- moi...j'en ai marre de marcher ici c'est trop plat....lol... belles photos on vous sent alertes et heureux j'aime ça!

Écrit par : telos | 06/01/2012

Cher Ulysse, tu commences l'année en beauté... et aujourd'hui avec cette tramontane... es tu au coin du feu une bonne bouteille prête à être consommée... avec des amis et avec modération ?

Écrit par : Françoise | 06/01/2012

Merci pour tes vœux, et voici les miens :
bonne et heureuse année, et encore de très belles randonnées

Écrit par : jacques | 06/01/2012

Sportive est le mot, je me contenterai de regarder de loin les paysages et prouesses ;o) mais tout de même, ai appris un nouveau mot délicieux: marescence. Merci donc de la balade culturelle et paisible ( pour moi...)

Écrit par : Viviane | 06/01/2012

beau paysage pour sportif aguerri,belle soirée

Écrit par : fulgenth | 06/01/2012

Encore une bien belle randonnée qui n'était pas sans dangers mais quelle récompense devant les découvertes, des points de vues étonnants et des chemins escarpés, de plus, les jours sont courts il s'agit de ne pas trop s'éloigner du parcours même si l'hiver n'est pas trop méchant, les nuits sont quand même fraîches et sans doute pleines de fantômes-;)
Le plaisir que vous avez à nous faire participer donne une idée du plaisir que vous avez à parcourir ces lieux, quel bonheur, et comment ne pas être bien dans sa tête après des périples comme ça ? et qui dit qu'il n'y a plus de gestes gratuits ? vos commentaires prouvent le contraire et c'est rassurant et c'est bon de le dire et c'est bon de l'entendre.

Écrit par : monique | 06/01/2012

Merci pour cette ballade, superbe série, ce rochers aux belles formes sont fantastique, quel décor montagneux, avec ce rendu sur la pierre, quelle début d'année sur le châpeau de roues, fnatastique on a envie de se mettre à la grimpe mquan don voit ces bijoux.
Très belle soirée et mercfi

Écrit par : Nicou | 06/01/2012

bonsoir Ulysse . comme toujours une superbe rando dans un décor somptueux . on a parfois besoin de quelqu'un du coin pour repartir sur la bonne route . bonne soirée

Écrit par : jean-pierre | 06/01/2012

Une belle balade,mais trop dure pour moi!!!

Écrit par : christina | 06/01/2012

Tootsie peu importe la difficulté l'essentiel est de marcher !

Telos dans les plats pays on peut grimper sur les nuages .....

Françoise effectivement avec la Tramontane qui souffle violemment aujourd'hui est un jour d'écriture et de classement photos !

Jacques les projets de randonnées ne manquent pas tu t'en doutes !

Viviane je vais aussi cueillir chez toi des mots que je ne connais pas

Fulgenth bienvenue sur mon blog. Avec un peu d'entraînement on s'aguerrit vite !

Monique oui je prends grand plaisir à faire ces balades avec mes ami(e)s qui partagent la même passion que moi et je prends autant de plaisir après à en partager le souvenir avec mes lectrices et lecteurs fidèles comme vous l'êtes

Nicou les chaos rocheux du Larzac sont effectivement des oeuvres d'art !

Jean-Pierre le plaisir des blogs est de nous permettre de découvrir des régions éloignées de la notre. Avec toi je me balade dans le Vercors !

Christina ces lieux peuvent aussi se visiter par des chemins moins ardus

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 06/01/2012

Une belle rando dis donc, merci pour la découverte et le soleil.
Bonne soirée, biz et à bientôt.

Écrit par : chantal | 06/01/2012

Bonne année et beaucoup de marches et randos entres amies et amis.
Magnifiques photos, comme d'habitude, l’œil du maitre comme toujours!
Vivement le mois de mai, pour revenir dans notre région d'amour.
Bises a Marie et Gibus, et pleins de bisous a Monique.
Pour Claude, un cœur d'amour et de joie.
A+ marc

Écrit par : marc | 06/01/2012

magnifiques montagnes ... ah les Cévennes, il faut que j'y retourne. bonne soirée

Écrit par : andrée | 06/01/2012

tu parles si bien de mes Cévennes, je me suis régalée à lire ton texte et regarder tes photos . Je mesure là encore plus ma chance d'avoir l'honneur d'y habiter

Écrit par : maevina | 06/01/2012

Bonsoir Ulysse,
J'ai suivi ton récit avec beaucoup d'intérêt. Non seulement tes photos sont agréables, mais tu as le sens de l'écriture qui rend l'ensemble passionnant à lire!
Amitiés,
Frans

Écrit par : Frans | 06/01/2012

Quel beau parcours. J'ai pris beaucoup de plaisir à me balader le long de tes mots et à lire tes magnifiques photos ! Et vice-versa (bien sûr) :-D

Coincoins cévenols

Écrit par : elcanardo | 06/01/2012

Quel bonheur de pouvoir en faire....

Écrit par : patriarch | 07/01/2012

tu as bien raison : "jamais le sentiment d'existence n'est aussi intense que quand on marche"

Écrit par : gazou | 07/01/2012

Ulysse, je constate que ce passage avec les cordes est toujours aussi glissant.
Dans ce monde de fou que nous vivons, c'est réconfortant de voir que derrière le symbole de cette corde il peut y avoir un inconnu qui pense aux autres.

Écrit par : bernard | 07/01/2012

Ils sont beaux ces géants de pierre dans le cirque , il ne manque que les vautours ;-)
Bonne soirée
@ bientôt !

Écrit par : Urban | 07/01/2012

Le pas de l'Escalette, n'est-ce pas là qu'était située l'auberge rouge? Auberge où les voyageurs étaient égorgés, volé et dont on servait la viande aux voyageurs suivants. En tous cas l'un des plus beaux paysages de France.

Écrit par : jeanmi | 07/01/2012

he oui le sentiment d'existence est bien fort quand on marche!et l'on se sent si petit face à dame nature et tellement remplit de liberte d'oxygene quand la journee se termine que c'est bon d'exister ainsi! merci pour ce partage! ces photos et cette description ecrite de la journee que dire c'est genial....a bientot pour un autre partage ,bon sejour en Guadeloupe.....biz

Écrit par : lacas | 07/01/2012

Que de souvenirs vous réveillez Ulysse avec cette visite du pas de l'Escalette comme bien sûr je ne l'ai jamais vu. Moi je ne connais du pas de l'Escalette que le terrible passage sur la N9 qui était la voie obligatoire du temps de ma petite jeunesse où nous descendions de Paris à Laissac voir ma grand-mère en 202 Peugeot. Puis une autre fois en traction a vent et encore en 4CV. Chaque fois, à ce passage une peur panique me prenait et il fallait que notre père arrête la voiture, toujours au même endroit parce que mon petit coeur d'enfant se soulevait.
Je suis contente de voir que le pas de l'Escalette à un autre visage bien plus sympathique que ces énormes rochers dont on avait la "trouille" qu'ils nous tombent sur la tête.( Ce qui est arrivé une fois à un automobiliste qui a été décapité en l'empruntannt.).

Écrit par : Marsel | 08/01/2012

Oh la boulette ! ça va en faire rire plus d'un, je pense. La traction à vent faut le faire ! Un lapsus orthographique dont j'aimerais bien savoir de quoi il est révélateur. Mais vous aurez compris chers lecteurs du blog d'Ulysse et Ulysse lui-même que je parlais bien entendu de la Traction AVANT.

Écrit par : Marsel | 08/01/2012

Waaawwwww quelle balade ! Moi qui peu au mieux faire 7 ou 8 kms sur un terrain plat et sur un sentier bien tracé ... j'admire ...mais cela t'a permis de partager avec nous des paysages superbes

Écrit par : jacques robert | 08/01/2012

j'ai l'habitude de faire que des randonnées à terrain plat de plus 10 kms mais en voyant cette corde,je ne suis pas sûre que j'y arriverais....

Écrit par : l'Angevine | 08/01/2012

Comme le chantait si bien Jean-Ferrat : "Que la montagne est belle !".
Sacré remise en forme après les agapes de fin d’année…
Le texte est toujours un régal aux antipodes de la langue de bois…
Alors, plat pays, montagneux, vallonné, boisé etc., peu importe car l’important est de bien s’oxygéner le corps et les neurones.
Pour ma part, après une semaine particulièrement mouvementée et trop speed, je suis parti hier matin tout seul (et oui, sans Madame mais des fois il faut aussi être seul face à soi même !) direction Lacanau Océan et les longues plages de notre côte sauvage. J’ai foulé le sable à 8h45 et c’est parti pour une longue marche nordique jusqu’à 13h, via Carcans et les portes d’Hourtin. Après, et bien demi-tour et on revient. Bilan 8 h de marche, les muscles endoloris, la cheville gauche un peu douloureuse, les pieds quelque peu en compote mais surtout, un grand bol d’air, de vent, de bruine, de soleil et d’embruns. Les oreilles bourdonnantes du bruit des vagues et du ressac. Le vide dans la tête ; de laquelle s’évacuent petit à petit : colère, fatigue nerveuse, idées noires et où tout se remet progressivement dans l’ordre !
Une pensée pour Ulysse et Gibus avec la dernière pause tisane (non, non, de la vraie tisane !) dans une cabane magique posée au ras des dunes, ouvrant sur l’océan, sur fond de coucher de soleil. De quoi se donner l’idée de venir faire un bivouac au printemps et pourquoi pas griller saucisses et merguez, le tout accompagné cette fois d’une bonne bouteille ! …
Quoi qu’il en soit, marchez et marchez encore, vous ne vous en porterez que mieux !
Amitiés
Olivier

Écrit par : Olivier33 | 08/01/2012

Chantal le soleil m'inquiète un peu car il est trop chaud pour le mois de janvier....on va rôtir cet été !

Marc merci infiniment pour ton chaleureux message et bises aussi à tout ta fratrie

Andrée et Maevina le causse du Larzac est à la périphérie sud des Cévennes mais c'est la même entité régionale

Franz mon plumage vaut donc mon ramage et j'en suis heureux. Merci pour le compliment

Elcanardo je suis heureux que ces jolis "coinscoins" te plaisent

Patriarch j'ai conscience du bonheur que j'ai de pouvoir encore marcher

Gazou nous avons les mêmes valeurs

Bernard rien que de mettre son pied où un autre humain a posé le sien ça crée un lien

Urban si l'on est chanceux on voit parfois des vautours qui viennent des Gorges de la Jonte plus au nord

Jeanmi l'auberge rouge dont vous parlez était située à peyrebeille en Ardèche, donc plus au nord

Lacas oui le sentiment de liberté est fort quand on marchecar en ces instants nous ne dépendons que de nous mêmes

Marsel merci pour votre sympathique témoignage et sachez que j'ai apprécié votre délicieux lapsus calami qui est sans doute inspiré par le vent violent qui souffle souvent au Pas de l'Escalette

Jacques Robert et l'Angevine peu importe le nombre de kilomètres ou la difficulté du parcours l'essentiel est de prendre plaisir à marcher

Olivier merci pour ton revigorant témoignage. J'ai marché aussi avec grand plaisir le long de ces plages et dans les sous bois forestiers des Landes pas toujours aussi plats que l'on croit du fait de la présence de nombreuses dunes.

Beau dimanche à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 08/01/2012

N'est-ce pas là que se déroula (la-lère et lala) la bataille des gueux du Larzac contre la glorieuse armée française il y a de cela quelques décenies? Belle ballade, la fleur entre les dents... et non plus au fusil.

Écrit par : lutinbleu | 08/01/2012

Marcher pour vivre, quelle belle devise, j'adhère totalement !

Et puis aussi que les hommes et les femmes de bonne volonté sont plus nombreux que l'on ne pense :-)

Bon dimanche !

Écrit par : Pâques | 08/01/2012

Encore un petit mot pour Marc et toute l'équipe de randonneurs belges ;
Entrainez-vous à marcher et à trinquer, dans l'attente de vos prochaines vacances !!

Pour Olivier; une marche le long de l'océan dès le lever du soleil, ce doit être grandiose par les couleurs de la mer, le calme des plages désertes, mais pour Ulysse et moi, cela doit finir par un petit bain, avant l'apéro et les saucisses grillées !!

Écrit par : Gibus | 08/01/2012

J'adore ! Mais je préfèrerais les (re-)faire en vrai. Les Cévennes me manquent... Amitiés et bonne année.

Écrit par : xavier | 08/01/2012

Un vrai plaisir de te lire et de savourer ton reportage.
Bonne semaine.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 08/01/2012

Bonjour Ulysse,

Quelle jolie balade sous ce beau soleil. Un lieu que je ne connais que de nom. Là, on se dit que la vie a du bon, surtout à travers votre regard sur les choses. Merci pour ce régal pour attaquer la semaine d'un bon pied. :)

Belle journée à vous Ulysse ;)
Martine

Écrit par : Martine | 09/01/2012

Mon dieu que j'aime,
Le pont du bout du monde
Que le soleil inonde
De ses reflets dorés
Mon dieu que j'aime,
Sous les bonnets oranges
Tous les visages d'anges
par ULYSSE cités ( parodie des enfants du PIREE)

Écrit par : ginette | 09/01/2012

Lutin bleu oui c'est en ce lieu même !

Marcelle je pense que tous ceux et toutes celles qui passent par ici sont des gens de bonne volonté

Xavier c'est sûr que c'est mieux de le faire que de le voi , mais à défaut !

Yvon merci pour l'appréciation

Martine puis je être indiscret. Quel est votre bon pied ?

Ginette c'est ton coeur qui nous inonde de soleil

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 09/01/2012

Bonsoir Ulysse

il y a déjà quelque temps que je ne suis venu prendre l'air en ces parages, perdu que je suis en mes grimoires...

Une lieu extraordinaire que nous avons un peu (un tout petit peu) parcouru en notre temps de jeunesse vaillante.

Une simple remarque : je me suis permi de sourire lorsque tu qualifies ces paysages de "déliquescents" !

Écrit par : jeandler | 09/01/2012

oui ces roches
sont belles
et vous
en passant
sonnez le réveil
juste le temps du passage

Écrit par : jeanne | 10/01/2012

De plus en plus en forme Ulysse.

Sur mon dernier billet, je t´ai nommé pour ce prix qui court les blogs, pour moi c´est une marque d´amitié, Ulysse

Écrit par : alba | 10/01/2012

C'est le type de rando que j'adore ! J'ai un peu crapahuté à l'azimut sur le Larzac, en autonomie (au risque de se perdre et tant pis le jeu en vaut tellement la chandelle, et puis il y a un peu de stress positif qui augmente le plaisir du palais, le soir au coin du feu de bois grésillant dans la cheminée....une semaine en février à Brouzes du Larzac)

Tes photos me font évidemment penser aus chaos (notamment celui de Montpellier le Vieux)

Écrit par : robert | 10/01/2012

Pierre le mot a été choisi à bon escient car ces roches sont dissoutes par la pluie....

jeanne j'aime bien ton expression "sonner le réveil" ....c'est un sentiment que j'éprouve souvent en randonnée

Merci Chantal pour cette référence amicale j'en suis enchanté

Robert on peut effectivement créer une infinité d'itinéraires et se perdre facilement dans ce dédales de rochers ruiniformes que l'on retrouve aussi plus au nord à Montpellier le Vieux

Belle soirée à tous

Écrit par : ulysse | 10/01/2012

Bonjour Ulysse,

Depuis deja quelques années je lis avec plaisir tes reportages. Malheureusement je peut que quelques semaines par an, suivre vos randonnees. Mais quelques, ma epouse et moi, ont été reproduit avec plaisir! Poursuivez avec votre belles photos des animaux secret de la region, et votre style d'écrire aimable. :-)

Dirk (Pays-Bas)

Écrit par : Dirk Schipper (NL) | 10/01/2012

Bienvenue Dirk sur mon blog .Je suis heureux que vous trouviez plaisir à me suivre ainsi que de vous donner quelques idées de randonnées. J'ai visité les pays-Bas il y a de nombreuses années et j'ai apprécié la gentillesse des gens et la beauté des villes et des canaux.

Écrit par : ulysse | 10/01/2012

bonsoir Ulysse,

j'ai l'occasion de voir ces superbes paysages régulièrement, je vais une fois par mois au Caylar (par l'A75),

tes photos sont superbes!!

Au plaisir de te lire à ton retour,

bien amicalement,

Laurent

Écrit par : laurent | 16/01/2012

Une bien belle balade encore.
Moi je veux bien marcher tant qu'on veut, c'est la grimpette qui me fait peur.

Écrit par : Pastelle | 18/01/2012

Hello les randonneux,
Quelles belles images... Je connaissais certains sites, mais d'autres ont l'air tout aussi époustouflants!
Pour ma part, le treak ne me convient pas plus que ça: fracture du péroné, luxation importante de la cheville et arrachement des ligaments. Résultat: opération, plaques et broches, et 6 semaines d'immobilisation. Quelle guigne! On verra pour la suite.
Continuez à randonner pour notre plaisir des yeux.
PAF

Écrit par : PAF | 23/02/2012

Bienvenue PAF sur mon blog je suis désolé de ce qui vous est arrivé je vous souhaite de vous remettre très vite

Écrit par : ulysse | 23/02/2012

Te voilà revenu parmi nous, en pleine forme.

Écrit par : alba | 24/02/2012

Les commentaires sont fermés.