suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/04/2012

En route pour Caïssenols !

 

JE VOUS INVITE A SUIVRE LA SUITE DE MON REPORTAGE SUR KARUKERA  - LE MOULE ET LA POINTE DE LA GRANDE VIGIE - SUR MON AUTRE BLOG PIQUESEL 

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Après quelques billets consacrés à des visites "culturelles" qui ne vous ont pas, chères lectrices et chers lecteurs, laissés indifférents - et je vous en remercie - je reviens à ma passion première : la randonnée. Car si l’on veut mener loin sa monture et mener une vie harmonieuse il faut respecter la devise de ce bon vieux Juvénal « mens sano in corpore sano » c’est à dire qu'il faut prendre autant soin de ses guiboles que de son cibloulot.

Ainsi, sortis de la torpeur hivernale par un soleil précocement chaud, notre petit groupe d’amis prend le chemin qui mène à Caïssenols, un magnifique hameau ruiniforme des hauts cantons de l’Hérault (commune de Rosis) et qui a été restauré par un groupe de jeunes bénévoles au cours de l’été 2011 à l’initiative des associations « Caissenols ». Bravo les jeunes !

Nous progressons dans un tapis de feuilles de châtaigniers, accumulées dans le creux de la draille qui, partant de Compeyre, monte vers la Serre de Mare. Elles protestent bruyamment d’être ainsi piétinées, ce qui fait qu’on ne s’entend plus penser ! Car oui nous pensons quand nous marchons, à des choses plus ou moins prosaïques, certes, qui vont de la chasse d’eau qui fuit et qu’il va falloir réparer, au cubi de vin qu’il va bientôt falloir renouveler ou bien encore à la théorie selon laquelle les galaxies auraient été créées par les "trous noirs" !

 

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Ces vastes châtaigneraies, aujourd’hui abandonnées et malades, étaient autrefois exploitées, la châtaigne ayant été longtemps le « pain » des montagnards . Les châtaignes récoltées étaient, en effet, séchées au moyen de feux de houilles dans des « secadous », qui tombent aujourd’hui en ruine, pour produire le châtaignon, base de l’alimentation hivernale.


caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Parvenus au pied de la Serre de Mare, nous entendons soudain un grognement : à notre grande stupeur - ou frayeur pour certaines, car bien évidemment les hommes n’ont jamais peur - un ours dressé sur ses pattes arrières émerge des genêts ! Sans doute a-t-il fui les Pyrénées, pourchassé par ceux qui n’aiment les animaux que soumis, bêlants, émasculés ou dans un étal de boucherie. Pour ces gens là, la nature est une source de revenus mais surtout pas d’épanouissement ou d’émerveillement.

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Laissant l’ours à ses rêveries, nous entamons l’ascension de la Serre de Mare dont l’épiderme se délite sous l’effet des intempéries. Nul hélas n’échappe à la loi de l’entropie, même les montagnes qui semblent pourtant, à nos yeux,  immortelles.

 

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Après une bonne demi-heure de marche, nous arrivons sur le plateau sommital de la Serre où la beauté du panorama s’impose à nos pensées triviales. La randonnée a pour vertu de nous purger des miasmes de nos vies quotidiennes, nés des incontournables contraintes et obligations de l’existence. Elle permet de les mettre quelques instants entre parenthèses et de nous insuffler ainsi un incommensurable sentiment de liberté.

 

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Nous voguons sur un océan de genêts parsemé d’écueils rocheux, les voiles de notre âme gonflée par un vent de liberté ! Oubliés la chasse d’eau qui fuit ou le cubi à remplacer ! (oui même ça !)

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Par endroits le spectacle est tel qu’il nous immobilise, nous hypnotise et nous fait nous demander : « Quel est le sens de la destinée humaine dans cette immensité ? » et accessoirement « Au fait, est ce que j’ai bien pris la bouteille de rosé ? ».

 

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Puis nous abordons la descente vers le portail de Roquandouire où passe le chemin qui mène au hameau de Caïssenol. Certains d’entre vous penseront que le plus dur est fait . Que nenni ! La descente sur ces chemins pierreux est souvent plus pénible que la montée, car les pierres y manifestent un esprit facétieux cherchant à tout moment à vous déstabiliser et à vous envoyer le cul par dessus tête. Situation qui a certains moments de l’existence n’est pas forcément désagréable, mais pas sur le flanc d’une montagne !

 

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Mais c’est finalement sans encombre que nous parvenons au hameau dont les portes sont plus que patinées . Y poser la main c’est saisir celles de dizaines de fantômes qui ont vécu ou sont passés ici au cours des siècles passés. 

 

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Le cadran solaire nous confirme le message qui monte du tréfonds de nos êtres : il est l’heure de pique-niquer !

 

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Les préoccupations triviales reprennent alors leur emprise sur nos consciences exaltées. Un bruit de bouchon nous ramène définitivement sur terre et nous sacrifions avec volupté aux nécessités existentielles ! Un conseil, si vous aimez les petits vins « sympas », octroyez vous un vin du Domaine de l’Octroi ! Mais pensez à inviter votre copine Modération !


caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

L’héritage de la civilisation romaine n’est pas constitué que de vieux monuments, elle nous a également légué « la sixta hora », le repos de la sixième heure du jour, qui répond au demeurant aux exigences de notre rythme chronobiologique et qui est devenue chez nous « la sieste ». A cet égard, la civilisation du sud qui la pratique avec assiduité est, à mon humble avis, supérieure à celle du nord, influencée par le stakhanovisme germanique. Notre petit groupe, constitué donc de gens hautement civilisés, ne saurait manquer un seul jour au respect de cette antique tradition.


caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Et c’est ainsi que regonflés à bloc, nous prenons le chemin du retour d’un pas vénusial (plus rapide que « mercurial » mais un peu moins que « martial » selon le Petit Marcel) jouissant de cette intrusion intempestive du printemps en hiver (nous étions le 7 mars !)

caïssenol,rosis,compeyre,domaine de l'octroi

Nous repassons par le portail de Roquandouire, que nous avons traversé à l’aller. Mais soucieux de laisser nos amylases, nos protéases et nos lipases faire tranquillement leur travail, nous évitons le chemin, pris le matin qui monte au sommet de la Serre, pour emprunter celui qui la contourne par la gauche.


Courageux , mais pas trop , nous sommes !!!

Texte @ Photos Ulysse (sauf la pénultième)

Commentaires

Ah! je suis contente de retrouver les randonnées! En voilà une magnifique et si bien racontée! Il devait faire bon stationner dans ce village restauré que malheureusement, tu nous a peu montré.

Écrit par : Patou | 02/04/2012

Belles photos, mais pkoi t'as pas pris l'ours ? :-)
Et la copine Modération elle est toujours là, fidèle au poste avec son tire-bouchon à la main.
Belle journée Ulysse et BonApp

Écrit par : H-IL | 02/04/2012

Cette promenade est encore du bonheur, de a à z !
Belles photos, jolis clins d’œil, beau partage.
Merci pour tout ce que tu nous offres, tu fais revivre en moi des souvenirs épineux dans les châtaigneraies !
Bises & bonne semaine.

Écrit par : Michèle | 02/04/2012

quel bonheur de te lire... il y en a un qui a eu le courage de porter la bouteille!!
superbes photos..
je n'avais pas trop saisi que eldorad'Oc et Piquesel étaient rédigés par la même personne.. mais, je ne m'intéresse qu'aux articles sans trop chercher le ou la blogueuse.. pas terrible de ma part..mais je blogue ainsi passionnée de randos et de photos. sans chercher de contact..je randonne seule.
de très belles images de passionnés à chaque fois; je t'en remercie.

Écrit par : telos | 02/04/2012

L'arrivée vers les sommets doit récompenser vos efforts et je vois qu'ici ou ailleurs la boisson est l'élément indispensable à vos déplacements. D'ailleurs, je me demande si la sieste ne serait pas plus une nécessité pour cuver les 13°5 contenus dans le Loctroi que pour vous reposer de cette marche.

Écrit par : Monia | 02/04/2012

bonjour Ulysse . superbe cette randonnée . je suis comme toi , je me pose beaucoup de questions devant tant de splendeurs . dire que la majorité des gens ignore jusqu'à leur existence .
je te souhaite une belle journée

Écrit par : jean-pierre | 02/04/2012

Après t'avoir lu, après avoir admiré tes photos, je suis remontée là-haut au sommet de ton blog avec ma roulette de souris et ... je ne trouve pas la liste des tes livres !!??? pas encore écrit? mais qu'attends-tu ? tu as les photos et tes textes sont un régal !
Merci beaucoup Ulysse. Bravo aussi à la belle équipe de randonneurs.
A très bientôt et gros bisous

Écrit par : mamychachat | 02/04/2012

Superbe endroit, ce hameau de Caïssenol, on ne s'en lasse jamais, quelle que soit la saison.
Combien d'amis avons-nous déjà emmené sur ce site ?

Écrit par : GIBUS | 02/04/2012

Patou j'ai déjà publié quelques photos de ce hameau mais j'en posterai de nouveau la prochaine fois que j'irai. Promis !

HIl sans la copine Modération qui veille sur nous on ne serait plus de ce monde !

Michèle ah tu connais aussi le bonheur de récolter les châtaignes !

Telos la rando est une source qui nous redonne de l'énergie ..ce n'est donc pas un problème de porter des bouteilles !

Monia le vin est notre principal carburant et au moins ça n'émet pas de CO2 !

jean Pierre mieux vaut peut être qu'il n'y ait pas des millions de personnes sur les sentiers de randonnée !

mamychachat merci pour ton compliment mais il me suffit de mettre ma prose en ligne et de sauver ainsi des arbres vu les milliers de livres que l'on publie et qui ne se vendent pas.

Gibus merci d'ailleurs de me l'avoir fait découvrir !

Écrit par : ulysse | 02/04/2012

C'est bien connu, pour ne pas faire de bêtise, il faut réfléchir et pour réfléchir, il faut soit marcher au pas plutôt vénusial pour moi, soit encore mieux se poser. La sieste permet de digérer ses réflexions. Je pense que c'est grâce à la sieste que les gens du sud sont moins intéressés par l'abattage des autres humains.Laissons cela, en effet aux peuples stackanovistes. La sieste nous évite aussi de tomber plus bas. A bientôt, attention, c'est la période où, il faut marcher sur des oeufs!

Écrit par : Béal Arlette | 02/04/2012

Ah !! Ces randos,un pur bonheur et en plus,avoir un conteur,comme toi,c'est "divin"..Non,pas "du vin",mais "divin"...Oui,enfin,on s'emmèle les crayons avec ton rosé.

Merçi pour ce bon moment et ces merveilleuses photos,d'une nature si généreuse.Aimée

Écrit par : Aimée | 02/04/2012

Une randonnée et des images qui peuvent que nous faire dire combien nous devons être respectueux de ce que la Terre nous donne gratuitement, ses paysages et combien nous devons la préserver ;)
Bonne soirée !

Écrit par : Urban | 02/04/2012

une très belle promenade et comme toujours les couleurs sont superbes et les paysages aussi ; je ne m'en lasse pas. Bonne soirée

Écrit par : andrée :0071: | 02/04/2012

une très belle promenade et comme toujours les couleurs sont superbes et les paysages aussi ; je ne m'en lasse pas. Bonne soirée

Écrit par : andrée :0071: | 02/04/2012

Bonjour Ulysse,
Voilà encore une belle randonnée racontée avec ton humour caractéristique :-)
N'étant pas un randonneur dans l'âme, mes pensées sont plutôt plus prosaïques lorsque je me ballade en terrain accidenté du genre "quand est-ce que cette montée va finir @#!& §"....
Amitiés,
Frans

Écrit par : Frans | 02/04/2012

BONNE SOIREE EN CE DEBUT DE SEMAINE

Écrit par : micha | 02/04/2012

Tu parles Charles ! Le cubi à remplacer pouvait bien se faire oublier, de même que le terrible doute concernant l'éventuel oubli du rosé puisque la bouteille de Merlot, elle, était bien dans le sac à dos !
Amitiés
Olivier 33

Écrit par : Olivier33 | 02/04/2012

Bravo encore une fois, prendre soin "de ses guiboles, de son ciboulot" et de son gosier , y'a du goulot dans l'air ! et cela devient difficile à prononcer pour le "cibloulot" et les hallucinations qui s'en suivent vont avec ! mais le paysage hou la la!! en fait la bouteille n'entrave en rien la beauté des lieux secs bien trop secs qu'il faut bien dans une telle randonnée savoir se désaltérer intelligemment, je crois avoir compris qu'en cela vous connaissez le remède!!

Écrit par : monique | 03/04/2012

Je note sur mon agenda : "demain, penser à aller visiter 2 blogs, Biker et Ulysse"...sans faute..1 heure du matin n'est pas une heure raisonnable pour sonner à la porte..

Écrit par : juliette | 03/04/2012

Vous avez de la chance de pouvoir encore le faire.... quel spectacle de là haut... Belle journée.

Écrit par : patriarch | 03/04/2012

Ulysse,
vous qui :
-ne rêvez pas d'argent,
-nous faites rêver en trottant par monts et par vaux.
-êtes si terre à terre et dans l'eau bien souvent ;-))
-sans tambours ni trompettes, mais avec Eldorad'Oc et Piquesel
-nous donnez tant à partager
Je vous dis que..........j'admire tout ça !!!

Écrit par : Arécol | 03/04/2012

Mon dieu (oups ça m'a échappé) il existe encore des endroits aussi déserts, aussi beaux, aussi immenses... où la main de l'homme n'a pas encore mis le pied, ni le souk, ni le béton, ni le pognon ?
Ces grands espaces mi-rocheux, mi-boisés me font toujours rêver...
Je ne connais pas le côté montagneux dont vous nous faites ici l'éloge Ulysse, mais ça doit être un prolongement de "nos Cévennes" plus à l'Est.
Et en Cévennes aussi le châtaignier était l'arbre à pain et j'ai noté quelques petites différences d'appellations dans la manière de les accommoder : ici on les fait sécher dans des "clèdes" un cabanon à deux étages où au 1er couve un feu de bois plutôt fumant et au 2nd les châtaignes se transforment peu à peu en "blanchettes". Et pour les manger ben on fai(sait) un bajana (une soupe pour les réhydrater)
C'est beau les échanges culturels autour d'un bon Merlot... vous ne me ferez pas payer l'octroi au moins ? ;-DDD

Écrit par : Pat | 03/04/2012

Je suis fan de ces randos où l'on se retrouve presque seul ! Je te souhaite une agréable journée

JP

Écrit par : jpla | 03/04/2012

J'aime bien chausser mes chaussures de marche virtuelles pour vous accompagner dans votre randonnée..Les chemins m'avaient l'air fort caillouteux, à voir la 1ere photo..
C'est incroyable, comme, plus on vieillit, plus on aime marcher..Est-ce pour ménager sa monture et son coeur ?..Ma mère, 85 ans marche mieux que moi...Je marche virtuellement dans ma tête avec les blogs tel que le tien..Comme un nouveau né, ce sont sans doute les 1ers pas qui coûtent..
Il faudrait vraiment que je pense à m'y mettre sérieusement, les 2 malheureux km par semaine que je fais dans mes jolis parcs, ce n'est pas ça qui me permet de m'éloigner du quotidien..
Quelqu'un demande où se trouve la liste de tes livres ? Cette personne a raison...Lire virtuellement, c'est bien, mais toucher du papier, c'est comme toucher un arbre, ça vit un livre..Jeter un livre, ça jamais, ce serait comme couper un arbre.. Un livre, ça se garde pendant des siècles, tandis que les écrits virtuels vont disparaitre..J'espère que tu les imprimes au moins (sur du papier)..Si tu publiais un jour tes randonnées, nous serions tous, j'en suis sûr tes 1ers clients..

Bon, sur cette jolie balade revigorante, je m'en va faire une petite balade dans les îles..J'adore aussi l'air marin..

Écrit par : juliette | 03/04/2012

Bravo, j'adore ton humour et ta manière très réaliste de raconter les choses. Tu penses à la chasse d'eau ?? il m'est arrivé d'y penser aussi et à bien d'autres petits soucis de la vie. Je dois dire que les grands thèmes philosophiques ne m'effleurent pas trop l'esprit quand je suis en rando. Il faut regarder où on met les pieds et l'oeil est toujours à l'affut pour faire un beau ou insolite cliché.
Alors, il était bon le rosé ?
Bon mardi à toi, bisous.

Écrit par : chantal | 03/04/2012

un bon bol d'air même au travers de mon écran ... bonne journée ulysse

Écrit par : dom | 03/04/2012

Arlette vous avez raison , gare aux omelettes !

Aimée quand on s'emmêle les crayons ou les pinceaux c'est là que l'on est le plus créatif !

Urban oui il nous faut la préserver mais il y a du boulot quand on voit la négligence qui sévit partout !

Andrée moi non plus je ne m'en lasse pas car quand je retourne aux mêmes endroits ce n'est jamais le même spectacle

Frans mais il faut reconnaître que quand on est en haut, quel plaisir !


Olivier de toute façon il y a toujours quelqu'un dans le groupe qui a un flacon !

Monique vous avez compris que sous toutes les latitudes nous connaissons tous les bons remèdes

Patriarch j'en profite au maximum car je sais qu'un jour hélas je devrais y renoncer !

Arécol c'est un grand plaisir de partager cela avec vous et mes autres fidèles lectrices et lecteurs

Pat oui vous avez raison l'Espinousse où se situe Caïssenols prolonge les Cévennes à l'ouest. La richesse et diversité des traditions est infinie et il nous faut les préserver à tout prix. Quant à l'octroi je vous en fais cadeau pardi !

Jpla on peut choisir d'y venir seul ou entre amis ...ce qui est fort sympatique aussi !

Juliette je ne saurais que trop te recommander d'acheter de bonnes chaussures si tu te mets à la marche à pied car le pied c'est le capital du marcheur et d'acheter une boussole pour éviter de te retrouveraux portes de Shangaï et de Tombouctou . Tu n'imagines pas le nombre de marcheurs que nous croisons avec Gibus qui ne savent plus où ils sont ou qui croient être là où ils ne sont pas !! Pour les livres j'en ai écrit deux ou trois mais je n'ai pas trouvé un éditeur pour les éditer alors je les garde pour moi.

Chantal oui c'est important de regarder où on met les pieds sur certains chemins si on ne veut pas finir avec une chemise ...de plâtre ! le rosé était délicieux Merci

Dom heureusement qu'il ne pleuvait pas car pour l'écran cela aurait été désastreux !

belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 03/04/2012

Une belle randonnée sous le soleil avec un éloge de la sieste(je suis d'accord), un zestz de provoc envers les femmes et un haut moment philosophique devant les montagnes bleues comme je les aime.
Un régal!

Écrit par : Maïté/aliénor | 03/04/2012

Moi je suis déjà épuisé rien qu'à lire le compte rendu de ta randonnée ! quel courage ! moi 5 ou 6 kms à plat ca me va mais pas plus ! :-) :-)
amicalement

Écrit par : jacques robert | 04/04/2012

C'est fou comme de loin, de simple roches peuvent ressembler à des citadelles humaines et comme s'en approchant, on se réjouit d'autant de l'inspiration qui fut donnée à ceux qui les construisirent, rien qu'en regardant la nature...

Écrit par : Viviane | 04/04/2012

Suis d'accord avec la devise de " Juvenal " ; la montagne n'est pas un stade , se nourrir des paysages magiques et de son histoire est important .
Sympa ton reportage !

Écrit par : montcalm | 04/04/2012

Maïté vous avez compris que je me moque aussi de la prétention des hommes à n'avoir jamais peur !

Jacques à chacun sa mesure

Viviane tout part de la nature et tout y retourne

Montcalm non la montagne n'est pas un stade c'est une école de vie

Écrit par : ulysse | 04/04/2012

La table de Caissenols-le-Haut est certes aux dimensions confortables pour une sieste, elle manque tout de même un peu de moelleux.

Écrit par : bernard | 04/04/2012

Merci pour cette belle promenade superbement illustrée.
Bonne fin de semaine.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 04/04/2012

Encore faudrait-il savoir servir d'une boussole et savoir se diriger d'après le soleil..Le soleil se lève bien à l'Est, mais, si le temps est gris, comment tu fais pour te diriger par exemple sur le plateau du Larzac, si tu es perdu..
Pour les livres, n'as-tu jamais essayé de d'auto-éditer ? et de diffuser toi-même tes livres, en les déposant dans des bibliothèques ou autre endroit..Mon mari a un oncle, un autodidacte qui n'est jamais allé à l'école ou si peu..Il écrit des sujets très ardus, s'auto-édite, tiens, je crois à St Amand Montrond, dans le Cher, une petite maison d'édition...Hélas, ça ne lui laisse rien, une fois payée l'édition...Au moins, lui, a essayé que je me dis..Je n'ai pas ce courage là..

Écrit par : juliette | 04/04/2012

Bernard comme on a l'habitude des nuits en refuge on est Gibus et moi un peu fakirs !

Yvon le Languedoc est une source inépuisable de photographies

Juliette pour t'orienter en cas de brouillard c'est simple tu téléphones au village le plus près afin qu'il fasse sonner la cloche de l'église et tu te diriges vers elle. S'il n' y a pas de village à coté tu implores Vichnou, Allah jéhovah le grand manitou, il y en a bien un qui finira par te répondre ! Quantt à l'auto édition c'est trop de boulot et je suis un peu paresseux mais merci de l'intérêt que tu portes à ma prose. Finalement les lecteurs et lectrices de mon blog suffisent à mon bonheur

Écrit par : ulysse | 05/04/2012

C'est sûr, la marche active nos pensées
et je suppose que, tout en marchant, tu penses aussi à ce que tu vas nous écrire ensuite et comment tu vas nous surprendre par quelque réflexion inattendue...en tout cas , c'est toujours un plaisir de te lire

Écrit par : gazou | 06/04/2012

C'est fou toutes les notes que j'ai laissé passer, en peu de temps... Le Canigou au loin, et Carcassonne. Mais cette première sortie je ne la loupe pas, histoire de se dégourdir les jambes et de se dérider les poumons.

J'aime ces portes ancestrales et campagnardes au bois satiné, à la douceur du velours, sous la main.

Écrit par : jeandler | 06/04/2012

Gazou l'inspiration commence effectivement en marchant mais aussi après coup en regardant les photos car de certaines d'elles jaillit soudain une idée , une histoire !

Pierre le temps passe si vite. Moi aussi je laisse passer de belles découvertes On ne peut hélas tout voir

Écrit par : ulysse | 06/04/2012

Cher Ulysse,
nous sommes,
et c'est assez,
beau mois d'Avril.

Écrit par : michel, à franquevaux. | 07/04/2012

là tu me gâtes,de la pierre et du bois

Écrit par : l'Angevine | 07/04/2012

Michel oui nous sommes et soyons le de toutes nos forces !

L'Angevine et rien que du bio !

Écrit par : ulysse | 07/04/2012

Merci pour le partage et la découverte. Joyeuses Pâques.

Écrit par : Fethi | 08/04/2012

Fethi bienvenue sur mon blog , le plaisir du partage est réciproque

Écrit par : ulysse | 08/04/2012

salut amis caissenolien je voulais juste rectifier, l assos concordia n a pas participer au chantier 2011.c est les diferentes assos caissenols qui entretienent le lieux depuis le debut des annees 60 ,concordia etais presente en 2006 pour la sauvegarde du refuge apres l incendit.

Écrit par : olivier | 09/04/2012

Olivier bienvenue sur mon blog merci pour les infos je vais rectifier de ce pas et encore bravo pour le travail accompli

Écrit par : ulysse | 09/04/2012

Les commentaires sont fermés.