suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/03/2012

Allons dire adieu à l’hiver à Colombières

Je vous invite à suivre le 9ème épisode de mon reportage sur Karukera - la chute Moreau - sur mon autre blog PIQUESEL

caroux,colombières,tortue,mouflon

Dans la plaine de l’Hérault le printemps s’est précocement  installé avec, d’ailleurs, des faux airs d’été. L’eau manque déjà comme en plein mois d’août et les plantes qui sortent de leur torpeur hivernale plongent désespérément leurs racines dans un sol desséché.

Aussi, avec notre long  périple à Karukera,  Gibus et moi n’avons pas eu notre comptant d’hiver. Nous décidons donc d’aller lui dire adieu pendant qu’il est encore temps sur les hauteurs du Caroux,  en passant par les Gorges de Colombières.

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Un serpent de brume est lové dans la plaine de l’Orb dont on devine les eaux sous le voile luminescent.

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Nous empruntons le chemin qui passe par le col de la Buffe qui  offre des vues plongeantes sur le torrent d’Arles, dont les eaux tumultueuses se jettent dans l’Orb.   Il faut espérer que les rochers  que l’on aperçoit ici ne sont pas sujets au vertige, car aucune âme charitable ne viendra leur prêter main forte pour les changer de lieu.

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Nous arrivons sur le plateau sommital du Caroux et saluons  le jeune hêtre qu’un oiseau ou le vent facétieux a semé là, à une lieue de ses congénères. Chaque fois que nous passons ici nous ne manquons pas de prendre de ses nouvelles. La  compagnie des siens lui manque, certes, mais il s’est fait de nombreux amis parmi les randonneurs et la sollicitude des humains, nous confie-t-il,  lui fait chaud au cœur.

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Nous traversons la tourbière située au cœur du plateau sommital, précieuse réserve d’eau qui alimente les torrents du Caroux  et qui elle aussi, hélas,  semble affecté par la sécheresse qui sévit dans la plaine. Economisons l’eau, plus nécessaire à nos vies que le pétrole ! C’est, d’ailleurs pourquoi, Gibus et moi, par pur civisme écologique, nous désaltérons plus volontiers avec du vin que de l’eau!

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Nous croisons un spécimen rarissime de Tortue Carouxienne, vieille de quelques millions d’années. Comme elle fait la sieste nous passons notre chemin sans la déranger, connaissant le délice que cet abandon diurne aux bras de Morphée procure, étant nous même de fidèles adeptes.

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Approchant du bord du plateau, nous découvrons au loin vers le sud-ouest, au delà d’un océan de monts bleutés, la Méditerranée que le soleil amoureux pare d’or.

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

En regardant plus à l’ouest, le Canigou, avant-poste de la chaîne des Pyrénées, s’impose dans le paysage. Sa vue fait revivre les émotions que nous avons éprouvées à le gravir un jour de juin quand il était couvert de genêts et de rhododendrons en fleurs.

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Dans le secret de nos coeurs nous le saluons  et le remercions de nous avoir, ce jour là,  magnifiquement accueillis. Pour sûr, nous retournerons le voir bientôt.

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Le soleil ayant fini par réchauffer l’atmosphère, nous quittons nos anoraks et nos polaires et nous disons adieu à l’hiver, où plutôt au revoir, car malgré le réchauffement climatique en cours le Caroux n’est pas près d’avoir le climat de l’Amazonie !

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Dans ces amas de rochers érodés, celles et ceux qui ont longtemps pratiqué dans leur enfance les « dessins devinettes » où il fallait chercher un animal dissimulé dans les frondaisons d’une forêt verront peut-être un lion couché ! Le voyez- vous ? Non !  Allez un petit effort, concentrez vous sur les rochers à gauche au premier plan. Vous voyez son faciès pointu et son œil ainsi que sa patte allongée devant lui? Oui ! Bravo, vous avez su garder votre âme d'enfant !

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

Le chemin pentu que nous empruntons pour descendre est heureusement bordé d’arbres qui nous permettent de nous raccrocher à leurs branches ! Sans leur précieuse assistance nous risquerions d’aller nous fracasser sur les rochers en contrebas.

 

 

caroux,colombières,tortue,mouflon

L’autre solution était de descendre en empruntant la paroi ! Dans une autre vie peut-être....... si nous sommes mouflons, ce qui n'est pas exclu, car le "Grand Manitou" la-haut qui décide de tout sait bien que nous envions ces agiles quadripèdes qui passent leurs nuits et leurs jours sur le Caroux !

 

Texte & Photos Ulysse


19/03/2012

Images de Carcassonne !

 

JE VOUS INVITE A ALLER DECOUVRIR LE 8ème EPISODE DE MON REPORTAGE SUR KARUKERA SUR MON AUTRE BLOG PIQUESEL  : LE SENTIER DE L'ACOMAT

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Connaissez vous la région du Carcassès ? Personnellement, j'avoue que je n’avais pas conscience de son existence avant de me rendre à Carcassonne, dont elle est la capitale économique. De fait cette région, située entre le Minervois, le Cabardès et les Corbières, constitue un point de passage obligé entre Aquitaine et Languedoc, ce qui – les hommes étant ce qu’ils sont - a logiquement conduit les maîtres des lieux à édifier une cité fortifiée pour contrôler la circulation des personnes et des biens.

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Les romains en ont été les premiers bâtisseurs afin d’assurer la sécurité de la route du vin - en matière de rapine, le vin est, par nature, ce qui s’écoule le mieux ! – route qui reliait le bassin méditerranéen au reste de la Gaule. La partie la plus ancienne des murailles date d’ailleurs de cette période. La cité est ensuite  occupée  par les Wisigoths au Vème siècle, emmenés par Athaulf, beau frère d’Alaric, le pilleur de Rome en août 410, date considérée comme la fin symbolique de l’Antiquité. Puis par Clovis, qui bat les Wisigoths à Vouillé en 507 et les chasse de Carcassonne. Viennent ensuite les arabes qui sont expulsés en 759 par Pépin le Bref -  géniteur de Charlemagne et non inventeur du parapluie comme on pourrait le penser -  qui en fait un comté franc.

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Mais moins solide que les murailles de Carcassonne, l’empire carolingien s’effondre et ce sont les Trencavel, les seigneurs méridionaux les plus puissants après le Comte de Toulouse et le roi d’Aragon et qui possèdent déjà Béziers, Albi et Nîmes, qui font main basse sur la cité.

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

 

On pourrait croire que les formidables murailles  en partie dressées par les Trencavel  ont rendu la ville invincible. Hélas, bien qu’elles aient résisté à tous les sièges, elles n’ont pas empêché la ville de tomber aux mains de l’ennemi pendant l’un des ignominieux épisodes de l’histoire de France : la croisade contre les albigeois (ou cathares).

 En effet, Arnaud Amaury , légat du pape innocent III et grand criminel de guerre après avoir pillé et détruit Béziers où s’étaient réfugiés des cathares ( il prononça à cette occasion ces mots célèbres « tuez les tous, dieu reconnaîtra les siens") fait le 2 août 1209 le siège de Carcassonne défendue par le vicomte  Raymond Roger de Trencavel.

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Ses tentatives d’envahir la ville restent vaines mais  après un siège de dix jours l’eau  vient à manquer aux assiégés du fait de la canicule qui a asséché les puits. Suite à l’intervention d’un messager, Raymond-Roger de Trencavel voulant éviter  le massacre de ses sujets se rend au camp des Croisés pour négocier la reddition de la ville. Le quinze août,  les habitants de Carcassonne quittent la ville  en abandonnant tous leurs biens. Toutefois, seule faveur accordée au vicomte de Trencavel, les « Parfaits »  (cathares) ne sont ni inquiétés ni appréhendés. Mais Arnaud Amaury manquant à sa parole met le vicomte  en prison où il meurt bientôt.

Les rois de France vont ensuite utiliser Carcassonne comme ville clé de leur système de défense de la frontière espagnole jusqu’à la signature du traité des Pyrénées en 1659 entre Louis XIV et Philippe IV d’Espagne. C’est pendant cette période que sera élevée l’enceinte extérieure qui entoure aujourd’hui la cité

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Sur une muraille jouxtant l’une des portes d’accès à la cité a été plaqué le buste d’une accorte  femme aux formes généreuses, élégamment vêtue et coiffée. J'ai pensé tout d'abord qu'elle était le symbole de l’intense activité drapière qui a fait la fortune de la ville aux XVIème et XVIIème siècles et permis la construction des belles demeures que l’on y voit. Mais Hélène, qui tient un blog fraternel et poétique, estime, dans un commentaire, qu'il s'agit plutôt de Dame Carcas dont voici l'histoire :

Selon la légende, l'armée de Charlemagne faisait le siège de la Cité  occupée par les Sarrasins et commandée par une princesse – dame Carcas –  après la mort de son mari.  Au début de la sixième année du siège, la nourriture et l'eau vinrent à manquer. Dame Carcas décida  alors de faire  l'inventaire des réserves. Les villageois lui amenèrent un porc et un sac de blé. Elle décida de nourrir le porc avec le sac de blé, puis de le précipiter depuis la plus haute tour de la Cité au pied des remparts extérieurs.
Charlemagne et ses hommes, croyant que la Cité débordait encore de vivres au point de gaspiller un porc nourri au blé, leva le siège. Voyant l'armée de Charlemagne quitter les lieux, Dame Carcas remplie de joie par la victoire de son stratagème décida de faire sonner toutes les cloches de la ville. Un des hommes de Charlemagne s'écria alors : "Carcas sonne !", donnant ainsi son nom à la ville.

 

 

  

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Le château situé à l’intérieur des enceintes est antérieur à cette période puisqu’il a été construit par les Trencavel à l’emplacement d’une villa gallo romaine. Sa restauration par Viollet Le Duc est controversée car les toits pointus qui coiffent les tours sont inspirés de ceux que l’on trouve dans le nord, mais malgré quelques erreurs on ne peut que saluer le génie de cet homme qui a sauvé de la ruine cette cité


carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Nous voici au pied de la basilique Saint Nazaire, autre chef-d’œuvre de la cité,  Cet édifice composite juxtapose une nef  romane du XIIème siècle ainsi qu’un transept et un choeur gothiques  élevés  à partir de 1269, date à laquelle Louis IX concède à l'évêque  le droit d'empiéter de deux cannes sur la voie publique. L’on voit à cette décision  que l’esprit tatillon et tentaculaire de l’administration centrale française a de lointaines racines !

 

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Elle est ornée de gargouilles particulèrement expressives, leur aspect terrifiant étant destiné à effrayer le Malin .

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

On peut ses'interroger sur leur efficacité, sachant ce que l’on sait de la vie des hommes d’église de l’époque !

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Celle-ci, qui se bouche les oreilles, nous signale ainsi qu’elle reste sourde aux voix du diable qui pourrait la tenter. Mais la tentation prend d’autres formes et je doute, vu le gosier qu’elle a, qu’elle saurait résister à un flacon de cabernet du Domaine Loupia.


carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

La basilique comporte de superbes vitraux des XIIIème et XIVème siècles, dont l’un représente l’Arbre de Jessé  qui établit la généalogie de Jésus. C’est en le contemplant que je me suis demandé si l’on n’avait pas des ancêtres communs, car le vieil homme en haut à droite ressemble comme deux gouttes d’eau à mon grand père paternel. 

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Un autre représente l’Arbre de Vie où l’on voit Adam et Eve succomber à la tentation. On ne peut pas leur en vouloir, car il faut dire que les pommes sont bien appétissantes et ma foi on  ne sait pas ce que l’on aurait fait à leur place. Enfin, pour être honnête,  moi je sais !

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Les soldats qui arpentaient autrefois les ruelles de la cité ont tous remisé leurs armures  et les seules hordes qui aujourd'hui y déferlent sont celles – pacifiques- des touristes qui viennent y ressentir le frisson de l’histoire,  avec pour seul risque de se retrouver avec un cornet de frites indigestes  ou un coca-cola tiède à la main. Ce qui est quand même mieux que de finir au pilori  ou sur un bûcher (enfin pour le coca-cola, ce n'est pas sûr !).

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Plutôt que le vacarme des armes qui s’entrechoquent et des cris guerriers, la ville offre aujourd’hui à ses visiteurs la musique emballante d’un groupe de jazz à la vitalité communicative.

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

A l’encontre des trompettes de Jéricho ces instruments n’ont pas ébranlé les murailles de Carcassonne, mais ils ont fait trembler mes gambettes et mon cœur. La musique adoucit les moeurs c’est bien connu, sauf la musique militaire bien entendu !

 

carcassonne,coca-cola,tentation,gargouille

Et voilà la visite est terminée, mais il y a encore tant d’autres choses à voir, que, j’en suis sûr,  vous y reviendrez !

 Texte (sauf légende)  @ Photos Ulysse

 (Reproduction interdite sans autorisation de l’auteur),

13/03/2012

Il n’y a plus de cour d’amour aux châteaux de Lastours

 

Je vous invite à aller lire la septième partie de mon reportage sur Karukera (chute du Carbet et plage de Roseau) sur mon autre blog PIQUESEL en cliquant ICI

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

En ces temps de crise où  notre pouvoir d’achat est en berne, où les sardines se vendent au prix du turbot, le litre d’essence au prix du Chanel N°5  et que le gramme de Carambar est vingt fois plus cher qu’à son lancement en 1954, je  vous  confie une information d’une valeur inestimable ! Je connais un endroit où vous pourrez vous « payer » quatre châteaux pour le prix d’un ! Sympa l’Ulysse, non ? C’est à Lastours, modeste et joli village de l’Aude, situé au cœur du Cabardè non loin de la cité de Carcassonne, que vous pourrez réaliser cette fabuleuse affaire.

Mais rendez vous d’abord au belvédère de Montfermier – situé au dessus du village - d’où vous aurez une somptueuse (et gracieuse) vue d’ensemble sur les quatre châteaux. Vous les découvrirez fièrement dressés sur un promontoire rocheux bordé au sud par le Grésillou et au nord par l’Orbiel dans lequel le premier se jette avec nonchalance (on est dans le sud !). On aperçoit de gauche à droite le château de Cabaret, la Tour Régine, ainsi que les châteaux de Surdespine et de Quertinheux.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

 Le départ de la visite se fait à partir de l’ancienne usine textile située en plein cœur du village, transformée en centre d’accueil. On accède aux châteaux par le « trou de la cité »  galerie souterraine d’où, selon une légende,  partirait un tunnel vers la Cité de Carcassonne, sans qu’on ait pu le vérifier. Toujours selon la légende, cette cavité aurait été la demeure d’une jeune femme dénommée Salimonde au corps de chèvre avec  de longs cheveux tombant sur ses sabots.

Pour la Chandeleur elle se rendait au bord du Grésillou et si elle pleurait, l’hiver se faisait plus froid alors que si elle jouait de la flûte, la belle saison revenait. La légende ne le dit pas mais son humeur versatile était sans doute liée à des déboires sentimentaux. Les chevriers, comme les bergers ou les marins ont la réputation d’être volages.

Quant à la Chandeleur, savez vous qu’elle correspond à la date à laquelle Jésus aurait été présenté au temple - soit 40 jours après sa naissance – événement qui aurait donné lieu à une procession éclairée par des chandelles. Ce qui est révoltant dans cette affaire est qu’à cette époques la loi juive imposait 33 jours de purification aux mères pour pouvoir pénétrer dans le temple après la naissance d’un garçon et le double, soit 66 jours, pour une fille !

Mon pauvre Dieu, les choses n’ont pas vraiment changé, hélas. Les vieux barbons qui parlent en ton nom - qu’ils te nomment Jéhovah, Yahvé ou Allah -  ne te font pas honneur. Ils te présentent comme un être misogyne, tyrannique et rabat joie qui nous  interdirait le vin et les rillettes ainsi que de planter un clou le samedi ou d’écouter Georges Brassens. De même ils t’accusent, toi qui est d’un âge canonique, d’avoir engrossé la jeune Marie ! Heureusement qu’il y a des croyants qui nous parlent d’amour  et qui te rendent un peu plus sympathique.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Nous voilà au pied du château de Quertinheux, construit au XIème siècle, comme ceux  de Cabaret et de Suderspine, par la famille de Cabaret, seigneur du lieu. Cette noble famille doit sa richesse à l’exploitation de mines de fer situées au pied des châteaux et déjà exploitées du temps des romains.  Un important village s’est développé à l’époque en cet endroit dont les ruines témoignent de la présence de nombreuses activités artisanales : métallurgie, textile, taille de pierre, boucherie etc….

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

En dépit de son nom, la famille Cabaret n’a pas été à la fête tous les jours car elle du subir en 1209 l’assaut des troupes de Croisés dirigées par Simon de Montfort lors  de la Croisade contre les Albigeois (ou Cathares ). Mais c’est l’une des rares (sinon la seule forteresse a avoir résisté aux assauts du sinistre Simon.

Toutefois ce triste sire arrivera à ses fins par la cruauté.  Ayant, en effet, réussi à faire prisonnier Bouchard de Marly, un Croisé lors d’une audacieuse sortie,  le seigneur Pierre-Roger de Cabaret voit un jour de l’été 1210, en guise de représailles, se traîner sur la pente qui mène au château une troupe de villageois enchaînés, nez et lèvres coupés, yeux crevés.  Un des hommes auquel on a laissé un œil pour les guider, vient dire au seigneur Pierre-Roger que lui et les siens subiront le même sort s'ils refusent de se rendre. Pierre Roger de Cabaret négocie alors avec Montfort la reddition de ses châteaux contre la vie sauve pour lui et la population ainsi que des possessions à Béziers.

 

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

 Simon de Montfort étant décédé,  Pierre Roger de Cabaret reprend ses châteaux en 1223 mais doit subir de nouveau l’assaut des croisés  conduits par Humbert de Beaujeu, connétable de France sous Saint Louis, qui finit en 1227 par avoir raison de sa résistance.

 Vainqueurs, les croisés – pourtant soldats de dieu – ne font pas dans « la dentelle » puisqu’ils détruisent les trois châteaux de la famille Cabaret.  Le Roi de France les  fera reconstruire un peu plus haut sur la crête en y ajoutant un quatrième château, la Tour Régine, édifice le plus haut, pour affirmer sa suprématie sur le Languedoc, province nouvellement rattachée au Royaume et qui accepte mal cette domination française.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Rendons nous maintenant au château Surdespine, dominé par une tour carrée en ruine qui est ornée de quatre fenêtres en plein cintre comportant des voussoirs en pierre de taille blanche, seule note d’élégance dans cet édifice d’aspect militaire.

  

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

D’une ouverture dans le mur d’enceinte, on découvre au premier plan  la Tour Régine et au delà le château de Cabaret. Un armée de cyprès installés sur les flancs du promontoire semblent monter la garde. Il n’y a rien à craindre d’eux sinon au printemps une bonne  crise d’éternuements, leur pollen étant extrêmement allergène !

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Approchons nous maintenant de la tour Régine construite  vers 1260 à l’initiative du Roi de France. Elle est la réplique de certaines tours de l'enceinte du château Comtal de la Cité de Carcassonne et comporte de nombreuses archères pour assurer sa défense. 
Dans la partie supérieure de la tour on aperçoit une double rangée de trous de « boulins » qui servaient à recevoir des pièces de bois pour  soutenir les hourds,  ces constructions de bois en surplomb des remparts qui permettaient de projeter du haut des murailles des projectiles ou de la poix bouillante. Ces éléments défensifs sont appelés mâchicoulis quand ils sont en pierre.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Nous terminons la visite par le château de Cabaret l’édifice le plus imposant  du site, constitué d'une tour au nord, d'un donjon au sud et d'un corps de logis au centre.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Son enceinte extérieure malgré les outrages du temps en impose encore et l’on comprend que les croisés aient eu du mal à en venir à bout. A la fin du XVIème siècle le château tombera aux mains des protestants qui en seront délogés en 1591 par les troupes du maréchal de Joyeuse.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

Un chemin de ronde  fait le tour des remparts, posé sur des arcades aveugles en arcs brisés. Plus personne n’y a fait le guet  depuis la révolution, époque à laquelle les châteaux ont été abandonnés.

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

 Malgré son allure guerrière le château comporte une salle d’une grande élégance dont la voûte est soutenue par des arcs en plein cintre  C’est sans doute en ce lieu que Pierre Roger de Cabaret et son frère Jourdain recevaient les  nombreux troubadours qui fréquentaient le château à l’occasion de cours d’amour. Parmi eux  figuraient Raimon de Miraval, l’un des plus réputés de l’époque, qui célébrait Brunissende, la femme de Pierre Roger, dans ses chansons. Mais il n'y a plus de cours d'amour dans les châteaux de Lastours et le vent a emporté au delà de l'horizon le son des luths et des violes qui accompagnaient les chants des troubadours.

 

 

lastours,troubadour,simon de montfort,cabaret

De cette salle aujourd’hui ouverte à tous les vents on a une vue sur les trois autres châteaux, magnifiques tombeaux de pierres où gisent les rêves, les espoirs les ambitions d’hommes qui ont écrit quelques pages de l’histoire de cette magnifique région.

 

Texte & Photos Ulysses

06/03/2012

Oh ! Qu'ils sont hauts ces châteaux cathares (Fin)

Je vous invite à aller lire la sixième partie de mon reportage sur Karukera sur mon autre blog PIQUESEL

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Excusez moi pour la pause un peu longuette mais mon papy a pour habitude de faire la sieste après le déjeuner, règle à laquelle il ne déroge qu’en cas de séisme de niveau sept sur l’échelle de Richter.  On prétend que les gens âgés retombent en enfance et  bien là ça se vérifie, car pour moi la sieste c’est un truc de « bébé » qu’on nous impose quand on est à la maternelle. Enfin bon, je n’ai pas trop râlé car pendant qu’il faisait la sieste, Léo et moi avons dévoré un paquet XXXL de « brownies » qu'il a pris la précaution d'emmener pour être sûr d'avoir la paix (il a pas l'air, mais il est malin mon papy !) 

Après une grimpette d’un quart d’heure dans une garrigue parfumée par le romarin en fleurs, nous arrivons devant le  portail du château qui ouvre sur une succession d’enceintes plus impressionnantes les unes que les autres. Admirez en passant  le rétro-éclairage de la muraille qui nous fait face par le reflet des rayons du soleil qui inondent le revers de l’enceinte extérieure. Cela crée un effet de relief bien plus étonnant que les films en « 3D ». Hollywood n’a rien inventé !

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Nous  entrons dans la partie basse de la citadelle, qui est aussi la plus ancienne. De la plateforme où se dresse le donjon on aperçoit au loin la « dent » du château de Quéribus que nous avons visité le matin même (voir la note précédente). Pas un nuage ne vagabonde dans le ciel et je me dis que dans ma vie de parisienne (pas encore très longue certes) jamais je n’ai vu un ciel aussi bleu. Je me demande si dieu existe quand je vois une telle d’injustice ?

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Les murailles et le donjon ont été construits dans le prolongement de la falaise et je pense avec frayeur à ceux qui les ont édifiés. Je ne suis pas sujette au vertige mais à leur place je n’aurais pas été fière.  Il y en a plus d’un qui ont dû y laisser la vie ! Même si j’adore les châteaux, finalement je suis très heureuse d’être née à la fin du XXème siècle, plutôt qu’au Moyen Age, sauf si j’avais été sûre d’être châtelaine bien évidemment.

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Ce que j’admire le plus dans ces forteresses c’est l’appareillage des milliers de pierres dont sont constitués les murs. Elles forment un étonnant puzzle, chacune d’elles ayant été choisie avec soin pour s‘ajuster avec les précédentes. Je suis admirative de la patience qu’il a fallu aux bâtisseurs, moi qui aimerais que mes lacets de chaussures se nouent en un claquement de doigts !

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Quant à la rectitude des murs elle m’époustoufle quand je vois le mal que j’ai à tracer un trait droit en géométrie. Il y a toujours soit le crayon soit l’équerre qui dérape, à croire que ces objets prétendument inanimés sont doués d’autonomie. D’ailleurs si Alphonse m’avait posé sa question « Objets inanimés avez vous donc une âme ? » moi je lui aurais répondu « Bien évidemment ! » .


 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Mais pressons un peu le pas, car il nous reste de nombreux bâtiments à visiter, Peyrepertuse étant aussi étendu que la cité de Carcassonne.

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Rendons visite au logis du Gouverneur, formidable bastion qui pourtant fut conquis à plusieurs reprises au cours de la longue histoire du château.  Mais je ne vais  pas vous rebattre les oreilles avec ces sanglantes péripéties vu que dans deux jours vous aurez tout oublié (comme moi d’ailleurs !)  On aurait mauvaise grâce, au demeurant, à vous en blâmer vu que ces connaissances sont parfaitement inutiles. Mieux vaut utiliser ses neurones à se souvenir d’informations plus opérationnelles comme, par exemple,  la gamme des bonbons Haribo ou les appellations des vins du Languedoc ( vous voyez à qui je pense !).

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trenteDe fait, ce qui m’intéresse dans l’histoire ce ne sont pas tant les péripéties que d’imaginer la vie, les coutumes, les espoirs, les joies, les peurs des gens qui ont vécu en ces lieux. Ainsi j’entends le cliquetis de l’armure d’un chevalier montant cet escalier pour enlever à la nuit tombée au nez et à la barbe des gardes la princesse du lieu promise par ses parents à un vieux barbonEt oui, on peut être une enfant de la génération « face de bouc » et être romantique !

 

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Nous voici maintenant dans la chapelle dont la voûte intacte de l’abside me laisse bouche bée et pourtant il n’est pas facile de m’empêcher de parler !  Que les hommes sachent faire ainsi tenir des pierres en l’air  en neutralisant par des formes appropriées la force de gravité me rend admirative. On se demande si ceux qui créent les émissions débiles qu’on voit à la téloche, notamment sur TF Hun, appartiennent à la même espèce!

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Quittons le  Donjon Vieux pour rejoindre le Donjon San Jordi construit par Saint louis sur un promontoire en surplomb. Malgré la vigueur du soleil et l’extraordinaire luminosité du ciel, l’obscurité la plus totale règne derrière la porte que nous venons de franchir. Pénétrer dans ces châteaux c’est comme plonger dans un « trou noir » cher aux astrophysiciens où le temps suspend son vol et où l’alternance des jours et des nuits n’a plus cours. Cet étonnant phénomène est dû au  "redshift gravitationnel" provoqué par un objet de masse "M" sur une onde électromagnétique émise à une distance « r » de cet objet (notion dorénavant inscrite au programme de sixième). Comme quoi il n’y a pas que les bonbons Haribo qui m’intéressent !

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Pour accéder au Donjon San Jordi il faut emprunter l’escalier dit de « Saint Louis » accroché  à la falaise du promontoire, en prenant garde de ne pas rater une marche si l’on souhaite ne pas écourter sa visite.

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Une formidable muraille se dresse au dessus de nous qui semble rendre imprenable cette forteresse et l’on se dit que seule la trahison a pu permettre qu’elle soit vaincue. On serait d’ailleurs tenté de penser que la trahison est le propre de l’homme (filles incluses !) quand on voit le jeu des alliances qui se font et se défont dans les cours de récréation. Mais  je suis d’un naturel optimiste et confiant et j’entends le rester.

 quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

J’en profite pour vous présenter mon  frère Léo qui se serait bien vu en Seigneur de Peyrepertuse, sauf que dans ce cas  il n’aurait  connu ni la crème aux carambars, ni la tarte Tatin ni le hachis Parmentier de Mamy,  et je pense qu’il aurait perdu au change !

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

De la plateforme où se dresse le Donjon San Jordi on découvre la partie basse de la forteresse qui ressemble à un galion de pierres voguant entre terre et ciel. Mais ce galion là est un vaisseau fantôme que son équipage a déserté faute de combat à mener. Espérons que les temps troublés ne reviendront pas et qu’il restera désert pour l’éternité se contentant d’offrir sa beauté austère à nos yeux éblouis (ce passage est  peut être un peu lyrique, mais c’est tellement beau que je me laisse emporter !)

 

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Et la vue est sublime sur la vallée du Verdouble  - si chère à mon papy – ainsi que le village de Cucugnan dont les habitants, bien que promis à l’enfer par leur curé retors et matois, vivent en fait au paradis ! Cela dit je serais réticente à vivre dans ce paradis, car si les parisiennes (dont je suis ) font rêver les hommes du monde entier, personne ne rêve à mon avis des cucugnanaises ! (là je crois que je me suis fait des ennemies !) Bon, je dois laisser quelques instants le clavier à mon papy car il a une anecdote à vous raconter qui n’est, paraît-il, pas de mon âge. A vrai dire,  il n’est pas très au fait de ce que savent aujourd’hui les enfants de douze ans.

Merci Louna. Voici donc cette anecdote :  l’église de Cucugnan comporte une étonnante statue de vierge enceinte, représentation pourtant interdite par le Concile de Trente (1545 – 1603). Sans doute les membres du concile  voulaient-ils éviter qu’une telle scène n’évoquent dans l’esprit des ouailles les guili-guili et gouzi-gouzi du brave Joseph avec sa chère Marie qui n’était manifestement pas une « sainte nitouche» (loin de moi l’idée de l’en blâmer d’ailleurs !). Le curé de Cucugnan qui officiait dans les années 1930, en application de cet édit, avait donc expédié la statue de Marie à Carcassonne où elle fut entreposée à l'abri des regards des croyants. Mais le curé dut la rapatrier en 1945, sous la pression des paroissiens, suite à une violente tempête de grêle sur le village. Je n’ai pas réussi à savoir s’il avait grêlé depuis !

  

quéribus,peyrepertuse,cucugnan,concile de trente

Bon la visite est terminée et j'espère que vous l'avez appréciée. Moi qui suis souvent dans les nuages et ai donc appris à voler, je vais rentrer par la voie des airs et j'espère vous retrouver aux prochaines vacances !

PS : Si vous voulez vivre un moment de douceur, je vous invite à aller voir la vidéo sur le blog de Michèle !

Texte Louna/Ulysse @ Photos Ulysse