suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/05/2015

Triplette de sommets dans le Castillonnais (1ère partie)- (Reprise d'archive)

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Mes jeunes années ne courent pas dans la montagne comme le chantait   Charles, vu que j’étais un petit citadin malingre et souffreteux que couvait sa maman poule. Mais je me suis bien rattrapé depuis et je peux vous dire que mes vieilles années, elles, ne font pas que courir dans la montagne, elles y volent dès que la météo le permet. Et, comme vous le savez, elles n’y volent pas seules car celles de mon ami Gibus, qui a eu la chance de naître au cœur des montagnes, toujours les accompagnent. A vrai dire, pour nous la montagne est une cure de jouvence et il n’est pas rare que l’on y croise  des jeunots qu’on laisse derrière nous dans les côtes et ça, croyez nous, ça fait rudement plaisir ! Nul n’est parfait, n’est ce pas !

Pour célébrer l’arrivée de l’été, Gibus et moi avons institué une tradition qui est de se faire une triplette de sommets  au cours d’une même journée. C’est en quelque sorte l’occasion pour nous de passer un contrôle technique et de vérifier que le moment n'est pas encore venu d’échanger nos grolles de randonnée contre des charentaises. Cette année nous avons choisi de gravir des sommets du Castillonnais au cœur des Pyrénées ariégeoises  à partir du refuge de l’étang  d’Araing. Jean-Pierre, un ami de Gibus et montagnard alpin nous accompagne, car il est désireux de découvrir les Pyrénées qui sont, entre nous soit-dit, bien plus sauvages et authentiques que les Alpes défigurées par les méga-stations de ski.

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Nous partons de Frechendech à 750 mètres d’altitude pour rejoindre le refuge de l’étang d’Araing situé à 1965 mètres soit presque 1200 mètres de dénivelé, ce qui, avec un sac à dos d’une douzaine de kilos, est une vraie promenade de santé !  L’expérience d’un montagnard  s’apprécie au demeurant au contenu de son sac.  Si l’on y trouve une couverture de survie, une brosse à dent dont le manche a été coupé en deux – chaque gramme compte – ainsi qu’une paire de boules « kiès », on a affaire à un(e) expert(e) (vous comprendrez pourquoi après). Par contre si l’on y découvre une paire de chaussons, un flacon de parfum ou une bombe de laque  c’est manifestement le sac d’un amateur ou d’une amatrice !

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Nous arrivons  sur le plateau d’Illau où s’ébattent de belles blondes et de belles rousses. Appréciant tous trois la compagnie féminine nous décidons d’y pique-niquer et d’y faire  ensuite une courte sieste au soleil histoire de recharger nos batteries.

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Puis nous reprenons notre ascension, l’altitude atténuant la chaleur des rayons du soleil ardent. Nous sommes agréablement surpris par la météo extrêmement clémente car l’Ariège, pays vert  chlorophylle, est réputé pour  être un brin « humide». Quand je dis un brin, c’est pour ne pas me fâcher avec les ariégeois, gens généralement charmants, sauf bien sûr ceux qui veulent la peau de l’ours ! Il y a heureusement des bergers favorables à la cohabitation avec l’ours et qui dénoncent la pratique des éleveurs qui ont une vision purement économique de la nature et pour qui les moutons - qu’ils  laissent d’ailleurs souvent vaquer sans protection sur les estives  alors qu’ils sont avachis dans un canapé devant leur téloche - sont de simples bêtes à prime.

 

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Après trois heures d’ascension nous arrivons enfin au refuge qui fait face à un magnifique cirque que domine le Pic de Serre Haute (2712m) au centre de la photo, encadré par le Pic de Crabère (2629m) à droite de la photo et le Pic de l’Har (2424m) sur la gauche.  Ce sont là nos trois objectifs pour le lendemain.

  

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Le refuge surplombe le lac d’Airaing dont les eaux vert émeraude reflètent les névés qui émaillent les flancs du cirque, formant une étonnante bande de fantômes aquatiques

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

La lente fonte de ces névés charge l’air de vapeur d’eau qui se condense en atteignant les couches plus froides de l’atmosphère, nous offrant un magnifique ballet céleste de nuages .

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

On a peine à croire que ces grosses boules de coton qui flottent comme des ballons dans le ciel peuvent peser jusqu’à un million de tonnes !

 

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Assis sur la terrasse du refuge en compagnie de Heine et Kein, de sympathiques blondes nordiques, nous nous remettons de nos efforts de l’ascension en contemplant ce spectacle sans cesse changeant.

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

L’eau est assurément un élément qui suscite l’émerveillement :   elle existe sous forme liquide, gazeuse, nuageuse, neigeuse et solide lorsqu’elle gèle. Elle représente environ 60 % du poids d’un adulte soit 42 litres d’eau chez un homme de 70 kilos. Dans le cerveau la proportion atteint 80% et l’on comprend mieux pourquoi on a souvent des pensées vaporeuses !  Pour en revenir au 42 litres d’eau que contiendrait  mon corps, je suis vraiment surpris car je ne me souviens pas avoir bu toute cette eau là !

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Si vous n'avez jamais été dans un refuge, j'espère que ce spectacle vous convaincra du bonheur qu’il y a à passer quelques jours et quelques nuits en haute montagne, là où l’homme peut, comme l’oiseau, caresser  les nuages !

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Mais délaissant pour un temps ce fabuleux spectacle, nous nous penchons sur la carte IGN pour préparer notre périple du lendemain. La principale difficulté sera de rejoindre le Pic de Serre Haute après avoir gravi le Pic de Crabère, car il n’y a pas de sentier et il faut s’orienter à vue en évitant les barres rocheuse et les névés trop pentus (nous n’avons ni crampons, ni piolets). Nous demandons conseil au gardien du refuge qui nous fournit quelques repères .

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

L’heure tournant et celle du dîner approchant nous ne sommes pas – comme vous pouvez le constater - les derniers à nous rendre à la salle à manger, lieu le plus agréable des refuges et où s’exprime la convivialité naturelle qui existe au sein de la confrérie des randonneurs. Ici s’échangent les récits de périples,  les expériences enivrantes, drôles ou parfois dramatiques vécues par chacun. Et les quelques bouteilles de divin nectar que vous pouvez apercevoir vous montre, s’il en était besoin,  que l’eau n’est pas le breuvage préféré des vrai montagnards !

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Après le dîner, nous allons contempler le fabuleux tiré de rideau vespéral qui va peu à peu faire disparaître les sommets environnants dans la  gueule de la nuit.

 

casti ariège,ours,crabère,lac d'airaing

Les efforts du jour et la perspective d’un lever matinal nous incitent à aller nous coucher tôt, d’autant que le sommeil profond  est une chose rare dans les refuges car l’intimité n’est généralement pas de mise et la confrérie des randonneurs comporte une proportion importante de ronfleurs ! Mais bien sûr  chacun prétend ne pas ronfler, ce sont toujours les autres. C’est pourquoi les randonneurs expérimentés ont toujours des boules « kiès » dans leur sac .

 

A suivre…

 
Mon premier single "Bidochon dream" est sorti sur les plateformes de musique numérique, vous pouvez le télécharger notamment  sur Deezer  (cliquez sur le nom) ou AMAZON (cliquez sur le nom) ou encore I Tunes. Si vous allez sur Deezer même si vous ne téléchargez pas la musique mais que vous l'appréciez, cela me ferait plaisir que vous cliquiez sur la rubrique "fan" .
 
 

 

Texte & Photos Ulysse (sauf une prise par  Jean Pierre)

Commentaires

Merci Claude pour cette première partie de notre périple en Ariège et pour avoir occulter la faiblesse du genevois dans la dernière partie de la montée au Refuge.

Amicalement

Jeanb-Pierre

Écrit par : Gallay | 11/07/2012

Chouette rando
Belle omoplate aussi :-)
Bon Cremerdi Ulysse

Écrit par : H-IL | 11/07/2012

Notre Infatigable Ulysse, nous fait participer par le texte et les photographies à ses nombreuses balades en nature ! Bravo et encore !

Écrit par : Lamigeo | 11/07/2012

Quel régal pour les yeux!!! J'adore les alpages, les sites sont de toute beauté, et ce lac est un véritable joyaux! Ca me fait regretter la Haute-Savoie pour ça!
J'apprécie énormément cette rando, et j'ai hâte de voir la suite! :-))

Écrit par : Caroline | 11/07/2012

elles sont superbes tes photos. ça me manque les randos en montagne.. je sens l'air vif et les couloirs de vent là-haut.. merci

Écrit par : telos | 11/07/2012

Je suis toute ébouie ... par le tee-shirt orange ! hi hi ... ménon, par ce lac, ces montagnes. J'apprends à connaître les Pyrénées car à partir du 14 juillet ma fille aînée y vivra ... rencontre imprévue avec un gars de Lourdes ! un miracle !!!?
Hum, bon ... bref ! mamanchachat devra dégringoler du haut en bas d'la France de temps à autre pour lui faire un p'tit coucou ...
Je rencontrerai alors un montagnard (en plus des nounours) et zouuuu ... je ferai de la randonnée comme vous ... oui, bon, laissez-moi rêver ... Un p'tit verre ? oui merci c'n'est pas de refus, la séparation n'est pas facile ... ma fille vient juste de partir.
Merveilleuses photos...
A bientôt :)

Écrit par : mamychachat | 11/07/2012

quel omoplate et ce la alpin pur sueprbe iamge récit et ballade, merci, c'est vrai que la vie dans les refuges sont souvent fascinantes.
amitié

Écrit par : Nicou | 11/07/2012

Jean Pierre cela aurait pu nous arriver aussi Ce fut un plaisir de partager ces trois jours avec toi A bientôt

HIL le propriétaire de l'omoplate est flatté du compliment

Lamigeo tu vas bien me dégoter dans tes archives des godasses à moteur ou électriques !

Caroline reprends des forces car la suite sera un peu plus sportive

Telos la montagne quand on la pratique nous manque toujours

Mamychachat tu auras ainsi l'opportunité de découvrir cette magnifique région

Nicou la vie en refuge c'est fascinant mais aussi un brin fatigant !

Écrit par : ulysse | 11/07/2012

j'en prend pleins les yeux ,j'aimerai bien connaitre la montagne car moi j'habite en bord de mer ... bonne soirée Ulysse

Écrit par : dom | 11/07/2012

Ha oui !! c'est pas une montagne comme on nomme les nôtres dans les Cévennes !! La c'est de la haute voltige, c'est fascinant !

Écrit par : maevina | 11/07/2012

bonsoir Ulysse . quelle randonnée ! ce n'est plus pour moi . mais quelle beauté dans les paysages .
bonne soirée a toi

Écrit par : jean-pierre | 11/07/2012

Bonsoir Ulysse, Gibus et Cie,
tu me fais découvrir une belle région que je connais peu, mais les Pyrénées je les aime
beaucoup, bien plus que les Alpes, et tes belles blondes sont de race Gasconne !
il n'y a pas que des moutons, heureusement, quand aux ours...fallait les laisser où ils
vivaient tranquille.
J'attends la suite des escalades donc, vous avez prévu les parachutes ?
MIAOU !!!!

Écrit par : Mistigris | 11/07/2012

Quel refuge ! De première classe...
Je ne connais pas les Pyrénées et les découvre petit à petit grâce à ton blog, cher Ulysse. On les dit plus belles et plus sauvages que les Alpes (que je connais un peu) et c'est vrai. Rien que kla vue de ce lac aux eaux turquoises ... On rêve.
Une ballade qu'en d'autres temps j'aurais aimé faire bien que ...

Écrit par : jeandler | 11/07/2012

C'est pas un refuge ça... un hôtel de classe...
Dis moi Ulysse, dans le sac n'y aurait il pas (parfois) quelque bouteille
de ce divin nectar que tu vantes si souvent ?
Ça pèse... mais petit à petit... un tit coup par çi, un autre par là...
et hop vous avez des ailes;.. vous vous sentez légers comme des oiseaux...
Je dis des bêtises... vous êtes "formidables" comme le racontait si bien
Bellemare.
Merci de partager ces balades qui, définitivement, restent un rêve pour moi.
Un très beau rêve grâce à tes superbes photos.

Écrit par : Françoise | 11/07/2012

Nous avons passé beaucoup de temps dans les Pyrénées, en vivant dans de petits villages et en nous immergeant dans la vie du coin, en participant aux foins, en campant dans des prairies, en y faisant des randonnées vers les edelweiss, les lacs et en faisant du vélo : le Béarn essentiellement, puis les environs de Font Romeu et l'Ariège: Aqueros montagnos...

J'ai encore bien ri avec certaines remarques pas piquées des vers.

Écrit par : Maïté/aliénor | 11/07/2012

Magnifique reportage superbement illustré.
Bravo et merci.
Bonne fin de semaine.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 11/07/2012

Ben moi c'est vrai je ne ronfle pas, ce sont toujours les autres !!!! :-) :-)

Écrit par : jacques robert | 12/07/2012

c'est donc si lourd que ça un nuage!
Tes randonnées sont toujours un régal...
Si tu fus un enfant souffreteux, tu t'es bien rattrapé depuis...

Écrit par : gazou | 12/07/2012

Merci à celui qui marche pour moi. Tout ce vert doit donner des pieds de chèvre!

Écrit par : Béal Arlette | 12/07/2012

Bonjour Ulysse, ça devient du sérieux là! Et je m'imagine que la préparation du périple fait déjà partie des plaisirs que peut procurer une telle randonnée :-) Oui, le "Noon pinhole" est un appareil en bois dépourvu d'objectif et qui capte l'image selon le principe d sténopé déjà décrit par Léonard de Vinci à la renaissance. Amitiés, Frans

Écrit par : Frans | 12/07/2012

Bravo et continuez aussi longtemps que possible... Amicalement

Écrit par : patriarch | 12/07/2012

Dom dans les Pyrénées orientales la montagne surplombe la mer : un vrai bonheur !

Maevina le bonheur est de se retrouver dans la nature , peu importe l'altitude !

Jean Pierre il y a un temps pour tout un jour je devrai aussi sans doute y renoncer ...

Mistigris alors vive les gasconnes !

Pierre dommage que tu n'aies pas pu visiter les Pyrénées ce massif t'aurait plu !

Françoise tu as vu juste il y a toujours un flacon et pas petit !

Maïté le Béarn et la région de Font Romeu sont effectivement magnifiques

Yvon il faut remercier Gaïa pour les illustrations

Jacques et moi itou !

Gazou une fois je me suis cogné à un nuage et j'ai eu une bosse !

Arlette ou des pieds de bouc selon le sexe !

Frans oui le plaisir est déjà dans la préparation. merci pour tes précisions sur cet étonnant appareil !

Belle fin de semaine à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 12/07/2012

C'est du lourd cette randonnée..La preuve, vous n'avez pas emmené vos compagnes...Une balade entre hommes doit vous ramener au temps des hommes des cavernes qui partaient à la chasse...aux ours !!!Pas d'accord non plus avec ces bergers qui veulent la mort des derniers ours...D'accord, je ne suis pas une montagnarde, mais, je pense que les moutons sont plus souvent tués par des chiens errants que par des ours...Nous n'avons pas d'ours en auvergne et pourtant, nous avons des moutons égorgés aussi..
Cela étant, quel dépaysement !...Nous avons dû aller 2 ou 3 fois dans les Pyrénées, mais, jamais plus haut que le Pas de la Case pour acheter du pastis et en voiture bien-sûr...
Les paysages sont grandioses...Merci pour la balade..Je cherche où aller pendant le long week-end du 14 juillet..Pourquoi pas une petite randonnée, pas trop haut, 1000m et s'il ne pleut pas...
ps : viens d'entendre à la radio que 6 randonneurs seraient morts dans les Alpes...La montagne peut être mortelle si nous ne prenons pas toutes les précautions et encore, même en ayant les meilleurs guides, elle peut vouloir se venger de tous ces touristes en mal de sensations fortes..

Écrit par : juliette | 12/07/2012

La troisième photo m'a donné envie de vous offrir ces quelques mots de Goethe :

"Alors l'esprit ne regarde ni en avant ni en arrière. Le présent seul est notre bonheur."

Écrit par : Mikèt | 12/07/2012

un vrai régal pour mes yeux, si je pouvais venir 8 jours ,ça serait super ... bonne soirée ulysse

Écrit par : dom | 12/07/2012

magnifique rando....
amitié
tilk

Écrit par : tilk | 12/07/2012

Trplette de cépages dans les pyrénées ;
le midi, une bouteille de rosé pour accompagné le pique-nique,
le soir un petit blanc pour l'apéro,
puis un bon rouge d'Ariège pour accompagner l'excellent repas concocté par le cuisinier-gardien du refuge.
Que de bons sucres lents pour préparer la rando du lendemain .........à condition
de savourer et de boire lentement !!!!

Écrit par : GIBUS | 12/07/2012

Oh la la... ce voyage! Mais tu es inépuisable ma parole... Je ne sais ce qui me captive le plus ici, la découverte de paysages inconnus qui me conforte dans l'idée que nous avons réellement de la chance de vivre dans ce coin du monde, ou ce que j'y apprends, d'étonnant. Par exemple le poids des nuages... Incroyable...

Écrit par : Viviane | 13/07/2012

Moi, petit souffreteux citadin en surpoids je m'avoue fasciné et conquis, à la fois par la richesse de votre récit et par la somptueuse beauté du paysage. J'en ai même des frissons.
Et merci pour les totaux des boules « kiès » . C'est idiot mais je n'aurais pas pensé.

Écrit par : ArRi | 13/07/2012

Juliette quand on part entre hommes nos femmes sont en vacances.....car un senior retraité c'est lourd à gérer ! C'est une bonne idée d'aller randonner dans les Pyrénées Il y a de superbes balades faciles dans tout le massif.

Mikèt merci pour cette belle pensée de Goethe. Il est vrai que la marche en montagne permet de vivre pleinement l'instant présent car on est coupé du reste du monde et de ses sollicitations

Dom vous avez le temps les Pyrénées ne vont pas disparaître de sitôt

Tilk elle ne fait que commencer...

Gibus tout est dans le savoir boire...et en la matière nous sommes aussi des experts !

Viviane c'est une découverte qui étonne beaucoup de monde d'apprendre que les nuages peuvent peser des millions de tonnes !

ArRI je suis heureux de mettre la montagne à votre porte. Quant aux boules "Kiès" je devrais me faire sponsorisé !

Belle fin de semaine à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 13/07/2012

C'est toujours un bonheur vivifiant de suivre vos randos. Merci, Claude et bonnes vacances.

Écrit par : PLANET TAKA-YAKA | 13/07/2012

Paysages fumants de beauté et grande appréciation pour les idées "vaporeuses" qui vous conduisent à cette approche si tendre à l'égard des nuages, qu'il convient mieux de caresser que de porter à bout de bras-;)

Écrit par : monique | 13/07/2012

Geneviève je suis heureux d'avoir de vos nouvelles je vous souhaite aussi un bel été

Monique on se rend compte de la lourdeur des nuages quand l'un d'entre aux se vide sur notre tête !

Écrit par : ulysse | 13/07/2012

j'apprécie un des clichés avec cette nappe comme un parchemin de neige vers un sommet de montagnes,et le fait de voir ces marcheurs avec un si beau paysage comme ce lac me donne l'envie de sillonner les vallées

Écrit par : l'Angevine | 15/07/2012

Fantasmagoriques les eaux de ce lac... Une porte vers des mondes secrets...
La balade m'enchante, je suis charmée!
J'ai beaucoup aimé la référence aux petits jeunes qui se font doubler!!!
Bonne soirée, amitiés.
Cendrine

Écrit par : Cendrine | 17/07/2012

Cendrine oui les lacs sont des univers enchanteurs ...j'espère toujours y voir nager des ondines !

Écrit par : ulysse | 17/07/2012

Wahou ! Le lac, la maison isolée (ç me touche toujours autant), la brume. Merci pour cette part de rêve et de nature pour bien commencer la journée.

Écrit par : tmor | 30/05/2015

"Caresser les nuages" ................ quel bonheur ce doit être ! belle journée !

Écrit par : Colette | 30/05/2015

Que de magnifiques souvenirs, tout est tellement beau!!! Une lumineuse journée, gros bisous tout doux!

Écrit par : Maria-Lina | 30/05/2015

Coucou Ulysse, ... la compagnie des blondes, des rousses ... bon, pis les brunes alors ?
J'ai révisé la leçon de cette eau qui règne vraiment en maîtresse dans le monde, sur terre comme au ciel, surtout dans le ciel d'ailleurs. Je me demande pourquoi on nous oblige toujours à boire ce satané litre et demi d'eau par jour alors que nous en sommes déjà remplis jusqu'au cou ???
Je me suis relue dans mon premier commentaire, le 11 juillet prochain cela fera donc un an que ma fille aînée vit à Lourdes. Elle adore la région et elle me parle souvent des montagnes si près de cette ville, elle en profite dès qu'elle peut. Elle travaille la nuit dans un hôtel.
Je n'y suis pas encore allée, pas simple ... la vie n'est jamais aussi simple que je le voudrais.
Le lien pour t'écouter semble ne pas fonctionner.
A bientôt Ulysse et gros bisous
Annick

Écrit par : AnnickAmiens | 30/05/2015

Petite rajoute, ton lien dans ton mail vers Deezer lui, fonctionne très bien.
J'aime beaucoup cette chanson :)
Gros bisous

Écrit par : AnnickAmiens | 30/05/2015

Pour lutter contre les ronfleurs il y a une autre solution que les boules kiès. Et comment me diras tu; en les tenant éveillés pardi. Les bercer avec le ronron de la porsche cayenne de Bidochon dream, ils voudront écouter ce super disque jusqu'au bout et toi, l'auteur compositeur....tu peux t'endormir ;-)

Écrit par : Chinou | 30/05/2015

Bonsoir Ulysse, c'est toujours un bonheur de te lire et d'admirer tes photos. L'endroit est de toute beauté. Quelle belle nature.
Mes amitiés et bisous ;-)

Écrit par : Denise | 30/05/2015

Bonsoir Ulysse,

Je viens de regarder les photos qui sont éblouissantes et donnent envie de vous suivre, je lirais le texte un peu plus tard, pas trop le temps.

Amitiés.

Écrit par : Ornella | 30/05/2015

TMOr les rêves c'est ce qui nous fait avancer....

COLETTE oui c'est un vrai bonheur !

MARIA-LINA quand je ne pourrai plus marcher j'aurai ces merveilleux souvenirs

ANNICK chut ! les brunes on n'en parle pas mais on les aime aussi je vais vérifier le lien ...merci pour l'info

CHINOU je retiens ta solution la prochaine fois je grimperai avec une Porsche !

DENISE mes archives me permettent aussi de revivre de merveilleux moments

ORNELLA avec les photos tu as l'essentiel

BON DIMANCHE A TOUTES ET A TOUS

Écrit par : ulysse | 30/05/2015

Superbe endroit, Anoura le gardien du refuge est cuisinier, il concocte une excellente cuisine en fonction des moyens à sa disposition. C'est un des refuges pyrénéens que je privilégie pour notre séjour avec les petits-enfants cet été.
J'espère que la météo le permettra et que tu pourras régaler tes lectrices et lecteurs avec les nouveaux exploits de nos petits-loups !

Écrit par : GIBUS | 31/05/2015

je me demandais ce matin sur quelles montagnes du monde j'allais trouver Ulysse! pas difficile un petit clique et on se retrouve dans ces paysages magnifiques sans sortir de sa chaise, eh bien ce n'est pas l'air sauvage que nous avons et nous ne touchons pas les nuages du bout des doigts mais c'est mieux que rien! les photos sont toujours três belles et on comprend le ravissement des randonneurs...
un air frais vient encore à cette heure para la fenêtre, autrement les journées sont déjà bien chaudes en ce 1er juin...
bises, amitiés
Angie

Écrit par : Angie | 01/06/2015

Bonjour,
C'est toujours un plaisir de venir te lire.
Tu me permets de m'évader et de rêver. C'est cool !
Mais dis-moi, les photos de paysages, c'est bien, mais les belles que tu rencontres ? ;-)
L'omoplate du dernier ronfleur m'a bien fait rire.
Bonne journée et bonne continuation.

Écrit par : Rafaël | 01/06/2015

Gibus j'espère que l'on pourra aussi se refaire un jour un "3000"

Angie merci d'être venue jusqu'à nous te rafraîchir sur les dîmes

Rafael les belles en question avaient de la bouteille.........tu comprendras je pense si tu relis leurs prénoms !

Écrit par : Ulysse | 01/06/2015

Bonjour
C'est magnifique comme endroit, vraiment plaisant!
Bisous

Écrit par : wolfe | 01/06/2015

Que j'aime ces ...fantômes aquatiques !!!

Et tous ces nuages magnifiques ressemblent à des envolées de ballons ........!

80 % dis-tu ? Je dois avoir atteint, en ce qui me concerne, les 100 % bien tassés (RIRES)

J'espère que tu as pris soin de laisser pour tes lecteurs et "lectrices" une bonne goutte du ..."sang sacré de la montagne", Bisou bisou : sabine.

Écrit par : sabine la pèlerine | 19/06/2015

Les commentaires sont fermés.