suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/06/2015

Triplette de sommets dans le Castillonnais (2ème partie)(reprise d'archive)

airaing,castillon,crabère,floret

La toilette du matin n’est pas le moment le plus agréable d’un séjour en montagne. Encore ensommeillé on doit affronter l’eau des robinets dont la température est proche de celle des névés qui entourent le refuge. Autant dire que certains recoins échappent au lavage et attendront la douche du soir – ou pour les plus courageux, le bain dans le lac -  qui est par contre, fort heureusement, incontournable, sous peine de devoir prendre son dîner dehors ! Et je peux vous dire qu’à huit heures du soir à  deux mille mètres d’altitude il ne fait pas chaud, même en été !

Pleinement réveillés par cette eau glaciale et revigorés par un copieux petit déjeuner, nous voilà à pied d’œuvre à sept heures trente du matin pour entamer notre périple qui va nous mener du Pic Crabère,  qui se dresse devant nous, au Pic de Serre Haute puis au Pic de l’Har. Malheureusement Jean Pierre, qui a eu  récemment une entorse à une cheville, dont la douleur s'est réveillée lors de la montée au refuge, préfère ne pas nous accompagner compte tenu de la longueur du parcours. Il projette de faire tranquillement l’ascension du Crabère dans la journée.

 

  

airaing,castillon,crabère,floret

Le pied alerte, nous atteignons en vingt minutes le col d’Auréan à 2176m, soit un peu plus de 200mètres de dénivelé. A peine essoufflés nous entamons sans attendre la pente qui conduit au sommet du Crabère (2629m). Le temps magnifique dont nous jouissons ainsi que l’air frais et tonique nous donnent des ailes, sensation qui me ravit vu que je suis d’ordinaire plutôt déplumé.

 

airaing,castillon,crabère,floret

Parachevant le bonheur de cet idyllique début de journée, une harde d’isards dévalent la pente et nous montrent vite leur arrière-train, histoire de nous faire comprendre, qu’aussi alertes que nous soyons, nous ne pourrons jamais rivaliser avec eux. Et c’est tant mieux car c’est un fascinant spectacle de voir la merveilleuse adaptation du monde animal à son milieu. Il faudrait que nos dirigeants, qui ont été incapables de prendre des mesures de protection de l’environnement à Rio, quittent leurs tours d’ivoire et chaussent des « godillots » de marche pour  découvrir la beauté du monde et se décident à faire enfin quelque chose pour notre planète.

 

 

airaing,castillon,crabère,floret

Nous prenons rapidement de l’altitude et apercevons bientôt le refuge d’où nous sommes partis, perché au dessus du lac d’Airaing que la réflexion des rayons du soleil fait ressembler à un névé.

 

airaing,castillon,crabère,floret

En une heure et huit minutes (temps plus qu’honorable pour des sexagénaires) nous sommes au sommet  du Pic de Crabère qui offre une vue grandiose (on n’en attendait pas moins !) sur les Pyrénées espagnoles et notamment le  massif de la Maladeta - encore fortement enneigé - dominé par le Pic dAneto (3404m) le plus haut sommet des Pyrénées.

 

airaing,castillon,crabère,floret

Nous ne nous éternisons pas car il nous reste deux sommets à gravir. Nous entamons donc la descente qui doit nous mener au bord de l’étang de Floret à 2200 mètres d’altitude point de départ de l’ascension du Pic de Serre Haute.

 

 

airaing,castillon,crabère,floret

Le parcours n’est pas des plus aisés vu qu’il n’ y a pas de sentier et qu’il faut se diriger à vue en évitant les pierriers instables et les névés trop pentus, car nous n’avons ni crampons ni piolets. Cela confère à notre expédition un parfum d’aventure qui n’est pas pour nous déplaire, les conditions atmosphériques étant idéales pour faire la « montagne buissonnière ».

 

airaing,castillon,crabère,floret

Gibus, dont l’instinct montagnard est le plus affirmé, observe soigneusement la configuration du terrain afin de déterminer le meilleur itinéraire. Homme sans peur et sans reproche jamais il ne prendra un risque inutile et c’est pourquoi je lui fais pleinement confiance. C’est au demeurant lui, dont le pied est le plus assuré, qui porte le flacon de divin nectar qui accompagne immanquablement nos pique-niques !

 

airaing,castillon,crabère,floret

Pour rejoindre la  barre rocheuse qui offre un passage vers le lac de Floret, nous devons traverser un immense névé. Le crissement de la neige sous nos pieds fait naître en nous une joie enfantine. Si l’on veut réussir sa vie d’adulte, il faut rester un éternel enfant !

 

airaing,castillon,crabère,floret

Nous arrivons sur un pierrier trop pentu que nous décidons de contourner par le bas, ce qui nous rapproche du lac d’Airaing que s’apprête à survoler un immense aigle blanc. Nous découvrons vite notre méprise et constatons, hélas, qu’il ne s’agit que d’un névé ! Mais finalement peu importe, les rêves sont pour nous aussi importants que la réalité.

 

airaing,castillon,crabère,floret

Etant arrivés sur une pente abrupte mais herbeuse, nous la remontons pour tenter de trouver le passage dans la barre rocheuse que nous a signalé le responsable du refuge et qui doit nous permettre de rejoindre le lac de Floret.

 

airaing,castillon,crabère,floret

Après quelques tâtonnements, nous trouvons enfin le passage qui nous permet de basculer vers notre objectif. J’avoue que je suis soulagé car les conditions de progression commençaient à se corser nous obligeant à régresser vers l’état de quadrupède !

 

airaing,castillon,crabère,floret

Retrouvant notre posture de roi de la création - un roi, de fait, bien indigne quand on voit ce qu'il en fait ! - nous descendons  vers l’étang de Floquet lové au pied du Pic de Serre Haute dont nous avons prévu de faire l’ascension.

  

airaing,castillon,crabère,floret

Pour aller plus vite, l’ami Gibus emprunte les névés en utilisant ses chaussures comme des mini-skis.  Je tente de le suivre mais ayant autant de souplesse qu’une table à repasser je renonce très vite n’ayant aucune envie de finir ma randonnée à bord de l’hélicoptère de la sécurité civile.

 

airaing,castillon,crabère,floret

Un spectacle paradisiaque nous accueille au bord du lac ou le rose magenta des rhododendrons se conjugue, dans une parfaite harmonie, au bleu cobalt de l’eau, au vert pistache des pelouses et au blanc nuage des névés. Peintres qui me lisez, à vos pinceaux !

 

airaing,castillon,crabère,floret

Devant une pareille splendeur nous ne pouvons résister à piquer une tête  et le reste de notre anatomie dans le lac,  bien que la température de l’eau soit proche de celle de la neige fondante. Mais après nos efforts de la matinée, nous avons besoin d’un coup de fouet pour faire l’ascension du Pic de Serre Haute, dont le sommet nous nargue à 500 mètres au dessus du lac.

 

airaing,castillon,crabère,floret

Aussi frais dans nos vêtements que des glaçons dans un pastis, nous entamons l’ascension du Pic de Serre haute (2712m) dont le flanc sud abrupt nous oblige à faire un long détour. Il est onze heures quarante cinq et nous nous sommes mis au défi d’être de retour au bord du lac pour le pique-nique à midi « pile », soit environ cinq cents mètres de dénivelé positif et négatif en une heure quinze !  Jeunes ou vieux les garçons ne changent pas, ils passent leur temps à comparer leurs kikis ou à  se lancer des défis idiots !

 

airaing,castillon,crabère,floret

Nous prenons quand même le temps d’admirer au passage le lac d’Albe avant d’attaquer la longue, que dis je,  l’interminable pente finale !

 

airaing,castillon,crabère,floret

Ce fut dur, très dur, plus pour moi que pour  Gibus qui, étant né dans les Alpes, a des gênes de chamois, mais nous arrivons au sommet à onze heures trente tapante ! Quel bonheur à mon âge  respectable, où nombre de mes congénères sont malheureusement condamnés à rester dans les vallées, de pouvoir encore accéder à ces lieux où l'on n'a pour horizon que le ciel et d’autres sommets. Que les religieux de tout poil (et surtout les "barbus") cessent de nous promettre le paradis, nous l’avons trouvé, il est ici ! 

 

airaing,castillon,crabère,floret

En face de nous le Pic de Mauberme (2880m) semble nous narguer et nous inviter à aller lui gratter la « couenne » avec la semelle de nos souliers. Mais il nous faut raison garder, car il nous reste encore le Pic de l’Har à grimper, ce sera donc pour une  autre occasion.

 A suivre…

Mon premier single "Bidochon dream" est sorti sur les plateformes de musique numérique, vous pouvez l'écouter en "streaming"  sur Deezer  (cliquez sur le mot) ou  le télécharger sur AMAZON (cliquez sur le mot) ou encore I Tunes. Et si vous appréciez n'hésitez pas à vous inscrire parmi les fans ! Vous pouvez vous tenir au courant de la parution de mes prochains albums en vous inscrivant sur ce nouveau blog Old Nut Zimbalam  

 

Texte & Photos Ulysse

 

Commentaires

Ouf... me voici arrivée au bout de la randonnée. Je t'avoue que je suis épuisée.
Heureusement l'eau du lac m'a redonné du courage. Ce coup de fouet a été
salutaire, j'ai donc comme Gibus et toi, mérité de goûter le divin nectar ! :-))
Vivement la prochaine balade !

Écrit par : Françoise | 15/07/2012

Superbe et rude randonnée que tu me fais revivre une seconde fois !
Parcours exceptionnel sans rencontrer un seul bipède de la journée !!!

Écrit par : GIBUS | 15/07/2012

Brrrrr, quel courage de plonger dans cette eau glacée, comme je vous admire, si si ...
C'est merveilleux de vous suivre ainsi dans vos randonnées. Je ne louperais aucun article pour rien au monde d'autant plus que depuis hier ma fille aînée vit dans les Pyrénées ... vos photos me rassurent de la savoir dans un si bel environnement et vous me faites aimer ces montagnes...
J'avais vu l'aigle avant de te lire !
J'ai signé la pétition et l'ai partagée sur mon Facebook
Je vais mettre le lien sur mon blog.
Merci beaucoup et très bon dimanche

Écrit par : mamychachat | 15/07/2012

Vous m'épuisez, mais les photos sont merveilleuses, avec un coup de coeur pour celle de l'aigle, et les commentaires excellents. J'ai adoré les glaçons dans le pastis. :)

Écrit par : Pastelle | 15/07/2012

C'est vraiment superbe ! quel courage pour aller si haut, si loin !
le breuvage divin est bien mérité je crois, merci pour toutes ces belles photos,
j'attends la suite, confortablement installée dans mon fauteuil, mais je vous encourage
à poursuivre votre ascension, BRAVO Messieurs !
MIAOU !!!!

Écrit par : Mistigris | 15/07/2012

Paysage magnifique...et glacial. Bon dimanche

Écrit par : Fethi | 15/07/2012

J'ai le sang chaud et jamais je n'aurai piqué une tête dans cette eau si pure et si fraiche ! Bravo,respect et admiration pour cet exploit. (si, si pour moi c'est un exploit !)

Écrit par : Lamigeo | 15/07/2012

Magnifique voyage Ulysse. Faut toujours avoir la petite fiole de...pastis pour honorer les sources!
Quelque part au fond, j'ai vu le pic d'Aneto...que j'ai grimpé il y a quelques années!

A diables !

Écrit par : victor | 15/07/2012

Françoise oui tu as bien méritée ce divin nectar ! Allez je bois à ta santé...

Gibus oui rares sont les endroits où il n' y a pas plus de deux bipèdes à la fois

Mamychachat te voilà donc rassurée et merci pour le soutien apporté aux abeilles

Pastelle le pastis qui va avec les glaçons n'est pas mauvais non plus !

Mistigris accroche toi à ton fauteuil car il y a encore un sommet à grimper !

Fehti le froid conserve ..notre jeunesse !

Lamigeo une fois dedans tu ne sens plus rien !

Victor oui c'est bien le pic d'Aneto

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 15/07/2012

Ulysse et Gibus,
je ne sais pas chez vous ;-DD
mais dans la nature vous êtes extraordinaires
.....
la pétition sur les abeilles fait son chemin
.....
Mes voeux vous accompagnent, car les jambes ne risquent pas de suivre ;-))

Écrit par : Arécol (ColaPat) | 15/07/2012

le lac est splendide et voilà encore un lieu qui sans ton regard photographique serait resté inconnu à jamais à mes yeux !

Écrit par : jacques robert | 16/07/2012

Il a bien du courage de se baigner, quelles iamges, il reste encaor passablement de neige comme ici, fantastique promenade dans la nature à l'état pur.
amitié

Écrit par : Nicou | 16/07/2012

Oh pétard se baigner dans ces lacs de montagne, j'ail les poils qui s'dressent
Bon lundi Ulysse

Écrit par : H-IL | 16/07/2012

Que de paysages magnifiques!
Et comme tu as raison de dire que, pour réussir sa vie d'adulte, il est bon de rester un éternel enfant

Écrit par : gazou | 16/07/2012

Bonjour Ulysse,
Quelle magnifique randonnée. Des paysages à couper le souffle!!!
Les appareils stéréo sont passés de mode depuis près de 50 ans mais fort en vogue vers 1900-1930. Le résultat est spectaculaire si on regarde les deux images à l'aide d'une visionneuse adaptée ou en "louchant" sur les photos.
Amitiés,
Frans

Écrit par : Frans | 16/07/2012

tes photos sont superbes elles sont la vie. bravo à toi à vous d'aller là haut la cueillir

Écrit par : telos | 16/07/2012

Partir là-bas
où les neiges sont éternelles

Écrit par : Maria-D | 16/07/2012

Arécol et Colapat chez nous on est des papys gâteaux et peut être un peu gâteux ....Merci pour les abeilles

Jacques il nous reste encore d'innombrables sites à découvrir

Nicou pas besoin de courage ce n'est que du bonheur !

HIL je peux te dire que le reste ne se dresse pas !

Gazou un adulte trop sérieux est un enfant qui a mal tourné

Frans je me rappelle voir eu enfant un appareil stéréoscopique pour visionner en relief des bandes dessinées en photos

Telos et encore mes photos ne donnent qu'un pâle reflet de la réalité

Maria hélas je ne suis pas sûr que les neiges soient encore longtemps éternelles

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 16/07/2012

je suis sciée par cette baignade !!!!!!!!!!! c'est très engageant pour sur mais à zero degré !!!!

Écrit par : maevina | 16/07/2012

Vrai, les garçons sont parfois déjantés pour les défis stupides. Faut un maillot obligatoire pour se baigner dans ce p'tit lac?

Écrit par : lutinbleu | 16/07/2012

Un récit de toute beauté ! et des photos qui donnent envie...pour nous la balade fut plus modeste mais tout de même 39 km....en deux jours....pour moi un petit exploit !
Merci de ta visite et je reviendrai lire la suite.....

Écrit par : Sophie | 16/07/2012

Quels magnifiques paysages !!!!! j'ai pris d'autant plus de plaisir à les découvrir qu'ils sont accompagnés d'un récit plein d'humour ! il y avait de quoi ressortir congelé de ce bain !!!!! belle fin d'après midi !

Écrit par : Colette | 16/07/2012

C'est encor plus beua en découvrant une deuxième fois, merci
amitié

Écrit par : Nicou | 16/07/2012

superbe rando que tu nous fais profiter là , mais l'eau dans le lac ne doit pas être chaude , bonne soirée ulysse

Écrit par : dom | 16/07/2012

Waouh, c'est magnifique !!!! Un grand merci pour ces belles photos et bravo pour votre courage à rentrer dans l'eau glacée, moi, je ne l'aurai pas fait !
Biz du soir, à +

Écrit par : chantal | 16/07/2012

Maevina il suffit de souffler sur l'eau avant de se baigner pour la réchauffer !

Lutin Bleu un maillot ? les marmottes seraient frustrées !

Sophie il n' y a pas de petit exploit mais toujours un grand bonheur !

Colette parler des événements de notre vie c'est les revivre

Dom c'est une rando parmi d'autres Dans les Pyrénées il y en a des milliers

Chantal il ne faut jamais dire fontaine je ne boirai pas de ton eau


Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 16/07/2012

rire à la lecture des différentes expressions humoristiques.
Admiration devant votre ténacité.
Désir de se faire greffer des gènes de chamois.
Plaisir de les revoir: ça fait si longtemps!
et cette présence des lacs se mérite mais est toujours aussi belle.
Bravo. vous êtes des chefs.

Écrit par : Maïté/aliénor | 16/07/2012

Faudra t-il monter à plus de 3000 m d'altitude pour ne plus être atteint par la pollution ? Est-ce le secret pour vivre plus longtemps ? Faudra-t-il chaque matin plonger dans l'eau à 2° ?...En tout cas, ça a l'air de bien marcher sur vous, vous êtes plus alertes qu'une bande de scouts, car, un scout, ça ne marche que sur des routes goudronnées...
Nous prenons grâce à vous, notre bol d'air pur quotidien, même si c'est à travers un écran..
J'ai écouté le reportage sur les abeilles et les pesticides..J'ai fait hier la réflexion à mon mari au lac Chambon où nous nous sommes contentés d'une petite balade de 4 km autour du lac, terrain plat bien-sûr...On fait ce qu'on peut...Je disais donc à mon mari : "as-tu vu un papillon ?" Non, pas un seul"..Voilà, tout est dit..Les abeilles, les papillons disparaissent au profit du frelon asiatique qui attaquerait les ruches et qui commence à arriver en Auvergne...Ce méchant frelon dont j'ai entendu dire ce matin à la radio qu'il aurait tué 2 personnes, certes déjà allergiques, mais, comme il est très gros, il inocule 3 fois plus de venin qu'une simple guêpe française..
J'ai aussi constaté une chose sur les marchés, dans les hypers, les fruits, les légumes sont de plus en plus gros....et... "dégueulasses"....Une pomme de terre fait 500g, une cerise fait 200g, un abricot 300g...Aucun goût..Comme les écrevisses américaines qui ont colonisé nos ruisseaux...Tout ce qui est "dégueu" vient d'Amérique..
Mon dieu, vous avez bien raison de monter de plus en plus haut pour fuir nos champs pesticisés...Je suppose que les petites fioles dont vous faites largement usage sert à vous immuniser.

Écrit par : juliette | 17/07/2012

tu es cet oiseau bleu
qui parle
qui voit
qui sait voir les couleurs
et encore tu sais voler

Écrit par : jeanne | 17/07/2012

Bonsoir,
C'est une magnifique et âpre promenade, dans un paysage grandiose, illustrée par un récit poétique, vivant, truculent... Un beau voyage que je savoure. Merci beaucoup!
Je vous souhaite une excellente soirée.
Amitiés.
Cendrine

Écrit par : Cendrine | 17/07/2012

magnifique, c'est magnifique et j'admire toute cette beauté
pendant que tu étais dans les montagnes j'ai rejoint les bords de la méditerranée, admiré bleu du ciel et bleu de la mer... sauf que je n'étais plus habituée à la chaleur et j'ai pris froid ... bref une crève comme on en a en hiver ... bonne soirée

Écrit par : andrée :0071: | 17/07/2012

Que les religieux de tout poil (et surtout les "barbus") cessent de nous promettre le paradis!

Mon amis Ulysse, si il y a une chose que je déteste, c'est bien les prometteurs de beaux jours.
Pour la météo, je pardonne encore, la science n'est pas parfaite!
Pour ma vie, et celle de mes amies et amis, je préfère croire en un créateur inconscient qui me laisse libre choix.
Je te salue Ulysse, au non du Père,du Fils et du Saint-Estèphe.
Merci pour ta belle histoire.

Écrit par : marc | 17/07/2012

Maïté des chefs surtout pas ..des humbles arpenteurs de la nature , cela suffit à notre bonheur !

Juju le contenu de nos gourdes et différent de celles des scouts ..et comme tu le suggères c'est un élixir de longue vie !

Jeanne un oiseau sans soute, car on dit que j'ai une tête de linotte !

Cendrine bienvenue sur mon blog, je suis heureux que mes mots vous plaisent.car dire les choses est leur donner une existence

Andrée attraper un rhume par 30 ° c'est assez exceptionnel !

Marc je sus toujours heureux de te lire et te salue également au nom des mêmes saints !

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 17/07/2012

j'apprécie le deuxième cliché avec ces deux chemins,un en terre et l'autre enneigé....et puis ce moment de baignade dans le lac...

Écrit par : l'Angevine | 18/07/2012

Je découvre avec plaisir qu'il existe un étang qui porte mon nom.
Merci pour ces superbes découvertes.
Bonne fin de semaine à vous deux.
Amicalement.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 18/07/2012

Yvon les lieux ont souvent donné leurs noms à des familles Bonne fin de semaine à toi également

Écrit par : ulysse | 20/07/2012

Quelle voyage dans les montagnes fantasitque série et iamge récit et cpatage, plus c'est haut, plus c'est beua, grandisoe reportage, merci.

Écrit par : Nicou | 20/07/2012

quels paysages magnifiques et merci pour tes photos qui nous permettent de les admirer,à défaut de pouvoir vous suivre;.et merci pour ton portrait, c'est toujours agréable de connaître le visage de ceux dont on suit les récits

Écrit par : gazou | 21/07/2012

un petit coucou en passant ...en ce moment un ti peu débordée la Framboise ..

Écrit par : framboise à Pornic | 08/06/2015

les photos sont absolument divines !!! et c'est vrai que beaucoup ne peuvent plus accéder aux sommets (ma soeur randonnait avec des amis qui ni l'un ni l'autre ne peuvent plus randonner en haute montagne (cela a été un cap difficile à franchir) et ont remplacé par des randos d'été en vélo).
Bonne soirée

Écrit par : durgalola | 08/06/2015

Bonjour Ulysse, brrr le plouf dans l'eau glacée ! quel courage.
Vous êtes de sacrés grimpeurs tous les deux.
Je me souviens bien aussi de tes photos car je les détails tellement qu'elles me restent gravées dans la mémoire, j'ai une bonne mémoire visuelle ...
Un peu absente sur la blogosphère, je reprends du service en couture, par obligation.
Mais je ne ferme pas mon blog loin de là, j'aime trop la photo.
Bonne journée et gros bisous
Annick

Écrit par : AnnickAmiens | 09/06/2015

Quel jeunesse vous avez tous les deux, c'est l'air des sommets ou les bains dans l'eau gla gla :)
un peu a la manière des russes qui se font un trou dans la neige en guise de baignoire ?! mais quelle beauté se dégage de ces sommets qui font de merveilleux tableaux meme sans les peintres pour les copier :)
bonne continuation Ulysse

Angie

Écrit par : Angie | 09/06/2015

Mon dieu, quel régal de te suivre dans ces randos et quelles photos ! je suis émerveillée.
J'arrive de vacances en Corse où je n'ai fait que visiter, pas de randos, mais ce que cela doit être chouette d'en faire là aussi ! le GR20 ne doit quand même pas être pour moi, trop dur, je pense.
Merci pour ce partage et bonne journée.

Écrit par : clara65 | 10/06/2015

Bonsoir Ulysse, c'est toujours un régal de vous suivre, enfin depuis mon écran :-) et à tous deux, je vous dis un grand bravo. Cette randonnée en mots et photos merveilleux m'enchante.
Continuez, les amis de vous faire plaisir. La montagne est si belle si on la respecte.
Belle soirée et douce fin de semaine et merci.

Écrit par : Denise | 10/06/2015

merci pour ta visite et tu prépares certainement ta prochaine tournée ...
et fais ce que tu as à faire - même si tu n'es pas là un moment, dès que tu te manifesteras, ta petite troupe de blogueurs sera présent. Bises

Écrit par : durgalola | 11/06/2015

Oh là là Ulysse, en ces temps là nous étions encore jeunes et beaux !!
Maintenant, nous ne sommes plus que beaux !!!!

Écrit par : GIBUS | 12/06/2015

FRAMBOISE je ne suis pas non plus très présent en ce moment

ANDREE le jour où je ne pourrai plus grimper les montagnes cela me manquera aussi et merci pour ton sympathique soutien

ANNICK oui il n' y a pas que les blogs dans l'existence heureusement ...

ANGIE ce sont les montagnes qui nous gardent jeunes

CLARA j'ai aussi randonné en Corse mais je n'ai pas fait le GR20 qui est l'un des plus dangereux de France

DENISE pour le moment nous avons levé le pied mais nous reprendrons nos sorties à l'automne

GIBUS mais je me sens encore jeune !

Écrit par : Uysse | 13/06/2015

Oui, le comportement-clé est bien là pour réussir sa vie d'adulte .........."la vivre en restant un enfant !"

Te lire, te suivre, c'est ....comme ce jet d'eau froide, de très bon matin, sorti du robinet ...!

Je vais continuer à escalader ...........A tout de suite ! Sabine.

Écrit par : sabine la pèlerine | 19/06/2015

Les commentaires sont fermés.