suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/08/2012

Interlude estival :Images d’Aubrac (1ère partie)

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

Vous rêvez d’espace, de silence, d’air pur et de chlorophylle ?  Suivez moi, je vous emmène en Aubrac du coté de Nasbinals. « Mais c’est où l’Aubrac »  me direz vous peut être ?  Et bien c’est un vaste plateau granitique perché à environ 1200 mètres d’altitude, coincé entre l’Auvergne au nord et le Languedoc au sud. Il y fait froid longtemps, il y pleut souvent, on n’y croise que des vaches et c’est un pays merveilleux ! D’ailleurs les fleurs ne s’y trompent pas qui poussent ici en abondance ! Et puis il y a l’aligot et la truffade et les steacks fondant comme du beurre ! Mais j’allais oublier cet objet d’art emblématique de cette région austère et pourtant envoûtante : le couteau Laguiole que l’on trouve dans la poche de tout randonneur !

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

Le village de Nasbinals est un lieu idéal pour visiter l’Aubrac. Situé sur  la Via Podiensis, voie qui mène du Puy-en-Velay à Compostelle. il a une longue tradition hospitalière. Innombrables sont les pèlerins qui y font halte aujourd’hui et admirent au passage son église romane du XIème siècle à l’élégant clocher octogonal.

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

Comme je vous le disais en introduction, en visitant l’Aubrac vous rencontrerez plus de vaches que d’humains. Il faut dire que cet immense plateau est un paradis pour les mangeurs d’herbe. Les gens du cru, dont c’est la principale richesse, leur ont élevé une statue, astucieusement fabriquée à partir d’outils ou d’objets agricoles.

 

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

On est loin ici des conditions horribles de l’élevage intensif qui prévalent dans certaines régions du monde. Certes les vaches d’ici ne sont pas sacrées  comme leurs consoeurs indiennes, mais avant de finir sur le barbecue elles connaissent quelques années idylliques.

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

Le nom de leur race est « Aubrac » bien qu’il s’agisse de descendantes de vaches parthenaises. Elles se sont si bien adaptées à ce pays de tourbières et de lacs qu’elles en ont pris le nom. leur robe est couleur « froment » avec le tour du mufle et des yeux blancs ce qui, conjugué à leurs longs cils noirs,  leur confèrent un doux regard. Et oui je suis tombé sous leur charme ! Et depuis je me suis acheté cet ouvrage « Plaire aux vaches » dont je vous recommande la lecture.

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

Bien que le paysage soit resté inchangé depuis des siècles, ici comme ailleurs le temps a fait son œuvre et les antiques machines agricoles finissent de rouiller le long des chemins. Mais quand l’homme aura sucé jusqu’à la dernière goutte les réserves d’or noir de notre planète qui sait si le cheval de trait ne reprendra pas sa place ? D’ailleurs il y a des régions où il est déjà de retour !

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

On comprend en contemplant le paysage  pourquoi la viande d’Aubrac est si tendre : tout ici est calme et volupté. De l’herbe à brouter à perte de vue sans jamais craindre d’en manquer ! Et quelques bosquets d’arbres pour s’abriter de la pluie si elle est trop forte ou faire la sieste si par hasard le soleil se montre soudainement généreux.

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

Certes il y a parfois de terribles orages qui peuvent foudroyer de vénérables chênes et que craignent les vaches bien qu’elles soient moins exposées que le chevaux, car elles ne portent pas de fer aux sabots. Donc, si un jour vous tombez par exception sur une viande d’Aubrac un peu ferme c’est sans doute que la vache aura été stressée par un orage ! Prenez vous en alors à Zeus et non pas à l’aubergiste !

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

Quand la couverture de nuages se déchire elle laisse alors apparaître des pans de ciel d’un bleu inouï comme si la teinture céleste,  qui ailleurs se dilue dans tout l’espace, y était  concentrée.

 

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

Face à cette antique porte qui reste désespérément fermée, la mousse escalade le mur pour passer de l’autre coté.

 

aubrac,nasbinals,laguiole,le bousquet

En ce pays de douces collines l’homme a dressé d’orgueilleux châteaux, tel celui du Bousquet, édifié au XIVème siècle par les seigneurs de Montpeyroux, et qui gardait le chemin qui menait du Puy en Velay à Conques .

 A suivre....

 

Texte & Photos Ulysse

Commentaires

Bien que née du côté de Béziers, j'apprécie de vivre en aveyron. Ce pays est plein de charme et il est surtout "déstressant": ce n'est pas remboursé par la sécu (mais qu'est-ce qui l'est encore actuellement?) mais c'est efficace à 100%... je vous le garantis.
Vos godillots vont frémir en parcourant ce plateau d'Aubrac et n'écoutez pas les mauvaises langues qui prétendent que sur l'Aubrac il n'y a que deux saisons: l'hiver et l'après-midi du 15 août.
En ce moment, il y a des myrtilles, des fraises des bois et des framboises sauvages. Sans oublier le calament, appelé par tous le "thé d'Aubrac".
A bientôt?

Écrit par : geneviève | 09/08/2012

J'veux la suite tout d'suite ... pas exigeante l'ex-mamychachat ! encore une région que tu me fais découvrir avec ton grand talent de conteur d'abord et de photographe ensuite, mais çà, je l'ai déjà dit, je suis une mamie et normal que je radote.
Les jolies vaches à longs cils noirs t'ont fait de l’œil ! elles ont une jolie robe, pas toute tâchée comme mes vaches picarde !!!
Merci beaucoup pour ces vacances que tu m'offres, j'apprécie tu le sais.
Bonne soirée et gros bisous
Annick

Écrit par : Annick | 09/08/2012

Holà Ulysse et Louna ! des images d'Aubrac sous la pluie par ce bel été où nous sillonnons
les massifs héraultais. Il me semble que vous avez quelque peu délaissé le clavier du PC pour farnienter sur les transats !!!

Écrit par : GIBUS | 09/08/2012

Bonsoir Ulysse,

N'en déplaise à Gibus, j'apprécie tes images riches de fraîcheur. Il fait si chaud!
Quelle belle région où je n'ai jamais mis les pieds . Surtout à travers tes mots et photos où l'humour le dispute à la poésie et la culture.
Merci pour ce nouveau régal ;)
Bonne soirée Ulysse
A bientôt
Bise
Martine

Écrit par : Martine | 09/08/2012

j'ai une passion pour les châteaux. Ce château du Bousquet semble m'inviter à lui rendre visite, perché sur son mont pierreux !

Écrit par : Lamigeo | 09/08/2012

Magnifique région que tu nous fais sublimement découvrir. J'attends la suite avec impatience!

Écrit par : Caroline | 09/08/2012

Bonjour Ulysse,
Très beau reportage qui fera plaisir à mon ami Alphonse, fervent collectionneur de couteaux dont bien sûr les Laguiole!
Ici en Ardenne, le cheval a refait surface aussi pour le débardage: ça laisse beaucoup moins de traces dans les forêts que les machines.
Amitiés,
Frans

Écrit par : Frans | 10/08/2012

De bien belles et bonnes vaches
Bon Dredi Ulysse

Écrit par : H-IL | 10/08/2012

Quel bon,heur que l'AUBRAC ! c'est une région où j'aime aller, pas loin de chez moi,
grâce à l'A75, et quel endroit merveilleux en toutes saisons, je constate que tu commences par Nasbinals, ce qui veux dire que tu connais la maison "Bastide" où l'on fait de supers repas du
terroir....et Laguiole (on dit Layole" ) avec ses couteaux, attention les vrais fabriqués en totalité sur place, pas ces horreurs que l'on trouve partout "made in china", rien que le prix
j'ai la chance d'en posséder un, et monsieur deux, un "ordinaire" et un "damassé" vu faire sur place, l'aligot je te le laisse, mais il y a bien d'autres choses délicieuses, et les fomages...je me souviens d'en avoir acheté dans le dernier buron (hélas fermé depuis ! ) et il pleuvait ce jour-là, mais ce fut une matinée riche à voir faire le "laguiole" par de vrais buronniers, des derniers encore en activité...il y a dix ans !*
quand aux "belles aux yeux noirs" elles sont splendides ,
bon j'arrête là je ne veux pas lasser, et je te laisse raconter,
Amitiés, MIAOU !!!!

Écrit par : Mistigris | 10/08/2012

Quand on plonge dans le regard d'une vache... Ces long cils, cette couleur d'iris, ces paupières si fines... Comment ne pas tomber amoureux! Dommage qu'elle pète au lit.

Écrit par : lutinbleu | 10/08/2012

magnifiques ces étendues d'herbes grasses, j'aime bien la photo du taureau et de la vache quelle allure !

Écrit par : maevina | 10/08/2012

C'est vrai que cette région est magnifique, mais, je ne me verrai pas y vivre l'hiver..Mon fils adore s'y promener, mais, cet hiver, il a failli s'y perdre avec sa bientôt future femme, pris dans des bourrasques de vent et de neige...Attention quand on s'y engage l'hiver..
La jolie église de Nasbinals, je n'ai fait que la prendre en photo de la voiture, il y avait fête ce jour-là, et pas facile de trouver à se garer..Toi, tu marches avec tes jambes, moi, avec mes jantes en alu...
Ma copine qui a entamé l'année dernière son chemin de Compostelle, en passant à Nasbinals, haut lieu de rendez-vous pour les pélerins, devrait arriver l'année prochaine aux portes de l'Espagne..C'est grâce à elle et à mon fils que j'ai connu l'Aubrac..Et pis, comme dit quelqu'un, l'A75, c'est un plaisir de la prendre, une autoroute magnifique, gratuite (sauf le pont de Millau) quand il n'y a pas les camions..Nous la prendrons la semaine prochaine pour aller au mariage de notre fils..

ps : ah, je rajoute un petit commentaire sur le laguiole..Le laguiole, c'était surtout à Thiers (30km de chez moi) qu'il était fabriqué..Mais, pour ne pas me montrer trop chauvine, un petit copier-coller..

Le Laguiole de nos jours

A la fin des années 1980 des élus et des entreprenneurs aveyronnais décident de relancer une véritable activité de fabrication à Laguiole. Certains viennent se former à Thiers chez des fabricants, d’autres décident plutôt de racheter de faire venir des hommes, des machines et de l’outillage afin de "relocaliser" une production en série. Grace au dynamisme et à l’opiniatreté de ces nouveaux fabricants, l’opération est un incontestable succés. Avec un recul de 25 ans on ne peut que s’en féliciter puisque toute la coutellerie française a bénéficié de ce regain d’activité et de cette émulation .

Ceci dit, la fabrication du couteau Laguiole est encore de nos jours une grande spécialité des fabricants de Thiers. Selon une étude de 2009 menée par la FFC chez ses adhérents cette activité "Laguiole" représente :
430 emplois directs
Plus de 15 millions d’euros de chiffre d’affaire par an

Pour ceux qui souhaitent mieux connaître les relations entre Thiers et Laguiole le livre « Histoire du Couteau de Laguiole » de Christian LEMASSON, paru en 2010 aux Editions de la Montmarie, apporte une vision sereine et historique sur les relations entre les 2 cités coutelières.

Écrit par : juliette | 10/08/2012

J'ai lu "à suivre"...j'aurais bien continué tout de suite, subjuguée par ton récit et par les images de ces beaux et calmes pâturages..
Bon week-end.

Écrit par : tanette2 | 10/08/2012

Geneviève la pluie en Aubrac vaut bien le soleil d'autres pays ..merci pour votre passage

Annick la suite viendra mais il y aura peut être avant une autre aventure contée par Louna si j'arrive à la sortir de la piscine pour venir écrire son histoire

Gibus tu ne crois pas si bien dire Louna ne veut pas sortir de la piscine

Martine je suis heureux de te faire découvrir une nouvelle région

Lamigéo ce château peut se visiter....ce que je n'ai pas eu le temps hélas de faire

Caroline la suite est déjà en boite mais il y aura d'autres destinations auparavant

Frans je pense que le cheval est l'avenir de l'homme

Hil les vaches sont des animaux tendres

Mistigris bien sûr que je connais la maison Bastide

Lutin bleu je vois que j'ai affaire à un connaisseur

Maevina l'Aubrac est un pays d'horizon

Juliette tu es une spécialiste des couteaux de Laguiole

Tanette il y aura bien une suite mais un peu plus tard..


Bonne soirée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 10/08/2012

Quelle paix...

Écrit par : eMmA | 10/08/2012

eh bien tout me plait dans cette balade,cette vache sculptée,puis ces chemins avec des vaches qui nous regardent et cette porte ancienne qui referme un passé et pour finir ce château....

Écrit par : l'Angevine | 11/08/2012

tout est calme reposé
on entendrait
les clochettes ?

Écrit par : jeanne | 12/08/2012

J'aurai surement le plaisir de voir tout ceci à la fin du mois car je vais partir faire "le puy-Nasbinals" avec mon groupe de rando.
Merci pour cet aperçu de mon "chemin". Bisous et bon dimanche.

Écrit par : chantal | 12/08/2012

Région de ressourcement des plus paisible, ça sent le bien vivre et la douceur d'être loin des villes et du brouhaha des stations estivales.

Écrit par : monique | 12/08/2012

Y à 9 jours nous sommes allés sur l'Aubrac en revenant de l’Auvergne ! toujours un régal d'admirer ce paysage grandiose avec ses vaches de partout ,ses contours ,ses ruisseaux,ses pierres-murs...
et surtout une découverte d'un restaurant "buron de Ché"
ah aussi! la fraicheur que j'ai pu inhaler avant de rentrer sur Sète .
j'admire toujours vos paroles et les photos magnifiques .
a la prochaine lecture.

Écrit par : manon34200 | 14/08/2012

Les commentaires sont fermés.