Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


12/08/2012

Me voilà maintenant transformée en fantôme !

 

 

 

P8070538.JPG

  

Mille millions de mille sabords (j’adore le capitaine Haddock !) après avoir été réduite à l’état d’ombre (voir ma note du 3 août) voilà que je me retrouve transformée en fantôme parce que j’ai eu l’imprudence de m’endormir sous la pleine lune dans le jardin de mes grands parents pendant que ma famille jouait aux cartes sur la terrasse ! Car, peu de gens le savent, mais la pleine lune absorbe toute l’énergie de ceux qui font l’erreur de s’endormir à la lueur de ses rayons.

Heureusement mon papy qui sait presque tout (enfin surtout en matière de vins !) a trouvé dans un vieux grimoire acheté dans une brocante comment on peut se sortir de cette mauvaise passe. Il faut dire que cela lui est arrivé plus d’une fois de s’endormir sous la pleine lune au terme de soirées où il n’avait pas bu l’eau des fontaines !

Ainsi pour retrouver forme humaine il faut aller rendre visite aux  génies du Caroux qui vous donnent, chacun, un mot de la formule magique qui vous rend votre apparence humaine, à condition que l’on réponde à une énigme. Le problème est que pour trouver ces génies il faut se procurer une carte conservée dans un endroit  secret à Douch, petit village situé dans le massif du Caroux.

 

P8070021.JPG

Me voilà donc en vue de Douch, lieu au demeurant fort pittoresque, en me demandant bien où je vais  pouvoir trouver cette fameuse carte providentielle.

  

P8070011.JPG

A l’entrée de Douch je croise un homme qui ne semble guère surpris de rencontrer un fantôme et qui m’interpelle en me disant «  Ah Ah!  je vois que j’ai affaire à une dormeuse  du clair de lune ! Je suppose  que vous cherchez  la carte du maraudeur du Caroux afin de retrouver les génies de cette montagne ? Et bien, elle est dissimulée dans un lieu qui sert aux hommes  à se chauffer et à se nourrir. Comme vous m’êtes sympathique, je vais vous dire, pour vous aider à trouver, que vous devez mettre les mains dans le pétrin !"

 

P8070016.JPG

Après m’être creusé longtemps les méninges,  le mot pétrin éveille en moi des souvenirs de collège (ce qui n’est pas forcément agréable en vacances). Je me rappelle que ma prof d’histoire disait qu’autrefois, dans tous les villages, il y avait des fours à pain. Je pars  aussitôt à sa recherche et finis par le trouver un peu à l’écart du village.

 P8070242.JPG

En farfouillant dans les cendres je  trouve la fameuse carte, certes un peu brûlée mais malgré tout lisible. Heureusement que les villageois n’ont pas fait de pain depuis quelque temps sinon j’étais chocolat ! 


P8070031.JPG

En scrutant le plan je constate qu’il me faut partir à la recherche d’un escalier de pierres qui mène sur le sommet du Caroux. Après une heure de recherche je sens le courage m’abandonner quand, soudain, je le trouve en écartant des buissons. Je grimpe les marches quatre à quatre, en manquant plusieurs fois dans ma précipitation de me casser la margoulette.


P8070183.JPG

Parvenue en haut, je suis impressionnée par le magnifique panorama qui s’offre à mes yeux, mais je ne sais pas trop où aller car, n’ayant pas de boussole je ne sais pas comment orienter la carte.  Par chance, sur ma droite, j’aperçois Branchenou l’un des arrière-arrière-petit-fils de Sylvebarbe qui m’apostrophe en me disant : « Encore une imprudente dormeuse de Lune qui est à la recherche des génies du Caroux  mais qui semble paumée.  Tu as de la chance, une comète devrait bientôt survoler le Caroux.  Il te faudra alors orienter ta carte en direction de ses rayons.


P8070165.JPG

Soudain une lueur envahit le ciel, c’est la comète annoncée par Branchenou. Je suis aveuglée mais je me contrains à ouvrir les yeux  pour voir la  direction qu’indiquent les rayons : il me faut aller vers l’ouest, comme autrefois les colons américains partis à la conquête de l’Amérique (je n’ai peut être que douze ans mais je sais des tas de choses !)

 

P8070187.JPGAprès avoir marché 500 mètres, j’aperçois Singinus l’un des génies du Caroux. Il a un aspect terrifiant et je m’approche de lui les jambes flageolantes. « N’aie pas peur » me dit-il nous sommes un peu de la même espèce car je t’ai vu grimper des rochers comme un ouistiti « Je connais ton problème et je suis là pour t’aider ». Il me pose alors la première énigme :

« Plus je suis vieux, plus je suis fort. Qui suis-je ? »

Mon papy étant grand amateur de fromages au moins aussi vieux que lui et  très odorants la réponse me vient tout de suite à l’esprit. Singinus me donne alors le premier mot de la formule : « Fantomus… »


P8070190.JPGSelon la carte, je dois ensuite me diriger vers le rocher du Caroux qui est encore fort loin, ce qui me désole car je commence à avoir des courbatures dans les gambettes. Et, oui, hélas, même les fantômes ressentent la fatigue !

 P8070214.JPG

Je passe ensuite opportunément devant le refuge de Fontsalès. Je ne peux résister à l’envie d’y faire une petite « reposette » bien que je soupçonne qu’il soit infesté de rats, ce qui, comme toutes les filles, ne m’enchante guère ! (à vrai dire je ne suis pas sûre que les garçons soient si fiers que ça en leur compagnie).

P8070010.JPG

En quittant le refuge, j’aperçois des ombres errant sur le sentier qui  paraissent  sorties du néant. Je comprends que j’ai affaire à un  groupe de randonneurs victimes du maléfice de Lauroux  (voir ma note du 3 août dernier). Je les interpelle et leur explique que je connais leur triste sort. Heureusement il me reste un peu de la potion magique que j’ai emportée avec moi et que je leur donne généreusement espérant n’en avoir plus jamais besoin.

P8070178.JPG

Ils me remercient chaleureusement et reprennent la route en  me saluant.

 

P8070219.JPG

J’entends soudain un sinistre craquement au dessus de ma tête. C’est un immense pin qui est en train de s’abattre. Fort heureusement ses congénères le retiennent. Ouf j’ai eu chaud, car j’ai beau être un fantôme je crois que ça m’aurait fait une sacré bosse sur la tête !

 

P8070229.JPG

 Je poursuis ma quête et arrive enfin en vue de la Poule Couveuse, mère de tous les génies du Caroux. Dès qu’elle m’aperçoit, elle comprend mon problème et semble compatir à ma triste situation (entre filles quelque soient les races ou les espèces nous sommes solidaires). Elle me pose sans détour une énigme :

« Je contiens du sucre mais je ne suis jamais sucré. Qui suis-je ? « 

Inspirée par mon principal défaut, la gourmandise, je réponds « une bonbonnière».

« Tu brûle, ma cocotte » (langage normal pour une poule)

Je réfléchis deux secondes et dit alors « C’est le sucrier !!! »

« Bravo ma poulette, le second mot de la formule est « satanicus ».

Bonne chance pour la suite !!! »

 

P8070230.JPG 

Suivant le tracé de la carte, j’aperçois un peu plus loin sur un rocher le génie dénommé le guetteur du Caroux. Il m’interpelle : « Je t’ai vue venir de loin et je sais ce qui t’amène car je t’ai aperçue qui parlait avec Singinus et  Poule Couveuse »

Je lui réponds « Si tu sais ce qui m’amène, es-tu prêt à m’aider ? »

« Bien sûr, je suis prêt à aider tous ceux qui passent en ces lieux, sauf les chasseurs bien évidemment, ces gens qui s’arrogent le droit d’enlever la vie à des êtres qui ne leur ont fait aucun mal. Voici donc l’énigme : je suis un virage qui ne mène nulle part. Qui suis-je ? »

Par chance, des virages qui ne mènent nulle part j’en ai fait l’amère expérience avec mon papy  au cours de randonnées où l’on a passé des heures à tourner en rond, ce qui me fait penser au cercle. 

Approuvant ma réponse, il me dit : Bravo fantomette !!! Tu as la tête bien faite !!! Le troisième mot de la formule est « disparitus ». Je ne pensais pas un jour me réjouir du fait que mon papy nous perde quelquefois !

 

P8070241.JPG 

Je dois maintenant trouver le génie qui selon la carte a la forme d’un Aigle et je scrute désespérément le ciel sans le voir. Je suis sur le point de renoncer quand soudain j’entends un cri perçant au dessus de ma tête et j’aperçois une énorme boule de plumes qui fonce sur moi. Au dernier moment elle m’évite et se pose juste devant moi au bord de la falaise. L’aigle me dit « Excuse moi, je t’ai fait peur petite, je t’ai vue de très loin et je sais pourquoi tu es là ».  Tu as l’air gentille et je sais que tu ne ferais pas de mal à un moineau aussi je suis disposé à t’aider.  Voilà donc l’énigme : Je fais le tour du bois sans jamais y entrer » Qui suis je ?

Je réponds " l’orée " puis "la lisière"  mais ce ne n’est pas la bonne réponse. Et soudain je me souviens que mon papy m’a appris à lire l’âge des arbres en comptant les cernes sur une coupe. Cela me fait penser aussitôt à l’écorce qui entoure les arbres.

« Bonne réponse » me dit l’aigle  tu as une intelligence de haut vol et ça me plait . Je te révèle donc le 4ème mot  qui est « Humanus ».

 

P8071077.JPGJe dois maintenant trouver Molug, un lointain cousin de Gollum, mais je ne suis pas rassurée car il a la réputation d’être très lunatique.  Soudain je sens une odeur infecte et je me dis « Tiens, Molug est dans les parages. Et de fait en levant la tête je le découvre perché au dessus de moi. Mon premier réflexe est de reculer tellement il est laid mais je diois à tout prix trouver la formule et donc je reste.  Il s’adresse à moi en ricanant : Tu aimerais bien répondre à mon énigme mais je suis sûr que tu n’es pas assez intelligente pour cela.  Sans me démonter je lui réponds un peu vexée « Pose la moi quand même, tu verras bien »

« Comment un homme peut-il tomber d’un immeuble de 35 étages et être encore vivant ?

Vivant au septième étage d’un immeuble qui en a dix, je vois tout de suite l’astuce et lui réponds instantanément qu’il est tombé du rez-de-chaussée. Molug est furieux que j’ai pu répondre mais est obligé de me donner le 5ème mot de la formule qui est Lounatus.

 

P8071071.JPG

Je suis presque au bout de mes peines, mais soudain un orage menace. Je soupçonne Molug de l’avoir provoqué pour m’empêcher de trouver le dernier génie. Mais grâce à mon papy je suis habituée aux orages dans la montagne et je continue ma route sans être autrement impressionnée.

 

P8071089.JPG

 

Pendant que les nuages s’amoncellent sur ma tête, je poursuis l’exploration du plateau du Caroux à la recherche du dernier génie dénommé Pégase et qui a la forme d’un cheval.


 

P8071094.JPGSoudain j’entends un hennissement dans le vent et je me dirige dans la direction d’où il vient. J’aperçois Pégase en pleine discussion avec un lutin. En m’apercevant le cheval se tourne vers moi et me dit «  Je te connais, je t’ai aperçue l’année dernière près du refuge des Bourdils où tu donnais de l’herbe à un de mes frères et tu m’es sympathique. Je  connais ton problème et te pose donc mon énigme :   "Il faut que tu écrives un seul mot avec les lettres » TUULNOSEM ». 

Par chance  une de mes camarades de classe me l’a déjà posée pendant le cours de math, ce qui nous a d’ailleurs valu deux heures colles que je regrette plus aujourd’hui ! Je sors un crayon et un papier de ma poche et j’écris «  un seul mot »  avec toutes les lettres énoncées.

"Bravo je suis content pour toi Louna" me dit alors Pégase " car tu mérites de connaître la formule et de retrouver ton apparence. Le mot est « Aparitus ».

 

IMG_5965.JPGJe possède enfin la formule complète qui est « fantomus satanicus disparitus humanus lounatus apparitus. Mais il me reste une dernière épreuve à accomplir qui est d’aller la prononcer sur la tête du sphinx du Caroux. Le repérant sur la carte, j’y cours aussitôt à toutes  jambes et je grimpe sur sa tête.  Je prononce alors la formule mais je suis tellement émue que je bégaye et seule ma main reprend forme humaine….Je laisse passer quelques secondes le temps de retrouver mon calme et prononce de nouveau la formule, cette fois-ci sans bégayer .

 

P8071509.JPGJ’aperçois soudain dans le ciel une forme impressionnante se diriger vers moi et m’entourer en tourbillonnant.

 

P8071460_2.JPGEn quelques secondes je retrouve ma forme humaine et bondit alors de joie ! Ouf, je suis enfin sorti de ce mauvais pas. On ne m’ y reprendra pas à m’endormir sous la pleine lune.

 

Salut et à la prochaine!!

 

Texte & photos: Ulysse & Louna.


 

Commentaires

belle écriture pleine de rebondissements et de mystères Miss dormeuse lunaire ! bravo !

Écrit par : maevina | 12/08/2012

Tes ballades sont vriament un dépayasement total, un repaortage complet, de mervielleuse iamge de la nature et de randonneur, fntastique.
Bravo et amitié

Écrit par : Nicou | 13/08/2012

Que la montagne est belle !!!

Écrit par : Sophie | 13/08/2012

Pain au chocolat, c'est pas mal !
M'enfin Louna de la Lune a pu se sortir de ce mauvais rayon
Bon lundi Ulysse et Louna bisous

Écrit par : H-IL | 13/08/2012

C'est génial, ça se lit comme un roman d'aventures. D'ailleurs vous devriez en faire des livres, de vos balades. Quelle imagination et quel sens du suspens !
Sans parler des superbes photos.
Les différents rochers sont extraordinaires.
Merci de nous emmener dans vos randonnées et vos doux délires. :)

Écrit par : Pastelle | 13/08/2012

que d'aventures !
Et qu'ils en ont de la chance ces petits enfants d'avoir un grand-père qui raconte de si belles histoires dont ils sont les héros!

Écrit par : gazou | 13/08/2012

heureusement LOUNA que tu es sortie de ce mauvais pas car on peut te voir devenir de plus en plus mignonne, heureux parents et grands parents )mais aussi on n'a pas idée de s'appeler louna et d'aller dormir au clair de lune, finalement c'est quand même heureux pour nous, nous avons découvert toutes les énigmes et nous sommes bien "régalés ".

Écrit par : ginette | 13/08/2012

ca nous a donné un beau texte à lire ainsi que de belles photos ...bonne journée ulysse

Écrit par : dom | 13/08/2012

Bonjour Louna et Ulysse,
Eh! tout est bien qui finit bien! Ton récit m'a vraiment beaucoup amusé tout en me faisant découvrir ces rochers aux formes fantasques :-)
Bonnes futures randonnées à vous deux!
Frans

Écrit par : Frans | 13/08/2012

Une "nouvelle" bien passionnante et de plus très joliment illustrée. J'admire toujours autant ta grande imagination ! j'ai reconnu tous les personnages dans les rochers, j'adore çà !
Merci jolie Louna merci Ulysse pour ce bon moment passé en votre compagnie.
Bel après-midi et gros bisous
Annick

Écrit par : Annick | 13/08/2012

maevina,pour sûr, dorénevant, j'éviterai de m'endormir sous la pleine lune

Nicou, après avoir été transformée en ombre, ce n'est pas si dépaysant que ça d'être transformée en fantôme.

Sophie, la montagne est certes belle mais entraîne également de nombreuses courbatures

H-IL, je ne savais pas que tu aimais aussi les pains au chocolat

Pastelle, c'est trop de travail pour les vacances que de faire des livres.

Gazou, j'ai participé à la rédaction avec mon papy qui me verse des royalties (à qui j'offre un aller simple pour la confiserie)

Ginette, je n'ai pas choisi mon prénom, c'est pas ma faute!

dom, certes, mais j'ai eu du mal à trouvé les génies!!

frans, j'ai cru pendant un moment que je n'y arriverai pas.
PS: molug sentait vraiment très mauvais

Annick, c'est grâce à mon imagination que je suis bonne en rédactions.

bisous à tous

:D

Écrit par : LOUNA | 13/08/2012

Fantomastique, ton récit, Louna !!
Maintenant que tu connais de nombreux génies et que tu es en bons termes avec eux,
peut-être t'aideront-ils à retrouver tes chaussettes, ta casquette, tes lunettes ou pleins d'autres choses qui disparaissent toujours mystérieusement !!!

Écrit par : GIBUS | 13/08/2012

BRAVO LOUNA et ULYSSE ! quel beau récit et que de belles photos de cette montagne magique !
ces bruyères en fleurs, c'est superbe !
Je constate que la relève est prête et que nous aurons encore beaucoup, beaucoup de belles
randos et photos à venir !
MERCI LOOUNA, Bisous,
MIAOUUUU !!!!

Écrit par : Mistigris | 13/08/2012

à couper le souffle...
amitié
tilk

Écrit par : tilk | 13/08/2012

Tu es d'une grande logique Louna pour résoudre les énigmes et ce bain de rayon de lune t'a permis de côtoyer discrètement ce monde étrange dont tu nous as fort heureusement conservé tes images (superbes d'ailleurs) et ceci pour notre gouverne car qui sait, si d'aventure il nous arrive le même sort, nous penserons à toi Louna et implorerons comme toi les grands génies du massif du Caroux. Merci Luna et à ton papy pour t'avoir aidée à mettre en mots cette incroyable aventure.

Écrit par : monique | 13/08/2012

Quelle belle expérience tu as vécue Louna !..J'aurai bien aimé en vivre des semblables, mais, en guise d'imagination dans ma jeunesse, je n'avais que le grenier pour me réfugier pour vivre de semblables aventures..Ton papy a trouvé son maître, en l'occurence toi, qui a 100 fois plus d'imagination que lui, Louna qui grandit à vue d'oeïl, ou plutôt de saison...
Ah, Fantomette, que de souvenirs !...Comme je le disais plus haut, je me cachais dans le grenier pour lire ses aventures...Ma mère hurlait, mais, je pensais "cause toujours la mère, je reste avec Fantomette au risque de ne manger que du pain sec et de l'eau..J'ai eu aussi une grand-mère très gentille, c'est chez elle que j'ai passé mes meilleures années..

Écrit par : juliette | 14/08/2012

géniale de randonner ainsi avec ces paysages vallonnés et rocheux où j'apprécie aussi tous les fours à pains et aussi par moment,il y a deux clichés où on aurait dit que le temps se gâtait....

Écrit par : l'Angevine | 14/08/2012

Ces photos de pierres enchantées et de ciels mouvants sont pure merveille. Et puis je suis épatée à chaque fois de tes scénarios inventifs pour entraîner les autres dans des quêtes du Graa!. Quant à Luna, j'imagine que se retrouver transformée en pain au chocolat eut été une métamorphose bien plaisante :o))

Écrit par : Viviane | 14/08/2012

GIBUS, méfie toi, mes "amis" les génies pourraient faire disparaître la bouteille de vin du pique-nique!!

Mistigris, la relève n'est assurée que pendant les vacances. PRIORITE AU COLLEGE!!

Tilk, j'avais effectivement lr souffle coupé en montant

Monique, il ne t'arrivera pas le même sort car tu sais maintenant qu'il ne faut pas s'endormir sous la pleine lune

Juliette, moi, c'est le contraire, mes parents m'ont appris à aimer la lecture.

GROS BISOUS

Écrit par : LOUNA | 14/08/2012

Quelle conteuse tu fais Louna
un virus de famille
à cultiver soigneusement
merci jolie jolie

Écrit par : jeanne | 14/08/2012

Louna !suivras tu les traces de ton grand-père? en tout cas, félicitation pour tout ce que tu nous faire vivre !
et comme toujours par hasard,nous aussi on a fait la petite randonnée de Douch a Héric y a 25 jours!et a ma stupeur, je vois que vous êtes passé par ce joli escalier de pierre ou j'aimerai y retourner et faire comme vous, essayer de le trouver !
encore a nous faire rêver avant ton retour ?
bonne randonnée

Écrit par : manon34200 | 14/08/2012

Jeanne, c'est un bon virus, alors!!

Manon34200, tu as vu l'escalier mais as tu vu les génies?

Écrit par : LOUNA | 14/08/2012

non, je n'ai jamais vu cet escalier et encore moins les génies .
alors , à une prochaine fois qu'on ira au Caroux , on essayera de denicher cet escalier magnifique, après qu'on aura vu la carte cachée dans le four à pain ou on a pu voir à notre dernière escapade !
par contre je connais le refuge de fontsalès ,et le ponton de la tourbiere de la lande ou on a pu marcher et cet époque , on était envahi par les brumes !
bonne continuation

Écrit par : manon34200 | 14/08/2012

c'est un vrai roman...belle silhouette pleine de vie

Écrit par : telos | 15/08/2012

Une belle histoire superbement illustrée, bravo à vous deux.
Bonne fin de semaine.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 15/08/2012

tes photos ont un superbe piqué ...
est-ce un effet les photos temps orageux ? si non, je trouve les couleurs très belles
toujours de belles promenades dans ta région.
finalement, le mari a bien voulu aller une semaine dans le Cantal dans un coin perdu ... la deuxième semaine sera pour la Dordogne.
bonne soirée

Écrit par : andrée :0071: | 15/08/2012

Une belle lecture de roche et moi qui ai un certificat de géologie, je ne pense pas être capable d'en faire autant! Bonnes promenades. Sur mon site, vous pouvez retrouver la célèbre courge qui refera le monde! Vrai!

Écrit par : Béal Arlette | 16/08/2012

Un très beau texte bien illustré. Bonne fin de journée

Écrit par : Fethi | 16/08/2012

Quelles aventures palpitantes et quelle imagination !!! belle plume en plus pour nous les faire suivre, c'est un vrai régal !merci jolie Louna ! bise d'une mamie !

Écrit par : Colette | 16/08/2012

Bravo, super.............j'adore !

Écrit par : Arécol (ColaPat) | 16/08/2012

Belle histoire, je retrouve le bestiaire imaginaire du Caroux!
Je sais que papy Ulysse utilise un reflex pour ses photos, mais pour toi Louna,"ik weet het niet"!
L'imagination au pouvoir, pour toi c'est un jeu et magnifiquement ficeler.
Merci Louna.

Écrit par : marc | 16/08/2012

J'aime beaucoup la "poule couveuse", les génies ne t'ont pas dit quand nous verrions les poussins ?

Écrit par : bernard | 18/08/2012

Manon j'aurais bien aimé voir le ponton dans les brumes

Telos ce n'est pas vraiment un roman..juste une courte histoire !

Yvon c'est surtout une histoire qui finit bien

Andrée j'ai une fonction spéciale sur mon appareil

Arlette je vais aller voir cette courge...

Fethi écrire est pour moi un plaisir

Colette oui mon coeur aussi a palpité pendant l'aventure

Arécol c'était surtout super ...stressant

Marc que veut dire "Ik weet het niet" ?

Bernard peut être au printemps !

Bises à tous

:-D

Écrit par : LOUNA | 19/08/2012

Ik weet het niet.


Je ne (le) sais pas.




Notez cette dernière forme ‘Ik weet het niet’, qui fait problème aux francophones, car on dit couramment en français : ‘Je ne sais pas’ (sans pronom), tandis qu’en néerlandais, le pronom ‘het’ est indispensable.

Je te donne la réponse Louna, mais il faux aussi chercher dans d'autres langues, c'est amusant!

Écrit par : marc | 19/08/2012

Marc c'est un appareil compact étanche et antichocs qui permet de créer de nombreux effets spéciaux

Écrit par : LOUNA | 20/08/2012

Super bien écrit ! Un régal pour les yeux, de bon matin ça fait du bien.
Merci pour ce moment

Écrit par : Cathou | 11/10/2012

Cathou merci pour ta visite .Je ferai part de ton commentaire à Louna

Écrit par : Ulysse | 11/10/2012

Écrire un commentaire