suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/11/2012

Le Caroux hors des sentiers battus: le ravin des Hêtres

 

caroux,hêtre,reine,héric

Gibus et moi pensions  connaître tous les chemins du Caroux et puis en consultant un vieux grimoire nous avons trouvé mention d’anciennes pistes connues des seuls initiés. Elles traversent des terrains généralement très accidentés qui impliquent souvent d’y mettre les mains en plus des pieds ! Il faut, pour s’y aventurer, une solide expérience de la marche en montagne, ne pas craindre le vertige et avoir un excellent sens de l’orientation, car leur tracé n’est pas évident et leur signalisation limitée à quelques cairns ou quelques rares balises.

Nous nous engageons donc, en ce matin brumeux du 9 octobre dernier, sur l’une de ces pistes  dénommée Bartouyre-Rieutord car elle permet, à partir du col de Bartouyre, de grimper sur le plateau où naît le Rieu Tort modeste torrent qui se jette dans celui d’Héric.

Quand je dis « grimper » je déforme la réalité car cette piste un brin perverse a un profil de montagnes russes qui ne cesse de vous faire descendre une grande partie du dénivelé que vous venez d’ascendre (mais oui ce verbe existe !). La seule différence avec les montagnes russes c’est que   l’on ne vous offre pas la vodka à l’arrivée, ce qui est aussi bien, d’ailleurs, vu la suite du programme de la journée.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Alors que nous progressons cahin-caha, le vent se lève et chasse le brouillard et les nuages vers le haut des cimes, donnant naissance à un très timide arc-en-ciel qui nous sert de prétexte pour faire une pause, car sensibles nous sommes aux beautés du monde. A vrai dire, nous sommes aussi un brin essoufflés et cette halte est bienvenue !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Le secteur dans lequel nous progressons est hérissé d’aiguilles rocheuses vertigineuses où quelques arbustes ont eu l’audace de s’installer. Quand on constate un tel courage et une telle ténacité, comment peut-on donner ensuite un sens péjoratif au terme « végéter » ?

 

caroux,hêtre,reine,héric

En approchant du plateau, la piste traverse des zones d’éboulis où des hêtres vénérables nous tendent leurs branches et leurs troncs secourables pour nous permettre de progresser.  A y réfléchir, plutôt que le chien ou le cheval, l’arbre est le meilleur ami de l’homme. Car à l’aube de son histoire il a pu s’y réfugier pour échapper aux bêtes féroces, puis avec son bois il a inventé le feu, construit ses premières maisons, ses premières barricades et ses premiers bateaux. Dans son ombre il y a fait ses premières siestes et sur son écorce gravé le témoignage de ses amours. C’est sans doute la raison pour laquelle on traite affectueusement ses meilleurs amis de « vieille branche ».

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous arrivons au point où la piste traverse le Rieu Tort dont le maigre flux ne se prête pas hélas à la baignade. Pourtant nous aurions apprécié cette occasion de nous rafraîchir car la pente en ce lieu est plutôt rude  !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous parvenons enfin sur le plateau  et décidons de gravir le Roc du Caroux qui culmine à 1034 mètres, ce qui n’est finalement qu’une simple formalité vu que nous venons de gravir déjà plus de 800 mètres.

  

caroux,hêtre,reine,héric

Mais alors que nous progressons vers le sommet une voix nous interpelle « Holà! Où allez vous comme ça ! ». Levant la tête nous découvrons le visage grimaçant d’une vieille qui nous glace les os et pourtant, comme vous le savez, nous ne sommes pas des mauviettes.

 « Et bien ! Heu ! On s’apprête à grimper sur le roc du Caroux ! Pourquoi c’est interdit ! » répondons nous en chœur, le cœur battant la chamade (ah ! les subtilités de la langue française !).

 « Ce n’est pas interdit, mais il faut tout d’abord répondre à une énigme"  nous rétorque la vieille, qui au passage se présente à nous comme étant Carouxane la femme du roi du Caroux (que nous rencontrerons un peu plus tard) . « La voici : Il n’y en a qu’un seul dans une minute, et il y en deux dans une heure. Mais il n’y en a aucun dans un jour. Qu’est-ce ?"

Gibus et moi restons perplexes de longues minutes n'ayant aucune idée de la réponse. "Alors vous séchez ? " nous dit Caroxane d'un air goguenard. " Ben heu! " fais je alors ne sachant quoi dire. "C'est exact c'est la lettre "e" " nous répond-t-elle se méprenant sur le sens de ma réponse. « Allez vous pouvez passer, mais prenez garde aux à-pics!». C'est la première fois de ma vie où l'ignorance se révèle payante ! Oh jeunes n'en faites pas une excuse pour ne pas faire vos devoirs !

 

caroux,hêtre,reine,héric

En quelques minutes nous atteignons le sommet d’où l’on aperçoit au loin le miroir doré de la Méditerranée (au fond à gauche sur la photo,  oui, c’est bien la mer que l’on voit !)

 

caroux,hêtre,reine,héric

Quant aux à-pics, la vieille n’a pas menti, ils sont impressionnants et nous incitent à regarder attentivement où nous mettons les pieds.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Mais nous ne sommes pas les seuls à être sensibles à la beauté du panorama qui s’offre à nous, car deux érables de Montpellier se sont juchés sur un mamelon voisin pour en jouir également. Les arbres sont décidément plus proches de l’homme qu’on ne le pense !

 

caroux,hêtre,reine,héric

Après notre traditionnelle pause pique-nique/sieste nous nous dirigeons vers le ravin des hêtres dans lequel, selon notre grimoire, descend une piste qui permet de rejoindre le hameau d’ Héric.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous saluons au passage le vieux roi du Caroux, que nous avions rencontré lors d’une précédente expédition et qui est absorbé par la contemplation de la Méditerranée qui luit au loin. « Nous avons été heureux de faire la connaissance de votre femme » lui déclare-t-on ! « Vous êtes bien les premiers » nous répond-t-il sans même tourner la tête. Nous ne répliquons point et poursuivons notre chemin. Y aurait-il de l’eau dans le gaz au sein du couple royal ?  Faudrait être un lecteur de « Paris Tâche » ou de  « Water-closer » - ce que Gibus et moi ne sommes pas  - pour savoir ce qu’il en est.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous arrivons au bord du ravin des Hêtres dominé par les flancs déchiquetés du plateau. Il doit s’y produire de temps en temps de belles avalanches de pierres ce qui refroidit quelque peu notre intention de nous y engager.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Mais il est trop tard pour faire demi tour. Nous cherchons le cairn qui signale le départ du chemin, celui ci dévalant ensuite à pleine pente jusqu’au hameau d’Heric.

 

caroux,hêtre,reine,héric

Pleine pente est, de fait , nous le constatons très vite  l’expression appropriée. Heureusement qu’une fois de plus nos amis les arbres sont là et nous évitent de faire un roulé-boulé jusqu’au bas du ravin. Par moments une trouée s’ouvre dans leur frondaison qui nous permet de découvrir le relief environnant. 

 

caroux,hêtre,reine,héric

Nous atteignons enfin sans encombre le bas du ravin où nous retrouvons une confortable petite route piétonnière qui descend (ou qui monte, selon le sens dans lequel on la prend !) les fastueuses gorges creusées par l’Héric et  qui nous ramène en une heure de temps à notre point de départ.

 

Texte & photos Ulysse

19:05 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (44) | Tags : caroux, hêtre, reine, héric

Commentaires

Fabuleuse ascension! Les décors sauvages sont de toute beauté, quand à toi, tu as de ces associations d'idées qui m'épatent! :-))

Écrit par : Gaya Nature | 14/11/2012

Une randonnée qui se mérite, sans aucun doute !
Superbe en tous cas, je vais regarder cela de très très près. Merci pour le partage. Bonne soirée

Écrit par : Nokomis | 14/11/2012

Tu fais d'étranges rencontres dans tes balades! :)
Comme d'habitude, j'ai bien aimé .Quels magnifiques payages

Douce soirée à toi Ulysse
Martine

Écrit par : Martine | 14/11/2012

Nos petites ballades dans nos Ardennes Belges et Françaises de ce week-end, ne furent pas si difficiles, par contre les soirées entres amies et amis!!!!!!!
Et viva la vida....http://www.youtube.com/watch?gl=BE&v=QU7VCbcENOk

Écrit par : marct | 14/11/2012

Ascension (sûrement même racine que ascendre ) qui m'a tenue en haleine du début jusqu'à la fin, belles rencontres de toutes sortes, c'est sûr je n'irai pas contrôler la véracité de la présence de vos personnages hauts placés dans la hiérarchie de l'imaginaire vu l'état du parcours. Heureusement les arbres ! et oh combien de votre avis les concernant, l'arbre meilleur ami de l'homme sans aucun doute du plus petit jusqu'au plus grand, je ne suis pas sûre que tous les hommes soient à la hauteur de cette amitié et certains semblent loin d'en être dignes...mais c'est là une autre histoire.... Bravo les champions ! un peu fous quand même mais on finit par s'habituer et la dernière image avec le retour sur la petite route piétonnière ouf! ça rassure.

Écrit par : monique | 14/11/2012

Sur la première photo c'est la piste du Triangle. A mon tour de reconnaître deux vieilles connaissances dans ces deux érables de Montpellier. A en juger par les photos il semble que vous êtes allés chercher le ravin des hêtres à droite de ces deux érables, alors qu'il est à gauche (pas de politique en randonnée) :-)

Écrit par : bernard | 15/11/2012

Quelle sortie!Et voir ses paysages est la récompense.... Bonne journée amicalement

Écrit par : patriarch | 15/11/2012

Ben heu, c'était justeuh
Jolis paysages
Jeudissime journée Ulysse

Écrit par : H-IL | 15/11/2012

Bonjour Ulysse,
La beauté sauvage des lieux est un régal pour les yeux qui n'a d'égal que ton sens de l'humour qui donne encore plus envie de lite tes récits :-))
Amitiés, Frans

Écrit par : Frans | 15/11/2012

Côtoyer rois et reines n'est pas donné à tout le monde !!!!!! tu as l'esprit aussi vif que les jambes alertes et te suivre dans tes balades est un régal!!! bises

Écrit par : Colette | 15/11/2012

Randonnée pleine de risques ! des photos fantastiques pour partager ici, merci beaucoup.
Merci de parler si souvent des arbres justement aujourd'hui ... j'en avais grand besoin ! si tu viens chez moi tu verras pourquoi ... Heureusement que ton blog est là pour me faire partir au loin, là où les arbres sont encore rois !
Gros bisous

Écrit par : Anniclick | 15/11/2012

Quelle aventure... je suis épuisée !
Merci de risquer vos vies (je n'ai pas peur des mots, mais j'ai
parfois peur pour vous) et de nous offrir une occasion unique de découvrir
ces paysages.
Sans votre courage et votre audace je n'aurais jamais su qu'ils existaient...
car je n'y mettrai jamais même le plus petit bout d'un petit doigt de pied !

Écrit par : Françoise | 15/11/2012

Un gros merci pour tous ces magnifiques partages, vous nous amenez de découvertes en découvertes puis, beaucoup plus facile pour nous de vous suivre ainsi! Vos photos sont époustouflantes! Bon jeudi tout doux!

Écrit par : Maria-lina | 15/11/2012

encore une bien jolie promenade que j'ai pris plaisir à faire sans me fatiguer .. si j'ai bien compris aujourd'hui tu voulais nous perdre et nous épuiser !
Merci en tous les cas pour ces belles photos

Écrit par : Framboise44 | 15/11/2012

et voilà ! pas besoin d'aller courir en andorre pour faire de l'escalade, bien près de chez soi !
je me contente de le regarder d'en bas de la route le mystérieux Caroux, si beau, et grâce à toi et gibus je suis donc allée jusqu'au sommet, MERCI à vous deux ;
les rois de la montagne !
MIAOU !!!!

Écrit par : Mistigris34 | 15/11/2012

Gaya marcher donne de l'inspiration ! (normal on inspire et on expire !)

Nokomis je ne sais pas si nous la méritions mais nous nous la sommes accordée !

Martine il suffit d'être attentif et on voit de ces choses.....

Marc oui viva la vida !

Monique oui je pense comme vous que tous les hommes ne sont pas à la hauteur des immenses services que nous rendent nos amis les arbres....

Bernard non nous n'avons pas encore pris la piste du Triangle qui part un peu avant celle de Bartouyre. Quant au ravin des hêtres après avoir erré un peu on a trouvé un cairn et on est descendu en pleine pente ..;ce qui nous a permis de trouver de superbes têtes de nègre !!!

Patriarch oui une belle récompense !

HIl jeudi heu !

Frans les appareils photos captent les images et les mots les émotions

Colette et ceux là ne sont pas des rois et reines de pacotille

Annick je vais courir aller voir tes arbres

Françoise non nous ne risquons pas nos vies car toujours Bacchus nous protège

Miaou comme Ducros on se décarcasse pour vous et on est heureux de le faire !


Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 15/11/2012

Bravo Ulysse,
excellente définition de l'arbre dans tous ses usages,
il y en a un de plus........
le lendemain de nos agapes: la gueule de bois !!!

Écrit par : GIBUS | 15/11/2012

Gibus chutt! que vont penser nos lectrices ?

Maria Lina, des découvertes il y en aura encore bien d'autres....

Framboise tu ne te perdras jamais avec nous ...t'égarer peut être !

Écrit par : Ulysse | 15/11/2012

Encore une fabuleuse grimpette(ça aussi,ça existe)et encore,quand je parle de grimpette,ce sont de véritables ascensions....
Ainsi,ce sont les arbres les meilleurs amis de l'homme???
C'est vrai,que tu as bien décris le pourquoi.
Vous faites d'étranges rencontres dans vos expéditions.
En tout cas,moi,assise dans mon fauteuil,j'ai ouvertde grands yeux,mème la bouche a suivit...Tellement j'étais absorbée par les photos et par ton texte,comme d'habitude..Sublime.

Mes amitiés Ulysse.Aimée

Écrit par : Aimée | 15/11/2012

vous en faites de drôles de rencontres royales :-)

quelle balade magnifique, on se croirait sur une autre planète, que c'est beau ..en plus tu dois avoir la sensation d'être seul au monde dans ce paysage ...mais attention aux vipères quand même ..

gros bisousssssssssssss à vous deux

Écrit par : marithe | 15/11/2012

la photo aux deux arbres est "paradisiaque" ... et comment ne pas apprécier de marcher dans de si beaux paysages - bonne fin de semaine

Écrit par : andrée :0071: | 15/11/2012

Chuuut ! Ulysse tout le monde t'écoute, ne dévoile pas l'adresse des cèpes :-)
Il m'avait semblé reconnaître un certain rocher de la piste du Triangle, où ai-je la tête ?

Écrit par : bernard | 15/11/2012

Aimée seuls les gens un peu "fadas" font des rencontres étranges...

Marithé mais nous étions seuls au monde, quant aux vipères ce sont nos amies

Andrée les arbres sont toujours photogéniques

Bernard il y a tant de rochers dans le Caroux que l'on peut se méprendre...quant aux champignons faut aller les chercher et ça c'est pas gagné , tu le sais !

Écrit par : Ulysse | 15/11/2012

le monde minéral impressionnant. la 5 et la 8 des merveilles dans cette superbe série.

Écrit par : Telle | 16/11/2012

des paysages époustouflants (et une randonnée qui devait l'être aussi!)

Écrit par : Capucyne | 16/11/2012

Jour après jour, je constate que vous êtes des marcheurs de haut niveau
de ceux qui ne prennent pas de risque mais osent néanmoins s'aventurer
sur des terrains plus qu'escarpés. Lors du déroulement de votre pérégrination
j'ai pu admirer ces deux érables que ta photo met si bien en valeur.
Bon WE Ulysse et sans doute encore d'autres découvertes au coeur de la nature.

Écrit par : Monia | 16/11/2012

Telle nous sommes tous faits de minéraux....

Capucyne le mot n'est pas trop fort

Monia peu importe le niveau l'essentiel est d'y prendre du plaisir

Écrit par : Ulysse | 16/11/2012

Ulysse, on peut dire que tu ne manques pas d'humour quand tu nous contes vos balades (avec un seul L)....Toujours le mot pour rire..
Pourtant, m'est avis que vous ne devez pas toujours rigoler, enfin, toi, car, Gibus, toujours devant, ressemble à un chamois.
.Bon, on va dire que toi, étant le photographe, normal que tu sois derrière...
Faire vivre les arbres, c'est leur rendre hommmage....Je suis allée hier sur le blog de Katara qui est horrifiée de voir le massacre fait aux arbres dans sa forêt..Parait que nos bois partent en Chine...On vole tout notre patrimoine, nos châteaux, nos vignes (oui, oui, Ulysse, bientôt plus de nectar divin pour toi et Gibus), nos bois, nos ingénieurs...
Dommage que les voyous ne s'expatrient pas, ça, au moins, ça nous arrangerait..
Heureusement, restent nos derniers explorateurs, Ulysse et Gibus, prêts à mettre leur vie en danger pour nous apporter notre lot d'émotion hebdomadaire...

Écrit par : juju | 16/11/2012

J'aime bien ton explication de l'appellation " vieille branche", c'est bien trouvé...
Et la rencontre de Carouxane vous a payé de tous vos efforts, je pense...Ne la rencontre pas qui veut!

Écrit par : gazou | 16/11/2012

vos êtes de grands malades ton pote et toi !! mais que c'est beau !!! mdr !

Écrit par : maevina | 16/11/2012

une rando qui n'est pas de tout repos , il faut se la gagner l'ascension !!! Le paysage est magique c'est très beau
Bon WE

Écrit par : larhune64 | 16/11/2012

La surprise des paysages grandioses au bout du chemin ....j'imagine les heures de marche , la fatigue mais le sentiment heureux en arrivant au sommet !

Écrit par : Christelle | 16/11/2012

Juju tes commentaires ne manquent pas non plus d'humour...quant à mettre nos vies en danger , sois rassurée il nous reste tant de bons flacons à boire que nous ne prenons que des risques mesurés !

Gazou effectivement Carouxane ne se montre qu'aux audacieux

Maevina oui nous sommes de grands malades en pleine santé !

Christelle fatigués nous ? jamais ! enfin ...presque jamais....

Beau WE à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 16/11/2012

toujours
encore
im^ressionnée par les ascencions
vous touchez au ciel
!!!

Écrit par : jeanne | 17/11/2012

Jeanne on y touche mais on n'y entre pas !

Écrit par : Ulysse | 17/11/2012

Jeanne on y touche mais on n'y entre pas !

Écrit par : Ulysse | 17/11/2012

Bravo Ulysse,
excellente définition de l'arbre dans tous ses usages,
il y en a un de plus........
le lendemain de nos agapes: la gueule de bois !!!

Attention amis Gibus, ne pas se rasé avec un rabot sinon plein de copeaux!

Écrit par : marc | 17/11/2012

Marc il n' y a pas de danger car nous sommes tellement jeunes d'esprit que malgré nos vieilles jambes nous sommes encore imberbes !

Écrit par : Ulysse | 18/11/2012

bonsoir mon ami Ulysse,

je te souhaite une bonne semaine

et de belles rencontres lors de ta prochaine randonnée

Laurent

Écrit par : laurent | 19/11/2012

Bravo pour votre courage et merci pour la promenade.
Bonne semaine.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 19/11/2012

Là, j'ai sincèrement le vertige!
Mais quelle belle randonnée entre mer et prises de risques calculés!

Écrit par : Maïté/ Aliénor | 19/11/2012

Laurent aujourd'hui jour de randonnée nous avons rencontré une trentaine de mouflons ton souhait s'est donc réalisé !
Yvon là où il y a du courage il y a du plaisir

Maïté les risques sont calculés au millimètre mais le bonheur au kilomètre !!!

Écrit par : Ulysse | 20/11/2012

Seuls les gens un peu fadas,font des rencontres étranges.....

Il faut surtout avoir une imagination hors pair.
Et là,je te rejoins,dans la "fadaterie".
Bises et alors,ces randos ????

Écrit par : Aimée | 20/11/2012

Aimée heureux de savoir que nous sommes parents en "fadaterie"

Écrit par : Ulysse | 21/11/2012

Les commentaires sont fermés.