suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/11/2012

A la découverte des canalettes du Larzac

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous attendions les premiers frimas pour vous emmener, Gibus et moi,  visiter le lieu dit des « Canalettes » sur le causse du Larzac, car l’air froid qui descend alors du Massif Central, en rencontrant l’haleine humide et tiède venue de la Méditerranée, fait naître un brouillard qui crée une atmosphère féerique propice à l’exploration de cette étonnante curiosité géologique. Mais je ne vous en dis pas plus pour le moment, afin que vous gardiez intact le plaisir de la découverte.

Nous partons du hameau d’Egalières,  situé à quelques kilomètres du village de l’Hospitalet, alors que le paysage enseveli dans la brume n’a guère plus de consistance que dans nos rêves. Je suis d’ailleurs, à un moment donné, tenté de me pincer pour vérifier que je suis bien en balade et non pas dans mon lit. Mais le froid vif qui rougit mes appendices nasal et auriculaires – je parle ici de mes oreilles -  me confirme bien que je ne suis plus sous ma couette.  Parlant d’auriculaire, savez vous qu’on appelle également ainsi notre petit doigt car c’est le seul que l’on puisse introduire dans l’oreille. Malgré sa petite taille, celui-ci mérite le plus grand respect, car j’ai découvert, grâce à Wikipedia, « qu’il a une fonction cruciale dans la prise en main d'un objet, vu qu’il  permet de stabiliser la prise afin que l'objet saisi ne puisse se mouvoir. Ainsi avec l'index et le pouce opposable, l'auriculaire a joué un rôle indispensable dans l'évolution humaine et sa capacité à user d'outils. » N’étant pas bricoleur je ne l’avais pas constaté moi même ! J’avoue que je vais dorénavant regarder et traiter mes auriculaires avec beaucoup plus de considération.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

J’ai, par ailleurs, énormément d’admiration pour les araignées qui règnent en maître sur le Causse, car elles y trouvent de vastes espaces déserts où elles peuvent déployer leurs toiles sans craindre qu’un vandale ne les sabote. C’est toujours avec émerveillement que je contemple la finesse, la précision et la complexité de leurs œuvres en soie plus solide que le kevlar ou l’acier, un cm2  de leur toile pouvant supporter un poids de 45 tonnes !

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

La diversité de leur forme est impressionnante, car il en est des rectangulaires, des circulaires, des triangulaires et l’on peut, au demeurant, se demander si leur contemplation n’a pas donné à l’homme l’intuition de la géométrie.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

La forme de celle-ci, par contre, nous laisse, Gibus et moi, perplexes : S’agit-il de la toile d’une apprentie ?  N’y aurait-il pas à proximité une culture clandestine de haschich dans laquelle se serait aventurée sa fileuse ? N’étant fumeur d’aucune sorte d’herbe nous ne menons pas plus avant nos investigations.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous apercevons un troupeau de moutons, scène typiquement caussenarde, ces animaux étant les plus adaptés à ces vastes étendues au sol ingrat qui ne se prête qu’au développement de prairies. Du lait des femelles de cet animal farouche et stupide, l’homme tire la merveille des merveilles qu’est le Roquefort et dont J. A. Brillat-Savarin fin gastronome a dit : « un dîner sans Roquefort est comparable à une belle qui n'aurait qu'un oeil". Les mâles eux se contentent de nous approvisionner en côtelettes, lesquelles agrémentées de thym et d’un vin de pays d’Oc – un Joly Rouge du domaine Virgile Joly par exemple - constituent également un mets de choix .


canelettes,canoles,larzac,durzon

Oui, vraiment féerique est l’univers dans lequel nous évoluons ce matin, chaque arbuste étant couvert d’innombrables gouttelettes d’eau captant et concentrant les rayons de soleil dissous dans la brume ambiante. L’air que nous respirons, imprégné de cette purée mordorée de photons, vivifie notre esprit qui se libère de son enveloppe corporelle et entre en symbiose avec le paysage environnant (oui, je confirme bien que nous ne fumons aucune sorte d’herbe  !).

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous croisons une assemblée de champignons engagés dans un curieux rituel, un cercle s’étant formé autour de deux d’entre eux. S’agit-il de la célébration d’un mariage ? D’un rite d’initiation ? N’étant ni l’un ni l’autre mycologue nous ne pouvons vous donner la réponse. Mais peut être que l’un d’entre vous, chers lecteurs, pourra nous éclairer sur ce point.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous arrivons à un point de notre parcours où, selon les maigres indications que nous possédons, nous devons nous écarter du chemin pour partir à la découverte des « canalettes » sur lesquelles je vais enfin vous donner quelques indications. Il s’agit de gorges très étroites creusées dans le sol du causse par l’érosion.  Le rocher que nous apercevons en sous bois nous laisse penser que l’embouchure de l’une de ces « canelettes » doit  se trouver à proximité.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Mais à vrai dire il va nous falloir fureter pendant près d’une demi-heure dans une zone embroussaillée et chaotique avant de découvrir l’entrée de la première « canalette ». Les parois de la gorge sont couvertes de mousse et de fougères qui témoignent de l’humidité permanente  et du climat  tempéré qui règne ici en toutes saisons, du fait de la protection contre le vent glacial qui souffle sur le causse en hiver.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous passons sous une arche, porte d’un monde inconnu qui nous donne le sentiment de participer à un « remake » des Aventuriers de l’Arche Perdue.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Et à vrai dire un univers oppressant nous attend de l’autre côté. Les parois de la gorge se rapprochent en effet de plus en plus, rendant notre progression difficile. L’appréhension me saisit à la pensée  qu’une harde de sangliers a peut-être élu domicile au fond de la gorge !

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Mais le danger qui nous guette vient plutôt du ciel, car nous devons passer sous une roche, tombée certes depuis quelque temps déjà, mais qui nous  fait craindre qu’il pourrait en tomber d’autres !

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Mais Gibus, sans peur et sans reproche, continue d’avancer et, fasciné par cet endroit étrange,  je le suis, tout en gardant un œil inquiet vers le ciel !

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Les gorges finissent en cul de sac et nous faisons donc demi tour, fort heureux, pour ce qui me concerne, d’apercevoir de nouveau sain et sauf la sortie !

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous nous engageons ensuite dans les deux autres « canalettes », disposées parallèlement à la première, qui sont plus difficiles à explorer en raison d’éboulis rocheux humides dangereux à escalader.


 

canelettes,canoles,larzac,durzonLa végétation y est encore plus dense que dans la première et nous donne le sentiment d’être de retour dans les forêts tropicales de Karukera  où nous nous sommes aventurés en début d’année.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Puis nous prenons la direction de la maison forestière des Canalettes en traversant un chaos rocheux d’où émerge le fascinant rocher dit des « Binocles ». Les hommes de Néanderthal - qui ont vécu ici il y a 70.000 ans selon des traces de campement que les paléoanthropologues ont retrouvées - en ont probablement fait une divinité.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Le brouillard qui se dissipe enfin nous révèle la totalité du chaos rocheux comme dans ces rouleaux de peinture chinoise où l’on découvre peu à peu le paysage.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Quittant le cirque rocheux, nous pénétrons à notre grande stupéfaction dans une forêt dont la densité et l’exubérance nous surprennent sur le sol généralement ingrat du Larzac. Qui osera encore prétendre que ce causse n’est qu’un morne plateau jonché de pierres ?

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous arrivons en vue de la maison forestière des Canalettes qui fut autrefois une bergerie dont il subsiste une vaste lavogne qui servait à abreuver les bêtes. Les arbres un « brin » narcissiques (on pourrait dire une « branche » !) se bousculent sur ses bords pour s’y mirer.

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous descendons vers le mas de Pommiers auprès duquel jaillit la source du Durzon. Nous traversons une idyllique clairière où l’automne commence à semer ses  paillettes d’or sur les frondaisons. Jamais nous n’aurions imaginé que le Larzac pouvait comporter des lieux aussi champêtres et bucoliques. Il est vraiment étonnant notre Languedoc, n’est-il pas vrai ?

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous voici à la source du Durzon, modeste et limpide rivière qui se jette dans la Dourbie au niveau de Nant. Il n’y manque que des ondines pour que l’endroit soit paradisiaque. Nous sommes  d’accord, n’est ce pas,  le paradis est bien peuplé d’ondines ? Comment ! vous en doutez ? Ne me dîtes pas ça, sinon je vais tout faire pour éviter le paradis !

 

canelettes,canoles,larzac,durzon

Nous prenons le chemin du retour les yeux et l’âme éblouis par les merveilles que nous avons encore découvertes au cours de cette journée. Finalement après réflexion, Gibus et moi n’avons pas besoin d’aller au paradis car nous y sommes déjà !

 

Texte & Photos Ulysse

 

Commentaires

Il ne faut pas être gros ni claustrophobe pour passer là dedans ! Mais ces passages plein de mousses sont magnifiques. Et j'aime aussi les oeuvres d'art des araignées. Et le retour dans la belle forêt.

Écrit par : Pastelle | 22/11/2012

Bonjour Ulysse,

Je ne connais pas du tout ces canelettes. jamais entendu parler. C'est très beau. Tu as raison. l'atmosphère du brouillard poétise à merveille.
Merci pour cette jolie balade
Bonne journée Ulysse ;)
Martine

Écrit par : Martine | 22/11/2012

Bonjour Ulysse,

Une merveilleuse balade ou tu nous a emmenés là. Que j'aurai aimé la faire!
J'aime la photo des moutons, une ambiance qui me charme. Les canelettes sont extraordinaires! Je n'ai jamais vu cela.

A bientôt pour un prochain voyage!

Bises

Écrit par : Gaya Nature | 22/11/2012

Bonjour,
et 20/20 pour cette superbe promenade offerte avec des photos sublimes !
Merci je viens de m'émerveiller tout au long de votre parcours.
Amitiés.

Écrit par : Michèle | 22/11/2012

Magique cette balade, un rien féérique, d'ailleurs que j'aime beaucoup.
Amusant ces champignons qui font la ronde !
Merci et bonne journée

Écrit par : Nokomis | 22/11/2012

Des photos qui à elles seules sont des poésies
surtout dans les premières

Écrit par : Maria-D | 22/11/2012

Que de vieux souvenirs réveille en moi votre belle balade...
Avez-vous remarqué l'entrée d'un aven que recelle une d'entre elles (les canalettes)?
Cet aven communique avec la résurgence du Durzon,que vous avez admirée plus bas.
Les canalettes font partie des rares sites pas trop galvodés du Larzac,car il faut un bon sens de l'orientation pour les trouver.
Il y a une trentaine d'années,j'y ai également trouvé quelques petits débris de météorite (mais aucun squelette de Martien je vous rassure!)
Encore merci car sans vous je n'aurais probablement plus revues ces belles et féériques canalettes.

Écrit par : niddoche | 22/11/2012

C'est tellement beau! Vous nous faites découvrir de magnifiques endroits. Tout comme Gaya, j'adore la photo avec les moutons et la première, le grand départ... Vos photos sont merveilleuses, j'admire votre courage, passer à travers ces minuscules crevasses... Pour ce qui est des Ondines, elles existent vraiment!!! Merci pour ce merveilleux partage, je vous souhaite une très belle journée!

Écrit par : Maria-lina | 22/11/2012

A la nuit tombée, des sorcières sortent de leur trou noir et se mettent à danser en rond ... au petit matin de curieux petits champignons témoignent de leur passage en apparaissant en rond de sorcières ....
j'avoue que je n'en ménerais pas large dans ces canalettes , peur de la bête ...
mais c'est magnifique je l'avoue et vaut mieux ne pas indiquer le chemin !!!
va peut être falloir y retourner s'il y a des débris de météorites ?

Écrit par : Framboise44 | 22/11/2012

Claude

Tes photos sont magnifiques. J'ai particulièrment apprécié celles des toiles d'araignées

Jean-Pierre

Écrit par : Gallay Jean-Pierrê | 22/11/2012

Magnifiques ces photos avec la brume, j'aime particulièrement celle avec les moutons
ainsi que celles des toiles d'araignées qui me laissent toujours admiratives.
Aujourd'hui, c'est en terre inconnue que vous nous emmenez découvrir, Gibus et toi.
Tellement inconnue, enfin pour moi, que j'ai cru par moment perdre le fil de la réalité. et je me suis laissée guider sans résistance dans ce rêve éveillé.
Merci Ulysse de nous faire partager et de décrire avec autant de talent une région qui recèle autant de beauté cachée.

Écrit par : Monia | 22/11/2012

Je comprends mieux ton com, il m'a bien fait rire !!!!! je n'avais jamais entendu parler ce ces canelettes !!!il faut être mince pour s'y aventurer !! j'aime beaucoup la photo où l'on voit les deux grosses pierres coincées ! quant à l'arche, elle est impressionnante !! merci pour la balade ! bises "brumisées" !!!!

Écrit par : Colette | 22/11/2012

Pastelle il faut effectivement avoir une taille de mouche pour passer en ces endroits et éviter les toiles d'araignée..

Martine c'est un endroit peu connu et c'est aussi bien

Caroline j'avoue que j'ai aussi un faible pour la photo des moutons et je suis heureux qu'elle te plaise

Michèle le "vin" était également inclus dans le pique-nique !

Nokomis la nature pous fait sourire souvent...c'est une source de joie !

Maria ce qu'elles montrent est poétique

Niddoche oui nous avons repéré cet aven mais n'avons pas trouvé une source souterraine signalée sur les cartes et nous n'avons pas non plus croisé de martiens

Maria Lina je suis heureux que vous me confirmiez que les ondines existent vraiment

Framboise c'est donc pour celà qu'on les appelle aussi ronds de sorcières

Jean Pierre merci pour le compliment Bises à Geneviève

Monia au fil des semaines nous iro,ns de découverte en découverte

Colette ces bises sont bien rafraîchissantes

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 22/11/2012

waouhhh elles sont scotchantes..j'allais dire les 3 premières puis je me suis laissée prendre par la beauté du paysage et la qualité de cette série.. j'adore ces randos brouillard.. bravo!!!!

Écrit par : Telle | 22/11/2012

C'est vrai on dit toujours "le plateau du Larzac". Mais cette balade a le mérite de nous en faire découvrir la diversité et la splendeur.
C'est bigrement beau ce petit coin de Paradis
Quelque chose me surprend; comment s'est formé ce cercle de champignon autour des deux amoureux...

Écrit par : Françoise | 22/11/2012

A Ulysse: si mes souvenirs sont exacts, la source ce situe à 300 mètres environ à l'est des canalettes à l'entrée d'une "baume"
Encore merci et n'incitez pas trop de gens à s'y rendre,surtout par temps de brouillard,car vous pourriez perdre quelques fans...
Amitié et bonne suite d'aventures

Écrit par : niddoche | 22/11/2012

C'est vrai, vous y êtes au paradis. Les chemins que vous avez cette fois empruntés sont occupés par des êtres mystérieux. Ces araignées-folles ! ou sachant soigneusement crocheter de jolis napperons, ces champignons participant silencieusement (manquerait plus qu'ils causent !)à un rituel sacré, des parois qui veulent vous coincer ou vous assommer ! que de surprises dans cet article. J'ai aimé chacune de tes photos Ulysse.
J'en oublie que je suis toute patraque, en pause sur mon blog mais pour rien au monde je ne louperais un de tes articles.
Merci, c'est très beau et surprenant
Gros bisous
Annick

Écrit par : Anniclick | 22/11/2012

Bonsoir Ulysse,
Pour la découverte des canelettes je te suis volontiers car c'est un monde fascinant et étrange!
Mais pour la brume et le brouillard, je n'ai qu'à mettre le nez dehors... Ardennes obligent :-)
Amitiés, Frans

Écrit par : Frans | 22/11/2012

pleins de belles choses à voir le long de ces canelettes ... bonne soirée ulysse

Écrit par : dom | 22/11/2012

whaouuuu que c'est beau , oh la la c'est une féérie ....le paradis ??? mais faut rentrer son ventre pour passer en certains endroits lol

dis donc j'arrive à mettre mon index dans mon oreille :-) bonne soirée et bon app

Écrit par : marithe | 22/11/2012

Et voilà ce qui arrive quand on commence à vider sa cave en prévision de la proche fin du monde : on voit tout à travers un fin brouillard, on confond son téléphone portable avec son auricullaire, on donne la gougoutte à une araignée qui en perd le fil, on croise des champignons hallucinogènes, un Néanderthalien tué d'une balle dans la tête (si, si on voit très bien l'orifice au dessus du sourcil gauche), on voit du Roquefort et des côtelettes grillées sur pattes, on confond les mollets d'Harrisson Ford avec ceux, bien plus charmeurs de votre acolyte Gibus...
Mais surtout on emmène ses lecteurs dans une folle balade, fantastique et hypnotique !!!
Ah cette douce image d'un pré vert et doré nonchalamment arboré...
ça alors, j'en suis toute retournée et je cherche encore les cannelets
C'est-y pas ce délicieux petit gâteau que vous nous aviez promis à la sortie ami Ulysse ?

Écrit par : Pat | 22/11/2012

presque pas de soleil, et de très bonnes tonalités vertes .. c'est un chemin dans le coeur de la terre
et j'ai beaucoup aimé le mandala "champignons"
bonne soirée

Écrit par : andrée :0071: | 22/11/2012

Salut l'ami Ulysse,
Alors que tu craignais l'arrivée d'une horde de sangliers,
j'avançais en espérant rencontrer la fée des cannelettes !
L'été prochain, Tom, Romain et Emilie se feront une joie de se faufiler
dans ce décors fantastisque !!!

Écrit par : GIBUS | 22/11/2012

bien entendu que le causse du Larzac est superbe et recelle des merveilles, celles-ci je ne
connais pas mais c'est bien joli, ces toiles tissées sont magnifiques,
quand "au rond de sorcière" nombre de sortes de champignons en font, certains comestibles d'autres toxiques ! mieux vaut se contenter d'admirer.
superbe les "caussenardes" brebis qui n'existent qu'ici et en effet nous donne le magnifique "Roquefort" !
Merci pour ce beau reportage, MIAOU !!!!!!!!

Écrit par : Mistigris34 | 22/11/2012

A la lecture du titre je croyais que nous allions manger la femelle des canelés Bordelais, mais non ! Nous savourons une belle randonnée.

Écrit par : bernard | 22/11/2012

Que de découvertes !!
Bravo pour ta série de toiles.
Bonne fin de semaine.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 22/11/2012

impressionnantes canelettes
z'etes pas imprudents parfois ??

Écrit par : jeanne | 23/11/2012

Drôlement étroites les canelettes !!
J'ai beaucoup aimé la toile d'araignéeilluminée par les feuilles multicolores : la nature est vraiment une grande artiste...et aussi celle des champignons

Écrit par : gazou | 23/11/2012

Quelles sensations on doit avoir à parcourir ces lieux... Belle journée Amicalement

Écrit par : patriarch | 23/11/2012

Bonjour Ulysse,
Je suis émerveillée!
Je me suis installée, confortablement, alors que la pluie crible la fenêtre et j'ai ouvert avec bonheur le livre des aventures de Gibus et d'Ulysse. Nous sommes partis de la réalité et peu à peu, au fil de la marche, la féerie a investi le paysage...
Dentelles et broderies des vénérables tisseuses devant lesquelles je m'incline pour leur savoir-faire, leur opiniâtreté et leur sens artistique...
Rond de sorcières, mystérieux vortex bordé par cette colonie de champignons facétieux...
Pierres gorgées d'âmes qui se resserrent incroyablement.
Rochers divins...
J'aime aussi les ondines, les vouivres, les serpentes telluriques et aquatiques... Merci de nous avoir offert ce merveilleux périple.
Très belle journée Ulysse, amitiés chaleureuses!
Cendrine

Écrit par : Cendrine | 23/11/2012

Telle le brouillard ajoute une dimension poétique au monde .....et fait trouver bon le vin chaud !!

Françoise ne parlant pas la langue des champignons je ne peux hélas te répondre

Niddoche merci pour la précision, nous essaierons de la trouver la prochaine fois que nous irons

Annick je suis heureux que mon blog te distrait au point d'en oublier tes tracas

Frans j'aimerais contempler le brouillard des Ardennes un jour sur ton blog

Dom oui c'est un parcours un peu sportif mais très diversifié

Marithe Gibus et moi n'avons pas besoin de rentrer notre ventre !!!!

Pat votre commentaire se déguste sans modération comme un cannelet !

Andrée vous avez trouvez la réponse : c'est un mandala champignons !

Gibus ah c'est pour cela que tu filais devant !!

Mistigris le roquefort est comme l'amour quand on y goûte on dit "encore"

Bernard je t'invite à la faire tu ne seras pas déçu

Yvon ce sont les araignées qu'il faut féliciter

Jeanne imprudents ? peut être ! mais ravis aussi !

Gazou et sacrément minces nous sommes Gibus et moi !

Patriarch oui on a l'impression de découvrir un monde inviolé

Cendrine nous avons trouvé ce matin là une ambiance féerique comme vous les aimez et que vous savez si bien rendre et illustrer sur votre blog. Je me demande d'ailleurs si dans une autre vie vous n'étiez pas fée , ou peut être l'êtes vous encore !

Beau WE à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 23/11/2012

bonsoir mon ami Ulysse,

je ne connaissais pas!
tes photos donnent envie d'aller visiter...

je te souhaite un agréable week end,

Laurent

Écrit par : Laurent | 23/11/2012

Génial ton reportage , le lieu est magique .Ces roches sont exceptionnelles .Et bravo pour les toiles d'araignées

Écrit par : larhune64 | 23/11/2012

je ne connaissais pas, tu es un génie ou quoi ? Je t'ai suivi pas à pas et ton araignée consommatrice d'herbe m'a bien fait rire ( important en ce moment )
A bientôt pour de revigorantes et belles randonnées

Écrit par : ginette | 24/11/2012

Je crains en lisant la solidité des fils de toiles d'araignées que vous fassiez peur à ces petites bêtes (qui ne sont pas particulièrement mes amies ni comme au Cambodge mon aliment favoris !) elles feraient bien de rester sur le Larzac pour filer en douce. A demeurant vos toiles (d'araignée)sont absolument splendides et étrange pour l'une d'elles. Comme un de vos lecteurs j'aime beaucoup l'image des moutons dans la brume quand à celles dans les "canelettes" elles sont étonnantes et belles malgré, sur l'une d'entre elles, l'impression de voir une araignée géante aux pattes velues qui me fait froid dans le dos -;) Encore merci pour une bien jolie randonnée dans ce coin de France que j'aime beaucoup.

Écrit par : monique | 24/11/2012

Laurent n'hésite pas tu seras emballé ....si tu les trouve !

Larhune oui des leiux comme ceux là méritent un détour

Ginette je suis heureux de t'avoir fait rire

Monique je ne suis pas surpris que vous soyez sensible à ce lieu ....quant aux araignées pour en avoir une idée plus positive pensez qu'elle nous débarasse des mouches et des moustiques

Beau WE

Écrit par : Ulysse | 24/11/2012

Je ne connaissais pas ce site, extraordinaire! Notre bonne vieille France est décidément riche en surprises! N'étant pas sorcière, je n'ai pas de tuyau sur les ronds de sorcières Même mon certif de biologie végétale ne m'a pas révélé le pourquoi de ce comportement. J'ai eu l'occasion sur l'île de Groix d'en admirer d'immense. J'ai posé la question aux lapins de l'île, mais à l'époque la myxomatose leur faisait perdre la tête et je n'ai pas osé insister. Merci pour cette belle promenade.

Écrit par : Béal Arlette | 25/11/2012

c'est époustouflant ! magnifique ! et puis cette toile d'araignée m'a bien fait rire ! ce sont les araignées cribellates qui font leur toile au hasard et qui comptent plus sur le collant du fil que sur la forme pour prendre leur proies

Écrit par : maevina | 25/11/2012

Je reste sansvoix,devant de tels paysages.
Mystérieux en plus,losqu'il s'agit de passer entre de murs de rochers,
avec un autre au-dessus...
Etes-vous des etres comme nous ??
Qu'avez vous de particulier ???

Je sais,l'envie folle de sortir des sentiers battus....
Mission accomplie.
Bises Ulysse et à bientot.Aimée

Écrit par : Aimée | 25/11/2012

Arlette c'est aussi bien que l'on ne sache pas, les mystères embellissent la vie !

Maevina, et bien tu m'apprends quelque chose ; merci pour les araignées cribellattes

Aimée , tu as tout compris c'est l'envie folle de sortir des sentiers battus

Écrit par : Ulysse | 25/11/2012

Belle balade quand on n'arrive pas à dormir. Peut-être que ces superbes images vont m'aider à trouver le sommeil. Mais Ulysse ne craignez-vous pas qu'à force de montrer les beautés du paysage languedocien, on ne vienne l'envahir.

Écrit par : Marsel | 26/11/2012

Marsel je suis heureux que mon blog rende vos nuits d'insomnie plus douces.....Quant à envahir le Languedoc c'est déjà le cas l'été sur les plages, mais pour arpenter les chemins il y a beaucoup moins d'enthousiasme !

Écrit par : Ulysse | 26/11/2012

magnifiques toiles d'araignée et magie de la brume et des grottes.

Tout y est même les ronds de sorcières qui eux aussi doivent profiter d el'espace pour s'étendre un peu plus chaque année.

Écrit par : Maïté/ Aliénor | 26/11/2012

Superbe endroit, impressionnant!
j'adore l'ambiance brumeuse du matin!

Écrit par : Capucyne | 27/11/2012

Maïté j'irai vérifier l'an prochain si le cercle s'est agrandi !

Capucyne le bonheur est réservé à ceux qui se lèvent tôt !

Écrit par : Ulysse | 27/11/2012

Bonjour, Excellents commentaires sur cette promenade dans les Canalettes.
Bel humour !et ce qui n'est pas toujours le cas on sent derrière les phrases une solide culture générale.
La lecture de ce blog rend "intelligent".
Cordialement
P-E GUYONNET

Écrit par : GUYONNET P-E | 28/11/2012

Encore un coup de grand maitre de l'observation.

Écrit par : lutinbleu | 28/11/2012

Bonjour monsieur Guyonnet et merci pour votre chaleureux commentaire. C'est un bonheur de partager mes découvertes avec des lecteurs et lectrices qui sont sensibles comme vous l'êtes à la beauté de notre région

Lutinbleu c'est un coup qui ne t'a pas fait mal j'espère !

Écrit par : Ulysse | 28/11/2012

Incroyable promenade!!! je n'avais jamais entendu parler de cet endroit et tu as su avec ton objectif en saisir les mystérieuses nuances. Certaines photos sont de vrais tableaux, et en particulier celle consacrée aux moutons, par son climat général, me rappelle un magnifique tableau de Albrecht Schenk, la mort de l'agneau http://a397.idata.over-blog.com/1/01/82/90/nouvelles-photos/albrecht-Schenk.jpg

Sinon, comme cela ne semble pas trop monter et que je crois être assez mince encore pour traverser les défilés, ce serait une bonne destination pour moi, mais à la belle saison et... sans sangliers ;o))

Écrit par : Viviane | 28/11/2012

à chaque fois que je clique chez toi,je me sens bien dans tes balades car j'ai l'impression d'y être aussi avec cet étroit passage comme une grotte et ces chemins de boues,j'adore ....

Écrit par : l'Angevine | 28/11/2012

Viviane merci pour l'élogieuse comparaison avec le tableau d'Albert Schenk. Quant à la balade elle n'est pas difficile mais il n'est pas facile de trouver l'entrée des canalettes enfouie dans une végétation luxuriante

L'Angevine la boue est vraiment de saison, en ce moment c'est le déluge sur ma région !

Écrit par : Ulysse | 28/11/2012

Bonjour,

Magnifiques photos et descriptions exactes des sentiments que l'on ressent lorsqu'on parcours cet endroit. Promenade que nous faisons découvrir à tous nos amis qui ne connaissent pas l'endroit, et ils sont très nombreux. Il est vrai que l'ambiance est assez oppressante à l'intérieur de ces failles. Contrairement à vous je ne pense pas du tout à une rencontre avec une horde de sangliers mais plutôt à un brusque soubresaut de notre belle planète, où le sol qui se dérobe. Au fond de l'une d'entre elle, il y a un énorme trou sur la gauche, et lorsque l'on songe qu'il y a un aven, avec une bonne torche on peut voir ce trou assez terrifiant qui a été exploré jusqu'à une profondeur remarquable. Il semblerait que nous soyons sur un véritable gruyère, car il y a tout un dédale de galeries sous nos pieds.

Écrit par : Anne | 28/10/2013

Bonjour

j'aimerai savoir ou se trouve le départ et le parcours de cette belle ballade

beck250 at laposte.net

merci

Écrit par : delattre | 28/02/2015

Delattre les canalettes ou canoles ne sont pas évidents à trouver mais voici un site qui vous donne un plan pour vous y mener Merci de votre visite

http://p.prince.free.fr/pages/randocanoleslarzac0614.htm

Écrit par : ulysse | 28/02/2015

Bien vu, c'est bien décrit et romantique à souhait . Habitant à côté(Millau), Président d'une association de patrimoine et grand arpenteur devant l'éternel , j'ai parcouru souvent ces milieux uniques et j'en connais bien d'autres secrets que je ne dévoile qu'à ceux qui le méritent! C'est à dire aux passionnés comme vous je pense... Il y a de bonnes leçons de géologie, de préhistoire et d'ethnologie dans ce qui apparaît aujourd'hui comme uns "brousse" caussenarde hors du temps . Si une visite expliquée vous intéresse je suis à votre disposition, mais faut prévoir une petite journée de déambulation dans ce réseau .

Écrit par : Bouviala Alain | 16/03/2015

Alain je suis vivement intéressé par votre proposition dont je vous remercie chaleureusement et je vous communique mon mail de façon a que vous puissiez me communiquer le votre afin que je vous contacte pour que nous fixions une date

cldesneux@gmail.com

Écrit par : Ulysse | 16/03/2015

Merci pour ce documentaire je suis allée une première fois et j ai. Été emerveille

Ce site te transporte ailleurs

Écrit par : Raynal paulette | 04/05/2015

beaucoup apprécié la balade, le Larzac j'ysuis allée il y a longtemps , en randonnée à cheval et on ne nous a jamais parlé de ces canelettes, dommage ... j'aurais aimé les découvrir c'était superbe, n'en faites pas trop de publicité ce serait triste que les agaznces de tourisme s'en emparent

Écrit par : gerin lily | 16/05/2015

Paulette oui ce site nous transporte ailleurs

Lily il n' y a pas de risque que les agences de tourisme s'y intéressent elles sont perdues au milieu de nulle part et difficiles à trouver !

Écrit par : Ulysse | 17/05/2015

Les commentaires sont fermés.