suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/01/2013

Allons frotter nos semelles au sentier des Fenestrelles

 

Aujourd’hui, Gibus et moi vous invitons à nous suivre sur l’étonnant chemin dit « des Fenestrelles » qui part de St Guilhem et permet de franchir la falaise du cirque de l’Infernet. Il a été probablement édifié au Xème ou XIème siècle par les moines de l’Abbaye de Gellone afin de permettre aux pèlerins du causse du Larzac d’y accéder, mais aussi pour faciliter la transhumance des moutons vers les prairies herbeuses du causse.

Cette réalisation audacieuse invite à la méditation. Il m’a déjà inspiré un poème que vous pouvez découvrir en cliquant ICI. Aussi c’est dans une encre poétique que je vais, de nouveau,  tremper ma plume pour vous guider sur ce chemin. Je m’inspirerai pour cela des haïkus japonais - poèmes extrêmement brefs qui visent à célébrer la nature, les saisons et à suggérer l’évanescence des choses - mais sans en respecter toujours la codification stricte. L’essentiel est d’en garder l’esprit et de faire naître en vous, chères lectrices et chers lecteurs, une émotion ou une réflexion.

D’ailleurs, je vous invite à me proposer des haïkus que vous inspireraient mes photos et je les mettrai à la suite des miens.

 haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

 D’or je suis vêtu,

Mais demain je serai nu,

Ainsi va la vie.


Haïku proposé par Maria D :

 

 L'homme heureux va


Sur le chemin les cailloux

Les arbres sont d'or 


Haïku proposé par Colette :

 

Au dessus tout l'or

Sous tes pas le chemin,

long
vers d'autres saisons 

 

Haïku proposé par Monique :

 

Les couleurs d’automne


Quand le chemin s’illumine


Allégresse de l’âme  

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

D’une mer, autrefois

Est née cette  muraille.

Elle y retournera .


Haïku proposé par Maria D :

 

L'homme en plein effort

 Vers la muraille il s'élève

 Puissance des ans


Haïku proposé par Monique  (1):



Au pied des falaises


Il évalue les distances


Le crapahuteur


 

 (1) Monique n'ayant pas de blog je n'ai pas créé de lien hypertexte signalé en ocre

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Pluie, gel et soleil,

Prédateurs redoutables.

La roche devient sable.


Haïku proposé par Maria D :

 

Paysage de pierre

 L'homme et l'arbre s'épaulent

 Solidarité


 

 Haïku proposé par Monique  :

 

Chaque pas grignote


La distance à parcourir


Aujourd’hui, demain

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

 Chemin de pierres,

Accroché à la falaise.

Nous mènera-t-il au ciel ?


Haïku proposé par Maria D :

Aride est la route


L'homme courbe l'échine


sous le poids des pierres

 

Haïku proposé par Monique :


Au cœur des rochers


Dans le giron des montagnes


Il creuse sa route 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

D’en haut, vaste est la vue.

Les chemins nous font voir,

Un monde inconnu.

  

Haïku proposé par Maria D :

Paroi et vertige


Là-bas la route serpente


Si vaste le monde


Haïku proposé par Monique :


Voir le monde d’en haut


Lui reconnaitre sa splendeur


La contemplation 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Que de zigs et de zags

Pour franchir l’obstacle.

Leçon de courage.


Haïku proposé par Maria D :

 

Artères de la pierre


 Puissance verticale 


 Chemins escarpés

 

Haïku proposé par Monique :


Des rubans de pierre


Accrochés à la colline 


La route sera longue 

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Chandelles de pierre,

Soufflées par le vent.

Le temps les consume.


Haïku proposé par Maria D :

 

L'homme téméraire 


 affronte les hautes colonnes

 
Salut de l'âme




Haïku proposé par Monique :


 Si la pierre se ronge


L’homme va s’affaiblissant


La marche du temps

 

 

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Rochers friables,

En équilibre instable.

Vivons l’instant présent.


Haïku proposé par Maria D :

Mère et enfant


Accolade de pierre


Amour statufié


 

Haïku proposé par Monique :


Sans dessus dessous


Les éboulis centenaires


Le chambardement 


haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Un lion de pierre

Rugit dans le vent.

Seul désespérément  !


Haïku proposé par Maria D :

Réveil du tigre


Là-bas les arbres tremblent


Entre eux le silence


Haïku proposé par Monique :


 

Fantôme de pierre


A la croisée des chemins


Spectre du temps 

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Le soleil se cache,

Un érable le remplace !

Qui a besoin de nous ?


Haïku proposé par Maria D : 

L'homme seul passe


L'arbre d'or se prosterne


L'homme est fait dieu


Haïku proposé par Monique :


Mille reflets d’or


Sur le chemin de l’espoir


La conquête de soi 


haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Surplombant le vallon.

Un château en ruine,

Tout pouvoir est une illusion.


Haïku proposé par Monique :


Orgueil des seigneurs


Mais quand le château s’écroule


Retour aux enfers 


Vers proposé par Ysengrin:

Edenté par le temps...


 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Pourquoi vouloir rester

Près de son clocher.

Si beau est le monde !


Haïku posté par Michel à Franquevaux 

Ils tournent les poissons, 

Au bassin l'oeil les voit !

(Il fait référence au bassin du Cloître en contrebas)


Haïku proposé par Monique :


Au creux du vallon


Fleurissent les saisons


La vie suit son cours 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

 L’automne rassure

Nos âmes immatures

La mort  y est belle !


Haïku proposé par Tanette :

L'homme émerveillé

Peine à quitter ces lieux

Symbiose avec la nature


Haïku proposé par Monique :


 Valse des couleurs


Sur les flancs de la montagne


Danse de l’automne 

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Le temps pas à pas

Nous mène au trépas.

Flânons en chemin.


Haïku proposé par Monique :


Je sais le chemin


Où nous conduisent nos pas


La sérénité 


 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Quand nous franchirons la porte,

Faisons en sorte.

D’avoir vécu au moins !


Haïku proposé par Maevina

Doucement la pierre

Repousse l'horizon

Que les cîmes dessinent


Haïku proposé par Colette :

 

On passe le seuil


Nos caillouteuses journées


se teintent d'après

 


Haïku proposé par Juliette :

Gibus et Ulysse

L'un devant, l'autre derrière,

Défient les cîmes.


Haïku proposé par Monique :


Au jardin d’Eden


Nous poserons le fardeau


La fin du voyage 


Et, pour conclure, voici  deux Haïkus fort élogieux pour mon blog et qui font souffrir ma modestie et vont faire enfler mes chevilles (ce qui va m'empêcher de randonner !) mais ces lectrices ayant joué le jeu je me sens obligé de les poster :


Haïku proposé par Arécol:


Sûr ! ce blog est magique

Ses acteurs sont uniques

Et les coms magnifiques


Haïku proposé par Marithé :


Quelles vues magnifiques

Quelles photos magiques 

La nature est belle!


Haïkus proposés par Maïté en souvenir d'une visite  de St Guilhem :

 

Saint Guilhem désert
Son platane séculaire
Comme une forteresse

Pierres et fleurs
Des eaux silencieuses
L’ombre du tombeau

Ruelles, venelles
Venez, toquez aux heurtoirs
La vigne est lourde

Le chemin est long
Qui s’en va vers le causse
l’automne est d’or

A flanc de falaise
Le bestiaire de pierre
Le pont est au diable

Les ruines du temps
Grises les dents du passé
Maisons de poupée.

Là sous les voûtes
Les cyprès les oliviers
Bonheur d’arpenter.

de l'or des couleurs
Le peintre à son atelier
l'immortalité.


Haïku proposé par eMma  :

 

Appel des sirènes

mais saison après saison

Ulysse chemine 

 

Quatrain proposé par Ginette :

 

L'automne illumine ce chemin de pierre
une porte s'ouvre livrant le secret
d'un bonheur tout simple
rempli de beauté

 

 

  Et maintenant, à vos "souris" pour me proposer vos propres Haïkus (en m'indiquant la photo correspondante. Je les posterai à la suite du mien


Photos Ulysse & haïkus Ulysse et quelques uns de mes lecteurs et de mes lectrices que je remercie vivement de s'être prêtés si magnifiquement à ce jeu poétique


Commentaires

Vraiment un superbe endroit, que je connais bien évidemment, mais sous un autre regard que le tien.
Merci du partage. Bonne journée

Écrit par : Nokomis | 12/01/2013

Belle idée Ulysse:

"Ils tournent
les poissons,
au bassin l’œil les voit."*

*Car d'en haut la vue plonge dans le bassin du cloître où tournent de gros poissons.

Écrit par : michel, à franquevaux. | 12/01/2013

n 11 édenté par le temps

Écrit par : ysengrin | 12/01/2013

Que de beaux paysages dans ces décors rocheux
Pis heureusement que ch'suis v'nu aujourd'hui t'étais pas nu
Bonne journée Ulysse

Écrit par : H-IL | 12/01/2013

Sur ! ce blog est magique
ses acteurs sont uniques
et les coms magnifiques
------------------------
N'étant pas poète j'espère ne pas être or sujet
Bonne journée à tous

Écrit par : Arécol | 12/01/2013

Doucement la pierre
repousse l'horizon
que les cimes dessinent
pour la dernière photo!

Écrit par : maevina | 12/01/2013

Je ne suis pas poète mais la balade m'a plu !! je connais St Guilhem, mais le village uniquement !

Écrit par : Colette | 12/01/2013

Les haïkus restent pour moi un exercice difficile même si je m'y amuse quelques fois. Les tiens sont bien trouvés et paraissent avoir "coulé" tout naturellement. Bravo pour le tout : les photos et les textes.
Pour la 13 je tenterai : L'homme émerveillé
Peine à quitter ces lieux
Symbiose avec la nature

Écrit par : tanette2 | 12/01/2013

whaou que la nature est belle mais je ne suis pas poete mais là tu m'en mets plein la vue

quelles vues magnifiques
quelles photos magiques
la nature est belle

bon ba sois indulgent hein et bisouss

Écrit par : marithe | 12/01/2013

17 syllabes il faut !!
Comme dab je réponds trop spontanément,
et me trompe souvent : méa culpa

Écrit par : Arécol | 12/01/2013

Pas très douée pour les Kaïkus, j'en apprécie d'autant le tien.
Particulièrement ce passage :
Chandelles de pierre
soufflées par le vent
le temps les consume.
J'attends avec impatience de lire ceux de tes lecteurs(trices)
Bonne fin de journée Ulysse !

Écrit par : Monia | 12/01/2013

Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage!
Un chemin hardi, mais le jeu en vaut la chandelle!
Bon weekend,
Frans

Écrit par : Frans | 12/01/2013

Nokomis à chacun son regard et donc son univers

Michel merci pour ta contribution, je vais la poster

Ysengrin merci pour ta contribution, mais il mord encore les nuages ...

Hil tu peux venir tous les jours

Arecol merci mais tu fais souffrir ma modestie !!

Maevina merci pour ta contribution , je vais la poster

Colette tu fais de la poésie sans le savoir

Tanette merci pour ta contribution je vais le poster

Marithe merci pour le compliment mais le mérite en revient au lieu magique qu'est St Guilhem

Arécol il faut en théorie 17 syllabes mais mes haïkus ne respectent pas tous la règle.

Monia il faut oser...

Frans hardi le chemin, heureux le randonneur !

Écrit par : Ulysse | 12/01/2013

Coucou,
Tout d'abord merci beaucoup pour ton gentil commentaire.

Quel bonheur de découvrir ton beau blog, tes photos sont une pure merveille, quel bel endroit ressourçant et comme les arbres sont beaux avec les couleurs chaudes de l'automne je pense ! j'aime beaucoup tes belles citations qui accompagnent. Un plaisir de me balader dans ce bel endroit. Bonne soirée et beau dimanche. Bisous de la Réunion

Écrit par : Allamanda | 12/01/2013

1 - L'homme heureux va
sur le chemin les cailloux
les arbres sont d'or

2- l'homme en plein effort
vers la muraille il s'élève
puissance des ans

3 - Paysage de pierre
l'homme et l'arbre s'épaulent
solidarité

4- Aride est la route
l'homme courbe l'échine
sous le poids des pierres

5- Paroi et vertige
là-bas la route serpente
si vaste je monde

6- Artères de la pierre
puissance verticale
chemins escarpés

7- L'homme téméraire
affronte les hautes colonnes
salut de l'âme

8- Mère et enfant
accolade de pierre
amour statufié

9- Réveil du tigre
là-bas les arbres tremblent
entre eux le silence

10- L'homme seul passe
l'arbre d'or se prosterne
l'homme est fait dieu



merci cher Ulysse pour cette randonnée ardue et plaisante

Écrit par : Maria-D | 12/01/2013

5 -
si vaste le monde

Écrit par : Maria-D | 12/01/2013

Merci infiniment Maria pour votre contribution que j'intègre de suite à ma note

Écrit par : Ulysse | 12/01/2013

Paysage divin
Poésie brève
encore un peu de mal
Avec cette évanescence des choses écrites
Mais ton superbe environnement
Rime

Écrit par : Rose | 12/01/2013

Je te souhaite une très bonne année , ainsi qu'à toute ta famille.Avec plein de belles photos et de jolies randonnées comme celle la

Écrit par : larhune64 | 12/01/2013

de quoi publier un recueil de qualité

Écrit par : telos | 13/01/2013

Que demander de mieux?
Belles photos et beaux haïkus, qu'importe si le nombre de pieds n'est pas toujours exact, cette ballade poétique m'aide à bien commencer la journée

Écrit par : gazou | 13/01/2013

Que c'est beau, cette balade dans las couleurs!

Écrit par : Capucyne | 13/01/2013

Devant sa page blanche
Elle se creuse la cervelle
Le silence du clavier
(car je reste surtout ébahie, les yeux tout écarquillés devant tant de belles photos !)
Nulle je suis, hi hi mais je me réjouis d'admirer cet endroit magnifique qui a si bien su inspirer le talentueux "Haijin'Ulysse" et tous ses amis. Photos sublimes, article poétique qui met tout l'monde à contribution, c'est une superbe idée.
Merci et très bon dimanche

Écrit par : Anniclick | 13/01/2013

De très belles photos qui inspirent la poésie..
Je ne connais rien des kaïkus, bien que Flo de Sendaï (et ses corgis) en parle souvent...
J'ai donc fouiné....Je me suis donc instructionnée...
Voilà ce qu'est un haïku...J'ai essayé d'en faire un, mais c'est complexe..Simple et complexe..

En fait, un haïku est un petit poème d'origine japonaise qui se doit de respecter certaines règles strictes ; encore parfois appelé haïkaï (nom d'origine), ce poème est un tercet (il a 3 vers) de 17 syllabes réparties comme tel : le premier et le troisième vers sont pentasyllabiques et encadrent un vers heptasyllabique (donc 5/7/5 ; 5+7+5=17, le compte est bon !)Je vous donne pour exemple un des plus célèbres haïkus japonais écrit par un grand maître, Matuo Bashô :

Dans le vieil étang
Une grenouille saute
Un ploc dans l'eau L'original japonais est:
Fu-ru-i-ké-ya ka-wa-zu-to-bi-ko-mu mi-zu-no-o-to.
5-7-5, soit 17 syllabes.


Mais ce n'est pas la seule règle que doit respecter un haïku, car il lui faut contenir un kigo, c'est-à-dire une référence à la nature ou un mot clé concernant la saison ; l'esprit japonais se trouve ainsi présent dans chaque haïku. Enfin, preuve d'une réelle scission avec la poésie occidentale, le haïku ne doit contenir ni rime ni métaphore, car il doit être compris immédiatement ; seuls les mots pris dans leur sens premier doivent révéler la beauté du poème ; la réflexion n'a pas sa place en cours de lecture car cette dernière, pour apprécier le haïku dans sa globalité, doit être ininterrompue.

Vous l'aurez compris, un haïku est très simple dans sa forme mais il doit être court et efficace, il n'y a pas ici de développement possible pour l'auteur qui a une idée en tête, il doit coucher sa pensée sur papier en un nombre réduit de syllabes, et bien structurées qui plus est ! Il a la difficile tâche de nous faire partager une émotion avec très peu de choses en somme, là est toute la difficulté de l'exercice. À titre d'exemple, je trouve ce haïku de Yayu magnifique de simplicité :

J'éternue
et perds de vue
l'alouette

Fastoche, n'est-ce pas ! Finalement, une fois qu'on a compris le principe du kaïku, on a tout compris...Règle 5 + 7 + 5 = 17....faisant référence à la nature ou à une saison..Promis, je m'y colle après le repas pendant que mon cher et tendre sera au boulot, dernière journée de boulot d'un retraité-travailleur..

Écrit par : juliette03 | 13/01/2013

Ca y est, j'en ai un...Monsieur mon mari n'est pas encore rentré du marché, je l'attends..

Gibus et Ulysse
L'un devant, l'autre derrière,
Défient les cîmes.

ps : Si à Ulysse, on met 6 pieds, et bien enlevons en un, et...

Écrit par : juliette03 | 13/01/2013

Bonjour Ulysse, je ne suis pas forte en poésie mais j'apprécie énormément votre magnifique billet. Que l'endroit est beau et accueillant. J'imagine que marcher dans ce superbe décor, on se refait une santé.
Un grand merci de ce très beau partage. Lorsque j'entre chez vous, c'est du bonheur.
Magnifiques photos et très beaux haïkus, les vôtres et ceux de vos visiteurs.
Bon dimanche.

Écrit par : Denise | 13/01/2013

Rose l'évanescence c'est ce qui fait la valeur des choses...

Larhune ton souhait est exaucé on annonce de la neige sur le Haut Languedoc ce qui me promet une superbe balade,

Annick il est délicieux ton haïku comme quoi tu es loin d'être nulle

Juju je te signale que tu n'avais pas besoin de fouiner pour savoir ce qu'est un haïku car j'ai mis un lien sur le mot dans mon texte (tous les mots de couleur ocre sont des liens hypertexte vars d'autres site) mais je te félicite pour ta curiosité et j'apprécie ton Haïku et ton humour !

Denise oui marcher use les souliers mais préserve la santé !

Écrit par : Ulysse | 13/01/2013

sur ta 1ère photo

" Au dessus tout l'or
Sous tes pas le chemin, long
vers d'autres saisons "

Sur la dernière

" On passe le seuil
Nos caillouteuses journées
se teintent d'après"


Merci de cette "invit" à écrire sur tes si belles photos

Écrit par : colette | 13/01/2013

Merci Colette pour ta précieuse contribution

Écrit par : Ulysse | 13/01/2013

presque un chemin des douaniers ... belle balade ulysse

Écrit par : dom | 13/01/2013

Pour l'ensemble parce que les souvenirs sont au rendez-vous de cette balade:merci.

Saint Guilhem désert
Son chêne séculaire
Comme une forteresse

Pierres et fleurs
Des eaux silencieuses
L’ombre du tombeau

Ruelles, venelles
Venez, toquez aux heurtoirs
La vigne est lourde

Le chemin est long
Qui s’en va vers le causse
l’automne est d’or

A flanc de falaise
Le bestiaire de pierre
Le pont est au diable

Les ruines du temps
Grises les dents du passé
Maisons de poupée.

Là sous les voûtes
Les cyprès les oliviers
Bonheur d’arpenter.

de l'or des couleurs
Le peintre à son atelier
l'immortalité.

Écrit par : Maïté/ Aliénor | 13/01/2013

tu as de très bon collaborateurs je suis fan de maria D et Colette
amitié
tilk

Écrit par : tilk | 13/01/2013

dans tes pas
encore cette année
je vais marcher
doucement

Écrit par : jeanne | 14/01/2013

Dom il est probable que des "gabelous" soient passés par ici

Maïté merci pour ta généreuse contribution que je vais ajouter au texte. Juste une légère correction l'arbre séculaire sur la place est un platane

Tilk j'aime que ce blog soit un lieu de rencontres

Jeanne préviens moi quand j'irai trop vite

Belle semaine à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 14/01/2013

Merci pour vos voeux. Génial cette idée de convier les poètespouët à poster sur vos grandioses photos. Bonne année!

Écrit par : Aude Terrienne | 14/01/2013

Une série de photos remarquables.
Bravo.
Bonne fin de semaine.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 14/01/2013

Après ce chat, ma souris me dit :

'Appel des sirènes
mais saison après saison
Ulysse chemine'

A placer où va votre préférence...

Bonne soirée,
eMmA

Écrit par : eMmA | 14/01/2013

Aude la nature est une belle muse

Yvon les photos sont belles parce que le pays est beau

eMma merci pour délicieux haïku que je vais mettre à la fin du texte comme une conclusion

Écrit par : Ulysse | 15/01/2013

Belle invitation à l'écriture et à cet art si délicat du haïku, je vais dans l'instant à petits pas me nourrir de tous ces mots, un joli parcours en écriture avec un style très particulier sur des chemins parfois arides.
J'ai lu en avant première les Haïkus de Maïte/Aliénor et j'ai fort apprécié.

Écrit par : monique | 15/01/2013

Monique j'aime bien l'idée de vous nourrir de mots car comme vous je les déguste !

Écrit par : Ulysse | 15/01/2013

Tout ces vers
sont sans appel
le signe du succès!

Écrit par : Béal Arlette | 15/01/2013

Les couleurs d’automne
Quand le chemin s’illumine
Allégresse de l’âme (1ère image)
____

Au pied des falaises
Il évalue les distances
Le crapahuteur (2ème im.)
____

Chaque pas grignote
La distance à parcourir
Aujourd’hui, demain (3ème im.)
____

Au cœur des rochers
Dans le giron des montagnes
Il creuse sa route (4ème im.)
____

Voir le monde d’en haut
Lui reconnaitre sa splendeur
La contemplation (5ème im.)
____

Des rubans de pierre
« Accrochés à la colline »
La route sera longue (6ème im.)
____

Si la pierre se ronge
L’homme va s’affaiblissant
La marche du temps (7ème im.)
____

Sans dessus dessous
Les éboulis centenaires
Le chambardement (8ème im.)
____

Fantôme de pierre
A la croisée des chemins
Spectre du temps (9ème im.)
____

Mille reflets d’or
Sur le chemin de l’espoir
La conquête de soi (10ème im.)
____

Orgueil des seigneurs
Mais quand le château s’écroule
Retour aux enfers (11ème im.)
____

Au creux du vallon
Fleurissent les saisons
La vie suit son cours (12ème im.)
____

Valse des couleurs
Sur les flancs de la montagne
Danse de l’automne (13ème im.)
____

Je sais le chemin
Où nous conduisent nos pas
La sérénité (14ème im.)
____

Au jardin d’Eden
Nous poserons le fardeau
La fin du voyage (15ème im.)
____

Et voilà lorsque l'on se prend au jeu des images et des mots, cela donne un long ruban de haïkus, une promenade où je n'ai pas usé mes souliers mais l'espace des commentaires, je vous pris Ulysse de bien vouloir m'en excuser.

Écrit par : monique | 15/01/2013

Arlette mes lectrices et lecteurs me font là un beau cadeau

Monique merci de vous être prise au jeu pour mon plus grand bonheur et celui de mes lecteurs. Je vais de ce pas poster vos Haïkus !

Écrit par : Ulysse | 16/01/2013

superbe initiative que de faire participer tes amis Ulysse !
Bravo à vous tous ! vous êtes FOOOORMIIIDABLE !!!!

Écrit par : Hélène | 17/01/2013

je suis en retard, comme d'habitude mais laisse moi te dire avec tous tes ami l'admiraion que je porte à ton tavail, à tes textes et à ton partage, à mon tour de dire
l'automne illumine ce chemin de pierre
une porte s'ouvre livrant le secret
d'un bonheur tout simple
rempli de beauté

Écrit par : ginette | 17/01/2013

Hélène oui mes lectrices et lecteurs sont formidables

Ginette tu ne viens jamais trop tard et merci pour ta contribution que je poste de ce pas !

Écrit par : Ulysse | 17/01/2013

Les commentaires sont fermés.